Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Ferme de Rendell

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeSam 24 Avr 2010 - 22:43

Earl laissa fuser un petit rire nerveux.

- Ah, attends de voir ce qui va te retomber dessus avant de me remercier pour t'avoir soulagé d'un poids !

Il se détourna pour tousser dans son mouchoir puis se redressa en repoussant derrière son oreille les mèches qui collaient à son front.

- Aelred m'a appris une chose : ne jamais faire confiance à personne. Je n'avais pas l'intention de demander d'aide à qui que ce soit à partir du moment où j'aurais récupéré Syld. Si aujourd'hui je suis là, c'est que je n'ai pas complètement gagné sur tous les plans, non.

Le jeune homme tendit la main pour éteindre la flamme de la lampe la plus proche. Graduellement, les souterrains retombaient dans les ténèbres.

- "Sauver des vies, comme tout bon clerc qui se respecte"... Bon sang, je soigne des soldats pour les renvoyer se faire blesser, encore et encore ; je sauve les gens en sauvant leur corps, mais pour cela je joue avec leurs sentiments comme s'ils étaient des pions sur un échiquier, je les blesse à l'intérieur. Si c'est cela, être un clerc qui se respecte...

Earl décrocha une longue cape de voyage noire accrochée à une torchère rouillée et la jeta par-dessus son manteau blanc typique de Lévitas. Autant ne pas mener un éventuel espion directement à l'endroit où ils se rendaient. La seule chose qu'il pouvait encore faire, c'était gagner du temps.

Lorsqu'ils ressortirent dans une autre rue par une deuxième porte tout aussi basse et voûtée que la première, le quartier était toujours désert.
Laissant le Shalos se dissimuler à sa manière s'il en avait envie, lui-même s'assura que le capuchon de la cape couvrait bien ses cheveux blancs un peu trop reconnaissables.


- C'est à une heure d'ici, en allant à pied.

Sans plus de commentaires, il se mit en route vers la sortie est de la ville.

Finalement, après un peu plus d'une heure de marche à travers la campagne cultivée qui s'étendait depuis Faélanir vers l'intérieur des terres, ils parvinrent en vue d'une fermette qui se blottissait tout contre un ruisselet, dans un doux replis du terrain. C'était une longue maison basse aux murs de pierre et au toit de chaume tombant presque jusqu'à terre. Deux ou trois touffes de fougères se balançaient près de la cheminée qui émergeait du chaume verdi par les pluies, quelques poules vaguaient de-ci de-là devant le perron, sans grille ni clôture.
Une femme était précisément en train de jeter du grain aux volatiles lorsque, se redressant pour se masser les reins avec une grimace, elle aperçut les arrivants sur le chemin. Elle leva les bras au ciel.


- Rendell ! Le jeune maître est revenu !

Un homme un peu voûté par trop de labeur et la face brûlée par un soleil plus mordant que celui qui brillait habituellement au dessus de Faélanir sortit de la maison.

- Ah merci, par tous les dieux ! Je commençais à m'inquiéter.

Il s'avança rapidement à la rencontre des arrivants et vint serrer les longues mains gantées d'Earl dans ses paumes calleuses avec un enthousiasme non feint.

- Jeune maître, si vous saviez comme je suis content de...
- Comment va-t-il, Rendell ? coupa doucement le Lévitis.

Le fermier resta interdit puis son regard glissa de côté, fuyant celui des deux autres.


- Oh, bien... Presque trop bien, en fait.

Il tenta un petit rire qui n'eut pas d'écho.

- Pas plus mal qu'à votre dernière visite... Pas mieux non plus.
- Je... Nous voudrions le voir.

Rendell glissa un oeil perplexe vers celui qui accompagnait Earl. Cet homme négligé dont la défroque puait l'alcool et la fumée ne ressemblait guère à ceux dont le jeune maître avait l'habitude de s'entourer.

- Si vous y tenez... Vous savez où aller. Moi je l'ai suffisamment vu comme ça.

Le fermier s'éloigna vivement, comme s'il craignait qu'Earl ne lui demande de les accompagner. Le jeune homme se tourna vers une sorte d'étable attenante au logis principal.

- C'est là-bas...

Il hésita, puis s'avança comme à regret. La porte à claire-voie s'ouvrit sans rechigner, déversant un flot de lumière à l'intérieur. Et la lumière accrocha les maillons d'une lourde chaîne passée entre les barreaux d'un râtelier à foin. Et au bout de cette chaîne, gisant dans la paille au pied du mur de pierre sèche, il y avait...

Earl détourna le regard en se mordant la lèvre inférieure.


- Je n'avais vraiment pas le choix...
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 25 Avr 2010 - 0:35

Une légère inquiétude se mit à poindre chez Soghann suite au rire d'Earl. Mais après tout, il aurait tout le temps de s'inquiéter une fois qu'il l'aurait sous les yeux, inutile donc de s'imaginer le pire. Ils sortirent de la ville sans plus de cérémonie, l'assassin profitant du manque de luminosité pour se camoufler à sa façon... Tout en se gardant bien d'être suivi. Tâche rendue encore plus facile lorsqu'ils sortirent de la ville.

Arrivés à la ferme qui devait être le refuge de son compagnon, il salua ses hôtes d'un simple hochement de tête, se gardant bien de se faire connaître davantage. Il ne releva pas non plus le regard du fermier, sa mise ayant pour le moment bien peu d'importance.

Ils se retrouvèrent bientôt dans les étables, sombres et puantes. Syld gisait sur une couche faite de simple paille, enchaîné au mur par une lourde chaîne... Mais, de toute évidence, vivant. L'assassin se tourna vers Earl et lui lança d'un ton sarcastique :


- "Pour sa propre sécurité", j'imagine, hein ?

Après s'être donné tant de mal pour le sauver, Soghann ne voyait pas le clerc s'amuser à emprisonner le Shalos sans une bonne raison.
Doucement, il s'approcha de l'homme replié sur lui-même, tout en restant précautionneusement à distance. Le connaissant bien, il savait que même convalescent, il risquait d'avoir une réaction stupide, tout enchaîné qu'il était.


- Syld ?
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 25 Avr 2010 - 1:33

Un petit froncement de sourcil, puis un soupir... et Syld ouvrit un oeil. Un oeil vert pâle et iridescent, aux reflets semblables à une flamme qui s'agite dans un courant d'air. Un regard un peu trop fixe et brillant, comme sous l'effet de la fièvre ou d'une drogue quelconque. Un regard fascinant et dérangeant au possible.

- Mmh ?

Il se redressa en souplesse sur un coude, avec une nonchalance calculée.
Exception faite du bandage qui ceignait son torse, il avait en effet l'air en pleine forme. Rendell n'avait pas menti.
Le jeune homme rejeta en arrière les cheveux qui oscillaient devant son visage d'un mouvement de tête impatient avant de fixer Earl. Son regard avait à peine effleuré Soghann et l'étrange flamme verdâtre n'avait pas fait mine de palpiter.


- Mais revoici Sa Seigneurie en personne ! Veuillez me pardonner de ne point vous saluer bien bas comme il se doit...

Il leva un poignet et l'agita comiquement, faisant cliqueter le bracelet et la chaîne qui y étaient assujettis.

- ... mais j'ai pas assez de longueur pour me lever et faire la révérence.

Avec un petit rire moqueur, Syld donna un petit coup de langue sur la goutte de sang qui perlait à une des meurtrissures causées par le bracelet de fer. Son oeil daigna enfin se poser sur Soghann.

- Et c'est quoi, ça ? Un nouveau jouet ?

Earl serra les dents. Il n'avait pas avancé d'avantage depuis qu'il avait passé le seuil.

- Les êtres humains ne sont pas des jouets.
- Oh ? Pourtant, les jouets, ça se casse... et puis après ça se répare. Comme ce gros homme dégarni, là...
- Rendell.

Le Lévitis avait croisé les bras, et ses poings se crispèrent sur le tissu de ses manches.

- Tu devrais t'estimer heureux qu'il continue de t'apporter à manger après ça. Si je n'avais pas été là, il...
- ... n'aurait pas pu être réparé. Il aurait fallu le jeter et en trouver un nouveau. Ou alors me laisser crever de faim, au choix. Qu'est-ce qui t'aurait arrangé le plus, ô Maître ? Ne me dis pas que tu n'y as pas pensé au moins une fois...

Earl ouvrit la bouche, comme pour protester, mais la referma sans rien dire.
Syld s'adossa à demi contre le mur et se fendit d'un sourire aussi délicieux qu'empli de poison.


- Bien sûr que tu y as pensé. Et combien de fois t'ai-je demandé... non, t'ai-je supplié de le faire, de me laisser crever, ou de finir de me fracasser le crâne avec un de ces morceaux de bois qui s'entassent, là, dans ce coin ? Mais non, Sa Seigneurie veut toujours réparer...
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 25 Avr 2010 - 1:38

Soghann recula afin d'observer l'échange en silence. Une fois le calme revenu, il se tourna vers Earl et fit :

- Laisse moi deviner : traumatisme cranien à cause de la chute ?

Bien entendu, cela lui avait fait mal. De ne pas être reconnu, d'entendre Syld parler ainsi. Ce n'était pas celui qu'il connaissait. Et jouer avec le cerveau... N'était pas un jeu dont il connaissait les règles.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 25 Avr 2010 - 2:02

- Entre autres possibilités, comme je te l'ai dit. Si je connaissais la cause exacte, peut-être que je pourrais...

Earl secoua la tête.

- Non, inutile de se leurrer, je ne pourrais rien y faire. Physiquement, j'ai fait ce qu'il fallait. Son corps, du moindre os au dernier tendon, son cerveau... tout est parfait. Il est encore fragile : son organisme doit se rééduquer de lui-même après un "traitement" de ce genre. J'ai voulu croire qu'il en irait de même pour sa personnalité, que ça irait mieux avec le temps, que ses souvenirs reviendraient si j'étais là pour lui, si...

- Mais cela n'a pas fonctionné, rien n'a changé, acheva Syld pour lui d'une voix chantante.

Il claqua des doigts comme pour mieux attirer l'attention.


- Hey, puisque soit disant les êtres humains -dont il paraît que je fais partie, encore que...- ne sont pas des jouets, j'aimerais que vous ne parliez pas de moi en ma présence comme si je n'étais qu'un objet ou un meuble.

Syld croisa les bras derrière sa tête et s'étendit sur la paille.

- Grand maître, si tu n'as aucune "réparation" à faire aujourd'hui, tu dégages. C'est bien assez d'être enfermé ici, mais si en plus je dois l'être avec toi...

Un frisson de dégoût le secoua.

- Rien que l'idée me rend positivement malade. J'ai l'impression que je deviendrais vraiment dingue si je devais supporter ça trop longtemps. D'ailleurs c'est peut-être déjà fait, qui sait ? C'est peut-être le cas depuis longtemps.

Après un bref ricanement, il ferma l'oeil.

- Alors toi et ton copain, si vous n'êtes là que pour prendre le thé et discuter chiffons, vous vous cassez.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeVen 30 Avr 2010 - 14:43

Soghann croisa les bras avec un soupir, continuant à toiser son ami.

- J'imagine que tu as déjà tenté de réveiller ses souvenirs de plusieurs manières. Si même ma vue ne fait rien, je ne vois pas grand chose à faire d'autre que le ramener à Shalanos, en espérant que ça réveille quelque chose... Ou de trouver un clerc spécialiste en perte de mémoire.

Ignorant les remarques de l'homme enchaîné, il continua, dubitatif :

- Cela dit, il risque de ne pas se montrer coopératif...

Après quelques instants de silence lui vint une idée. Il caressa son menton râpeux, tout en réfléchissant à voix haute :

- Peut-être Fanaa aurait-elle pu faire quelque chose... Mais premièrement, à priori son pouvoir est scellé... Jusqu'à ce quelle le voit vivant peut-être. Reste à savoir si c'est une bonne idée de libérer ce pouvoir.
Secundo, c'est bien l'une des dernières personnes au monde à qui j'ai envie de demander de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeVen 30 Avr 2010 - 17:03

Earl grimaça franchement à l'idée de remettre Fanaa et Syld face à face.

- Ca équivaudrait à faire sauter le couvercle d'un récipient sous pression, m'est avis. Et après m'être donné autant de mal pour la neutraliser, j'aimerais autant que, quitte à se "réveiller, elle ne le fasse qu'entre les mains d'une personne capable de la "gérer" correctement -Valnor exclu, bien entendu. Une personne qui ne la laisserait plus divaguer où bon lui semble sans une réelle surveillance...

Il fixa Soghann bien en face.

- Parce que dans le genre "anges-gardiens", autant le dire franchement, vous laissiez un peu à désirer.

Le Lévitis haussa légèrement les épaules.

- Pour protéger quelqu'un avec un pouvoir de ce genre, il faut aussi quelqu'un qui ait un pouvoir de manipulation, non, de restriction de l'elixia. Un sorcier, ou au mieux un clerc... Même si pour restreindre quelque chose comme ce que j'ai senti chez cette Fanaa, il faudrait plus qu'un clerc de première classe.

Il leva un sourcil.

- Je me demande à quoi on pouvait bien penser en vous confiant pareille mission. Soit c'était de la stupidité, soit c'était trop compter sur votre bon jugement en espérant que vous seriez assez fins pour la garder sous clef dans votre caverne, soit c'était... Ah, c'était sans doute considérer l'attachement affectif pour un certain imbécile charmeur comme plus puissant que la chaîne la plus solide. Bon calcul, tant que l'imbécile en question ne va pas mourir bêtement.

Le jeune homme considéra Syld qui continuait à feindre de dormir, à moins qu'il ne se soit endormi pour de bon.

- J'ai essayé tout ce que je pouvais. Et maintenant, je... J'en ai assez. Assez de me demander si j'ai vraiment exploré toutes les possibilités, si je n'ai pas commis une erreur, si je n'aurais pas mieux fait de le laisser mourir. J'ai l'impression que si je dois continuer à le voir comme ça un peu plus longtemps, je vais vraiment craquer et l'étrangler avec ses propres chaînes.

Earl baissa les yeux sur les paumes de ses gants, comme s'il essayait de s'imaginer ses doigts qui se resserraient sur la chair tendre du cou, la trachée qui s'écrasait, les veines saillantes...

- J'ai dû causer la mort de plusieurs personnes, de façon plus ou moins directe. Mais de là à en venir au meurtre pur et simple...

Il regarda à nouveau Syld.
Une fois l'oeil clos et les traits détendus, il semblait tout à fait normal. Il avait l'air d'aller si bien, il était si lucide et il paraissait tellement à l'aise avec cette nouvelle personnalité... Pas de fausse note, rien. Comme si tout était réellement normal, comme si ce caractère avait toujours été sien.
Earl se mordit la lèvre. Est-ce qu'il avait réveillé quelque chose, débloqué une sorte de verrou ancien, aussi vieux que l'enfance, datant d'avant qu'il ne rencontre Syld ?
Le Lévitis ravala la bile qui lui remontait dans la bouche rien qu'à cette pensée.
Si cela était vraiment, alors...

Earl battit des cils pour se réveiller, chasser ces mauvais songes.


- Mieux vaut que je passe la main à quelqu'un d'autre. Je déteste cette idée, mais j'aimerais autant ne pas finir complètement fou à mon tour.

Il laissa fuser un petit rire qui s'étrangla en une toux sèche. Il s'essuya machinalement les lèvres d'un revers de main, oubliant de prêter attention aux fines traînées rouges qui s'imprégnèrent dans la soie blanche du gant.

- J'abandonne. Je me hais rien que d'avoir à prononcer ce mot, cependant je n'ai plus rien à dire d'autre. Ou si, juste un conseil : fais ce qui te semblera bon avec lui, mais méfie-toi de ce qu'il peut faire. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 2 Mai 2010 - 20:30

L'assassin esquissa un sourire en coin.

- Ne t'en fais pas, je sais de quoi il est capable, avec ou sans sa tête.


Un nouveau soupir fusa, et cette fois toute trace d'amusement avait disparu dans sa voix.

- J'ai une assez bonne idée de qui serait assez puissant pour régler le problème, voire aller litterallement fouiller dans sa personnalité. Le problème est que c'est la même personne qui nous a confié la garde de Fanaa, et qu'elle risque de très mal prendre qu'on lui demande de l'aide après un fiasco pareil. D'autant qu'il n'est connu ni pour sa magnanimité ni pour sa patience. Sans l'autre greluche, c'est même du suicide, à mon avis.

Lentement, Soghann s'approcha de Syld, et s'assis souplement en face de lui, plaçant ses longues jambes en tailleur. Fixant son ami, il prit une profonde inspiration. Sans même regarder derrière lui, il lâcha dans un murmure.

- Merci pour tout ce que tu as fait. Laisse-nous, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 2 Mai 2010 - 21:18

Earl hésita, apparemment sur le point d'ajouter quelque chose, mais il finit par hocher la tête sans rien dire. Il tira de sa poche une clef massive, faite dans le même métal clair que les bracelets assujettis aux poignets de Syld, et la posa sur le rebord d'une auge poussée dans l'angle de la porte. Puis, sans regard en arrière, il sortit dans la cour et disparut.

Au faible tintement que fit la clef en râclant le bord de bois, Syld entrouvrit l'oeil pour fixer le dos du Lévitis, juste avant qu'il ne soit hors de vue. Une lueur venimeuse scintilla entre les longs cils, et il ne put réprimer un bref rictus de colère et de frustration.

D'un mouvement à la lenteur langoureuse, le jeune homme se redressa enfin en position assise.


- Eh bien...

L'oeil vert daigna enfin se fixer sur Soghann. Un sourire un peu ironique flottait gracieusement sur les lèvres de Syld, cependant son regard était empli de défiance. Il esquissa un geste pour se décaler, s'éloigner un peu du Shalos, mais les chaînes se tendirent avec un cliquetis, inflexibles.
Une brêve seconde, le souffle de Syld se suspendit. Ses mains se crispèrent un peu plus sur la paille qui lui servait de couche.
Il fit mine de s'étirer presque sans bouger mais son attitude insolemment détendue ne trompait pas. C'était un éclair de peur qui avait fait vaciller la flamme verte de son regard.
Il plissa le nez avec un reniflement méprisant.


- ... qu'est-ce qu'il a l'intention de faire, messire je-pue-l'alcool-à-un-mile ?
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 2 Mai 2010 - 21:35

Soghann ne bougea pas, ne réagit pas, jusqu'à ce que Syld lui pose sa question, montrant enfin qu'il s'intéressait à lui. Il nota cependant le mouvement de recul empêché par la chaîne. Ainsi il avait peur. Intéressant, mais pourquoi ?

- Puisqu'Earl n'a pas réussi avec ses méthode, je vais tenter autre chose. La manière douce, si tu préfère. Peut-être cela t'empêchera-t-il de devenir dingue, mais pour faire quoi que ce soit j'ai avant tout besoin que tu collabore. Que tu m'aide à comprendre qui tu es, ce dont tu te souviens, pourquoi tu réagis comme ça, pourquoi on a du t'enchaîner... Tout ce que tu peux me dire.

Il laissa une pause, le temps que son "patient" assimile ce qu'il venait de dire... Sans cesser de le fixer de son regard glacial, rendu presque lumineux par l'absence de lumière.

- Maintenant, si tu refuse, je devrais me résoudre à des méthodes moins douces. Et si cela non plus ne fonctionne pas, je me verrais dans l'obligation de te laisser enchaîné ici jusqu'à ce que je trouve autre chose. En m'assurant, bien sûr, que tu ne trouve aucun moyen de fausser compagnie à ces braves gens.

Il avait débité tout son laïus sans ciller, sans hausser la voix, sur le ton de la confidence, presque un murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 2 Mai 2010 - 22:27

Syld découvrit les dents comme un fauve en colère.

- Ah, mais bien sûr ! Sa seigneurie tenait presque le même discours, au début. "De quoi est-ce que tu te souviens ? Qu'est-ce que tu ressens ? Parle-moi, je suis là pour t'aider, je suis ton ami..."

Il cessa brusquement de contrefaire l'accent un peu traînant d'Earl pour émettre un sifflement rageur.

- Me souvenir de quoi ? Et pour quoi faire ? Pourquoi je devrais avaler toutes vos salades ? Vous êtes qui, vous, d'abord ? Et qu'est-ce que vous me voulez, à la fin ?

Il jeta la poignée de paille qu'il serrait convulsivement entre ses doigts à la figure de Soghann.

- "Ami" ? Ca veut dire quoi ? C'est le titre qui vous donne le droit de m'enchaîner à ce mur ? Des questions, des questions, toujours des questions ! Si je savais ce que vous voulez entendre, je vous le dirais, rien que pour avoir la paix ! La voilà, ma collaboration. Maintenant tu peux me faire ce que tu veux, j'en ai rien à foutre !
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 2 Mai 2010 - 23:26

Soghann n'eut que le temps de lever la main pour se protéger les yeux. Bien entendu, il s'attendait à ce genre de réaction. Cela aurait été trop facile. Mais il fallait qu'il essaye, par acquis de conscience. Il toussa discrètement pour évacuer la poussière de paille, puis repris la "séance".

- Avec ou sans mémoire, tu es suffisamment dégourdi pour savoir qu'on ne ne nait pas adulte. Tu viens bien de quelque part, et les blessures que tu portes prouvent que tu as déjà vécu un certain nombre de choses. Ta réaction ne peut montrer qu'une chose : tu tiens à oublier ce passé pour une raison que j'ignore, et ton inconscient bloque ta mémoire. Ta colère est provoquée par ton incompréhension de ton état et de tes raisons inconscientes, exacerbée par ton incapacité à répondre à nos questions.

Un silence.

- Il se trouve qu'Earl était un de tes proches amis, et qu'il t'a sauvé la vie alors que ta mort était certaine. C'est en tant qu'ami qu'il t'a aidé et a tenté de te faire retrouver la mémoire. Quant à moi, je suis certainement la personne la plus proche de toi depuis plusieurs années. Et je suis là pour retrouver la personne qui fut mon meilleur ami, mon coéquipier, ma moitié, pendant ces années.

Cette personne, c'est toi, que tu t'en souvienne ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeLun 3 Mai 2010 - 0:06

- "On ne naît pas adulte"...

Syld renversa la tête en arrière et ferma l'oeil avec un sourire. Ses épaules frémirent, son sourire s'élargit, et il laissa fuser un petit rire, petit rire qui se changea en éclats presque nerveux.

- Ah, haha, tu m'en diras tant !

Il leva une main pour essuyer les larmes qui lui montaient à l'oeil tout en tentant de réprimer son hilarité.

- Ah làlà, encore une "vérité" de ce genre et je m'étouffe de rire, sérieusement.

Le jeune homme fit mine d'applaudir en silence.

- Bravo pour ce brillant discours et cette éminente démonstration de logique, monsieur "je sais tout". Mais si vous voulez savoir, ce qui me met en colère, là, c'est ça.

Il leva un de ses poignets enchaînés, l'agita pour bien faire s'entrechoquer les maillons, puis haussa les épaules avant de se radosser au mur avec un sourire rêveur.

- Tout ça parce que j'ai juste voulu voir comment... de quelle couleur ce gros bonhomme était à l'intérieur. Oui, c'est ça, la couleur.

Syld leva à nouveau son poignet pour l'examiner et fit jouer ses doigts pour faire saillir les veines, faire perler une goutte de sang sur les chairs mordues par l'acier.

- Je me demandais si c'était la même couleur.

Il dodelina de la tête puis son regard revint se fixer sur Soghann.

- Intéressant, ton exposé. Alors tu veux retrouver ton blablabla, et c'est moi qui suis ce blablabla. A vos ordres, tout de suite, bien sûr ! Si Monsieur le veut, il n'y a pas à discuter...

Syld se pencha brusquement en avant sans lâcher le Shalos des yeux.

- Admettons que messire "je sais tout" dise vrai. J'aurais donc mes raisons, bonnes ou mauvaises d'être présentement comme je suis là dedans...

Il se tapota la tempe de l'index.

- ... que le résultat vous convienne ou non, à toi ou à sa Seigneurie. Personne ne m'a demandé si je me sentais bien ou pas tel que je suis, non, c'est tellement mieux de chercher à me façonner d'une façon plus conforme à vos petites idées. Est-ce que j'en ai envie ? Quelle importance !

Il se pencha davantage, jusqu'à ce que les chaînes l'arrêtent à nouveau.

- Bien, tu as exposé ce que tu veux. Et moi, j'y gagne quoi, tu peux me le dire ? Parce que là je n'y vois aucun intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeMar 4 Mai 2010 - 23:51

Un leger sourire vint flotter sur les levres de l'assassin.

- Tu y gagne de retrouver ton ancienne vie, qui si je ne m'abuse, ne te déplaisait pas tant que ça.

Souplement il se leva, et prit le chemin de la porte. Au niveau de la clef reposant sagement, il regarda par dessus son épaule, et lança d'un voix douce :

- Une vie libre, sans autre chaînes que celle que tu veux bien te créer...

L'assassin tendit la main vers la clef et la glissa à l'intérieur de sa veste.

- Mais puisque tu préfère être un enfant enchaîné qu'un homme libre, enchaîné tu restera... Jusqu'à ce que je trouve le moyen de te faire redevenir homme.

Sans plus de cérémonie, il reprit son chemin vers la porte et la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeMer 5 Mai 2010 - 0:31

Syld laissa fuser un sifflement de colère.

- Que de belles promesses ! S'il y a une chose que je sais pertinemment, c'est qu'il n'existe aucune vie sans chaînes, qu'on le veuille ou non. Personne sur cette planète ne vit libre, et surtout pas les Shalos !

Le dernier mot sortit de sa bouche le fit ciller.

- Ce n'est pas le mot que je voulais utiliser. Qu'est-ce que je voulais dire ? C'est...

Il sursauta, se rappelant brusquement qu'il n'était pas seul, et reprit d'un ton insolent :

- C'est ça, va-t'en avec tes fables et tes mirages ! Vas, vas donc, j'en ai rien à carrer. J'adooore dormir sur la paille, franchement.

Il haussa les épaules et secoua la tête, faisant danser les mèches folles de sa tignasse.

- De toute façon comment quelqu'un pourrait-il réellement être la moitié d'un être glacé qui brandit sa seule logique comme si c'était la réponse universelle ? Même l'autre blanc-bec arrivait à y mettre plus de sentiment lorsqu'il tentait de m'emberlificoter avec ses histoires. Et là quoi ? Monsieur pose ses affirmations sans sourciller, et bien entendu je devrais sagement le croire ? Mais l'idée même de côtoyer une machine dans ton genre me flanque la colique ! Ton blabla sur un "meilleur ami", "coéquipier" ou que sais-je, ce sont des foutaises ! Je ne sais pas à quoi ça doit ressembler, mais sûrement pas à ça.

Syld reprit sa respiration. Le Shalos s'éloignait, il allait partir, sortir, refermer la porte et...
Son agressivité tomba d'un coup.
Il avala sa salive avec un petit bruit étranglé, avant de se pencher en avant autant que ses fers le permettaient.


- Je... Non, attends ! Ne me laisse pas... Enlève-moi ces chaînes. Je ne les supporte plus. J'ai l'impression que je vais finir par me ronger les chairs jusqu'à l'os pour essayer de les faire glisser si je reste comme ça. Enlève-les, s... s'il te plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeMer 5 Mai 2010 - 0:43

Soghann s'arrêta sur le pas de la porte, dissimulant un sourire triomphant.

- On dirait que tu te rappelle de deux ou trois choses, finalement...

La clef se mit à tournoyer autour d'un de ses long doigts, accrochant les quelques rayons de lumière.

- Je te propose un marché. Tu évite de blesser ou tuer qui que ce soit à moins que je ne te le demande ou que ce soit absolument nécessaire. Tu m'accompagne sans tenter de me fausser compagnie, et en essayant d'être d'agréable compagnie. Tu fais ce que je te demande.

En échange, j'oublie ta dernière tirade, et je te donne la clef.

Soghann savait qu'il prenait un énorme risque. Ce pouvait aussi bien être feint, et l'animal pouvait tout aussi bien lui fausser compagnie dès qu'il en aurait l'occasion. L'assassin comptait sur ce qui devait forcément rester de Syld, dans son inconscient, pour tenir parole, et peut-être s'attacher à lui.

Après tout, que pouvaient-ils faire d'autre ? Syld ne voulait pas pourrir ici. Soghann ne pouvait trouver de solution ainsi. Ils devaient aller de l'avant, quoi qu'il en coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeMer 5 Mai 2010 - 1:05

- "Un marché"...

Syld baissa la tête. Puis ses épaules frémirent et un rire court et haletant s'éleva.

- Encore une série d'exigences ? C'est ça, c'est ça la vie sans chaînes que tu as à proposer ? Et "oublier ma dernière tirade"... Oui maître, vous avez toujours raison, vous êtes parfait, mais oui mais oui...

Il releva le menton et son regard vert vif étincela.

- Si tu veux un toutou qui t'obéisse au doigt et à l'oeil, trouve-toi un chien !

Un sourire douloureux étira ses lèvres.

- Ah oui, "être d'agréable compagnie", bien sûr... Un clébard ne suffirait pas, c'est ça ?

Syld se laissa retomber en arrière contre le mur.

- Si c'est pour ça que tu me veux, sers-toi tout de suite. Comme si je pouvais réellement y trouver à redire, attaché comme ça. Fais ce que tu veux, je m'en fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeJeu 13 Mai 2010 - 23:29

De nouveau face à Syld, l'assassin haussa les épaules.

- Comme tu veux. je ne peux pas t'obliger à n'être ce que tu n'es pas.

Après avoir lancé adroitement la clef rutilante vers le prisonnier, il ajouta :

- Tu as le choix. Tu me suis où tu t'en va. Mais très honnêtement, faire cavalier seul ne pourra t'apporter que des ennuis. Non seulement tu es censé être mort, mais en plus, vu ton comportement actuel, tu va te faire des ennemis très vite.

Haussant de nouveau les épaules, il fit volte-face et se dirigea vers la porte.

- À toi de voir.

Sans plus de cérémonie, Soghann sorti et repoussa la porte. Avec un soupir, il alla s'assoir contre le mur de l'écurie, et se passa la main devant les yeux, qu'il garda fermés. Le soleil brillait fort, et sa chaleur caressait sa peau devenue d'un teint maladif par les excès des dernières semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeVen 14 Mai 2010 - 0:53

Syld ne tarda pas à apparaître à son tour sur le seuil.
Appuyé d'une main au montant de la porte, il repoussa en arrière les longues mèches qui tombaient en désordre devant son visage tout en plissant les paupières face à la luminosité de l'extérieur. Sans cesser de secouer machinalement la tête pour se débarrasser des cheveux qui ne cessaient de se replacer comme bon leur semblait, il traversa la cour d'une démarche qui se voulait ferme, jusqu'à une auge basse remplie à ras bord d'eau claire par la dernière averse.
Apparemment indifférent à la présence de Soghann à quelques mètres de là, le jeune homme plongea ses poignets meurtris dans l'eau fraîche d'un geste presque convulsif. Un frisson de soulagement le secoua.

Pouvoir enfin respirer et bouger librement sans sentir le poids des fers...

La surface un instant troublée redevint progressivement lisse, reflétant les fines traînées de nuages d'altitude qui s'effilochaient, les feuilles frémissantes du vieux pommier qui se courbait péniblement au dessus de l'abreuvoir, et...

Syld se figea soudain, le souffle suspendu, comme fasciné par l'image renvoyée par le miroir liquide.
Un nouveau frémissement le parcourut.
Il leva lentement une main, posa les doigts sur ses lèvres entrouvertes, effleura une joue un peu amaigrie... puis ce fut comme si un adversaire invisible lui avait décroché un coup de poing dans l'estomac.
Plié en deux, agrippé des deux mains aux rebords de l'auge, le front couvert de sueur froide à quelques centimètres de la surface de l'eau, le jeune homme plongea le regard dans le reflet de l'oeil vert.
Sa respiration se fit haletante.


- Qu'est-ce que vous m'avez fait ? Qu'est-ce que...

Le souffle et la voix de Syld s'étranglèrent.

C'était comme si la flamme venimeuse aux reflets d'absinthe l'empêchait de s'éloigner, l'aspirait.
Il tenta de se redresser mais ses jambes finirent de se dérober. Ses doigts glissèrent sur le rebord humide et il s'affaissa contre l'abreuvoir. Sa tête bascula mollement en avant, plongeant dans l'eau dont la fraîcheur ne parvint même pas à lui faire reprendre conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeVen 14 Mai 2010 - 1:42

Quelques secondes plus tard, Soghann tirait sur le col de l'ancien prisonnier pour l'empêcher de se noyer. Le corps inerte s'affaissa contre lui, et il manoeuvra pour l'assoir contre le tronc de l'arbre adjacent. D'une main douce, il écarta les mèches trempées, observant son ami évanoui. Dans ses yeux se lisaient une certaine inquiétude, mais aussi, peut-être un lueur d'espoir et un soupçon d'amusement.

- Je me demande si Earl avait pensé à te montrer un miroir...
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeVen 14 Mai 2010 - 2:33

Syld s'étrangla, toussa, recracha l'eau qui lui encombrait la trachée.
Ses cils frémirent et il rouvrit un oeil très trouble. Mais son regard s'éclaircit bien vite alors qu'il refaisait le point sur ce qui l'entourait.

Il repoussa sèchement la main de Soghann.


- Ne me touche pas !

Il amorça un mouvement de recul comme pour fuir une nouvelle tentative de contact, avant de brusquement changer d'avis et de se détendre comme un ressort. Ses doigts rattrapèrent le poignet de Soghann et le tirèrent en avant avec une force assez inattendue. L'autre main de Syld fusa et vint s'agripper au cou du Shalos comme une serre.
Il renversa l'assassin en arrière, le plaquant au sol de tout son poids.


- Je sais...

Syld toussa encore une fois mais ne relâcha pas sa prise sur la gorge de Soghann.

- Je sais ce que tu es. Ta façon de penser, ta façon de te battre, tout...

Ses doigts se resserrèrent avec un tremblement de plus en plus net.

- Je sais ce que tu es, mais...

Syld ferma l'oeil et baissa la tête.

- Je ne sais pas qui tu es. C'est comme si j'avais juste une fiche d'informations dans la tête. Non, des fiches d'informations... Des gens, des lieux... Mais il me manque les circonstances. Comment, pourquoi est-ce que je les connais ? Des mots, des mots ! Qu'est-ce que j'ai à voir dans tout ça ? Qui es-tu ? Qui es-tu vraiment ?

Il avait rouvert l'oeil et martelait les mots tout en s'arcboutant d'avantage à chaque syllabe, jusqu'à se retrouver presque front contre front avec Soghann.
Ses doigts relâchèrent mollement leur prise tandis qu'il se laissait glisser en avant comme si toute force fuyait ses muscles douloureux. Sa joue glissa contre celle de son ancien compagnon et il appuya le front dans l'herbe. Sa voix se mua en un murmure rauque.


- Qui es-tu vraiment pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 0:22

Soghann laissa faire Syld. De toute évidence, des choses lui revenaient, violemment et de façon fragmentaire, mais quelque chose quand même. Après une tentative d'étranglement peu convaincante, Syld s'effondra à moitié sur lui, sa tête contre la sienne... Comme après le sexe, ou presque. Et si c'était ça, la clef ? Les informations étaient là, mais pas les émotions. Plus de liens affectifs.

L'assassin se racla discrètement la gorge pour retrouver une voix normale et se massa légèrement le cou. Il répondit à la question rhétorique sur le même ton doux.


- Je t'ai expliqué qui tu est pour moi, en toute sincérité. Je crois que ça allait dans les deux sens, mais je n'ai pas grand moyen de te le prouver. Tout comme moi, tu reste énigmatique sur ce que tu pense vraiment. C'est la nature des Shalos.

Il observa une pause, puis continua avec un léger sourire.

- J'ai bien une petite idée sur comment essayer de faire souvenir de tout ça... Tu te souviens de nos petites joutes ?

C'était quite ou double.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 0:47

Syld répondit du même ton monocorde sans bouger d'un pouce, apparemment incapable de trouver l'énergie nécessaire pour reprendre l'attitude insolente et agressive qu'il affichait un peu plus tôt. En fait il avait l'air d'une poupée de chiffons.

- Non. Tout ce que je sais, toutes ces informations... je n'y apparais jamais. Aucune relation. Ami ? Ennemi ? Simple connaissance ? Untel est en froid avec untel, très bien. Mais avec moi ? Je n'en ai pas une traître idée. Et ces lieux que je "connais", je ne sais même pas si j'y ai mis les pieds, si j'y ai vécu, si...
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 0:54

Soghann laissa apparaître une légère moue.

- Je vois. On dirait que ton cerveau veut t'effacer de ta propre mémoire... Le côté positif, c'est que si tout ça est revenu, il y a un espoir pour le reste.

Délicatement et en espérant ne pas déclencher de réaction explosive, le Shalos posa sa main sur le dos de son compagnon, toujours allongé sur lui. Il sentait son corps chaud qui reposait sur le sien, et commençait à sentir l'envie de rendre le contact plus intime. SA voix se fit encore plus doucereuse, sensuelle.

- Je te l'ai dis, nous étions amant... Peut-être cela t'aiderait-il à voir plus clair ?
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 1:14

Syld tressaillit en sentant la main de Soghann. Sous le contact, les muscles de son dos se raidirent brusquement. Ses doigts se crispèrent sur les touffes d'herbe folâtres qui se débattaient entre les anciennes feuilles mortes du pommier, comme s'il essayait de réprimer un geste brutal ou comme s'il cherchait quelque chose à quoi s'accrocher pour s'empêcher de fuir.

Croire... Earl le lui avait demandé tant et tant de fois. Juste croire.
Ah, si le Lévitis avait su qu'il était si proche du but, après ces interminables jours de solitude avec les chaînes et ses propres réflexions pour seule compagnie...

Tout en tentant de conserver une respiration égale, le jeune homme fit un effort pour desserrer les dents, juste assez pour marmonner :

- Si tu le dis...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ferme de Rendell Empty
MessageSujet: Re: Ferme de Rendell   Ferme de Rendell Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ferme de Rendell
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Forum fermé et redirection bizarre
» sujet groupe ouvert et fermé
» problème code suppose balise non fermé
» Menu [fermé]
» Mon forumactif a été fermé ou supprimé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone neutre :: Faelanir-
Sauter vers: