Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Herboristerie des Agameris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Herboristerie des Agameris   Jeu 9 Juin 2011 - 14:49

La mage tourna au coin de la rue des vents nouveaux et eu un pincement au cœur en voyant la vitrine de la boutique de ses parents. Le bâtiment, comme le reste de la ville, était de pierre. Mais la façade était décorée de bois blanc sculptés de lierres, de plantes médicinales et de fleurs. On devinait les étalages et les étagères pleines de bocaux et de paniers, de bouquets séchés et d'autres potions.

La mage ouvrit la porte en bois, faisant sonner le petit carillon. Elle inspira a plein poumon cet air parfumé.


- J'arrive j'arrive.

La voix, joyeuse, venait de la réserve. Hakuren cherchait les détails de changement. Il allait manquer de tilliane et de Belle-feuille... Les potions de soin et de sommeil devraient être à prévoir... Mais aussi les...

- Voila voila, c'est pour... Par les Vents des Cieux! Hakuren! Ma petite fille!

La mage n’eut a peine que le temps de se retourner qu'elle était enserrée dans les bras de sa mère, d'un certain âge. Ses cheveux étaient de plus en plus gris et les rides sur le visage joyeux encadraient des yeux bleus pétillant. La mage laissa durer l'étreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norev

avatar

Réputation : 18

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mar 14 Juin 2011 - 20:55

Il ne put retenir un petit rire discret en pénétrant dans cette boutique. Allez savoir pourquoi, les carillons l’avaient toujours amusé, mais cela ne dura que l’espace d’un instant. Tout d’un coup gêné par le comportement inapproprié de la gérante de la boutique, il ne put s’empêcher de s’interroger sur la raison de ce rapprochement.

- S’il vous plait, dites moi que vous ne réservez pas ce genre de traitement à tous vos clients ! dit-il visiblement mal à l’aise. Il se reprit rapidement et ajouta : J’ai souvenir d’avoir croisé un jour au palais un homme sage qui m’a dit officier dans ces lieux…

En prononçant ces mots, il ne put s’empêcher de jeter un regard perplexe au contenu des étagères. Curieux choix de carrière, enfin, j’imagine qu’il en faut. Mais son attention se reporta bien vite sur les deux femmes.

- Je ne pense pas être dans l’erreur, aussi pourriez-vous prévenir le propriétaire que Norev Lymiatis se trouve entre ses murs et requière sa présence s’il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mar 14 Juin 2011 - 23:15

Hakuren était figée alors qu'elle recevait la chaleur de la joie de sa mère... qui ne lâcha pas sa fille alors que la porte d'entrée carillonna gaiement laissant un homme visiblement d'un rang important apparaître.

Aux réflexions de l'arrivant, Hakuren leva les yeux au plafond. Elle avait "oublié" comment pouvaient être les "grands". Elle soupira puis s'écarta avec douceur de sa mère qui semblait se réveiller d'un rêve merveilleux.


- C..comment? oh! oui! Enfin, non, Messire Lymiatis, je ne réserve cette sentence qu'à ma chère fille! Vous rendez-vous compte qu'elle est rentrée à la maison et que...
- Maman...
- cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas donné de nouvelles!
- Maman....
- Et elle n'a même pas envoyer de lettres de ses voyages! Ah non! C'est qu'elle en oubli...
- Maman! reprit sévèrement la voyageuse plus agacée que gênée par le comportement de sa mère Sire Lymiatis cherche visiblement papa. Tu peux aller le chercher?
- Oh! Bien entendu!

La femme d'un âge mure s'était pétrifiée sous le ton de sa fille avant de lui sourire merveilleusement.
- Je vais le chercher fit-elle a l'adresse de Norev puis disparu à l'arrière boutique après une révérence.

Hakuren se détourna négligemment du client de ses parents. Elle s'approcha du long comptoir en bois et déposa sa besace. Elle attrapa un carnet et une pointe de graphite et se dirigea vers les étagères, vérifiant certains éléments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norev

avatar

Réputation : 18

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mer 15 Juin 2011 - 16:22

Norev resta planté au milieu de l'entrée comme deux ronds de flan. Tout d'abord intrigué par le comportement de la mère manquant cruellement de retenue, il le fut d'autant plus par le manque de respect de la fille envers celle qui lui avait donné la vie et qui n'hésitait pas à lui couper la parole. Même si dans le cas présent, il devait sans doute lui être reconnaissant de lui avoir épargné un long et pénible résumé de sa vie familiale.

Il resta néanmoins interdit devant le comportement de cette femme en sa présence. Passe encore qu'elle ne lui propose pas de s'asseoir en attendant son père, mais continuer de vaquer à ses occupations comme si de rien n'était l’outrait profondément.


- De toute évidence vous n'êtes pas familière des usages de la Cour, mais cela n'est pas grave, vous n'y êtes visiblement pas confrontée au quotidien, aussi je vous excuse.


Il promena son regard négligemment sur le contenu des différentes étagères en tournant en rond, prenant soin de ne toucher à aucune de ces fioles aux contenus si étranges.


- Ainsi donc, jeune fille, c'est votre rôle d'approvisionner cette modeste herboristerie en plantes du continent. Je suis surpris que votre père vous y autorise, ce n'est pas un endroit sûr pour une femme, surtout par les temps qui courent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Jeu 16 Juin 2011 - 16:11

Hakuren griffonnait sur le carnet, notant les réserves qui devenaient critiques et les pénuries de certains condiment. Elle ne se retourna pas vers son interlocuteur.

Citation :
- De toute évidence vous n'êtes pas familière des usages de la Cour, mais cela n'est pas grave, vous n'y êtes visiblement pas confrontée au quotidien, aussi je vous excuse.

-Je n'ai que faire de votre miséricorde, Messire. Et contrairement à ce que vous penser, je suis bien au fait des us et coutumes de la Cour.

Rien dans son attitude ne témoignait d’agressivité et son ton était resté poliment neutre.

Citation :
- Ainsi donc, jeune fille, c'est votre rôle d'approvisionner cette modeste herboristerie en plantes du continent. Je suis surpris que votre père vous y autorise, ce n'est pas un endroit sûr pour une femme, surtout par les temps qui courent.

- Mon rôle ici n'est que de prêter mon aide à mes parents quand le temps me le permet. Ce qui, avec ma formation, n'est pas très souvent malheureusement. Nous avons des fournisseurs pour les approvisionnements.

Elle se retourna soudainement et vint planter ses yeux bleu dans ceux du nobliau.

- Sachez de plus que je n'ai guère besoin de l'autorité paternelle pour diriger mes actes. Je vais où bon me semble et où me mène mes recherches. Oui, une femme a désormais le droit de vaquer à ses occupations. Et je vous apprendrais peut-être que c'est le cas dans la noblesse comme chez les "petites gens".

Après avoir soutenu le regard de Norev, elle leva les yeux au plafond jugeant l'homme comme foncièrement inintéressant. Nul besoin de s'énerver... d'autant que l'atmosphère commencer à être plus que fraiche. Or, certaines potions craignaient le froid... Elle se détourna et repris ses notes tout en contrôlant une série de fioles disposées sur une étagère dont la planche était courbée par le poids et le temps.

Son père n'était pas encore la... Cela l'étonnait quelque peu. Elle haussa les épaules, elle devait garder la boutique tant que sa mère n'était pas revenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norev

avatar

Réputation : 18

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Ven 17 Juin 2011 - 15:05

Norev ne prononça rien pendant quelques instants, regardant la jeune effrontée continuer à gribouiller ses calepins comme si de rien n’était après lui avoir manqué de respect une fois de plus. Il n’était pas familier de ce genre de comportement et commençait sérieusement à penser qu’il avait fait une erreur en venant chercher conseil ici.

*Vu les manières de leur fille je ne sais pas si c’est à ce genre de personne que je souhaite me référer. Est-elle folle ? Mais oui bien sûr ! Cela expliquerait tout : sa tendance à éviter le contact, son éducation assez limitée, ses propos incohérents et surtout le fait que sa mère soit si heureuse qu’elle ait réussi à retrouver la boutique toute seule, comme une grande.*

Il se remit aussitôt de ses émotions. *Pauvre petite, la voila qui se prend pour une aventurière, c’est touchant …* Tentant de renouer le contact, conscient que c’était à lui de faire le premier pas. Il commença sur un ton plus adapté à son interlocutrice.

- Allons allons, ne tenez pas de propos dont vous n’êtes pas capable de saisir le sens profond, et parlons d’autre chose. Ainsi donc vous faites des recherches, cela doit rendre vos parents très fiers, et qu’est ce que vous faites au juste comme recherches, jeune fille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Ven 17 Juin 2011 - 15:40

Hakuren se figea et cligna des yeux, toujours dos a son interlocuteur... Pourquoi ce ton mielleux? Non, pas mielleux... infantilisant était un mot plus approprié. La prenait-il pour l'un de ces consanguins qui ne peuvent vivre que dans l'âge des enfants? Décidée à jouer la comédie (après tout, elle pouvait peut-être s'amuser un peu avec lui) elle se retourna lentement et pris l'air du jeune initié en première année d'étude. Le regard plein de naïveté et innocence.

- Oh oui, mes parents sont fier de moi! J'ai eu un devoir a faire et c'est cela qui m'a mené en-bas. Elle se dirigea presque en sautillant vers sa besace et sortant son carnet vert, l'herbier. Elle l'ouvrit a la première page et alla le montrer a Norev comme un enfant fier de son dessin. Elle se rappela de la façon particulière de parler qu'avait Fanaa alors qu'elle redécouvrait le monde Je dois faire le tour du continent pour voir les plantes du monde et l'endroit où elles poussent! La, c'est la page de Médiévir. C'est joli Médiévir, l'eau partout! Le lac! les danses! et puis il y a Illymis aussi! Tout blanc! En plus, il y avait la neige! et...

- Hakuren?

Une voix masculine d'un homme sage. Il était perplexe devant l'attitude de sa fille.

- Papa! Heureuse de te revoir! Je montre a Messire Lymiatis mes devoirs! Tu crois que je ne devrais pas?

L'apothicaire était bouche bée... Il ne comprenait visiblement pas...

- Je... Mais... Tu vas bien? Se tournant vers Norev, il fit une petite révérence Messire, heureux que vous ayez pris le temps de venir. j'espère que vous ne venez pas pour des raisons trop importante et... Hakuren s'était assise sur le comptoir et balançait ses pieds dans le vide comme elle le faisait plus petite Voyons Hakuren! Descend de la!

Elle se fendit d'un sourire espiègle trouvant l’expérience... intéressante. Elle s'amusait comme une petite folle. Et ne semblait finalement pas trop mauvaise actrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norev

avatar

Réputation : 18

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mar 21 Juin 2011 - 16:04

Il avait vu juste, une fois de plus. Encore plongé dans une séance d’autocongratulation intense après avoir percé à jour la jeune Hakuren en seulement quelques instants, il manqua de ne pas entendre l’apothicaire lui parler.

- Pardon ?... Non, non rien de capital, je vous rassure.

Il s’arrêta un instant afin de se remettre les idées claires et de trouver les mots. Il était sur le point de demander à l’apothicaire si il pouvait renvoyer sa fille, mais il se ravisa, après tout, elle ne semblait pas en état de comprendre une conversation d’adultes, aussi ne s’inquiéta-t-il pas. Il lui adressa un sourire rassurant et poursuivit.

- A vrai dire, la raison de ma venue est très personnelle, aussi je vous saurai gré de bien vouloir rester discret sur l’affaire qui m’amène.

Il laissa quelques instants à l’apothicaire pour bien intégrer ce qu’il venait de dire et reprit.

- Voila, je suis en prise avec un dilemme que je ne saurais résoudre sans une aide extérieure. Les derniers mots furent presque chuchotés tant ils furent difficiles à prononcer. Aussi, comme vous êtes fort estimé au palais, je me suis rendu dans votre modeste échoppe d’avantage pour voir le conseiller de la reine que son herboriste, avec l’espoir que votre sagesse m’aide à prendre la bonne décision

En prononçant ces mots, Norev prenait grand soin d’éviter de croiser le regard du veil homme afin qu’il ne puisse voir le trouble qui régnait en lui à cet instant.

- Apothicaire, pensez vous que la destinée d’un homme puisse lui être soufflée par les Dieux au travers d’un rêve ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mar 21 Juin 2011 - 17:12

Hakuren regardait de manière distraite les herbes et autres tresses de plantes séchées tout en balançant ses jambes dans le vide. Elle s'imaginait le rendu d'un comportement enfantin avec le corps d'une femme adulte... ce qui la fit sourire d'avantage. Pourtant, elle écoutait et observait attentivement ce que le nobliau disait. Son père, lui, était beaucoup plus sérieux

Citation :
- A vrai dire, la raison de ma venue est très personnelle, aussi je vous saurai gré de bien vouloir rester discret sur l’affaire qui m’amène.

- Bien entendu. Je ne dévoile jamais a qui que ce soit ce que je peux entendre ou savoir de mes clients. C'est une question d'éthique dans le métier.

Citation :
- Voila, je suis en prise avec un dilemme que je ne saurais résoudre sans une aide extérieure. Aussi, comme vous êtes fort estimé au palais, je me suis rendu dans votre modeste échoppe d’avantage pour voir le conseiller de la reine que son herboriste, avec l’espoir que votre sagesse m’aide à prendre la bonne décision

- Si je peux vous être utile en quoique ce soit, cela sera un plaisir.

Le ton de Norev baissait de plus en plus. Hakuren avait du mal à tout percevoir. Elle se penchait de plus en plus, tendant l'oreille. Elle avait arrêté de balancer les jambes depuis un moment...

Citation :
- Apothicaire, pensez vous que la destinée d’un homme puisse lui être soufflée par les Dieux au travers d’un rêve ?

Un fracas.

- Outch!

Hakuren était tombée sur les genoux a force de se pencher pour écouter. Les mains et les rotules endolories, elle avait piètre allure alors qu'elle se relevait doucement en se frotant la poussière et en constatant les égratignures.

- Hakuren! Qu'est-ce que...
- Ca va, ça va... C'est bon je te dis... Je te laisse parler théologie...

La mage esquiva le père et alla se servir de quelques plantes et baies qu'elle écrasa avec le pilon qu'elle venait de prendre d'une étagère où trônaient des instruments étranges. L’herboriste soupira pour apporter son attention a son client.

- Et bien c'est une question difficile. La destinée et les croyances. La tradition peut elle même rapporter des comtes fantastiques... L’apothicaire se sentait sur une pente savoneuse. Il ne savait pas vraiment par où commencer. Si cela n'est pas trop indiscret, pouvez-vous me donner la teneur de ce rêve mystérieux?

Cette fois, Hakuren ne faisait plus du tout semblant de ne pas écoutait. Tout en s'appliquant le produit qu'elle avait fait, elle renchérit sous le regard réprobateur du père

- Oh oui! Racontez nous ce que vous avez vu! Moi, je crois que des fois, il y a des rêves-messages! C'est sur!

Cette dernière remarque fit froncer d’étonnement les sourcils du père. Il savait sa fille très rationnelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norev

avatar

Réputation : 18

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Jeu 23 Juin 2011 - 17:07

Norev était mal à l’aise d’avoir à s’épancher de la sorte mais il ne voyait aucune échappatoire. Encouragé par les paroles de Hakuren qui, même si elle était visiblement retardée semblait jouir d’une sorte d’étincelle de malice à laquelle ses parents devaient sans doute se raccrocher, il commença.

- Voyez-vous, depuis plusieurs jours maintenant je fais le même rêve. Chaque acte, chaque parole, chaque odeur, tout me semble absolument réel, au point de m’avoir mis un doute certain quant à son origine. Dans ce rêve je me retrouve dans la peau d’un de nos plus grand héros de guerre, mon ancêtre. Je vis exactement ce qu’il à vécu de son point de vue lors de son héroïque résistance au fort, exactement comme cela fut relaté, y compris des détails dont j’ignorais tout jusqu’à présent. Enfin… tout n’est pas strictement conforme.


Il marqua une petite pause afin de se remémorer exactement la manière dont se déroulait cette fin si tragique.

- Voyez-vous, dans la réalité comme vous le savez certainement, mon ancêtre et ses hommes ont résisté durant 2 jours à 1 contre 10, sous-équipés et épuisés avant que les renforts ne finissent de démoraliser totalement l’ennemi. Il est ensuite rentré dans la cité afin de recevoir les hommages mérités de la Reine et de prendre sa place dans la société.
Mais voila, dans mon rêve, j’échoue à sauvegarder le fort, les ennemis franchissent les remparts et plus rien de les empêche de prendre la cité volante. De plus, alors que mon ancêtre agonise sur le champ de bataille, je ne regarde plus par ses yeux mais me trouve debout devant lui, il me regarde comme si il me voyait, puis pointe son doigt vers la cité en prononçant des paroles assez étrange : « c’est ici que tout va commencer », et là, systématiquement, je me réveille en sursaut, convaincu que ma cité est en danger.

Il scruta le visage de son interlocuteur dans l’espoir d’y voir une expression qui indiquerait qu’il comprenait ce qu’il tentait de lui expliquer.


- La première fois je n’y ai pas prêté attention, j’étais dans les préparatifs pour un départ prochain de la cité, j’ai donc mis ça sur la tension due à mon départ imminent. Mais cela fait maintenant le huitième rêve fidèle en tout point aux précédents. C’est comme si la cité m'enjoignait de ne pas la quitter, comme si quelque chose allait se produire très bientôt et que j’y aurais un rôle à jouer. Selon vous, je fais fausse route ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Ven 24 Juin 2011 - 13:21

La mage avait tiqué sur cette histoire de rêve. D'avantage parce qu'il semblait réel que par le contenu... A la réflexion, si. Le contenu était...

- Intéressant... Puis elle se rendit compte que cela n'était pas un mot véritablement adéquat a dire dans son rôle actuel C'est... bizarre en fait... Pourquoi vous perdez si vous devez gagner? Et où perdez-vous? vous connaissez la voix?

Pendant une demi seconde, l'apothicaire cru avoir retrouver sa fille... avant de déchanter. A quoi jouait-elle? Pourtant, son épouse n'avait rien dit sur le comportement de Hakuren! Il balaya ses pensées pour se concentrer sur son client. Après tout, si la mage de la famille sort son mot favori...

- Ce que je vais vous demander n'a pas pour but de vous vexer. Mais il existe des plantes ou des lotions qui peuvent tromper les sens et instaurer rêves... ou cauchemars. N'avez-vous rien consommé d'inhabituel? une tisane, une potion retrouvée dans un placard?

Hakuren, les genoux rougis par le produit se remis a sa place d'un bond sur le comptoir.

- Moi, je crois pas...

Elle attrapa sa besace et sorti un carnet qu'elle parcouru rapidement tout en balançant ses jambes dans le vide. L'apothicaire la regarda, interrogateur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norev

avatar

Réputation : 18

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Lun 27 Juin 2011 - 15:48

Ce n’était probablement pas dans le but de le vexer, mais ce fut néanmoins le résultat. Il fit tout de même l’effort de garder son calme face à ce vieil homme qui n’avait sans doute pas conscience de la personne qu’il avait en face de lui. Passant sur le comportement de plus en plus intrigant de Hakuren il reprit l’air visiblement agacé.

- Un placard ? Non, monsieur, soyez sûr que je ne consomme pas de potions ou de plantes trouvées au fond d’un placard, je ne me fie pas à ce genre de produit.


En prononçant ces mots il avait montré d’un signe de tête le contenu des étagères avec un dédain très léger.

- De plus, ne croyez pas que je confondrais une hallucination induite par la consommation d’un produit quelconque et un message que l’on tente de me faire passer au travers d’un rêve.
Désolé mais je ne peux pas croire à la cause accidentelle, je suis Norev dernier descendant des Lymiatis protecteur de la cité, et ce que je vous demande c’est de m’aider à trouver ce que l’on attend de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael

avatar

Réputation : 507
Age : 26
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mer 29 Juin 2011 - 13:18

Provenant de Fedoran, un mercenaire enroulé dans une cape de voyage observait cette nouvelle ville. Lévitas, cité du vent, cité du froid, cité de la connaissance. Il l'avait déjà vu, mais toujours de loin, perdu dans les nuages tandis ce qu'il escortait une caravane. La vue, s'étendant jusqu'à la mer d'un coté, au désert de l'autre, lui coupait le souffle. Même les plus hautes tours de Fedoran et les montagnes qu'il avait gravi n'arrivaient pas à la cheville de la cité flottante. Il pouvait comprendre la fascination de Hakuren pour sa cité.... Mais il ne pouvait pas vraiment s'y associer. Cette altitude l'effrayait, l'éloignait de sa terre natale.

- Si je dois finir ma vie enfermé avec mes regrets, je préfèrerais un endroit plus proche du sol...

Il grogna un coup pour s'arracher à l'horizon. Il n'était que peu de choses face à l'immensité du monde... Perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas un nobliau sur le chemin qu'il percuta sans faire attention.

-Ah, excusez moi.

-Regarde ou tu vas idiot de fédorien !

Hum... Il frappait direct ou non ? Comment des gens avec une telle vue pouvait-il être aussi imbus d'eux mêmes ? Cela devrait leur enseigner l'humilité, ou alors, qu'ils étaient au plus haut et donc les maîtres du monde... Le fédorien et le lévitien se toisèrent un moment avant que Michael n'incline légèrement sa tête en remettant sa capuche. Il ne voulait pas d'ennuis, mais retenait le visage de cet homme avant de filer dans les ruelles blanches... Bon, en premier lieu, il devait trouver un endroit ou dormir. Les recherches seraient plus simples si il avait un point fixe. Dans le même temps, il fit glisser son sac devant lui pour vérifier l'état de ses finances et ses fournitures. Une grimace tordit son visage.

- Toujours peu d'argent apparemment.... Et plus de potions depuis l'incident du temple...Rah, abruti.

Voila un coup dur. Il était là, surement pour se battre contre un nouvel ennemi puissant, sans moyen de se soigner autre qu'un sort vampirique épuisant. Cela lui semblait un mauvais départ. Levant la tête pour soupirer, il prit enfin conscience du panneau, "Herboristerie"

-Hum... Je crois que dormir à la belle étoile ne sera pas si mal.

Bourse à la ceinture, il toqua un coup à la porte avant de rentrer à l'intérieur. Les odeurs de plantes l'assaillirent instantanément, faisant naître un léger sourire sur son visage. Voilà quelque chose de plus agréable que l'air pur du dehors. Par contre, c'était son imagination ou il faisait plus froid à l'intérieur qu'à l'extérieur ? Drôle d'isolation. Bah, son regard fila sur les différents bocaux, vérifiant si les plantes nécessaires aux potions de soin étaient bien présentes ici. Il hocha rapidement la tête avec satisfaction, il y avait de tout ici, cela semblait une bonne adresse.

-Hum, excusez moi. Je viens pour quelques herbes.

Quelques voix répondirent de manière indistincte. Le jeune homme contourna une étagère et laissa échapper une exclamation de surprise.

- Hakuren ? Sérieusement ? Je me disais bien qu'il faisait un peu froid par ici.

Il esquissa un sourire, content de revoir une tête connue. Même si celle çi était assise sur le comptoir, une preuve de fantaisie assez... Perturbante. Deux autres personnes étaient présentes, un homme d'un certain age, semblant à l'aise et sentant les herbes à plein nez. Peut être le gérant, peut être le père de la lévitis. L'autre par contre ne lui disait rien. C'était un homme dans la moyenne d'âge, solidement bâti. il pourrait être un charpentier doué, un soldat ou encore tout autre travail nécessitant de la sorte. Mais il se tenait droit, peut être un noble ? Bah.

-Hum, Je vais attendre que vous ayez terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Jeu 30 Juin 2011 - 12:55

Le père de la mage avait deviné juste. Le jeune noble s'était vexé. Il se mordit la lèvre le temps que l'orage passe puis pris un ton apaisant.

- Monseigneur, loin de moi l'idée de vous accuser de quoique ce soit mais je souhaitais simplement être sûr que ces rêves n'étaient pas induits par des substances à la mode dans la jeunesse de Lévitas. Je suis heureux de savoir que vous n'êtes pas de ceux qui touchent à ces poisons. Quant à vous guider sur...

Le carillon de la porte d'entrée se fit entendre. Hakuren ne fit pas attention a l'arrivant. Elle était intriguée par Norev. Alors qu'elle se demandait s'il y avait des liens avec ses propres rêves si réaliste qu'ils vous laissent décontenancé longtemps après le réveil, une voix la fit sursauter

Citation :
Hum, excusez moi. Je viens pour quelques herbes... Hakuren ? Sérieusement ? Je me disais bien qu'il faisait un peu froid par ici. Hum, Je vais attendre que vous ayez terminé.

La mage regarda Mickael en clignant des yeux.

- Toi? Par tous les vents! Mais qu'est-ce que tu fais ici?

Elle regarda ensuite Norev puis haussa les épaules en levant les yeux au plafond... le jeu allait se terminer bientôt finalement...

- Bon, "Messire" Lymiatis fit-elle en insistant lourdement sur le titre j'ai tout de même a vous parler... Papa, je te présente Mickael. C'est un Fédorien que j'ai rencontré en bas. Elle se retourna vers ce dernier Et j'aimerais vraiment savoir ce qui t’emmène ici! Pour les plantes que tu as besoin, demande à mon père. J'ai a parler avec Sire Lymiatis.

Elle se jeta souplement sur ses pieds et ajusta ses vêtements.

- Bon, a nous deux. Venez par ici vous assoir, nous serons mieux.

Elle montra un petit coin où se trouvaient trois sièges confortables et une petite table. Sans attendre qu'il s'y dirige, elle embraya sur la conversation, reprenant son naturel

- Donc, depuis quand avez-vous ces rêves?

Pendant ce temps la, un peu pris au dépourvu, le père de la mage resta figer avant de secouer la tête et de s'approcher de l'étranger.

- Vous désirez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norev

avatar

Réputation : 18

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Lun 18 Juil 2011 - 12:43

Les propos de l’herboriste auraient pu rendre encore plus furieux Norev sans l’arrivée impromptue d’un élément perturbateur.

*Evidemment que je ne fais pas partie de ces gens faible qui cachent leur peur derrière ce genre de substance!* Quel exemple aurait il donné auprès des plus faibles ? Malheureusement, le tintement du carillon l’avait empêché de verbaliser ses pensées. Il examina l’espace d’un instant le nouvel arrivant légèrement étonné, il n’avait que rarement eu l’occasion d’observer un Fedorien à Levitas et en avait gardé un sentiment mitigé, admirant leur courage, regrettant leurs motivations sans noblesse.

Sa surprise fut plus grande encore lorsque l’inconnu et la jeune fille au comportement si étrange se saluèrent mutuellement. Un compagnon de jeux de la petite… Non, le Fedorien ne ressemblait en rien à un baby-sitter. Il ne put même pas explorer davantage ce mystère que Hakuren qui semblait tout d’un coup bien plus lucide confia le nouveau venu à celui qu’il était spécialement venu voir et entreprit de l’attirer à l’écart, l’air soudainement bien plus intéressé.

Hésitant à laisser l’Herboriste avec le nouveau venu, il se résigna à s’installer avec la jeune fille un peu à l’écart, de toute façon, il était hors de question de continuer à converser avec un étranger attendant patiemment son tour juste derrière lui.

Néanmoins, il devait tirer les choses au clair. Calmement mais fermement il dit :


- Pourriez vous me dire pourquoi vous semblez si intéressée par le problème qui m’amène? Et peut-être également pourquoi vous avez fréquenté un Fedorien en dehors de la cité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Lun 18 Juil 2011 - 13:42

Hakuren se tint debout en montrant poliment un siège à son compatriote. Elle le laisserait s'assoir avant elle, comme le veut le protocole.

Citation :

- Pourriez vous me dire pourquoi vous semblez si intéressée par le problème qui m’amène? Et peut-être également pourquoi vous avez fréquenté un Fedorien en dehors de la cité...

Tiens, vous vous intéressez a moi maintenant? la pique était gratuite Passons. Si le contenu de votre rêve m'importe que peu, c'est surtout la forme qui m’intéresse. Quant à ce Fédorien, je l'ai rencontré dans des circonstances qui sont un peu trop longues à raconter ici. Bref. Pour en revenir au rêve, ce qui m'intrigue le plus, c'est sa forme. Un songe si réel. Avec des odeurs, des impressions Son regard se perdit dans le vide Cette peur sourde qui vous enserre le cœur. Et même si votre esprit se doute de quelque chose, tout est si étrangement réaliste qu'à votre réveil, vous entendez encore les cris, vous sentez encore la fumée et l'agitation autour de vous pendant de longues minutes.

Hakuren cligna des yeux un instant, tentant de s'extraire du souvenir de la bibliothèque en flamme.

Mais dites moi si je me trompe. Le sentiment résiduel de tout cela est celui de l’imminence d'un danger qui courre... a Levitas.

Son regard glacial se planta dans celui du nobliau, décryptant la moindre de ses réactions... ou non réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael

avatar

Réputation : 507
Age : 26
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Lun 18 Juil 2011 - 22:13

Un regard surpris de l'autre homme devant son arrivée. Jaloux vieux ? Non, peu de chance, il ne semblait pas de ce genre. Michael songea quelques instants en soufflant une mèche de cheveux tombant sur son visage. Ah.... Ses cheveux. Lymiatis, puisque tel était son nom, l'avait reconnu comme fédorien et ce n'était pas un peuple que l'on croisait fréquemment par ici. Le jeune homme grogna légèrement, il n'allait surement pas apprécie d'être dévisagé ainsi à chacune de ses sorties. Par contre Hakuren l'avait surpris, elle était rarement aussi énergique, sauf quand la colère l'animait. Par contre, il n'eut pas l'occasion de répondre à ses questions, la fougueuse herboriste entraînant déjà son preux chevalier, laissant le mercenaire en compagnie d'un père un peu embarrassé.

- Excusez la, elle est un peu brusque.

- Bah, ne vous en faites pas, je commence à la connaître un peu. Et elle m'a réservé un accueil assez chaleureux je trouve.

Il rit légèrement en l'observant de loin. Sacré coïncidence tout de même. Le marchand sembla se détendre un peu et l'entraîna sur le vif du sujet.

- Que désirez vous ?

- Cela dépendra de vos prix. Je désirerais... Deux potions de soin, deux potions d'elixia et une de récupération. Commande susceptible de se modifier en simple plantes pour que je les prépare moi même selon vos tarifs.

L'homme hocha doucement la tête en jetant un regard à son allure, le détaillant comme si sa cape n'existait pas, notant l'épée, entendant et énumérant le contenu du sac de voyage. Michael crut même sentir un discret souffle d'air dans sa direction...Il sondait très rapidement son client.

- Je vois. Jeune, mais un peu tête brulée. Vous devriez plus vous préparer.

Le mercenaire se contenta d'approuver silencieusement, bien conscient de sa faute. Mais tandis ce que l'herboriste se retournait pour compter sur un boulier tarabiscoté, il s'échauffait distraitement les mains. Ce départ ne lui ressemblait pas. Ce rêve l'avait marqué au fer rouge, l'empreignant d'une angoisse tenace qui n'avait aucune envie de voir ailleurs.

- Cela fera 50 zoris pour l'ensemble.

- Gh ?

L'attaque le prit au dépourvu. Ce prix était du vol qualifié, sauf que c'était lui dans le rôle du voleur. Le lévitis observa son air estomaqué avec un sourire en coin.

- Disons que c'est à charge de revanche. Vous semblez être quelqu'un qui aura souvent besoin de potion, autant fidéliser le client.

Gêné le fédorien s’apprêta à refuser, mais une main tendue le coupa sans violence dans son élan. C'était autant un cadeau qu'un investissement, il n'aurait pas été de bon ton de refuser par simple fierté. A la place, Michael prit une légère inspiration et donna l'argent demandé, rangeant précieusement les fioles carmins et saphirs dans les sacoches de son sac de voyage.

- Merci.

- C'est naturel.

Ils se regardèrent un instant. Non, ce n'était pas naturel, mais il y avait un remerciement dans l'air. Le jeune homme se passa une main dans les cheveux.

- Je ferais mieux d'aller expliquer à Hakuren ma venue. Si je file, je crois qu'elle va déclencher un blizzard.

- Faites donc. Et hum... Comment est elle en bas ?

Il resta silencieux un instant.

- Curieuse. Elle était un peu distante, un peu contrariée, mais je crois que son séjour la change en bien.

Le père laissa errer son regard un instant avant d'hocher la tête, remerciement qui n'avait pas besoin de paroles. Michael esquissa un sourire et s'en fut à la poursuite de la mage de glace, surprenant quelques mots de la conversation, dont un qui revenait avec une insistance qui lui faisait froid dans le dos. Rêve... Le jeune homme fronça les sourcils, pris d'un obscur pressentiment, et toussota pour signaler sa présence.

- J'appellerais plutôt cela un cauchemar qu'un rêve. Un songe ne me ferait pas partir aussi précipitamment de chez moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mar 19 Juil 2011 - 11:33

Le regard de glace se posa alors sur le fédorien.

- Tiens donc... Intéressant... Et bien, assis-toi avec nous et raconte nous brièvement ce que tu as vu.

Loin de ses carnets, elle pris une simple feuille et une mine de graphite qui trainaient non loin. Elle griffonnait déjà des choses qu'elle reliait ensemble, soulignait ou entourait. On pouvait y déchiffrer leurs trois noms.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael

avatar

Réputation : 507
Age : 26
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mer 27 Juil 2011 - 19:37

Une invitation... Le jeune homme tira une grimace, n'appréciant pas l'idée de faire ressortir un souvenir aussi brulant. Il s'assit néanmoins sur le fauteuil qu'elle lui indiquait et ferma les yeux pour convoquer les images qui le hantaient.

- En bref ? J'ai vu une guerre. Un champ de bataille avec des milliers de morts, laissant la terre stérile autour. Une abomination qui pourrait se comparer à Valnor et ses créatures lunaires, mais qui viendrait de ce monde. Une vision trop saisissante pour que je l’ignore. Puis, j'ai un blackout. Lorsque je reprends mes esprits, je suis attaché aux sommets de tes magnifiques montagnes tandis ce qu'une voix fluette me répète que j'ai été trop lent. Je perds mes proches, je pers ma vie, je perds ma liberté pour l'éternité.

Ses poings ses serrèrent naturellement. Tout sauf cette fin. Il ne comptait pas se laisser arracher ses ailes dans un pays qu'il ne connaissait pas, qu'il ne pouvait se résoudre à vraiment apprécier.

- Voila le cauchemar qui assaille mes nuits à longueur de temps. Et je suppose qu'un du même acabit te tire du sommeil dame de givre non ? Tu ne poserais pas ce genre de questions sinon....

Si c'était le cas, quelque chose dans cette cité les appelait. Cela ne lui laissait qu'un mauvais pressentiment et un goût amer aux lèvres. Les appels de ce genre n'étaient jamais pour une bonne raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Mer 27 Juil 2011 - 20:44

Hakuren notait, notait notait... Puis elle inscrivit "Levétas" qu'elle entoura.

Donc, Messire Lymiatis rêve que son héroïque famille et la légende qui l'accompagne s'écroulent a Lévitas.
Michael rêve que la terre ne ressemble plus qu'à un champs de bataille abandonné et que sa liberté cesse en étant attaché aux sommets de Lévitas.
Moi, je rêve que des étudiants meurent dans un incendie qui se déclare dans la Bibliothèque de l'université de Lévitas.

Son crayon se promenait sur certains mots telle que "perte", "Mort", "destruction" et "Lévitas".

Alors je n'ai absolument aucune idée du pourquoi ni du comment... ni du par qui... mais il est évident que nous sommes appelés à protéger Lévitas...

Ce fut la toute première fois que Michael pu voir la mage dans un état qui oscillait entre l’incompréhension, le scepticisme et l'intense réflexion anxieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norev

avatar

Réputation : 18

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Jeu 8 Sep 2011 - 22:49

Cette fois-ci, s’en était trop pour le flegme légendaire des Lymiatis !

Mademoiselle, j’ai été appelé à protéger cette cité avant même ma naissance ! La raison pour laquelle vous tenez à me le rappeler m’échappe, de même que le raisonnement farfelu qui vous fait joindre ma grande destinée à votre rêve de pyromane refoulé, ou encore à ce … monsieur au combien exotique. Dit-il sans parvenir à dissimuler un certain dédain pour l’étranger. Il contrôla son impatience et enchaina sans grande conviction après avoir retrouvé un calme relatif.

Néanmoins, je suis venu ici pour être conseillé, aussi votre analyse en vaut bien une autre je suppose… Mais sincèrement, vous n’allez pas tenter de me faire croire que les dieux se contenteraient de ce genre d’avertissement sans nous donner un moyen un peu plus réaliste de ce qui nous attend ?

Il tenta d’appeler à l’aide le père d’Hakuren du regard en espérant que celui-ci pourrait reprendre les reines de sa boutique et faire entendre raison à cette femme qui vivait décidément dans un monde bien inaccessible au commun des mortels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   Lun 12 Sep 2011 - 17:56

Hakuren ne prit même pas la peine de lever les yeux vers le jeune noble.

- Très bien. Faites comme bon vous semble. Je n'ai pas de conseils a vous donner. Nous sommes simplement devant une énigme étrange. Quant à vous, vous n'êtes que l'ombre d'un guerrier qui tente d'aller se battre contre une chimère sans même savoir où elle vit et si sa queue est un serpent ou autre chose.

L'air s'était refroidit sensiblement. Cette fois, elle le transperça d'un regard de glace.

- Vous n'êtes pas digne de votre nom. Vous ne représentez même pas la moitié de ce que les Lymiatis étaient et vous vous targuez de pouvoir sauver le monde? Vous n'êtes même pas capable de voir qui vous avez en face de vous... Vous n'êtes qu'un...

- Hakuren! Ca suffit!

La voix de l'apothicaire la figea sur place. Elle resta un moment immobile, les yeux plantés sur Norev, les lèvres pincées avant de jeter un soupir de dédain. La mage se leva et se dirigea vers le comptoir. Elle pris une boite et un pilon et entreprit d'écraser froidement les feuilles d'un remède pour les jambes lourdes. A défaut de la figure du noble...

Le père souffla. Puis se planta devant Norev et abaissa le buste en signe de soumission


- Messire Lymiatis, veuillez m'excuser du comportement de ma fille. Elle vient juste de revenir à la maison, la fatigue de son voyage doit assombrir son humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Herboristerie des Agameris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Herboristerie des Agameris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Petit Guide des Professions de WotLK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Levitas-
Sauter vers: