Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Les Ruines Blanches

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Mer 20 Avr 2011 - 12:42

Fanaa observa un moment de silencieuse immobilité avant de tendre la main vers le fruit offert. Elle savait qu'ils étaient les seuls à pouvoir être mangés, mais elle-même ne les avait point encore goûtés.
Emue comme chaque fois que quelqu'un avait envers elle un peu d'attention, elle accepta le présent avec une bouffée de reconnaissance dans le coeur. Pourtant le fruit à sa bouche, Fanaa le goûta, puis ferma les yeux afin de bien profiter du goût, du parfum, des sensations.


- Il s'appelait Oönen. C'était un chasseur très brave. Il revenait d'une expédition de chasse avec des compagnons lorsqu'ils ont été attaqué par des monstres. Ils étaient 4 à partir, il ne furent que 2 à revenir. Oönen avait été grièvement blessé dans la lutte contre le monstre. La blessure, infectée, le fit succomber quelques heures plus tard. Mais malgré cela, lui et son dernier compagnon avaient réussi à ramener une partie du produit de leur chasse au clan. Et contrairement aux 2 qui furent dévorés dans les brumes, Oönen put être enseveli avec le autres défunts de son clan et put faire don de son âme à ceux qui étaient encore de ce monde.

La jeune fille rouvrit les yeux et les posa sur Isatiis.

- Le don d'Oönen ce sont les fruits de son arbre. Là d'où tu viens, quel goût ont les fruits ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isatiis

avatar

Réputation : 46
Age : 31
Localisation : Biarriiiiiitz

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Jeu 12 Mai 2011 - 12:57

Isatiis écouta d'une oreille attentive et observa les fruits de l'arbre avec étonnement. C'était une belle histoire de bravoure, la lutte d'un homme pour la survie de son clan face aux monstres. Et au milieu, la nature l'avait récompensé. Un noble geste.

- De là où je viens, les fruits ont des goûts très différents. Doux, sucrés, acidulés, forts, piquants, âpre. Il y en a pour tous les goûts. Je suis sûre que cela te plairait beaucoup. Tu n'es jamais venue au Ternael ?

Sans savoir pourquoi, la Dédrane voulait réconforter Fanaa dont l'expression paraissait si mélancolique. Elle la connaissait à peine et pourtant elle se sentait d'ores et déjà intéressée par son histoire. Sans nul doute ses autres compagnons de voyage avaient-ils dû ressentir la même chose, sans quoi elle ne serait pas aussi bien entourée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ilithye.jimdo.com/
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Jeu 12 Mai 2011 - 19:31

Fanaa se redressa.

- Non, je n'y ai jamais été. Je sais que Khamsin en vient et ...

Elle eut soudainement l'air triste et laissa son regard dériver vers le sol.


- Sendaë avait dit qu'elle m'emmènerait ... mais c'était avant qu'elle ... qu'elle ...

Fanaa se mordit la lèvre. Visiblement, elle avait du mal à évoquer ce moment. C'était un souvenir qu'elle avait occulté et que l'évocation de la grande forêt Royaume Dedrane faisait ressortir. Un souvenir pénible.
Finalement la vérité tomba :


- Elle a embrassé Syld. Alors ... je suis partie. Puis je me suis raisonnée, car Syld ne m'appartient pas. Et quand je suis revenue, elle n'était plus là. Sendaë m'avait abandonnée. Malgré sa promesse. Je n'aurais pas dû réagir comme ça, je le sais ... mais je n'ai pas pu m'en empêcher.

La belle clerc Dedrane avait regardé Fanaa avant de voler un baiser à l'assassin. Et ce n'était pas un regard méchant, il n'y avait nulle provocation, mais plutôt comme des excuses. Aujourd'hui, Fanaa ne comprenait toujours pas son agissement. Mais ce qu'elle voyait, c'est que les gens l'abandonnaient petit à petit. Tous. Sa mère. Sendaë. Syld lui-même. Talisham.
Les liens étaient toujours si éphémères ...

La Danseuse secoua la tête pour chasser toutes ses image puis alla saisir la main d'Isatiis avant de lever ses grands yeux vers elle.


- Je ne connais pas le Ternaël, tu m'y emmènerais toi ?

Si les liens sont éphémères, alors autant en profiter le plus possible avant qu'ils ne se dénouent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrev

avatar

Réputation : 134

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Mar 31 Mai 2011 - 12:46

- Mraou ?

Lyrev leva la tête et se rapprocha de Fanaa. La jeune fille s'était immobilisée soudainement.

- Maman ? Hasarda-t-elle.

Le félin s'assit à ses pieds et posa sa patte sur la jambe de la danseuse. Fanaa porta la main à son oreille.

- Maman Adwel ? C'est toi ?

Lyrev se dressa sur ses pattes postérieures, cherchant à en savoir plus. Il se demandait si Lynn était avec Adwel ... Puis il secoua la tête et se laissa retomber. Et quand bien même ? Ils étaient si loin. Ils étaient ... presque dans un autre monde. Un monde où Fanaa était à l'abri. Un monde où Syld ne pourrait jamais l'atteindre. Et cela, c'était bien.

Elle était comme une poupée que Lyrev avait envie de ranger dans une jolie vitrine. De garder pour lui. Il frotta sa tête contre la jambe de Fanaa et celle-ci se baissa pour le prendre dans ses bras, avant de se tourner vers Isatiis.


- Isatiis, maman me cherche ! Je n'aurais pas dû la laisser ... je crois ... enfin je ne sais pas mais ... peut-être que ...

Fanaa jouait nerveusement avec les oreilles du chat. Qui se laissait faire complaisamment. La jeune fille n'était pas sure ... devait elle repartir à la recherche d'Adwel et retourner dans le monde dangereux ? Ou valait il mieux rester à l'abri et être égoïste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Lun 6 Juin 2011 - 19:29

- Maman ?

Fanaa ferma les yeux et tenta de se concentrer.

- Maman Adwel ?

Mais le contact avait été rompu. Elle n'entendait plus la Médiovienne. Elle se demanda si elle avait rêvé... Le bras qui tournicotait l'oreille de Lyrev retomba mollement. Ce n'était peut-être qu'une illusion. La jeune fille soupira et regarda sans rien voir vers le fleuve du nord. Le fleuve Astérisque.

Pendant ce temps, Khamsin, lui, dressa l'oreille.


- Ca remue dans la vallée.

Fanaa le regarda sans comprendre. Il y avait de la vie dans la vallée, de la vie dangereuse et mortelle, mais il y en aurait toujours, à moins que quelqu'un n'éradique tout ce qui y grouillait.

- Voyons Khamsin, c'est normal, ça ne change pas de d'habitude. Mais tu sais bien qu'ils ne peuvent plus nous atteindre, j'ai tourné les pierres.

La truffe lupine remua. Et il éternua.

- Caïmodile. Berk. J'ai quand même l'impression qu'il se rapproche. Il est de l'autre côté, sur l'autre bord du fleuve le plus sombre.

Fanaa se retourna et plissa les yeux mais n'aperçut rien. Ils étaient tous trop loin. Elle reposa le chat au sol et posa ses mains sur les gardes de ses sabres. Elle ne comptait pas s'en servir, elle se rappelait comment avait terminé l'entraînement. Mal. Elle ne savait pas se battre ... mais elle comptait faire des efforts pour faire plaisir à Talisham.
Si il revenait.

La Danseuse secoua la tête pour se débarrasser de ses mauvaises pensées et quitta l'esplanade, traversa le jardin se dirigea vers le pont. Elle n'avait pas peur, les monstres ne pouvaient pas dépasser la barrière. Mais il valait mieux vérifier, au cas où ... Encore une cinquantaine de pas. Un grondement venant de l'autre côté du fleuve.
Sans réfléchir, elle se mit à courir, bientôt rejointe par le loup. Quel que soit ce qui se trouvait de l'autre côté, il ne fallait pas qu'il entre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isatiis

avatar

Réputation : 46
Age : 31
Localisation : Biarriiiiiitz

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Jeu 9 Juin 2011 - 21:00

Isatiis était totalement perdue. Elle venait à peine de rencontrer Fanaa et se souvenait tout juste des noms de ses compagnons, alors elle n'avait pas la moindre idée de qui étaient Adwel, Sendaë et Syld. A vrai dire elle s'en fichait royalement. Par contre, l'état de Fanaa était assez troublant. La brunette était-elle saine d'esprit ?

- Je te montrerai le Ternaël avec plaisir, répondit-elle sans pour autant en faire une promesse, car le Ternaël n'était pas toujours réceptif aux étrangers.

A l'annonce de Khamsin, Isatiis porta à son tour le regard vers la vallée. Sa vue n'était pas beaucoup plus acérée, et la végétation ne pouvait guère l'aider vu son faible état. Elle tendit tout de même l'oreille au cas où elle entendrait des bribes de bruissements intéressants.

- Fanaa ? Fanaa où vas-tu ? s'écria-t-elle en la voyant s'éloigner sans un mot.

La Dédrane lança un regard interrogateur vers Khamsin et Lyrev, puis haussa les épaules et partit à la poursuite de la jeune femme. Elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquait mais elle s'était engagée à surveiller Fanaa et comptait bien honorer ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ilithye.jimdo.com/
Lyrev

avatar

Réputation : 134

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Sam 11 Juin 2011 - 1:09

Khamsin la dépassa rapidement pour rejoindre Fanaa. Lyrev, moins rapide faisait de son mieux pour rester à la hauteur de la Dedrane. Elle n'était qu'à quelques pas du pont lorsque devant elle quelque chose surgit ou plutôt, apparut. Avant, il n'y avait rien que le sol. Juste après une forme en émergea, petite d'abord, il sembla qu'elle se déplia, ressemblant assez à quelqu'un d'accroupi qui se dresserait en position debout. D'ailleurs la forme était une silhouette. Non en fait elle était quelqu'un. Mais quelqu'un aux contours un peu flous et au corps un peu translucide.
Le visage exprimait une inquiétude et les lèvres formèrent des mots. Silencieusement. Des mots que ni Isatiis ni Lyrev ne comprirent. Puis, alors que le chat voulait contourner l'apparition, celle-ci "parla" encore ... et ... ce fut le trou noir.

Les deux corps inanimés, celui de la jeune femme et celui du chat, se retrouvèrent déplacés dans la pièce de vie au sous-sol des Ruines, allongés sur les fourrures qui servaient de lit à Fanaa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Sam 11 Juin 2011 - 1:41

C'est en courant que Fanaa traversa le pont Désespoir. il ne ressemblait qu'à u tas de pierres branlantes mais était plus solide qu'il n'en avait l'air. Il ne s'écroulerait pas de sitôt mais il fallait tout de même faire attention où l'on mettait ses pieds car une chute dans l'eau noires et pleine de vie du fleuve et c'en était fini.

Fanaa avait le pied sûr, même lorsqu'elle était à bout de souffle et sa légèreté étrange "naturelle" était à coup sûr un excellent atout pour traverser l'eau sans hésitation, sans risque de déséqilibre. Une fois passé la protection magique, Fanaa se laissa tomber au sol à bout de souffle. Agenouillée, le bras sur le cou de Khamsin qui s'était couché à côté d'elle la langue pendante, elle tentait de retrouver une respiration plus calme et de chasser les papillons noirs qui passaient devant ses yeux.
Curieuse tout de même, elle fit candidement remarquer au nouveau :


- Tu es très bizarre, toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Sam 11 Juin 2011 - 2:17

- Bizarre ? Moi ?

Le voleur, nullement fatigué bien qu'il soit parti avec un temps de retard pour s'assurer une derrière fois qu'il n'y avait plus rien à tirer de la carcasse du monstre, émit un reniflement dubitatif.
Il repoussa d'un souffle la mèche curieusement mêlée d'une ou deux plumes brun-roux qui lui retombait sur le nez.


- Je sais pas qui est le plus bizarre ici.

Il se percha d'étrange façon sur un muret, accroupi, la tête penchée sur le côté, ses yeux vert pâle taillés en amande se promenant sur Fanaa et le loup avec une curiosité manifeste.

- Je suppose qu'il faudrait d'abord discuter des critères de bizarrerie avant de procéder à un classement, mais bah...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Sam 11 Juin 2011 - 13:24

Fanaa repoussa de son visage une mèche de cheveux noirs qui revint de suite devant ses yeux.

- Et bien fouiller la gorge d'un monstre à la recherche de bout de gens juste pour prendre les bijoux c'est bizarre.

Elle repoussa la mèche derrière son oreille cette fois mais c'est une autre qui décida de lui tomber sur le front.

- Tu ne sais même pas qui c'est, d'où il vient et où il a traîné. Ca aurait pu être dangereux. Mais peut-être qu'en fait tu es courageux.

Ses mains s'occupèrent de rassembler sa longue et épaisse chevelure en arrière et de la relier avec un ruban rouge apparut entre ses doigts.

- Ou pas. Peut être est-ce seulement de l'inconscience, je ne sais pas.

Elle était maintenant coiffée d'une queue de cheval haute, ainsi son visage était dégagé. Elle se dit que ce serait de toute façon plus pratique de ne pas être gênée par des petits détails sans importances - genre mèches folles - durant les possibles futurs combats. Et l'entraînement.

Fanaa sourit et tendit la main vers "yeux verts".


- Tu me rends mon sabre maintenant ? Et que voulais tu dire avec ton "mais bah" ? Tu faisais le moo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Sam 11 Juin 2011 - 17:11

Il écouta patiemment Fanaa jusqu'au bout, puis se trémoussa sans quitter son perchoir.

- Bizarre ? Courageux ? Inconscient ?

Il laissa fuser un rire frais.

- Mais enfin... un vieux bras tout moisi, ce n'est qu'un bras ! Il ne fera plus jamais de bien ou de mal à personne, si on excepte agresser le nez avec ses effluves.

Le jeune homme fit mine de se curer les dents de l'ongle tout en gloussant.

- Ce n'est rien d'autre qu'un morceau de viande trop faisandé, au final.

Il examina une nouvelle fois le sabre, sembla décréter qu'il ne valait pas assez cher, et le saisit par la lame pour le tendre à Fanaa.

- Et nan, j'faisais pas le moo. J'ai jamais été bon en "parler-moo", sons trop graves pour moi.

Il s'ébroua et renifla à nouveau... avant d'éternuer avec une grimace.

- Tcha, ça schlingue vraiment, cette bave ! Donc gnn, moi je sais pourquoi je suis là, mais vous vous faites quoi dans le secteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 2:35

Fanaa récupéra son arme et la rengaina sur sa hanche.

- Le bras n'était pas dangereux que pour ton nez. Si tu en avais mangé, tu aurais pu être très malade ! Et avant que tu ne protestes, oui tu aurais pu le manger et rien ne m'empêche de le croire, hein ? Mais bon. Et puis après avoir traîné tant de temps dans la gorge du monstre, il aurait pu être dangereux de le toucher. Imagine qu'au contact de sa salive le bout de personne soit porteur de maladie ? Tu n'as pas la peau qui te démange au moins ?

La Danseuse se leva, point trop inquiète de sa dernière question. Elle le lui demandait juste pour le taquiner en l'inquiétant un peu.
Elle se remit debout et se dirigea vers les premières colonnes blanches.


- Viens ... et enlève ta veste tu sens bizarre et elle a vraiment besoin d'être lavée !

Khamsin à ses côté, elle passa les colonnes et se retrouva dans le "jardin", sourit en jetant un coup d'oeil à la trentaine d'arbres pas très grands mais aux feuilles plus vertes que tous les arbres gris du Ringem. Fanaa s'approcha d'eux, hésita puis ceuillit deux fruits au hasard avant de se retourner et d'en tendre un au voleur.

- Tiens, tu peux manger celui-là il est sain. Par contre je ne l'ai jamais goûté alors j'en ignore totalement le goût !

Elle s'assit à même le sol et croqua dans le fruit. La chair semblait être celle d'une pêche mais le goût était plus acide.

*C'est le manque de soleil ... sans soleil il n'y a rien pour adoucir ...*

D'ailleurs un rayon de soleil lumineux et tiède aurait été bienvenu pour la réchauffer et la faire se sentir bien. Enfin ... il fallait choisir. Entre soleil et sécurité c'est le deuxième choix qui l'avait emporté.

- Tu sais pourquoi tu es là mais nous on ne le sait pas. Tu racontes ? Oh ! Et nous on habite ici, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 3:32

- Manger un bras humain pourri ? Beuh. Et après on dit que c'est moi qui suis bizarre. Pas au point d'avoir des idées pareilles, en tout cas.

Le jeune homme haussa les épaules.

- La salive des monstres est comme celle toutes les bêtes carnivores... un peu - ou très - acide. Y a pas des masses de maladies qui résisteraient à ça bien longtemps.

Il emboîta le pas à Fanaa, plus par curiosité que par réelle docilité, tout en se débattant avec sa veste qui, plus que bonne à laver, était carrément bonne à jeter. Il ne portait en dessous qu'un léger gilet de peau brodé de perles de bois multicolores largement ouvert sur un torse aussi hâlé que le reste, mais marqué par de nombreuses cicatrices semblables à des griffures.
Il regarda à droite, à gauche, haussa à nouveau les épaules, et laissa tomber la veste souillée dans un coin où l'odeur ne risquait pas de venir les déranger.


- Jamais goûté ?

Le voleur huma le fruit, parut réfléchir, puis conclut :
- Connais pas.

Et, sans autre hésitation, il commença à le dévorer à belles dents. Il fureta de-çi de-là, l'oeil vert est inquisiteur, avant de revenir du côté de Fanaa puis de s'asseoir à son tour.
Il se laissa tomber en arrière et, allongé de tout son long, commença à s'amuser avec le noyau qui seul restait du fruit croqué avec une louable voracité.


- Habiter ici ? Dans un endroit où les bêtes ne savent plus parler et où le coeur des arbres est mort ? Alors ça...

Le jeune homme plissa les yeux en scrutant le noyau qu'il tenait entre deux doigts au-dessus de lui, comme s'il avait pu voir le soleil au travers des nuages. Un soleil sans doute éblouissant au milieu d'un ciel d'azur...

- Moi je suis là précisément parce que la plupart des gens n'ont aucune envie de venir là. Les personnes sensées tiennent d'avantage à leur vie qu'à leurs biens, donc ne risqueront pas leur peau dans le Ringem pour rattraper un voleur et une paire de chandeliers.

Du bout des doigts, il farfouilla dans le sol, creusant un trou qui accueillit le noyau. Une fois celui-ci recouvert, le voleur se redressa en position assise et croisa les jambes.

- Une chose est sûre, cet endroit n'est pas fait pour accueillir les êtres vivants. Du moins pas longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 16:36

*Pas longtemps ? Je le découvrirai bien ...* Fanaa prit un regard songeur et ne réagit pas à la dernière remarque du voleur. Elle était là car il fallait qu'elle soit là et elle ignorait quand elle en repartirait ni même si elle en repartirait.
Le Ringèm était ce qu'il était mais dans la vallée on était à l'abri du monde réel. Un monde où Syld ... non elle ne pouvait pas y retourner. C'était trop risqué. Trop effrayant.

- Je t'ai dit que je ne savais pas ce que tu allais en faire de ce bras ! La plupart des animaux l'auraient cherché pour le manger et ça aurait pu les rendre malades d'où l'idée que ce soit dangereux et ... Ses yeux s'ouvrirent en réalisant le sens qe pouvait avoir sa phrase. Elle secoua les mans très vite, embêtée à l'idée qu'il put croire qu'elle l'insulte alors qu'ils ne s'étaient encore jamais vus. Oh mais je en dis pas que tu es un animal hein ! Non non jamais de la vie ! Ce n'est pas ce que j'avais en tête alors ne fais pas attention, oublie. Désolée ...

Elle lui fit une petite grimace d'excuses puis se dépêcha de changer de sujet.

- Si tu veux d'autres fruits, sers toi. Tu peux mange tous ceux qui sont ici, ils sont sains.

Le rosier bleu mis à part, les autres végétaux poussant sur les petits monticules de terre offraient du comestible : des fruits, des baies, parfois des racines ... c'était un vrai verger sauvage.

Soudain elle prit un air ennuyé et se tordit les doigts, signe de sa nervosité.


- Euh ... dis ... dis ... euh ... les arbres ... je veux dire ...

Elle se tut, n'osant pas poser sa question. Elle craignait la réponse. Tout en ayant envie de la connaitre, pourtant.

- Le coeur des arbres ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 17:35

Il émit un petit rire en la voyant paniquer.

- La langue court plus vite que le reste de la tête, hé... Ca m'arrive aussi.

Le jeune homme s'étira avec un sourire.

- Et je ne vois pas où être le problème d'être pris pour un animal. Après tout, c'est quoi la différence entre un animal et un être humain ?

Il pencha la tête sur le côté, attendant que la demoiselle parvienne à formuler sa question.

- Mmh...

Il réfléchit un instant puis se leva. Il alla farfouiller au pied des arbres avant de revenir une brindille à la main.

- Là, tu vois ? Cette branche est tombée d'un de ces arbres il y a longtemps. Elle est sèche, cassante, il n'y a plus de sève dedans, et pourtant...

Le voleur secoua le bas boueux de son pantalon puis récupéra une autre brindille qui y était restée accrochée.

- Celle-ci vient d'être cassée sur un des arbres au bord du fleuve. Mais si tu prends les deux, laquelle te paraît vivante ? Pas en te fiant à la couleur ou aux feuilles qui peuvent encore y être accrochées. Les humains ont tendance à tourner le dos à la forêt, ou à chercher à la façonner à leur idée. Plus le temps passe et plus ils ont du mal à sentir le cœur des choses, à l'écouter. On dit de certains objets qu'ils ont une âme... parfois c'est vrai, s'ils ont été façonnés en accord avec leur cœur. La forme peut changer, le cœur peut rester.

Il frotta ses pieds nus et aussi boueux que le reste sur le sol, faisant tomber des résidus de terre sèche et de mousse crissante qui ne dataient pas d'hier.

- Tu comprends... non, tu sens ce que je veux dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 18:21

La jeune fille parut visiblement soulagée. La question qu'elle n'avait pas osé poser portait justement sur les arbres plantées sur les tombes. Par curiosité elle voulait savoir si lui sentait qu'ils avaient un cours ou pas mais la possibilité qu'il puisse répondre non l'avait inquiétée. Heureusement ça n'avait pas été le cas.

- Mais dis moi, tu es sûr que tu es un voleur ? C'est étrange. Quand je t'entends parler de "sentir le coeur des arbres" et d'entendre parler les animaux c'est difficile à croire. Je ne vois pas le lien. C'est comme si tu étais un esprit de ... euh ... de la forêt par exemple, et que tu étais tombé loin de ton monde et que dans cet endroit trop plein d'êtres humains tu doives te débrouiller. Enfin tu ne saurais pas comment ils fonctionnent alors tu ferais comme tu le sens, piochant à droite à gauche ce dont tu aurais besoin et en essayant de ne pas te faire prendre parce que s'ils te mettaient la mains dessus ils te forceraient à apprendre à être comme eux et alors tu perdrais ce lien privilégiée que tu as avec ... disons la forêt.

Il n'avait pas l'air dangereux alors Khamsin se leva et s'éloigna en trottinant à la recherche de nourriture. Mais hélas il n'y avait rien à chasser, pas même aux Ruines alors que le sol, protégé était bon. Le voleur avait raison sur un point : les animaux ne pouvaient rester trop longtemps ici. Cet endroit ne leur était pas adapté du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 18:57

- Qui est tombé dans le monde de qui, ça c'est la vraie question.

Le jeune homme secoua la tête et les plumes piquées dans ses cheveux se soulevèrent, comme à la recherche de la brise.

- A la question "suis-je réellement un voleur ?", la réponse est assurément oui. A la question "pourquoi ?", eh bien...

Il se tapota la lèvre inférieure d'un air pensif, avant de lâcher avec un large sourire innocent :

- J'adore les trucs qui brillent.

Un petit rire le secoua.

- Il se trouve que ce sont généralement ces objets là qui sont dits "précieux". Quant au reste, je sais très bien comment cela fonctionne. Je prélève juste ma part, c'est tout.

Il tira la bague d'une de ses poches, et, un oeil clos, s'amusa à regarder au travers de la pierre rouge qui y était enchâssée.

- Un épicier ne finira pas à la rue pour une pomme volée, par plus qu'un tailleur ne fera faillite pour une vieille chemise à la coupe ratée qu'il avait de toute façon décidé de jeter.

D'une pichenette, il fit sauter la bague en l'air... si bien qu'elle en oublia mystérieusement de retomber.

- Quant à la capacité de voir et d'écouter, elle ne se perd pas en une seule génération. Nul besoin de se faire du souci pour ça. Ah, et ça m'étonnerait que je sois un esprit.

Le jeune homme se releva avec légèreté, l'air de plus en plus amusé.

- La notion d'esprit implique une certaine sagesse, pas juste le savoir. Or moi et la sagesse...

Il fit un petit geste évasif de la main.

- ... nous avons rompu tout contact depuis bien longtemps. Au fait, l'Habitante-du-Ringem a-t-elle un nom plus court par lequel on peut la désigner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 20:28

Fanaa avait gardé les yeux rivés sur la bague à pierre rouge.

Rouge ...

Comme la pierre de la boucle d'oreille qu'elle ne mettait plus mais qu'elle gardait tout de même, piquée à l'intérieur de la bande de tissus qui cachait ses seins. Le bijou était là, au chaud contre sa poitrine.


- Je m'appelle Fanaa. Et toi ?

Elle se mit debout et s'approcha de la bague en suspension, hypnotisée. Arrivée près de l'anneau elle tendit les mains pour la cueillir, la regarda pensivement, puis dévisagea son interlocuteur. Il lui semblait découvrir à l'instant sa mise, ses pieds nus, ses perles de bois, ses plumes plein les cheveux fous.

Elle fit les quelques pas qui la séparaient de lui et lui présenta la bague sur sa paume ouverte. Penchant la tête sur le côté elle demanda :

- Tu es un oiseau ? Tu t'es transformé en humain par erreur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 20:55

- Oh... tu n'auras qu'à m'appeler Sheyn.

Il récupéra la bague.

- Un oiseau ? Voilà une idée intéressante. Et à ton avis, quel oiseau serais-je ?

Le jeune homme croisa les bras et tourna à demi-la tête pour continuer à examiner le bijou qu'il tenait négligemment entre deux doigts, un petit sourire en coin.

- Si moi j'étais un oiseau, alors toi que serais-tu...

Les yeux vert jade glissèrent du côté de Fanaa.

- ... Fanaa-tombée-du-ciel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 21:21

Fanaa fit un bond en arrière, comme brûlée. Ce qu'il avait dit ... sa façon de la nommer ... la firent frissonner. Elle recula de quelques pas pour se mettre hors de portée de Sheyn.

*Ennemi!*

- Qui es tu ? Que sais tu ?

Venait il de Shalanos ? Il n'en avait pourtant pas l'air. Mais son nom commençait par un "s". Avait il fait du mal aux enfants ? Mais pourquoi ? Que voulait il ?

Fanaa avait peur et elle se sentait paniquer. Avait elle d'elle-même invité l'ennemi chez elle ? Non pitié non !


- Je ... je sais me battre !

Elle était affolée mais elle se défendrait. Elle défendrait son territoire. Et si il fallait porter secours aux petits caméléons ... et bien elle prendrait le risque de retourner dans le monde réel. Même si cette simple idée l'emplissait de crainte et d'appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Dim 12 Juin 2011 - 22:25

- Hééé, une fille avec des griffes !

Le voleur écarta les mains, paumes ouvertes.

- Ni griffes ni serres, pas plus que de bec ou de crocs sur moi.

Point trop troublé par la réaction brutale de Fanaa, il s'appuya tranquillement à une des colonnes qui entouraient le "jardin".

- Qui je suis, je te l'ai dit. Et ce que je sais... pas grand chose, si ce n'est que mon nez ne se trompe pas quand il s'agit de savoir si quelque chose porte une odeur différente des choses qui sont ici.

Sans quitter Fanaa du regard, il glissa un doigt presque caressant le long de la colonne de pierre.

- Il y a pas mal de parfums perturbants dans le coin, mais je sais ce que je dis. Et si tu n'es pas complètement d'ici, d'où viendrais-tu...

Le doigt se détacha de la pierre pour se pointer vers le ciel grisâtre de la vallée.

- ... si ce n'est de là haut ?

Sheyn se détourna avec insouciance et alla cueillir ce qui ressemblait vaguement à une pomme dans un des arbres. Il y croqua avec appétit. Tiens, ça avait un goût piquant, semblable à celui du raisin noir. Amusant.

- Enfin, apparemment j'ai touché un point sensible.

Il tourna la tête pour adresser un sourire ambigu à Fanaa, de ses dents si blanches.

- Ca aussi ça m'arrive souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Lun 13 Juin 2011 - 2:43

- Amdhucias. Chasseur aussi. Il a défendu le campement contre une attaque de monstres ... marmonna Fanaa.

Elle fut elle-même surprise d'affirmer ceci sans avoir goûté le fruit. Ses perceptions s'affineraient elles ? Elle secoua la tête pour revenir au présent et croisa les bras. Il valait mieux se moquer de celui-ci.


- Pour avoir autant de flair tu dois être plutôt un chien. Ou un fauve peut être. Mais les plumes ? Je pensais que c'était les tiennes, ce serait ton trophée ? Les souvenirs d'une proie ? Et ... et je soutiens que tu es bizarre. Et un peu effrayant aussi. Tu me mets mal à l'aise. Et ça semble t'amuser en plus.

Elle hésita puis, pour s'en assurer elle demanda tout de même :

- Mais ça n'a pas de rapport avec les enfants hein ? Les petits caméléons de Shalanos vont bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Lun 13 Juin 2011 - 4:07

- Pourquoi tiens-tu à ce point à faire de moi une bête ? Je ne suis pas un animal de compagnie, tu sais.

Sheyn tortilla une mèche de cheveux au bout de laquelle frémissait une plume zébrée de noir et de roux.

- Oh, et pour information, certains oiseaux ont un excellent odorat...

Il se tapota le nez avec un clin d'oeil.

- ... surtout les charognards.

Les dernières questions lui tirèrent un haussement de sourcil perplexe.

- Jamais mis les pieds à Shalanos, moi. Et s'y on m'y traînait de force, je pense que j'étoufferais. Un endroit sinistre, plein de gens sinistres, je gage.

Il eut un vague geste de mépris, comme s'il balayait la cité souterraine et tout ce qui allait avec d'un revers de main. Frottant un de ses pieds contre une de ses chevilles, il finit d'en faire tomber les dernières croûtes de boue et, nullement gêné par la tension de Fanaa, fit jouer ses orteils sur le sol. Il balança lentement la tête, ses verts de jade mi-clos.

- On en apprend bien peu sur les gens en étant simplement gentil avec eux. On peut ainsi découvrir que l'habitante des ruines du Ringem a un jour eu droit de passage dans une cité qui n'est pas réputée accueillante. Ou qu'elle est prête à se défendre bec et ongles contre... bah, contre quoi ? un méchant intrus ?

Le jeune homme croisa les mains derrière son dos et se mit à flâner entre les colonnes, le nez en l'air.

- J'avoue n'avoir pas été complètement honnête. Je suis un voleur, dans le sens où je n'ai pas pour principe de payer pour prendre ce qui me fait envie. J’abhorre cette manie d'attribuer une valeur aux choses. Une valeur fondée sur quoi ? Que valent des pépins de pomme ?

Il ouvrit la main dans laquelle il avait gardé les pépins du fruit au curieux goût de raisin.

- Que vaut un arbre ?

Les pépins éclatèrent, libérant les tiges pâles de minces germes qui s'étirèrent, déployèrent de jeunes feuilles tendres... les tiges s'assombrirent, grossirent, durcirent, s'élevant, s'étirant vers le ciel gris.

- Que vaut la lance qu'on peut y tailler ?

Les pousses de bois se tordirent, s'entremêlèrent, formant un manche au grain clair et poli.
Sheyn se détourna brusquement, pointant l'extrémité aigüe de l'épieu vers la gorge de Fanaa.


- Que vaut une vie ?

Il écarta brusquement la lance qui se ploya, se délita en minces filaments qui se coulèrent jusqu'au sol pour trouver un fragment de terre où s'enfoncer. Une tige délicate perça timidement la surface et deux feuilles minuscules d'un vert tendre identique à celui des yeux de Sheyn se déplièrent dans un frissonnement.

- Aussi bien tout que rien, puisque c'est incalculable. Rien si on n'en fait rien, ou tout parce ce qu'on peut tout en faire.

Le jeune homme alla s'accroupir auprès de la pousse si fragile pour en effleurer les feuilles du bout du doigt.

- Je suis un chaman... ou un mage, un sorcier... bah, comme tu préfères. Ce ne sont que des mots qui prennent le sens que tout un chacun veut bien leur donner. Et j'aime bien les choses qui brillent, même si elles ne me sont au final d'aucune utilité et que je ne peux les garder. Donc je suppose que je suis bizarre aussi.

Il appuya le coude sur un de ses genoux et posa son menton dans sa paume.

- Et toi, tombée du ciel qui prétend "habiter" ici... de quoi te caches-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Mar 14 Juin 2011 - 13:03

Fanaa avait été fascinée par le spectacle. Elle observait de tous ses yeux la branche se changer, passer par plusieurs étapes, en suivant les paroles de Sheyn. Celui-ci était plutôt doué en mise en scène. Et Fanaa découvrait ce qu'elle pensait être l'elixia de la terre ...

Lorsqu'il pointa l'épieu sur elle, elle ne put s'empêcher de tressaillir, avant de se dire que peut être que ce ne serait pas vraiment un mal, alors elle leva les yeux vers lui mais déjà le bois changeait encore de forme pour devenir une inoffensive petite pousse.

Elle aurait voulu répliquer par une démonstration "de force" elle aussi. Et c'était peut être ce que Sheyn attendait, peut être avait il envie de voir ce dont elle était capable ... seulement elle ne se sentait pas inspirée. Elle sentait l'elixia pulser dans sa poitrine, dans ses veines, mais n'avait aucune idée de quoi faire avec et elle sentait que cela la bloquait. Se forcer à trouver une idée c'était comme si les pores de sa peau se bouchaient et que la pression interne de son corps augmentait, lentement mais sûrement. Elle abandonna.
Cela viendrait en temps voulu. Lorsqu'elle n'y réfléchirait pas. Et alors elle se sentirait plus léger.

Fanaa resta quelques instants silencieuse, la bouche entrouverte, ses yeux violets rivés sur celui qui se disait chamane. Elle finit tout de même par parler, consciente que rester trop longtemps sans bouger ne devait pas lui donner l'air très saine d'esprit.

- Ai-je dit que je me cachais ?

*Voilà. Reste calme.*

Elle baissa les yeux. Entre ses longs cils noirs, ses iris de tanzanite ressortaient encore plus, tels de petits joyaux brillants.

- Je ne m'en souviens pas. En fait je ... me mets à l'abri. Je me mets à l'abri du reste du monde ...

Pourquoi lui disait-elle cela ? Pourquoi lui répondait elle après tout ? Shalanos était bel et bien un lieu sinistre, il avait raison. Elle avait longtemps cru que c'était le meilleur endroit où vivre car il semblait protégé, sûr. Mais c'était faux, totalement faux. Cette ville maintenant lui faisait peur. Elle la voyait sombre et close. Étouffante. Elle avait pourtant encore quelque chose là-bas. Une robe. Une robe de mousseline noire aux épaules découvertes et aux bras nus. C'était sa robe préférée avant. C'est pour cela qu'elle l'avait laissée cachée à l'abri sous le lit de Syld. Et qu'au final elle ne l'avait mise qu'une seule fois, lors du défilé. Ou peut-être deux.
Elle ne pourrait jamais la récupérer et c'était mieux ainsi. Elle ne devait rien garder de son ancienne vie si elle voulait un nouveau départ. Si elle voulait réussir à changer.
Elle s'était cachée à Shalanos, elle faisait maintenant de même au Ringèm. C'était cela le changement ? Non. C'était seulement un début.

Fanaa tenta un sourire.


- Comme toi je suis venue ici car il n'y a pas beaucoup de passage. Dis, est-ce que tu es déjà passé par ici ?

Car Altarielle ne lui avait pas rapporté avoir eu des visites. Mais il était vrai qu'elles n'avaient pas eu assez de temps pour aborder tous les sujets ensemble. Elle n'osait pas s'asseoir, se disant qu'elle devait rester sur ses gardes. Juste au cas où, car elle ne s'était pas décidée sur le fait que Sheyn soit digne de confiance ou plutôt de méfiance.

- Et pourquoi ne peux tu pas garder les choses qui brillent que tu voles ? Qu'en fais tu sinon ?

Et puis elle se dit que si elle voulait changer, ce serait peut-être une bonne idée de se couper les cheveux. Mais une pensée parallèle lui assura que si elle les coupait, elle le regretterait longtemps ...
Comme cela n'avait rien à voir avec la conversation présente, elle se força à lever la tête pour regarder Sheyn. Pour croiser son regard, comme si ainsi elle pourrait se faire une idée plus assurée.


*On dit que les yeux sont le miroir de l'âme. On le dit ... ou bien on l'espère...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   Mar 14 Juin 2011 - 15:08

Sheyn se contenta d'un sourire sibyllin.
Il s'étira sans changer de position et choisit tranquillement à quelle question il lui plaisait de répondre.


- La réponse me semble évidente.

Il tira à nouveau la bague rouge du néant.

- Si je devais garder tout ce dont je peux m'emparer, il me faudrait bientôt un sac, puis une carriole, puis une remise, et puis...

Il tourna délicatement la bague entre ses doigts.

- Je n'ai besoin de rien, puisque je peux tout avoir.

La bague commença à perdre sa forme, à s’affaisser, tombant en un mince filet de poussière écarlate vers le sol. Bientôt, il n'en resta plus rien.
Puis, venue de nulle part, une minuscule tache de couleur se détacha sur le paysage tout en ternes nuances de vert et de gris.
Un tout petit papillon d'un rouge éclatant passa en voletant entre les colonnes de pierre et vint se poser sur un des doigts du jeune homme. Un papillon gros comme l'ongle à peine, mais dont la teinte flamboyante se refléta dans le regard de Sheyn, le temps d'un souffle, d'un battement d'aile qui le fit s'envoler à nouveau.


- Au fait, qu'attends-tu en te "mettant à l'abri" ? Je veux dire, ça te sert à quoi ? Comptes-tu juste laisser passer l'orage avant de retourner sous le ciel, ou alors...

De l'index, il fit osciller les feuilles de la petite pousse verte à ses pieds, sans rien ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Ruines Blanches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Ruines Blanches
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone neutre :: La vallée du Ringem-
Sauter vers: