Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Grotte de la Secte - Nuit Sanglante

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 19:08

Adwel vit tout au ralenti... la bête, Michael, l'arrivée de Kyara et des lévétis... mais surtout ce mouvement...

Elle avait vu Fanaa prendre la dague sacrificielle et elle sentait que la poupée allait obtempérer face à la demande de ces imbéciles d'adeptes de Valnor...

La dague se leva, elle était en suspension, prête à l'enfoncer dans sa chair....

L'eau autour de la voleuse tomba d'un seule coup, en même temps qu'un cri venant du cœur


- FANAAAAAAAAAAAAAAAA, NOOOOOOOOOOOOOOON!
Revenir en haut Aller en bas
Hakuren

Hakuren

Réputation : 420

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 19:25

grace a l'intervention de Lynn, les lévétis sont arrivés entier sur le champ de bataille... et quel champ! La mage embrassa la scène d'un regard avide d'information jusqu'à ce qu'il s'arrête sur l'insecte. Presque joyeusement, elle fit

- Par tous les ouragans de l'univers! Mais par quel prodige ce Calaedrine cendré des montagnes est devenu si.... grand? C'est tout a fait... Interess......

Impossible de finir sa phrase, que tout le monde avait terminé intérieurement de toute façon, le Calaedrine venait de choisir le gout de son repas: du lévétis. Dans un réflex mainte fois effectué, Hakuren leva sa main droite et créa un mur de vent pour stopper la course de la bête. De sa main gauche, elle effectua des moulinets et visa les antennes avec son index. Une vague glacée entoura les antennes qui se cristallisèrent

- Bon, va falloir être bon les enfants, ceci n'est pas un exercice. Pas la peine de vous acharner sur la carapace, elle est trop solide. Les zones relativement fragiles sont les articulations des membres et, toute proportions gardées, le dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Lingwiloke

Lingwiloke

Réputation : 110
Age : 33

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 19:42

A mooooort... Mais! Raté! Pourquoi?...
Titi claqua des mandibules et émit un nouveau crissement aigu. Sa façon à lui de grogner.
Ses antennes privées du contact direct avec l'air, il était presque aveugle, les grands yeux noirs situés de chaque côté de sa tête ne captant que les mouvements brusques et les importantes différences de luminosité.
Dépité, il baissa sa tête au maximum et recommença à avancer en la balançant de gauche à droite, espérant ainsi faucher quelqu'un de ses mandibules ouvertes. Dans le même temps, il cognait ses antennes contre le sol, sa propre carapace, et tout obstacle à sa portée. La glace ne ferait pas long feu...
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 19:56

- Maman ?

Fanaa ne voyait toujours rien, mais elle n'aurait pu manquer le cri qui fusa. Nul ne le put d'ailleurs. Cette voix, Fanaa la reconnaissait. C'était la voix d'Adwel, sa petite maman oiseau bleu.
Adwel était un des rares piliers de la nouvelle vie de Fanaa. Adwel, contrairement à la plupart des autres personnes qu'elle avait côtoyés au Cottage, laissait une trace dans sa mémoire. C'était Adwel qui avait été à son chevet lors de son réveil. Et même si elle était partie durant des semaines, Fanaa l'avait reconnue lorsqu'elle était revenue pour l'éloigner du garçon qui lui faisait peur. Adwel lui laissait de la liberté. Adwel lui avait offert une poupée. Adwel ne la forçait pas à se rappeler du garçon sur les dessins. Le Syld.
C'était Adwel qui l'avait emmenée en voyage, lui montrant que le monde ne s'arrêtait pas au Cottage fleuri et au lac Ryma. C'était Adwel qui était gentille et prévenante.
Adwel, c'était sa maman, c'était une nouvelle vie sans les tourments de l'ancienne.
Adwel, c'était aller voir des danseuses, c'était grignoter du chocolat, c'était se promener, c'était ne penser à rien.

Adwel c'était un futur doux et facile.

Et puis il y avait Ciel. Qui avait fini par se frayer un chemin jusqu'à son esprit, alors qu'elle avait tout fait, tout, pour essayer d'y survivre.
Il y avait Ciel qui était là, qui prenait tout l'espace de sa tête, de son cœur, qui pesait dans sa poitrine rendant sa respiration douloureuse. Il y avait Ciel dont le souvenir lui faisait plus mal encore que la douleur de ses bras lacérés, ou que son dos qui lui semblait chauffé au rouge.
Ciel qui ne voulait pas d'elle.
Qui la fuirait encore.

Et maintenant elle devait faire un choix.

Vivre et répondre à la voix d'Adwel.
Rejoindre Ciel quoi qu'il en coûte. Malgré le risque que là-bas, il reste loin d'elle. Mais au moins elle pourrait le voir. Au moins, elle serait au même endroit que lui.

Les larmes redoublèrent. Ce choix n'en était pas un. Certaines choses changent, d'autres pas. Fanaa était de celles qui ...

Titi crissa. Le temps sembla s'arrêter une demi-seconde. Le Grand Maitre eut un sursaut de panique, il devait terminer la cérémonie sans quoi ... Il y eut un geste. un seul. Le poing de l'adepte à droite de l'autel se referma.


Le linceul de Fanaa changea de couleur. Les fibres se gavaient du liquide à une vitesse effrayante. La lame avait plongé...

- pardon...

Certaines choses changent, d'autres pas. Fanaa était de celles qui ne changeaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lynn&Sek

Lynn&Sek

Réputation : 515
Age : 33

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 20:21

"Hey, mais qu'est-ce que..."

Sans crier gare, l'insecte géant leur avait presque bondi dessus, tandis qu'Adwel semblait hurler de désespoir. Lynn se serait laissée surprendre... Heureusement qu'Hakuren était intervenue. Mais le Cala... heu... Cale... le cafard n'avait pas l'air décidé à renoncer aussi facilement. Manifestement désorienté, il n'en tentait pas moins de les massacrer, faucheur dont il ne valait mieux pas être la moisson compte tenu des "lames" qu'il agitait...
L'une d'entre elle passa d'ailleurs très près de Sek, ce qui sortit sa soeur de son immobilisme.
Elle saisit le bras du Levitis et le tira en arrière.


"Dans un cas comme ça, tu ne sers à rien, alors ne te mets pas en danger, on a déjà quelqu'un à sauver, merci bien."

*Les articulations hein? Qu'est-ce qu'il va penser de ça le monstre?*
Tout en se mettant provisoirement hors de portée de la bête, elle lui balança un boutoir d'air sur les pattes...
Ce qui le fit tanguer un peu et augmenta sa rogne, sans plus. La souplesse de la chitine amortissait les chocs. Tout comme le roseau de la fable, les pattes pliaient mais ne rompaient pas.
*Ah quelle idiote, un sort coupant, ça aurait peut-être été plus futé... Il vaudrait mieux la jouer à plusieurs...*


"Dame Hakuren, heu... je ne suis pas très douée pour contrôler l'elixia. Tant que ça reste simple par contre, je peux en utiliser beaucoup. Ce truc a l'air lourd, mais peut-être qu'à nous deux on pourrait le retourner? Ou, si vous faisiez de la glace tranchante, je pourrais la propulser assez fort pour faire du dégât... C'est comme vous voulez, mais vite!"

Sek choisit cet instant pour intervenir.

"Et tant que le Calaedrine est... occupé, ça ne tenterait pas quelqu'un d'aller chatouiller les malades? Allez, qui m'aime me suive!"

Qu'est-ce qu'il faisait cet idiot? Il avait filé trop vite pour que Lynn puisse le retenir. Et avant qu'elle ne bondisse à sa suite, l'insecte était de nouveau devant elle.
Elle avait du vexer son frère en le mettant ainsi à l'écart comme un inutile... Il devenait urgent de se débarrasser du monstre.

Sek n'en revenait pas que Lynn ait pu penser qu'il resterait à ne rien faire. Il n'était pas très vigoureux, mais il savait tout de même se servir de l'Elixia qu'il possédait... Tandis qu'il fonçait en direction du groupe, espérant tout de même avoir été suivi, damoiselle Fanaa...


"Non!"

Il n'avait pu s'empêcher de crier comme la lame s'abattait.
Agir, tout de suite. S'il avait été plus près, moins dérangé, il aurait pu faire peser de l'air sur la plaie, donner du temps. Là, ce n'était pas possible à moins de faire une coupe franche parmi les adeptes.
*D'accord, comme dans l'arène... minimum d'effet, maximum de résultat. S'économiser. Semer la panique. Croiser les doigts pour que quelqu'un enfonce le clou ensuite.*
Il s'arrêta, et afficha un visage résolu, mais souriant, hautain, comme s'il n'avait rien eu à craindre des 12 silhouettes jumelles. Puis il fit une passe de mains impressionnante, complexe... et sans aucun rapport avec le sort qu'il jetait.
*Principe de base: tout être vivant doit respirer...*
Il se concentra, et l'air quitta les poumons de deux des adeptes, pour refuser ensuite d'y entrer de nouveau. Bien sûr, il ne pourrait pas maintenir ça suffisamment longtemps pour les tuer, ni étendre le sort au reste du groupe, mais il cherchait surtout à faire peur.
*ça devrait les faire réfléchir un peu...*
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 20:43

Kyara sentit les fils bouger... et horrifiée "sentit" ce qu'il se passait.

- FANAAAAAAA !!! hurla-t-elle

** BORDEL DE MERDE !!! TOI... TU ES MORT !!!! **

Ses yeux s'assombrirent encore plus, les ombres se resserrèrent autour d'elle. La shalos était en colère, très en colère même... Les ombres de la grotte s'agitèrent, on avait l'impression que les murs autour d'eux se mettaient à "bouger".

Kyara se mit à respirer par saccades, posa l'archet sur son violon et en fit sortir un bruit tellement strident que tout le monde se mit les mains sur les oreilles, même le cafard géant hésita :


- ON... NE... LA... TOUCHE... PAS !!!

La voix qui sortit de la bouche de Kyara était devenue plus grave, plus profonde, plus menaçante... Tout en disant cela, la violoniste libéra une autre note qu'on n'entendit pas, enfin seul la bestiole et le marionnettiste l'entendirent, l'onde du son coupa les fils qui retenait la poupée....
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 21:54

Le son inaudible du violon de Kyara émit une douleur fulgurante dans la tête du Second. Il eut le réflexe de se boucher les oreilles mais c'était inutile. la vibration lui traversait la cervelle comme un fil chauffé à blanc.
Qui avait fait cela ?
Les fils autour de l'ange étaient rompus. Qu'à cela ne tienne, il en avait fini avec elle.



Le Grand Maitre était choqué. Il attendait la décharge d'elixia vitale qui aurait du provenir de l'ange sacrifié et ne recevait rien. Rien. Ce n'était pas normal. Il repassa dans sa tête les étapes. Tout d'abord les hommes qui n'avaient que peu d'elixia mais beaucoup de sang. Il fallait les égorger. Ensuite les enfants, peu d'elixia aussi mais si vive ... on les poignardait au coeur. Puis les femmes, dont la fertilité était la magie naturelle, plus forte, plus importante que l'elixia des mâles. On les frappait au centre de leur pouvoir : à l'utérus. Si l'on avait de la chance, l'on pouvait avoir une femme enceinte. L'accouchement était déclenché sur l'autel puis la les deux êtres étaient embrochés ensemble, car on ne séparait pas les mères des enfants.
Alors cette fille, certes bizarre, mais pas un véritable ange comme le Maitre l'avait montré aux adeptes, pourquoi ne donnait elle rien, pourquoi ?
Le Grand Maitre était perturbé.



Dans la grotte, l'ambiance n'était plus à la messe. Ces intrus étaient bien nombreux. Tant qu'ils étaient 1 ou 2, ça passait encore, et le gardien pouvait s'en occuper. Là, le nombre grossissait un peu trop à leur goût. Mais, au moins, la cérémonie était arrivée à son terme. Le Dieu Valnor avait eu ses sacrifices. Et ça avait été une belle cérémonie.

Seulement maintenant ... cela se compliquait ... Surtout que l'un deux avait été tué et que deux adeptes se roulaient au sol à la recherche d'air qu'ils ne trouvaient pas. Les intrus pouvaient être dangereux. Trois des adeptes debout restant reculèrent précipitamment, contournèrent l'autel et disparurent dans une grotte attenante.

Sur les cinq qui restaient debout, deux sortirent leurs dagues et s'avancèrent à la rescousse de Titi tandis que les 3 derniers retaient sur place, se demandant quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 23:29

Accroché au dos de la bestiole, Michael attendait son occasion. Un éclat brillant lui fit courir un frisson dans la nuque, mais la dague ne lui était pas adressé. A la place, c'était un des fanatiques qui s'effondra en gargouillant. Quelqu'un se trouvait sous camouflage ici, un allié. Il nota la fente qui séparait les deux hémisphères de la créature un instant trop tard. Les deux coques jaillirent brusquement, projetant le jeune homme dans les airs. Ce n'était pas bon du tout, il n'avait pas d'appui et pas le temps de concentrer de l'elixia ! Perturbé, il se protégea de ses bras en voyant les deux mandibules se rapprocher à toute vitesse, elle voulait vraiment l'enchainer de cette manière ? Ce n'était pas une simple bête...L'engin de mort coupa, mais un peu trop tard. Le fédorien s'écrasa au sol en grognant tandis ce que le cafard se mouvait, assez rapidement vu sa corpulence, pour bloquer l'accès au rituel.

-Grr Saleté.

Kyara le rejoignit dans un souffle, mais il indique l'autel de la tête. C'était cela qui était important, lui n'était que légèrement étourdi. Ses yeux filaient d'une personne à l'autre. La shalos qui sortait un violon, évidemment, cela ne pouvait pas être, vu son niveau, vu le sombres qui s'agitaient, qu'un simple plaisir pour les oreilles. Serrant un de ses poings, le jeune homme resta accroupi, soufflant longuement, accumulant son elixia hésitante. Il avait besoin d'un peu de temps, mais se tenait prêt à esquiver la créature à tout moment, même si celle ci ne semblait pas le considérer comme une proie digne d'être chassée. Hakuren et deux autres personnes déboulèrent littéralement de l'escalier. La première était toujours aussi expressive

- Bon, va falloir être bon les enfants, ceci n'est pas un exercice. Pas la peine de vous acharner sur la carapace, elle est trop solide. Les zones relativement fragiles sont les articulations des membres et, toute proportions gardées, le dessous.

Le fédorien ne put retenir un "oui madame" entre ses dents serrés mais l'info était clairement intéressante. De même que la réaction de l'insecte après s'être fait gelé ses antennes. Perturbé, il secouait son corps de droite à gauche, plus mû par le hasard que par sa raison. Un bruit, celui reconnaissable entre tous de l'acier qui sifflait dans l'air. Michael entraperçut la fin du mouvement en commençant sa course, de même que le geyser de sang qu'il avait amorcé. Le temps se stoppa un instant, il entendit les gargouillis, l'excuse, les sentiments qui se bousculaient dans cet espace clos alors que les adeptes murmuraient leurs prières. Le choc d'un vent animé qui ondulait sur la carapace du monstre, le hurlement de Kyara, les sanglots de celle qu'il devait protéger, le coté pratique des deux inconnus et lui, les yeux écarquillés, son être crispé, son esprit profitant de l'instant, cherchant sa chance, celle d'inverser le destin. La mission se chargeait de nouveaux objectifs.

- C'est fini pour vous.

Un son, aussi strident que celui que l'abomination avait fait naître auparavant perça l'atmosphère. Cette dernière se figea un moment dans sa charge aveugle, embrouillé par la douleur et sa cécité. Michael serra ses dents, voyant l'ouverture qu'il attendait, pour cela, il était d'accord pour perdre son ouïe. Ses mains restèrent le long de son corps, et celui ci esquiva une dernière ruade pour se trouver, presque au ras du sol, sur le flanc du cafard. L'œil de la créature s'affola. Oh que oui il avait le droit, c'était le mieux placé pour voir le changement de lumière. Le poing gauche du fédorien s'illumina diffusant une chaude lueur orangée et décrivit son arc. Au point d'impact, le dessous de la carapace de l'insecte, l'énergie se concentra avant d'exploser. Le souffle fit monter l'insecte à la verticale, en équilibre, ne sachant pas de quel coté il allait choir. Serrant les dents, le mercenaire accusa le contrecoup avec gratitude en constatant qu'Hakuren ne s'était pas trompé. L'épée filait déjà au moment de l'explosion, elle ne s'arrêta pas et entailla verticalement l'abdomen du monstre, continuant son sanglant chemin pour s'interrompre au beau milieu de l'articulation d'une patte. Avec le reste d'Elixia, sa deuxième main s'enflamma et frappa net le deuxième membre à proximité.

-Repoussez le avec votre vent et gelez ses ailes !!!

Michael se dégagea, pivotant du coté de la créature qui agitait misérablement ses mandibules dans le vide. Profitant de sa chance, de son élan, il abattit à nouveau son épée bâtarde, tentant de sectionner une antenne de la grotesque créature. Pas le temps de vérifier, il l'esquiva d'une course pour charger les adeptes qui s'approchaient d'eux. A la vue de leurs dagues, un sourire sadique s'instaura. Le premier n'estima pas assez la portée ou la vitesse de l'arme bâtarde. L'acier, déjà souillé de jaune se teinta en plus de rouge, au diapason du rituel. Le second offrit plus de résistance, mais l'affaire se compta en secondes. D'un moulinet , le mercenaire frappa la dague de métal qui tentait de s'interposer et la fit valser. Les acolytes n'avaient pas assez de poigne pour retenir une attaque pareille, il en fallait bien moins pour tuer une femme... L'acier fit aussitôt son office et un nouveau corps s'écroula au sol. Le fédorien enjamba les corps pour se diriger vers les survivants, éclaboussé du sang des adeptes, il semblait lui aussi descendre de Shua avec ses cheveux et la flamme qui brulait, à sa main, dans ses yeux, dans son être.

- Fuyez, ou rejoignez le sang que vous avez versés.

Un gigantesque bruit derrière lui, il n'en avait pas terminé avec la blatte, mais si ils arrivaient à faire s'enfuir les adeptes, ce serait cela de gagné. Il voulait les saigner, les mutiler, un par un, leur avouer dans leurs oreilles agonisantes que Valnor n'avaient que du mépris pour les faibles comme eux, que ces cérémonies étaient une injure, qu'ils allaient supplier de connaître une fin rapide mais qu'ils ne l'auraient jamais. Oh qu'il le voulait. Mais sa mission était claire et elle surpassait sa pulsion. Fanaa ne mourra pas comme cela, les seuls cadavres seront ornés de manteaux rouges !



[HRP] Voila, si réclamation de MJ, dites le moi, j'éditerai. Pour résumer, uppercut explosif pour dresser la bestiole, estafilade sur son ventre ( profondeur à déterminer ), deux articulations en bouillie, Antenne coupée ou non et deux adeptes morts. La suite suivra è_é[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Juil 2010 - 23:44

Ce fut... Comme si on avait ouvert les vannes d'un barrage... La mère d'Adwel aurait été épatéede sentir cette puissance dans le cœur de sa fille. Mais pas étonnée. On avait toucher à "sa fille".

Ceux qui la regardait virent le liquide a terre englober doucement ses jambes, les faisant disparaitre. Peu a peu, elle s'évaporait de la vu des prêtres. La dernière chose qu'ils remarquèrent, c'est son regard empli d'une lueur de vengeance sourde.

Enveloppée de l'eau et d'Elixia, la voleuse assura sa prise sur sa propre dague. Elle avisa les deux adeptes a terre et d'un pas sur et complètement invisible, elle se dirigea vers eux. Ils semblaient étouffer.... Très bien, elle aller les libérer de tout besoin de respirer.

Le premier porta ses mains a son cou. Un liquide écarlate coula sur le sol. Le second vit un trou se former dans sa poitrine. Quelques battements plus tard, il gisait, mort.

La furie se tourna vers le lévétis qui tenait prise sur les adeptes. Bien entendu, il ne la vit pas mais l'entendit


- Aide plutôt ta sœur.

Tout aussi fantomatique et souple, elle ne tenta pas d'attaquer les renforts de la bête, le fédorien s'en chargeait. Elle se dirigeait vers les indécis.
Revenir en haut Aller en bas
Hakuren

Hakuren

Réputation : 420

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 0:01

Tout se passait si vite... Hakuren ignorait totalement la messe jusqu'à ce que l'horreur de la réalité frappa tout le groupe. Elle voyait le sang... Elle sentait la mort... Elle... était paralysée, comme perdue dans ses souvenirs.

La mage n'avait pas entendu les paroles de Lynn. Elle était sur le point de défaillir quand un son strident, une note remplie de colère fit craquer la glace dans laquelle elle semblait être bloquée.

Elle entendit alors la remarque de Mickael.


- Lynn, vous êtes puissante. Vous aller mettre tout ce que vous avez sur la bête pour l'élever du sol. Par réflex, elle devrait ouvrir ses ailles, je lui gèle tout ça et on la retourne a mon signal.
- Mais je ne contr...
- Pas besoin de contrôle de puissance. Vous ne faites que viser. Imaginer vous en train de souffler dans un tuyau.
- d'accord. C'est parti.

Les lévétis se concentrèrent... Lynn mit ses mains devant elle, inspira lentement puis expira. En un instant, un vent violant se leva

- Oula... moins large... Conseilla la mage Voila... vous allez décoiffer le fédorien sinon... Doucement... La, parfait...

C'est a ce moment la que la bête, en lévitation, ouvrit ses ailes. Presque négligemment, Hakuren leva sa main et fit un geste. Le Blizzard était a l'œuvre. Des cristaux se matérialisèrent sur les ailes transparentes de l'insecte et s'étendirent sur la carapace qui semblait scintiller à la lumière des torches.

- C'est bon, a trois, on le retourne. Un, deux, Trois!

Le vent additionné des deux lévétis était tout juste pour retourner la bête.


[hrp] bon, les MJ, a vous de décider ce qu'il arrive a votre gentil familier... [/HRP]


Dernière édition par Hakuren le Jeu 22 Juil 2010 - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 0:21

Les autres autour d'elle faisait tomber les adeptes de Valnor comme des mouches, la shalos allait finir de s'occuper du marionnettiste. Elle se concentra encore un peu plus, elle sentit qu'il était à sa disposition, elle se mit à jouer une petite musique hypnotique, mais qui ne fonctionnait que sur le second.

Aprés une ou deux minutes, elle sentit qu'elle possédait son esprit. Quelques notes de musique plus tard, il était complètement à elle ! Elle rangea son violon, elle n'en avait plus besoin. Les fils d'elixia autour de ses doigts, la violoniste fit lever les bras à l'ancien marionnettiste.

** Bien !! **

Kyara regarda autour d'elle, les autres s'occupaient tranquillement de l'énorme insecte, elle décida de s'occuper des adeptes qui étaient restés prés de l'autel.
L'adepte sortit sa dague sans qu'il le veuille, il se vit avancer vers eux, en le voyant ils ne se méfièrent absolument pas jusqu'au moment où le plus prêt se fit transpercer le cœur, l'autre se tourna donc vers la marionnette et décida de défendre sa vie. L'adepte finit par rendre son dernier souffle mais non sans avoir blesser le Second. Son sang coulait mais il ne pouvait l'arrêter si Kyara ne lui en donnait pas l'ordre, et elle ne le lui donnerait pas l'autorisation, il devait mourir !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 0:56

Sortant d'un recoin sombre de la grotte, un homme que personne n'avait vu jusque là, qui n'était visiblement pas un adepte car il ne portait pas le costume de circonstance, se dirigea à grands pas vers l'autel.

- Mon petit oiseau, pourquoi es tu revenue ?

Il effleura les épaules nues de Fanaa. La peau de la jeune fille était froide.


- Pourquoi es tu revenue à l'endroit de ta mort ?

Il commença à frictionner ses bras. Ses bras inertes.

- Petit oiseau ?

Il se pencha au dessus de sa bouche et sentit un souffle ténu. Elle respirait encore. L'homme jeta un regard vers le bas ventre ou la dague était encore plantée. Il se saisit du manche et la retira. Le flot de sang s'accrut, mais au moins plus rien ne la souillait. Il reposa la dague sanglante plus loin sur l'autel et posa ses deux mains sur la plaie pour ralentir le flot.

- Tu n'aurais pas dû, tu n'aurais pas dû mais je suis là maintenant. Je suis là et tu vas rentrer avec moi.

Fanaa ne réagit pas, était-elle seulement consciente ?
Revenir en haut Aller en bas
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 1:21

La mort. Aussi silencieuse qu'invisible, mais les ravages qu'elle laissait derrière elle l'était bien moins. Michael observa les adeptes se tortiller comme les pitoyables insectes qu'ils étaient. Ils allaient bien avec le cafard finalement. Il s'accorda un instant pour vérifier ses arrières. La créature en question venait de choir lamentablement sur son dos et se retrouvait incapable de se remettre dans le bon sens, ses ailes prise dans un cercueil de glace. Les filles avaient fait un très bon travail. Il observa les adeptes survivants, l'un venait de tuer l'autre, Adwen était encore dans les parages et Kyara continuait sa magie. Il y avait plus de risque derrière. Michael se retourna et s'avança de quelques pas pointant son épée vers le bas, pour un instant, miséricordieux. Le cafard s'agita en voyant les reflets qui s'avançait, mais ses pauvres efforts ne faisaient que briser ses ailes par copeaux. L'épée se retrouva pointée sur ce qu'on pourrait appelé sa gorge.

-Adieu.

L'acier fila dans la chair tendre de la créature. Les dernières contorsions frappèrent le jeune homme, mais sans assez de force pour changer quoi que ce soit. Sa vie s'éteint, soufflé par une flamme attisé par un peu de vent. Il se retourna en récupérant son bien, comptant les cadavres au sol. 2 éventrés par ses soins, un cible de la dague, deux égorgés par manque d'air, trois qui se sont enfuis, un manipulé, un mort en sursis. Le jeune homme fronça les sourcils, il en manquait un...

-Restez sur vos gardes. Ce n'est pas terminé...

Une créature les avait attaqués. Il pouvait très bien en avoir d'autre ou plus de fidèles...Cette place n'était aps sure, il n'avait pas le droit de se relâcher. Une ombre jaillit de nulle part, faisant sursauter tout le monde. Comme si de rien n'était, l'homme, puisque cela semblait en être un, regardait Fanaa avec une étrange expression. Un bouc noir, un port altier, mais l'air plus ennuyé que triste. Tous restèrent silencieux, et l'inconnu attrapa le manche de la dague sacrificielle avant de la retirer. Michael n'entendit que d'une oreille la dernière phrase, ses mains volant au niveau de la ceinture pour récupérer un objet de bonne taille. L'instant d'après, un carreau d'arbalète rejeta l'homme en arrière, l'épaule proprement transpercée.

-Éloigne toi.

Il remit l'arbalète à sa ceinture et récupéra sa lame avant de s'avancer vers l'autel, menaçant. Il n'avait pas le temps pour l'instant de recharger, mais avec une épaule en moins, l'autre ne le gênerait pas.

-Hakuren ? Vois ce que tu peux faire pour Fanaa, quitte à geler la plaie. Il faut arrêter l'hémorragie... Finissez ces adeptes et que quelqu'un s'occupe de ce type sorti de nulle part. Il faut que l'on sorte d'ici au plus vite.

Le tir était bien plus réflexe que réfléchi. Mais il ne voyait aucune raison que cet homme soit un allié, par sa présence dans ce temple, par sa passivité durant le rituel... Non, il n'y avait pas à regretter le réflexe.
Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 4:58

un clerc à la rescousse


Comment avait-il pu l’oublier ? La flamme maudite. L'euphorie d’être de retour avait fait oublier que débutait ce soir l’une des deux nuits maudites. Celle-ci était celle du sang et du feu. L’autre nuit maudite était celle de l’ombre et correspondait à la phase lunaire durant laquelle aucune des trois lunes n’était visible, plongeant Adreis dans une obscurité complète. Sans grande surprise, il ne parvint pas à trouver le sommeil. Il repensait à tout ce que l’on disait, que des cultes à Valnor étaient célébrés, que des éminences religieuses et politiques de la ville y participaient. Par peur, par jeux, par intérêt, par folie... Peut importe. Ils était nombreux les pauvres disparus dans la ville ou dans les villages environnants, dont on ne retrouvait nulle trace.

Lassé de se retourner dans son lit, le clerc se revêtu et rejoint la salle commune. C’est en descendant l’escalier qu’il aperçu un ombre passer. Intrigué, il la suivit jusqu’à une fenêtre par laquelle elle s’envola. Graouill-hi se pencha par la fenêtre et parvint à reconnaître l’allure d’un client qu’il avait vu la veille au soire. L’obscurité flamboyante ne lui permis pas de distinguer un quelconque détail, mais s’il se souvenait bien, cet homme était shalos. Pas de coïncidence, pansa-t-il. Il entrepris de le suivre, et peut-être pourrait-il interrompre un mauvais commerce.

Graouill-hi avait fréquenté le milieu du clergé de la ville sainte, et savait quels temples étaient accusé avec le plus de vraisemblances de célébrer des cultes sombres, et l’homme qu’il suivait se dirigeait vers l’un d’eux. Il connaissait bien la ville et pris un raccourci pour prendre son homme de vitesse. Peut-être en apprendrai-t-il plus de cette manière.

Arrivé devant le temple en question, il vit la porte ouverte, de nombreuses traces de pas qui indiquait qu’il avait été visité après la tempête, en pleine nuit. Mais l’autre n’arrivait pas. Ou peut-être était-il déjà entré. C’était sans doute était-ce un retardataire et il avait du presser le pas.

Le prêtre entra à son tour.


**Valnor ! Valnor ! Valnor !**

Ces sombres échos montait d’un escalier. Il avait visé juste. Un rite maudit était en train de se dérouler en bas de ces escaliers. Graouill-hi était transi de peur. Il s’apprêtait à ressortir quérir la milice quand il entendit un autre cris, tout aussi lointain mais plus strident, plus déchirant.

**FANAAAAAAA**
-C’est pas possible ! Tant pis, plus le temps.

Il se précipita dans l’escalier en récitant une prière à voie haute. Son médaillon de prêtre se mit à briller d’une lumière blanche et vive. Il ignorait ce qu’il allait trouver en bas, mais il se doutait que la cérémonie ne se déroulait pas correctement. Des bruits de bataille vinrent le conforter dans ce sentiment. Soudain, se jambes se dérobèrent sous son corps. Sans comprendre pourquoi il se mit à glisser vers le fond de ce qui semblait être des catacombes. Les bruits de bataille se rapprochaient à toute allure et lui glaçait le sang. Sans réfléchir, il cria :

-LA LUMIÈRE VAINCRA !!!!!!!!

A ce cris, son médaillon scintilla de plus belle. C’était parole de guerrier mais il n’eut pas le temps de s’en vouloir. Il se fracassa la tête contre terre, se releva presque aussi vite avec un plaie sous l’oeil gauche. La scène qu’il vit acheva de la figer de peur. Un insecte géant se tortillant en tout sens, des corps gisant ça et là et des adeptes de Valnor livrait bataille à des adversaires inférieurs en nombre.

La vue de l’hôtel de sacrifice et d’un corps féminin inanimé dessus le sorti de sa torpeur. Un homme s’était approché et lui avait retiré le couteau sacrificiel qu’elle avait figé dans le ventre. L’instant d’après, cet homme reçu un carreau d’arbalète. Le guerrier qui se rua alors sur lui était donc hostile à la suplicière ? Graouill-hi ne savait plus où donner de la tête, mais l’abondante rivière de sang qui coulait de l’hôtel lui indiqua clairement la priorité absolue. En s’approchant, il reconnu Fanaa.


-Mademoiselle Fanaa ! Dans quoi vous êtes vous encore fourré ? Dit-il en accourant sur un ton faussement réprobateur.

Son premier réflexe de soigneur fut d’interrompre l'hémorragie par une prière. Il fut bien vit interrompu par un prêtre noir qui semblait le regarder. Il saisit le couteau de sacrifice et menaça son assaillant.


-N’approchez pas !

Il fut exhaussé car le prêtre noir s’effondra, visiblement frappé au coeur, Dieu seul sais par qui. Se tournant à nouveau vers Fanaa, il regarda la lame de couteau. Elle était incrusté de prières macabres qu’il ne parvint pas à déchiffrer. La vie de sa patiente était en somme largement en danger. Profondément blessée par une lame maudite, et ce sortilège qui continuait d’agir dans son dos. Quand il voulu tâter le dos de la blessée, il se brûla presque tant le bord des ailes était chaud.

Ce maléfice avait de tout évidence à voir avec Shua. Était-ce l’âme de Fanaa, parfaite innocente qui cherchait à se débarrasser des ailes, comme un renard se coupe une patte pour se défaire d’un piège mortel, ou au contraire les ailes étaient-elles en train de pousser et de dénaturer cette créature humaine ?

Mais l’urgence était la plaie de son ventre. En plus de sa vie, sa fécondité était en jeu. Graouill-hi s’efforça de laver la plaie de la noirceur de la lame, tout en gardant un oeil sur les acteurs de cette violente et tragique scène.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Lingwiloke

Lingwiloke

Réputation : 110
Age : 33

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 13:01

Le Grand Maître de cérémonie, lorsqu’il avait compris que les choses ne se déroulaient pas comme prévu, avait eu pour premier réflexe de se dissimuler pour observer la tournure des évènements et réfléchir.
Il regarda ces inconnus, venus en nombre, massacrer ses adeptes et son familier… Et hésita. Peut être le moment était-il venu de tout arrêter. Non. Il n’en avait pas encore eu assez. Il lui fallait encore plus d’elixia, plus de pouvoir ! Alors… fuir et recommencer ailleurs ? Cela était également exclu. Si la nouvelle de sa déconfiture se répandait, recruter de nouveaux adeptes de qualité, suffisamment haut placés pour lui permettre d’asseoir son influence sur Adréis, deviendrait une gageure.
Il ne lui restait plus qu’une option valable. Eliminer tout le monde, et ajouter ainsi une page à sa légende. Ce qu’il avait perdu serait alors facilement remplacé.
Sa décision prise, il relâcha le sort qui le dissimulait aux yeux de tous, de telle manière qu’il sembla jaillir du sol au centre de la pièce, dans un halo de lumière écarlate.
Et sa voix s’éleva du masque-miroir, grave, profonde, captivante.


« Pauvres fous ! Que croyez-vous avoir accompli ici ? Quelle pièce pensez-vous qu’il se joue en ces lieux ? La mienne ! Toutes ces cérémonies, tous ces sacrifices - son bras décrivit un large arc de cercle, pour enfin désigner l’endroit où gisait encore Fanaa - sur l’autel de mon pouvoir ! Et pendant toutes ces années, il y en eut plus que vous ne pouvez l’imaginer… Vous aussi, vous allez en faire partie, pour ma force, pour ma gloire ! Votre pitoyable tentative fait mon jeu, et votre mort sera mon triomphe. Et cela… - il leva les bras - ne se fera pas sans souffrance. - et les abattit. »

L’elixia jaillit de toute part, et fondit sur ses proies. Le Maître ne faisait pas dans la dentelle, alliés ou ennemis, personne ne serait épargné. Chacun des protagonistes se retrouva au sol, les yeux grands ouverts, mais ne voyant plus. Ne voyant plus l’instant présent en tout cas.
L’illusion du souvenir… un sort terrifiant, qui piégeait ses victimes dans les plus éprouvants épisodes de leur passé, encore, et encore…
Il fallait disposer d’une énergie gigantesque pour balayer ainsi les défenses de tant d’êtres à la fois.
Le Grand Maître en disposait.
Souriant de son œuvre derrière le masque, il se dirigea à pas lents vers sa dague sacrificielle, qui gisait près de l’autel. Les brebis n’attendaient plus que la lame qui les délivrerait de leurs tourments. La récolte allait pouvoir commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Hakuren

Hakuren

Réputation : 420

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 14:52

La bête était morte. Hakuren soufflait enfin. Toute cette concentration était quelque peu épuisante. Soudain, Une voix. Forte. Digne, Fière. Et emprunte de folie.

Citation :
« Pauvres fous ! Que croyez-vous avoir accompli ici ? Quelle pièce pensez-vous qu’il se joue en ces lieux ? La mienne ! Toutes ces cérémonies, tous ces sacrifices - son bras décrivit un large arc de cercle, pour enfin désigner l’endroit où gisait encore Fanaa - sur l’autel de mon pouvoir ! Et pendant toutes ces années, il y en eut plus que vous ne pouvez l’imaginer… Vous aussi, vous allez en faire partie, pour ma force, pour ma gloire ! Votre pitoyable tentative fait mon jeu, et votre mort sera mon triomphe. Et cela… - il leva les bras - ne se fera pas sans souffrance. - et les abattit. »

- Qu'est ce qu...

Hakuren s'effondra comme un pantin a qui on avait coupé les liens. Elle semblait dormir. Presque paisiblement. Pourtant...

Le vent... Foid. Glacial. Le petit Kaleo était frigorifié. Il s'accrochait désespérément a Hakuren qui semblait ne pas avoir plus de cinq ans alors que lui en avait a peine quatre. Le vent... l'hivers. Ils étaient en bas, en voyage vers la ferme du père de Kaleo, qui était aussi l'oncle de la petite lévétis. La futur mage regardait autour d'elle. La nuit arrivait. Elle savait que le froid allait forcir et pourtant, elle n'était pas aussi bleue que son cousin. Pourquoi? Elle, elle n'avait jamais froid. Les Lévétis était résistants, mais elle, elle était plus que cela.

- Cousine... grelota Kaleo. J'ai... j'ai fffroid.
- Moi aussi.

Ce n'était pas vrai. Mais ses parents lui avaient toujours dit que si quelqu'un avait froid, elle aussi. Parce que c'était normal.

- Ccccousine.. Ou est Mmmaman.
- Tantine est la bas, près du chariot. Je crois qu'elle dors.
- Tttu pp..ppeux la rr..révéillée? Je sssuis ffatigué.
- Reste la.

La petite donna son cache nez a son cousin qui s'y raccrocha désespérément. Hakuren se leva et marcha dans la neige pour tenter de réveiller sa tente.
- Tantine... Kaleo, il a froid...

Elle s'approcha et lui secoua l'épaule. Telle une poupée mole, la tête de la tante tomba sur la poitrine. C'est a ce moment la que Hakuren vit le sang dans la neige. La boite crânienne était défoncée. Dans sa petite tête, elle compris que sa tante ne se réveillerait pas. Comme Tili, son petit chien... Sa maman lui avait expliqué que son esprit partait avec le vent.

- Au revoir tantine.

La petite revint sur ses pas. Kaleo s'était endormi. Il ne tramblait plus. Il n'avait plus froid. Grace a son cache nez. La petite le prit dans ses bras pour qu'il soit plus confortable. On viendrait les chercher.


***

- Quel malheur! fit une voix. Quel malheur... La belle soeur de l'apothicaire et son fils... Et sa petite! C'est terrible.

Hakuren ne bougeait pas. Elle avait les cils collés par le froid. Puis une voix connue. Sa mère, désespérée pleurait. Son père fit, des trémolos dans la voix


- Qu'est ce qu'il s'est passé.... Où est Hakuren.
- La monsieur, la...

Hakuren senti qu'on lui prenait Kaleo. Pourquoi étaient-ils tous tristes? Certainement parce que Tantine était partie... Sa Maman lui avait expliqué que quand quelqu'un partait dans le vent, les gens qui ne pouvait pas suivre étaient tristes. Mais il ne fallait pas qu'ils la suivent!

Elle se senti entourée de chaleur. Un clerc était arrivé et auscultait les corps.
- Elle, elle a été cognée. Sans doute pendant l'accident, dans cet arbre. Le pauvre petit... Il a du s'endormir. Il est mort de froid... Et la petite? Monsieur, vous pouvez me laisser la voir? Cela doit être par... Par les Ouragans de Lévitas! Elle... Je sens son Elixia. Elle est vivante!
- Quoi? Mais.... Pourquoi?

c'était son oncle... La colère sous-jacente était plus que palpable. Lorsque la petite fille ouvrit les yeux, elle vit sa mère heureuse, son père soulagé et la haine de son oncle... une haine incommensurable sur l'injustice de la vie et de la mort. Puis la peur. La peur dans le regard des autres... Comment avait-elle survécu?

La suite était douce, et simple. Au lit, dans sa chambre, avec l'amour de ses parents, la méfiance sournoise de ses grands mères qui chuchotaient des "la vague blanche... la vague blanche" mais surtout le thé à la bergamote et au miel que sa mère lui apportait.

Puis vinrent les regards.... la méfiance. et toujours ces murmures... La vague blanche... La vague blanche.... La vague....Blanche[/i]


Dernière édition par Hakuren le Mer 8 Juin 2011 - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thanos
Responsable Communication
Thanos

Réputation : 777
Age : 30

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 15:20

Les trois encapuchonnés qui avaient pris la fuite dès le début des hostilités courraient à en perdre haleine à travers vers une sortie dérobée. Les trois étaient Shalos. Les trois savaient parfaitement ce qui les attendait si le Gardien ne parvenait pas à stopper ces individus.

Ils avaient écouté leur instinct de survie, qui leur avait hurlé de s'enfuir. Leur secret découvert, leur seule chance était de se fondre dans la masse au plus vite, de sortir de ce piège pour redevenir des citoyens normaux et parfaitement respectables d'Ilymir.

Comme tous les Shalos adorateurs de Valnor, ils avaient quitté leur ville natale, par crainte de la vengeance du Roi. Ils avaient rejoint la ville de leurs pires ennemis, pensant que jamais il ne viendrait les y chercher... Mais cette nuit, des intrus les avaient trouvé. Dont une indubitablement Shalos.

Cette nuit, ils se retrouvaient à fuir pour leur vie, comme lorsqu'ils étaient partis de Shalanos, lorsqu'ils avaient quitté leur patrie, afin de pouvoir vouer un culte au seul vrai Dieu qui importait. Ils avaient passé le manteau des Ombres, sans qu'il ne les arrête. Et cette nuit encore, ils fonçaient dans le noir guidés par la peur.





A des lieux de là, sous le Dregnir, Sentence leva la tête. Malgré la voute de la grotte qui l'empêchait de voir le ciel, il le savait, il le sentait. Cette nuit était spéciale. Des évènements grave se passaient, et les Ombres s'agitaient partout en Adreis, ivres de sang, enragées par la lumière de la lune rouge.Il n'avait qu'à les guider, leur donner une proie, pour qu'elle se déchaînent.

Il sentait aussi les trois traîtres qu'il avait laissé filer, quelques années plus tôt. Ceux qui l'avaient mené, bien involontairement, à d'autres adorateurs de Valnor, qu'il avait éliminé aussi efficacement que discrètement.

Cette nuit était spéciale. C'était leur tour.


A Ilymir, son pouvoir était moindre. Bien moindre, contré par la foi des habitants en la lumière, et leur acharnement à détruire l'ombre. Mais cette nuit était spéciale. Son ordre mental, bien que faible, fut relayé à travers les montages, parvint amplifié par la colère des Ombres à Ilymir.


Autour des fuyards, l'obscurité s'agita. L'un d'eux trébucha, mais parvint à se rétablir, tandis qu'ils arrivaient enfin près de la sortie, littéralement hors d'haleine. Ils voyaient la lumière, au moins dans leur imagination, la lumière de la vie, la lumière de la liberté, si crainte ailleurs et si désirée ici.

Trop tard.

Un bruit, un glissement comme des milliers de caresses de velours. Et trois hurlements, d'horreur et de douleur, simultanés, se fondant en une plainte horrible, une agonie sonore qui s'acheva dans le gargouillement du sang.

Quelques minutes après, des trois hommes ne restaient plus rien, pas la moindre trace de leur existence. Seuls les échos de leurs hurlements leurs survécurent, se répercutant dans ce qui semblait l'infinie obscurité entre les parois des tunnels.

_________________
Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Thanos10
L'imagination gouverne le monde.
Napoléon.


Dernière édition par Thanos le Jeu 22 Juil 2010 - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thanos.cowblog.fr/
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 15:26

Adwel se dirigeait de manière furtive vers les derniers adeptes debout quand elle entendit la voix du grand maître. A son tour, elle s'écroula dans une flaque de l'eau qui s'écoulait de son camouflage. Elle devint visible. Elle même sombra dans les profondeurs de son passé.


Le Cottage... La petite Adwel boudait. Elle voulait un chat. Ma sa mère ne voulait pas. Les poils, les besoins. Mais elle, elle avait vu ce petit chaton bleu-gris dehors, tout seul. Et elle voulait le protéger. Elle voulait s'en occupé.. Mais sa maman ne voulait pas.
Son père arriva alors et s'accroupit pour venir a son niveau.
- Alors petit bout, pourquoi tu boudes.
- Je veux le petit chat de la rue. Il est tout seul sans sa maman.
- Oh... et Maman ne veut pas?
- Non. Je boude.
- Ah mais tu ne sais pas que les chats ont le même pouvoir que toi?
- Pouvoir? Mais j'ai pas de pouvoir moi!
- Mais si, comme les chats, tu a de l'équilibre et tu es souple et surtout tu es si mignonne que si tu ramène le chaton et que tu regarde ta maman avec tes petits yeux, elle ne pourra pas refuser le petit chat mignon.

Adwel regarda son père avec des étoiles dans les yeux... Son père, son héros... Avec un immense sourire, elle couru chercher le chaton.

****
Les rues de médiévir se transformèrent.... Peu a peu, le sable remplaçait les pavés. Elle n'était plus une petite fille. Une ombre la devançait... Encore et toujours. Tout ce qu'elle entreprenait, l'Ombre la faisait mieux qu'elle. Elle était a Fédoran. Et l'Ombre.... L'Ombre l'entourait maintenant. Elle était dans cette obscurité menaçante... L'Ombre avait des yeux. L'Ombre était partout et ne voulait pas d'elle. Elle était a Shalanos. Elle repéra une silhouette. Ling... Mais elle s'évapora pour laisser place a Fanaa... Fanaa la torturée. Syld était la... Tout était si rapide... Elle ne pouvait pas agir. Personne ne le pouvait. Le destin avait décidé de les séparer... Syld entoura ses bras autour de Fanaa avec son petit sourire malicieux. Fanaa le regardait avec adoration jusqu'à ce qu'il s'évapore, la lassant seule, tombée a genoux, l'esprit vide...

Petite poupée. Ce n'était pas un chaton qu'elle avait trouvé dans les rues, mais une petite fille perdue. Adwel se sentait étrange. Des plumes recouvraient ses bras et une queue de pie ainsi qu'une crète de plumes bleues la faisait ressembler à Maman Oiseau Bleu...

- Fanna? ça va?
- Ciel!
- Tu veux voler au ciel?
- Oui, moi Ciel! Adwel-tu vole?
- Oui, je vole... Mais pour le bien.... mais tu... tu es blessée? Qu'a tu fait a ton ventre?

Le regard de la poupée pris la lueur de la torturée. Une tache écarlate grandissait sur l'abdomen de la petite danseuse. D'une voix neutre, elle répondit.
- Je veux revoir Ciel. Je veux rejoindre Ciel. Même s'il est inaccessible, je veux le revoir au moins une fois.

Une dague a la lame ondulée se matérialisa dans les mains de la danseuse torturée. Elle regarda Adwel et désespérée, elle leva les mains au dessus de son ventre avant de les abattre sur la tache écarlate.

- Désolée Maman. Je veux Ciel.
- Fanaaa..... Non.... FANAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!




L'écho de son rêve se répercutait encore dans sa tête... Les yeux ouvert sur le plafond de la caverne sombre, elle respirait vite, comme essoufflée par une course.... Elle cligna des paupières avant de lever sa main pour vérifier si elle avait des plumes...

Elle se releva subitement, se rappelant de.... l'atrocité de la réalité.... sa dague dans la main, elle regarda la situation. Tous étaient a terre, les traits emplis de souffrance. Enfermés dans leur cauchemar... Pourquoi était-elle la seule debout?

La voleuse se retourna et vit qu'elle se trompait. Elle n'était pas la seule. Un de ces hommes miroirs était debout, une aura étrange autour de lui.

*Mais qu'est ce qu'il se passe ici?*
Revenir en haut Aller en bas
Lingwiloke

Lingwiloke

Réputation : 110
Age : 33

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 16:32

Le Grand Maître ramassa la dague sacrificielle, cet objet si spécial qui lui offrait de merveilleux festins d'elixia... Par qui commencer?
Il balaya la salle du regard, lentement, définissant mentalement l'ordre dans lequel il allait faire son office, comme s'il planifiait une nouvelle cérémonie.

*Tout d’abord les hommes. Les mâles ont la force brute mais la quantité d’elixia que l’on trouve en eux est le plus souvent ridicule. par contre le sang … ah cela, du sang, ils en ont à revendre. On les égorge afin que leur hémoglobine colore l’autel et le sol, que la couleur de Valnor éclabousse tout.

Gloire à Valnor !*

Le magicien, la brute, le prêtre, ce traître de marchand d'esclave...

*Les enfants ensuite. Ils n’ont pas non plus beaucoup d’elixia, mais la leur est neuve, vive. Une mise en bouche pétillante. On les poignarde au cœur. Leurs petits cœurs affolés qui battent si vite.*


La plus jeune des levitis, peut-être...

*Les femmes. Les femmes sont plus importantes. Elles ont naturellement le pouvoir de donner la vie ce qui rend leur elixia meilleure, plus riche. Le cœur de l’énergie des femmes se trouvent dans ce lieu magique de fertilité que les hommes ne posèdent pas. Il faut leur ouvrir l’utérus, là où leur elixia attend bien au chaud, tel un petit œuf-surprise.

Qu’elles soient vierges ou non ne change rien dans la pratique, en réalité ce n’est qu’une histoire de symbolique. Par contre, elles doivent avoir déjà eu leur premier sang.*

Et je parierai de toute façon qu'aucune de ces chiennes n'est vierge... La seconde levitis, la shalos, la mediovienne...
Mais...

Cette dernière était debout.

Impossible!
Il leva le bras, avec l'intention de s'en débarrasser sur le champ. Puis se ravisa. C'était une femme, et si elle pouvait résister à un tel sort, il y avait sans doute beaucoup à gagner en la "consommant". Il serait également intéressant de découvrir pourquoi la magie n'avait pas eu prise sur elle.
Ne voulant pas risquer de voir ses sorts neutralisés une seconde fois, ou de perdre son emprise sur les autres prisonniers, le Maître choisit de ne pas employer l'elixia sur la médiovienne.
Resserrant sa prise sur le manche, il fonça sans avertissement et frappa de sa dague, un unique coup, de gauche à droite, avant de se mettre en garde.
Adwel put se rendre compte que le personnage encapuchonné n'était pas juste un puissant mage, mais également un redoutable combattant. Ses réflexes de voleuse lui sauvèrent la vie, mais ne lui évitèrent pas de récolter une profonde estafilade au bras gauche. Pire, elle sentait son elixia sourdre de la blessure à mesure que coulait le sang.
Elle était seule, blessée, face à un adversaire dont le visage était le sien...



Dernière édition par Lingwiloke le Jeu 22 Juil 2010 - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 17:19

le Soleil notre Dieu apportera la toute-puissance du bien,
Sa lumière guide nos pas et c’est par lui que nous vivons.
Ceux qui recherchent sa lumière seront sauvés sur terre, bénit au ciel,
ceux qui le fuient au fonds des grottes obscures,
et qui craigne de se soumettre à sa justice,
Seront châtiés, ici bas comme là haut,
Car telle est la volonté Divine


Graouill-hi répétait frénétiquement des prières tandis qu’il s’affairait à soigner la suppliciée. Entre Shua, les nombreux morts et les rites maudits, l’élixia était si sombre qu’il était difficile d’en faire un sort de soin efficace. Il en était à ces réflexions quand, pour la deuxième fois en peu de temps, il s’effondra sous son propre poids. Quand il rouvrit les yeux, il courrait sur la pointe des pieds dans un couloir de l’université, accompagné d’un collègue.

-Arrête, c’est beaucoup trop risqué ! Chuchota Nellus à son compagnon.
-Ne soit pas si stupide ! Rétorqua Graouill-hi. Rulas est à la Grand-Messe avec les autres profs. Ils ne seront pas de retour avant le milieu de la nuit.
-Mais c’est un mage noir ! Tout le monde le sait ! Il a peut-être piéger sa prote par un sortilège !
Graouill-hi lâcha un soupir exaspéré. Mais tous les prof que les élèves n’aiment pas sont l’objet de ce genre de ragots sans fondements. Et celui-ci, vraiment personne ne l’aime.
Devant la mine tétanisé de son ami, il stoppa net sa course et l’attrapa au col.
-Ecoute, tu l’as raté aussi ce test ? Alors on va dans sa loge, on trouve les parchemins et on repart avec pour en faire un feu de joie.
-D’accord.
Arrivés dans ladite loge, ils commencèrent à chercher. Graouill-hi tomba sur un livre intitulé « Les Revers de la Lumière ». C’est par pure curiosité qu’il le feuilleta.
-Qu’est-ce que tu fabriques ? Son camarade se pencha au dessus de son épaule. C’est quoi ce bouquin ?
-De la magie noire...
-Cette fois ci c’est trop ! Il faut partir !
-Et bien vas-y, part !
-Très bien ! Et Nellus quitta la salle en courant.
-Tssss... Poule mouillé

Graouill-hi resta fasciné par sa découverte. Il resta plusieurs minutes à lire des pages de ce manuscrit, quand il entendit la porte s’ouvrir. Il eu juste le temps de remettre le livre en place et quand il se retourna, il était en face de Rulas.

Durant l'interrogatoire qui suivit, Graouill’hi finit par avouer le but de sa visite, mais se garda bien de parler de sa découverte. L’histoire remonta jusqu’à devant le maître Delmos auquel le fautif avoua même l’identité de son complice. La honte fut totale et de longue durée. Dans ce milieu très discipliné, il était à la fois un tricheur et un vaurien, et à la fois un lâche qui avait trahi son ami.

C’est alors qu’il se réveilla dans la crypte. Le monstre était mort, et tout les survivants gisaient en grelottant sur le sol. Le souvenir restait brûlant, et un amère sourire se dessina sur son visage. Il avait par hasard démasqué un mage noir, et une punition d’étudiant avait effacé tout ça de sa mémoire. Il observa la scène qui l’entourait. Il se rendit compte que la plupart des protagonistes étaient des clients de la Lumière Bleu. Le seul mage resté debout répétait une incantation manifestement puissante. Le sort du souvenir, se souvint Graouill-hi. C’était l’un des sorts décrit dans le livre Les Revers de la Lumière.

Il acheva de reprendre ses esprit pour choisir quoi faire. Il serait bien incapable d’interrompre le sortilège. Il était fatigué, l’elixia était trop sombre et le mage trop puissant. Peut-être pourrait-il libérer une personne. Il opta pour le jeune Lévitis qu'il avait vu maîtriser deux mages noirs lors de son arrivée.. Il s’approcha de lui et entama la construction d’une barrière d’élixia. Cela suffirait-il ? Il n’en avait pas le moindre idée.


[hrp]moi qui comptais aider Adwel, elle m'a pris de vitesse[/hrp]


Dernière édition par agonie le Jeu 22 Juil 2010 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 17:26

Adwel fut d'autant plus surprise que l'adepte qui était encore debout l'attaqua. Encore sous le chose du réveil, elle parvint de justesse a éviter le coup mortel. Cependant, le peu d'Elixia qu'elle parvient habituellement a générer pour son camouflage était comme aspiré hors de son corps par la blessure créée.

*reste en vie... surtout....*

L'écho de la recommandation de Liwan la réveilla. Ses sens a nouveau à l'endroit, elle pris une posture des combats au couteau. Ce mage n'avait pas l'air d'être un piètre combattant mais pouvait-il rivaliser avec une enfant des rues?

Ce qui était plus déconcertant était ce masque miroir. Elle compris pourquoi elle ne voyait rien tout a l'heure quand elle était camouflée... Le miroir ne reflétait rien, tout simplement. En revanche, il était compliqué de se battre contre soit même. Impossible de lire les mouvements de l'autre puisque c'était les siens qu'elle lisait.

Frustrée, elle se dit que finalement, elle ne devait pas compter sur sa lecture mais plutôt tenter de briser le masque.

La voleuse, souple et rapide, feinta d'abord a gauche. Le maitre para et anticipa. Il était intelligent. Il contre-attaqua mais cette fois, ce fut Adwel qui contra. Ils se jaugeaient. Se tournaient autour. Dans son champs de vision, la voleuse vit son expression blêmir dans le masque... elle venait de prendre conscience de la tache écarlate qui colorait la tunique de Fanaa... Le mage en profita pour tenter quelques choses. Pas assez rapidement? non, en fait Adwel était sur le qui-vive et passa en dessous du bras armé pour atteindre l'aisselle qu'elle ne pu que trop légèrement blesser. Le vêtement était trop ample mais a présent il y avait un trou et la lame sortie était couverte d'un peu de sang.

Cela le dérangerait dans ses mouvements. Mais il était encore debout... Elle senti quelqu'un s'agiter... Un autre se réveillait... Elle ne reconnaissait pas la silhouette. Elle se concentra de nouveau sur son combat.


- Toi, tu n'aurais pas du toucher à la petite

Fit-elle un peu bravache
Revenir en haut Aller en bas
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 18:46

D'après ses mouvements, on sentait un certain doute chez l'adversaire. Pourquoi quelqu'un d'autre s'était réveillé?

Adwel profita de cette hésitation pour attaquer. Même s'il n'était pas aussi rapide qu'elle, il parvint de nouveau a contrer. La voleuse s'écarta d'une roulade vive et de son bras gauche elle attrapa l'une de ses deux dernières lames de jet et la projeta vers le masque. Le maître de de cérémonie esquiva habilement le jet qui n'était pas precis mais la Médiovienne était derrière. Elle parvint uniquement a planter son arme dans le bras du sectateur. Elle lacha sa dague avant de se prendre le moindre coup.

Désarmée... Elle se demandait comment faire maintenant... Elle jeta juste un regard a la silhouette qui s'affairait sur Sek


- Et toi! Réveille plutot quelqu'un de plus.... Enfin pas Sek! Il ne tiendra jamais!

Avisant les autres endormis, elle remarqua que l'arme la plus proche était l'épée du fédorien... Elle n'était pas une escrimeuse chevronnée mais son père lui avait inculqué de bonne base... Et la portée de la lame serait plus pratique que sa dague.

Et c'était toujours mieux que d'être désarmée.

La silhouette encapuchonnée, occupée à retirer la lame de son bras, ne pu rien faire pour éviter à la voleuse de prendre l'épée encore souillée du sang de l'insecte


- Mais c'est lourd ce machin!

Elle n'aurait pas du donner cette information... Elle se mordit la lèvre en pensant a la réprimande que lui aurait fait son père ou même Liwan. Mais le combat continuait... elle devra faire avec!
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Juil 2010 - 18:56

Il y avait eu une voix. Il y avait eu un contact révulsant. Elle connaissait cette vois doucereuse, ces mains fines, habiles. L'homme sans visage de ses cauchemars avait de belles mains, manucurées, trop propres, trop lisses pour un homme. Le contact de cette peau retravaillée éveillait des échos en Fanaa.
C'était un cauchemar, ça ne pouvait être qu'un cauchemars n'est-ce pas ? Il n'était tout de même pas réel ? Car si lui existait vraiment alors le cachot, les enfants, tout ... tout ce qui ressemblait aux pires mauvais rêves, tout cela avait existé...

Le contact fut rompu.

Fanaa entendit un grognement de douleur et remercia en silence celui qui avait éloigné d'elle celui qui la terrorisait.
Elle partait à la dérive, sa conscience ainsi que son sang s'échappaient d'elle. C'était étrange de ne percevoir ce qui se passait autour qu'à travers du coton, de sentir un fourmillement sous son crâne, d'avoir l'impression de ne plus avoir ni jambes, ni bras, ni buste. Cela avait un côté apaisant. Car elle était enfin en chemin. En chemin pour retrouver Ciel. Elle l'apercevait, de dos. Quand elle serait assez proche, il se retournerait. Elle verrait enfin son visage, et il lui tendrait la main.
Enfin ...


...

Il y eut une tiédeur au bas de son ventre. Tiens, elle avait de nouveau un ventre ? Un contact. Ce n'était pas l'homme sans visage, pas cette fois. Une voix.
*Gargouillis?*
Le clerc de medievir et ses potions infectes ? Etait-ce possible ? Pourquoi ? Comment ? Où était elle ? Où était Ciel ?

Sa main se souleva avec effort et effleura celle du clerc.


- Reviens...

La chaleur c'était la vie. C'était l'opposé de ... Mais par pitié qu'on la laisse enfin. Elle avait été si près, si près ... Elle aurait voulu pleurer, mais elle n'avait plus de larmes. Avec la chaleur, revenait la vie. Avec la vie revenait la douleur. Ne plus ressentir son corps était mieux que d'avoir mal partout. Même si l'endroit que touchait Gargouillis était de moins en moins douloureux.

Et Gargouillis ne fut plus là.

Aveuglée, terriblement affaiblie, Fanaa était incapable de savoir où était le haut, le bas, c'était comme se trouver sous l'eau, si profond que l'on échappait à toute gravité. Et que l'on se sentait encore plus insignifiant au milieu de cette immensité écrasante.

*Je ne veux pas me réveiller je ne veux pas me réveiller je veux me perdre encore je veux lâcher prise je ne veux pas être là ... j'ai trop mal*

La perte de conscience était mille fois préférable à la douleur.







Envoyé brutalement contre le mur par une flèche imprévue, Iskandar eut un grognement horrifié.

- Et merde c'est pas une flèche, c'est un carreau. Mon bras ! Ma main ! Et c'est la droite en plus par l'enfer !

Il avait des notions clericales. L'épaule était amochée, les nerfs salement endommagés. S'il n'était pas parfaitement soigné de suite il perdrait nombre de ses facultés. Il ne serait plus capable de faire aucun travail de précision! Impensable. Lui, incroyable artiste devenir incapable d'apposer sur toile ou sur pierre les détails qui faisaient la magnificence de ses œuvres personnelles ? Lui qui n'avait vécu que pour sublimer la beauté, la créer ne supporterait pas d'être diminué. Il avait toujours fait attention à lui, toujours.
Qu'il soit blessé si bêtement était insensé! Tout cela était insensé. Ces cérémonies ... ces masquarades oui ! Jamais il n'y avait pris part, se contentant de livrer les ... offrandes. Et là ! La tempête l'avait empêché de partir tout d'abord, puis cela s'était calmé et il se demandait si il allait se mettre en route quand ...

Elle était arrivée. Elle titubait et tenait un discours incohérent. Le cafard géant l'avait laissé passer. Iskandar avait voulu réagir, la récupérer mais tout le monde l'avait vue et avait saisi l'opportunité de réaliser une cérémonie hors du commun. Iskandar n'avait rien pu faire. Seul contre 13 personnes dont le Grand Maitre ? Suicidaire. Et Iskandar n'était pas suicidaire.
Après tout ... sa venue ici était écrite. Il l'avait écrit lui-même. Elle avait cinq années de retard mais elle était finalement arrivée. Ce qui était étrange. le sort avait il tenu si longtemps ? Évidemment. Non en fait ce qui était des plus bizarre n'était pas tant que ses pas l'aient guidées vers son immolation que le fait qu'elle vive encore. Elle n'aurait pas dû, elle état fragile, et il l'avait abîmée encore plus.
Mais la nature et ses mystères l'avaient gardée en vie. Elle avait grandi, elle était encore plus belle et cette beauté l'avait ému, comme avant. Alors il avait eu l'envie folle de la récupérer.
Dès que les adeptes avaient été mis en difficultés (doux euphémisme étant donne le nombre de pertes dans leurs rangs) il avait filé vers elle. Son petit oiseau, son chef d'œuvre. Ils l'avaient abîmée. Ils l'avaient abîmée avec leur stupide sacrifice. Ils l'avaient frappée là où c'était si fragile ... si fragile ...

Iskandar ne perçut pas la transition entre ses pensées qui dérivaient dans la douleur et le sortilège du Grand Maitre. C'était comme se plonger dans ses souvenirs.
Echec. Echec. Echec. Se forcer aux études de clercs pour satisfaire ses parents. ne pas être médiocre mais tellement moyen que la sensation était la même. Essayer la voie des mages. Sans coeur à l'ouvrage impossible d'atteindre un haut niveau. Rêver d'art, de peinture, de beauté. Etre toujours empêché de suivre ses rêves. Rêver d'être Mediovien. Etre renié pour ne pas avoir voulu prendre femme. Pour avoir préféré le plaisir de l'art à celui de la chair. Se lancer dans cet art tant adoré et réaliser qu'on est aussi mauvais ici que dans toutes les autres disciplines.
Cette découverte avait été un des pires coups durs. Ah il en avait maudit des Dieux, des cieux en ce terrible jour ! Lui qui adulait la beauté, qui ne vivait que de cela, pourquoi était il affublé de si piètres capacités dans ce domaine ?
La vie était injuste. Le monde était injuste. Et lui n'était qu'une larve inutile. Qui devait ramper et regarder depuis le ras du sol, les chefs d'oeuvres brillant comme des étoiles de ces artistes qu'il ne rattraperait jamais. Jamais.
Oh bien sûr il avait réagi, s'ensorcelant lui-même, se greffant ces capacités qui lui manquaient, à lui le coup de crayon, le bon goût des couleurs, le compas dans l'oeil, le pouvoir de créer la beauté à partir d'une feuille, d'une pierre. Mais quand bien même il était devenu excellent, quand bien même il cachait tout au fond de lui que son incroyable talent n'était que tricherie et faux semblant. Que sans son sort il ne valait rien ! Rien du tout ! Rien ... personne n'aurait dû savoir personne, et pour cela lui-même devait l'oublier, mais on était allé chercher cette connaissance et on la lui balançait sous le nez d'un air de dire "je sais ce que tu as fais, je sais ce que tu es et surtout, ce que tu n'es pas !!!"

L'homme inconscient geignait pitoyablement.
Revenir en haut Aller en bas
Lynn&Sek

Lynn&Sek

Réputation : 515
Age : 33

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeVen 23 Juil 2010 - 9:50

Sek

Tout s'enchaina très vite. La silhouette effrayante se matérialisa, parla, et...

« Concentre-toi donc, imbécile ! »

Sek avait 5 ans. La veille, un monsieur bizarre était passé, pour « vous éveiller et vous évaluer, ta sœur et toi », lui avait-on dit. Il ne savait pas ce que cela signifiait, mais ça avait mis son père drôlement en colère.

« Mon fils n’est pas anormal ! – avait-il hurlé – mon sang coule dans ses veines, ce sera un grand sorcier, puissant, comme tous les hommes de notre noble lignée ! » Et il avait éjecté le monsieur dehors d’une violente bourrasque.

Maintenant, il voulait que Sek fasse de la magie. L’enfant avait bien essayé d’expliquer qu’il ne comprenait rien à ce que son père racontait, mais ce dernier lui avait mis une taloche avant de reprendre son charabia. Lynn regardait, alors Sek écouta et s’appliqua à ce qu’on lui demandait, pour ne pas paraître ridicule devant elle. Afin de ne pas être distrait, il ferma les yeux. Mauvaise idée. Il ne vit pas la main de son père s’abattre, mais il sentit la douleur. Il avait un drôle de goût dans la bouche, et l’une de ses dents bougeait quand il appuyait dessus avec sa langue. Mais il ne pleura pas. Il ne pleurait plus depuis longtemps, les punitions étaient trop lourdes après. Un homme de sa famille n’avait pas le droit de pleurer.

« Recommence ! C’est le B-A BA ça, espèce de loque ! Juste un souffle d’air ! Ah, tu me fais honte ! »
Les derniers mots furent ponctués par une nouvelle gifle, en guise de point d’exclamation. Sur l’autre joue.

« Père, ne le tapez pas ! C’est pas sa faute, on comprend rien à ce que vous racontez ! » Lynn avait pris la défense de son frère.

« Comment oses-tu ? Tu veux en tâter aussi, c’est ça ? Un bon fils pratique la magie assidûment et correctement ! Une bonne fille reste en dehors des affaires des hommes, et ne tient jamais tête au chef de famille ! »

Il la frappa également. Fort. Sek cria « Non ! » et miracle, un courant d’air fouetta le visage du tortionnaire. Aussitôt après, l’enfant s’écroula.


« Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Debout, larve ! Tomber dans les pommes comme une fillette après un sort de rien du tout ! Lève-toi te dis-je ! »

L’enfant à terre sentit son flanc se soulever au rythme des coups de pieds qu’il recevait, puis il accueillit l’inconscience avec reconnaissance.

Lynn

Pas le temps de fêter leur victoire sur l'insecte géant. Un nouvel ennemi occupait déjà la scène. Elle leva le bras pour frapper... trop tard, elle sentit une vague d'elixia l'emporter, l'emporter...

Assise sur un banc de pierre, Lynn observait la scène qui se répétait chaque jour depuis 5 longues années. Un professeur, ou pire, leur père, entraînait Sek à la magie de combat. La jeune fille massa son épaule endolorie. La veille, elle avait été surprise dans la chambre de son frère, alors qu’elle essayait de le réconforter et de soigner ses contusions avec des herbes qu’elle avait volées à l’apothicaire. La correction qui s’en était suivie avait été sévère, et son épaule s’était démise.

« En garde ! »

Ah, ça commençait. Lynn savait déjà comment cela allait se dérouler. Son frère avait progressé, bien sûr. Il était devenu plus habile, et plus vicieux. Mais il n’avait pas une miette d’endurance. Il soutiendrait la charge un moment, percerait la garde de l’adversaire une fois ou deux… puis il serait écrasé. Ensuite, leur père le battrait pour le punir de faire honte à sa famille en étant si faible. Lynn s’interposerait, comme toujours. Contrairement à Sek, elle était forte, mais elle n’avait pas beaucoup de contrôle sur son elixia. Cette ordure dont elle était issue lui en voulait de posséder ce qu’il aurait voulu transmettre à son fils. Et d’oser se rebeller par-dessus le marché. Alors il se jouerait d’elle en un rien de temps, puis il la rosserait aussi. Les jumeaux seraient ensuite séparés jusqu’au lendemain, quand l’histoire se répéterait.
On les empêchait de se voir, la plupart du temps. Sauf pendant les exercices. Leur père expliquait à Sek que c’étaient ses défaites qui provoquaient les corrections de sa sœur, et tenait à ce qu’il y assiste. Cela l’incitait à mieux travailler.


« Mais esquive, abruti ! »

Leur père était l’enseignant du jour. Et il était de mauvaise humeur. Les sentiments de Lynn étaient confus. D’un côté, elle avait hâte que cela se termine, que la rossée du jour soit passée. Mais à cause de son escapade, elle serait plus étroitement surveillée, il s’agissait donc du seul moment de la journée où elle verrait son frère. Elle l’encourageait mentalement, n’ayant pas le droit de parler. Soudain…

« Je t’avais dit d’esquiver ! Tu as eu de la chance de le dévier un peu… »

Rouge… la tunique de Sek devenait rouge… Et il tombait… Le vieux salaud avait balancé une attaque mortelle, qui aurait pu couper son frère en deux !
La jeune fille fondit sur son père.


« Toi, couché ! »

Elle avait l’impression de porter une chape de plomb sur les épaules. Mais elle tint bon. Et riposta.
Ce ne fut pas le coup de bélier incontrôlé habituel. Au contraire, l’air se condensa et s’accéléra le long de lignes bien précises, se faisant plus tranchant qu’une lame de rasoir.
Le levitis recula juste à temps. Quatre sillons parallèles étaient apparus sur son flanc, et son sang coulait. Il eut un sourire carnassier.


« Alors même cela… Mon héritage… tu le lui as volé. Quel gâchis. Mais il apprendra tout de même, de gré ou de force. C’est mon fils. Et toi, tu vas apprendre à tenir ta place. »

Il pointa le doigt vers elle. Et tout ne fut plus que souffrance…


Convergence

Ça y était presque. Ils avaient 13 ans, et ils avaient survécu. Bientôt, ils le savaient, la loi n’autoriserait plus qu’ils soient éduqués à la maison, nobles ou pas. Ils allaient découvrir à quoi ressemblait le monde extérieur à la villa.
Pour tenir le coup, ils s’accrochaient à cette pensée autant que l’un à l’autre. Et à mesure que l’échéance approchait, ils se permettaient de plus en plus de libertés.
C’est alors que Sek commit la plus grosse erreur de sa vie. Par bravade, il déroba un objet magique dans la chambre de leur père, l’un des plus fragiles et des plus précieux. Et il le brisa.
Le levitis avait toujours été un collectionneur, et il chérissait ses plus belles pièces plus que tout autre chose, famille comprise. Lynn et Sek savaient que la punition serait terrible, mais ils ne voyaient pas ce qui pourrait leur être fait qui fut pire que ce qu’ils avaient déjà vécu. Ils étaient jeunes.
Lorsque leur père apprit ce qui s’était produit, à leur grande surprise, il n’explosa pas. Il sourit.


Ce sourire fut le point de départ d’un des plus grands scandales qui eût secoué Levitas cette dernière décennie. Bien sûr, les autorités intervinrent, lorsque les rumeurs se firent trop insistantes pour qu’il fût possible de les ignorer. Une enquête eut lieu, et le grand seigneur se vit retirer ses titres, son honneur et sa vie.
Mais un an avait passé déjà, depuis ce jour où le Général Arvein avait sourit à ses enfants.


Le lendemain, l’entraînement quotidien eût lieu non pas l’après-midi à la villa comme d’habitude, mais en début de soirée, dans l’arène privée que possédait leur père. Avec un groupe d’inconnus en lieu et place des professeurs.
Sek avait beaucoup appris durant les trois dernières années. Il faisait un adversaire redoutable malgré son jeune âge, non parce qu’il était robuste ou puissant, mais parce qu’il était rusé, efficace, et savait s’économiser.
Malheureusement, ses réserves d’elixia n’avaient pas beaucoup augmenté, et son véritable ennemi dans l’arène, c’était la durée des combats.
Il défit rapidement le premier adversaire. Puis le second. Après le troisième, il ne tenait presque plus sur ses jambes. Il perdit le quatrième duel.
Il s’agenouilla et attendit, mais sa correction ne vint pas. Au bout de quelques instants, il releva la tête, surpris… pour voir sa sœur être entrainée de force à l’extérieur par leur père, en compagnie de son vainqueur.


« Mais… qu’est-ce qui se passe ? »

Il se traina vers les quelques hommes qui restaient là à discuter, l’air dépité. L’un d’eux lui cracha dessus.

« Sale gosse, si tu t’étais bougé pour battre cette lopette, ça aurait été moi. Une occasion en or que tu m’as fait louper, tu sais ça ? »
Il lui décocha un coup de pied.
« Bien sûr, je reviendrai, mais ce ne sera plus pareil. Ce soir, c’était la grande première… »

« Mais de quoi est-ce que vous parlez ? »

L’homme eut un rire déplaisant.
« Ne me dit pas que tu n’es pas au courant gamin ? Oh, à voir ta tête on dirait pourtant bien que c’est le cas… »

« Au courant de quoi ? Vous allez répondre, sinon… »

« Sinon quoi ? Regarde-toi, tu sers à rien. Si j’veux, je m’essuie les pieds sur ta figure, fils de général ou pas. Alors garde tes menaces, tu veux. Mais j’vais t’répondre quand même, on pourra pas m’accuser d’être mauvais bougre. Sais-tu au moins pourquoi t’es là ? »

« Pour mon entrainement ? »

Les levitis s’esclaffèrent.
« Ton entrainement l’ahuri ? T’es complètement à la ramasse, ou alors ton père s’est bien fichu de toi. J’me disais bien aussi qu’tu te donnais pas à fond. Normal, si tu sais pas… »

« Savoir quoi à la fin !? Tu vas finir par parler au lieu de tourner autour du pot !? »

« T’énerve pas vermisseau. J’y arrive. Ton père, il a organisé un drôle de concours tu vois. L’a dit que ça aurait lieu tous les soirs. Ce sont des taverniers qui font passer le mot. Les candidats viennent ici, et chaque jour y en a 10 qui resteront. Faut s’acquitter d’un droit d’entrée ‘videmment.
Tu sais comment il s’appelle ce concours ? »

« Bien sûr que non, puisque je te le demande ! »

« Ça s’appelle : qui bat le frère prend la sœur. »

Bien sûr, les autorités intervinrent, lorsque les rumeurs se firent trop insistantes pour qu’il fût possible de les ignorer. Une enquête eut lieu, et le grand seigneur se vit retirer ses titres, son honneur et sa vie.
Mais un an avait passé déjà, depuis ce jour où le Général Arvein avait sourit à ses enfants.


Revenir en haut Aller en bas
Lynn&Sek

Lynn&Sek

Réputation : 515
Age : 33

Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitimeVen 23 Juil 2010 - 12:31

Il avait 13 ans et on emmenait sa sœur. Encore.
Non, il était un homme fait, étalé sur le sol d’une grotte alors qu’il y avait danger.
Il avait 13 ans.
Lynn était en danger.
L’ennemi… La secte… Les hommes…

La tentative de Graouill-hi avait affaibli le sort qui emprisonnait Sek, mais ne l’avait pas complètement brisé. Le jeune homme oscillait maintenant entre deux réalités. Il voulait que cela cesse, il voulait reprendre pied… mais où ? Laquelle était la bonne ? Indécision. Doute…

*Bouge ! Bouge !*
Si seulement il avait pu émettre les mêmes sons que ceux qui l’entouraient. Peut-être qu’il aurait pu réveiller sa mère. Ce n’était pas un endroit pour dormir ici ! Ça sentait mauvais, c’était dur, c’était bruyant, il y avait plein de gens… Mais il avait beau mordiller, pépier, sa mère ne bougeait pas. Pourtant, juste avant, elle s’était beaucoup agitée, et il avait dû s’agripper fermement pour ne pas être projeté au loin. Et puis, d’un coup, ça avait cessé. Pas normal, pas normal. Il y avait un drôle de truc autour d’elle en plus…
Effrayé, le petit Phéazarix, auquel personne n’avait prêté attention, tenta sur le Compagnon les mêmes manœuvres que sur la Mère, avec le même succès… Aucune réaction. Il se permit alors un peu plus de libertés, allant jusqu’à percer la peau et faire couler un peu du liquide qu’il y avait dessous. Le Compagnon aurait dû bondir, et le gronder. Pour une fois, Eyrol airait aimé qu’il le fît. Mais non.
Il fallait de l’aide, quelqu’un… L’animal se dressa quelques secondes sur ses pattes arrières. Il n’y avait que deux personnes debout dans la pièce, il s’en approcha donc… pour stopper à quelque distance. Les deux bougeaient bizarrement, décrivant des figures incompréhensibles. Leur odeur était déplaisante. Liquide de dans les gens. Peur. Agressivité. L’une d’elle était la dame qui hérissait les poils de sa mère et lui faisait faire « pfff !» . Elle provoquait aussi de drôles de choses chez le Compagnon, des choses qui sentaient bon. Eyrol l’aimait bien.
L’autre… L’autre puait horriblement. Il avait aussi une aura dominante, et il semblait puissant, puissant… Mais il y avait autour de lui le même truc étrange qu’autour de la Mère et du Compagnon endormis. Sauf que lui, pour bouger, il bougeait. Pas normal, pas normal ! Il fallut au jeune animal un gros effort de réflexion pour finalement établir un lien. L’endormissement, c’était la faute de celui qui puait ! Il faisait quelque chose à sa mère ! Le Phéazarix courut, puis bondit, s’accrochant à la jambe qui sentait mauvais, mauvais ! Il griffa, il mordit, mais ses petites dents et ses petites griffes ne faisaient que retirer des fils au tissu de la toge. Le puant ne semblait même pas le remarquer, et continuait à bouger, bouger… Il l’ignorait ! Cela mit Eyrol vraiment en colère…

Il s’enflamma.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Grotte de la Secte - Nuit Sanglante   Grotte de la Secte - Nuit Sanglante - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Grotte de la Secte - Nuit Sanglante
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nuit debout : vraie démocratie ou faux populisme ?
» [DVDRiP]Les Nuits fauves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Ilymir-
Sauter vers: