Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Quartier du commerce et de l'industrie

Aller en bas 
AuteurMessage
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
Whoami

Réputation : 4714
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeJeu 16 Sep 2010 - 11:31

Suite des pérégrinations de Gwendolyn et Whoami.

Citation :
Mes vêtements ne vous plaisent pas ? Cela m'étonne... Mais vous avez raison, je ne pense pas que ces vêtements soient fait pour le voyage. Je préfère ma robe, elle est n'entrave aucun de mes gestes. Je changerai, si vous le désirez.

A cette question typiquement féminine, Whoami se contenta d'un sourire et de lui rappeler que le voyage serait sans doute dangereux. Il n'émis aucun jugement sur le fait de changer de vêtement ou non, il lui fallait simplement ce qui était de plus confortable.
La conversation suivait son cours et la demoiselle fit une grande tirade sur son passé et son besoin de mode. Voyant que la troubadour se languissait devant les somptueuses créations, il lui proposa en tirant une légère révérence.


- Serais-ce un affront que de proposer de vous acheter un article de ce magasin ? Ils sont à la fois pratiques, taillés pour le combat, élégants et d'une qualité rare.

La troubadour regarda à nouveau les robes, jupes et autres bijoux magnifiques tout en demandant au chasseur des informations supplémentaires sur son identité. Il avait l'habitude pourtant de cette question, mais il ne pouvait se résoudre à y répondre, l'ensemble de son corps parlait de toute manière à sa place. Les cicatrices, son œil gris planqué régulièrement derrière sa mèche, la rune qui parcourait son corps, la régénération étrange de ses muscles et de ses os... tout parlait pour lui !
Pourtant, Gwen allait devenir la première personne qui voyagerai avec lui autrement que dans un but d'escorte. Ils devraient se faire confiance mutuellement et apprendre à se connaitre d'avantage, c'était tout à fait normal. L'important était d'y aller doucement, il savait pertinemment que certains de détails pouvaient les mettre tout les deux en danger de mort. Doucement...
Aussi, il se contenta de l'essentiel.


- Vous voulez savoir qui je suis Gwen ?
Dans les grandes lignes, je suis un chasseur de Lun qui, à la suite d'expériences difficiles - il désigna son bras sans manche afin d'en montrer les cicatrices - a été adopté par le peuple de feu. J'ai su gravir dans les échelons de cette société et me loger dans les hautes sphères, à la capitale. Maintenant, j'occupe un poste dangereux qui pourrait s'apparenter à celui d'un d'émissaire de la généreuse reine.
Je voyage donc de ville en ville afin d'accomplir des missions ponctuelles pour sa majesté et...

Whoami ne tenait pas en place quand il parlait de son passé. Perdu dans son monologue et le sourire de la jolie jeune femme, il percuta un vêtement très doux suspendu dans le magasin. Bien sûr, ce dernier ne manqua pas de lui tomber sur la tête, l'aveuglant par la même occasion. Le vêtement se coinça dans l'arbalète si bien qu'il n'arrivait pas à le dégager.
Il fit un large sourire, amusé par le ridicule de la situation.


- Hé ! Même les vêtements me sautent dessus maintenant ! Damoiselle Gwen, voudriez-vous m'aider s'il vous plait, il s'est coincé dans mon arme et je n'aimerai pas le déchirer.

_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...


Quartier du commerce et de l'industrie Valnor10

Quartier du commerce et de l'industrie Staff_11
Revenir en haut Aller en bas
http://projet-adreis.exprimetoi.net
Gwendolyn

Gwendolyn

Réputation : 144
Age : 24

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeVen 17 Sep 2010 - 16:37

- Serais-ce un affront que de proposer de vous acheter un article de ce magasin ? Ils sont à la fois pratiques, taillés pour le combat, élégants et d'une qualité rare.

Lui acheter une robe ? Gwendolyn rougit sans même s'en rendre compte. C'était si ... gentil, si inattendu. Lui avait-il posé cette question sur la mode dans le but de lui acheter un article dont elle rêvait ? Si c'était le cas, elle appelait cela un coup de maitre : impossible de refuser, tant l'idée lui faisait plaisir. Sur son bras, elle regardait la robe abimée qu'Elyrim lui avait achetée avec une certaine nostalgie. Elle s'accrochait à cette robe pour ne pas oublier le passer, pour ne pas oublier celui qu'elle avait aimé. Mais avait-elle besoin de constamment se le rappeler en se regardant dans le miroir, ne pouvait-elle donc pas changer un peu ? Il était peut-être venu le temps de tourner la page et d'abandonner ce qui la retenait à son maitre. Elle releva les yeux pour sourire devant la révérence de Whoami, se sentant ... heureuse. Malgré ce qu'elle avait vécu la veille, se balader en ville en compagnie d'un homme à la fois mystérieux et charmant la comblée d'une joie douteuse. Et puis .. à quoi bon ? Gwendolyn accepta l'offre en continuant de regarder les bijoux, robes et accessoires de la vitrine. Il n'était pas utile de monter à son compagnon à quel point ce cadeau généreux lui faisait plaisir.
Ils marchèrent jusqu'au magasin, alors que Whoami reprenait la dernière question de la jeune fille : Qui était-il ? Gwendolyn remarqua non pas la gêne, mais la prudence que sembla faire preuve le garçon en commençant :


- Vous voulez savoir qui je suis Gwen ?

La troubadour hocha silencieusement la tête, dévisageant sans même s'en rendre compte. Avec un certain recule, l'allure général de cet homme le rendait inquiétant : une arme assez original, cet oeil qu'il essayait souvent de cacher derrière ces cheveux, un bras recouvert de cicatrices et ces runes étranges sur certaines de ses vêtements... Mais elle l'avait vu au sol, blessé, elle l'avait vu être galant avec elle, rougir devant ses vêtements. Comment pouvait-elle le considérer comme quelqu'un de mauvais ? On dit que les apparences sont souvent trompeuses ... mais dans son cas, que voulait-elle dire ? Alors qu'elle était plongée dans ses interrogations, Whoami débuta son récit :

-Dans les grandes lignes, je suis un chasseur de Lun qui, à la suite d'expériences difficiles...

Gwendolyn se pencha sur le bras du jeune homme pour regarder les cicatrices de plus près, passant un doigt sur l'une d'entre elle. Elle jeta un coup d'oeil discret à Whoami, mais cela ne sembla pas le gêner, continuant son explication :


-... a été adopté par le peuple de feu. J'ai su gravir dans les échelons de cette société et me loger dans les hautes sphères, à la capitale. Maintenant, j'occupe un poste dangereux qui pourrait s'apparenter à celui d'un d'émissaire de la généreuse reine.
Je voyage donc de ville en ville afin d'accomplir des missions ponctuelles pour sa majesté et...

Il ne termina pas sa phrase, une robe dans un tissu étrange lui tombant dessus ! Gwendolyn se mordit tout d'abord la lèvre inférieur pour ne pas rire, mais quand Whoami lui demanda de retirer le vêtement, elle craqua.
Un rire léger et joyeux lui échappa, la forçant tout d'abord à porter sa main à sa bouche par réflex. Puis elle se reprit, gloussa qu'elle allait s'en occuper et passa ses bras autour du cou de Whoami pour atteindre l'arme derrière. Si la position était un peu embarrassante, pour la première fois la jeune fille réussit à ne pas relever ce fait, se contentant de se débattre avec le tissu. Elle finit par réussir à dégager la robe rebelle, reculant, le regard pétillant toujours d'une bonne humeur agréable. La robe était d'un vert soutenu qui s'accordait très bien à la couleur de ses yeux, et était ornée de motifs ressemblant à des runes. Si celles-ci étaient différentes, cela lui fit tout de même penser aux runes des vêtements de Whoami. Les manches étaient mi-longues, fait d'un tissu plus souple que le reste de la robe, facilitant certainement les mouvements. Pour terminer, le décolleté raisonnable était bordé de dentelle fine qui donnait une touche élégante à ce tout. Pourtant la jeune femme ne porta pas d'importance à la robe, préférant revenir au sujet précédant :


-Un émissaire au service de la reine des Fédoriens donc ? Et bien vous semblez avoir un parcours semait d'embuches Sire Whoami. Pour ma part, le poste dangereux et les futurs missions périlleuses ne me posent aucun problème. Ce n'est pas pour rester tranquille que j'ai quitté Levitas.

Gwenny lui fit un clin d'oeil complice, montrant ainsi qu'elle acceptait ses explications. Elle ne posa pas plus de questions sur les cicatrices qu'elle avait frôlé, ni sur ces "embuches", le jeune homme semblait vouloir garder certaines choses pour lui. Et après tout, si elle voyageait avec lui, elle aurait bien le temps de lui poser d'autres questions ...

[j'ai lu ta biographie mais je ne sais pas si on aperçoit les runes sur ton corps autrement que celles que tu as fait sur tes vêtements ? Ton torse est recouvert, donc je suppose qu'on ne peut pas ? ... non ?]

Edit Who : En effet tu as bien lu !
La seule partie visible du corps est son bras découvert, l'autre bras étant de toute façon complètement recouvert de bandes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
Whoami

Réputation : 4714
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeVen 17 Sep 2010 - 19:47

Quand la troubadour effleura les cicatrices visibles sur le bras du chasseur, cela ne l'avait pas vraiment mit à l'aise. Lui qui d'habitude était hostile au fait d'être une bête de foire fascinante, il réagissait en repoussant les curieux, parfois très violemment.
En revanche, cette fois-ci, il frissonna et se laissa faire sans rien dire. Elle était différente, cette femme n'était pas comme les autres, elle n'agissait pas dans un but quelconque, elle n'avait pas d'yeux que pour son physique particulier.

Whoami se dégagea ensuite, non sans mal, de l'emprise de la robe récalcitrante ! En revanche, il ne se serait pas forcément dégagé de l'étreinte de sa sauveuse. Quand elle passa les bras autour de son cou, leurs joues se frôlèrent et leurs bustes se touchèrent.
Là encore, il frissonna et une émotion tout à fait différente parcouru son corps. Elle était agréable, douce et enivrante.
Whoami resta calme et se laissa faire en se délectant autant que possible de chacune des secondes de cette étreinte improvisée.

Ils riaient de la situation, tout les deux semblaient visiblement très détendus. C'était bien, le chasseur aimait ça, il aimait se laisser porter sur cet arc-en-ciel sentimental sans penser aux dangers qui les guettaient. Il souriait naturellement en la regardant dans les yeux. Au milieu des ténèbres, il trouvais enfin une bougie allumée, une bougie fragile qu'une tornade pouvait balayer en un instant.

S'il avait eût un cœur, nul doute qu'il aurait battu pour elle...


Citation :
Un émissaire au service de la reine des Fédoriens donc ? Et bien vous semblez avoir un parcours semait d'embuches Sire Whoami. Pour ma part, le poste dangereux et les futurs missions périlleuses ne me posent aucun problème. Ce n'est pas pour rester tranquille que j'ai quitté Levitas.

- Bonne réponse très chère !

Il lui rendit son clin d'œil avant d'attraper délicatement la robe. Il l'observa sous toutes les coutures et se risqua à la superposer sur la demoiselle. Contemplant le résultat, il se rendit rapidement compte qu'elle lui allait à ravir. Le chasseur fit un de ses plus beaux sourires avant de lui tendre le vêtement.

- Le destin est avec nous, cette robe tombée du ciel est magnifique en plus d'être magique. Voudriez-vous me faire l'honneur de l'essayer Gwen ?

_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...


Quartier du commerce et de l'industrie Valnor10

Quartier du commerce et de l'industrie Staff_11
Revenir en haut Aller en bas
http://projet-adreis.exprimetoi.net
Gwendolyn

Gwendolyn

Réputation : 144
Age : 24

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeSam 18 Sep 2010 - 14:24

- Bonne réponse très chère !

Quand Whoami rendit le clin d'oeil à la jeune fille, quelque chose semblait avoir changé sur son visage. Une pensée, quelque chose qui avait modifié son expression : il semblait plus détendu, plus heureux. Pourquoi ? Gwendolyn avait bien du mal à le savoir. Etait-ce elle la cause de ce changement ? Une petite voix au fond d'elle espérait que c'était cela, qu'elle avait une certaine importance pour lui. Une autre lui criait qu'elle était inconsciente d'espérer qu'un inconnu aussi étrange s'attache à elle. Et une dernière lui soufflait une pensée qui tordait son coeur : voulait-elle réellement revivre l'amour, pour de nouveau se retrouver blesser ? Voulait-elle de nouveau souffrir ?
Son visage laissa furtivement passer un sentiment de détresse. Il n'y a pas quelques heures, elle était en train de se reprocher de tomber dans les bras d'un inconnu. Ne voulait-elle pas alors être plus méfiante envers lui ? Elle faisait exactement le contraire. Elle lui accordait sa confiance, sa sécurité ... et il semblait bientôt, son coeur. La jeune fille tressaillit légèrement quand Whoami prit la robe qu'elle avait entre les mains. Pendant quelques secondes, elle avait oublié la présence de celle-ci, ne s'attendant pas au contact de Whoami. Les doigts du jeune homme frôlèrent son bras, la faisant frissonner sans qu'il ne s'en rende compte. Il superposa la robe sur elle, regardant l'allure que cela lui donnerait avant de lui tendre.


- Le destin est avec nous, cette robe tombée du ciel est magnifique en plus d'être magique. Voudriez-vous me faire l'honneur de l'essayer Gwen ?

Un sourire rayonnant s'afficha sur les traits du chasseur de Lun. Chasseur de lun ... c'était bien étrange, personne n'était assez suicidaire pour s'attaquer à ces femmes d'ordinaire. Ces femmes. Gwenny fit alors le rapprochement avec la femme de la veille ! C'était une Lun, elle avait voulu attaquer une Lun...
Gwendolyn, concentrée, fixa quelques secondes la robe avant de réagir. Elle releva les yeux, sourit à Whoami avant de reprendre la robe entre les mains.


-Excusez-moi, je pensais ... à autre chose. Il est vrai que cette robe est sublime ... et sans parler d'honneur, je me ferai tout simplement un grand plaisir d'essayer les robes de votre choix. Après tout, si vous m'achetez un de ces articles, c'est un cadeau. Je vous laisse donc décider de ce qui me va le mieux, répondit-elle sans laisser paraitre l'inquiétude que lui avait posé sa découverte.

Remarquant le vendeur plus loin dans le magasin, elle prit la main du jeune homme pour le mener jusqu'à lui. Le geste lui avait semblé tout d'abord anodin, banal, elle n'avait jamais eu de difficulté à prendre la main d'une personne. Mais cette fois-ci, Gwendolyn retira sa main prudemment alors qu'elle demandait où elle pouvait se changer. Sa main était comme brûlée à l'endroit où sa peau avait touché celle du jeune homme ... elle n'aimait pas cette sensation, elle ne lui rappelait que trop bien sa jeunesse quand elle appréciait de plus en plus Elyrim.
Dissimulant son visage confus derrière ses cheveux, elle alla au fond du magasin jusqu'aux cabines. Le jeune fille offrit un sourire entendu à Whoami quand elle rentra dans la petite pièce. Une fois à l'intérieur, elle prit une grande inspiration et expira toute aussi doucement ... ses épaules se détendirent un peu. Pourquoi se compliquait-elle la vie ? Oui, c'était un chasseur de Lun et il l'avait prévenue que faire du chemin à ses côtés serait dangereux. Oui, elle le trouvait très charmant, mais à moins de partir loin de lui, elle n'aurait aucun moyen d'empêcher cela. Autant passer une bonne journée en la compagnie de Whoami, et arrêter de se tracasser pour des choses qu'elle ne pourrait pas changer.
Elle enfila la robe vert pâle, admirant la texture souple et soyeuse de celle-ci. Etait-il vraiment possible que celle-ci soit fait pour le combat ? Elle ressemblait tellement aux robes qu'elle avait étant jeune .. en beaucoup plus pratique. Une fois mise, le vêtements épousa parfaitement ses formes, la faisant réellement ressembler à une danseuse exotique. Pourtant, cela n'était pas vulgaire. Après un dernier regard sceptique dans le miroir, elle sortit de la pièce et aperçut Whoami un peu plus loin
:

-Elle me plait bien, à moi, mais n'est-ce pas un peu trop ... élégant ? Il me semble qu'avec cette robe, j'attirerai plus le regard que nécessaire en me baladant dans une ville. Ne pensez-vous pas que je devrais prendre quelque chose de plus discret ? ... Whoami ?

Celui-ci regardait à l'extérieur du magasin, au loin. Gwendolyn suivit son regard mais n'aperçut rien ... Elle s'approcha de lui, posant sans y prêter attention une main sur son bras nu.

-Whoami, qu'est-ce qu'il y a ?

(Ca te va ? Je te laisse faire l'action, j'avoue ne pas avoir beaucoup d'idées ... Pour sa part; Gwenny n'a pas beaucoup d'ennemis pour l'instant. xD).
Revenir en haut Aller en bas
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
Whoami

Réputation : 4714
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeSam 18 Sep 2010 - 16:16

** Ouaaa !! **

Gwen attrapa la main encore intacte du chasseur et l'entraina à l'intérieur. Se faire secouer comme ça alors qu'un bras était encore invalide, étais-ce bien raisonnable ? Quoiqu'il en soit, la chaleur de la demoiselle était loin d'être désagréable et il se laissait entrainé avec un grand plaisir.
Une fois arrivé auprès du vendeur, il remarqua de la crainte dans le geste de Gwendolyn. Elle retira doucement sa main, craintive et apeurée, sans doute victime d'un souvenir malsain. Whoami ne chercha pas d'avantage et fit de même, peut-être s'était elle rendue compte de la dangerosité de ce qui allait venir et de ce que les sentiments impliqueraient.
Le chasseur se força un sourire pendant qu'elle rentrait dans la cabine. La suite... la suite... qu'allait-il se passer ? Si Lun revenait et lui faisait un quelconque mal, il savait qu'il ne pourrait pas se contrôler. Il pouvait se protéger lui-même et lutter contre les furies, mais il ne savait pas vraiment protéger les autres en temps normal. Il se contentait de ne pas les avoir dans les jambes, c'était après tout beaucoup plus simple pendant les combats. Qu'allait-il se passer ? Qu'allait-il arriver...


- Gnnnn !

Il secoua la tête pour chasser les mauvaises pensées, après tout, nul n'était devin. Attendant que la demoiselle se change, il attrapa son talisman et observa la pierre. Elle rayonnait de plus en plus et le violet devenait enfin opaque. Le processus était quand même relativement long pour un "simple" enchantement de la sorte.
Il rangea l'amulette et entendit du bruit à l'extérieur. Curieux et avide de connaissance, il tendit l'oreille et observa plus attentivement.
Il y avait là de nombreux gardes de la ville qui patrouillaient et cherchaient visiblement toute chose anormale en rapport avec les évènements de la veille. S'il le trouvaient, ils...
Ce fut évidemment ce moment que choisi la danseuse pour sortir de la cabine.


Citation :
Elle me plait bien, à moi, mais n'est-ce pas un peu trop ... élégant ? Il me semble qu'avec cette robe, j'attirerai plus le regard que nécessaire en me baladant dans une ville. Ne pensez-vous pas que je devrais prendre quelque chose de plus discret ? ... Whoami ?

Les gardes s'étaient déplacés en direction de l'auberge, il fallait faire vite sinon ça allait sentir le souffre. Il ne voulait vraiment pas être victime d'un énième interrogatoire et il ne voulait pas que Gwen soit impliquée la dedans. Trop tard ?

Citation :
Whoami, qu'est-ce qu'il y a ?

Gwen posa sa main sur le bras du chasseur, le sortant de sa réflexion. Il se retourna et vit la charmante demoiselle dans sa nouvelle tenue. Elle était tout simplement... parfaite ? Il ne manqua pas de faire sourire enjoué et de rougir malgré les évènements.

- Faites-moi confiance Gwen ! Je vous expliquerai dans peu de temps...

Il prit un rubis dans sa besace et le jeta au vendeur qui l'admira pendant de longues secondes, absorbé par le rouge de la pierre.
Ce dernier le remercia mille fois, Whoami lui fit signe de dégager du passage tout en souriant à Gwen. Un étrange sentiment de protection l'envahissait et il se sentait pousser des ailes.


- Montrez moi que vous aimez le danger !

Le chasseur attrapa la main de la beauté qui se tenait à ses cotés. Il lui fit un signe de tête en lui demandant si elle était prête et celle-ci lui répondit par le même geste, plus timide cependant. Main dans la main, le duo se mit à courir frénétiquement en sortant par l'arrière boutique, le but étant de passer par des petites ruelles et d'arriver chez le forgeron au plus vite.
Whoami était véloce et son allure était impressionnante, pourtant il n'était pas du tout au maximum de ses capacités. D'un côté, ceci est tout à fait normal pour un chasseur, leur métier leur impose de posséder une vitesse sans pareil et une agilité hors du commun.
Gwen ne pouvait suivre et s'épuisait rapidement. Quand elle fut hors d'haleine, Whoami se cacha derrière une boutique dans un coin de ruelle sombre et la serra contre lui, afin de prendre le moins de place possible dans cette cachette de fortune.
Le cœur de la demoiselle battait la chamade, sans doute à cause de l'effort. Il lui chuchota alors dans le creux de l'oreille.


- Nous y sommes presque, ne bougez pas et ne dites rien !

L'homme passa son doigt sur les runes magiques qui ornaient sa robe en récitant une légère incantation. La danseuse eût une impression de légèreté et la gravité semblait avoir diminué. Il attrapa dans la besace au sceau maudit une sorte de bâton de réglisse, donna une infime partie à Gwen avec un grand sourire et mâcha le reste.

- Mangez ça s'il vous plait, ça calmera votre rythme cardiaque et votre souffle.

Une sensation étrange, cœur contre "cœur". Une première pensée, la peur de ce qu'il était. Un seconde, la serrer tendrement. Décidément, lui qui ne voulait personne dans les jambes, qui ne s'attachait pas et qui n'était qu'une ombre de passage, il était en train de s'accrocher à une vie "fragile". Il était inquiet, mais sans aucun doute très heureux.

- Nous n'avons que cinq cent mètres de sprint à faire Gwen. Dès que vous êtes prête, on repart !

_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...


Quartier du commerce et de l'industrie Valnor10

Quartier du commerce et de l'industrie Staff_11
Revenir en haut Aller en bas
http://projet-adreis.exprimetoi.net
Gwendolyn

Gwendolyn

Réputation : 144
Age : 24

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeSam 18 Sep 2010 - 22:06

Le sourire du jeune homme et la légère teinte rouge sur ses joues répondirent mieux que n'importe quelle phrase. Gwendolyn se sentit soudain très mal à l'aise en sentant un tel regard sur son corps. Elle était pourtant habituée aux regards appuyés dans les bars, aux hommes ivres qui -comme le veille- l'interpelait ou même pire encore. Mais ce regard-là la gênait. Si tout au long du voyage il posait ses yeux ainsi sur son corps, elle ne connaissait pas sa réaction. Que ferait-elle ? Elle changerait de vêtements ? Sûrement. Sinon elle deviendrait folle... ou ferait des choses qu'elle regretterait. Les joues de la jeune fille s'empourprèrent de plus belle ! Avait-elle déjà autant rougi en présence d'un homme ? Oui, le jour où elle avait bu quelques verres de trop ...

- Faites-moi confiance Gwen ! Je vous expliquerai dans peu de temps... souffla Whoami.

Confiance ? Elle leva des yeux étonnés vers le chasseur, ne comprenant pas le sens de cette phrase, revenant à la réalité : quelque chose le tracassait, à l'extérieur. Elle jeta de nouveau un regard dehors, mais elle ne voyait rien à par une multitude de personnes et quelques gardes.
Quand Gwendolyn reporta son attention sur son compagnon, celui-ci jetait un magnifique rubis au vendeur. Comment était-ce possible ? Un .. émissaire de la reine Fedorienne pouvait-il être aussi riche sans rien d'illégale ? Ce n'était certainement pas sa chasse aux Luns qui lui rapportait autant d'argent : au contraire, il devait perdre beaucoup. Il fit un signe de tête à au vendeur, lui ordonnant ainsi de partir. Gwen sentit une boule se former dans sa gorge, que se passait-il ? Qu'y avait-il dehors de si effrayant ? Non, pas effrayant, Whoami ne semblait pas avoir peur. Mais quelque chose le gênait dans ces personnes, et la jeune fille voulait savoir quoi ... Pourtant le chasseur attrapa sa main tout en lui disant :


- Montrez moi que vous aimez le danger !

Au signe de tête qu'il lui fit, elle répondit par le même geste, indécise. Non ... non ! Tout allait trop vite, si elle aimait le danger, elle voulait aussi savoir ce qu'elle risquait ! La prison, la mort... pire ? Déjà le jeune homme tirait sur sa main pour l'entrainer vers une porte dérobée, derrière la boutique. Encore une fois, la jeune fille se demanda comment Whoami connaissait l'existence de cette porte ... l'empruntait-il souvent ? Mais bientôt elle n'eut plus la force de penser, toute sa concentration étant porté sur le fait de réussir à suivre le chasseur. Sa vitesse de course était effarante ! Plusieurs fois elle faillait trébucher et tomber sur le jeune homme, de justesse. Que faire ? Le suivre, elle n'avait pas le choix pour le moment, mais un sentiment de frustration monta en elle. Alors qu'elle hoquetait presque à cause du manque de souffle, Whoami s'arrêta, la serrant contre lui. La tête contre son torse, elle chercha pendant plusieurs secondes à reprendre son souffle pour survivre, ses poumons étant en feu. La cachette n'en était pas réellement une, et si les personnes que Whoami cherchait à fuir arrivaient ...

- Nous y sommes presque, ne bougez pas et ne dites rien !

Un ordre qui n'était pas compliqué à suivre, elle était encore incapable de produire un mot : chaque souffle servait à alimenter ses poumons qui en réclamaient toujours. Pourtant son coeur battait si fort contre celui-ci du jeune homme, les bras de celui-ci autour d'elle, qu'elle se sentait ... en sécurité. Comme si rien ne pouvait l'atteindre du moment que ces bras étaient autour d'elle. Assez idiot, pour quelqu'un qu'elle ne connaissait qu'à peine et qui était en train de lui faire fuir un mal inconnu. Soudain un bâton de réglisse fut agité sous son nez, accompagné d'un sourire réconfortant de la part du jeune homme :

- Mangez ça s'il vous plait, ça calmera votre rythme cardiaque et votre souffle.

Gwen prit le petit morceau dans ses doigts, sceptique, avant de le mettre dans sa bouche. Elle le mâcha pendant quelques secondes, se rappelant pourquoi elle n'avait jamais aimé le réglisse, avant d'avaler. Une pression légère se fit sur ses épaules, lui faisant remarquer que le geste du jeune homme était presque .. tendre. Ah ! Ne pas penser à ça. Elle se concentra prudemment sur le timbre de voix du jeune homme quand il parla de nouveau :

- Nous n'avons que cinq cent mètres de sprint à faire Gwen. Dès que vous êtes prête, on repart !

Cinq cent-mètre ? Ca, elle en était capable. En fronçant les sourcils, elle hocha énergiquement la tête, préférant économiser son souffle tout juste reprit. Et ensemble, ils repartirent de plus belle ! Gwendolyn réussit à garder le rythme plus longtemps, ils débouchèrent dans d'autres petites rues avant que ... avant que Whoami ne les plaque de nouveau contre un mur. Il sembla à la jeune fille qu'il jura, mais elle n'en était pas sûre ... elle suivit du regard l'objet du problème pour tomber sur un groupe de gardes. Whoami fuyait les gardes ! Gwendolyn sentit sa colère exploser en elle, pensant soudain qu'il la tirait dans quelque chose d'illégale. Les gardes devaient chercher Whoami, ils tournaient autour de l'auberge ...
Avant que celui-ci ne puisse lui demander quoi que ce soit, ou la tirer de nouveau dans sa course, elle se débattit. Finissant pas la lâcher, elle recula légèrement, son visage à quelques centimètres de celui du jeune homme. Les sourcils froncés, les yeux brillant d'une colère explicite, elle chuchota sourdement :


-Des gardes ? Nous fuyions les gardes ? Whoami, je veux bien faire tout ce que vous voulez : fuir des Luns comme la femme d'hier soir, fuir des personnes de votre passé dont vous semblez vouloir me préserver... Tout. Mais si des gardes vous en veulent, si vous êtes impliqué dans quelque chose d'illégale, je veux savoir dans quoi, maintenant.

Alors qu'elle débitait son discours, un chat siffla et sauta sur des poubelles en métal, créant un raffut d'enfer. Gwendolyn sursauta dans les bras du jeune homme, regardant le petit animal qui s'enfuyait et tourna la tête vers les gardes ... qui s'approchaient dorénavant dans leur direction. Ils étaient trop proches pour qu'ils se mettent à courir, car si ces agents les voyaient en train de fuir, ils seraient considérés automatiquement comme coupables de quelque chose.
cinq mètres, tout au plus.
Gwen regarda Whoami dans les yeux, ceux-ci brillant d'une détermination à toute épreuve. Elle n'irait pas en prison, ne ferait pas d'interrogatoire inutile ! Elle attrapa la chemise de Whoami, le poussa sur le côté afin que les gardes qui passaient devant la rue ne voient que son dos à elle. Se mettant sur la pointe des pieds, elle posa sa main derrière le cou de de son tout nouveau compagnon et l'embrassa ... Tout ce que pouvaient voir les gardes était une jeune fille certainement fédorienne par ses cheveux roux flamboyant embrasser un quelconque jeune homme dont on ne voyait pas grand chose. Et on ne se méfie pas d'un couple dont tout ce qu'on voit est une femme à l'apparence frêle, habillée d'une robe élégante qui, par ses origines, est souvent réputée comme débordante d'énergie. Ils toussèrent doucement avant de continuer leur chemin comme s'ils n'avaient rien vu... Gwendolyn décolla ses lèvres pour jeter un coup d'oeil furtif derrière-elle, vérifiant que les gardes étaient assez loin. Quand elle reporta son attention sur le jeune homme, elle se rendit compte de la ... situation. Devenant rouge comme ses cheveux, elle recula avant de commencer à balbutier :


-Excuse-moi.. euh, excusez-moi, je .. je n'ai pas eu d'autres idées sur le coup, ils étaient juste là... je n'embrasse jamais un homme que je connais à peine... enfin ce n'est pas que j'ai un quelconque problème envers vous... mais sur le coup cela ne m'avait pas semblé plus grave que de se retrouver en prison...

Soudain elle blanchit en comprenant qu'elle ne faisait que s'enfoncer. Puis la Gwendolyn forte, déterminée, sûre d'elle reprit le dessus et elle se redressa. Après une grande inspiration, elle dit calmement mais fermement :

- Je n'aurais du, je vous prie de m'excusez. C'était tout simplement d'une impolitesse inqualifiable que de vous embrasser ainsi, mais vous comprendrez que cela n'avait pas d'autre raison que d'échapper à ces hommes... Et ils risquent de revenir, peut-être devrions-nous atteindre cette foutue auberge et partir de cette ville. Vous m'expliquerez le pourquoi du comment quand nous serons à cheval.

Tournant les talons, encore extrêmement proche du jeune homme, elle commença un pas pour s'éloigner vers l'auberge...
Revenir en haut Aller en bas
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
Whoami

Réputation : 4714
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeDim 19 Sep 2010 - 3:21

- Pas de ce côté !

Gwen tourna les talons, presque anodinement. Whoami eût un réflexe, sans doute sous le coup de la colère et de l'incompréhension, légèrement plus brutal que ce qu'il avait prévu. Lui attrapant le bras, il la retourna et la fixa intensément dans les yeux. Elle n'aurait pas dû l'embrasser, cela n'allait que compliquer les choses.
Pourtant, ce baiser... ce baiser, cette rougeur, cette gène et sa façon de parler. Tout celà n'avait rien d'anodin, c'était profond, tendre et offert avec le cœur. Il était gêné, tiraillé entre le fait que ça lui avait sauvé la mise et le fait qu'au fond d'elle, elle le désirait.
Ses sentiments s'emballèrent, il fallait mettre les choses au clair, maintenant !


- Désolé, et ne t'excuse pas Gwen...

Il la regarda encore plus intensément, la détermination se lisait sur son visage. Dans un mouvement des plus tendre, il déposa ses lèvres sur les siennes, l'embrassant à son tour pendant que de longues secondes s'écoulaient. Passant sa main dans ses cheveux soyeux, il caressa sa douce nuque puis descendit le long de son dos. Il était transporté, loin de la guerre, loin de ce qu'il était et loin de toute obligation. C'était bien, c'était même plus que bien, c'était magique comme pourrait l'être un rêve éveillé...

La danseuse se laissait faire alors qu'elle aurait pu le repousser pour appuyer ses arguments. Elle aurait pu oui, mais elle ne fit rien.
Bien au contraire elle semblait se délecter tout autant que lui de cet instant magnifique.

Quand leurs lèvres se séparèrent, le chasseur s'approcha de son oreille et la rassura. Il lui chuchota que tout ce qu'il faisait était uniquement dans le cadre de son "métier". Il se devait de ne pas entacher le blason de la reine de feu et passer un maximum inaperçu, qu'il n'avait commit aucun méfait si ce n'était d'attirer la fureur des Luns. Le chasseur résuma rapidement, ils n'avaient vraiment pas le temps d'approfondir les termes concernant les "relations diplomatiques". Il lui proposa de remettre toutes ses explications à plus tard, dans un endroit plus tranquille.
Le couple arriva furtivement chez le forgeron, Bromy de son petit nom. Whoami rentra "tout en finesse", laissant passer la demoiselle puis claquant la porte rapidement derrière lui.


- Quelle joiiiie de te revoir Wh... !

Le chasseur plaqua sa main sur la bouche du forgeron massif pour le faire taire avant de le lever par le col.

- Ferme-là Bromy, il est temps de payer tes dettes. Tu vas me filer illico un aiguisoir runique de haut rang, trois gemmes pourpres de Lyngo et la meilleure arme légère au choix de la demoiselle. Ah, et pas celles que tu affiches dans ta boutique hein, si tu vois ce que je veux dire...
- Mais ça va pas ? Tu sais combien ça va me couter ?
- Ça te coûtera toujours moins que la tête tranchée pour avoir osé trahir la reine... Tant que tu m'aides, elle ferme les yeux et tu le sais.
Si je lève le petit doigt tu es un homme mort, et ce serait dommage de perdre un talentueux forgeron tel que toi.
- Grmph...
- Gwen, que désirez-vous comme arme ma chère ? Notre homme va se faire un grand plaisir de vous la servir sur un plateau d'argent.

Il reposa le vendeur lentement puis lui remis les habits en place. Se retournant, il fit un large sourire à la demoiselle en l'invitant à choisir parmi la grande gamme d'arme qui se proposait devant elle.
Le vendeur commençait déjà à préparer la sacoche contenant la demande du "client"...


_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...


Quartier du commerce et de l'industrie Valnor10

Quartier du commerce et de l'industrie Staff_11
Revenir en haut Aller en bas
http://projet-adreis.exprimetoi.net
Gwendolyn

Gwendolyn

Réputation : 144
Age : 24

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeDim 19 Sep 2010 - 13:01

- Pas de ce côté !

Gwendolyn ne prit même pas la peine de se retourner, pour dévisager Whoami avec toute la perplexité que cela lui inspirait. Ils n'allaient pas à l'auberge ? Mais la jeune fille ne resta pas très longtemps sur cette pensée, tout ce qu'elle voulait, c'est s'éloigner un peu du jeune homme. Elle voulait remettre un peu d'ordre dans ses pensées, pour prendre la pleine mesure de ce qu'elle avait fait. Mais surtout, arrêter de sentir cette brûlure aux lèvres, à l'endroit où elles avaient rencontré celles de Whoami, arrêter de sentir son coeur se détendre dans ses bras, arrêter de sentir cette sensation qu'elle faisait une erreur en s'éloignant de lui, arrêter ... Une main agrippa son bras presque violemment pour la tirer en arrière. Whoami la fit se retourner, rivant son regard dans le sien, la faisant se sentir minuscule. Tant d'émotions défilaient dans ce regard, la perplexité, l'incompréhension, de la colère... Gwendolyn ne changea pas son expression pour sa part : toujours cette même détermination à s'éloigner de l'objet de son désir. Etait-ce du désir ? Impossible à savoir, son cerveau ne voulait plus fonctionner convenablement, elle était si troublée que …

- Désolé, et ne t'excuse pas Gwen...

Les pensées de la jeune fille arrêtèrent de tourner en boucle dans son esprit, et elle plongea à son tour son regard dans le sien. Elle y plongea profondément, et vit ce qu'elle redoutait de voir : une détermination opposé à la sienne, il voulait la garder près de lui. Puis tout alla trop vite pour la jeune fille ... Une alarme se déclencha dans son esprit quand le bel ange se pencha vers elle, mais n'y prit pas attention. Elle se pencha même en avant, avide de ressentir de nouveau la sensation de ces lèvres contre les siennes. Avide de lui voler un vrai baiser, cette fois. Quand les bouches se frôlèrent d'abord, un frisson parcourut tout son corps, et fit remonter les mains qu'elle avait posé sur son torse vers le cou. Whoami, plus rapide, avait déjà passé sa main dans ses cheveux, caressé sa nuque... Il n'y avait plus aucun doute possible : elle ressentait un désir fou pour son compagnon ! Tout son corps était crispé, jusqu'aux parties les plus intimes. Elle ne voulait pas que ce contact se termine, c'était si ... différent. Différent de ce qu'elle ressentait envers Elyrim, car pour ce dernier, elle n'avait que de l'amour. Pour Whoami, c'était presque un besoin sauvage de se sentir contre lui, un besoin qui n'avait rien à voir avec l'aventure romantique qu'elle avait voulu vivre avec son maitre. Etait-ce mal ? Oui, en grande partie, car elle avait envie de déchirer ces vêtements, elle ne voulait pas seulement un baiser chaste. Et à la fois, non ... car elle sentait un nouveau but se créer dans sa vie : suivre, protéger, apprendre à connaitre cet homme qui avait un tel effet sur elle. Un vrai but dans sa vie. Jamais auparavant elle n'avait ressenti une attirance aussi puissante pour quelqu'un.. mais il fallait croire que Whoami ressemblait à son idéal. Pas celui qu'elle se plaisait à imaginer dans son esprit, mais celui que son coeur appréciait regarder. Si elle avait toujours su qu'il y avait une différence, elle n'aurait jamais cru qu'elle puisse être si forte. Alors qu'elle forçait ses mains à rester derrière le cou du jeune homme -elle avait presque peur de ce qu'elle pourrait faire-, une certaine tension se faisait tout de même ressentir dans le corps de Whoami. Ressentait-il la même chose ? Oui espérait son coeur, NON criait sa raison.
Pourtant les lèvres finirent tout de même par se séparer, suite à ce baiser doux et tendre au contraire de ce que ressentait Gwen. La jeune fille s'empressa alors de se coller contre le torse du jeune homme, ayant peur qu'il la repousse. Mais il n'en fit rien, et commença même à chuchoter à son oreille... Gwendolyn ferma les yeux pour s'enivrer du timbre de voix de Whoami, essayant tout de même de se concentrer sur ses paroles. Des paroles rassurantes d'ailleurs, qui lui faisaient comprendre qu'elle n'avait pas de craintes à avoir : il n'y avait rien d'illégale dans ce que faisait Whoami, seulement ce qu'il fallait pour son métier. C'était même pour la reine Fedorienne qui devait fuir des gardes, en quelque sorte, pour passer inaperçu. Tout était pardonné à par le fait qu'il se mette en danger en chassant des Luns … Maintenant, Gwendolyn voulait savoir pourquoi il faisait cela. Elle ne voulait plus rester dans l'ignorance, être inconsciente du danger qu'encourait Whoami. Mais les explications devraient attendre plus tard, car le jeune homme semblait pressé. Il les guida jusqu'à l'atelier de forgeron dont ils avaient parlé plusieurs heures plus tôt. L'entrée fut plutôt brutale, alors que son compagnon la laissait passer devant … mais claquer rapidement la porte derrière-lui. Il semblait presque en colère, et Gwendolyn ne tenta pas de s'interposer, elle recula même. Si Whoami avait des comptes à rendre, elle ne l'en empêcherait pas.


-Quelle joiiiie de te revoir Wh... !

Gwendolyn sursauta quand le jeune homme plaqua sa main sur la bouche l'homme de taille moyenne, plutôt massif, qui ne semblait pourtant n'avoir rien d'agressif. La suite de la conversation ne fut pas des plus douces … Gwendolyn apprit que cet homme s'appelait Bromy, qu'il avait trahi d'une quelconque manière la reine fédorienne et que Whoami tenait sa vie entre ses mains. Elle grimaça. Pourquoi fallait-il qu'ils tombent sur des personnes aussi louches ?
Whoami se retourna vers elle :


-Gwen, que désirez-vous comme arme ma chère ? Notre homme va se faire un grand plaisir de vous la servir sur un plateau d'argent.

Gwendolyn lui sourit en retour, et proposa que Bromy l'aide à choisir dans .. l'arrière-boutique, étant donné que les armes à l'étalage dans le magasin n'étaient pas des meilleurs. Bromy commença tout d'abord par râler avant de dévisager les cheveux roux de Gwendolyn et accepter : on ne refusait rien à une fédorienne amie avec un homme dangereux. Pourtant, elle ne l'était pas, fédorienne. Mais parfois cela l'arrangeait bien que les gens croient le contraire … ça permettait des fois de se faire moins embêter. Bromy donna tout d'abord tout ce qu'avait demandé Whoami avant d'emmener la jeune demoiselle dans le fin fond du magasin. Gwendolyn offrit son sourire le plus réconfortant et ravageur à Whoami, lui écrivant ainsi en lettres capitales : Tout va bien se passer. Une fois de l'autre côté du magasin, la jeune fille fut presque déçue de ce qu'elle trouva : certes, la pièce était grande, mais pas aussi grande que la renommait de son vendeur. Pourtant il y avait tout de même de quoi faire la fine bouche, et la jeune fille se prit à admirer des armes comme si c'étaient des flûtes. N'oublions pas qu'elle n'était pas combattante, mais troubadour... les armes ont un attrait beaucoup moins puissant pour eux que les instruments.
Mais Bromy commença à lui montrer tout un assortiment de lames, de dagues, d'épées, de cimeterres, de sabres ... tout ce qui pouvait s'apparenter aux armes légères et ornementées d'une jeune femme. Certes, ces armes étaient réellement magnifiques, la jeune fille passait ses doigts sur les entrelacs de métal décorés, sur les pierres précieuses et tout ce qui servaient à rendre ces armes belles et pratiques. Pourtant son regard était aussi attirée sur les armes plus lourdes, les armes d'homme. Bromy finit par perdre patience :


-Mademoiselle, ces armes-là ne vous irons pas. Elles sont beaucoup plus lourdes, faites pour des hommes... laissez cette arbalète de côté ! Vous allez vous blesser.
-Oh, arrêtez Bromy, je cherchais juste à savoir comment on s'en servait. Voyez-vous je suis curieuse... mais bon, si cela vous gêne tant, je demanderai à Whoami.
-C'est ça, c'est ça … et si nous regardions ces lam... mais arrêtez ! Maintenant vous vous en prenez aux arcs. Ils sont fait pour des experts en la matière.
-Les arcs ? Ca ne doit pas être si compliqué à manier. Whoami sait tirer à l'arbalète, il saura peut-être tirer à l'arc. Après tout, un chasseur doit bien savoir !
-Vous m'agacez à tout le temps revenir sur Whoami. Venez-là et regarder ces armes ! Si je vous montre celles-ci, c'est qu'elles sont faites pour votre gabarit.
-Oui, oui... mais je ne veux pas de lames ! J'aimerai changer un peu, apprendre autre chose pour me défendre …
-Ah bon, et bien, expliquez-moi pourquoi vous ne voulez pas de lames ?

Gwendolyn releva les yeux vers Bromy, pleine d'une joie curieuse. Un sourire rayonnant s'étala sur les lèvres de la jeune fille, devant le regard exaspéré du vendeur. Elle allait pouvoir montrer sa flûte … Gwendolyn souleva assez robe sur sa jambe droite pour faire rougir Bromy, mais elle se contenta de dévoiler son instrument. Dans le magasin de vêtement, elle avait abandonné son ancienne robe et les vêtements de mauvaises factures … mais sa flûte, elle l'avait bien évidemment prise. Avant de sortir de la cabine pour montrer le vêtement à Whoami, elle avait déchiré une longue bande de son ancienne robe et l'avait enroulé autour de sa cuisse et de son instrument pour le maintenir en place. Gwen avait même été étonnée que le tout ait tenu pendant sa course effrénée .. mais ça avait tenu, c'est tout ce qui comptait.
Elle dénoua le noeud pour prendre la flûte entre ses fines mains, sous les yeux écarquillés du vendeur. D'un agile petit coup de main, la lame rouge sanglante sortit de la flûte sous la bouche grande ouverte de Bromy...


-Voila pourquoi je ne veux pas de lame : je considère que j'en ai déjà une.
-C'est.. c'est l'une des célèbres flûtes ancestrales ?
-Une des flûtes ancestrales du feu oui, celle qui représente Fedoran. Je ne m'en suis jamais séparée, et j'en prends grand soin...
-Où l'avez-vous eu ? Qui a été assez fou pour vous la céder ? A quel prix ?
-Maurice de Lévitas, son magasin d'instruments de troubadour se situe dans la rue marchande. Il me la cédait gratuitement, contre la promesse de vivre de grandes aventures avec elle. C'est un homme au grand coeur je pense, il mérite d'être connu et..
-Il vous la cédait gratuitement ?! Mais ce n'est plus de la bonté, c'est de la naïveté ! Avec tout le pouvoir que contient cette arme c'est .. c'est...
-Pouvoir ? Quel pouvoir ?

Gwendolyn releva la tête de son arme pour dévisager Bromy. Le visage de celui-ci sembla se décomposer quand il comprit que Gwen ignorait tout. Il mit plusieurs secondes pour se reprendre avant de déclarer :

-Ces armes ne sont pas rare pour rien. Elles sont toutes uniques … Mais ont toute un point commun : elles ont un pouvoir. La lame de celles qui viennent de Fédoran par exemple peuvent brûler pendant des chants. Elles ne se contentent pas de couper, non non, elles peuvent marquer une personne au fer rouge !
-Comment cela ? Impossible, j'ai cette flûte depuis longtemps, et la lame n'a jamais brûlé qui que ce soit. Pourtant, je m'en suis servie...
-Idiote, elle ne se déclenche pas comme cela. Tout dépend des chants que vous avez fait, et puis, chaque flûte a une façon différente d'actionner leur pouvoir. Certaines demandent même de prendre un peu d'Elixia dans le corps de son porter. C'est dangereux, donnez-là moi, en la gardant vous risquez de mourir.

Le regard de Bromy était maintenant avide, avide du pouvoir de l'instrument. Alors qu'il avançait vers elle, Gwendolyn recula à son tour. En voyant le petit manège de la jeune fille, le vendeur releva les yeux vers elle, arrêtant de fixer la flûte. Le visage de la jeune fille était inexpressif, concentré, et l'instrument était collé contre sa poitrine. Pour rien au monde elle ne donnerait sa lame à cet homme, et celui-ci finit par le comprendre.
Le visage Bromy vira au rouge et ses traits se tordirent de rage :


-Inconsciente ! Vous devriez me remercier de vous informer avant votre mort. Donnez-moi cet instrument, non d'un chewgal édenté.
-Dans vos rêves ! Cracha-t-elle, si vous vous approchez de moi, je joue. Ne m'obligez pas à vous faire du mal alors...

Gwendolyn perdit le contrôle de la situation : Bromy attrapa une dague qu'il avait essayé de vendre à Gwendolyn et bondit sur elle. Avant même qu'un quelconque son sorte de la gorge de la jeune enfant, une lame était plaquée en dessous de son menton. Elle déglutit difficilement alors que l'homme se passait sa langue sur ses lèvres. Dans ses yeux, Gwen voyait de la folie .. de la folie pure.

-Si je rapporte cette lame à notre reine, elle me pardonnera mon ancienne trahison. Je vais me racheter à ses yeux en lui ramenant une flûte ancestrale, et Whoami ne pourra plus rien contre moi... ricana-t-il en appuyant un peu plus la lame sur la gorge de Gwen.

Celle-ci sentit l'adrénaline couler dans ses veines, son sang battre à ses tempes. Elle pensa tout d'abord à Whoami, au fait que si Bromy la tuait, celui-ci lui ferait croire qu'elle l'avait attaqué. Non .. elle ne voulait pas que tout se termine comme ça, ce n'était pas juste, pas normal. Elle avait encore pleins d'histoires à vivre, pleins de choses à raconter.
Le coup de genoux partit plus vite qu'elle n'aurait pu le penser. Il atteint immédiatement le point sensible des hommes, entre les jambe. Bromy poussa un cri étouffé en reculant légèrement. Ayant tout juste assez d'espace, Gwendolyn envoya son coude heurter le nez de l'homme... cet fois-ci, le vendeur hurla pour de bon alors que son nez saignait. Il lâcha l'arme au sol pour porter ses deux mains à son visage, mais la jeune fille n'en avait pas fini. Non, l'adrénaline était toujours là, la peur aussi, la colère et tout ce qui allait avec. Elle balança son pied sur la tête de Bromy, l'envoyant au sol et ramassa tout de suite sa flûte. Les traits de la jeune fille étaient tirés par l'inquiétude, la hâte … et s'il se relevait plus vite qu'elle ? S'il la tuait ? La flûte entre les mains, elle sentit une main attraper sa cheville et elle poussa un cri avant de tomber au sol. Bromy rampa au-dessus d'elle, essayant d'attraper la flûte dans les mains de la jeune fille. Elle se débattait comme une bête, poussant le vendeur pour le l'écarter de son corps... Puis soudain elle lui mordit le poignet, sauvagement, lui faisant pousser une autre plainte. Elle eut le temps de se lever, chancelante et joua... Joua un air de combat qu'elle improvisa sur le moment. Une mélodie qui retranscrit toute sa peur, sa souffrance, toute sa colère. Bromy commença à se tordre au sol, les mains sur les oreilles, poussant des cris inarticulés … Et tout s'acheva en une fraction de secondes, elle fit une pirouette et la lame frappa. Elle ne savait pas où et comment, mais elle frappa .. et les cris s'arrêtèrent. Gwendolyn tituba en arrière, réussissant à garder l'équilibre par un miracle. Bromy était au sol, une petite flaque de sang commençant à se répandre sous lui... Elle glissa alors lentement au sol. Elle ne savait pas s'il était mort, peut-être l'avait-elle assommé, mais elle avait peur.
Peur d'avoir tué quelqu'un pour la première fois de sa vie.
Elle murmura tout doucement :


-C'est fini... il ne va plus se relever... il ne va plus se relever...

Perdue, elle jeta un coup d'oeil vers la porte et vit Whoami. Venait-il d'arriver, depuis combien de temps était-il là ? Elle continua de parler sans s'arrêter, en état de choc :

-Whoami... Whoami, il est mort... je l'ai tué.. il est mort. Je ne voulais pas... il voulait ma flûte... je voulais pas le tuer... mais il est mort..

Elle reporta son attention sur le corps, incapable de dire si elle voyait encore son torse bouger sous les respirations. Non … Elle ne pleurait pas, elle ne criait pas, elle se contentait de parler comme ça. Parfois, l'état de choc était quelque chose de béni : il vous permettait de ne pas devenir folle.
Revenir en haut Aller en bas
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
Whoami

Réputation : 4714
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeLun 20 Sep 2010 - 10:59

Le chasseur laissa filer la demoiselle dans l'arrière boutique, accompagnée de Bromy.
Il en profita pour analyser la situation, regarder l'état de son talisman et vérifier le contenu de la marchandise. Prenant une des pierres de Lyngo, il la contempla longuement. Nul doute, elle était d'une qualité exceptionnelle, le forgeron savait choisir les meilleures pièces pour ses créations.

Son temps de solitude fut néanmoins écourté quand il entendit des voix s'élever depuis l'autre salle. De celle-ci s'échappaient des cris de douleur et des bruits étranges laissant clairement transparaitre qu'un combat avait lieu.
Ni une, ni deux, il fonça en direction de la porte et l'ouvrit d'un coup subtilement placé dans la base. La scène qu'il aperçu était sans aucun doute assez étrange, Bromy était à terre le nez en sang et Gwen se tenait debout devant lui, le foudroyant du regard, la flute aux lèvres.
Telle une ange de l'apocalypse prête à rendre son jugement, elle souffla dans l'instrument du chaos et créa une symphonie stridente et désagréable. Bromy commença à baver du sang et à avoir des convulsions de plus en plus fortes.
Une lame exilienne à peine perceptible fonça dans le cœur du marchand et sont son corps tomba comme une feuille morte, s'endormant à jamais.
En quelques notes, Gwendolyn lui avait infligé un coup mortel directement dans ses organes... Quelle puissance ! A moins que le catalyseur contenu dans son bâton de réglisse y soit pour quelque chose.
Mais qui dit "puissance" dit généralement "contrepartie" ! Il faudra sans doute s'attendre à quelque chose en retour et faire attention quand ça se produira. La beauté se retourna, complètement paniquée...


Citation :
Whoami... Whoami, il est mort... je l'ai tué.. il est mort. Je ne voulais pas... il voulait ma flûte... je voulais pas le tuer... mais il est mort..

La salle était sombre, trop sombre pour que Whoami n'arrive à déceler l'émotion qui régnait sur le visage de la belle demoiselle. Était-ce de la peur, de la vengeance ou un plaisir quelconque que d'avoir tué cet homme ? Qu'importe, l'important était que Gwendolyn n'avait rien et qu'elle savait se défendre avec son arme plutôt inhabituelle. S'avançant vers le corps, il se baissa et rendit cliniquement son verdict, en toute neutralité.

- Il est mort.

Il passa sa main sur les yeux de l'homme afin de les refermer avant de réciter une autre incantation. Sa main s'entoura d'une aura violette et des cristaux s'apparentant à une améthyste enveloppèrent feu-Bromy. En l'espace de quelques secondes, le corps de l'homme se consuma dans la roche et disparu, ne laissant aucune trace. C'était comme s'il avait fait ça toute sa vie, un mort de plus ne lui faisait ni chaud, ni froid...
Il savait pourtant qu'il ne fallait pas qu'il se serve de son elixia quelque peu particulier, mais qu'importe, il fallait rester discret et fuir la ville au plus vite... Il encaisserait le contrecoup plus tard, tant pis pour l'épaule elle pourra attendre un peu.

Se rapprochant de la troubadour, il passa son bras valide dans son dos, la plaqua doucement contre son torse et lui caressa le sommet de la tête pour la rassurer.


- Calme toi, calme toi Gwen... Tu n'as rien, c'est fini, tout va bien...

Un long moment s'écoula ainsi et ils perdirent le fil du temps, néanmoins la prudence s'imposait et il fallait se dépêcher...
Whoami lâcha doucement la danseuse qui semblait s'être calmée puis il attrapa le meilleur arc du magasin ainsi qu'un carquois de flèches et de carreaux. Fixant le tout dans son dos, il tendit la paume de sa main vers Gwen.


- Partons...

_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...


Quartier du commerce et de l'industrie Valnor10

Quartier du commerce et de l'industrie Staff_11
Revenir en haut Aller en bas
http://projet-adreis.exprimetoi.net
Gwendolyn

Gwendolyn

Réputation : 144
Age : 24

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeLun 20 Sep 2010 - 12:02

Qu'avait-elle fait ? Comment ? Comment avait-elle réussi à tuer un homme si froidement, si impulsivement ? Gwendolyn avait déjà haïs des personnes, au point même parfois d'imaginer leur mort avec réjouissance mais ... mais jamais elle n'avait tué. Elle portait parfois des blessures graves qui demandaient des soins d'urgence, mais Ô grand jamais elle donnait le coup mortel. Pourtant, là, l'homme était à ses pieds, la flaque de sang s'élargissant petit à petit en-dessous de lui.
Elle était une meurtrière. A cette pensée, même sa voix s'étrangla dans sa gorge, elle n'arrivait plus à parler, même plus à gémir. Comment continuer de se regarder dans un miroir en toute conscience, sans apercevoir le fantôme de Bromy. Les mains au sol, Gwen resta là dans le vague à regarder le corps sans bouger, jusqu'au moment où Whoami rentra dans son champ de vision. Impassible, il se pencha pour vérifier l'état du forgeron ... Mais la troubadour savait déjà la réponse, elle savait ce qu'elle avait fait. Son arme avait été plus puissante, plus meurtrière qu'elle ne l'avait jamais été. C'est alors que la jeune fille se rendit compte qu'au fond d'elle, elle ressentait une sorte de satisfaction morbide d'avoir réussit à vaincre le forgeron. Whoami se redressa lentement avant de déclarer placidement :


- Il est mort.

Gwendolyn baissa les yeux vers sa flûte, à côté d'elle. La lame était toujours sortie, reluisante du sang qu'elle venait de verser, brillant d'un éclat presque malsain. Mais c'était sa flûte, et elle l'aimait plus que tout au monde. Jamais elle ne pourrait la laisser à quelqu'un, et Gwendolyn se rendit compte qu'effectivement, elle était même prête à tuer pour cet instrument. Bouleversée, elle remarqua à peine le tour de passe-passe de Whoami, alors que celui-ci faisait disparaitre le corps de Bromy. Il n'y avait plus de traces, ni du sang, ni de la chair. Rien. Il n'y avait jamais eu de combat ici. Comment était-ce possible ? Alors que la jeune fille quelque peu amorphe continuait de fixer l'emplacement de la mort du vendeur, Whoami s'approcha d'elle. Doucement, elle se sentit soulever du sol et se retrouva plaquer contre le torse du jeune homme.
Elle avait tué. Et une partie d'elle s'en réjouissait.
Fermant les yeux, passant lentement ses bras autour du torse de Whoami, elle essaya de se calmer.


- Calme toi, calme toi Gwen... Tu n'as rien, c'est fini, tout va bien..

Tout va bien ... Oui, tout allait bien. Après tout, elle n'avait fait que se protéger. Non ? Pourtant la jeune fille tremblait légèrement, comme un petit oisillon dans une nuit très froide. Tout allait trop vite pour elle, depuis la veille, depuis qu'elle était arrivée dans cette auberge. Le ciel lui avait pourtant prédit un avenir mouvementé, mais elle n'y avait pas prêté attention. A ce moment-là l'action était quelque chose de recherché chez elle. Maintenant, elle voulait qu'on la laisse tranquille, juste un peu. Elle enfuit son visage son ses cheveux, rentrant les épaules, se collant contre Whoami. Elle voulait juste un peu de réconfort...
Pendant longtemps le jeune homme caressa ses cheveux, son visage. Ces simples gestes suffisaient à la faire se sentir mieux : elle n'était pas seule. Whoami fut le premier à s'écarter un peu d'elle, la laissant un peu chancelante au milieu de la salle. Passivement, elle regarda son manège qui consistait à aller chercher un arc, des flèches et un carquois. Il pensait encore à prendre ce qu'ils étaient venu chercher, alors qu'elle serrait certainement partie en courant sans y réfléchir. La mort n'avait aucun secret pour lui, il semblait habitué à y être confronté. D'ailleurs, c'était grâce à cette habitude qu'il avait réussi à faire disparaitre le corps de Bromy sans se poser plus de questions. Qui était-il ? L'esprit trop engourdi de la jeune fille mit ces dernières informations dans une des nombreuses piles d'idées de la jeune fille. Whoami revint vers elle et lui tendit la main :


- Partons..., murmura-t-il

Gwendolyn hocha la tête avant de se baisser pour récupérer sa flûte. Elle ne put s'empêcher de regarder la lame une dernière fois avant de jeter un coup d'oeil autour d'elle. Toujours aussi inexpressive, elle ne prit pourtant pas la main de Whoami pour s'avancer vers une tenture. Hâtivement, elle essuya la lame sur le côté caché du tissu, pour que cela ne soit pas visible. On ne doit jamais remettre une arme dans son fourreau, ou dans son cas la faire glisser dans sa flûte, sans avoir préalablement retirait le sang. Sinon le sang coagulé collerait, et à sa prochaine utilisation la lame sortirait plus difficilement. Le sang ferait perdre quelques précieuses secondes au combattant pour sortir sa lame, quelques précieuses secondes qui lui seront certainement fatales. Quelque part, si elle ne lavait pas sa lame et qu'elle devait sortir hâtivement son arme la prochaine fois, Bromy la tuerait indirectement.
Se répétant cette leçon qu'elle avait apprise il y a bien longtemps, elle retourna à pas hésitants vers Whoami. Levant ses yeux emprunts d'une profonde tristesse vers lui, elle glissa lentement sa main dans la sienne.


-Je n'avais jamais tué auparavant... toujours blessé gravement, dans le pire des cas, mais jamais tué. Et ma flûte n'avait jamais eu une telle puissance meurtrière sans que je n'emploie tout mon talent ... Et si ça avait été le cas ? Si j'avais eu le temps d'utiliser toutes mes capacités, dans quelles atroces souffrances l'aurais-je tué ? Peut-être même que la lame aurait été inutile dans ce cas, je l'aurais assassiné avec un chant. Avec un simple chant de combat ...

Gwendolyn serra plus fort la main de Whoami, tremblante, rentrant légèrement sa tête dans ses épaules. En fermant fort ses yeux, elle reprit immédiatement :

-Je ne comprends pas Whoami. Je suis horrifiée ... mais une partie de moi, au fond, se réjouit de la mort de Bromy. J'étais terrorisée par ce que j'avais fait, et à la fois heureuse d'avoir tué. Et... et je crois que c'est elle qui me fait ressentir cela, dit-elle en montrant sa flûte.

Gwendolyn ricana doucement avant de secouer la tête... Que disait-elle ? Elle devenait tout simplement folle, ça doit être ça. Les yeux rivés sur la lame de la flûte, elle continua de parler.

-Ce que je dis doit te sembler ridicule, mais ce n'est pas une flûte ordinaire. Bromy ne m'aurait pas attaquée pour une flûte ordinaire. C'est une flûte magique, une flûte du feu créée il y a des siècles à Fedoran. Elle vaut plus cher que je ne vaudrais jamais, et elle est extrêmement convoitée. A l'exemple de Bromy qui voulait s'en servir pour se racheter aux yeux de votre reine, d'autres avaient déjà tenté de me la voler malgré que cela ne fut pas aussi violent. J'aurais dû me méfier en la lui montrant, il faut croire que je suis bien naïve... Ce ne sera, de toute façon, pas le dernier à s'en prendre à moi pour cette flûte, dit-elle en relevant les yeux vers le jeune homme. Je voulais que tu sois tout de même au courant, que nous pouvons nous faire attaquer tout simplement parce que j'ai cet instrument. Elle rigola. Les luns t'en veulent, et bien moi, c'est toutes les personnes qui connaissent l'histoire des flûtes ancestrales. Chacun ses ennemis...

Elle prit une brève inspiration avant de déclarer qu'elle était prête, qu'ils pouvaient y aller.

Revenir en haut Aller en bas
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
Whoami

Réputation : 4714
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeLun 20 Sep 2010 - 13:50

- Bienvenue dans mon monde Gwen !

Whoami riait intérieurement et ne se contenta que de cette simple phrase, la voir tenir une arme de cette envergure le faisait doucement rire.
Elle ne semblait pas la maitriser et tout ce qu'elle avait fait était dû à son inconscient. Du potentiel, elle avait beaucoup de potentiel qu'elle pourrait exploiter pour se défendre.
N'importe qui aurait d'ailleurs pris peur, aurait cherché à en savoir plus où aurait cherché à lui dérober... mais pas lui !
D'un coté, il possédait deux armes très étranges, les Luns en avaient des apocalyptiques et il y avait vu à l'œuvre la célèbre et morbide Tifria... Alors ce "petit instrument" n'était qu'une "broutille" à ses yeux, les ennemis de Gwen de "simples" insectes et son talent un pouvoir "presque" classique.

La mort du forgeron était une grande perte et un gros problème qu'il faudra résoudre mais malgré tout, Whoami était d'un côté rassuré. Si Gwen le suivait, il savait que cette scène risquait de se reproduire de nombreuse fois. Il fallait un commencement, il fallait qu'elle souffre au moins une fois de la sorte, il fallait qu'elle tue de ses propres mains pour sa survie. C'était cruel, mais nécessaire...
Sa vie n'allait-elle devenir que survie et meurtres ? Whoami n'en avait pas envie...

Le chasseur secoua ses cheveux avant de se figer devant la demoiselle. Sa main était au creux de la sienne et sa seule réaction fut de l'embrasser sur le front, doucement, tendrement.


- Rien n'est ni ridicule, tu n'es pas naïve et aucune flute au monde ne vaudra plus que toi...

Il se recula et la regarda dans les yeux encore une fois avant de lui faire un clin d'œil et de l'inviter à partir. Son quotidien était fait d'embuscades et de tentatives de mises à mort, sans compter les furies qui gardaient continuellement un œil sur lui.
Son avertissement était totalement anodin à côté de cela, tout ceci, il le savait déjà.


- Tes ennemis deviennent alors mes ennemis.
Allons, dépêchons maintenant, nous n'avons que trop trainé dans ce trou à rat...

-----

[HRP]Un peu simple celui-là, je ferai mieux hors boulot ^^"
A toi de raconter le départ de la ville ^^[/HRP]

_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...


Quartier du commerce et de l'industrie Valnor10

Quartier du commerce et de l'industrie Staff_11
Revenir en haut Aller en bas
http://projet-adreis.exprimetoi.net
Gwendolyn

Gwendolyn

Réputation : 144
Age : 24

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeMar 21 Sep 2010 - 22:48

Gwendolyn, un peu plus détendue depuis qu'elle avait déballé ce qu'elle savait de sa flûte, hocha la tête. Un coup d'oeil autour d'elle la fit acquiescer une deuxième fois : même sans la mort de son propriétaire, la salle faisait penser à un trou à rat. Quelques secondes encore ... quelques secondes à regarder le lieu de son premier meurtre. Premier ? Oui, il y en aurait forcément d'autres maintenant. Dans beaucoup d'activités, le premier essai était celui qui vous informez sur vos capacités, sur votre motivation et il restait toujours le plus dur à faire.
Les fois d'après sembleront presque de la rigolade : la deuxième vous fait trembler, la troisième vous fait frémir, la quatrième grimacer ... et après, cela ne vous fait plus rien. Que cela soit avec vos ainés qui vous réprimandent, pour vos premières erreurs dans le maniement d'une arme, vos premiers meurtres, cette règle était vrai. On s'habitue à tout, il faut seulement plus ou moins de temps. Voulait-elle s'habituer à tuer ? En toute sincérité, elle ne savait pas, elle ne voulait pas savoir.
Elle redressa les épaules, ferma les yeux, les rouvrit avant de lâcher un : C'est bon, on y va vraiment. Je suis prête.
La suite ne changea pas beaucoup des fois d'avant... main dans la main, ils retraversèrent le magasin pour prendre la porte de derrière. Avant que celle-ci ne se referme, Gwen entendit la clochette de la porte retentir : quelqu'un venait d'entrer dans le magasin. Dans combien de temps s'apercevraient-ils de l'absence de Bromy ? Et combien de temps pour sa disparition ? Pour sa mort ? Peut-être jamais, pour cette dernière question. Alors qu'elle, elle le saurait toujours, et elle sera loin d'ici, sur les routes... On ne la soupçonnerait jamais, et même si c'était le cas, comment la retrouveraient-ils ? Toutes ces pensées défilaient dans son esprit alors qu'elle fixait Whoami qui courait devant elle, la tirant, tournant dans les rues qui semblaient si familières à ses yeux. Et lui, de combien de meurtres était-il coupable ? Pour combien la reine des Fedoriens l'avait-elle blanchi, pour les quelques erreurs qu'il avait dû faire il y a longtemps ? Car cela ne faisait aucun doute, Whoami tuait depuis longtemps. Gwendolyn se sentit déglutir difficilement ... mais elle voulait le connaitre pourtant. Elle l'aim... Non, ce n'était pas de l'amour. Elle ne l'aimait pas, ça ne pouvait pas déjà être cela. C'était idiot. On ne tombe pas amoureux comme cela ...
Jusqu'à ce qu'ils atteignent l'auberge, ce fut ces phrases-là qu'elle se répéta. Mais elle allait finir folle à penser à cela, son cerveau était encore dans un état étrange, malgré que sa force de caractère soit là pour la forcer à avancer. Alors la troubadour essayait de s'occuper l'esprit, elle scellait les chevaux, attachait les sangles, faisait des gestes fait et refait. Pour dire vrai, elle ne prêtait pas véritablement attention à Whoami, elle voulait seulement penser à autre chose. N'importe quoi, du moment que ça ne parlait ni de son nouveau compagnon, ni de Bromy, ni des Luns, ni de ces personnes qu'elle avait rencontré la veille... Rien, elle voulait simplement se vider l'esprit. Quelque chose, un détail inutile dans le paysage, pour qu'elle se concentre dessus. A un moment ou a un autre, elle entendit Whoami parler d'aller de Michael... Oh et puis à quoi bon, il faisait ce qu'il voulait. Pour le moment, elle n'en avait cure.
Gwendolyn partit avec le strict minimum : ce qu'elle portait sur elle, sa flûte et son cheval. Pour le reste, elle espérait seulement que Whoami avait prévu, sinon elle ne mangerait pas ce soir et dormirait dans l'herbe. Quelque part, ce n'était pas comme si elle ne l'avait jamais fait. Le regard dans le vague, elle partit au moment où Whoami lui déclara qu'ils partaient, sans qu'elle ne sache ce qu'il avait bien pu faire ni même combien de temps elle avait attendu. La seule chose à laquelle elle fit attention, c'est à la nouvelle cape qu'il lui donna. C'est vrai qu'elle avait froid... Etait-ce encore un état de choc ? Non, plutôt un temps de pause pour préserver son esprit, le temps que celui-ci fasse le point. Elle avait tué. D'accord, on l'avait compris. Mais maintenant, il fallait qu'elle l'accepte. Là, ça coinçait. Saletés de cerveaux, ça se met au abonnés absents quand on a besoin d'eux. Alors pour l'instant elle se reposait seulement en appréciant le mouvement régulier et familier des muscles de son cheval. Pourtant elle devait faire un effort, vraiment ... Si Whoami la laissait tranquille pour l'instant, elle ne pouvait pas l'ignorer, ça serait injuste. Elle devait faire un effort. Sortant de sa torpeur, Gwen trouva très vite qu'il faisait très froid. Plongée dans ses pensées, elle se coupait même de ses sensations : commençant à claquer des dents, elle remit bien sa cape sur ses épaules en regardant le dos de Whoami. Que dire ? Elle réfléchit quelques secondes avant de demander :


-Whoami ... Excuse-moi, je sais que tu m'as parlée de Michael tout à l'heure mais je ne me souviens plus de ce que tu avais dis. Il vient avec nous ?

Alors elle se tortilla sur sa scelle pour se rassoir convenablement -mal positionné, on attrape toujours des mal de dos horribles. Mais au même moment, elle entendit quelque chose faire un bruit sourd en tombant dans la neige. Gwendolyn tourna les yeux et avant que Whoami puisse répondre, elle jura avec un certain manque d'élégance. Elle fit faire un écart à son cheval pour retourner en arrière : elle venait de faire tomber sa flûte ! La jeune fille n'en revenait pas. Elle aurait pu laisser sa flûte ici, sur le sol de cette ville, à Ilymir ... Comment avait-elle pu être assez préoccupée pour mal attacher sa flûte ? Une boule dans la gorge, elle descendit de son cheval pour ramasser l'instrument. Mais alors qu'elle se penchait, une main la doubla. Surprise, avant qu'elle ne se redresse pour voir qui avait ramassé sa flûte à sa place, une voix retentit :

-Tu devrais faire un peu plus attention à ton instrument.

La jeune fille, grimaçant, commença à se redresser pour répliquer à cet impudent qu'elle en prenait soin... et qu'elle n'était pas d'humeur ! Mais la suite de la phrase la stoppa net.

-Tu sais que bien que Maurice serait horrifié de voir sa flûte ancestrale dans la neige ainsi. Il va regretter de te la l'avoir cédée contre une simple promesse.

Gwendolyn releva la tête d'un coup pour fixer le garçon avec un visage déformé par la surprise. Non, pas ça... Elyrim. Le jeune homme de quelques années son ainé la regardait avec un grand sourire... ce même sourire qui n'avait pas changé. Évidemment, cela ne faisait pas si longtemps que cela qu'elle avait quitté Levitas. Pas si longtemps que cela qu'elle l'avait quitté, lui, exprès. Le froid sembla s'intensifier autour d'elle, même si Gwen savait très bien que ce froid-là n'était pas causé par la température ambiante. Non, pas ça, pas ça !
La jeune fille fit plusieurs pas en arrière avant de heurter son cheval. Elle avait fermé la bouche, mais ses yeux exprimés presque.. la terreur. Au bout de quelques secondes, elle finit par murmurer un pitoyable : Elyrim... Pourquoi était-il là ? Comment le destin pouvait-il lui faire un tour pareil ? Il l'avait fui bon sang ! Ce n'était pas pour le retrouver quelques mois plus tard sur la route. Non non ... Le jeune homme grimaça en remarquant la réaction quasiment excessive de la jeune fille. Il s'approcha d'elle, lui tendant la flûte. Gwendolyn tendit prudemment la main vers lui pour reprendre son instrument, cherchant à savoir comment réagir, cherchant à comprendre pourquoi il était là. A peine leurs mains se frolèrent-elles qu'Elyrim attrapa son poignet pour le tirer vers lui. Avant qu'elle n'ait pu bouger, la jeune fille se retrouva contre le torse du garçon, serrer entre ses bras. Son maitre fourra son visage dans ses cheveux roux, respirant son odeur.


-Ne fais pas cette tête Gwenny ! On dirait que je suis un monstre. Tu sais que tu m'as beaucoup manqué ? La route n'est plus pareille sans toi...

Un froid glacial se resserra sur le coeur de la jeune fille. Elle lui avait pourtant expliqué dans sa lettre, avant de partir, que ce genre de phrases la faisaient souffrir... il le savait. Il essayait de la blesser. Pourquoi ? Que voulait-il vraiment ? Tout d'abord, elle resta ainsi, contre le torse de son ancien maitre et celui qu'elle a toujours considéré comme l'homme de sa vie. Puis Gwendolyn commença à se débattre pour sortir de l'étreinte d'Elyrim, s'énervant au fur et à mesure qu'il la retenait. Finissant par réellement manquer de patience, elle lui écrasa violemment le pied avant de reculer de plusieurs pas -en emmenant sa flûte. Maintenant le visage de la jeune fille était en colère, outrée par l'attitude du jeune homme.

-Comment oses-tu ? Tu sais pourquoi je suis partie, pourquoi je t'ai laissé Elyrim. Comment oses-tu me prendre ainsi dans tes bras ? Ne me touche pas !

Elyrim grimaça, et Gwen le connaissait assez bien pour voir venir le début d'une de ses colères violentes qu'il avait eu quelque fois. Elles n'avaient jamais été tourné vers elle ... il fallait bien un début à tout. Quand il fit un pas vers elle, Gwendolyn fit un pas sur le côté pour contourner son cheval, le visage fermé.

-Ne me dis pas que tu es encore là-dessus Gwendolyn ! Ca fait des mois maintenant. Combien de faut-il pour revenir vers moi ? C'est ridicule.

Gwendolyn sentit qu'elle perdait tout simplement pied, la colère, la peur, tout ce qu'elle avait accumulé depuis le combat avec la Lun sortit d'un coup. Elle hurla littéralement, cracha les mots à son ancien maitre ...

-Idiot ! Je ne reviendrais pas vers toi ! Je t'ai expliqué pourtant, j'ai été patiente ... Tu te souviens, ce soir-là, dans l'auberge ? Tu m'as repoussée Elyrim, je t'aimais, et tu m'as repoussée. Et tu veux que je revienne ? Tu veux que j'attende patiemment que tu veuilles bien me regarder comme une femme et non comme cette enfant de 15 ans à qui tu as appris à jouer ? Va-t-en, je ne veux plus te voir. J'ai ma vie, tu as la tienne. Je continue mon chemin avec d'autres personnes ...

Elyrim la fixa pendant un moment avant de pointer du doigt Whoami sans même la quitter du regard. Il sembla mettre un moment avant de retrouver la voix, comme s'il devait faire un effort pour garder son sang froid. Comme c'était étrange pour Gwendolyn, elle qui l'avait toujours vu si calme ... en réalité, maintenant, avec du recul, elle le voyait différemment. Il était véritablement quelqu'un d'autre à ses yeux, un inconnu. Quelqu'un qu'elle avait exclu de sa vie. Pourtant le troubadour finit par marmonner d'une voix basse, ou on sentait presque une menace planer :

-Tu continues ton chemin avec lui ? Tu l'aimes ? Je le vois dans tes gestes, tu as de l'affection pour lui.

Elyrim se tourna vers Whoami, sortant sa flûte d'un blanc immaculé avec une rage si intense qu'on aurait pu la découper. Gwendolyn poussa un cri de colère et s'interposa entre les deux hommes, le dos tourné à son nouveau compagnon, face à son ancien. L'embout de sa flûte au bords de ses lèvres gercés par le froid, elle fixa son maitre dans les yeux. Un sourire qui n'avait rien d'amical étira ses lèvres :

-Si tu veux te battre Elyrim, ce sera contre moi. Un combat de troubadour, cela ne te dit pas ? Maitre et élève. J'ai hâte de voir qui a le plus progressé. Toi, qui a été blessé aux poumons, ou moi qui ait continué de parcourir les routes ?
-Oui, la blessure aux poumons que tu m'as infligée n'est-ce pas ? Tu veux terminer ce que tu as commencé ?
-Je n'ai pas tenu le couteau Elyrim, ce n'est pas moi.
-Pourtant dans ta lettre tu disais que tu pensais le contraire ... rappelle-moi, ne te sentais-tu pas coupable ? N'avais-tu pas pensé que je ne recouvrais pas tout mon talent à cause de toi ?
-TAIS-TOI !

Gwendolyn sentait ses épaules trembler. Elle était bien trop fatiguée pour faire un quelconque combat mais... mais Elyrim allait trop loin... Que risquait-elle ? L'évanouissement ? Peut-être, mais elle tentait le coup : elle porta l'instrument à ses lèvres et s'apprêta à souffler.


Revenir en haut Aller en bas
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
Whoami

Réputation : 4714
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeMer 22 Sep 2010 - 10:57

Whoami assistait au différent entre Gwen et ce mystérieux inconnu. Dans les paroles d'Elyrim, il pouvait sentir du regrêt, de l'amertume et une certaine jalousie envers lui. Le chasseur prit tranquillement un petit bâtonnet et le mâcha en le tenant avec sa bouche telle une cigarette tout en écoutant attentivement ce qu'il avait à dire.

Gwen était en furie et allait se servir de sa flute en étant épuisée. Mauvais plan...
Le chasseur s'avança vers la douce puis posa sa main sur la sienne en imposant une légère pression vers le bas pour qu'elle range son arme et se calme. Il lui murmura doucement à l'oreille, ignorant totalement les remarques sur la certaine lettre évoquée au préalable...


- Ce n'est pas le moment, tu es épuisée...

Il fixa ensuite Elyrim. A son regard agressif et colérique fut opposé celui du chasseur, totalement détendu, protecteur et prêt à se défendre si nécessaire. Il osa un sourire, de l'ironie et même une provocation. Fédorien un jour, Fédorien toujours !

- Dit-moi... il fit une sorte de révérence avec la main Monseigneur le grand maitre respecté Ellllll Yrim c'est ça ?
Tu sors de nulle part pour venir faire ta victime, tu n'as pas mieux à faire de ta misérable vie ? Parceque bon, un boulet qui repousse les faveurs d'une femme de cette envergure pour venir couiner plus tard dans ses jupons, personnellement ça me fait vraiment pitié...

Le troubadour et maitre de Gwendolyn bouillonnait. Il resta quelques secondes bouche bée avant de porter frénétiquement son instrument à sa bouche, jouant une mélodie mortuaire de quelques notes qui frappa le chasseur sans préavis.

- Tu ne sais pas à qui tu t'adresses chasseur ! Dans quelques secondes ton cœur va cesser de battre et tu vas mourir...

Son cœur ?... Dans toute la liste de sorts qu'un troubadour avait dans ses partitions, il fallait qu'il choisisse le plus inapproprié !!! Une petite provocation et il était parti au quart de tour. Quelle erreur de débutant, on n'utilise jamais sa botte secrète contre le premier péquin venu...
Après un léger silence, Whoami baissa la tête et se mit à rire à gorge déployée devant le ridicule de la situation. Il porta la main sur sa dague avant de fondre sur le troubadour visiblement trop sûr de lui.
Il le désarma d'une grosse claque, l'attrapa par le col afin le soulever et lui posa sa dague sous la gorge. Il riait encore et n'arrivait pas à se calmer.


- Ah ah ah, Gwen ? J'en fais quoi de ce gros mauvais censé être "ton maitre" ?

_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...


Quartier du commerce et de l'industrie Valnor10

Quartier du commerce et de l'industrie Staff_11
Revenir en haut Aller en bas
http://projet-adreis.exprimetoi.net
Gwendolyn

Gwendolyn

Réputation : 144
Age : 24

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeJeu 23 Sep 2010 - 13:46

-Je ... Tu ... Attends.

Gwendolyn avait un peu de mal à se remettre de la situation. Tout d'abord, Elyrim : avait-il réellement employé sa plus puissance mélodie de combat ? Non, impossible. Il n'avait pas pu, pas comme cela, pas sur un coup de tête. Pas sur Whoami... D'habitude son maitre ne perdait jamais son sang-froid, mais il semblerait qu'elle l'ait assez énervé pour cela. Et elle ? Elle aussi avait perdu son sang-froid, et ce n'était ni normal, ni bien. Se calmer, comme l'avait dis Whoami, c'est ce qu'elle devait faire... et puis elle était si fatiguée. Whoami... La jeune fille regarda le jeune chasseur plus longuement, alors qu'il tenait fermement Elyrim par le col. Inhumain était le mot qui lui venait à l'esprit alors qu'elle revoyait à quelle vitesse il s'était bougé pour attaquer son maitre. Impossible allait avec l'idée qu'il venait de survivre à l'attaque d'Elyrim. Anormal était le mot qui allait pour décrire la facilité avec laquelle il l'avait mis au tapis. Inquiétant était le mot qui convenait pour parler de la façon dont il en riait alors que rien dans cette situation ne la faisait rire, elle. Gwen croisa le regard d'Elyrim, où elle trouva le même choque. Mais à la différence de la jeune fille, il commença à ricaner ...

- Tu as peur Gwen...réussit-il à dire alors que le couteau de Whoami appuyait sur sa gorge.

La jeune fille sentit ses sourcils se froncer et elle avança à grand pas vers les deux hommes, posa une main sur le bras de Whoami avant de murmurer de le laisser parler. Elle voulait savoir ce qu'il voulait dire, ce qu'il pensait d'elle. Depuis quelques heures elle était incapable de déchiffrer ses envies, ses pensées. Peut-être qu'Elyrim réussirait à la traduire mieux qu'elle... La pression sur la gorge du jeune homme se retira un peu, ce qui lui permit de déballer ce qu'il pensait :

- Tu as des sentiments pour un homme que tu ne connais pas, Gwen. Ahah. Tu commences à le regarder comme moi avant ...

La jeune fille s'y attendait, elle ne cilla pas, ne regarda pas Whoami. Elle continua à fixer Elyrim dans les yeux, attendant qu'il lui dise quelque chose qu'elle ignorait. Son maitre, déçu qu'elle ne bouge pas, continua à cracher ce qu'il voulait dire comme le pire des venins. Idiot, il essayait de la blesser plus profondément qu'il ne l'avait déjà fais il y a quelques minutes. Mais maintenant, elle était préparée, il ne pouvait plus rien contre elle. Il parla :

- Et tu as peur de souffrir n'est-ce pas ? Non, non, tu as surtout peur d'éprouver quelque chose de trop fort, trop vite. Je parie que ce garçon, tu le connais à peine.

Cette fois-ci la jeune fille sentit sa mâchoire se crisper, ses poings se serrer. Mais il n'avait pas encore dit tout ce qu'il pensait, et elle voulait savoir quelle image il avait d'elle dorénavant. Quelle personne était-elle devenue pour lui ?

- Je ne pensais pas dire cela un jour, Gwen, mais je crois que c'est vrai : Ael t'a maudite. Toi, Gwendolyn Tinùviel, celle qui a toujours eu la bénédiction de notre déesse, tu es maudite. Je sais que tu penses la même chose, Gwenny, puisque tu es en train de rompre la promesse que tu m'as faite : "j'avais je ne retomberai amou.."

Le coup de poing partit tout seul... Elyrim fut arraché des mains de Whoami pour aller s'étaler au sol, alors que brillait dans les yeux de la jeune fille une nouvelle rage. Toute neuve, toute belle et extrêmement puissante. Elle passa à côté de Whoami en se refusant de croiser son regard, pour se poster devant Elyrim, dans la neige, qui se massait la joue en grimaçant. Elle le haïssait, elle le savait maintenant, elle le haïssait si fort ... Mais elle ne le frappa pas, pas comme avec Bromy. On ne refait jamais deux fois la même erreur. Elle se contenta de parler d'une voix plate qui n'avait rien de rassurant :

- Tu me connaissais si bien Elyrim. Oui, depuis quelques heures, je me pensais maudite. J'ai aussi pensé qu'Ael m'avait abandonnée, que le malheur allait s'abattre sur moi. En fait, j'ai pensé ça jusqu'à ce que je te vois, jusqu'à maintenant : je viens de comprendre, elle ne m'a pas abandonnée, elle m'offre un autre chemin à suivre. Contrairement à ce que tu penses, les étoiles m'avaient prévenue que quelque chose allait m'arriver, la preuve qu'Ael me conseillait la prudence. Mais la prudence ne m'aurait pas aidée, puisque pour m'offrir ce nouveau chemin, cette nouvelle vie, elle a détruit mon ancienne : Ael a souillé mes mains par le sang, a souillé mes promesses en faisant de la flûte de Maurice une arme maudite, en me faisant rencontrer un homme auquel je ne peux résister et maintenant, elle te souille toi. Elle souille l'image que je m'étais faite de l'homme que j'aimais parce que tu es la dernière personne à qui je me rattachais ... la dernière personne qui traversait mon esprit le soir, avant que je m'endorme... mais maintenant c'est fini. Fini parce que je viens de comprendre. Je vais suivre ce garçon parce qu'Ael n'aurait pas détruit mon ancienne vie maintenant si ce n'était pas à ses côtés que je devais débuter ma nouvelle. Réfléchi plutôt à toi Elyrim ... que pense Ael de toi ? Elle m'a arrachée de tes mains, je ne t'appartiens plus -car quelque part, avant, je t'appartenais. Comment traduis-tu cela ? Je te conseille de penser à la suite de ta vie...

Après sa longue tirade qui laissait son ancien maitre ébahi, Gwendolyn tourna les talons pour avancer vers Whoami. Elle ne le regarda pas dans les yeux, elle n'y arrivait pas... trop peur de trop de choses pour y arriver. Gwendolyn avait l'impression qu'elle venait de couper tous les fils qui la retenaient à son monde, et que maintenant, elle tombait... et si personne ne la rattrapait pour la remettre sur un autre chemin, elle s'écraserait dans peu de temps. C'était au chasseur de la rattraper pour la mettre sur son chemin à lui, mais elle y était peut-être allée trop vite : peut-être ne voudra-t-il pas d'elle dans sa vie. Et puis, que venait-elle de faire exactement ? Sans même le savoir, elle essaya de le formuler en frôlant le bras du garçon au visage d'ange :

- J'espère que tu as compris ce que je viens de lui dire ... j'espère que tu comprends que je suis toute seule maintenant. J'espère que tu comprends pourquoi j'ai fait tout ça,dit-elle en finissant par lever ses yeux -où on entrevoyait la peur- vers le regard du garçon, pour que tu ne m'abandonnes pas.

Avant même que quiconque ait pu dire quoi que ce soit, elle courut presque jusqu'à son cheval pour monter dessus, sa flûte de nouveau attachée à sa taille. Il fallait qu'elle parte devant, qu'elle galope un peu, qu'elle se sente libre comme l'air. Il fallait seulement qu'elle... qu'elle se rende compte de ce qu'elle avait fait. Regardant la crinière de son cheval, elle lança à Whoami :

-Fais ce que tu veux d'Elyrim... Je ne veux même pas le savoir. Tue-le, blesse-le, laisse-le partir, ça m'est égale. Il fait parti de mon passé, maintenant. Je pars devant, j'ai besoin de respirer... si tu le souhaites, je t'attendrai un peu plus loin.
- S'il me tue, tu ne te le pardonneras jamais Gwendolyn ! Le soir, ça sera ma mort qui pèsera sur ta conscience !
-Ah ! C'est vrai, c'est vrai que tu me connaissais vraiment bien, puisque l'ancienne Gwendolyn aurait certainement mis des années avant de se pardonner ta mort. La nouvelle.. la nouvelle t'aura oublié dans quelques jours. Adieu Elyrim.

Gwendolyn pressa les genoux assez fort pour que son cheval parte au triple galop, comme une flèche. Les cheveux de la jeune fille s'emmêlaient dans son dos, sa robe claquait contre elle alors qu'elle sentait toujours un sentiment de froid glacial l'habitait. Elle était glacée... son coeur venait de se geler. Pourtant, en galopant, en regardant le ciel d'un blanc sale, elle savait une chose : si Ael lui avait retiré beaucoup de chose, elle n'avait pas tout pris. Dans son esprit chantait encore l'espoir d'une nouvelle vie, et la confiance qu'elle portait dans le jugement de sa déesse.
Revenir en haut Aller en bas
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
Whoami

Réputation : 4714
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitimeJeu 23 Sep 2010 - 16:01

La douce était remontée en selle pour partir loin de son passé, pendant que Whoami la regardait sans dire un mot. Il entendit une voix nasale faiblarde derrière lui, visiblement, le coup de point lui avait brisé le nez.

- Comment tu as survécu... à ça ?...

Whoami ne regarda même pas l'homme au sol, signe de dédain et de mépris. Son instrument était parti dans les sous-bois et totalement perdu, il lui faudrait des heures d'inspections pour le retrouver.
Le chasseur constata cela et lui relança une vieille réplique en travers de la figure.


- Tu ne sais pas à qui tu t'adresses... minable !
Tu as tout perdu et tu ne mérites aucun titre respectueux, je plains Gwen d'avoir été l'élève d'une sous-merde comme toi...
Tu n'es plus rien, ta vie est un échec et ta punition sera de porter ce fardeau jusqu'à ta mort.

Ces paroles, elles ressemblaient à celles d'une Lun portant le jugement dernier avant d'arracher la vie de son auditeur. Sauf qu'en l'occurrence, elles lui infligeaient les blessures de la vérité.
Un énorme cri retenti derrière eux, un cri peu familier de ce genre de forêt, effrayant les autres bêtes aux alentours...
Whoami était un habitué de la chasse et son premier réflexe fut d'observer les traces du canasson de Gwen pour détaler dans cette direction.

Un Guimauvaure apparu, savant mélange elixien entre un dinosaure des temps ancien et une sucrerie étrange. Extrêmement puissant et vorace, le chasseur savait pertinemment qu'il ne fallait pas s'y frotter sans une très bonne préparation sous peine d'y laisser des plumes.

Spoiler:
 

Le chasseur, hors de portée de la bête, entendit des hurlements de terreur de la part d'Elyrim pendant qu'il courrait à toute allure en direction de Gwen...
Il suivait avec précaution les pas du cheval, les herbes tassées et les éventuelles pierres déplacées par la charge de l'animal.
Sa vitesse avait beau être exceptionnelle, la neige et le froid le ralentissaient grandement. Il perdit le fil du temps au milieu de sa course effrénée.
Les traces disparurent petit à petit car un blizzard commençait à se lever. Whoami s'approcha d'une grotte et il entendit une douce mélodie provenant de l'intérieur. Une douce mélodie de... flute.


** Cette musique... **

Whoami entra en trombe en secouant la neige hors de ses cheveux. Il aperçu la demoiselle tapie dans un coin d'ombre, au fond de la grotte, jouant de son instrument afin de tenter -sans doute - de se changer les idées. Tout d'abord ébahis de la chance qu'il avait eu, il remercia le ciel d'avoir retrouvée celle qui occupait son "cœur".
Il s'avança et brula un de ses carreaux de feu avant de l'approcher doucement de la demoiselle pour la réchauffer.


- J'ai compris Gwen... Réchauffe toi maintenant, tu es gelée !

Ils étaient seuls, perdus au milieu des montagnes d'Eronn

_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...


Quartier du commerce et de l'industrie Valnor10

Quartier du commerce et de l'industrie Staff_11
Revenir en haut Aller en bas
http://projet-adreis.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




Quartier du commerce et de l'industrie Empty
MessageSujet: Re: Quartier du commerce et de l'industrie   Quartier du commerce et de l'industrie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Quartier du commerce et de l'industrie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Ilymir-
Sauter vers: