Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 31  Suivant
AuteurMessage
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Dim 17 Juin 2012 - 2:32

Gêné d'avoir en partie attisé la colère de Nuadi, Ridelgald s'empressa te tendre un verre en marmonnant un vague "je veux bien".

Reniflant encore un peu, Nuada avait enfin rendu la liberté et sa tunique à présent humide à Earl. Ce dernier avait d'ailleurs l'air soudain un peu plus fatigué... Les quelques jours de voyage avaient suffit à ramener des couleurs sur ses joues pâles et le régime des nomades, frugal mais équilibré et surtout régulier, semblait lui avoir réussi. Il fallait le regarder avec attention pour retrouver les traces de ses maux anciens ou plus récents, mais des cernes encore discrètes soulignaient ses yeux.

Tout en se brûlant consciencieusement la langue avec le thé qu'il n'avait pas laissé refroidir, trop pressé d'avoir l'air occupé à quelque chose, Ridelgald cherchait comment alléger un peu cette atmosphère de malaise. La mine à nouveau défraîchie de son ex-supérieur le fit hésiter un peu, mais bah... il fallait bien lui changer les idées d'une façon ou d'une autre avant qu'il ne réfléchisse trop.


- Ah au fait mon cap...

Un regard d'avertissement.

- ... monseigneur...

Un soupir excédé.

- ... hem... apparemment il y aura une fête demain soir.
- Mmh, bien bien...

Ah, le jeune seigneur replongeait déjà dans ses réflexions. Il fallait frapper un grand coup.

- La fête de l'Abondance, à ce que j'ai compris. Vous y prendrez part, bien entendu ?
- Mmh, oui oui...

Il y eut quelques secondes de battement, avant qu'Earl ne prenne la peine de réanalyser ce que Ridelgald venait de dire et ne s'étrangle à demi avec son thé.

- De qu... La fête de l'Abondance ?! Ah mais il n'en est pas quest...

Avec un dernier reniflement, Nuada dressa les oreilles, intéressée.

- Alors ça y est ?

Elle vint regarder Earl par en-dessous, l'air curieux.

- Tu l'as trouvée ?
- Je ne vois vraiment pas de quoi tu veux p...
- Une femme.

Entendre la douce et frêle Nuada préciser ses pensées avec autant de décision avait de quoi surprendre... mais après tout elle avait été élevée dans l'idée qu'elle était un être quasi divin, objet de vénération.
Une subite rougeur enflamma les pommettes de l'ex-clerc.


- C-ce n'est pas parce que je n'ai pas de... heu... compagne que je suis disponible au tout venant pour autant !
- Mais c'est une pratique rituelle, une communion avec...
- Mais rien du tout ! Oh et puis de toute façon je ne vois vraiment pas qui pourrait être... gnn... intéressée par ma personne. Le genre Lévitis à lunettes n'est pas vraiment un canon de beauté par ici... ni ailleurs en fait.

Oubliant ses larmes, Nuada eut un petit sourire en coin. Un de ces petits sourires de ceux qui en savent long...

- Re-yn, si tu es persuadé que personne ne te choisira, alors pourquoi ne pas venir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Dim 17 Juin 2012 - 15:14

Un raclement de gorge hésitant retentit soudain.
Une jeune femme à la peau mâte et aux cheveux de jais s'approcha du groupe.

- Excusez moi de vous déranger... Bonjour je m'appelle Mellyna... Je cherche les Illihi...


Dernière édition par Yasmina le Dim 17 Juin 2012 - 19:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Dim 17 Juin 2012 - 18:37

Fanaa, après avoir servi tout le monde, souffla sur son thé avant de poursuivre le jeu de Ridelgald, sans lever les yeux de son breuvage.

- Les lunettes, c'est un détail, cela s'enlève. La preuve, tu ne les as même pas sur le nez. Et plus d'une fille te regardera, ça ne fait aucun doute. L'exotisme, cela attire tu sais. Un beau jeune homme comme toi, plein de contrastes, un teint doré qui fait ressortir ces cheveux pâles et ton regard, non vraiment tu n'as pas à t'inquiéter. Elles te regarderont. Tant que tu ne diras rien qui les fasses fuir. Oh mais ! Il y avait une femme non ? Oui, avec toi, je ne me souviens pas bien mais ta fiancée levitis là ... 'Kuren je crois ...

Cela était flou. Elle se rappelait d'un Earl marchant main dans la main avec une grande femme aux cheveux blancs, au moins aussi "chaleureuse" que lui. En même temps, imaginer Earl tenir la main de quiconque était plutôt bizarre.

C'est à ce moment qu'ils furent interrompus par l'arrivé d'une personne qui n'était pas du peuple du désert. Ou alors qui avait été tellement métissée qu'on ne le devinait plus au premier coup d'oeil. C'était bien, ça allait changer les idées de tout le monde. Enfin peut-être.


- Les Ilahi vous voulez dire ? Ce sont les plus beaux à cette table, ceux qui ont des chevelures de phenix, impossible de se tromper ! les désigna-t-elle fièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Dim 17 Juin 2012 - 20:25

Elle osa tourner son regard vert et turquoise vers les êtres à la chevelure de feu. L'exaltation la gagna.

*C'étaient eux ! Enfin ! Après cinq longues années de voyage, d'espoir et de souffrance ! *

Son excitation ne fut que passagère. Elle était d'autant plus gênée d'avoir interrompu la conversation que malgré son ton aimable, la jeune fille qui s'était adressée à elle, avait continué la conversation et que son contenu paraissait privé et même sensible.
Elle était si franche, presque enfantine et si jolie elle-même. Mellyna se remit de sa stupeur et prit un ton plus respectueux, cérémonial.


- Je m'excuse pour mon manque de courtoisie, je ne connais pas vos coutumes, je pensais me renseigner dans ce temple, pas vous rencontrer dès mon arrivée. Je vais me retirer dehors, envoyez-moi chercher quand vous vous sentirez près à me recevoir, si vous m'en sentez digne.
J'ai une requête à vous soumettre Ilahi, je suis venue de loin, j'espère que vous accepterez de l'écouter et peut-être d'y répondre.

Elle s'inclina dans une profonde révérence avant de se retourner d'un mouvement gracieux et de s'éloigner en silence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Lun 18 Juin 2012 - 0:07

Trop occupée à s'amuser des expressions d'Earl qui virait au rouge écrevisse sous les compliments de Fanaa, Nuada ne remarqua la nouvelle venue qu'au moment où elle se retirait.

Elle resta un doigt sur les lèvres, une petite ride de réflexion en travers du front.


- Il n'y a jamais eu autant de gens étrangers à la tribu à atteindre le temple...

Les nomades ne se laissaient pas convaincre facilement, d'habitude. Le caractère sacré du sanctuaire était trop bien ancré dans leurs croyances.

- Mmh... oh, mais oui, sans doute est-ce notre eyerash du village du couchant qui a ramené une invitée dans ses bagages !

Les anciens n'auraient sans doute pas été d'accord, mais à présent que Nuada connaissait le monde extérieur, voir de nouvelles têtes assez peu au fait des coutumes locales ne lui semblait pas un inconvénient.

Ayant décidé d'accorder sa clémence à Earl qui avait l'air de vouloir disparaître dans les coussins à la perspective de la fête de l'abondance, la jeune fille estima qu'un nouveau sujet de conversation serait le bienvenu.


- Heu... ohé ! Vous pouvez rester, si vous voulez. Et nous expliquer le motif de votre venue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Lun 18 Juin 2012 - 10:18

A ces mots, elle interrompit ses pas et regagna lentement la lumière.
Elle cherchait par où commencer pour ne pas être trop longue sans pour autant amoindrir ses chances d’obtenir ce qu'elle voulait. Elle pensa alors à Thani l'Eyerash, ce qui la mit sur la voie.


*L'être sacré ne l'avait pas appelée par son prénom, elle devait donc se représenter, oui, c'était un bon début.*

Elle s'approcha mais n'osa pas s'assoir, malgré son épuisement, pour ne pas commettre plus d'impair.

- Je vous remercie de perdre de votre précieux temps avec mon histoire. Je m'appelle Mellyna Daheni, je suis une Dédrane, je suis partie depuis cinq ans de ma précieuse forêt dans l'espoir de retrouver quelqu'un qui m'est cher. Qui m'était cher serait un terme plus exact.

Ses yeux se voilèrent mais elle était trop fatiguée et trop déshydratée pour pleurer.

Lor est parti depuis plus d'un demi siècle maintenant, il m'avait promis de revenir, mais je n'ai eu aucune nouvelle. Alors je suis partie à sa recherche. En chemin, j'ai rencontré Thani, comme je suis curieuse de toutes sortes de savoir, et que je ne savais pas où aller précisément, je l'ai suivi. Il n'est pas très bavard mais a bon cœur, il m'a toléré.
Ne vous inquiétez pas, il ne m'a livré aucun de vos secrets. Il m'a appris votre existence bien après que je lui ai compté mon histoire. Je lui ai, selon ses propres termes, sauvé la vie, et en remerciement il m'a convié à le suivre dans son village natal et à tenter de vous rencontrer. C'est ainsi que je me suis retrouvée ici, il a beaucoup de travail avec la tempête et n'a pas pu m'accompagner.
Je ne sais pas si cela fait parti de vos attribution mais pouvez vous me dire si Lor Filhir est vivant ? Et s'il l'est si il est heureux ?
S'il est mort je pourrais enfin le pleurer. S'il est vivant et heureux l'oublier...

Elle n'avait pas voulu mettre ainsi à nu ses sentiments devant des inconnus mais ses mots si longtemps retenus étaient sortis tout seul. Elle savait enfin ce qu'elle cherchait, c'était d'être délivrée de cette attente et de cette incertitude. Même s'il fallait passer par le chagrin ou la déception de la trahison. Car malgré son grand âge, son âme était encore celle d'une jeune femme. Elle ne savait plus quoi rajouter, ni comment se justifier, son éloquence avait mis les voile quand la détresse de sa peine avait enserrée sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Lun 18 Juin 2012 - 18:22

Nuada pencha la tête sur le côté, un peu comme Sheitan quand il était perplexe.

- Mais... celui que vous cherchez, est-il seulement de notre peuple ?

La jeune fille reposa le verre qu'elle avait à la main et fit un geste vers les coussins entassés de l'autre côté de la table basse aux lourds pieds d'argent, invitant la dénommée Mellyna à s'asseoir. Il était coutume de s'asseoir lorsqu'un des guides du désert était assis, ou du moins s'incliner. Après tout, nulle personne du commun n'était censée regarder de haut un être divin. Mais pour l'aimable Nuada, il était surtout plus confortable de discuter sans se dévisser le cou pour fixer son interlocuteur. Et puis la Dédrane avait la mine de quelqu'un qui aurait besoin d'une bonne nuit de sommeil.

- Et quand bien même, même si les Ilahi sont les guides des tribus nomades de cette partie du désert, cela ne signifie pas qu'ils connaissent chacun d'entre eux.

Nuada se carra d'avantage dans ses coussins.

- Peu importe ce que peuvent affirmer les prêtres, les Ilahi ne sont pas omniscients. Nous n'avons que... qu'une sorte de vue globale des choses, simplement parce que nous savons voir et écouter. Sauf exceptions, les détails ne sont pas à notre portée... et ils ne nous aideraient pas dans notre rôle. C'est un peuple dont il faut s'occuper, pas de chaque personne.

Elle sourit, tempérant ce que ses paroles pouvaient avoir de définitif.

- Cependant si vous pensez qu'il peut se trouver dans un de nos villages des falaises, vous êtes libre de le chercher. Libre aussi de demander à ceux que vous croiserez s'il pourrait faire partie d'une des familles nomades qui sillonnent le désert, ou simplement s'ils l'on croisé un jour passé.

Et elle recommença à siroter son thé avec application, sans s'étonner de l'allusion à "un demi-siècle" qui avait pourtant de quoi choquer toute personne ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mar 19 Juin 2012 - 9:52

Nuada. Chère Nuada toujours gentille, toujours ouverte, toujours à l'écoute. L'arrivante s'était adresée aux deux esprits, mais seule Nuada avait répondu à son appel. Belle et adorable Nuada.

- Un demi-siècle ? couina Fanaa.

La jeune fille avait caché le bas de son visage dans ses mains et ses grands yeux violets brillaient de larmes qu'elle retenait à grand peine. Trop émotive. Elle était trop émotive et pleurait trop facilement. Seulement l'histoire de Mellyna faisait tristement écho à la sienne même si, dans le cas de la dédrane était à un tout autre niveau. Cinquante année, elle l'attendait depuis cinquante année ! Depuis toute une vie ! Et c'est seulement après tout cela qu'elle songeait à peut-être l'oublier. Cette femme était un modèle de patience, de foi, d'amour, de fidélité.
Son visage nullement ridé ne paraissait pas l'âge qu'elle aurait dû avoir et elle n'avait aucune mèche de cheveux blanchis dans ses cheveux noirs. Plus noirs encore que ceux de Fanaa.

Luttant toujours contre les sanglots qui menaçaient, se forçant à retrouver son calme (sans succès), Fanaa lâcha un dernier :


- Je vous souhaite de le retrouver. Sincèrement.

Puis elle s'essuya nerveusement les yeux et servit un verre de thé à la visiteuse pour se donner une contenance ... avant de resservir tout le monde finalement. Mais la théière se retrouva vide avant de pouvoir désaltérer de nouveau Nuadi (ainsi que Ridelgald et elle-même qu'elle servait en dernier). La danseuse se leva dans le but de trouver les cuisines, horrifiée à l'idée de laisser vide le verre de l'Esprit. Ele n'eut pas fait plus de quelques pas qu'une jeune femme se présenta avec une nouvelle théière, pleine et brûlante celle-là. Fanaa la remercia grandement et put finir son tour de table pour se cacher le museau dans le joli verre décoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mar 19 Juin 2012 - 11:31

Mellyna fut touchée par la sollicitude de ces yeux violets où l'on pouvait lire toute la sincérité de ces paroles. Par celle de Nuada aussi, d'une certaine manière, elle sentait qu'elle était plus gentille qu'elle ne l'aurait du et le silence de son jumeau était, ô combien, éloquent.

- Merci pour le thé. Il ne faut pas pleurer autant pour les autres, la vie nous réserve bien assez d'épreuve personnelle... Je ne voulais pas vous rappeler de mauvais souvenirs.

Elle sourit à Fanaa, un sourire qui se voulait chaleureux et réconfortant mais d'où perçait une pointe de mélancolie.

*Ce doit être l'âge, je fais tout un drame de cette histoire, je devrais me rendre à l'évidence...*

- Merci d'avoir écouté ma question et d'y avoir répondu. Il n'est hélas pas de votre peuple mais du mien. J'ai commencé par chercher dans toute la forêt avant de découvrir le vaste monde. J'aurais dû me douter que l’omniscience est réservée aux crédules... Thani avait l'air de tellement vous vénérer que je me suis laissée convaincre.
Peut-être mon destin n'est tout simplement pas de le retrouver... Dans tous les cas, il serait une personne âgée maintenant... Je suis simplement idiote de l'avoir attendu toutes ces années. C'est juste difficile de se trouver un but dans la vie.

* Ah ! Je repars dans le pathos, qu'elle vieille radoteuse je fais ! *

- Et merci de votre hospitalité aussi. Je vais rester jusqu'au départ de la prochaine caravane si vous me le permettez. J'ai des dons de guérisseuse, je pourrais vous aider à soigner les blessés en échange...

* J'avais commencé mais Thani m'a envoyé ici au bout de vingt-quatre heures. Il pensait surement que je ne dormirai pas avant de les avoir vu, ce qui n'est pas si farfelu que ça. *

C'est ce moment que choisit un petit museau bleu-vert recouvert d'écaille pour sortir de son décolleté.

- Ah mais, poussin ! Reste au chaud, je vais te trouver un bon feu tout à l'heure, tu pourras te blottir dedans à ton aise, promis.

Ses paroles et ses yeux passèrent en un seul instant à l'adoration maternelle la plus totale.
Le dragon minuscule qui l'avait trouvée dans le désert, n'avait plus jamais voulu la quitter. Il était pourtant trop jeune pour sortir du plein désert et de sa chaleur vivifiante. Thani s'était contenté de rester de longues heures la bouche ouverte avant que Mellyna ne lui en fasse la remarque. Il avait conclu que l'on n'allait pas contre la volonté d'un dragon... Elle s'était donc faite adopter par la petite chose qui coulait le long de son bras pour se blottir dans la paume de sa main en roucoulant.
Apercevant les autres personnes autour de feu, il entreprit de faire le tour du propriétaire et de sentir tous les occupants de la pièce. Fanaa eu droit à un long ronronnement amical, les autres à un petit coup de museau de propriétaire sur la main. Il s’arrêta net quand il aperçut les Ilahi, resta à les scruter, roulant des yeux interrogateurs.







Dernière édition par Mellyna le Mar 19 Juin 2012 - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mar 19 Juin 2012 - 12:38

Earl, resté silencieux et apparemment indifférent jusque là, se raidit instinctivement à la vue de l'espèce de lézard draconique qui se promenait avec candeur dans une pièce infestée d'humains.
Nuadi avait légèrement relevé la tête depuis l'angle dans lequel il poursuivait sa bouderie. Il fixa le Lévitis comme s'il attendait une réaction plus marquée, avant d'échanger un bref coup d'oeil avec sa soeur pour la première fois depuis qu'ils étaient rentrés. Cette dernière se contenta de hausser les épaules tout en articulant en silence "pas encore...".

Les yeux d'ambre s'étaient juste étrécis. Sans qu'Earl sache trop pourquoi, le comportement trop "familier" de l'animal le hérissait.

Ceci étant, cela devait bien faire un siècle qu'on n'avait pas croisé de jeune de cette espèce. Au point qu'on la considérait comme éteinte... ou imaginaire, puisqu'on n'avait pas non plus vu d'individu adulte -plus difficile à confondre avec un vulgaire lézard- de mémoire d'homme... enfin, d'homme crédible. Seuls les livres et les histoires traditionnelles en parlaient encore.


- Hum...

Earl choisit d'ignorer la bestiole et se força à s'intéresser à son thé, même si la boisson lui rappelait le souvenir désagréable de sa tentative d'empoisonnement.

- Première fois que je vois une telle concentration de soigneurs au fin fond de nulle part. Enfin...

Il fronça les sourcils en réalisant qu'il ne pouvait plus vraiment être inclus dans cette catégorie. Il se leva.

- Je pense que je vais en profiter pour aller me décrasser de ma nuit... tout seul, cette fois-ci.

Il fit peser un regard lourd sur Fanaa qu'il soupçonnait d'avoir fait plus que s'amuser avec ses cheveux, avant de tourner les talons.
Nuada leva les yeux au plafond, peu surprise par son manque de politesse à l'égard de leur invitée. Ce qu'il pouvait avoir la tête dure, par moment... On aurait dit Nuadi, en beaucoup mieux contrôlé. Décidément...


- Eh bien je ne peux que vous souhaiter bonne chance dans vos recherches, Mellyna.

Elle se leva à son tour en réprimant une petite grimace. Elle se sentait lourde et un peu engourdie.

- Nous devons vous laisser : les cérémonies de l'abondance sont longues à préparer et...

D'un petit geste, elle balaya la fin de sa phrase. Dans son dos, un grognement lui appris que Nuadi aurait préféré oublier ça. La chaleur au dehors était à présent écrasantes, mais ç'aurait été autrement plus confortable que les mélopées un peu discordantes des Anciens. Rester des heures à supporter ça, franchement...

- Oh, et si vous recroisez l'eyerash, dites-lui de passer au temple. Il a de l'ouvrage qui l'attend, même s'il n'y a pas d'urgence immédiate. Avec le désordre d'après la tempête, les messagers risquent de tourner en rond longtemps avant de le trouver au milieu des troupeaux des différents villages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mer 20 Juin 2012 - 1:01

Fanaa avait souri à l'apparition de la petite bête bleu-vert et s'était dit que si une petite bête du désert s'était prise d'amitié pour Mellyna, c'est qu'elle était assurément une personne spéciale. L'accès de mauvaise humeur d'Earl ne l'avait pas choquée outre mesure c'était presque un trait de sa personnalité. Mais elle avait évité son regard lorsqu'il avait précisé "seul" et lui avait tiré la langue, en prenant garde à ce qu'il ait déjà le dos tourné et ne la voie pas. Le but n'était pas de le provoquer c'était juste ... comme ça. Simple satisfaction personnelle.

Dans le même mouvement qu'Earl, les esprits avaient amorcé un mouvement de repli pour quitter la salle. La réunion de "famille" était donc ajournée ... quel dommage ...

- Nuada !

Fanaa se remit vite debout sur ses jambes, joignit les mains et inclina la tête.

- S'il te plaît dis moi si je peux faire quoi que ce soit. Nettoyer ta chambre, tresser tes cheveux, t'aider à t'habiller, te servir un autre thé ... te faire la lecture même ! Enfin selon ce que vous utilisez comme signes bien entendu. Oui non en fait je ne saurais certainement pas les lire ni prononcer comme il le faut. Excuse moi c'était bête. En tout cas si tu veux que j'aille aider en cuisine, ou au temple, ou dans un village ou ... je ne sais où, je t'en prie confie moi n'importe quelle tâche. Tu nous héberges alors je ne peux pas me contenter de profiter de ta bonté sans rien donner en retour. Ce n'est pas bien et je me sens mal à l'aise. Il faut que je fasse quelque chose s'il te plait. Quelque chose d'utile. Alors demande moi.

Elle jeta un coup d'oeil à Mellyna et courba un peu plus le cou.

- Et aussi ... s'il te plaît est-ce que je pourrais emmener cette femme dans la pièce où nous dormons ? Elle a besoin de repos mais je ne voudrais pas abuser. Surtout si tu trouves que j'exagère ... dis le moi. Je ne voudrais pas te manquer de respect ou quoi que ce soit de ce genre. Je t'assure.

Fanaa, depuis qu'elle s'était réveillée, avait eu tout le temps de ressentir de la culpabilité d'être là ... d'avoir cette chance, d'avoir pu se laver, dormir, de pouvoir côtoyer son cher esprit du feu ... et de s'être fait servir. Non mais franchement, elle ? Fanaa ? Elle ne pouvait s'empêcher de se dire que e n'était pas normal et de se sentir mal. C'est pour cela qu'elle avait tenu à servir le thé. mais cela n'était rien, c'était un geste facile. Elle avait pensé à nettoyer la salle du sauna la veille, mas épuisée elle n'avait pu s'y résoudre. Et puis il y avait le fait qu'elle n'était pas chez elle, et que l'on ne bousculait pas des règles et des habitudes pour son bien être personnel lorsque l'o était qu'une invitée en la demeure. Et encore une "invitée" n'était pas le terme exact vu qu'ils avaient plutôt fait irruption sans prévenir qu'autre chose.

Fanaa releva les yeux pour poser un regard tendre et adorateur sur "son" esprit. Nuada et Nuado resteraient toujours "ses" esprits, ceux qu'elle avait trouvé au bord d'une fontaine. Nombreux souvenirs restaient flous, mais les cheveux de flamme mouvant que Nuada lui avait fait l'insigne honneur de laisser toucher ce jour-là, la première vision de ces êtres crépitants, elle ne l'oublierait probablement jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mer 20 Juin 2012 - 11:53

Nuada cligna des yeux, un peu perplexe.
Les voyages à Médiévir lui avaient appris qu'en général les gens ne servaient pas les autres, sauf si c'était nécessaire ou si on le leur demandait. Aider ou rendre service, quelle qu'en fut la raison, était une chose, jouer les domestiques en était une autre.


- Mais Ti'cara, tu n'as pas besoin de...
- Elle le veut, c'est tout, coupa Nuadi avec une certaine impatience. Alors suggère-lui quelque chose, n'importe quoi.

Nuada prit le temps de réfléchir, cherchant quoi répondre. Les Ilahi ne commandaient pas, ils n'étaient que des guides, nul n'était obligé de les écouter s'il ne le désirait pas. Et on subvenait à leurs besoins et à leur désirs avant même qu'ils ne les formulent. Alors comment faire pour ordonner quelque chose ?
Elle fut tentée d'ordonner de ne rien faire, mais justement Fanaa voulait une activité. Alors quoi ?


- Cara, les amis ne sont pas forcés de se rendre utiles, tu sais ? Enfin bon, si tu y tiens...

Nuada claqua des doigts. Elle tenait son idée.

- Oh, j'y pense ! Les enfants ! A cette heure-ci, ils ont l'habitude de venir muser du côté des escaliers de l'entrée. Ici nous n'avons pas de livres, ce sont des objets trop fragiles, difficiles à conserver. C'est par l'exemple et la parole que nous transmettons notre savoir à ceux qui ont envie de l'écouter. Les enfants sont curieux, ils veulent tout connaître. Aujourd'hui tous les adultes ou presque sont occupés par la fête à venir. Si tu veux, tu peux essayer d'aller leur raconter les endroits que tu as visités, la couleurs des feuilles des arbres lointains, les animaux d'au-delà du désert... enfin ce que tu veux, ce qu'il te semblera utile de leur expliquer. Les anciens n'aiment pas qu'on puisse leur donner l'envie de partir -ils sont si peu nombreux-, mais je pense que ça serait bien qu'ils sachent ce qu'il y a de l'autre côté des dunes. Après ils feront ce qu'ils voudront de ce savoir.

Elle haussa les épaules en souriant.

- Ils baragouinent à peu près le langage commun, mais au pire des dessins dans le sable...

Elle se détourna pour rejoindre Nuadi qui faisait encore la tête sur le seuil de la pièce.

- Oh, et vous pouvez tous considérer les pièces qui ne nous sont pas utiles dans l'immédiat comme les vôtres. Il y a largement assez de salles ici. Ce temple a été conçu pour pouvoir accueillir tout un peuple en cas de besoin, mais entre les nomades et les habitants des villages des falaises... cet endroit est un peu vide, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mer 20 Juin 2012 - 23:30

Fanaa ouvrit les bras et s'avança à pas mesurés vers Nuada pour l'étreindre des plus affectueusement. La tête sur son épaule, Fanaa sourit.

- Je peux, hein ? Je suis toute propre maintenant, je ne risque plus de te salir.

Fanaa la pressa contre elle, tout en faisant attention à la petite crevette qui poussait dans le ventre de l'esprit.

- Merci Nuada, meci merci à toi.

La jeune fille se redressa pour caresser le visage parfait et doré de son regard de tanzanite, puis se permit de remettre doucement une mèche de cheveux rouges en place.

- Bénie sois-tu, ou louée, ou ... ce que l'on doit dire de vous, Nuada et Nuadi, Poissiroi et Poissireine, hihi ! Bien, je vais vous laisser aller.

Fanaa n'arrivait pas à détacher son regard des iris d'or de la jeune fille sacrée. Les deux lacs profonds aux reflets mystiques étaient hypnotisés par les deux soleil face à eux et ne pouvaient s'en détacher, cherchant leur lumière, la chaleur qu'ils dispensaient. Elle ne résista pas à l'étreindre encore une fois et en profita pour lui murmurer à l'oreille :

- Je t'aime Nuada, tu sais ?

Puis, toute joyeuse, elle relâcha son étreinte pour se tourner vers Nuadi.

- Loué sois tu Nuadi toi aussi. Et s'il te plait, sois gentil avec ta soeur, elle est fatiguée et son état n'est pas facile tous les jours. Ecoute, s'il te plait, fais attention à elle. S'il te plait, Sacré. S'il te plait.

Son s'était fait grave pour sa supplique, mais ses iris violettes pétillèrent de nouveau.

- Je préfère quand mes deux esprits s'entendent bien et sont heureux, je suis sure que c'est de meilleur augure pour tout le monde !

En vitesse, elle piqua un petit bisou sur le grognon Nuadi, puis tournoya sur elle-même pour se diriger vers Mellyna.

- Et maintenant Cara s'envole et vous laisse à vos tâches ! Viens Mellyna, je vais te montrer notre chambre !

Vite ! Partir avant que Nuadi ne soit encore plus faché. Le voir colère faisait de la peine à la danseuse, et encore plus car il fallait être buté ou aveugle pour remarquer que cela rendait Nuada malheureuse. Elle saisit Myllena par le bras et la mena au-dehors de la pièce, vers la salle des coussins où elle avait passé la nuit. Fynarine y dormait encore.

- Si tu veux te reposer, tu peux t'installer là, tu es fatiguée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mer 20 Juin 2012 - 23:49

- Ton prénom c'est Ti'cara ? Je te remercie pour ton aide. Je suis vraiment morte, j'ai cru que j'allais m'endormir pendant que je parlais !

Elle murmurait pour ne pas réveiller la femme endormie.

- Je vais coucher le petit dans le feu et étendre mes couvertures de ce côté-ci.

Elle désigna un recoin inoccupé, les coussins et les tissus rendaient l'atmosphère agréable et chaleureuse. Pas de la chaleur torride qui régnait dehors, une chaleur presque "familiale".

- Tu sais s'il y a une pièce où je pourrais faire un brin de toilette avant ? J'ai bien peur de réveiller ton amie si je reste dans cet état là...

Elle émit un reniflement dédaigneux envers elle-même. Elle ne voulait pas trop abuser de sa gentillesse mais avec son habileté coutumière, elle serait capable de déboucher dans la mauvaise pièce, pile au mauvais moment. La fatigue avait tendance à démultiplier ce genre de situations gênantes et elle ne tenait pas à rallonger la liste, déjà faramineuse, de ses gaffes.
En voyant le dragon, les serviteurs l'avaient tous fuis dès son entrée dans le temple. Il avait eu plus peur d'eux que eux de lui, et il avait trouvé un refuge réconfortant dans les vêtements de sa compagne. C'est à cause de cela qu'elle avait fait irruption dans la pièce sans être annoncée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Jeu 21 Juin 2012 - 0:53

- Le feu ? Fanaa fut prise de court par cette demande saugrenue et elle ne put s'empêcher de pouffer, ce qui fit grogner et se retourner dans son sommeil la dédrane endormie.

La jeune fille mit une main sur sa bouche et s'immobilisa un instant, mais Fynarine ne se réveilla pas. Elle fit alors signe à Mellyna de la suivre dans le couloir qui menait à la salle des ablutions. La grande pièce carrelée au centre de laquelle se trouvaient les pierres brûlantes sur lesquelles on versait de l'eau pour se nettoyer avec la vapeur produite alors.

- Excuse moi je ne voulais pas me moquer mais ... du feu ? Alors que la température est brûlante dehors ? l'idée m'a parue incongrue c'est tout. Excuse moi. Il y a du feu ici, sous les pierres ... mais tu voudras sûrement dormir avec lui, et tu ne peux pas t'installer ici pour cela. Il ne faudrait pas gêner. Tu es d'accord ?

Fanaa lui indiqua le recoin où était rangés les poudres et les onguents destinés à laver et parfumer.

- Il faut utiliser le moins d'eau possible, tu comprends il ne faut pas gâcher.

Elle s'assit directement sur le sol et tâta ses cheveux sombres en nattes enroulées autour de sa tête pour vérifier qu'aucune mèche folle ne s'en échappait. Elle gardait le regard levé vers Mellyna.

- Je m'appelle Fanaa. Ti'carra ou Carra c'est ... Elle rougit et ses yeux se teintèrent de tendresse tandis qu'elle remontait ses genoux vers sa poitrine et les entourait de ses bras ... c'est le nom que me donne Nuada. Un nom qu'elle chérissait, cela se lisait sans effort sur son visage. Nuada est mon amie ... et elle est la mienne ... J'aurais voulu lui rapporter bien plus qu'une seule fleur ...

Fanaa cligna des yeux et reporta son attention sur Mellyna.

- Tu as dit que tu avais sauvé la vie de Thani. C'est bien ! Que s'est il passé ? oh ! Tu dois te reposer excuse moi. Tu veux que je te laisse ? Nous pourrons parler plus tard, quand tu seras en forme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Jeu 21 Juin 2012 - 16:11

Mellyna réfléchit un instant.

-Ah, Fanaa alors, c'est joli.

Elle sortit délicatement de son corset en dentelle la bestiole qui était repatie y trouver refuge. Elle le posa près des pierres brûlantes, il se mit aussitôt dessus et ronronna de bonheur en fermant ses paupières.

-Il se reposera dans ce feu le temps que je me prépare puis il dormira avec moi à côté... Cela devrait suffire, je suppose... Au pire, il ira se mettre au soleil sur un toit et reviendra plus tard. Je ne pense pas que les gens d'ici lui feraient du mal.
Ca ne me dérange pas de te parler de cette histoire pendant que je me lave, mais après j'irai me coucher. Tes tresses sont très jolies, c'est toi qui te les ai faites ? Ca doit être pratique pour bouger...
Si tu es une amie de Nuada, je pense que je peux tout te raconter, il ne m'en voudra pas.

Amie avec des esprits, cela forçait le respect. Elle déroula avec un soupir d'aise ses propres cheveux collés par la sueur et le sable. Elle les avaient enroulés dans des foulards colorés mais ça ne tenait pas longtemps en place. Tout en se déshabillant, elle commença son histoire :

-Thani est quelqu'un de calme et de posé mais il ne sait pas bien maîtriser ses accès de colère.

Elle se tut un moment pensive, entreprit de délasser ses sous-vêtements.

-De ce que j'ai pu voir jusqu'à présent, ça à l'air d'être une des particularités des mâles du pays du feu...
Bref, dans un village de Fedoran, il a commencé à se disputer avec des personnes (qui avaient l'air peu recommendables) au sujet d'un animal en cage qu'ils maltraitaient. Il est un digne représentant des Eyerashs, les animaux sont toute sa vie. Je pense qu'il les aime plus que les humains. Comme ces imbéciles se sont moqués de son intervention et ont continué à donner des coups de bâtons au malheureux. Il a sorti son épée et leur a dit de se battre contre quelqu'un à leur mesure.

Un sourire amusé étira ses lèvres pendant qu'elle entreprenait de se décrasser avec mille précautions, respectant la mise en garde de Fanaa au sujet de l'eau.

-Ils étaient cinq, bien musclés, comme toute bonne brute qui se respecte, il en assoma deux mais et au bout d'un moment il n'en menait pas large et venait d'être désarmé. Quand le sixième est arrivé par derrière et a essayé de l'embrocher, je suis intervenue. Il fallait agir vite, aussi un vieux réflexe du temps de la forêt est revenu.
Je sens l'agressivité des gens, je me calque sur la leur et je me mets à leur niveau en quelque sorte... C'est inconscient, je n'arrive pas à le maîtriser. Du coup je crois que j'en ai tué certains...

Son regard fut, un instant, juste un tout petit instant, assombrit par le regret.

-J'ai pris Thani sur une épaule, l'animal sur l'autre et j'ai couru jusqu'à la forêt la plus proche avant l'arrivée des gardes. J'ai libéré le petit carnivore et soigné Thani et voila...

Elle n'osa pas regarder Fanaa dans les yeux, elle espérait que ça ne changerait pas l'opinion favorable que le jeune fille semblait avoir d'elle. Elle entreprit de brosser ses cheveux en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Lun 25 Juin 2012 - 15:20

Fanaa resta quelques secondes à fixer sur Mellyna d'immenses yeux arrondis de surprise, puis elle fit un grand sourire joyeux.

- Mais c'est génial ! Ca fera une super histoire à raconter aux enfants ! Tu te rends compte, tu es une héroïne ! Des méchants attaquent un pauvre animal, un Eyerasj essaie de lui venir en aide, il a du mal à résister et tout d'un coup, tadam ! Une mamie qui a oublié de vieillir arrive, botte le derrière des méchants - je préfère ne pas leur dire que tu les as tués - hop ! met l'eyerash sur une épaule, prend l'animal et court mettre ce petit monde à l'abri dans la forêt ! C'est génial j'adore ! Surtout que tu es toute jolie et qu'on ne croirait pas au premier regard que tu dissimules autant de force. Je te remercie beaucoup de m'avoir raconté ton histoire.
Je vais donc te laisser te reposer, sois assurée que personne ne fera de mal au petit dragon, vu les réactions des esprits tout à l'heure. Et de toute façon je sus sure qu'ici personne n'es cruel envers les animaux.
Quand tu seras réveillée, plus tard, je te ferais des nattes à toi aussi si tu veux ! C'est pratique quand on ignore à quel moment on aura du temps pour s'occuper de ses cheveux.
Alors repose toi bien !

Fanaa quitta le sauna pour traverser la chambre, ce qui réveillé Fynarine au passage. La demoiselle bailla, s'étira, puis se leva, décrétant qu'elle avait assez dormi. Elle suivit Fanaa jusqu'à la pièce où ils avaient laissé Ridelgald, et y but le thé que la danseuse lui servit.

- Fynarine, si tu veux savoir ce que tu as raté ce matin, demande à Monsieur Ridel. Moi je serai en bas, Nuada a dit qu'il y avait des enfants !

Un petit signe de la main et Fanaa les laissa en tête à tête pour trouver là où mes petits passaient leur temps en ce moment-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mar 26 Juin 2012 - 8:42

Le soleil commençait déjà à taper fort et l'air semblait onduler sur la crête des plateaux. Il ne restait plus qu'une bande d'ombre projetée par les falaises, une toute petite bande encore épargnée qui allait en s'amincissant.

Quelques enfants s'étaient réfugiés là, dans l'angle des escalier monumentaux qui montaient vers le temple de pierre. Ils devaient être cinq ou six, pas plus.
Etait-ce le seuls enfants pour tous les villages des falaises les plus proches ? Cela faisait vraiment peu.

Les plus petits s'étaient assis dans le sable pour regarder les préparatifs dans le campement temporaire installé par la caravane.
Les nomades ne partiraient pas avant la fête de l'abondance, il s'agissait d'un événement trop exceptionnel. Mais dès que cela serait terminé, ils reprendraient leur route vers les dunes innombrables. Les sirleks auraient tôt fait de dévorer jusqu'à la dernière épine des buissons des alentours.

Les enfants les plus âgés grimpaient sur des tronçons de colonnes à demi effondrées avec une agilité de chèvres.

L'aîné de la petite troupe devait avoir treize ans, le benjamin quatre ou cinq. Leurs tignasses un peu embrouillées étincelaient de reflet de feu, de cuivre ou de charbon, longs, court, tressés ou non, mais pour la plupart déjà pleins de sable de bon matin. Ils arboraient de nombreuses égratignures sur leurs peaux dorées, comme des blessures de guerre qui témoignaient de leurs escapades dans les falaises abruptes.

Sacrée ou non, la belle Nuada devait savoir s'y prendre pour capter et conserver l'attention d'un pareil auditoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mar 26 Juin 2012 - 10:49

Fanaa était sortie trop vite, Mellyna n'avait rien trouvé à répliquer au "mamie". Elle ne paraissait pas effrayée le moins du monde et cela fit plaisir à la Dédrane.

*Si tout le monde était aussi tolérant qu'elle ma vie aurait été bien plus agréable.*

Le pièce de repos était désormais vide, tant mieux, elle s'y sentirait plus en sécurité. Le petit s'était endormi et elle n'avait pas eu le courage de le déloger de son nid de braises.
Une couchette avait été préparée pour elle, avec un soupir de reconnaissance elle s'y blottit et tira les couvertures. Elle était devenue terriblement frileuse depuis sa traversée du désert.


*Ou est-ce depuis ma rencontre avec le dragon ? Ces petites bêtes ont l'air sacré ici au vu de leurs sculptures, qui sait quels pouvoirs ils possèdent ? Il faudra que je me renseigne.
Thani va me tuer, je ne pensais pas que Fanaa voulait raconter ça aux enfants... Aïe, aïe, il ne va pas apprécier... Bah, tant pis ça lui apprendra à être humble ! Il ne faut pas que je dorme trop longtemps mais je ne pourrai pas faire l'aller-retour jusqu'au troupeau où se trouve L'Eyerash sans me reposer. Au pire Thani viendra de lui -même, il sait où je me trouve. ... *

Le sommeil emporta le reste de ses réflexions dans un néant réparateur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Jeu 28 Juin 2012 - 19:35

Rafraîchi, Earl fit mine de retourner à la salle qui leur avait servi de salon de thé... mais la vision de Ridelgald et Fynarine seuls dans la pièce le poussa à faire un pas de côté pour se dissimuler derrière un des montants de la haute porte voûtée avant qu'ils aient pu le repérer.
Avec un haussement d'épaule et un sourire en coin, le Lévitis fit demi-tour.


- Allez, allez. Bon, que faire, maintenant ?

De fait, c'était une question qui méritait réflexion. Il se sentait en trop bonne forme pour rester à paresser sur un lit ou même juste assis quelque part, mais pas assez pour allez bien loin, et encore moins en plein soleil.
Il lissa pensivement les gants qu'il avait passés par dessus les bandages de ses mains et de ses avant-bras.
Bah, il n'avait qu'à aller prendre l'air tant qu'il restait de l'ombre dehors. D'ici à ce que le soleil soit au zénith, Ridelgald et la Dédrane auraient fini de discuter... enfin sans doute.

Une certaine effervescence régnait dans le hall d'habitude si calme : hommes et femmes allaient et venaient, portant divers objets. Au dehors, le campement temporaire de la caravane avait changé de disposition depuis la veille, dégageant un large espace circulaire au centre de la vallée. Les tentes étaient plus nombreuses, aussi : à l'annonce de la seconde fête de l'abondance de l'année, de nouvelles familles nomades s'étaient mises en route vers le sanctuaire. Les plus proches avaient atteint la vallée dans la nuit, et les derniers arriveraient dans la soirée du lendemain, juste avant le début des cérémonies.
Ce rappel des festivités à venir renfrogna le Lévitis qui, tout à ses pensées, ne vit pas venir une ombre dans son dos. Un grondement d'avertissement le rappela à la réalité, mais un peu tard : une, deux, trois paires de bras tentaient de l'étrangler.


- Re-yn !
- Eyn !
- Nynyn !

Trois des plus petits des enfants lui pendaient à présent au cou, le faisant ployer sous la charge. Perchée au sommet d'une colonne encore debout d'où elle pouvait surveiller les petits marche-debout, Rayah se rallongea paresseusement, les moustaches retroussées, avec un grognement qui ressemblait à un soupir exaspéré. Eh quoi, elle l'avait prévenu à temps, il aurait pu éviter ça, quand même !
Earl se retrouva donc assis sur la dernière marche des escaliers, à demi enseveli sous une montagne de gamins poussiéreux.


- Gnn... je-vous-ai-dit-que-je-détestais-ça-la-dernière-fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Ven 29 Juin 2012 - 16:59

Se perdre ? Alors qu'il suffisait d'aller (plus ou moins) tout droit ? Fanaa avait réussi. Enfin elle ne s'était pas à proprement parler "perdue". Elle avait marche perdue dans ses pensées, sans regarder où elle allait jusqu'à se retrouver devant un mur et le fixer, immobile, sans le voir. Devant ses yeux, ce n'était pas la surface de pierre rouge qui comptait, mais les images que son esprit y projetait.
Une plage à Faelanir ... La plage du pique-nique et de la danse. La plage du dernier bonheur avant la fin.

La danseuse tendit le bras et voulut le passer au travers de l'image, avec l'idée folle qu'elle allait pouvoir entrer dans le souvenir et retourner à ce jour lointain ... Sa main ne rencontra que la pierre et s'attarda sur sa surface rassurante. La pierre vivait si longtemps, elle mettait des centaines d'années à bouger. La pierre était stable.

Fanaa s'accorda encore quelques instants de vide avant de quitter le contact rassurant du mur et de retrouver la sortie. En avançant dans les couloirs elle fit des exercices de respiration pour se calmer. Elle ne devait pas paraitre chamboulée devant les enfants, ce ne serait pas une bonne distraction. Et puis l'état d'esprit qu'elle avait eu au réveil était bien mieux, bien plus positif et lumineux. Elle devait le retrouver.

En arrivant en haut des marches elle s'arrêta pour observer les enfants ... Il n'y en avait que sept ? Et prise par le trac, elle ne put s'empêcher de se glisser derrière une colonne de pierre. Ils avaient l'air si sérieux, que pourrait-elle bien leur dire pour les intéresser ? Comment attirer leur attention ? Tandis qu'elle ne se décidait pas, Earl parut et là ... Fanaa fut spectatrice du plus surprenant spectacle : Trois petits gamins qui sautaient à qui mieux-mieux autour du cou d'Earl, ces enfants semblaient absolument ravis de le voir ! Mais ... ravis et joyeux de voir Earl ? Est-ce que cela semblait vraisemblable ? Moyennement à vrai dire. Le levitis s'était écroulé et, comme de bien entendu, il grognait. Il grognonnait presque gentiment au milieu de ces enfants sautillants. Cette image ... cette image était ... sans se faire remarquer, elle repartit à l'intérieur du temple en vitesse pour récupérer son sac, y prit une feuille, un crayon et eut un instant de blocage. Et si, encore une fois c'était le visage de Syld qui apparaissait ? Si elle de trouvait incapable de faire apparaitre autre chose ?
Nerveuse, elle posa la pointe du crayon sur le vélin et se laissa aller ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Ven 29 Juin 2012 - 17:50

- Ne-yn ne-yn ne-yn...

Earl finit par se relever, se dégageant des enfants qui s'amusaient follement à se faire des moustaches blanches sous le nez avec ses cheveux. Il attrapa le benjamin et, sans cérémonie, l'assit sur le dos d'une des sculptures à présent informes qui encadraient la première marche. Le petit émit un vagissement de ravissement et se mit à battre des talons contre la pierre, dans l'espoir que l'animal, quel qu'il ait pu être, allait consentir à remuer et à l'emporter au galop.
Le Lévitis baissa les yeux vers les autres gamins qui s'accrochaient chacun à une de ses jambes.


- Lâchez-moi ou je vous flambe les poils de nez...

Cette idée parut beaucoup leur plaire, mais un des deux consentit enfin à lui rendre son pied droit. Il farfouilla frénétiquement dans sa veste en peau bariolée. La veste en question semblait d'ailleurs s'agiter d'elle-même... jusqu'à se qu'il en tire une boule de poils couleur crème d'où dépassaient deux grandes oreilles, une paire de pattes et une très longue queue terminée par un pompon de fourrure.
Le gamin se dressa sur la pointe des pieds et colla presque l'animal dans la figure d'Earl.


- Kiika va bien !

Earl loucha sur la bestiole qui lui renvoya un regard résigné tandis que son propriétaire l'agitait comme une marotte.

- Oh heu... je suppose que sa patte s'est remise en place, en effet.

Tandis que Kiika se tortillait pour retourner se nicher à l'ombre de la veste, une petite fille à qui il manquait encore une dent de devant se mit à tirailler le bas de la tunique d'Earl. Dès que ce dernier eut baissé les yeux, elle lui fourra dans les mains une vielle poupée de bois qui avait dû voir passer plus d'une génération.

- Ma 'pée est cassée. Je veux que tu la répares comme Kiika.

Le Lévitis considéra les grands yeux humides qui le suppliaient puis réprima un soupir lugubre. Rah, pourquoi est-ce que ça lui arrivait à lui ?
Aussi résigné que Kiika, il examina le jouet dont un des bras pendait misérablement, désarticulé et à demi-arraché par des jeux un peu trop énergiques.
A la grande joie des gamins, il sortit ses lunettes de sa ceinture et les posa sur son nez afin d'étudier les dégâts de plus près.


- Mmmh, je vois... j'aurai besoin d'un lien de cuir le plus fin possible et d'une aiguille courbe.

Se figeant un instant dans une sorte de salut qui n'était pas sans faire penser au salut militaire lévitis, un des plus égratignés de la petite troupe fit signe qu'il s'en occupait et fila comme une flèche. Il fut de retour quelques instants plus tard, essoufflé mais très fier d'avoir mené sa mission à bien.

- Bien, commençons l'opération.

Sous les regards à la fois anxieux et adorateurs des enfants, les longs doigts habiles de l'ex-clerc firent merveille.
Sitôt récupéré sa poupée, la petite fille se fit à sautiller de joie avec une énergie d'assez mauvaise augure pour la durée de vie qui avait pu être ainsi rendue au jouet.


- Diiiiis, Nynyn ?

Earl déglutit. Il aurait dû en profiter pour se défiler, mais l'attention s'était bien vite re-concentrée sur sa personne.

- Quoi ?

Peu troublé par son ton rebutant, le garçon qui avait pris la parole lâcha :
- Histoire.
- Une histoire !
- On veut une histoire !
- 'stoire !
- Plus tard peut-être.
- Roh...
- ... j'ai dit plus tard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Ven 29 Juin 2012 - 18:21

Une présence aussi légère qu'une plume se fit sentir dans la chambre. Mellyna sortit immédiatement de son sommeil réparateur. Elle entrouvrit les yeux.

*Ah, c'est Fanaa... Elle ne devait pas aller voir les enfants ?*

Elle sortit un peu plus de sa léthargie, elle observa un moment Fanaa concentrée sur une feuille de papier, la demoiselle était bouleversée, au bord des larmes. Pourtant elle ne paraissait pas vouloir d'aide extérieure, elle était dans son propre monde.
La dédrane décida de ne pas la déranger, prit ses affaires encore plus silencieusement qu'un prédateur en chasse, passa rapidement récupérer son dragon dans l'étuve et entreprit de traverser les couloirs en sens inverse.
Elle devait avoir dormi moins d'une heure, parfait, il était temps d'aller voir Thani. Quand elle arriverait, la température serait trop haute pour travailler et il serait surement en train de faire une pause.
Mellyna entendit des voix d'enfants, c'était le garçon blessé aux cheveux blancs qui s'occupait d'eux. Le portrait était heureux et paisible malgré l'air bougon du Lévitis.


*Etait-ce à cause de cela que Fanaa était si bouleversée ?*

Mellyna s'enroula dans sa cape qui la protégerait du soleil. Noua ses longs cheveux noirs avec son châle, y installa son protégé pour qu'il finisse sa sieste. Cela faisait un nid improvisé mais confortable. Elle passa à côté de la petite troupe avec un demi sourire et entreprit de s'éloigner dans la lourde chaleur du désert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mer 4 Juil 2012 - 18:49

- Moi je connais une histoire !

Ses paroles avaient dépassé sa pensée. Fanaa s'était concentrée sur son dessin puis, soulagée de voir qu'elle pouvait à nouveau dessiner qui elle voulait et pas seulement le même visage, elle l'avait remis précieusement dans sa besace avant de retourner à l'entrée du temple, curieuse de ce qui s'y déroulait et y était arrivée juste pour entendre les enfants réclamer une histoire et Earl la leur refuser. Et sans réfléchir elle s'était proposée, alors que rester cachée aurait pu lui suffire. Aurait dû.
Seulement maintenant qu'elle s'était proposée, pouvait-elle revenir en arrière ? Pas vraiment. Donc elle devait raconter quelque chose. Sauf qu'elle ne savait pas quoi. Pas encore. Et que des histoires, oui elle en connaissait quelque unes, seulement elle n'était pas sure de pouvoir en raconter !


- Il était une fois, il y a très très longtemps, quand une rivière coulait encore ici et lorsque les statues du temple étaient toutes lisses, juste taillées, il existait de l'autre côté du monde une magnifique vallée. Immense, verdoyante, herbue, aux forêts giboyeuses, aux ruisseaux chantants ... c'était un lieu où le vie pouvait être belle et très facile. Un royaume y était installé, dont les souverains savaient que la facilité de vie dépendait de leur respect de leur environnement. Du fait de son engagement, de sa façon de vivre dans le respect d'autrui, ce peuple était aussi chéri des Anciens Dieux, qui leur accordèrent une longévité exceptionnelle et une capacité à concevoir de nombreux artefacts que les peuples d'aujourd'hui auraient pu leur envier. Les peuples voisins étaient jaloux de ce bonheur et envieux. Eux n'avaient que faire de vouer des cultes aux Dieux et de réfléchir selon la doctrine "ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse". Ils voulaient tout tout de suite même si pour cela il fallait voler et tuer. Le Royaume n'était pas riche d'or, mais plutôt des présents que les Dieux leur avait accordés. Et leurs voisins étaient au courant. Ils avaient notamment appris que le royaume possédait des talismans capables de redonner vie à ceux qui avaient rendu leur dernier souffle et quelques armes pouvant donner au tueur, la forcé vitale de ses victimes. L'on essaya plusieurs fois de partir en guerre contre le royaume de la vallée, mais toutes les attaques furent repoussées car des murailles furent érigées tout autour de l'immense vallée. Ces fortifications étaient plus fortes que la pierre car bénies par les Dieux. Aucune attaque ne réussit à les atteindre. Les souverains s'imaginèrent alors que, lassés, les autres peuples cesseraient de vouloir s'en prendre à eux.
Ils avaient tort. Puisque la force brute et les attaques extérieures ne donnaient pas le résultat escompté, alors c'est qu'il fallait agir directement de l'intérieur...
C'est auprès de sorciers obscurs qu'ils allèrent chercher une solution, et ils obtinrent une petite gousse de la couleur du charbon, la graine de la destruction. La faire passer de l'autre côté du mur ne fut pas difficile, ils utilisèrent pour ceci l'un de leurs oiseaux messagers qui le laissa tomber dans une partie très boisée de la vallée. Ensuite ils attendirent. Des jours, des lunes. Comme rien ne semblait avoir changé, de l'autre côté de l'enceinte blanche, ils exécutèrent les sorciers pour trahison, puis se préparèrent à repartir à l'attaque. Arrivant devant le mur, ils remarquèrent alors qu'il n'était plus uniformément blanc comme ils l'avaient toujours vu, mais plutôt grisonnant et fissuré. Alors ils attaquèrent au bélier, au cas où, et au premier coup de boutoir, le mur s’effrita et tomba en morceaux, dévoilant aux yeux des attaquants ce qu'il était advenu de la si belle vallée...
Les arbres ... tous les grands arbres se dressaient, gris et morts, sans feuilles, les vallons herbeux étaient devenus de terre trop sèche, craquelée, il n'y avait plus un bruits sauf les craquement des troncs qui s'écroulaient et de l'onde de choc du mur qui délitait celui-ci tout autour de la vallée. Cette terre si belle, qu'ils avaient tant désirée, était devenue un horrible cauchemar. Les troupes avancèrent pourtant, pour voir plus avant. Les ruisseaux s'étaient asséchés, en revanche les deux fleuves étaient toujours là mais leurs eaux bouillonnantes et noires ne laissaient rien présager de bon quant à ce qui pouvait encore y nager. Ils avancèrent, encore croisèrent des créatures monstrueuses, pleines de griffes et de dents, des atrocités de la nature, ils durent de battre. Il y eut des morts du côté des monstres autant que du côté des envahisseurs, mais leur chef ne laissa personne revenir en arrière. Il voulait atteindre le palais de lumière, la demeure des souverains et en rapporter les précieux artefacts. Alors ils avancèrent, croisèrent d'autres monstres, découvrir des ossements humains, il semblait bien que nul n'avait survécu au carnage qui avait eu lieu ici. Le palais ... avait perdu toute magnificence et n'était plus que ruines. Le meneur s'avança encore, il se rapprochait de son but, il allait être puissant, autant qu'un Dieu, il allait devenir un Dieu il allait ...
Le sol trembla. Brom. Brom. C'était des pas. Les pas d'une bête énorme. La créature qui s'approcha ne peut pas être décrite. Elle était immense et terriblement effrayante. Nul ne revint de la vallée. Jamais. Il y eut d'autres raids, mais tous échouèrent de la même façon. Alors la vallée devint un endroit que l'on évita. Encore aujourd'hui, rares sont ceux qui osent s'y aventurer car le risque de ne pas en revenir est trop immense.

Fanaa se tut pour reprendre son souffle.

- Je n'avais jamais raconté d'histoire auparavant. Ce n'est pas trop horrible ? Cela ne vaut sûrement pas ce que sait Nereyn mais ... je voulais essayer. Je vous raconte la fin ou on arrête là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   Mer 4 Juil 2012 - 19:20

Les enfants s'étaient figés dans un bel ensemble quand Fanaa avait parlé. On aurait dit une harde de ces herbivores aux longues jambes graciles et aux oreilles attentives qui parcourent les plaines herbeuses du Nolad, toujours méfiants, en alerte.
Pourtant ils ne s'égaillèrent pas aux quatre vents. Ils restèrent là où ils étaient, et ils écoutèrent.

Sur son rocher, Rayah sommeillait.
Earl ne bougea pas de la marche sur laquelle il était assis. Il fixait Fanaa avec une telle concentration qu'il ne remarqua pas que le benjamin du groupe, trop distrait pour rester pleinement attentif bien longtemps à un récit en langage commun, était en train de tester quel goût ses longs cheveux blancs pouvaient bien avoir.

Assis en tailleur sur les degrés usés par le temps, ceux qui avaient réussi à suivre jusqu'au bout échangèrent un coup d'oeil un peu perplexe.
Earl sembla sur le point de dire quelque chose, mais se contenta de secouer la tête.

Finalement, un garçon dont la courte tignasse avait des reflets d'or chaud leva une main bien élevée.


- Il faut combien d'arbres pour faire une forêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confins du désert - sanctuaire du Pas du Dragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 31Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 31  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dragon Boule (Parodie)
» À quoi ça sert ^^ ou xor ?
» Dragon Ball Z Mini Games
» Musique Dragon ball
» Question qui sert à rien sur le logo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: