Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Temple de l'Eternelle Lumière

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeMer 11 Aoû 2010 - 23:52

(original comme nom, pas vrai ? Razz)


Pour une fois, Ridelgald coupa au plus court et parvint en quelques minutes sur la place principale d'Ilymir. Il monta le parvis d'un des temples les plus imposants. Il fut accueillit à peine entré dans l'immense hall par une femme entre deux âges, les traits beaux mais sévères.

- Prêtresse Hiédaïynn...
- Je viens juste de rentrer de voyage, et il faut que vous m'apportiez un "cas" pareil... vraiment, vous n'avez aucune considération.

Ridelgald parut un peu ébranlé par cet accueil.

- Donc vous avez eu le temps de l'examiner...
- En effet. Quand je pense que j'avais accepté d'accueillir ce jeune fou en tant qu'étudiant, et qu'il s'était arrangé pour écoper d'une sanction disciplinaire, quel gaspillage de talent !
- Euh...

La prêtresse coula un regard peu accueillant vers la troupe qui commençait à envahir l'entrée.

- Ils sont tous avec vous ?
- Seulement la demoiselle, répondit Ridelgald sans hésitation en indiquant Fynarine d'un signe de tête. La personne à l'origine du philtre qui intriguait les autres prêtres.
- Ah oui, une intéressante petite potion. Eh bien elle peut venir.

Sans attendre le moindre assentiment, la prêtresse tourna les talons et s'éloigna avec raideur. Le Lévitis s'empressa de lui emboîter le pas à travers de nombreux couloirs, jusqu'à une porte blanche.

- Des clercs ont commencé à se relayer pour maintenir les soins sur les blessures récentes, ainsi que sur les dégâts internes dus au phénomène de rejet d'elixia. Les dommages du système respiratoire sont importants, mais resteraient mineurs si seulement l'elixia bénéfique de nos clercs n'était pas dégradée au fur et à mesure par la sienne. Son elixia est vraiment impressionnante dans son genre. J'ai rarement vu pareille vitesse d'action. Enfin, ce qui m'inquiète, c'est son coeur. Nous ne parvenons pas réellement à le stabiliser. Par ailleurs l'évolution de la maladie semble temporairement avoir été stoppée... cependant je doute que cela dure très longtemps. Mais un mal aussi virulent... en fait cela pourrait constituer une arme assez extraordinaire contre des mages ennemis...

Ridelgald jeta un regard en coin à la prêtresse.

- Ne me dîtes pas que vous y avez pensé aussi...

Elle répondit par un sourire serein.

- Heureusement que l'origine de cette maladie est ancrée dans l'hérédité même du sujet, n'est-ce pas ?

Préférant ne pas poursuivre sur ce terrain glissant, Ridelgald s'avança au chevet d'Earl.

Ils avaient dû couper une partie de ses cheveux pour nettoyer et panser correctement les plaies à la tête. Sans les longues mèches blanc argenté typiquement levitis, son ascendance fédorienne était beaucoup plus criante. Enfin, "fédorienne"... il avait les pommettes plus hautes, les yeux plus grands et plus étirés vers les tempes que ne l'auraient laissé prévoir les "canons" classiques de Fédoran. En fait il ressemblait beaucoup plus à... eh bien, à certains représentants des peuples du désert qui venaient parfois se mêler brièvement au reste de la population fédorienne. Ceux-là étaient souvent plus fins, plus élancés que les Fédoriens "de souche". On subodorait quelque lointaine ascendance dédrane, surtout pour les nomades qui comportaient bon nombre de chasseurs d'exception.

Ridelgald posa doucement son sac sur une table en prenant garde de ne pas bousculer les deux clercs penchés sur Earl. Il sortit une des fioles de potion et la présenta à la prêtresse.


- Voici un échantillon de la potion.
- Oh, bien. Mais vu que vous avez aussi amené la préparatrice, ce sera plus facile de connaître sa composition exacte. Autant éviter des effets secondaires et des interactions indésirables avec nos autres remèdes.
Revenir en haut Aller en bas
Hakuren

Hakuren

Réputation : 420

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 10:41

Sans demander quoique ce soit et ignorant les autres, Hakuren avait suivit Rinegald et Fynarine, pourtant les seuls invités à effectivement entrer. La mage, bien qu'ayant moins de connaissance en soins cléricaux, avait plus que des notions en herboristerie puisque ses parents apothicaires l'avaient formé.

Elle écouta d'une oreille attentive les discussions et attendit les informations que souhaitaient les prêtres... Quelle était cette potion? et quelques effets?

Elle eu le malheurs de regarder Earl... Lui qui était d'une prestance remarquable... même dans la faiblesse... le voir ainsi rasé et inerte lui retourna le cœur. Elle repris sa respiration et mis son attention sur les discussions...
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 13:25

Les narines de la prêtresse s'élargirent délicatement tandis qu'elle considérait Hakuren.

- J'ose espérer que vous savez contrôler votre elixia, jeune fille...

Même le farouche Ridelgald fut content que l'avertissement ne s'adresse pas à lui. Dans son genre, Hiédaïynn était aussi terrifiante qu'une armée ennemie.
Il ne put s'empêcher de se demander ce que cela aurait donné si Earl avait pu venir se perfectionner sous sa tutelle au lieu de prendre quelques vacances forcées au frais. Avec deux caractères pareils dans le même temple, le temple en question aurait probablement fini en miettes au bout de trois jour.
Le petit sourire esquissé par le Lévitis à cette pensée s'effaça bien vite, balayé par la réalité présente.

Il osa une question :

- Est-ce qu'il ne serait pas préférable d'utiliser une pièce construite en pierre anti-elixia, un peu comme... eh bien, comme les prisons pour mages, afin de...
- ... d'"aseptiser" son environnement ? compléta la prêtresse en levant un sourcil. Bonne idée, si ce n'est que sans soins continus, son corps ne tiendrait pas plus de quelques heures.
- Ah... oui bien sûr.
- De plus nous considérons que soustraire quelqu'un à la Lumière elixienne est un blasphème.
- Oh...

Le soldat décida sagement de ne pas critiquer ce qui semblait être l'argument ultime de la prêtresse. Ils devaient avoir approximativement le même âge, mais il avait la nette impression qu'elle serait parfaitement capable de lui coller une fessée comme à un gamin trop insolent si jamais il s'avisait de discuter trop vivement son point de vue.

- Plus de pouls.

La prêtresse tourna à peine la tête en entendant ce constat de la part d'un des deux clercs.

- Encore ? Eh bien ranimez-le. Je veux bien continuer à réfléchir à ce que nous pourrions faire pour améliorer tout ça, mais cela risque d'être plus compliqué s'il s'avise de mourir tout de suite.

La gorge soudain sèche, Ridelgald vérifia qu'il y avait un banc contre le mur derrière lui sans quitter le lit du regard et se laissa tomber assis sur le siège.
Revenir en haut Aller en bas
Hakuren

Hakuren

Réputation : 420

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 14:20

Hakuren leva un sourcil d'étonnement face à la clerc qui avait l'air... tyrannique? Elle leva les mains devant elle signe d'apaisement

- Oh la, ne vous inquiétez pas. Je ne vais pas m'amuser a jouer a l'apprentie clerc et mon élixia va rester sagement avec moi. Je ne suis pas une mage de précision mais je sais me tenir quand il le faut... enfin... bref...

La mage qui avait l'habitude de s'emporter était très calme malgré la situation. Elle avait appris cela à l'université... Des cours effroyables qui la paralysaient a cause de ses difficultés. Pourtant, avec l'entrainement qu'elle avait subit, Earl pourrait mourir la, maintenant que cela ne lui ferait ni froid ni glacé....

- Plus de pouls

Mais pourquoi pensait-elle toujours au pire? elle s'écarta pour rejoindre Rinegald sur son banc. Plus loin elle se plaçait, moins il y avait de risque d'interférence. Après avoir fermé quelques secondes les yeux, elle constata que personne n'avait enfilé son manteau, elle parvenait donc sans difficulté a se contrôler... Elle s'imaginait déjà le Doyen lui dire "Mais vous voyez Mademoiselle que vous y parvenez?"

- Cette potion? qu'en est-il exactement?

Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 22:31

Le clerc ilymis fut piqué à vif d'être ainsi ignoré tandis que trois étrangers dont deux non clercs étaient invité à visiter le patient ainsi. Il suivit obstinément Fynarine et s'arrangea pour s'entretenir avec la prêtresse. Il indiqua son appartenance à l'Ordre des Clercs d'Ilymir, puis mentit qu'il avait déjà eu affaire à ce patient. La prêtresse prêta à peine attention à ses propos. Elle était en effet assez occupé.

Afin d'être en mesure d'étayer un peu son mensonge, Graouill-hi resta à l'affût de toute explications des clercs ilymis. Il s'approcha en suite de Fynarine et la questionna sur Earl.


-Pouvez-vous m'expliquer un peu le mal qui frappe ce patient ? Il semblerait qu'il n'ai plus d'élixia ? Comment cela se fait-il ? S'agit-il d'un accident?

Hakuren a écrit:

- Cette potion? qu'en est-il exactement?

Graouill-hi lança un regard interrogateur à la Dedrane.


Dernière édition par agonie le Ven 13 Aoû 2010 - 12:22, édité 1 fois (Raison : orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 22:53

Hiédaïynn décocha un coup d'oeil en coin vers Ridelgald dès que Graouill-hi décida d'aller parler à quelqu'un d'autre. Le Lévitis répondit à son regard par un signe négatif et elle se redressa, laissant un clerc la remplacer.

- Le coeur est reparti.

Sa longue silhouette sèche avait quelque chose d'imposant, même si elle était en fait mince comme une jeune fille. Elle s'adressa à l'Ilymis d'un ton particulièrement sévère :

- Mon garçon, si vous tenez à nous assister en quoi que ce soit, il est inutile de mentir. Et je vous prierais de ne pas poser de questions que je n'ai pas requises, sous peine de vous retrouver à la porte. Ce patient n'est pas le vôtre. Mentir sur ce fait est par ailleurs contraire à l'éthique de l'Ordre. De plus votre impression sur son elixia est erronée : même si son niveau d'elixia est en effet réduit de manière artificielle, il reste encore au dessus de la moyenne... hélas.

Elle essuya ses longues mains osseuses décolorées par le maniement des philtres et potions tout en se tournant vers Fynarine :
- Mon petit, j'ai bien constaté que la potion que vous lui avez donnée avait pour objectif de ralentir la dégradation de son organisme en diminuant son flux d'elixia. C'est bien sûr la première chose à faire lors d'un phénomène de rejet. Son corps rejette sa propre elixia, et son elixia considère son corps comme une menace. Cette potion est très bien pensée. Mais si vous pouviez m'en dire un peu plus... les ingrédients, les effets secondaires déjà connus, les indications et contre-indications... enfin tout ce que vous savez.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 12:36

Michael avait suivi le mouvement - dont il était l'instigateur, après tout - mais maintenant qu'il se trouvait dans le temple ... il se demandait si c'était une bonne idée. Hakuren avait emboîté le pas de Ridelgald, qui lui-même avait emmené Fynarine et même Graouill Hi les avait rejoints.
Tous des levitis et des clercs. C'était normal pour eux, d'être là. Lui, mercenaire fédorien ne se sentait pas à sa place. Oui il voulait remercier Earl de ce qu'il avait fait, mais se retrouver à l'endroit où il était soigné lui faisait réaliser à quel point il était dans un état grave, alarmant. Et recevoir des remerciements devait être le cadet de ses soucis. Michael devinait que s'il n'apportait rien de susceptible d'aider à sa guérison, il n'avait, en fait, rien à faire ici.
Alors quoi ? Repartir à l'auberge ? Oui. Il devait prendre les commanditaires entre quatre (voire six, voire même huit) yeux, les interroger, obtenir des réponses, son argent, et partir. Il devait lire les documents qu'il avait gagnés et décider de ce qu'il allait pouvoir faire ensuite.

Il aperçut un mouvement du coin de l'œil et il y eut un petit bruit de chute. Il tourna la tête et vit Fanaa agenouillée. Visiblement elle venait de tomber. Il l'aida à se relever.


- Fanaa, ça va ?

La jeune fille acquiesça en silence. C'est vrai que, si elle avait tenu seule jusqu'au manoir, il avait en revanche dû la soutenir pour arriver à la grande place. C'est qu'après l'opération, la perte de sang, le peu de repos, un seul petit déjeuner ne pouvait suffire à la remettre tout à fait d'aplomb. Michael commença à regrette son idée de la balader dehors dans cet état.

- On devrait peut être rentrer, nous ? Qu'est-ce que tu en dis ?

- On ne dit pas merci ?

- Je crois que ce n'est pas le bon jour pour ça finalement...

- Mais si il ne va pas ben il ne faut pas le laisser seul avec des inconnus. Je vais lui dire merci très vite d'accord ?

- Je ne crois pas qu'ils te laissent rentrer tu sais.

- Je serai très sage papa.

- Je n'en doute pas, là n'est pas le souci.

Fanaa lâcha la main du mercenaire pour prendre celle de Lynn, et regarder la jeune fille dans les yeux en lui souriant.


- Je suis contente que tu sois là.

Elle lui pressa la main pour l'inciter à l'accompagner mais la lâcha pour la laisser choisir de venir ou non, puis se dirigea vers l'endroit où étaient partis les autres. Il y avait des gens autour du lit. Des gens en blanc.
Et la personne allongée sur le lit, devait être celui qui avait mis ses mains dans son ventre vu qu'il était le plus mal en point de la pièce. Elle ne le voyait pas bien de là où elle était.
L'homme aux yeux gris était assis sur le banc avec la dame de neige. Gargouillis n'était pas loin. Une dame en blanc leur parlait.
Fanaa évalua la distance puis s'avança dans la pièce, se dirigeant vers le lit.


- Il dort ?
Revenir en haut Aller en bas
Fynarine

Fynarine

Réputation : 175

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 17:53

Ils ne mirent que quelques minutes à rejoindre le temple dont Ridelgald avait parlé. Fynarine avait suivi silencieusement la troupe, finissant de mettre en route son cerveau, et méditant sur ce qu'elle venait d'apprendre. Ils furent accueilli par une femme sévère vêtue à la façon des prêtresses Ilymis, qui l'invita avec Ridelgald à la suivre à l'intérieur, ce qui n'empêcha aucunement les autres d'en faire autant.
Earl était allongé au centre d'une pièce, aussi pale que la mort, et des clercs se tenaient autour de lui et tentaient de le garder en vie. La Dédrane s'approcha pour pouvoir juger d'elle même l'état du mourant, en prenant soin de ne pas déranger les soigneurs. Le rapport que leur fit la prêtresse qui les avait accueilli -et semblait être au commande- n'était pas réjouissant. Tout le monde émettait des hypothèses et questions sur la façon de s'y prendre pour arranger les choses, et tout revenait sur l'absence d'Elixia, et la potion de Fynarine.
Elle assista à une mort d'Earl en serrant les poings et en se maudissant de ne pas pouvoir faire plus pour lui, pendant que les clercs le réanimait pour la énième fois. Lorsque la prêtresse lui demanda, la jeune Dédrane se laissa encore quelques secondes avant d'enfin commencer à parler.


- Cette potion est à l'origine faite pour les grossesses des femmes mages de mon village. Elle stoppe toute production de nouvelle Elixia presque instantanément, et celle qui reste dans le corps se trouve purgée dans les quelques heures qui suivent. Elle permet d'éviter que les mères perdent le contrôle de leur don lors de la mise au monde lorsqu’il n’y à personne pour les contenir.

Elle quitta le malade des yeux et fixa la femme mûre.

- Mais comme vous l'avez deviné, elle est loin d'être parfaite. Déjà, la potion doit être prise toute les 8h si l'on veut que l'effet perdure, et malgré cela, il devient inefficace après 30 lunes.

Fynarine marqua une nouvelle pause.

- L’autre effet est anodin en temps normal, mais pour lui… lorsque l’on arrête la potion, il y a une période de plusieurs heures où l’Elixia reprend ses droits, elle coule à flot et ne peut être arrêtée avant qu’elle se soit revenue à un niveau normal dans le corps. Comme un barrage de rivière qui est rompu.

Elle se passa une main sur le visage en soupirant.

- Il était au plus mal, et aurait du se reposer pendant plusieurs jours, puis on aurait cherché une solution plus définitive. A la place de ça, il a poussé ses capacités à bout pour m’aider à sauver cette fille.

Elle désigna Fanaa qui approchait.

- Au moins, ça à marché.

Une lueur passa dans les yeux de Fynarine.

- Vous avez dit ne pas arriver à soigner son cœur, c’est bien cela ? Serait-il possible que… avez-vous quelqu’un comme lui, qui à une empathie pour l’Elixia ? Celui de cette fille avait été altéré et dévié vers d’autres points. Peut être s’est-il infligé la même chose pour épargner son cœur lorsqu’il était inconscient ? Il m'a appris comment remettre ça à la normale, mais je ne suis pas assez sensible pour le faire seule.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 18:05

Fanaa s'immobilisa net, horrifiée par les mots parvenus jusqu'à elle, elle avait eu de se faire foudroyer. La dame aux cheveux verts aussi disait que c'était de sa faute ? Comme l'homme aux yeux gris ? Et cette fois, c'était vrai ou pas ? La remarque de Lynn un peu plus tôt la faisait douter mais elle était encline à croire ce qu'elle entendait.

D'un coup, les quelques pas qui la séparaient encore de celui qui dormait lui firent l'effet d'une distance infranchissable. Devait elle tout de même aller le voir ? Ou valait il mieux qu'elle s'en éloigne au plus vite ? Elle entendait qu'elle lui avait fait du mal et maintenant elle ne savait plus quoi faire. Car elle n'avait pas souhaité une telle chose, elle ne le connaissait même pas !
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 19:03

Hiédaïynn écouta avec attention les explications de Fynarine.

- Bien... il va falloir modifier légèrement cette potion pour qu'elle soit assimilable directement dans la circulation sanguine. Il a eu la gorge assez sévèrement meurtrie, et avec le sang qui continue périodiquement à s'écouler dans les voies respiratoires, difficile de lui faire avaler quoi que ce soit. Vous pouvez faire ça, je suppose, jeune fille ?

C'était moins une question qu'une affirmation. Elle adressa un signe à un des clercs présents, clerc qui s'empressa de sortir pour aller chercher le nécessaire.
Les bras croisés, elle put alors réfléchir à la dernière hypothèse formulée par la Dédrane.


- Altération du réseau de circulation de l'elixia ? Ah, je me souviens avoir discuté de cette théorie avec lui par correspondance il y a de cela un an ou deux. Il avait quelques idées assez déstabilisantes sur le sujet mais... En fait, ce serait précisément le genre de chose qu'il serait capable de se faire à lui-même, y compris si cela devait l'handicaper à vie !

La prêtresse alla prendre la place du clerc qui était parti et, retroussant l'ample manche de sa robe, posa une main à l'emplacement du coeur d'Earl. Elle déplaça insensiblement les doigts, garda le silence quelques instants, puis fronça franchement les sourcils.

- Il l'a fait. Il a sciemment endommagé son propre circuit d'elixia. Évidemment que nous avions du mal à le soigner, c'est... Ce serait stupide si... Non bien sûr. Il a été assez avisé pour laisser deux "points d'entrée". Ici et là.

Du doigt, elle indiqua les endroits au clerc qui restait.

- Travaillez à partir de ces points. Il devrait être facile à stabiliser ainsi. Tsssk, ce jeune fou... il pense à beaucoup de choses, mais pas à laisser d'instructions pour les autres. Ce fichu côté individualiste typique des Lévitis !

Elle resta auprès du lit le temps de s'assurer que son assistant avait bien repéré les zones où il pouvait oeuvrer efficacement, avant de se retourner vers Fynarine.

- Vous m'intéressez, mon petit. Vous dites qu'il vous a appris comment agir directement sur le réseau de circulation de l'elixia ? Il a donc réussi à passer de la théorie à la pratique. Etonnant. Pas question de tenter de rétablir un flux normal au niveau du coeur tant que le problème de son elixia "agressive" n'est pas réglé. Il a été assez prévoyant pour laisser des "fenêtres d'action" pour d'éventuels soins à ce niveau, donc pas besoin d'intervenir là-dessus dans l'immédiat. Mais à la réflexion, il se pourrait bien que vous ayez mis le doigt sur une solution à plus long terme...
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeVen 13 Aoû 2010 - 23:13

Les mots continuaient de voler et se croiser au-dessus de la tête de Fanaa qui n'y comprenait goutte. Sans en piper aucun, elle atteignit le chevet du malade et découvrit enfin celui qui l'avait sauvée et qui, aux dires d'au moins deux personnes, elle avait tué. Elle se plaça à côté de sa tête pour ne pas être dans le passage des clercs occupés à le ranimer et le regarda.
Il avait les traits légèrement exotiques, le teint hâlé, très mauvaise mine et quatre griffures bien nettes sur une joue. Il était Son inconscience ne lui détendait pas le visage. Même ainsi il avait un côté dur ... intransigeant peut être. Lui, il avait mis ses mains dans son ventre et ça le tuait maintenant ...
Michael avait dit qu'il fallait le remercier... mais... mais Fanaa trouvait déplacé, en sa qualité de coupable, de suivre l'idée de Michael. Le simple fait de lui parler serait surement malvenu. Heureusement qu'il n'était pas éveillé ... euh non. Pas heureusement. Pas heureusement du tout.

Fanaa se mordit la lèvre, tendit la main et, du bout de ses doigts, elle effleura la joue scarifiée en tremblant un peu. La griffure lui rappela un énorme félin à la mâchoire assez grande pour y engouffrer une tête humaine. Sheitan. Et Rayah bien sûr. Logiquement ses pensées allèrent vers ses chers esprits du feu et de son autre main elle joua avec son pendant d'oreille, ce bijou que Nuada avait béni, le rendant ainsi plus précieux que tout ... et sûrement un peu magique !
Sa main quitta la joue abîmée pour aller se poser en douceur sur le front, puis alla se perdre dans les courts cheveux blanc. Elle posa ensuite son front sur le sien.

*Comment ai-je pu faire une chose pareille ? Je ne voulais pas ... je ne savais pas ... pardon ... pardon ...*
Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeSam 14 Aoû 2010 - 21:37

Graouill-hi fut piqué au vif d'être ainsi traité de menteur. La honte ne venait pas tant du fait de mentir que de celui de se faire prendre. En conséquent il ne répondit rien et se contenta d'écouter avec avidité les informations concernant le malade. Il fut très étonné par les spéculation que formulait la prêtresse. Modifier ainsi son flux d'élixia revenait à s'opérer soi-même. En théorie, la douleur devrait être telle qu'il ne serait pas possible de mener à bien une telle entreprise. Le lévétis avait donc un contrôle de lui-même très grand, ou alors il était un peu fou. La guérison serait alors à chercher dans son manque de raison.

De tout les plantes qu'il avait cueillit à Médievir, il n'en trouva pas qui soit susceptible de convenir. Il était cependant soucieux d'être utile, et selon l'éthique à laquelle faisait référence la prêtresse, proposer son aide était une obligation dans la situation où il se trouvait.


-Prêtresse, interrompit-il avec respect, j'ai , à l'occasion d'un séjour à Médiévir, aquis une bonne habitude des plantes et des potions. Si vous me le permettez, et si madame le souhaite, dit-il en adressant un regard à Fynarine, je me propose de l'assister autant que je peux. Je mets par ailleurs à votre dispositions quelques spécimens peu communs que j'ai cueillit sur les bords du lac Ryma.

Il sorti quelques feuilles et graines soigneusement séchées et rangé dans des sacs afin de donner foi à son discours -qui en avait besoin après sa première bévue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Lynn&Sek

Lynn&Sek

Réputation : 515
Age : 33

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeSam 14 Aoû 2010 - 22:29

Lynn et Sek avaient été quelque peu refroidis par l'ambiance du temple et l'accueil reçu...
La jeune Levitis caressa même l'idée de retourner immédiatement à l'auberge. Mais avant qu'elle n'eut cédé à la tentation, la manifestation d'attention de Fanaa la retint. Les jumeaux, suivant la jeune femme, se rendirent auprès d'Earl.
Tandis que Sek semblait s'intéresser aux échanges entre la prêtresse et la dédrane, Lynn, qui n'y comprenait rien, resta en retrait, observant Fanaa. Ses gestes. Ses expressions.
La "petite" exprimait des émotions qui étaient totalement étrangères à la Levitis, sauf une: la culpabilité...
Soudain, c'en fût trop. Les prêtres qui s'agitaient, les discours incompréhensibles, le clerc si mal en point, la détresse de Fanaa...
Sortir d'ici. Il fallait sortir.
Lynn s'approcha de Fanaa et l'enlaça.


"Ce n'est pas ta faute. Il t'a aidée parce qu'il le voulait, c'était son choix. Et s'il est dans cet état, c'est parce qu'il a été attaqué par quelqu'un. Et qu'il est très malade. Nous ne pouvons rien y faire, si ce n'est laisser les gens compétents s'occuper de lui."

Lynn détacha doucement la femme-enfant du clerc inconscient.

"Viens avec moi, nous allons prendre l'air, tu veux bien? "

Elle prit Fanaa par la main, et l'entraina à l'extérieur. Sur son épaule Eyrol commençait à s'agiter.

"Il faut profiter de cette vie qui t'a été rendue, tu sais. Ne pas laisser les autres te la gâcher. Ne pas les laisser te séparer de ceux qui compte pour toi. Ne pas les laisser te faire de mal, jamais. "

Son regard s'était légèrement voilé.

"Ce monde regorge d'ennemis..."
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeDim 15 Aoû 2010 - 1:44

La prêtresse jeta un bref coup d'oeil à Fanaa. La façon dont elle pinça les lèvres indiqua qu'elle n'approuvait pas que tout un chacun commence à rentrer dans une chambre de soins comme s'il s'était agi d'un moulin. Mais, curieusement, elle laissa faire.
Son regard gris-vert s'attarda plus longuement sur Graouill-hi.


- Mon garçon, j'aimerais juste que vous compreniez la gravité d'un petit mensonge comme celui-ci. Si je vous avais demandé si ce patient est allergique à la décoction de racine d'Hekathia, auriez-vous répondu par la négative en espérant qu'il ferait partie de la majorité des Adréniens pour qui cette substance anesthésique est sans danger ? Ou bien auriez-vous admis que vous n'en saviez rien ? Autrement dit, auriez-vous été au final assez humble pour faire passer la sécurité d'un malade avant... eh bien, avant votre fierté ? J'ai bien vu la façon dont vous avez regardé cette demoiselle... Votre nom, d'ailleurs ?

Fynarine cilla en comprenant que cette dernière question s'adressait à elle.

- Fynarine.
- ... la façon dont vous regardiez demoiselle Fynarine en entrant. Je sais reconnaître la jalousie. Vous êtes encore jeune, vous souhaitez faire vos preuves, être reconnu. C'est naturel. Mais ceci n'est pas un concours ou un examen. C'est la vie de quelqu'un qui est en jeu. Pas de rivalité, seule la collaboration est admise.

Le clerc parti chercher ce qui pouvait manquer revint et disposa plusieurs boîtes en bois soigneusement étiquetées sur une des tables carrelées poussées contre les murs, ainsi que le nécessaire pour broyer des ingrédients en poudre, pour en infuser d'autres, filtrer des décoctions... enfin tout ce qu'il fallait pour la confection de potions. Il alla également accrocher une délicate ampoule de verre soufflé à une patère au-dessus du lit et y adapta un long tube fait dans une sorte de peau très fine scellée tout du long par de la résine. Une fine aiguille creuse d'acier étincelait à l'extrémité du tube que le clerc laissa provisoirement enroulé autour de la patère.

Hiédaïynn vérifia que le tube si fragile était en bon état et finit par hocher la tête.


- Ceci étant, vous pouvez aider si vous le souhaitez. Je compte sur vous pour suivre les instructions que pourra vous donner demoiselle Fynarine. Après tout, ce patient était le sien en premier lieu. Et je ne pense pas qu'un patient pareil aurait accepté un soigneur incompétent.

Une autre jeune fille avait entraîné l'étrange petite brune au dehors. Bien, ils allaient avoir besoin de pouvoir circuler librement autour du lit.

- En plus de devoir modifier la potion qui inhibe la production d'elixia, il va nous falloir un anti-douleur extrêmement puissant, mais qui n'endorme pas le patient. Nous allons probablement devoir le réveiller de force et le maintenir conscient.

Pour le coup, Ridelgald ne put se contenir et se leva du banc.

- Vous voulez le réveiller ? Dans son état ? Et pour modifier son circuit d'elixia ?
- Exact.
- Mais même avec l'anesthésique végétal le plus puissant, cela...
- ... va sans doute être atrocement douloureux, oui. Mais les personnes capables à la fois de ressentir et d'interpréter correctement les flux d'elixia sont rares. Je peux le faire, malheureusement c'est d'autant plus facile que la circulation d'elixia est intense. Hors là c'est tout sauf le cas. En l'occurrence je devrai faire des hypothèses sur le circuit le plus probable, plutôt que de pouvoir visualiser le circuit réel vu que celui-ci est pour ainsi dire "à sec" en ce moment. Mais Earl est capable de me dire si une des interprétations que je ferai est fausse. Il a été assez... ah, j'hésite entre "inconscient", "courageux" et "ingénieux"... bref, il a altéré volontairement son propre organisme. Il a eu le temps de l'étudier, et ses connaissances seront précieuses.

Ridelgald prit une inspiration.

- Vous avez pensé à d'éventuelles séquelles de ses blessures récentes ?
- Des dommages au cerveau ?

Hiédaïynn effleura du bout du doigt les bandages qui ceignaient le front d'Earl.

- Il est possible qu'il ne puisse en effet pas nous aider. Il est aussi évident qu'un réveil forcé est une manœuvre excessivement dangereuse. Mais c'est tout ou rien, vous le savez sans doute aussi bien que moi.

Vaincu, le soldat finit par se rassoir lourdement sur le banc.

Ayant bien compris que chaque minute comptait, Fynarine avait déjà commencé à sortir ce qu'elle avait ramené du manoir. Les nouvelles potions étaient en bonne voie de maturation. Il allait falloir commencer par modifier les philtres matures que Ridegald avait pensé à apporter. Une chance que Syld n'en ait pas emporté, ainsi ils avaient de la marge. Une chance ? La Dédrane se mordit la lèvre en évitant de penser aux conséquences et adressa un coup d'oeil à Graouill-hi. La prêtresse avait donné le mot d'ordre : "collaboration".


- Pendant que je termine les mélanges pour ces potions inachevées, est-ce que vous pourriez faire l'inventaire des ingrédients qui sont dans ces boîtes, en incluant les vôtres et en donnant leurs propriétés pour ceux que vous connaissez ? Les plantes de la forêt me sont familières, ainsi que les plantes les plus répandues ailleurs. Mais les végétaux qui ne se trouvent que dans certaines régions particulières me sont encore inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeDim 15 Aoû 2010 - 17:24

*Quel bordel...*

Les marches lui semblaient interminables, comme un escalier qu'il avait descendu dans une nuit sanglante, il se retrouvait maintenant à grimper dans un blanc sanglant. Ils avaient surement attiré les ennuis ici... Michael respira profondément, une affectation à la fois. Il avait sauvé Fanaa et les autres, il avait tué tout ceux qu'il pouvait. De toute manière, cela ne venait pas de la secte puisque le garde avait signalé une certaine tête de vipère qu'il avait lui même ramené. Un juron sortit de ses lèvres serrés.

-Merde...

Et Syld ? Il était pas censé être mort et enterré ? Hébergé ici par un clerc de génie... Le fédorien n'appréciait vraiment pas cela, leur visite n'allait rien apporter de bon mais il ne pouvait s'empêcher de continuer la montée. Au point ou ils en étaient...Dire qu'il était parti pour un simple remerciement. Et Fanaa qui réagissait si étrangement au sang. Merde. Ce temple maintenant qui lui hérissait les cheveux, trop de blanc, trop de mauvais souvenirs, trop de discussions alambiqués. Les clercs avaient la fâcheuse habitude de discuter pendant des heures au chevet d'un mourant. Cela partait toujours d'une bonne intention, informer les autres assistants, mais se terminait régulièrement en pur étalage de sa science et critique des autres. Pendant ce temps là, le décompte mortel tournait. Il n'aimait pas ces théoriciens et s'installa à coté de quelqu'un qui ne les appréciait pas plus. Il murmurait pour lui même.

-Fermez la et agissez. C'est toujours la même chose avec les clercs...

Le nombre de personnes qui étaient mortes entre deux harangues ou par leur inaction. Michael serra les poings, mais il ne se permettrait jamais d'aller plus loin, ayant aussi en mémoire les innombrables vies sauvées. Au fait, ils n'avaient pas parlé de maladies elixienne ? Le jeune homme sortit la liasse de papier de son sac et la feuilleta en coup de vent. Il fronça le sourcils avant de s'exprimer d'une voix forte sans bouger.

-Avant de faire quelque chose qui fera fondre le temps qu'il vous reste sur un coup de poker, vous pourriez étudier ceci ?

Il agita le paquet de feuilles au dessus de sa tête.

-C'est un recueil sur les maladies dues à l'elixia, des infos ramassés par des personnes qui m'ont l'air plus que compétentes pour une raison que je ne peux évoquer. Je doute qu'il y ait un remêde miracle, mais surement des informations qui vous éviteront une erreur.

Un mauvais pressentiment ? Jamais... Mais si ils avaient tant confiance en eux. Ce n'était pas son problème majeur après tout. Par contre, le fédorien commençait à ronger son frein, Fanaa était parti avec quelqu'un et il avait encore quelque réticences à cela. L'offre était à prendre rapidement ou à laisser pour tenter un coup de poker. Michael n'avait jamais été copain avec la chance, pas difficile de connaître son point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeDim 15 Aoû 2010 - 18:33

Il ne lui avait pas fallu longtemps finalement, une fois de retour dans sa ville natale, pour se sentir à nouveau traité en enfant. Il ressenti cette même envie de partir qui l'avait poussé à quitter l'école ecclésiastique deux ans auparavant. Mais ce n'est pas dans la fuite qu'il trouverait son équité. Il faudrait bien qu'un jour ou l'autre, il ai un renom au sein d'Ilymis même. Il s'empressa donc d'obéir à Fynarine, ravi de ne pas être sous les ordres de la Prêtresse.

-Bien, je vous les classe selon leurs effet sur l'élixia. Bleuette des monts : les racines interrompent les échanges d'élixia avec l'extérieur. Perce-neige : ravive un élixia de lumière. Perla-lux : les graines réhydratent le corps, mais a des effets secondaires qui risquent de perturber l'élixia. Marimatia : en infusion calme la fièvre et la folie, et ralenti l'élixia. Bolet haut, un champignon d'altitude : sert surtout à réparer l'ossature. Soit en cataplasme soit cuit, cru, ils provoque des brûlures. Trompètes des trois lunes, un champignon aussi : toxique. À très faible dose sur des plais aide à cicatriser sainement. Hekathia : très bénéfique pour les organes vitaux et purifie le sang. Certaines personnes sont allergiques. C'est très rare, mais les effets sont alors dévastateurs.

Maintenant les plantes que j'ai cueillit. Le Chardon de Ryma : crée une grosse perturbation dans l'élixia et dans l'esprit. À magner avec précaution. Actera verte : une algue qui purge les voies digestives, mais aussi l'élixia. Utilisé pour les empoisonnements, son excès peut mettre dans le coma à cause de la purge d'élixia. Actera bleue : Aussi appelé réveil des morts. crée une décharge d'énergie. Séchée, elle se fume. Je ne l'ai jamais essayé, et ne peut rien vous garantir.

Les deux dernières, je les ai cueillit en forêt et ne suis pas sûr de leurs effets. Peut-être pourrez vous me renseigner ?

Il montra une première plante longue et droite avec des boutons rouges vifs. Quand il l'avait cueillit, les boutons émettaient une lumière claire mais faible et froide. L'autre avait des épines, des petites feuilles et une tige dure et noire.-Celle ci paraît être une vrais friandise pour les moos malgré sa dureté. J'ai pensé qu'elle présentait peut-être un intérêt.

Graouill-hi plaça un peu en avant les plantes qui semblaient utiles, à savoir la bleuette des monts, la marimatia, la hekathia, le chardon de Ryma et l'acrera bleue.
C'est à ce moment là que Michael entra et interrompit bruyamment les soins.


Michael a écrit:
-C'est un recueil sur les maladies dues à l'elixia

Ce serait bien sûr intéressant de jeter un coup d'œil mais l'alternative était simple : Soit le fédorien se faisait jeter dehors dans la minute qui suivait, soit la Prêtresse s'emparait de la documentation et n'en ferait part qu'après l'avoir étudié. Inutile de se faire remarque d'avantage, pensa-t-il. Il détourna son regard et attendit de Fynarine un ordre ou une demande de précision sur les plantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeLun 16 Aoû 2010 - 18:24

La prêtresse daigna se tourner vers Michael. Les lèvres pincées, elle préleva assez sèchement le paquet de feuilles qu'il agitait comme un hochet au dessus de sa tête. Elle les parcourut rapidement des yeux et acquiesça.

- En effet, compétentes. Du moins compétentes pour aller chercher des informations. Apparemment ce sont des bribes de renseignements collectés auprès de personnes différentes. Les tournures et la manière dont les explications sont données varient d'une page à l'autre. Ce n'est pas dénué d'intérêt, mais dans ce cas précis...

Elle préleva un feuillet et parut s'y intéresser d'avantage.

- Il ne s'agit pas d'une maladie elixienne dans le sens d'une infection propagée par un vecteur qu'il serait possible d'isoler. Le jeune Adennon est atteint d'un mal héréditaire... moins qu'une maladie, c'est plutôt une sorte de mutation transmise de génération en génération et aggravée par divers facteurs extérieurs. Dans pareil cas, il n'y a pas vraiment de "remède miracle", en effet... C'est d'ailleurs écrit noir sur blanc juste sur ce papier. Hum... Ridelgald ?

Le soldat sursauta, s'attendant à tout sauf à ce qu'on s'adresse à lui.

- Ce papier me rappelle un échange de correspondance avec messire Earl qui remonte à quelques années de cela. Il voulait mon avis sur le taux d'elixia ambiant en fonction des phases lunaires, afin de déterminer la quantité exacte qui pouvait influencer un être humain en fonction de son âge, de sa propre elixia, etc. Il avait vaguement fait allusion à une peuplade nomade du côté du désert sous contrôle fédorien, sans vouloir en dire d'avantage. Le sujet semblait lui tenir à coeur.

Les yeux de la prêtresse continuaient à parcourir le document avec attention.

- C'est exactement le genre de lettre qu'il aurait pu m'envoyer, cela... Hum. Est-ce que par le plus grand des hasards il ne serait pas apparenté à une minorité de ce genre ?
- Comment... il... il me semble qu'il a mentionné le fait que sa mère n'était pas de Fédoran même ou du Nolad, une fois.
- Voilà qui expliquerait beaucoup de choses. Notamment la qualité si particulière de son elixia. Les rumeurs -et ce document- parlent d'une zone à forte concentration d'elixia assez semblable à l'endroit qu'on désigne comme "vallon lunaire". Cette zone se situerait aux confins du désert... non, pas "se situerait", mais plutôt "se déplacerait". Il y aurait des bancs de sable constitués des fragments d'un météore qui se serait abattu sur Adreis il y a de ça plusieurs siècles. En fonction des vents et des tempêtes, ces bancs de sable changeraient de localisation en permanence, ce qui expliquerait une zone à elixia mobile. Mais l'influence de pareilles zones est terrible pour les êtres vivants. S'il existe bien pareil phénomène dans le désert, rien d'étonnant à ce que les nomades aient vu leur organisme se modifier en profondeur au cours des générations. Rien que d'imaginer ce qui se passerait si une forte tempête soulevait un de ces bancs de sables -s'ils existent- jusqu'à un des villages en bordure du Nolad... Les conséquences immédiates seraient épouvantables, et celles à long terme non moins terribles pour les survivants et leur descendance.

Hiédaïynn reposa la feuille sur le reste du paquet.

- Je commence à saisir à qui étaient destinées ces informations sur les phases lunaires. Dans un environnement à haute elixia, il vaut mieux éviter les périodes d'intensité redoublée due aux lunes... pour les enfants. Un enfant conçu lors d'une de ces périodes n'aurait pratiquement aucune chance de se développer sans présenter des troubles graves. Les nomades ne comptent probablement que très peu de mages dans leurs rangs... et il est aussi probable que ceux-ci aient une espérance de vie extrêmement courte.

Le prêtresse finit par secouer la tête et rendit les feuilles à Michael.

- Merci. Les circonstances sont un peu plus claires, mais en effet, pas de "remède miracle".

Elle se tourna vers ses assistants, Fynarine et Graouill-hi.

- Poursuivez, je vous prie.

Fynarine s'empressa de finir les mélanges qui allaient fournir les réserves de potions nécessaires pour les prochains jours, avant de reporter son attention sur les ingrédients sélectionnés par Graouill-hi. Elle mit le chardon de Ryma un peu à part.

- Je pense qu'il vaudrait mieux éviter quelque chose qui trouble l'esprit. La prêtresse semble désirer qu'il soit lucide et...

Elle laissa le reste de ses réflexions en suspens. L'idée de forcer un réveil lui semblait terriblement dangereuse.
La Dédrane préféra se concentrer sur les autres plantes plutôt que sur les conséquences d'une telle prise de risque. Elle saisit délicatement la plantule à tige noire dont les feuilles étaient si dures qu'elles piquaient comme des épines. Il fallait bien avoir la bouche aussi épaisse et peu sensible qu'un moo pour manger ça.


- Ah, l'Epijonc des prairies. Elle peut en effet pousser à l'orée des forêts où elle forme alors des buissons, voire même de vrais arbres. C'est un excellent dépuratif, mais souvent un peu trop fort, quel que soit le soin qu'on puisse mettre à le doser. quant à celle-ci...

La jeune fille fit tourner pensivement la plante à bourgeons rouges.

- La Lucygole crépusculaire. Elle ne fleurit qu'une fois par cycle, et uniquement la nuit. Les boutons des fleurs émettent parfois une faible lueur, après une nuit où ils ont été exposés au rayons des lunes. Ses propriétés sont variables, mal connues. On pense qu'elles changent en fonctions de la lune qui les fait briller, mais c'est trop imprévisible. La Lucygole est aussi bien être un poison violent qu'un anti-poison extraordinaire. Je ne pense pas qu'elle puisse nous être utile ici.

Elle considéra les pots de poudre apparemment d'origine minérale qui restaient dans le coin de la table. Ah, c'était ça qu'il fallait pour que la potion puisse passer directement dans le sang.

- Je vais modifier ma potion. Si vous pouviez vous pencher sur le problème de l'anti-douleur demandé par la prêtresse...

Réveiller Earl et le maintenir conscient de force... Oui, il allait falloir un anti-douleur puissant, sans effet de léthargie ou de confusion mentale. Mais même ainsi, c'était...
Elle échangea un regard anxieux avec Ridelgald qui n'avait pas bougé de son banc, avant de se remettre au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeMar 17 Aoû 2010 - 0:43

Une peuplade nomade ? Effectivement, et il n'y en avait pas qu'une, le désert regorgeait de toutes sortes de culture. Les fédoriens n'étaient que ceux qui avaient décidés de s'installer pour de bon. Le pays s'appelait Fedoran, mais au vu de la diversité ethnique, il aurait tout aussi bien pu s'appeler souk géant. La plupart des termes techniques lui échappaient, mais apparemment, les feuillets avaient un peu servi. Il ne pourrait rien faire de plus, son truc à lui, c'était plus ramener les gens dans un temple comme celui ci, pas les en sortir. Le mercenaire récupéra la liasse en se levant, saluant de la tête l'assemblée.

-Bonne chance.

Si ils avaient besoin de quelque pour retenir le malade, l'ancêtre ferait parfaitement l'affaire. Lui, il avait quelqu'un d'autre à aller voir. Au pire, un fédorien dans la neige, cela se retrouvait facilement... Direction les rues d'Ylimir
Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeMar 17 Aoû 2010 - 1:33

Graouill-hi secoua la tête.

-Il faudra choisir. Soit on lui épargne les souffrances, soit on le garde conscient. Les deux sont contradictoires. On peut cependant tenter d'agir distinctement sur sa tête, siège de l'esprit, et sur son corps. On assoupira autant que faire se peut le corps, mais je ne pourrais pas lui éviter des douleurs aux yeux, aux oreilles et à la gorge et il sera préférable de travailler dans le silence et l'obscurité. Pour le garder apte au dialogue, j'ai peut-être une solution. Une préparation qui interdit les expressions des sensations dans le comportement. Le patient peut parler mais ne peut plus hurler ni se tordre de douleur. C'était utilisé par des tourmenteurs pour faciliter leur sombre besogne. C'est une sensations terrible, mais nous ferons au mieux pour diminuer ses peines. Nous efforts combinés lui en épargneront beaucoup.

Deux potions à préparer et à mixer, donc. Il faudra faire attention à les rendre compatibles. Il se servit en plantes, poudres et essences, puis s'adressa à nouveau à Fynarine.

-Je dois m'éloigner car il me faudra répéter quelques prières. Il jeta un coup d'oeil au patient. Tentons de ne pas achever notre homme avant de l'avoir sauvé, dit-il en adressant un sourire à la Dedrane. Il jeta un furtif regard à Hiédaïynn. Cette vielle peau était bien du genre à considérer un sourire comme une faute grave. Je serais juste à côté, termina-t-il avant de sortir.

La première potion fut simple. Une petite fiole d'eau méopa serré au creux des mains, Graouill-hi répéta une prière quatre fois. L'élixia ainsi emprisonné à l'état liquide ne représentait plus de risque pour le patient. La seconde fut plus délicate. Elle n'était plus vraiment enseignée car elle était interdite depuis les dernières attaques fédoriennes qu'avait connu Ilymir. Aussi Graouill-hi dut-il la recommencer, mais la deuxième tentative fut satisfaisante. Ne restait plus qu'à les affecter, la première au corps et l'autre à la tête. Cette incantation aussi était compliquée, mais c'était la discipline préférée du jeune clerc. Il étala du sable de grès jaune sur la table et y plaça les deux fioles. Il traça un triangle pour la tête, un carré pour le corps et s'appliqua dans l'écriture d'un psaume sacré. La légère tinte que prirent les potions lui indiqua que le résulta était satisfaisant. Il mélangea les deux potions, vérifia que la couleur finale était celle attendue -un rouge très pale, quasi transparent, et sans trace d'élixia vif.

Il retourna dans la salle du patient en ramenant les éléments non utilisés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Lynn&Sek

Lynn&Sek

Réputation : 515
Age : 33

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeMar 17 Aoû 2010 - 9:43

Sek éait resté silencieux, écoutant avec attention. Il regrettait à présent de ne pas avoir pu continuer ses études. Peut-être alors aurait-il pu être utile à quelque chose, plutôt que d'être un spectateur passif. à plusieurs reprise, il fut tenté d'intervenir mais... non. Ses suggestions seraient sans doute plus idiote les unes que les autres.
Il soupira.
Les soigneurs allaient se mettre au travail, il n'avait plus sa place ici. Il n'en avait déjà pas lorsqu'il était entré.
Il jeta un regard à Hakuren.

Cette dernière était toute entière absorbée par les évènements qui se déroulaient.
Fait étrange, elle n'avait sorti aucun de ses sempiternels carnets, malgré toutes les informations potentiellement intéressantes qui s'étaient échangées. Par respect pour le mourant? Peut-être...
Elle avait tout de même pris mentalement des notes. Elle aurait tout le temps de coucher cela sur le papier plus tard.

Sek soupira de nouveau, et commença à se diriger vers la porte. Il devinait que la magicienne allait rester là, observant les prêtres au travail, retenant chaque détail...
Lui ne pouvait pas. Il commençait à ressentir un léger manque... où pouvait bien être Lynn?

Soudain, le silence affairé qui régnait dans la chambre fut brisé par une série de pépiements et de couinements affolés, comme le petit Phéazarix entrait précipitamment.
L'animal sauta sur Sek. Tira sur sa tunique avec ses dents. Redescendit. Tira sur le pantalon du levitis... toujours en produisant un vacarme de tous les diables.


"Je suis désolé, je ne sais vraiment pas ce qu'il lui prend. Je l'emmène tout de suite."

Le levitis saisit Eyrol avec difficultés, car le petit animal s'agitait et se tortillait.
Il y parvint toutefois, et se rendit dans le vestibule.


"Aïe!"

Il l'avait brûlé! Sek lâcha Eyrol, qui reprit son manège dès qu'il eut touché le sol.

"Mais qu'est-ce que tu veux à la fin!?"

"J'ai déjà observé ce comportement chez certains animaux. Je crois qu'il veut que vous le suiviez. ça ne vous semble pas évident?"

Hakuren. La magicienne avait été beaucoup plus prompte que Sek à faire le lien entre différents évènements. Plus tôt, Lynn avait emmené Fanaa. Le Phéazarix ne la quittait jamais. A présent, l'animal était ici et tentait d'entraîner le frère de sa maîtresse quelque part. Et cet air paniqué... Il avait dû arriver quelque chose.
La levitis était partage quant à la conduite à tenir. Des choses se passaient ici, qui lui donnaient matière à travailler. Mais s'il était arrivé quelque chose à Fanaa? La jeune femme était également un bon sujet.
Elle prit sa décision. Après tout, elle pourrait toujours revenir ici s'enquérir de l'efficacité des traitements, et peut-être interroger l'un des préparateurs plus avant sur les mixtures. Alors que ce qui se produisait autour de Fanaa était toujours unique, e valait le coup d'être vu.


"Alors messire Sek, nous y allons ou vous voulez rester planté là jusqu'à ce que vous ayez pris racine?"

"Heu... Tout de suite Dame Hakuren!"

Les levitis se mirent en marche, suivant Eyrol dans les rues d'Ilymir...
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeMer 18 Aoû 2010 - 0:18

Fynarine ne put s'empêcher de protester :
- Mais c'est...

Elle se tut sans terminer et se concentra sur le dosage des ingrédients nécessaire à la modification de sa potion. Evidemment, elle savait qu'on ne pouvait pas inhiber la douleur dans tout le corps du patient sans au moins lui rendre l'esprit un peu cotonneux. S'ils voulaient qu'Earl soit pleinement conscient, il fallait bien des concessions... Mais s'il devait souffrir, qu'il puisse l'exprimer ou pas, il aurait du mal à se concentrer et à être cohérent, non ?
Ridelgald parut saisir le cheminement de ses pensées.


- Il est capable de se concentrer suffisamment pour réciter l'intégralité des noms des os du corps humain, tout en ayant une fracture ouverte du tibia, je peux vous le certifier pour l'avoir vu faire. En cas de coup dur, la survie repose souvent sur les épaules du clerc. Même dans les pires situations, il doit être opérationnel... soit pour se soigner lui-même, soit pour remettre sur pied ceux qui peuvent sortir tout le monde du guêpier. Il est entraîné à faire abstraction de la fatigue et de la douleur.

Sans prêter attention aux diverses personnes qui décidaient enfin de quitter la pièce, la prêtresse alla tirer les rideaux devant l'unique fenêtre et éteignit les sources de lumière qui n'étaient pas indispensables du côté du lit. Elle vint rajouter une lampe à huile sur la table où Fynarine terminait ses préparatifs.

- Bien sûr que ce garçon peut résister. Je n'irais pas tenter quelque chose d'aussi dangereux et pénible qu'un réveil forcé si je n'étais pas persuadée que mon patient peut le supporter. J'ai eu vent des techniques d'entraînement de l'armée lévitis... pour parvenir au rang d'officier tout en étant clerc, il faut vraiment avoir une volonté de fer et des nerfs d'acier.

Elle avait beau dire, Ridelgald était beaucoup plus pâle depuis qu'elle avait décidé de sortir Earl du coma. Bien sûr qu'il était capable d'encaisser s'il était... "normal". Mais cette blessure à la tête...

Il adressa un coup d'oeil qui trahissait son anxiété à Hiédaïynn, et la prêtresse détourna la tête. Elle aussi craignait des complications.
A l'expression de Fynarine, le soldat comprit qu'elle avait aussi perçu l'incertitude de la prêtresse.


- Depuis combien de temps a-t-il reçu la première dose de votre potion ?
- Cela devrait bientôt faire huit heures. J'ai déjà modifié celles-ci.
- Bien.

Un des assistants déroula le tube sous l'ampoule de verre et, après avoir passé une pommade sur l'avant-bras d'Earl, piqua délicatement la longue aiguille d'acier dans une veine. Il préleva une des fioles mises en avant par la Dédrane et en versa le contenu dans la fragile bulle de verre.

La prêtresse vint se poster à la tête du lit et posa une main sur le front bandé du Lévitis. Elle jeta un coup d'oeil à Graouill-hi.


- Si vous avez terminé l'anti-douleur, c'est le moment.

Soudain nerveuse, Fynarine se rapprocha à son tour, adressant au passage un sourire reconnaissant à Graouill-hi. La prêtresse était peut-être compétente, mais se retrouver sous ses ordres n'était pas particulièrement agréable. Hiédaïynn semblait particulièrement avare d'encouragements et ne faisait rien pour rassurer ses assistants de fortune.
Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeMer 18 Aoû 2010 - 1:11

La tension avait monté d'un bon cran dans la chambre du Lévitis. Le plus anxieux était sans aucun doute Ridelgal. Il devait être bien proche de son supérieur; pensa Graouill-hi. Les soldats apprennent de gré ou de force à ne pas trop regretter leurs compagnons, d'habitude. Fynarine ne laissait rien paraître, mais elle n'était sûrement pas insensible au sort du patient. C'est elle qu'ils avaient trouvé quand ils était allé cherché Earl dans son manoir, et visiblement, elle y avait passé la nuit.

Chassant aussitôt ces spéculations de son esprit, autant par pudeur que par respect pour le mourant, Graouill-hi acquiesça à la question de la prêtresse et confia sa fiole à l'assistant qui administrait les potions à Earl.


-N'en mettez que la moitié, j'en ai préparer deux doses au cas où on en aurait besoin.

Il contempla le patient. Son souffle était imperceptible. La faible flamme de la lampe faisait apparaître des ombres dansantes sur son visage qui, combinées à la tonsure partielle de son crâne, lui donnait un air terrifiant. Il jeta un coup d'oeil à Hiédaïynn. Bien que son visage restât de marbre, il cru deviner dans sa volonté de s'enquérir de l'avis d'un patient comateux, une estime porté au Lévetis.

Des soigneurs aussi proche du malade, cela n'était guère recommandé, mais l'équipe de clercs n'avait pas le luxe de faire la fine bouche.

Graouill-hi lui-même, se surprit à retenir son souffle quand les potions pénétrèrent dans le corps inerte du patient.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeMer 18 Aoû 2010 - 3:05

Hiédaïynn patienta calmement, le temps que les potions fassent leur chemin dans l'organisme du jeune homme. Une faible lueur émana brièvement au bout de ses doigts, et Earl fut secoué d'un frisson, un seul et unique tressaillement. Sa bouche s'ouvrit pour aspirer une goulée d'air. Puis ses cils frémirent et il ouvrit les yeux.
La prêtresse avait glissé une main dans le cou du Lévitis afin de surveiller son pouls et put sentir la brusque accélération de son rythme cardiaque. Son coeur battait vite, très vite... trop vite. La potion de Graouill-hi faisait son effet : plus un frémissement, pas une grimace, mais c'était ce battement frénétique qui trahissait la douleur qui déchirait le Lévitis.


- Ridelgald...

Il n'avait même pas laissé à Hiédaïynn d'ouvrir la bouche.
Sa voix était faible, enrouée, mais étonnamment assurée.
Le soldat releva la tête sans quitter son banc. Il répondit dans un murmure :


- Oui mon capitaine ?
- Où est-il ?

Ridelgald sut aussitôt qui était ce "il". Par tous les vents, pourquoi fallait-il que la première personne dont il s'inquiète soit ce... cet assassin, et non lui-même ?

- Parti.
- Dis plutôt que tu l'as fichu à la porte avant de ne plus pouvoir résister à l'envie de l'embrocher.

Le soldat en resta bouche bée. On percevait des fêlures dans la voix d'Earl, des hésitations qui indiquaient les pics de douleur qu'il pouvait ressentir. La fracture du crâne n'avait pu être que partiellement soignée : les soins à prodiguer étaient délicats, et ne pouvaient être achevés en une seule fois pour des lésions de ce genre.
Mais en dépit de tout cela, le jeune homme parvenait à se montrer ironique. Il n'attendit d'ailleurs nulle confirmation de la part de son second avant de demander :

- Où sommes-nous ?

Ce fut Hidaïynn qui se chargea de répondre :
- Au temple de l'Eternelle Lumière. Vous avez été amené ici peu avant l'aube, et il est à présent presque midi. Je suis Hiédaïynn Atropos.
- Oh... je vous croyais en voyage.
- Je viens de rentrer. Juste à temps, semble-t-il. Vous êtes dans un état déplorable.
- Je m'en doute...

Ridelgald s'autorisa à souffler : la manière dont son supérieur répondait... non, badinait avec la prêtresse suffisait à prouver qu'il était parfaitement lucide. En revanche il y avait quelque chose d'étrange dans sa façon de fixer Hiédaïynn penchée sur lui.
La prêtresse s'en rendit compte également et passa une main devant les yeux dorés.


- Est-ce que vous me voyez ?

Earl garda un moment le silence avant de répondre sourdement :
- Non.

Ridelgald sursauta.

- Vous aviez des troubles de la vue quand vous utilisiez un peu trop longtemps votre elixia. Est-ce que...

Hiédaïynn souleva une bougie et la déplaça doucement devant les yeux d'Earl.

- Les troubles de la vue sont fréquents chez les clercs, en effet.

Les pupilles restaient dilatées.

- Il est possible que vous en ayez trop fait en trop peu de temps... sans compter le mal qui vous ronge. Mais si ce n'est pas ça, c'est...
- ... une poche de sang qui s'est formée dans mon crâne et qui appuie sur le nerf optique, compléta calmement Earl.

Hiédaïynn ne répondit pas, trop occupée à réfléchir à la suite des opérations. Si jamais le jeune homme était en train de faire une hémorragie, il ne pourrait pas rester conscient très longtemps, et surtout les dommages allaient très vite devenir sérieux. S'ils voulaient intervenir à ce niveau-là, ils allaient devoir le rendormir. Il allait falloir poser les questions essentielles rapidement.
Elle se tourna vers un de ses assistants.


- Préparez-vous à prendre des notes.

A Fynarine :
- Nous risquons de devoir le replonger dans le coma rapidement. Préparez quelque chose qui soit efficace mais qui n'aille pas réagir de façon inattendue avec tous les philtres que nous avons déjà pu lui donner.

Puis, à Graouill-hi :
- Surveillez son pouls. Si jamais il devient erratique ou au moindre changement qui vous paraitrait inquiétant, faites-moi signe.

La prêtresse reporta son attention sur Earl.

- Pensez-vous que créer un nouveau réseau d'elixia est possible ?

Le Lévitis resta silencieux un moment. Sa respiration eut un raté et il cilla, mais il finit par demander :
- A l'échelle de l'organisme tout entier, vous voulez dire ? Et avec des parois modifiées pour contenir au maximum l'elixia en ne laissant filtrer que le minimum vital vers le reste du corps ?
- Vous avez vite deviné ce que j'avais en tête.
- Tout, le moindre embranchement, la plus petite terminaison... Non, impossible.
- Pourtant vous...
- Il faudrait des mois et des mois. C'est trop complexe, trop délicat... Et personne ne survivrait à ça.

Il marqua une pause, comme s'il songeait à autre chose.

- Du moins... personne de normalement constitué.
- Earl, votre réseau actuel est rongé par votre elixia comme par un acide. S'il avait été possible de simplement modifier les cellules adjacentes pour qu'elles fassent barrage au maximum, c'est l'option que j'aurais choisie, même si cela aurait aussi été un travail énorme. En commençant par les artères principales et les zones des fonctions vitales, nous aurions pu gagner du temps et terminer les soins tranquillement, quand bien même cela aurait dû prendre des mois ou des années. Mais la maladie est à un stade trop avancé pour ça.
- Je sais. Cela a été vraiment rapide...
- Earl, nous devons essayer. Zone après zone, en commençant par celles qui engagent votre pronostic vital dans l'immédiat.
- Si la potion de demoiselle Fynarine est toujours active... cela signifie qu'il n'y a aucune circulation d'elixia qui puisse vous guider, vous servir de modèle afin de recréer un réseau parallèle de conformation quasi identique au naturel. Même en ne se limitant qu'au strict nécessaire pour prolonger mon espérance de vie de quelques mois, cela reste d'une complexité inimaginable ! Vous espérez que je puisse vous guider moi-même, n'est-ce pas ? Mais je ne...
- Capitaine...

Ridelgald secoua lentement la tête, même si Earl ne pouvait le voir.

- Cela ne vous ressemble pas de renoncer sans avoir au moins essayé.
Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeJeu 19 Aoû 2010 - 0:51

Obéissant aux directives de la prêtresse, Graouill-hi se plaça en tête du lit pour prendre le pouls d'Earl. C'était une sensation très étrange. Il sentait la pulsation de son sang mais pas de son elixia. Si cet homme allongé là n'était pas en train de parler, il aurait bien du mal à croire qu'il était encore vivant.

Hiédaïyne voulait entreprendre de reconstruire tout le réseau d'élixia. Peut-être qu'un excellent clerc en serait capable, mais à l'aveugle comme cela se présentait, ça devenait tout bonnement impossible.

Le patient se faisait détruire par son propre elixia. Cela ne pouvait arrivé à un représentant de la Lumière, car l'élixia blanc ne contenait qu'un très fort pouvoir de destruction. C'est d'ailleurs pour cela que convertir quelqu'un à la Foie était un service qu'on lui rendait. Si les méthodes pour arriver à cette fin n'étaient pas toujours les bonnes, l'intention était louable.


-Peut-être, se risqua Graouill-hi, que votre mal n'est pas uniquement héréditaire. S'il l'était, l'un de vos parents serait mort avant de vous donner le jour. Je pense que nous pourrions trouver un remède définitif si nous avions un certain sursis. Il marqua une pause. Ce sursis, peut-être l'obtiendrions nous en permutant votre elixia bleu de Lévitis en un élixia blanc de la Lumière. Votre mal évoluerait beaucoup plus lentement.

Cette hypothèse de l'inoffensivité de l'élixia blanc était très controversé. A l'école cléricale, les étudiants se voyaient enseigner des choses parfaitement contradictoires selon le professeur qu'ils avaient en face d'eux, ce qui rendait l'enseignement un peu pénible, et créait des discutions houleuses dans la bibliothèque. Il le savait, cette proposition de guérison n'était pas fiable et il était impossible de savoir à quoi s'attendre. Mais étant donné la situation, le jeu en valait la chandelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitimeJeu 19 Aoû 2010 - 2:32

- Pas uniquement héréditaire ? Ma mère avait encore moins d'elixia que le plus incapable des guerriers, il n'empêche qu'elle est morte avant d'avoir trente ans, et complètement folle, qui plus est. Le peu d'elixia qu'elle possédait a juste décidé qu'il serait plus amusant de commencer par lui grignoter le cerveau juste après qu'elle ait réussi à se faire engrosser en dépit de tous ses efforts. Ca lui a pris pratiquement dix ans pour l'achever. Ah, si elle avait pu mourir plus tôt, elle n'aurait...

Bien que toujours réduite à un murmure, la voix d'Earl vibrait de colère. L'évocation de sa mère n'était certes pas faite pour le calmer.
Hiédaïynn fronça les sourcils.


- Vous devriez éviter de vous énerver.
- Permettez, quitte à devoir rester aussi immobile que si je ne ressentais rien, j'estime au moins avoir le droit de m'énerver intérieurement et d'user des mots qui correspondent à mon état d'esprit. Il faut bien que ça sorte d'une façon ou d'une autre.

Ridelgald ne put s'empêcher de grimacer en l'entendant. Lorsqu'il se montrait aussi acide dans ses propos, cela signifiait qu'il était tant mentalement que physiquement à bout de résistance.

La prêtresse s'empressa de rebondir sur la suggestion de Graouill-hi avant qu'Earl ait pu ajouter quoi que ce soit.


- Si vous aviez pu l'examiner il y a quelques heures alors que le plus gros de son élixia n'était pas encore purgée, vous auriez pu constater qu'elle n'est pas "cyan lévitis", pas plus que "rouge fédorien" ou les Dieux savent quelle "teinte". En fait elle ne cesse de varier entre les deux. C'est un phénomène rare mais pas unique. Simplement je n'en ai jamais vu qui puisse se modifier d'elle-même aussi vite, tout en étant intense à ce point. Si nous avons autant de mal stabiliser l'état du jeune Adennon, c'est parce qu'elle "dévore" littéralement toute elixia étrangère. Même si à présent son énergie n'est plus perceptible, il reste un minimum d'elixia vitale dans son organisme. La quantité est infime, mais vu son agressivité elle serait capable de balayer tout autre type d'elixia avant que vous ayez pu finir de "permuter" quoi que ce soit. Cela aurait peut-être pu fonctionner sur un type d'elixia simple, et surtout sur un patient en bonne santé, capable de supporter pareil changement...

Hiédaïynn évita d'ajouter ce qu'elle commençait à penser. C'était comme si cette élixia pensait par elle-même. Elle évoluait en fonction de la situation, elle s'adaptait... mais pourquoi s'attaquait-elle à l'organisme dans lequel elle circulait, comme si celui-ci ne lui convenait pas ? Qu'est-ce qu'elle cherchait ?
La prêtresse secoua la tête.
Non, là c'était aller un peu loin.
Que l'elixia s'adapte et se défende n'avait rien d'étrange en soit. Le coeur adaptait bien son rythme et ses pulsations aux effort du reste de l'organisme, pour autant il n'avait pas la faculté de penser. Ce n'était qu'un mécanisme bien réglé.


- Earl, la jeune fille qui est là... demoiselle Fynarine... elle dit que vous lui avez enseigné comment modifier la circulation de l'elixia. Est-ce vrai ?
- C'est vrai.
- Alors nous allons tenter de recréer un réseau parallèle modifié au minimum pour résister à l'action agressive de votre elixia.
- A l'aveuglette, c'est...
- Ce qui fait de vous un des meilleurs clercs de Lévitas, ce n'est pas votre puissance, ou même votre habileté à la manipuler.

La déclaration abrupte de Hiédaïynn coupa court aux protestations du Lévitis, et la prêtresse put terminer plus tranquillement :
- C'est votre capacité à visualiser et à reconstituer un organisme dans son ensemble à partir de l'examen superficiel de petites parties de cet organisme. J'entretiens une correspondance suivie avec les soigneurs qui forment vos jeunes à l'université de Lévitas. "C'est le genre de personne capable de deviner l'existence de l'océan, des fleuves et des rivières à partir de l'examen d'une goutte d'eau". Voilà ce qu'on m'a dit à votre sujet. Votre mémoire est excellente, et vous pouvez parfaitement réassembler un puzzle d'observations après coup et décrire avec précision ce qui a pu produire l'ensemble de ce que vous avez pu observer. Vous avez d'excellentes connaissances, mais ce n'est pas ça l'essentiel. Ce qui compte, c'est votre faculté à les réutiliser, à les adapter en fonction de ce que vous voyez.

Earl resta muet, visiblement ébranlé mais pas adouci par ces paroles élogieuses. Hiédaïynn insista :
- Vous vous êtes examiné vous-même avec attention. Sans chercher à mémoriser l'ensemble de votre circuit d'elixia, bien sûr, mais vous l'avez observé. Je suis sûre que vous pouvez le reconstituer de mémoire. Peut-être pas dans son intégralité, mais au moins pour les zones vitales les plus endommagées.

Le Lévitis garda le silence un moment, avant de lâcher :
- De toute façon, je ne risque pas de perdre grand chose, au point où j'en suis...

Il y eu une nouvelle fêlure dans sa voix qui s'étrangla brièvement.

- Je vais juste avoir besoin de réfléchir un moment pour rassembler tout ce que je peux savoir.
- Bien sûr.

Hiédaïynn jeta un coup d'oeil à un de ses assistants qui semblait un peu trop pâle. Il avait usé tout son elixia régénérateur dans les soins. D'un signe de tête, elle l'autorisa à quitter la pièce pour aller prendre du repos.

- Jeune homme...

Elle regarda Graouill-hi.

- Si vous pouviez prendre sa place et faire de votre mieux pour diminuer la pression sanguine dans le crâne, sans y aller trop fort pour ne pas replonger le patient dans l'inconscience, ce serait d'une grande aide. Si jamais il est bel et bien en train de nous faire une hémorragie interne, il faut faire en sorte de ralentir les choses au maximum de ce côté là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Temple de l'Eternelle Lumière Empty
MessageSujet: Re: Temple de l'Eternelle Lumière   Temple de l'Eternelle Lumière Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Temple de l'Eternelle Lumière
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Premiers pas - merci de vos commantaires
» Script de lumière de Noel
» Lumière au survolage des pseudos sur toutes les pages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Ilymir-
Sauter vers: