Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Résidence Alastor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael



Réputation : 507
Age : 25
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

MessageSujet: Résidence Alastor   Dim 19 Juin 2011 - 15:38

Un jeune homme était posé dans un confortable fauteuil dans ce qui ressemblait à une salle de lecture. Des bibliothèques en bois, croulant sous le poids des connaissances l'encadraient, une lumière chaude sortait de plusieurs vitres, faisant ressortir la couleur prédominante. Un rouge foncé, signe d'une certaine richesse, signe de Fedoran. C'était un lieu d'étude calme et paisible... peut être était ce pour cela que le jeune homme était en train de piquer doucement du nez devant son rapport médical. Cela faisait quelques heures qu'il travaillait dessus, obligés de se reporter à un ouvrage pour traduire tous les termes techniques, à un autre pour les comprendre. De ce fait, sa feuille de note n'avançait que ligne par ligne. Son nez heurta le parchemin et ricocha brusquement avec un grognement. Ce n'était pas encore le moment de dormir. Ce rapport concernait une mystérieuse affliction, surement causé par les lunes, qui affaiblissait l'elixia des contaminés. Ce n'était pas exactement la maladie qu'avait ses parents, mais cela ne semblait pas si éloigné. Une heure s'écoula avant que le mercenaire ne se décide à finalement sortir pour s'éblouir un peu au soleil. Il dut cligner quelque fois des yeux pour s'habituer, mais il acceptait cela avec joie. DE L'AIR, DE LA NATURE !! Enfin, en guise de nature, un petit jardin intérieur qui faisait le lien entre la bibliothèque, aussi zone de travail de son scribe de père, le petit temple, lieu de repos de sa mère, et la résidence, lieu de jeu de ses frères et sœurs. Le fédorien alla se poser sous un arbre, bras croisés.

-Il va falloir que je reparte bientôt je pense.

Un soupir. Cela faisait maintenant plusieurs jours qu'il était revenu à Fédoran, remettant Whoami au bon soin des médecins royaux. Le chasseur aurait voulu le présenter à la reine, mais apparemment, il était toujours dans un état un peu trop critique pour cela. C'était dommage. Sa reine était une personne digne de respect, il aurait aimé pouvoir la voir hors d'une sortie officielle. De plus, il aurait peut être récupéré des informations sur Lunelia avant qu'elle n'attaque à nouveau Fanaa... Fanaa... Ou était elle celle là aussi ?

-Je t'ai eu !

-Hein ?

Avant qu'il n'ait le temps de réagir, un impact lui coupa le souffle. Assis sur lui trônait triomphalement une petite fille aux cheveux clairs, pointant une dague en bois devant sa gorge. Michael esquissa un sourire crispé et leva ses mains au ciel.

-Oui, oui, tu as réussi, mais pourrais tu enlever ceci...

La gamine l'observa avec un grand sourire.

-Que si tu promets de ne pas repartir.

Tsss. Il hocha lentement la tête. Un instant plus tard, le bout de bois était en train de voler au loin et la tête claire poussait des grognements rageurs en étant serré contre le torse du mercenaire.

- Ne sois pas trop gourmande Hana. C'est pour papa et maman que je fais cela.

- Mon œil, tu t'amuses durant ton tour du monde toi !

-Bah t'en feras un aussi plus tard. mais va falloir que tu grandisses un peu avant.

Sa petite sœur se dégagea avec un grognement en l'observant de haut, une délicieuse moue sur le visage qui lui arracha un rire.

-Je suis déjà grande !

Michael se redressa, tant pis pour sa sieste, et observa le bout de femme qui lui arrivait au niveau du ventre. Il lui ébouriffa les cheveux d'un geste amical.

- Je sais, mais tu as encore beaucoup à apprendre.

Il s'éloigna avec un geste de la main, si elle commençait à lui demander de manière plus insistante, cela laisserait un goût amer à sa prochaine expédition. Le jeune homme marcha quelques minutes avant de rentrer dans sa chambre, il avait vraiment besoin de sommeil. Une douce odeur vint à son nez, le faisant grimacer. Il s'avança de quelques pas pour tirer les rideaux, éclairant le champ de bataille qu'était son lieu de vie. Des livres trainaient sur un bureau encombrés de parchemins et d'encre, quelques objets de décoration gisaient ça et là, apparemment placés sans aucune logique, mais pourtant, apportant un cachet agréable à la pièce. une belle trace noire ornait un mur rafistolé, contrôle d'Elixia un peu hasardeux, et à coté, trônait un râtelier d'armes impeccablement rangées. Voila bien la seule chose ou il avait de la rigueur. Mais ses yeux fixaient le lit double accolé contre un mur ou une forme tentait de se camoufler sous la couverture.

-Toujours en train de dormir ?

-Hum.....

-On est en début d’après-midi tout de même...

- Grumpf...

Avec un dernier soupir, la forme émergea des draps, dévoilant une forme courbée. Que cela soit les boucles de sa chevelure rouge flamboyante, le creux de sa nuque, la forme de ses seins ou ses hanches, la femme nue qui le regardait d'un air endormie, était magnifique. Un physique de femme avec la grâce d'une guerrière ou d'une prêtresse. Elle s'avança pour quémander un baiser sur les lèvres du mercenaire qui obtempéra sans dire un mot.

- Tu ne m'accorderas donc jamais un sourire ?

- Pas tant que tu tiendras ma laisse.

La jeune femme esquissa un sourire, mi triste, mi amusé.

- Tu t'y habitueras. Tu as un trop bon cœur pour rester aussi sombre pendant des années.

-...

Il se dégagea lentement pour aller se poser dans son lit. Il avait besoin de dormir de manière efficace. Il avait à penser. La fédorienne l'observa un instant. Elle avait des obligations durant l'après midi, il comptait sur cela. Pourtant, elle revint dans les draps, se collant contre lui tel un chat.

- Tu vas repartir ?

- Oui. j'ai fini mes recherches ici, il faut que j'aille fouiller les autres pistes que j'ai.

-Je comprends. Je te l'autorise, pour tes parents.

- Plutôt intérêt.

Il fronça doucement les sourcils. Voila la seule chose ou il était intransigeant... Une main se glissa sur son torse, une autre descendit vers ses hanches.

- Mais avant, fais moi l'amour...

- Tss... Tu n'as pas du travail maintenant.

Un éclat dans ses yeux, oui, c'était un félin démoniaque.

- A toi de faire cela vite et bien... Mais pas trop vite non plus, je veux en jouir...

Voila une des raisons pour laquelle il était fatigué constamment chez lui... Le jeune homme soupira, il ne pourrait pas se reposer avant, et de toute manière, c'était un ordre... Des lèvres se posèrent sur les siennes et il renversa son "amante" sur le dos. Une heure plus tard, elle lui souhaitait une bonne journée et le laissait dormir dans des draps froissés.

____________________________________

Une zone déserte.... Fédoran ? Non, pas vraiment... Tout autour de lui, des armes brisées gisaient au sol, sans signe de leurs propriétaires... le jeune homme n'aimait pas ce lieu, cela puait la mort, une mort inutile en plus...Un soleil rouge éclairait la scène, créant des vagues de chaleur distordant les distances. Il commença à marcher en pestant... il cherchait le repos, pas un nouveau champ de bataille...Il y avait il quelqu'un de vivant dans ce charnier de métal ? Et pourquoi était-il ici.... Ses yeux tombèrent sur une lame familière, portant l'emblème d'une grande maison de fédoran... Un nuage de poussière se leva au loin, de même, un bruit d'affrontement et des hurlements d'agonie... Saisi d'un mauvais pressentiment, il accéléra le pas, puis se mit à courir. Une silhouette noire émergea sur l'horizon. Elle combattait et massacrait d'innombrables autres silhouettes au moins dix fois plus petite qu'elle. Michael accéléra encore, il reconnaissait....La créature se retourna vers lui.

- Trop tard, fils.

- Papa ?

Une ombre jaillit du sol, nouant des liens d'ombre à ses poignets, à ses chevilles, le tirant en arrière. Sa mère le regardait avec un air triste.

-Trop tard, mon enfant.

Tout s'assombrit et disparut....... Quand il arriva à rouvrir les yeux, il était enchainé au sommet d'une montagne glaciale. une silhouette cristalline l'observait en riant.

- Tu aurais du venir plus tôt.... Mais bon, tu me tiendras compagnie pour l'éternité comme cela.

Trop...froid....Sa tête tomba vaincu. Il resterait pour l'éternité, privé de sa liberté, au sommet des montagnes de lévitis...


_______________________________________________________________________


Michael se réveilla en sueur... Ce rêve... Normalement, il n'y attachait pas d'importance, mais là, tout son corps tremblait sans pouvoir s’arrêter. Le jeune homme attrapa son épée bâtarde et la serra contre lui, se réconfortant avec ce contact familier. Il laissa passer quelques minutes avant de se redresser pour rédiger un rapide mot. Il enfila ses affaires, pris ses armes, son sac, un peu de nourriture et s'en fût sans dire un mot.... Il devait aller à Lévitis. Et vite....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Résidence Alastor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: