Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Bâteau d'Earl, les quais

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 1:46

fil précédent



Fanaa se laissa mener par la poigne ferme d'Earl. Cela lui rappela celle de Mani il y avait de cela quelques années quand elle l'avait recueillie -ramassée serait plus approprié- sauf que celle d'Earl n'était pas pleine de bague.s Et que la mimine de Fanaa était encore plus menue alors, ce n'était pourtant pas si lointain, à peine quelques années...

A ce souvenir s'en superposa un autre, bien plus proche, bien plus touchant, bien plus important : la poigne de Syld lorsqu'il était venu la chercher à la rivière de Veis. Et ils avaient couru sous les pluie, riant comme deux gamins espiègles...

Syld...

Il était tombé après leur départ. Fanaa avait dû mobiliser toute ses forces et toute sa maitrise de soi pour ne pas gifler le gardien, lui arracher ses clés et aller délivrer son ange. Bon certes elle n'aurait pas réussi tout cela. Mais elle se serait agrippée si fort à la cellule qu'ils auraient été obligés de la laisser auprès de lui. Ou alors elle leur aurait rendu la vie impossible au point que pour qu'elle arrête ils l'auraient fait soigner. Et manger. Au moins. L'esprit de Fanaa s'emballait, songeant à tout ce que, en réalité elle n'aurait pu faire. Ce qui était la raison pour laquelle elle n'avait rien tenté.


- Tu veux acheter un bateau ? Mais alors tu penses qu'on va devoir attendre longtemps! Et le laisser là-bas tout ce temps ?!

Pour éviter qu'Earl ne prennent ses réflexions pour des reproches - ce qu'elles n'étaient pas, c'était juste des questions - elle se reprit bien vite :

- Mais ne le prends pas pour toi je sais que tu fais de ton mieux. Je le vois. Pardon.

Elle s'accrocha plus fort à la main gantée et ne la lâcha plus même pendant la transaction. Une fois qu'ils furent seuls sur cette habitation mouvante elle se força à rompre le contact. Elle avait déjà trop profité de lui.
Fanaa s'assit sur un banc, remonta ses jambes et entoura ses genoux de ses bras. Kraa, qui pour une fois avait décidé de rentrer à l'intérieur d'une construction humaine, se percha sur la table. La jeune fille fixait le Levitis.
Et maintenant ? Et maintenant qu'allaient ils faire ?


- Tu sais... Syld ne va pas apprécier, il déteste les bateaux, le roulis le rend malade...

Elle voulut rire à ce souvenir mais son rire se brisa. La jeune fille avait fait beaucoup d'efforts pour rester maitresse de ses émotions, pour ne pas craquer, ceci afin de ne pas rajouter d'inquiétude nécessaire à Syld et ne pas peser à Earl. Mais le barrage était à deux doigts de céder. Elle ne voulait pas, elle ne devait pas pleurer. Pleurer n'était pas une solution, mais déjà, les larmes montaient à ses yeux et lui brouillaient la vue.


- Je ferai tout ce qu'il faudra, Earl. On va le sortir de là. Le sauver.

Le sang à sa tempe, sur sa chemise grossière, sa mine de fripon malgré ses élancements, ses tremblement. Elle y était allée avec le clerc dans le but de le rassurer mais au final c'est lui qui l'avait assuré que tout irait bien. Le pauvre. Même dans son état il s'était préoccupé de ce qui la rongeait. Il fallait le délivrer, à tout prix !
Un torrent de larmes brûlantes dévala ses joues. Ses nerfs lâchaient. Elle mit cela sur la compte de la fatigue. Ou du contrecoup de la feuille peut-être. Ou bien alors quelque chose qui lui pesait. Comment savoir dans cet état là ?


- Ils sont méchants, ils lui font tellement de mal... Syld attire ceux qui lui veulent du mal. Tout le monde le fait. Même Soghann. Même toi. Et même moi je lui ai fait du mal. Qu'on l'ait voulu ou non le résultat est là. C'est pas juste. Syld... c'est horrible... si seulement... si... seulement... mon ange, pardon ...

Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 2:35

- C'est juste que je déteste dormir à la belle étoile, même pour une seule nuit.

Ayant ainsi justifié cette mesure peut-être un peu excessive, Earl monta à bord du bateau qu'il avait repéré. Ce n'était pas un navire de marchandises donc il y avait une petite chance pour que le propriétaire soit à bord. Et, ô miracle, il y était.

Les négociations furent rondement menées. La somme que le Lévitis avait sur lui n'était pas suffisante pour couvrir un tel achat, mais constituait une avance plus que suffisante. Quelques lettres de crédit frappées d'un sceau terriblement respectable permirent de boucler l'affaire sans la moindre difficulté.
Peu importait l'importance du tas de zoris qu'il aurait pu mettre sur la table, il aurait sans doute été plus ardu de faire l'acquisition d'une simple maison dans une ville qui les considérait avec la plus grande méfiance. Mais un noble de Médiévir -sans lien avec les Dide-truc, le Lévitis prit soin de s'en assurer- risquait moins de rechigner à faire affaire avec eux.
De fait, le raisonnement du clerc était tombé juste.

Il fallut moins d'une heure à l'ancien propriétaire pour déménager ses biens, et Earl put bientôt faire tranquillement le tour de la cabine du capitaine, l'oeil critique et la moue sévère. A vrai dire, ce bateau était des plus luxueux...


- Ca devrait aller. Ici, nous aurons les coudées franches.

Le jeune homme se retourna vers Fanaa... Fanaa qui pleurait comme une fontaine.
Allons bon.
Il réprima une grimace à cette vue. Par quelque réction contradictoire, comme pour compenser ce flagrant aveu de faiblesse, il fut envahi d'une flambée de colère.


- Évidemment qu'il attire des "gens qui lui veulent du mal" ! Tel qu'il est, il est d'une faiblesse absolument méprisable. Cela se sent à des lieues à la ronde. Il ne s'agit pas de ses compétences "professionnelles", mais du reste ! Tout le reste !

Earl retira la boucle d'oreille du petit tas d'affaires qu'il avait réussi à récupérer avant de quitter la prison. Il fit tourner l'espèce de petite croix inversée sur elle-même pour examiner le serpent qui, enroulé autour de la chaînette, tenait un fragment d'élixia cristallisée dans sa gueule. Ce bijou émettait des ondes particulières.
Le clerc hocha la tête. Il avait vu scintiller un éclat d'élixia de la même eau à l'oreille de l'autre Shalos. Comment s'appelait-il, déjà. Sa... So... quelque chose.


- Tch !

Il jeta le bijou à côté des gants ornés de métal argenté.
Son expression reflétait un véritable écoeurement lorsqu'il ajouta :

- Et cesse donc de le qualifier "d'ange". Cela ne reflette en rien ce qu'il est.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 3:14

Fanaa releva la tête, surprise par la réaction brutale du Levitis. Elle ne s'était pas attendue à pareil accès de colère. Comment pouvait-il adresser des remontrances à Syld dans la situation où celui-ci se trouvait ?
Bon. Pour ce qui était de sa faiblesse, pout-être le clerc n'avait il pas tort mais pour le reste... le reste...
Fanaa reposa ses pieds au sol et lui fit face.


- Syld n'est pas une chose mais une personne vivante. Et ce n'est pas parce que tu le perçois différemment de moi que tu as forcément raison est moi tort. Tu as beau être intelligent et cultivé sur des tas de sujets, tu dois admettre que tu peux te tromper. Un peu. Et ne parle pas de Syld comme d'un être sans conscience ou différent de nous. Syld est Syld et c'est tout ce qui compte. Je le vois comme un ange écarlate... et c'est mon droit. Peut-être n'est il un ange que pour moi... Accepte le.

Parler ainsi avait fait sécher ses larmes. Son visage s'éclaira soudain, sous le coup d'une illumination.

- Oh! Je sais : tu essaies de me fâcher pour que j'évite de perdre du temps à être triste. Je savais bien que tu étais gentil. Bon voilà, je ne pleure plus c'est réussi, tu vois. Je ferai attention. Je sais que ça ne sert à rien mais parfois ça soulage. Merci Earl !

Oui. Lui il faisait partie du monde de Fanaa. Et c'était un gentil.


Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 3:54

L'interprétation très spéciale de Fanaa laissa Earl bouche bée.

- Nom de... Ah, je dois rêver, ça doit être ça. Pas possible d'être aussi...

Il porta la main à son front et lâcha un énorme soupir.

- Heureusement que le bateau est grand. Je pourrai au moins m'isoler, et éviter de devenir dingue. Bon...

Il redressa la tête puis alla ouvrir les placards de bois exotique aménagés dans une des parois de la cabine. Après quelques minutes de recherche, il revint poser sur la table une bouteille d'encre et une plume neuve, ainsi que quelques parchemins vierges. Il avait utilisé tous ceux qu'il possédait, et, avec cette histoire, n'avait évidemment pas eu le temps d'en racheter.

- Pour les vivres, il faudra dorénavant s'adresser directement aux marchands qui arrivent par bateau. Ils ne feront aucune difficulté pour nous approvisionner, contrairement aux commerçants de Faelanir.

Le Lévitis commença aussitôt à écrire une lettre.

- Je vais au moins tâcher de convaincre les magistrats locaux de suspendre l'affaire pendant un temps... Plus nous aurons de marge de manœuvre, mieux cela vaudra.

Au bout de quelques lignes à peine, il fut forcé d'ôter ses lunettes pour se masser les paupières avec une grimace. Avec toute cette tension nerveuse, ses yeux fatiguaient plus vite.
Accoudé à la table, les doigts appuyés contre la tempe pour tenter d'atténuer la migraine qui le menaçait, Earl leva un sourcil à l'intention de Fanaa.


- L'autre grand ténébreux, là... Peau d'âne ou Seau d'avoine, tu sais... Il y a un moyen de le contacter rapidement ? Un messager conventionnel mettrait des jours rien que pour aller jusqu'à la taverne de Veis, et je ne peux pas utiliser d'estafette militaire sans une justification en bonne et due forme... sans compter que cela pourrait attirer l'attention de certaines personnes mal disposées envers Sy'ëld. Ce "Gros crâne" pourrait éventuellement se montrer un tant soit peu utile si jamais nous devions envisager des solutions plus... extrêmes. Même si je persiste à penser que les chances de réussite d'une opération "en force" sont nulles... non, au-dessous de zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 4:20

- Soghann ? Le contacter ? Il est loin. Je peux essayer de lui parler par l'esprit mais si j'y arrive il va se fâcher car il va m'accuser d'intrusion dans sa tête. Et il me l'a interdit. Il y a bien Kraa... mais je ne promets pas qu'il accepte. De plus, Soghann sera-t-il disposé à l'écouter ? On peut tenter si tu veux mais sincèrement Earl, quand Kraa "parle" à quelqu'un, la personne refuse de l'entendre. Il se dit qu'un kraa ça ne parle pas et hop, il se force à croire qu'il n'entend rien. Qu'en penses tu ?

Tandis qu'elle lui exposait ces détails en y réfléchissant, Earl continua et prononça un des mots les plus beaux du monde. En l'entendant, le cœur de Fanaa fit un immense bond dans sa poitrine. Si elle avait été debout, elle aurait perdu l'équilibre et serait tombée, sans aucun doute. Mais par chance, elle était assise. Etat qu'elle s'empressa vite de rompre. En deux bond elle fut auprès d'Earl et l'étreignait tendrement.

- Alors c'était toi... Oh Earl tu es merveilleux... le Ciel... Merci Earl... Merci de tout mon coeur. Il a tort ce n'est pas juste un mot. C'est plus, c'est tellement plus. Merci Earl...

Dans ses mots on sentait l'intensité de l'émotion et de la reconnaissance que Fanaa irradiait à ce moment. Un peu plus et emportée dans son élan elle l'aurait embrassé. Si il lui avait fait face, il n'y aurait probablement pas échappé d'ailleurs.
Bien sûr, elle était toujours autant torturée par la situation de son ange emprisonné, mais cette étincelle de joie que lui offrait Earl était la bienvenue. Il ravivait son espoir et sa foi en lui, en Syld.


*Béni soit-il, par le sourire d'Ael...*
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 4:44

Envoyer un piaf "parlant"... en voilà d'une idée. Earl haussa les épaules avec un énième soupir.
Il jeta un coup d'oeil pensif vers la boucle d'oreille qui luisait faiblement sur la table. Dans son genre, c'était un objet unique, d'une valeur certaine. Il avait eu de la chance qu'aucun garde n'ait fait main basse dessus.

Le Lévitis revint à sa lettre.

Il avait bien deviné quelle pouvait être la fonction de ce bijou, mais la pierre était d'élixia noire. N'ayant aucune affinité avec les ténèbres, le clerc ne pouvait l'activer... et quand bien même il aurait su manipuler les ombres, d'une part ils étaient trop loin, et d'autre part il y avait certainement une façon très particulière d'éveiller ce fragment. Son éclat à présent terne semblait indiquer qu'il s'était totalement synchronisé avec son porteur habituel. A moins que Syld ne le fasse lui-même, il était probable que personne ne pourrait l'utiliser.

Earl était tellement absorbé dans ses réflexions que l'étreinte surprise de Fanaa manqua le faire s'étouffer tout net.


- Mais enfin qu'est-ce que tu...

Il s'interrompit en plein milieu de sa phrase.
Il avait utilisé ce nom presque sans y penser.

Le jeune homme tourna la tête pour tenter tant bien que mal de regarder Fanaa en face, et réussit juste à se retrouver le nez dans ses cheveux.


- Sy'ëld... il t'a parlé de ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 5:18

Fanaa ferma les yeux et acquiesça contre le torse du clerc. Une boule s'était formée dans sa gorge, mais moins douloureuse que celle créée à la prison de Faelanir.
Oui il lui en avait parlé. Elle avait posé des question et il lui avait répondu, se donnant à elle par petits bouts, des petits bouts d'une valeur inestimable.
Fanaa soupira. L'émotion la rendait toute chose, la faisait frissonner.
Elle s'accrochait à la veste tandis que ses yeux étaient grand ouvert sur le souvenir de la veille.


- Il manquait une lettre... murmura-t-elle.

Elle releva la tête et les iris myosotis croisa les iris or aux pupilles de chat.

- Tu viens de me l'offrir.

Sa main monta tout doucement et se posa sur la joue du Levitis, l'ami de Syld, celui qui lui avait fait don d'un nom, ce que Fanaa savait indispensable pour exister... à part entière.
Si elle-même n'avait reçu le nom de Fanaa, nul doute qu'elle ne serait pas là aujourd'hui, elle aurait été comme tous les oubliés de Calcyria. Le nom ancre l'âme au corps. Le Pouvoir du Nom.
Fanaa éprouvait une reconnaissance éperdue envers Earl. Comment, comment pourrait elle jamais le lui exprimer et lui rendre la pareille ? Etait-ce seulement possible, d'ailleurs ? Comment le lui faire comprendre ?
Elle sentait son souffle sur sont front, alors elle se haussa sur la pointe des pieds pour se mettre à sa hauteur. Elle plongea son regard dans le sien avec toute l'intensité dont elle était capable. Ses yeux gardaient leur couleur bleu très très clair. Ce n'était pas la Chandlune qui s'exprimait mais bien la jeune fille perdue retrouvée au bord de l'eau.


- Merci...
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 5:45

Earl resta quelques instants figé, avant de se rappeler qu'il avait une femme collée contre lui. Il se dévissa le cou pour s'adresser -semble-t-il- au hublot le plus proche. Nom d'un blizzard, regarder ailleurs, ne pas oublier de respirer...

- Ce n'est pas la peine d'en faire toute une histoire.

La surprise passée, il retrouvait ses accents un peu grinçants, mais demeurait par ailleurs aussi rigide qu'une planche de bois dans les bras de Fanaa.
Reprenant sa respiration, il ajouta entre ses dents :


- De plus, il ne devrait même pas se faire appeler ainsi. Ce nom était destiné à quelqu'un d'autre. Surement pas à un petit crétin écervelé dans son genre.

Earl fronça des sourcils à l'intention de l'encrier avant de concéder à regret :

- Mais bon, il lui convient bien malgré tout, j'ai l'impression...
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 5:53

- Il ne se fait pas appeler ainsi. Il se fait appeler Syld. En vérité, le seul qui lui donne de ce nom-auquel-il-n'a-pas-droit c'est toi.

Elle reposa ses talons par terre et dut donc se dévisser le cou pour regarder Earl qui s'intéressait manifestement à tous les détails de la pièce mais n'accordait pas tant d'attention à elle alors qu'ils étaient en train de discuter. Ce n'était pas très poli mais elle l'en excusait.

- Mais alors qui devait recevoir ce nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 15:43

- Sy'ëld ou Syld, la signification reste la même. L'un n'est que le diminutif de l'autre.

La dernière interrogation décida enfin Earl à baisser les yeux sur Fanaa, mais son expression était tout sauf bienveillante.

- Ca, ce n'est pas à moi de te le dire. Et vu la façon dont cet imbécile se comporte, cela m'étonnerait qu'il te réponde franchement si tu lui posais cette question précise.

Le Lévitis se libéra assez brusquement de l'étreinte de la jeune fille et retourna s'assoir pour terminer sa lettre tout en parlant. S'il attendait qu'elle n'ait plus rien à demander, il n'en finirait jamais.

- Syld n'est rien de plus qu'un imposteur. Tu l'as sûrement remarqué toi-même : son existence toute entière repose sur des mensonges ou des non-dits. Tu m'as demandé ce matin si j'étais son ennemi. D'une certaine manière, c'est le cas.

La plume arrêta sa course sur le parchemin avec un crissement désagréable.

- Il y a des moments où je le hais, je le hais vraiment, ce freluquet insouciant !

Le clerc secoua lentement la tête, les doigts crispés sur la plume, les traits tendus.

- Avec ses mines de chat et ses façons de séducteur, il arrive à me le faire oublier. Mais dès que je ne l'ai plus sous les yeux, alors...

Il plia sa missive et la scella avec des gestes précis mais sans douceur. Puis, se levant brusquement, il sortit de la cabine à grands pas.
Il ne tarda pas à revenir, sans le message, cette fois-ci.


- Si parfois je semble le protéger, c'est simplement parce qu'il représente... non, qu'il est le souvenir de celui qui aurait dû se nommer Sy'ëld.

Earl porta à nouveau la main à sa tempe puis alla s'assoir sur l'étroite couchette logée dans une alcôve.

- Je vais dormir un peu. Si tu sors, ne t'éloigne pas trop du bateau. Il m'a demandé de veiller sur toi, et je le ferai. Mais là j'ai vraiment besoin de me reposer.

Sans prendre la peine d'ôter ses bottes ou même sa veste, il s'étendit sur le mince matelas de plumes et ferma immédiatement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 16:45

venant de l'auberge des 3 zoris


- Gavriel tu n'as pas bonne mine. Tu es sûr que tu n'es pas malade ?

Cette fois, Eireen ne se moqua pas. Pleine de sollicitude elle voulut toucher le front de son frère mais il toucha sa main. Pire, lorsqu'elle voulut passer par son esprit pour vérifier ce qui n'allait pas, il érigea des barrières.
Elle recula, choquée. Depuis qu'ils avaient découvert qu'ils pouvaient communiquer entre eux de cette manière, cela était devenu leur secret. Et ils ne se cachaient rien. Ils ne s'étaient rien caché sciemment. Certes ils avaient songé à mettre quelques barrières car les rêves enfiévrés de Reen avec Earl avaient pour effet de rendre Gav insomniaque... mais c'était le seul aspect un peu gênant de leur secret.
Il avaient grandi ensemble et trouvaient normal de tout partager.

Alors là, qu'il lui cache des choses, cette preuve de manque de confiance, cela blessait Eireen.


- Pourquoi fais tu ça ?
- Excuse moi Reen. C'est mieux pour toi je crois. Ca ferait beaucoup à te transmettre.
- Mais, mais Gav...

Le jeune homme mit son sac sur son épaule.

- Faites ce que vous voulez, moi je suis Hakuren. Faut qu'on la retrouve. Quand je suis loin d'elle...

Il baissa la tête vers sa sœur.

- ... c'est comme si il me manquait une partie de moi. Je te l'ai dit je suis amoureux.
- A ce point-là ?

Eireen doutait. Certes Fanaa était jolie, mais elle lui avait semblé manquer de personnalité. Un belle enveloppe un peu vide. Le genre qui fait joli dans le décor quoi. La poupée qu'on mets dans son sac pour avoir toujours sous le coude un objet qui rappelle la maison. Mais quand même! L'aimer elle ? Gavriel ? Et si vite ? Non. Impossible. Même un coup de foudre ne pouvait être si intense. Il y avait quelque chose.
Elle trouverait quoi car cela ne lui disait rien de bon
.

- Ok, on y va. Tu viens Kyara, on va la chercher puisque vous semblez tous lui vouloir quelque chose. Et qu'on n'a pas le choix. Gavriel, on te suit.

Ils rejoignirent Hakuren dehors et le petit groupe se dirigea vers le quai.

- Elle est par là. Mais je ne sais pas où exactement, ce n'est pas si précis...










- Tu le hais ? Tu es son ennemi ?

Fanaa ferma les yeux et recula.

- Pourtant tu veux le délivrer ?

Ses jambes flageolaient. Ses repères se brisaient en mille éclats. Earl ... n'était pas gentil ? Etait il un ennemi ? Faisait elle confiance à un ennemi de Syld ? Les ténèbres. Les ténèbres se faisaient plus épaisses. Elle n'avait plus nulle part où s'accrocher pour ne pas sombrer. Les ténèbres. Et avec elles l'absence. l'absence de sentiment, de sensation, de vie. Son âme allait se détacher d'elle.

Fébrile, elle ouvrit la porte de la cabine et rejoignit le pont, suivie du rapace noir. Avisant le grand mât, elle eut tôt fait de l'escalader et de s'y cramponner. Fanaa respirait mal. Tout se brouillait dans sa tête et elle n'arrivait pas à réfléchir. Il n'y avait plus personne. Plus rien. Elle avait du mal à penser. Ennemi. Elle pactisait avec l'ennemi ? Les krobeaux volaient autour de la pointe du grand mât en sifflant et croassant pour la mettre en garde, la réveiller, mais elle ne les entendait pas. Elle n'entendait plus rien, ne voyait plus. Toutes ses perceptions s'étaient annihilées d'elles-mêmes. Fanaa avait besoin de repère. Elle avait besoin de points où s'ancrer. Sinon elle ne savait exister. Elle avait été dépouillée de tout ce qui la faisait être. Elle avait été morte pendant des années, sans nom, sans mémoire, sans vie, sans rien.
Douleur et froid.
Jusqu'au jour où un ange écarlate lui avait fait reprendre connaissance.
Douleur, froid et conscience.
Puis elle avait eu un nouveau nom pour une nouvelle vie. Elle avait dû faire beaucoup pour se reconstruire. Il y avait eu Fedoran.
Douleur, froid, conscience, épreuves.
Et puis elle était partie à sa recherche. Elle ne connaissait pas son nom, elle ne l'avait aperçu qu'une fois mais ne l'avait jamais oublié.
Douleur, froid, conscience, épreuves, errance.
C'est alors qu'elle avait fini par le retrouver à la Taverne de Veis. Hasard ou destin, l'ange s'était retrouvé sur son chemin.
Douleur, froid, conscience, épreuves, errance, espoir.
Au début, elle l'avait suivi par reconnaissance, parce qu'elle lui devait tant. Mais à force d'être près de lui, il avait pris une place de plus en plus importante. Et puis il s'était rapproché, il avait fait doucement pour ne pas l'effrayer. Alors la vie de Fanaa avait enfin eu un sens. Et quoi qu'il lui fut arrivé auparavant, ce qui comptait était le présent. Soghann, Syld, ils étaient trois. Elle était avec eux. Ils lui avaient fait une place.
Douleur, froid, conscience, épreuves, errance, renaissance.

Mais si Earl, en qui elle avait confiance, à qui elle avait confié ce secret était un ennemi alors, alors elle avait agi contre Syld. Elle lui faisait du mal, encore. Soghann n'était pas là pour lui dire comment se rattraper, et elle avait promis à Syld de ne plus écouter Plume et les autres, elle était donc complètement seule. La jeune fille ne sentait plus rien, ni le vent marin, ni son corps, ni le mât, ni les battements d'ailes des krobeaux à côté d'elle. Elle ne sentit pas non plus la lame qui s'enfonça à l'intérieur de son poignet comme dans du beurre.
La douleur était le seul moyen de raccrocher son âme à son corps. Sauf qu'elle ne sentit rien.

Elle se retrouva au cœur d'un souvenir. Syld qui lui bandait le poignet sans la regarder et lui faisait la leçon.
"Arrête de te faire du mal, de te punir!" "Je ne me punis pas, j'essaie de revenir Syld, je me perds, il fait tout noir!"
Fanaa fixait l'image de Syld, le néant aspirait la jeune fille, elle n'avait aucun "ami" à qui se raccrocher pour ne pas sombrer. Elle eut une nouvelle sensation : la peur. Si elle sombrait maintenant, elle ne reviendrait pas et si elle ne revenait pas, elle ne retrouverait jamais son ange. Elle devait lutter, mais elle semblait tellement ridicule par rapport à l'immensité du vide qui l'engloutissait.
"Syld, je veux rester avec toi, Sy'ëld!" Elle tendit le bras vers l'image, vers la main du chenapan.

... et lâcha le mât ...



Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 19:05

... jusqu'à ce qu'une main fine et hâlée ne vienne claquer sèchement contre sa joue, la renvoyant contre la misaine.

Comment Earl avait-il sû ce qui se passait depuis la cabine ? Et comment avait-il réussi à monter jusque là aussi vite ? Mais il était bel et bien là, et dans un état de colère tel que l'atmosphère autour de lui semblait crisser comme si elle se chargeait d'électricité statique à l'approche d'un orage.


- Triple idiote ! Est-ce ainsi que tu réagis dès que quelque chose ne va pas comme ta petite cervelle de moineau le voudrait ? Tu tiens vraiment à ce que, lorsque je retournerai voir Syld, je lui annonce " Oh, quant à ta petite cruche, là, elle s'est suicidée. Ca pose problème ?". Parce que se laisser dominer par ses émotions au point d'agir comme tu le fais, ce n'est ni plus ni moins qu'un suicide pur et simple. Plus ça va, et moins je comprends qu'il s'échine à traîner pareil fardeau. Comme si on n'avait pas assez de soucis comme cela ! Non, mademoiselle rajoute de ses grands effets dramatiques !

Le Lévitis lui avait fait reprendre pied sur la vergue sur laquelle lui-même se tenait, et la secouait sans la moindre douceur par l'épaule.

- Tu dis que tu vas tout faire pour l'aider. Mais ce que tu fais là ne l'aidera pas. Cela n'aidera personne.

Il recula sur la vergue, apparemment autant sinon plus à son aise sur l'étroit espar que sur le plancher des moos. Ses yeux luisaient comme ceux d'un fauve.

- Vas-y, saute donc, et fracasse-toi le crâne sur les quais. Après tout je n'en ai cure. Si c'est là tout le soutien que tu peux apporter à ton "ange", je me débrouillerai tout seul pour l'arracher à la corde qui l'attend.

Le jeune homme se saisit d'un des haubans qui se balançaient mollement dans la brise venue du large. Ses cheveux blancs, sans doute détachés pendant l'ascension du mât, flottaient et se tordaient comme de longues flammes blanches.

- Arrange-toi au moins pour ne pas souiller le pont avec les morceaux de cette chose creuse qui te sert de tête.

Sur ce, il se laissa glisser en bas, ralentissant à peine se descente en prenant brièvement appui sur les vergues qui se succédaient le long de l'espar.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeJeu 12 Nov 2009 - 13:40

Une autre personne avait été au moins autant en colère sinon plus que le Levitis. Et il est fort possible que ce soit elle qui l'ai fait venir. Car elle l'avait accompagné là-haut, avait ajouté sa colère à celle d'Earl afin que Fanaa sente bien qu'elle agissait mal. La main fine et gracieuse du fantôme esquissa le même geste que le Gardien, flanquant ainsi à sa fille une gifle mentale en même temps qu'elle recevait la claque physique du clerc.

L'apparition - que Fanaa ne pouvait voir ni entendre - attendit qu'Earl soit reparti pour laisser tomber :


*Ce n'est pas ainsi que je t'ai élevée. Je t'ai toujours interdit d'abandonner, de lâcher prise. Réveille toi. Redresse toi. Lève toi. Si tu rates un exercice refais le jusqu'à le maîtriser, mais n'abandonne jamais. Lâcher prise n'est pas une valeur que je t'ai inculquée. Je te l'interdis !*


Fanaa se recroquevilla contre le mât, choquée, blessée de ce qui venait de se passer. Elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas en était totalement perturbée. Pour elle on était soit un gentil donc un ami, soit un ennemi soit personne. Son esprit en milliers d'éclats avait élaboré ce procédé de "classement" et elle s'y accrochait. Elle avait besoin de ce genre de repère pour maintenir les morceaux de son esprit ensemble, pour garder toute sa tête. L'équilibre était fragile, et le cas isolé d'Earl, à la fois ami et ennemi, fait totalement incompréhensible, l'avait mis à mal.
Cervelle de moineau... il avait raison. La jeune fille s'était reconstruite oui, mais de façon assez bancale. Instable. Pourtant elle faisait des efforts. Elle en faisait mais parfois, parfois elle craquait. Un élément venait tout perturber et elle faisait une "crise d'absence".
La double gifle l'avait secouée mais elle ne comprenait toujours pas. Elle ne comprenait vraiment pas. Pourtant il faudrait faire avec et l'accepter. Sinon elle ne pourrait pas aider Syld. Si Earl avait dit vrai. Mais de cela encore il était impossible d'être sure. De panique et d'angoisse, Fanaa hyperventilait maintenant. Tout en se forçant à se reprendre. Le petit discours du levitis, quel que soit son statut, avait été entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeVen 13 Nov 2009 - 4:08

*Pfff*
Un soupir limite agacé.
Fanaa ne bougea pas.

*Tombée du ciel, tu exagères.* le ton était désapprobateur. *On sait tous que tu es un peu bête. Mais c'est pas pour autant que tu es stupide ! Alors arrête.*

Fanaa redressa la tête, surprise.
*Nalia ?*
Avait elle vraiment entendu la petite devineresse shalos ? Ou bien y avait elle de nouvelles voix dans sa tête ? Pitié faites que non! Si elle perdait du temps et de l'énergie à lutter contre elle-même, cela lui en ferait autant de moi à consacrer à Syld. Elle devait se focaliser sur ce but. Cet unique but.
*Voilà c'est mieux. Oh mais c'est que tu y tiens beaucoup!*
*Hein ? Mais non ne dis pas ça !* Les joues de Fanaa s'empourprèrent violemment. Et c'est ainsi qu'elle reprit pied plus fermement.
*Tombée du ciel, faut qu'tu fasses attention. Ton vide là... il m'a perturbée. J'veux dire, je l'ai senti. J'ai eu peur et il ne faut pas... oups le maitre arrive!*
*Nalia ?*

- Nalia ? appela-t-elle à voix haute.
Nul ne lui répondit. La petite fille était repartie. Pour émettre ainsi de Shalanos avec une telle netteté, la fillette devait être un prodige en son genre. Fanaa espéra que tout se déroule pour le mieux dans sa guilde. Et puis elle regarda autour d'elle.
Plusieurs krobeaux s'étaient posés et la fixaient de leur yeux de rapaces. Elle sentait leurs reproches. Difficile de faire autrement. Fanaa eut une mine déconfite.


- Tout le monde va m'en vouloir ?
- ...
- Mais... !
- ...
Le silence des gros oiseaux noirs était au moins aussi éloquent que les remontrances d'Earl et de Nalia. Fanaa déglutit péniblement et se força à faire bonne figure.
- D'accord j'ai eu tort, je suis désolée. Je ne recommencerai pas.
Bon c'était un peu facile d'accord de faire une telle déclaration, sachant qu'elle ne se contrôlait pas dans ces moments là mais il lui fallait faire preuve de force de caractère.
- Mais... à votre avis... je fais mes excuses à Earl ?
Fanaa cacha son visage dans ses mains.
- Je ne comprends toujours pas... et ça... ça me ...
Ennemi ou ami ? Ami ou ennemi ? On ne pouvait pas être les deux, cela n'existait pas. Earl, dans quel camp était-il ? Fanaa se remit à trembler et son esprit à vaciller sur ses fragiles fondations. Non. Elle n'allait pas recommencer. Non non et non. Elle devait se retenir. Occuper son esprit et ses mains, vite. Se fixer. Vite. Elle était fébrile, un peu fiévreuse peut-être. Faire quelque chose, vite. Mais quoi ?

La jeune fille se remit debout et passa ses mains sur le mât pour descendre quand une idée lui vint. Avait elle du temps à perdre ? Normalement non mais Earl avait dit qu'il devait dormir et la jeune fille ne pouvait rien faire sans son accord. Ami ou ennemi il était le seul à avoir les connaissances nécessaires pour libérer Syld de son châtiment. Il avait dit qu'il le ferait et il allait le faire.
Fanaa reprit l'un de ses poignards et se mit à tailler le bois du grand mât. Elle se sentait inspirée soudainement. Sculpter sans se poser de question allait lui vider la tête et cela irait mieux après.

Aussi commença-t-elle donc à tailler le bois, à y graver un Sy'ëld et un Earl grandeur nature se tenant la main. Elle se dit que si elle les représentait amis, peut être que Earl n'aurait plus la tentation de se trouver dans le camp adverse ? cela valait la peine d'essayer. Par qui commencer ? Depuis toujours elle avait commencé par Syld les rares fois où elle le dessinait accompagné. Elle hésita mais décida de changer d'ordre pour une fois. Elle avait un peu envie de s'excuser mais craignait qu'Earl ne la prenne pour quantité négligeable si elle s'abaissait à cela.
Alors cette gravure serait sa façon d'exprimer son repentir et sa bonne volonté.

Entre ses mains adroites, le grand mât commença à être décoré.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeVen 13 Nov 2009 - 5:17

Encore tout fulminant après ce qui venait de se passer, Earl redescendit les trois marches qui permettait d'accéder à la cabine du capitaine sans un regard en arrière.
Qu'elle fasse donc comme bon semblait, cette fille à demi folle !


- Je t'en donnerai, moi, des "Veille sur elle" !

D'un revers de main rageur, il envoya l'encrier voler contre le mur. Les poings serrés, les dents grinçant sous l'effet de la colère qui refusait de s'apaiser, il resta debout à fixer la tache noire qui s'étendait sur les boiseries, ruisselait jusqu'au sol.
Que croyait-elle, cette oiselle, avec ses questions sur le thème de "ami ou ennemi" ? Qu'un "ennemi" véritable lui répondrait aimablement "Oui, je suis le méchant de l'histoire" ? Avait-elle donc une vision du monde aussi naïve, tout blanc ou tout noir ?

"Mon chéri, maman t'aime tant". C'est ce que sa mère disait, tout en le serrant de toutes ses forces pour l'empêcher de se débattre, de libérer ses poignets qu'elle entaillait avec un couteau pris dans les cuisines.
"Chht, ça ne fera pas mal, pas mal du tout". Elle empoignait le cou frêle de son enfant et serrait, serrait encore.
"Tu es si beau, mon petit rayon de soleil sur la neige...". Elle lui maintenait la tête dans l'eau du bassin, dans le patio de la grande maison où ils habitaient.
Mara Pendergast avait depuis longtemps quitté les maisons closes de Fédoran où les filles s'entassaient presque. Sa beauté sauvage avait attiré bien des faveurs, et un de ses admirateurs les plus fervents lui avait offert cette luxueuse demeure et toute la domesticité qui allait avec sans sourciller. C'était d'ailleurs grâce aux serviteurs qu'Earl avait survecu. Combien de fois l'avaient-il arraché aux mains meurtrières de sa mère ? Pris de pitié pour le gamin, ils auraient bien tenté de l'éloigner... Oui mais voilà, Mara oscillait entre les actes de démence et les élans de tendresse. Dès qu'on lui enlevait son fils, elle s'effondrait en larmes.

- Mon enfant ! Rendez-le moi ! Earl...

Elle était si belle, et tant d'amour brillait dans ses yeux lorsqu'elle le rappelait, les bras ouverts, souriant à travers les pleurs. Elle l'adorait, le câjolait... jusqu'à ce que la folie la reprenne, sans prévenir.
Earl avait fini par trembler de peur à chaque fois qu'il l'entendait ou la voyait approcher. Devant les bras ouverts, il reculait.
"Je te déteste ! Un parasite ! Un parasite sortit de mon ventre ! Déteste, déteste, déteste !". Ca, c'est ce qu'elle avait dit en lui frappant et refrappant la tête contre le rebord de la fontaine.
Le garçon avait réussi à s'échapper tandis que les domestiques, alertés par le bruit, accouraient et tentaient de maîtriser la folle furieuse. Il avait quitté la demeure, couru au hasard jusqu'à s'écrouler, inconscient.
Un clerc de passage l'avait ramassé, soigné... et, en s'éveillant, le gosse avait pris peur face à ces mains qui le touchaient, qui tentaient de le retenir. Le clerc n'avait aucune mauvaise intention, sans doute, mais comment en être sûr ?
Earl avait fui, à nouveau. Le hasard l'avait mené jusqu'à Lévitas, à moins qu'il ne s'agisse du destin.

Earl frappa la tache d'encre de son poing fermé, le regard plus flamboyant que jamais.


- Ami ? Ennemi ? Conneries, oui !

Il était bien placé pour savoir que rien n'était aussi simple que ça.

Le jeune homme retourna s'étendre sur la couchette, mais il était beaucoup trop énervé pour se détendre comme il l'aurait dû.
Son niveau d'elixia ne remontait pas.
Ah, vraiment, il aurait mieux fait de laisser cette simplette s'écraser sur le pont ou les pavés du quais. Il aurait eu un poids de moins à traîner...
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeVen 13 Nov 2009 - 14:01

Fanaa détestait ne rien faire. L'inactivité lui rappelait sa captivité ou les années ou elle n'avait pas le contrôle d'elle-même. En bref, cela la rendait folle. Tandis que s'occuper l'aidait à penser plus modérément.

Elle avait terminé le visage et le buste de Syld. Elle le connaissait par cœur, elle l'aurait dessiné les yeux fermés. Fanaa l'avait tant rêvé, espéré et observé ensuite... Bien sûr elle s'inquiétait, pendant que Earl dormait et qu'elle ne faisait rien d'utile - graver était juste un moyen de passer le temps de la sieste du clerc, cela ne servait pas du tout au chenapan - elle s'inquiétait et pensait à lui très fort.

La jeune fille se mit à parler à la gravure.


- Tiens le coup. S'il te plait tiens, on va venir. Earl a dit qu'on te sortirait de là. Ensuite il te soignera.

A la prison Earl et le garde avaient parlé de pierre anti-elixia. C'etait a case de cet affreux dispositif que le clerc n'avait pu exercer ses dons guérisseurs sur le prisonnier. Ce n'était pas juste. La façon dont ils le traitaient...
- Ils lui font du mal.
Mais songer de nouveau à cette conversation la ramenait au point de déséquilibre concernant Earl et c'était à éviter. Vite, penser à autre chose.
Commencer Earl. Voilà qui allait l'occuper oui.


Elle passa de l'autre côté du mât et l'observa un moment. Comment le représenter ? Elle ne le connaissait pas si bien, n'avait pas passé des heures à le regarder, à se délecter de son image et à la graver en elle. Pourtant, elle n'allait pas abandonner son idée.
Elle posa ses paumes contre le bois, ferma les yeux et se concentra. Elle avait réussi à se calmer, à se détendre finalement. Elle avait enrayé sa panique, et son début de rancœur. Surtout ne pas les faire revenir. Rester ainsi. Elle inspira longuement et expira de même, se vidant la tête. Et elle sentit une chaleur au bout de ses doigts, son elixia montrait le bout de son nez ! Bien. En étirer un filament et le laisser intégrer le bois du bateau, descendre le long du grand mât, glisser sur le pont, se faufiler dans la cabine du capitaine, ressentir la présence du Levitis.
Elle s'aperçut qu'il ne dormait pas et faillit tout arrêter mais elle était près du but. Et toutes les sensation accompagnant ce drôle de sort lui donnaient envie de continuer, de l'explorer plus avant.

Elle ne "voyait" pas vraiment Earl, pas comme avec des yeux, mais elle le percevait par le bois du bateau, le bois de la cabine. Son esprit traduisit cette perception boisée en sortes d'images. Et tandis qu'une main restait plaquée pour continuer de ressentir, l'autre - qui tenait le couteau - commença à dessiner. La Danseuse avait les yeux fermés mais elle sentait ce qu'elle créait. Elle le sentait et cela ressemblait à la réalité. Et en même temps elle gagnait de nouvelles sensations : le roulis sous sa coque, le vent jouant avec ses voiles repliées, les oiseaux de mer la survolant, la personne qui décorait son bois.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeVen 13 Nov 2009 - 19:35

- Ben alors on monte ? demanda Gav.

Il lui semblait que les filles avançaient comme des escargots
.

- Ne nous stresse pas s'il te plait. On arrive je te signale. grommela Eireen.

- Oui mais Fanaa est seule avec Earl et...

- Quoi ? Earl !!!

La lutine bondit sur le bateau et se mit à courir de long en large à la recherche de "son" Levitis.

- Earl, mon amour ! Tu ne devineras jamais qui est là ! C'est moi où te caches tuuuuuuuu?! chantonna-t-elle gaiement.

Gavriel, lui, était un peu effrayé. Il ne sentait pas Fanaa... tout en la sentant partout sur le bateau. Troublé, il offrit tout de même galamment son bras à Hakuren et Adwel pour les aider à monter. Ensuite il se retourna vers sa soeur.

- Par pitié arrêe de brailler. Tu as pensé à aller voir dans les cabines ?
- Ah tiens pas bête !

La miss s'engouffra dans la cabine du capitaient et s'illumina en voyant l'objet de ses désirs. Même si il avait la mine plutôt renfrognée. Ce qui ne changeait pas tellement de d'habitude.

- Oh earl enfin tu es là !

Elle jeta des coups d'oeil suspicieux dans les recoins puis soupira.


- Et tout seul en plus! Tout à moi...

- He ho! Reen ça suffit, maintenant. Je te signale qu'on est là nous aussi. Yo Earl. Où est Fanaa ?





Fanaa était partout. Des gens montaient sur son pont, tandis qu'elle se balançait toujours. Etait-ce l'équipage ? Allait elle prendre la mer ? Et puis il y eut ces braillements désagréables qui l'arrachèrent à sa transe, et Fanaa redevint Fanaa, et ne fut plus la goellette.

La jeune fille battit des paupières pour reprendre ses esprits et contempla ce qu'elle avait accompli avec de grands yeux surpris : Earl se tenait devant elle, avec ses habits blanc et nets, son regard de félin en colère, sa moue habituelle, son air sérieux. Il semblait si réel qu'elle s'attendait à l'entendre lui faire une remarque.

- Fantastique...

Elle avait - sans savoir comment - réussi à manier l'elixia pour colorer le bois. Et quelles couleurs ! Tout était réaliste jusqu'à la teinte de la peau du clerc qui était l'exacte réplique du vrai ! Au premier coup d'œil on pensait qu'Earl se tenait là, droit, fier sur le mât de son bateau.
Et Syld ? Qu'en était il de l'effigie de Syld ? Fanaa fit le tour du mât pour le découvrir mais fut déçue. Le chenapan n'avait pas été coloré plus loin que sa main liée à celle de Earl. Quel dommage...

Fanaa s'assit à califourchan face à l'effigie de son ange et s'absorba dans une contemplation muette mêlée à de ferventes prières pour qu'il ne souffre pas trop, qu'il tienne le coup... et qu'Earl se réveille vite afin de pouvoir passer à l'action !
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeVen 13 Nov 2009 - 20:15

- Et allez, même pas pu rester tranquille plus de cinq minutes...

Earl rouvrit les yeux qu'il avait fermés dans l'espoir de parvenir enfin à calmer sa colère, et posa un regard plus qu'agacé sur les nouveaux arrivants. Il inspira lentement avant de se tourner vers Eireen.

- Eireen... Je vais te le dire clairement, puisqu'apparemment tu ne cherches même pas à saisir ce que j'essaye de te faire comprendre depuis le début.

Il détacha nettement les mots, comme autant de clous à enfoncer.

- Je ne supporte pas les personnes collantes. Alors je te prierais aimablement de refréner tes... excès d'énergie, à l'avenir.

Le Lévitis s'assit au bord de la couchette. Décidément, il n'y arriverait pas si on venait le déranger à tout bout de champ.

- Vous savez, s'il y a une petite cloche de bronze accrochée à la main-courante tout en haut de la passerelle d'embarquement, c'est bien parce qu'on ne rentre pas dans un navire privé comme dans un moulin. A plus forte raison si vous êtes sur mon navire.

Il considéra les intrus sans aménité. S'imaginaient-ils qu'ils allaient pouvoir s'installer là comme si de rien n'était ?
Le clerc commençait à en avoir plus qu'assez de ce ramassis de parasites qui leur collait aux talons sans faire quoi que ce soit d'utile, et, pour certains, sans même avoir l'intelligence de laisser ceux qui avaient suffisamment de plomb dans le crâne agir à leur guise.


- Si vous n'avez pas marché sur des morceaux de cervelle en arrivant, il y a de fortes chances qu'elle soit encore sur son perchoir.

Il leva un doigt vers le plafond de la cabine, les laissant réfléchir sur l'endroit où la fille pouvait se trouver.

- D'ailleurs ça ne me gênerait nullement si elle restait y dormir aussi. Le calme est devenu une chose particulièrement difficile à trouver, ces derniers temps. Et là, j'en ai besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Maître du jeu
Narrateur

Réputation : 112

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeSam 14 Nov 2009 - 19:21

Du calme il n'allait guère en avoir.

Des gardes envahirent le port en un tumultes. Les premiers fermèrent toutes les rues pendant que d'autres, par groupe de dix montaient dans les bateaux. L'officier commençait par prévenir le capitaine.


- Un vol a été commis dans la bijouterie Labedeli. Par décisions du conseil, tous les accés a la ville ont été fermé. La cité marchande ne tolèrent guère les voleurs, et tiens à le faire savoir. Ainsi les cargaisons seront inspectés, et tous les passagers fouillés.

Il faisait alors signe à ses homme de commencer la fouille, puis il sortait une petite pile de papier. Sur la première feuille était représenté la parure, sur les autres plusieurs portait étaient dessinés.

- Nous recherchons également ces personnes, ce sont les clients que la bijouterie a accueilli récemment, ils sont recherché pour interrogatoire.

Parmi eux Gavriel et Adweliwen, fidèlement représenté.

Ainsi dix gardes montèrent sur la passerelle du navire où se trouvait toute l'équipe, et sonnèrent la cloche de la main courante.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeDim 15 Nov 2009 - 2:09

Kyara avait suivi le groupe dans la cabine où se trouvait Earl. Eireen se jeta presque au cou de Earl, la shalos leva les yeux au ciel (enfin au plafond) puis quelque chose se passa, les ombres se mirent à s'agiter.

* Hum... *


- Il se passe quelque chose dehors...

La cloche du bateau sonna comme pour confirmer ce que Kyara venait de dire. La violoniste se concentra quelques instants, les ombres dans ses yeux ondulèrent, puis on put voir une ombre s'agiter dans un coin, sortir de la cabine pour "voir" les ombres à l'extérieur, passant ainsi d'ombre en ombre pour, enfin, revenir à la shalos, reprenant sa place. La couleur de ses yeux s'assombrit :

- Hum... Quelqu'un a commandé des gardes ? Car une dizaine attendent sur le pont...

Ses yeux vairons passèrent sur chacune des personnes présentes, attendant une réponse ou peut être que quelqu'un bouge...
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeDim 15 Nov 2009 - 17:59

- Pas "commandé" de gardes, non.

Earl sauta sur ses pieds. Il avait vraiment sa tête des mauvais jours.
Sans autre commentaire, il sortit de la cabine au pas charge et alla à la rencontre desdits gardes avec une expression telle qu'ils reculèrent d'un pas dans un bel ensemble.


- Quoi ?

On aurait cru entendre le grondement d'un monstre furieux.
Tant bien que mal, celui qui semblait mener les autres expliqua ce qui les amenait, et présenta les portraits. Earl considéra ces gribouillis sans broncher, avant de fixer son regard ardent sur les gardes.


- Il se trouve que j'ai rencontré ces deux là dans l'auberge où j'étais descendu avant d'acquérir le navire dont vous salissez le pont avec vos bottes. D'ailleurs...

Le Lévitis leva délicatement un sourcil terriblement aristocratique.

- Ils viennent tout juste de monter à bord sans ma permission. Les marins qui travaillent sur les bateaux voisins pourront vous confirmer cela, je suppose...

Il fit mine de ne pas voir que d'autres gardes étaient déjà occupés à interroger les pêcheurs sur les quais. Si ceux qui se pressaient sur la passerelle n'étaient pas encore au fait de ce qu'il leur disait, ils ne tarderaient pas à l'être.

- Je n'ai pas la moindre idée de la raison de leur présence à Faélanir, et d'ailleurs je n'ai pas dû échanger plus de deux mots avec la fille. Si vous voulez les interroger, ou même les emmener, je vous en prie.

Le clerc fit un pas de côté pour libérer le passage.

- Ce ne sont que des gêneurs qui me collent aux talons. En fait cela m'arrangerait si vous m'en débarrassiez.

Aucun doute n'était permis sur sa sincérité.

- Je vous conseille juste de faire vite. Sans quoi j'ai bien peur de devoir faire quelques remarques à vos supérieurs. Allez.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeDim 15 Nov 2009 - 19:57

- De la cervelle ? Mais qu'est-ce que tu lui as fait espèce de...?!

- Hey ! Ne dis pas n'importe quoi, Earl ne ferait pas de mal à une mouche. Il plaisantait. N'est-ce pas Earl ?

Gavriel eut une grimace devant tant de mauvaise foi.

- Il t'a vraiment tourné la tête ma pauvre. Il jetterait quelqu'un à l'eau que tu réussirais tout de même à l'excuser. C'est vraiment n'importe quoi.

Tournant les talons, le jeune homme sortit sur le pont et appela à pleins poumons :

- Fanaa ! Fanaa où es tu ?

Pas de réponse. Juste l'écho de sa voix et des croassements. Des croassements ? Les oiseaux de mer ne croassent pas. Levant la tête, il apperçut 5 krobeaux tournant autour du grand mât et une silhouette immobile. Son cœur fit un bond dans sa poitrine.

*Fanaa, j'arrive!*

Pas de réaction, pas de réponse. Le jeune homme escalada le mât et prit pied sur la vergue. Elle était là, le vent faisant voler ses cheveux sombres. Son regard bleu myosotis était fixé, sur le mât.

- Fanaa ?

Cela recommençait, cette envie irrépressible de la prendre dans ses bras. Gavriel contourna le mât pour la rejoindre et lui prit la main.

*Ca va Fanaa ? Earl t'a fait quelque chose?*

Elle leva enfin les yeux vers lui et dans la poitrine du jeune homme quelque chose vacilla. Elle le regardait! La fille main monta vers son visage et se posa sur sa joue.

- Syld ?

Crac. Gavriel fit un pas en arrière pour rompre le contact et tourna la tête pour ne pas lui monter à quel point elle le blessait en ne pensant qu'à lui. C'est alors que son regard tomba sur la silhouette du shalos gravé dans le bois. C'était lui il n'y avait aucun doute. Ses yeux restaient donc fixés dessus. Encore lui, toujours lui. C'était injuste !
Les yeux de la jeune fille papillonnèrent et elle sembla reprendre ses esprits.


- Tiens Van ? Que fais tu là . Earl t'a-t-il envoyé me chercher ? Ca y est ? On va sauver Syld ?
- Non on ne va rien sauver du tout. Je voulais juste te voir mais toi tu t'en fiches. laissa-t-il tomber, amer.
- Van ?
- Non tais toi. Je ne veux plus t'entendre. Tu n'as dans ta tête que ce criminel. Ce meurtrier. Tu sais quoi? Il n'aura que ce qu'il mérite. La pendaison pour les assassins!

Fanaa recula d'un pas et lui lança un regard horrifié. Il l'aurait giflée lui aussi qu'elle ne se serait pas sentie moins sonnée.

- Monstre !
- Le monstre c'est lui ! Il a arraché la tête de cette pauvre fille, il mérite de se faire trancher la sienne ! Ce sale type qui joue avec toi !

Ses paroles avaient dépassé sa pensée. Et c'est en les prononçant qu'il se rendit compte de leur portée. Il vit le visage de Fanaa se décomposer littéralement et les larmes se mettre à couler à flot. Elle chancela mais ne tomba pas, et Gavriel fut violemment assailli par un torrent de désespoir. Il représentait donc tant que ça ? Mais pourquoi! Qu'est-ce qu'il avait de si spécial ? Pourquoi était elle si profondément blessée lorsque l'on s'attaquait à lui? Ce n'était pas juste. ce n'était pas juste !
Mais il ne pouvait la laisser ainsi. Pas dans un tel état !

Il fit deux pas et l'étreignit de toutes ses forces. Fanaa voulut le repousser mais il ne la lâcha pas.


*Pardon. Pardon, pardon. Je ne voulais pas dire ça. je ne voulais pas, je suis désolé.*
*Syld... Syld...*

Il y eut du mouvement sur le pont. Une diz aine de gardes étaient montés sur le bateau et discutaient avec Earl. Que pouvaient ils bien se dire ? Eral désignait sa cabine.

*Fanaa, Fanaa arrête, je suis vraiment désolé. Je ne voulais pas...*

Elle pleurait de plus belle mais avait arrêté de se débattre. Une digue avait lâché.

*Mais non il ne s'en fiche pas. Il allait te le dire en plus, il t'aime tu le sais bien!*

Avec un cri de douleur, Fanaa sursauta et s'arracha à lui. Tremblante, elle le pointa du doigt.

- Tais toi. Ne dis jamais cela ! Jamais ! le supplia-t-elle.

Gavriel ne comprenait pas. Cela aurait dû être ce qu'elle voulait entendre non ? Le jeune homme se sentait de plus en plus mal. Il était en train de la perdre.


- Mais pourquoi ?
- Tu te rends compte ? Tu réalises ce que tu dis ?
- Mais Fanaa c'est vrai...

La jeune fille s'accroupit sur la vergue en se bouchant les oreilles. Elle secoua la tête pour sa débarrasser de ces pensées.

- Jamais. Si tu dis ça, et que je te crois... et que ce n'est pas vrai... tu te rends compte? Tu réalises ? Jamais. Ne dis jamais ça, jamais !

L'un des soldats pointa le dougt vers le grand mât. Gavriel était repéré. Il fit un pas en arrière, il ne pouvait de toute façon pas approcher la jeune fille. Un maëlstrom de tristesse et de terreur intense l'entouraient. Il serait devenu fou si il y avait plongé. C'était si sombre... Le jeune homme prit peur, s'excusa encore et descendit.

Une fois sur le pont, le visage défait, il se laissa emmener par les soldats. Il ne comprit rien à ce qu'ils disaient, à ce qu'ils voulaient. Il lança un regard vide à Earl et baissa la tête. Il avait fait du mal à Fanaa. Il ne se pardonnerait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Maître du jeu
Narrateur

Réputation : 112

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeDim 15 Nov 2009 - 20:17

Les gardes auraient très bien pu décider d'embarquer toute la troupe, mais l'attitude du Lévitis était celle des aristocrates, des gens puissants habitués à exiger et à être obéis. De surcroit seul quelqu'un de riche pouvait avoir acheté un bateau comme celui-ci sans sourciller. Ils se séparèrent donc, les uns allant chercher la Médiovienne, et les autres attendant que Gavriel descende du mât.

- Si vous pouviez res...
- ... ter à disposition au cas où nous aurions des questions supplémentaires à vous, poser, blablabla, je sais, coupa sèchement Earl.
- Les navires qui quittent le port sont contrôlés, crut bon d'ajouter l'officier du petit détachement, histoire d'avoir le dernier mot.

Ne recevant qu'un regard dédaigneux en guise de réponse, il fit signe aux autres gardes.
Encadratn de près leurs prises, ils quittèrent le navire avec une certaine hâte, pressés d'échapper au regard glacial qui leur vrillait le dos. Ce nobliau de Lévitis n'avait pas la tête de quelqu'un qui plaisantait souvent et ils n'avaient aucune envie de recevoir des remontrances supplémentaires juste parce qu'ils avaient fait leur travail.
Le Médiovien de la bijouterie suffisait bien pour qu'on vienne leur reprocher leur "lenteur".
Ces riches, parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeDim 15 Nov 2009 - 23:17

Kyara c'était assis sur le lit d'Earl, elle regardait ceux dans la pièce quand les gardes entrèrent dans la cabine et vinrent cueillir Adweliwen, les yeux de la violoniste se durcirent mais elle n'ouvrit pas la bouche. Quand tout le monde fut parti, elle ferma les yeux pour se concentrer sur la médiovienne, après tout Senril lui avait offert le saphir étoilé, la shalos devait donc faire attention à la voleuse.

La violoniste se concentra donc à nouveau, utilisant les ombres une nouvelle fois, cette fois elle utilisa la pierre comme canaliseur et ainsi caché ce qui devait rester caché. Les ombres trouvèrent la parure, l'entourèrent et "l'absorbèrent", les cachant ainsi aux yeux du monde, même si on la fouillait, personne ne pourrait la retrouver avant que Kyara ne demande aux ombres de se retirer.

Bien sur, elle même ne savait pas ce que c'était, mais elle avait compris que cela était important et qu'on ne devait pas découvrir que c'était la médiovienne qui le possédait.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitimeLun 16 Nov 2009 - 0:13

Earl suivit quelques instants des yeux le groupe qui s'éloignait sur les quais, et accueillit avec une totale indifférence le message du sieur "Labemachin" (ah, tiens, où avait-il déjà entendu ce nom si peu harmonieux qui ressemblait à un quelconque gargouillis inarticulé ? Bah, s'il n'avait pas pris la peine de s'en souvenir exactement, c'est qu'il appartenait à un obscur personnage dénué de tout intérêt).

Ce n'était nullement le moment de se laisser distraire. Il n'en avait plus le temps. A chaque minute qui s'écoulait, son instinct forgé par les batailles lui hurlait qu'il devait se presser. Un malaise indéfinissable enflait, l'envahissait.

Le jeune homme revint vers la cabine tout en ruminant ce qu'il savait de l'affaire qui l'intéressait.

Du poison. La nuit des lunes noires. La tête d'une malheureuse fille d'auberge qui grimaçait sur le rebord d'une fontaine. Syld. Les craintes qui l'avaient tenaillées pendant une bonne partie de la journée précédant la nuit fatale.
Earl alla s'assoir à la table de bois acajou sans prêter la moindre attention à Eireen et Kyara.
Il y avait quelqu'un derrière tout ça.
Et il ne connaissait qu'une seule personne capable de se montrer aussi retorse pour atteindre son but.


- Aelred.
- Y a-t-il quelque chose que vous voudriez me demander, mon garçon ?

Le clerc se figea, soudain pâle comme la mort. Lentement, comme si ses os avaient été de fer et grippés par la rouille, il se détourna.
Un vieillard se tenait sur le seuil de la cabine, appuyé sur une canne lourdement ornementée, encadré de deux hommes vêtus et masqués de blanc, moins serviteurs que gardes du corps. Il était si maigre, si voûté, et son manteau était si richement décoré qu'il semblait l'écraser. Et pourtant, cette frêle présence était plus écrasante encore.

Earl s'était levé d'un bond. Il eut un net mouvement de recul.


- Vous...

Le claquement impérieux d'une canne sur le sol.
Le jeune homme sursauta comme si la mèche d'un fouet lui avait balayé les reins et se mordit la lèvre. Le souffle court, il baissa la tête, incapable de soutenir le regard du vieux seigneur.


- Père...

Adennon hocha sèchement la tête, approuvant la correction apportée dans le ton d'Earl.

Le vieillard paraissait si fragile, tout prêt à se briser comme une statue de verre. L'éclat de ses yeux bleu pâle était presque occulté par un voile blanchâtre et on devinait les os si minces sous le peau parcheminée.
Pourtant les mains semblables à des serres qu'il enserrait autour du pommeau de sa canne ne tremblaient pas.
Quand on le regardait, on ne ressentait pas la moindre impression de faiblesse. En revanche, on était irrésistiblement envahi d'un profond malaise.
Ce patriarche... on aurait dit qu'il était déjà... mort. Quelque chose de terrible émanait de lui. De la haine, une haine formidable, à l'extrême limite de la folie.

A petits pas, sans vaciller, l'ancien chancelier d'Ael se rapprocha d'Earl et leva une de ses maigres mains surchargées de bagues inestimables.


- Eh bien, vous ne saluez pas votre père ?

Le clerc serra les dents. Oui, il aurait dû s'incliner, baiser cette main décharnées.
Au lieu de ça, il releva la tête.


- Qu'est-ce que vous faites ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bâteau d'Earl, les quais Empty
MessageSujet: Re: Bâteau d'Earl, les quais   Bâteau d'Earl, les quais Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bâteau d'Earl, les quais
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Castagnaccio, le gâteau de farine de châtaigne simplissime
» Gâteau qui tombe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone neutre :: Faelanir-
Sauter vers: