Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 A la Tôle du Brisepot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: A la Tôle du Brisepot   Dim 13 Jan 2013 - 19:40

La porte n'émit nul grincement.
La raison était simple : il n'y avait aucune porte.

La taverne demeurait ouverte à tous ceux qui désiraient y entrer, à toute heure du jour ou de la nuit.

Earl cilla pour s'adapter à la pénombre trouble de la salle.
Quelques trognes plus ou moins patibulaires se tenaient là, apparemment trop concentrées sur leurs discussions, leurs jeux ou juste sur leurs verres pour s'intéresser à un nouvel arrivant. Il y avait bien un ou deux jeunes gens d'assez belle mine, mais leur regard était trop vif et leurs mains trop habiles pour être honnêtes.

L'homme étrangement squelettique qui se trouvait derrière le comptoir hérissé d'éclisses lui souffla une fumée bleuâtre et entêtante en pleine figure. Earl retint sa respiration, avant de demander un verre de la première gnôle venue. Le taulier claqua de ses longs doigts osseux et ne consentit à bouger que lorsqu'une pièce vint lui réchauffer le creux de la paume.

Il se sentait déjà vaseux.
Est-ce qu'elle se sentait mal, elle aussi ? Bah, elle trouverait aisément une épaule compatissante pour pleurer. Elle les attirait comme des mouches, ces épaules compatissantes.
Le Lévitis se prit la tête dans les mains, les yeux perdus dans les profondeurs ternes du liquide noirâtre et du verre malpropre qui venait de lui être servi. Lorsqu'il se décida à le vider, le breuvage infâme lui brûla la gorge.

Les caravaniers ne repartiraient pas avant plusieurs jours.
Les marchandises du désert rouge se vendaient aisément, mais les quelques nomades qui se chargeaient des tractations avec les commerçants de la cité connaissaient trop leur affaire pour lâcher leurs biens à la première offre. Et ensuite ils rempliraient à nouveau les vastes panières des sirleks, mais cette fois-ci avec du grain, des fruits secs, des amphores de miel et de boisson choisies et acquises avec soin.
Par delà les dunes immenses, leur peuple les attendait.

Il avait largement le temps de s'abrutir d'ici là.
Il leva un doigt à l'intention de l'homme maigre.


- Un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: A la Tôle du Brisepot   Lun 14 Jan 2013 - 1:02

Le front appuyé contre le bois rêche, Earl toussa, à demi-étouffé par les relents d'alcool qui s'accumulaient dans le creux de ses bras.

Il aurait bien voulu que Ridelgald soit là.
Ou plutôt non.
Le voir comme ça...

Pourtant il aurait bien eu besoin d'un appui.

Le jeune homme repoussa les cheveux noirs qui lui brouillaient la vue mais n'y vit pas plus clair pour autant. L'homme maigre avait l'oeil vif, lui : il le resservit derechef et retourna à sa vaisselle, continuant à le guetter du coin de l'oeil. Les clients avec à la fois de l'argent et une bonne descente étaient rares. L'avantage, c'est que le patron tenait trop à être payé pour laisser une main baladeuse le soulager de ses zoris entre deux verres.

La présence silencieuse du soldat avait quelque chose de... rassurant. Il était solide, stable, aussi bien ancré qu'un vieux chêne. Et il savait aussi quand il fallait "donner un coup de pied au cul" de son ex-capitaine.

Earl resserra d'avantage les bras et resta immobile, son souffle dessinant de petites rides à la surface de l'alcool.

Non. S'il avait tenu à venir sans le soldat alors qu'il savait qu'il risquait de toute façon de recevoir un choc, il y avait une bonne raison à cela.

Un peu plus de vingt-sept ans auparavant, Ridelgald foulait ces mêmes pavés en tant qu'escorte d'une délégation lévitis. Toute jeune recrue, il devait suivre les dignitaires dans leurs obligations mais aussi dans leurs loisirs, leur servant d'avantage de valet que de garde du corps.
Et c'est à cette occasion, lors d'une soirée particulièrement bruyante, qu'il avait rencontré Mara.
Sans doute avait-elle trouvé cela amusant... "rafraîchissant", peut-être. C'était à peine plus qu'un gamin, ébloui, fasciné par une somptueuse courtisane rouée aux jeux de la séduction et de l'amour.
Ridelgald ignorait qu'Earl savait tout cela.
Les dates semblaient concorder, mais il aurait pu aussi bien s'agir d'un des délégués, de leurs gardes ou de leurs domestiques. Mara avait un appétit insatiable et la richesse ou le statut social comptaient un peu moins lorsqu'on avait le bonheur d'être à son goût.
Sans doute le soldat avait-il cherché pendant un temps, cherché une ressemblance, un trait physique, une mimique particulière. Mais cela faisait des années qu'il avait cessé de chercher un reflet de lui même chez Earl Pendergast. Tout ce qu'il voyait, c'était son reflet à elle.

On prétendait souvent que les premières amours étaient les plus marquantes. Ridelgald ne se montrait guère loquace à ce sujet. Et, comme tout le monde, il croyait Mara morte depuis longtemps.
Earl s'était refusé à le détromper et à le laisser la revoir dans cet état.

Le verre vide tinta contre la surface humide de la table.

Le Lévitis serra les mains sur ses coudes, comme s'il cherchait à se briser les os.
Il ne regrettait pas d'avoir forcé Ridelgald à rester au Sanctuaire.
Seulement à présent il se sentait si seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: A la Tôle du Brisepot   Lun 14 Jan 2013 - 2:02

- Hey...

Ce fut un Earl bien dépenaillé qui leva le nez pour voir d'où provenait ce rauquement désagréable, et surtout l'haleine pas très fraîche qui lui caressaient le creux de l'oreille.

- Keskya ?
- T'es sur MA chaise.

Avec un profond soupir, le jeune homme se décala sur le siège voisin sans faire mine de se redresser. Ses manches étaient crasseuses et trempées de vinasse, mais il s'en fichait pas mal.

- Hey...

Cette fois-ci il parvint à froncer les sourcils.

- QUOI ?
- T'es sur MA table.
- D'accord.

Earl se leva, avec autant de dignité que possible lorsqu'on n'était pas très ferme sur ses pieds.

- J'te la rend.

Et, avec une logique indéfectible et une force assez inattendue au vu de ce qu'il avait pu ingurgiter, il souleva la table et la balança dans le vaste estomac du gêneur.
Il fallait croire que la clientèle s'ennuyait et n'attendait que ça : ce fut aussitôt une mêlée confuse d'où jaillissaient des pieds, des poings, des chaises, des bouteilles, enfin tout ce qu'on pouvait trouver dans une gargote comme la Tôle du Brisepot.



Suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la Tôle du Brisepot   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la Tôle du Brisepot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: