Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Quartier des médecines paralèlles

Aller en bas 
AuteurMessage
Fynarine

Fynarine

Réputation : 175

Quartier des médecines paralèlles Empty
MessageSujet: Quartier des médecines paralèlles   Quartier des médecines paralèlles Icon_minitimeMer 28 Juil 2010 - 2:08

en provenance du manoir d'Earl.


Après un nombre certain de tours et de demi-tours, et ce malgré tout les efforts de Fynarine pour contrer ceux de Ridelgald, les deux Adréniens arrivèrent enfin en vue du quartier qu'ils cherchaient. Celui-ci ne représentait pas beaucoup plus qu'une rue ou deux, mais était sensiblement différent du reste de la ville, même à la lueur de la lune rouge, par son absence quasi totale de temples. En y regardant de plus près, ils purent aussi constater qu'il n'y avait pas les mêmes signe d'opulence que autour des temples, signes que les méthodes ne plaisait pas à beaucoup de croyant.
La façade d'une des maisons proches des deux personnes était percée d'une large ouverture rectangulaire, actuellement fermée par un unique volet qui semblait pouvoir pivoter en haut, et servir d'auvent à une boutique. C'est par ici qu'ils décidèrent de commencer, n'ayant pas remarqué d'enseigne ou comptoir ailleurs en vue. Ils durent déblayer un peu de neige, une congère s'étant formée devant la porte, mais Ridelgald fini par avoir la place d'arriver jusqu'à elle pour y donner quelques coups de poing. Ils durent s'y reprendre à 6 fois, criant pour demander si quelqu'un les entendait, avant que la trappe s'ouvre pour laisser entrevoir deux yeux, ou au moins leur paupières, teinté de rouge dans la pénombre de la lune.


- Qu'eschquiya? L'auberge ch'est plus bas dans la rue... dit une voie endormie en étouffant un long bâillement. Moi je retourne dormir...

Il referma la porte, et le silence environnant laissa entendre des pas trainant s'éloignant derrière la porte. Fynarine se précipita la première pour re-frapper.

- Nous ne somme pas là pour l'auberge, cria-t-elle à travers la porte, nous cherchons un apothicaire!

Elle laissa passer quelques secondes à écouter un signe de réponse, puis tambourina à la porte de nouveau.

- S'il vous plait!

Elle recula quand elle entendit le loquet de la trappe se rouvrir. Les yeux réapparurent dans la fente, plus réveillé et suspicieux.

- Pourquoi vous cherchez un apothicaire à s't'heure ci? Vous êtes de ces fanatiques qui vénèrent les démons, et vous cherchez des truc pour vos rituels j'parie? dit-il en regardant le paysage rouge qui s'étendait derrière les visiteurs. J'ai pas d'ces choses là moi, allez vous en!

- Non, vous vous trompez, c'est le contraire. Je suis herboriste, j'ai besoin d'herbes pour faire une potion pour soigner quelqu'un, c'est très urgent, il ne passera pas la nuit sinon.

- Et l'gros malabar avec toi, c'est pour ramasser les champignons aussi? Hun! Si vous pensez que je vais avaler un truc pareil et ouvrir ma porte, va falloir trouver mieux.

- Je suis le garde personnel du Seigneur Earl, et j'escorte cette demoiselle. Nous n'avons pas la nuit pour discuter, donc donnez-lui ce dont elle à besoin et nous vous laisseront dormir en paix, sinon je viendrais récupérer ce qu'il faut moi-même.

- Hé là, pas de menace avec moi...!

L'homme avait quand même reculé d'un pas derrière la porte, et sa voix tremblait un peu. Si la clerc n'aimait pas ces méthodes, elle s'abstient d'en faire la remarque, le temps jouait contre eux.

- ... qu'est ce que vous voulez comme herbes?


[hrp]
Ridelgald joué avec la bénédiction (enfin p't'être pas, mais l'accord au moins) de son propriétaire.
Je posterai la suite plus tard, je suis trop fatigué là (pour relire aussi d'ailleurs).
[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Fynarine

Fynarine

Réputation : 175

Quartier des médecines paralèlles Empty
MessageSujet: Re: Quartier des médecines paralèlles   Quartier des médecines paralèlles Icon_minitimeDim 1 Aoû 2010 - 3:19

- J’ai besoin de branches de Lythobore, au moins six, du Physistelle, de l’Elliantome en poudre, et deux flacons de Dorasera.

Elle avait essayé de dire ca vite, et tous en même temps, mais ce que redoutait la Dédrane ne se fit pas attendre.

- De l’Elliantome ? S’étrangla l’homme en retenant un rire dédaigneux.Vous auriez pu trouver mieux pour que je vous crois !

- Ce n’est pas ce que vous croyez, c’est un catalyseur pour la potion que je fais. D’ailleurs son effet est quasi nul tant qu’il est humide.

- Je ne vous crois pas. Je ne vous donnerez…

Fynarine l’interrompit.

- Très bien, donnez le moi humide dans ce cas. Mieux, laissez-moi faire ma potion là, devant vous, je n’aurais même pas à y toucher, c’est vous qui l’ajouterez.

Le paysan réfléchi quelques instant, puis fila dans l’arrière boutique où devait être ses appartements, puis revint quelques instants plus tard.

- J’ai prévenu les voisins, s’il m’arrive quelque chose, tout le monde saura que c’est vous.

On entendit la barre de bois qui bloquait la porte se retirer, et la porte s’ouvrir vers l’intérieur. L’homme se tenait un peu en retrait, un couteau de cuisine à la main, tremblant un peu lorsqu’il regardait la carrure du soldat. La clerc eu un peu pitié de lui et tenta de détendre un peu l’atmosphère.

- Vous savez, vous ne risquez rien avec lui tant que vous ne le contrariez pas, et comme vous avez ouvert la porte pour…

L’effet fut immédiat… et complètement l’inverse de celui voulu. L’homme se raidit un peu plus en prenant ca pour une menace, sans entendre la fin de la phrase.

- Oubliez ca. Dites moi plutôt où je peux m’installer s’il vous plait, on ne trainera pas.

Le marchant mis quelques instants avant de réaliser ce que la clerc lui disait.

- Euh… il regarda autour d’eux la pièce comme s’il ne la connaissait pas, puis finalement revint à lui et désigna d’un doigt tremblant un établi semblant servir à faire les préparations. Vous pouvez aller là je crois. Si ca vous va bien sur. [/i]

- Parfait, répondit-elle, commençons tout de suite.

Un certain temps passa pendant lequel elle confectionna son mélange, pendant que Ridelgald visitait la pièce et les étagères, intrigué par toute ces choses étranges, mais sans jamais aller jusqu'à les toucher. Le troisième homme tenter de les surveiller de son mieux tout les deux, toujours aussi nerveux, même si devoir aider la Dédrane sans que rien ne se passe lui avait redonné un peu de courage. Lorsqu’elle eu fini, elle remballa ses affaires et Ridelgald insista pour régler la note, ce qui n’empêcha pas la jeune femme de laisser un peu d’argent supplémentaire pour le dérangement.
Le garde Lévitis et la jeune femme se remirent donc en route vers le manoir, une porte claquant dans leur dos, et un soulagement presque palpable de l'homme qui était derrière...
Revenir en haut Aller en bas
 
Quartier des médecines paralèlles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Ilymir-
Sauter vers: