Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Auberge des Trois Zoris

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 3:43

La violoniste leva un sourcil tout en lui resservant un verre, elle réprima un sourire narquois, qui s'afficha juste du coin des lèvres, pouvant passé inaperçu. La shalos inspira lentement pour se calmer et ne pas se mettre à lui rire au nez, elle se resservit à nouveau, fit tinter le verre contre le verre de la lévitis et but d'une traite à nouveau. :

- Tu sais les mecs ne servent pas à grand chose...
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 4:18

Plus déluré que jamais, Syld se glissa à l'intérieur par la porte de service. Ils avaient finalement renoncé à monter jusque dans une des chambres, tous deux trop impatients pour contenir leurs ardeurs le temps nécessaire. Un coin de l'étable qui fermait le quatrième côté de la cour avait suffi.

Le Shalos ôta un brin de foin resté accroché dans ses cheveux puis, avec nonchalance, essuya du pouce une petite trace de chocolat au coin de ses lèvres. L'intermède avait été tout à fait appétissant. Si original, et goûteux à se damner...
En plus il se sentait encore frais comme après une bonne nuitée de sommeil.


- Hum.

Se léchant le pouce, il considéra Kyara et Eireen qui lui tournaient le dos. Trois... non, quatre verres faisaient à présent la parade devant cette dernière, et sa courte tignasse blanche oscillait dangereusement vers la table.
A tous les coups, Earl l'avait envoyée sur les roses.

"Terrible en diplomatie étrangère, mais lamentable en diplomatie avec le sexe opposé. Pour ça, il ne changera jamais !" songea le Shalos avec une moue ironique.
Lorsque son attention se reporta sur Kyara, il cessa de sourire. Son oeil prit des reflets verdâtres, plus sombres que l'habituelle teinte liquide qui pétillait au moindre prétexte. Son regard caressa la peau que le bustier noir laissait à nu. Là, juste dans ce creux velouté entre les omoplates... quel effet cela ferait-il s'il y enfonçait ses griffes ?

Laissant là ces songes d'assassin, il monta les escaliers en silence.
Un murmure de voix filtrait par la porte de la chambre d'Earl.

Syld hésita.
Il se sentait en forme, oui.
Un peu trop, même.
Il avait été plein d'énergie toute la journée, mais là c'était encore plus net.
Avait-il fait quelque chose, inconsciemment ?

Le jeune homme continua finalement jusqu'au bout du couloir et alla s'accouder à la fenêtre. Le ciel nocturne était d'un noir d'encre tout à fait extraordinaire pour Adreis, où il y avait presque toujours au moins une lune pour éclairer les nuits sans nuages.


- Ah, une nuit sans lunes. Une de ces nuits si rares où il devient presque impossible de manipuler l'elixia, tellement elle devient ténue dans l'atmosphère qui nous entoure... Je parie que ça a dû aider un peu.

Tout fier d'avoir retenu au moins quelques bribes des assommants discours que le Lévitis lui avait assénés par le passé, il s'assit sur le rebord de pierre et s'absorba dans la contemplation des étoiles qui piquetaient le velours noir du ciel.

A quand remontait la dernière nuit sans lunes ?
A longtemps, sans doute.
Il se souvenait vaguement qu'il y en avait eu une lorsqu'il était encore à la Guilde. Et qu'il s'était senti mal, très mal. Comme si son corps allait se déchirer en petits morceau, qu'il allait retomber en poussière.

Syld ouvrit et referma un de ses mains, pensif. Non, cette fois-ci il se sentait bien...


- ... vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 11:17

Kyara regardait la lévitis boire et ses paroles commençaient à devenir du grand n'importe quoi. La violoniste sentit un regard sur sa nuque, elle se tourna juste le moment de voir Syld monter les escaliers, elle se retourna vers l'autre demoiselle juste à temps pour l'empêcher de se cogner la tête contre la table :

- Il est temps de dormir mademoiselle, lui murmura-t-elle.

La shalos demanda une chambre, laissa un mot au tavernier pour l'autre lévitis, son frère à ce que Kyara avait compris, elle la souleva dans ses bras, puis monta doucement les escaliers, car même si la lévitis n'était pas "lourde" elle pesait son poids. La shalos déposa donc la demoiselle dans "son" lit, la borda un peu, puis sortit en refermant doucement la porte.
Kyara regarda les portes une par une jusqu'au bout du couloir où elle trouva Syld à la fenêtre, elle se dirigea donc vers lui :


- Tu comptes t'envoler ? lui demanda-t-elle en s'appuyant sur le bord de la fenêtre, au moins ça ne ferra qu'une fois de plus... Enfin... Comment se fait-il que Soghann ne soit pas avec vous ? Vous avez réussi à vous éclipser sans qu'il vous court après ?

La violoniste se mit aussi à regarder les étoiles
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 14:50

Tout doucement, avec autant de douceur que si c'était un nourrisson tout juste né qu'elle voulait éviter de réveiller, Fanaa ôta ses mains du Levitis, s'assit contre le mur juste à côté du lit, replia ses genoux et croisa ses bras dessus.

Inspiration, expiration, inspiration, expiration. Elle se concentrait sur la lente respiration d'Earl, prête à réagir au moindre signe, au plus petit changement de rythme indiquant un trouble dans son sommeil.


Toujours près de la cheminée, immobile comme une statue, Gavriel n'osait bouger, n'osait repenser à ce qu'il avait peut-être vu. Mais Grenouille n'avait pas réagi à la présence. Earl non plus mais il était dans les vapes, il avait une excuse. Le jeune homme se demanda si il faisait une rechute et tâtonna machinalement la fiole dans sa poche. C'était sûrement le fait d'avoir évoquer les dragons un peu plus tôt. Le coin de sa bouche se releva un un demi-sourire moqueur. Il y croyait quand il était petit. Son père avait une cicatrice qui lui barrait un œil et il lui avait toujours dit que c'était le souvenir d'une bataille de dragons. "Contes pour enfant" lui avait on soutenu plus tard. Pourtant dans ses rêves ils lui semblaient si réels... mais c'était avant. Avant qu'on ne le soigne en le privant de rêve. De tout rêve. Et que l'on transforme ses anciens rêves en cauchemars...


*Tout de même, comment a-t-elle pu ne pas la voir ?*
*Voir quoi ?*

Surpris par cette voix, Gav tourna le regard vers Grenouille. Elle avait caché son visage entre ses bras, il ne voyait que ses longues boucles noires. Elle semblait dormir.

*C'est bizarre. Après des visions, j'entends des voix ? Je n'ai pourtant pas tellement bu...*
*Oui c'est bizarre...*
*Encore ? Je ne reconnais pas Eireen pourtant.*
*Je ne suis pas Eireen, en effet.*
*Alors comment se fait il que tu m'entendes et me parles ainsi?*
*Tu demanderas à Earl, il est le seul à savoir expliquer de façon rationnelles les phénomènes qui peuvent paraitre étranges à d'autres. Avec lui tout a une explication.*
*Earl ? Alors c'est toi qui me parles, Grenouille ?*
*Je ne m'appelle pas Grenouille...*

Un instant, il craignit de l'avoir fâchée et qu'elle rompe le contact, mais il la sentait encore, ténue, discrète. Gavriel tendit son esprit vers elle pour effleurer le sien. Il y alla tout doucement, il percevait sa crainte. Elle ne fuit pas son contact, et il sut.

*C'est vrai. Tu t'appelles Fanaa : Brisée. C'est un bien triste nom.*
*Mais c'est le mien.*

Et il sentit qu'elle tenait à ce nom, qu'elle l'aimait. Alors il ne commenta pas plus avant même si il y avait quelque chose... quelque chose qui... il y avait un truc bizarre mais impossible de mettre le doigt dessus. Il se tendit plus avant, mais elle se recula et referma toutes les portes.

*Ne fais pas ça !* s'écria-t-elle.

Il se sentait penaud, elle avait raison de l'engueuler, ce genre de contact ne devait se faire qu'avec le consentement de l'autre. Il avait été maladroit et trop curieux.

*Pardon. Mais je n'ai toujours parlé par l'esprit qu'avec Eireen alors... je crois que je voulais comprendre. Désolé.*

Seul le silence lui répondit.

*Fanaa ? Je suis sincèrement désolé. Et il est très joli ton nom.*
*... merci ...*

Gavriel attendit. Il espérait quelque chose, il voulait continuer de communiquer avec elle et aller plus avant. Le contact avec son esprit était mystérieux et agréable. Et puis réussir à parler avec quelqu'un d'autre comme ça c'était très excitant. Il voulait continuer encore et encore ! Il ne la connaissait pas et déjà il craignait de perdre ce lien.

*Fanaa ?* Il se délectait de dire son nom à présent. C'était comme dire le nom d'une fleur, il sentait sans peine la fragrance si fraîche, la caresse des pétales. *Tu ne veux pas me regarder ?*

*Je suis fatiguée, Van.*

Le cœur de Gavriel fit un bond dans sa poitrine. Mais comment ? Fanaa sentit son trouble et réagit aussitôt.

*Gavriel. Pardon je me suis trompée.*
*Ce n'est rien. Je veux bien être Van pour toi si tu préfères.* Il sourit. * Tu sais c'est rare de pouvoir parler par la pensée. Tu crois aux âmes soeurs ?*

Cette fois la Danseuse leva la tête et leurs regards se croisèrent. Les yeux du jeune homme flamboyaient littéralement tandis que les flammes de la cheminée se reflétaient un peu dans les iris de Fanaa, empêchant ainsi Gavriel de s'assurer de leur couleur.

*Tu ne comptes pas faire ta Eireen, n'est-ce pas ?*
*Je n'ai rien dit!* se braqua-t-il.
*Nous parlons par la pensée, je l'ai senti. Tu mets des entraves aux mots de ta sœur mais tu oublies de garder tes secrets à toi.*
*Tu nous as entendus en bas aussi? Mais tu as raison. Je ne cache rien à Eireen, je ne me mets donc jamais de barrière.*
*Tu devrais. Il faut se protéger. Je sais ce qu'est une intrusion non désirée dans ton esprit. C'est désagréable et douloureux. Il faut vraiment faire attention.*
*Oh... Bien...* Il hésita. *... Tu me racontes?*

Fanaa cacha de nouveau sa tête et se recroquevilla un peu plus.

*Non...*

Il se tendit vers elle doucement. Peur. Douleur. Obscurité. Sang. Puis plus rien. Elle avait refermé toutes ses portes.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 16:52

Syld dévisagea longuement Kyara.

- Je n'ai nullement l'intention de "m'envoler" où que ce soit. Et ce n'est pas comme si j'avais besoin de permission quand il me prend l'envie de partir de mon côté sans en référer à qui de droit.

C'était vrai d'habitude, mais là il y avait Fanaa. Soghann n'avait pas dû être particulièrement heureux lorsqu'il avait découvert qu'on l'avait laissé sur le carreau.

Le jeune homme croisa les bras et s'appuya au montant de la fenêtre. Etait-ce le moment de demander à cette fille ce qu'elle fichait ici ?
Non, elle finirait bien par parler... ou par agir. Il suffisait de rester sur le qui-vive.


- Bon, tu m'excuseras...

Saluant la violoniste d'un gracieux signe de tête, il quitta la fenêtre et alla se glisser sans frapper dans la chambre d'Earl. Tout en refermant avec soin la porte dans son dos, il considéra avec curiosité l'attitude respective de Fanaa et Gavriel. L'une recroquevillée au pied du mur, l'autre figé comme une statue devant la cheminée.
C'était-il produit quelque chose ? L'atmosphère de la pièce était étrangement sereine.

Un peu troublé par ce silence, Syld n'osa demander quoi que ce soit à voix haute.
Il s'approcha du lit.

Earl paraissait subitement si fatigué... et beaucoup plus jeune, aussi. On aurait dit que les attaches qui maintenaient son armure de capitaine, de savant et de politicien accompli avaient lâché d'un seul coup sans préavis.
Syld effleura une joue pâle qui commençait à peine à reprendre des couleurs.


- Vraiment désolé, murmura-t-il, osant enfin troubler le silence.

Ses doigts fins glissèrent jusqu'à la main abandonnée sur les draps, puis il s'assit sur ses talons devant Fanaa après un bref coup d'oeil du côté de Gavriel.


- Fanaa, regarde-moi. Il s'est passé quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 18:49

La Danseuse leva vers le filou des yeux brillants, un peu fiévreux.

*Syld!*

Un sentiment de fort soulagement balaya Fanaa et caressa Gavriel au passage, ce qui ne lui plut pas du tout.

*Hé mais qu'est-ce qu'il croit celui-là ? Que je te ferais du mal peut-être ?* Son sentiment envers le shalos était mitigé. Ce n'était pas un mauvais bougre, il avait eu l'air sympa et marrant, en bas. Mais l'entendre prononcer le nom de Fanaa déplaisait franchement au jeune homme.

*Tu crois... tu crois qu'il s'inquiète pour moi ?* elle laissa Gavriel ressentir le plaisir qu'elle éprouvait à cette idée et il était sûr qu'elle rosissait dans la pénombre. Et que cela la rendait encore plus jolie.

Elle secoua la tête pour indiquer à Syld qu'il ne s'était rien passé de grave, puis d'un murmure que seule l'ouïe exercée de Syld pouvait entendre, elle lui expliqua, tout en gardant une oreille sur la respiration d'Earl. Il ne fallait pas l'éveiller. Surtout pas.


- Il était si fatigué, Syld. Il se serait peut être écroulé si il était resté en bas. Il ne se sentait pas bien, son elixia... son elixia... elle fronça les sourcils. Qu'avait dit Earl déjà ?

*Son elixia était instable.* lui souffla Gavriel.

- ... était instable et peut être qu'elle l'est toujours. Il a eu du mal à s'endormir. Il n'a pas pu manger non plus. Mais maintenant il se repose, enfin.

Le Levitis ne les quittait pas des yeux. Le shalos lui bouchait un peu la vue, mais bon.

- J'ai pris soin de lui comme j'ai pu, mais je ne suis pas guérisseuse tu sais.

*Mais c'est très bien ce que tu as fait, moi j'aimerais bien que tu sois une infirmière aussi attentionnée si j'en avais besoin.*

Que Gavriel s'immisce parfois dans la conversation était légèrement agaçant mais il disait des choses gentilles, alors ça allait. Et il l'avait un peu aidée, alors elle ne l'excluait pas totalement. De toute façon il n'y avait pas de secret dans ce qu'elle disait.

Elle observa le jeune homme au regard bleu-vert plus attentivement.


*Et toi, Syld, tu te sens bien ?*

Gavriel tressaillit en l'entendant penser le nom du shalos. Quand elle le disait... elle ne faisait pas que le dire. Elle l'enveloppait de quelque chose. Ce n'était pas dégoulinant de mièvrerie comme lorsque Eireen parlait d'Earl. C'était ... difficile à décrire mais la sensation qui se rapprochait le plus de ce qui lui parvenait était de la chaleur. Voilà. Son nom était brûlant.

Elle n'avait pas utilisé sa voix pour la dernière question. Pourquoi ? Avait elle l'habitude de parler par la pensée avec lui ? Par les lunes il fallait que ce soit faux. Ca l'était forcément. Il voulait être le seul à partager ceci avec elle. Il voulait pouvoir lui dire ce qu'il n'avait pu dire à personne. Il voulait prendre le temps de se rapprocher mais en même temps souhaitait qu'une complicité éclose sur l'instant comme par magie. Elle ne le jugerait pas, elle. Elle ne lui répèterait pas non plus ce qui avait été dit par la famille. Elle se contenterait de l'écouter et de sourire.
L'esprit du jeune homme tournait vite, si vite. Il ressentait quelque chose pour cette fille. Quelque chose de fort, de réel. Et même s'il n'était pas sûr de la nature de ce sentiment, il existait. Et il n'avait pas l'intention de le combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 19:34

- Très bien.

Syld n'avait pas entendu la moindre demande, mais les mots étaient sortis tout seuls, spontanément. Peut-être était-ce parce qu'il avait deviné la question dans les yeux de Fanaa.
Peut-être.

Il se redressa et étudia brièvement l'expression d'Earl pendant qu'il dormait. Non, pour lui cela allait bien, maintenant. Il se réveillerait gonflé à bloc, et d'une humeur épouvantable.
Le Shalos sourit.


- Merci pour lui.

Un sentiment étrange flottait dans l'air. Un peu comme quand des personnes se taisent brusquement lorsque quelqu'un d'autre entre dans la pièce.
Il avait vraiment l'impression d'avoir débarqué en plein milieu d'une conversation, sauf que la chambre était silencieuse avant même qu'il n'arrive. Soit, Fanaa et le dénommé Gavriel avaient peut-être des choses à se dire.

Syld secoua lentement la tête puis contourna le lit.


- Bon, je vais me coucher aussi.

Au moment de passer à côté de Gavriel, il leva une main et glissa un doigt sous le menton du jeune homme.

- Toi, prends garde à ce que tu fais...

Le Shalos ne se tourna pas pour le regarder, gardant l'oeil fixé sur la porte.

- ... et à ce que tu penses, aussi, ajouta-t-il plus bas, guidé par ce que lui soufflait son instinct. Il y a plus d'une façon de faire du mal à quelqu'un. Même sans le vouloir.

Il reprit son chemin à peine interrompu un instant vers la sortie, et acheva son geste de la main par un signe d'au-revoir par dessus son épaule.

- Bonne nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 21:06

Quand la porte se referma, Fanaa laissa retomber sa tête entre ses bras et psychiquement, elle s'écroula. Gavriel sentit le sol s'ouvrir sous lui et tomber dans un trou noir et froid. Un chagrin, un désespoir atroce le frappèrent de plein fouet. Cétait si intense, si violent ! Comment une aussi petite personne pouvait-elle contenir autant ?

*Fanaa... ça va?*

Elle ne répondit pas. Silence total. Mais la chambre était un océan de tristesse profonde.

*Tu ne m'avais pas parlé de barrière un peu plus tôt? J'espère pour Earl qui n'est pas sensible à ce genre de chose où il ne risque pas de se lever demain matin.*

Ainsi ronchonnant, il s'était levé et approché de la forme recroquevillée. Elle tremblait. Il avança la main pour la toucher mais elle releva brusquement la tête et le fixa sans un mot, sans une pensée. Les larmes inondaient son visage.

*Mais tu pleures ?*

Brillante déduction. Vraiment. Eireen se serait bien fichu de lui. Mais ce n'était pas prévu ça. Lui il avait été content que le shalos s'en aille ... sans avoir rien tenté. Il l'avait trouvé cool de les laisser en paix, pour qu'il puisse enfin se libérer de son fardeau. Il s'était même dit que ce mec était un pote, malgré les sermons préventifs dont il s'était fendu. Il était qui pour faire comme si il devinait ses intentions, hein ?! Mais bref. En tout cas il n'avais pas prévu de se retrouver face au chagrin personnifié. Des larmes de filles bon sang, rien de tel pour perdre ses moyens ! Il ne voulait pas qu'elle pleure. Il détestait voir des gens malheureux. Elle plus que les autres.

Bon. Il allait falloir y aller en douceur. Du calme.


*Qu'est-ce que tu as ?* il y avait une compassion sincère dans son interrogation.

*Il est parti...* et avec cette révélation qui figea Gavriel, il y eut une nouvelle vague de désespoir.
Une tristesse telle, qu'il ne put qu'être touché. L'aiguillon de la jalousie lui piquait le cœur mais il se força à l'ignorer. Il se glissa à côté d'elle et, avec mille précautions, il passa son bras autour des épaules qui lui semblaient bien frêles maintenant. Il la sentit se raidir mais n'ôta pas son bras.
Il ne comprenait pas pourquoi elle réagissant aussi fort. Ou peut-être qu'il ne voulait pas comprendre
.

*Il est juste sorti de la chambre.*
*Je n'y arrive pas...*
Pas besoin de lui demander ce à quoi elle disait échouer. Chaque séparation était une déchirure, chaque éloignement une souffrance. Elle ne pouvait pas le cacher. Elle n'y arrivait pas. Pas cette nuit.
Mais le jeune homme ne comprenait pas. Il ne les avait rencontrés qu'aujourd'hui et ils ne lui avaient pas semblé le moins du monde un couple. Non ça c'était sûr. Et puis elle n'avait pas bronché lorsqu'il était partie avec la serveuse, pourtant elle devait bien savoir ce qu'il comptait faire. Elle n'était tout de même pas naïve au point de penser qu'ils allaient juste se contenter de manger de la crème au chocolat !
Un amour à sens unique ? Comme pour Eireen ? Non ce n'était pas comparable.
Il ne trouvait rien de logique dans cet état d'âme mais le fait était là. De toute façon il ne fallait jamais chercher à comprendre les sentiments. C'était une chose impossible.
Tout ce que pouvait faire Gavriel c'était d'être là et de pester intérieurement tout en lui offrant son épaule pour pleurer. C'était nul. N'y avait il rien de mieux à faire ? L'embrasser et lui promettre de la rendre heureuse plus que l'autre ne le fera jamais ? Aller chercher l'autre et le ramener ici ? Non. Toutes ces réactions étaient mauvaises.

Dire que cette nuit était une nuit sans lune était inexacte. Si l'on savait où regarder, on pouvait voir une courbe moirée. La plupart n'y font pas attention. Il est bien connu que le ciel d'Adreis n'a que trois lunes. Parmi les rares qui l'ont aperçue, les rêveurs l'appellent la quatrième lune, les plus terre à terre estiment que ce n'est qu'un mirage et l'oublient.
Pourtant elle était là. Il suffisait de regarder au bon endroit.

Fanaa n'avait pas compris sa propre réaction. A la disparition de Syld, elle avait senti tout basculer. En vérité elle aurait été bien en peine de l'expliquer. Pourquoi, particulièrement cette nuit souffrait elle tant de son départ ? Elle ne s'était pourtant fait aucune illusion. Chaque moment qu'ils passaient ensemble, elle gardait à l'esprit qu'il pouvait être le dernier. Les mots doux qu'il lui glissait à l'oreille dans les moments les plus intimes, elle savait qu'il les disait aux autres aussi, par dessus tout elle n'oubliait pas qu'il ne lui appartenait pas et de ce fait, qu'il pouvait dormir avec n'importe qui. C'était tout ce qu'elle devait savoir et accepter pour avoir le droit de rester pas trop loin de lui. Elle l'acceptait.
Alors pourquoi craquer ce soir ? Pourquoi céder devant un inconnu qui plus est ? Elle l'ignorait. Fanaa n'arrivait pas à se retenir, c'était peut-être bien cette nuit si obscure qui lui pesait. Earl l'aurait sûrement expliqué par une histoire de souci d'elixia. Rien de grave, donc. Cela allait passer. Ses larmes se tariraient d'elles-même lorsqu'elle n'en aurait plus. En attendant...


*Tu n'as qu'à aller le rejoindre.*
Il prenait sur lui pour lui faire une telle proposition. Elle le sentait. Il était un peu bizarre, ils ne se connaissait pas et déjà il s'attachait. Alors qu'elle n'avait rien fait pour. Mais il était plutôt gentil.

*Je n'ai pas le droit, je dois veiller Earl.*
*Je ... je peux le faire ... si tu veux.*
*Merci mais non. Et puis ce n'est pas mon tour.*
*Ah bon ben dans ce cas...* il se sentit soulagé. Et aussi choqué. Mais qu'est-ce que c'était que cette histoire de tours ? Des tordus ? Non, juste des shalos, il avait négligé ce détail. Et puis Fanaa n'était pas tordue. Impossible. Il tenta de plaisanter.
*C'est peut être le mien alors?*
Il la sentit se tendre et craignit d'avoir exagéré, puis elle se calma. Bon d'accord, elle n'alla pas jusqu'à rire. Mais elle commença à se détendre.
*Qui sait?* répondit elle.

La crise était passée.

Il humait le parfum de ses cheveux soyeux, sentait sa présence juste à côté de lui. Il aurait souhaité qu'elle s'abandonne et pose sa tête sur son épaule mais elle gardait une certaine distance.
C'était bon quand même. Gavriel souhaita que la nuit dure longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Nov 2009 - 22:36

Syld ne jeta même pas un regard en arrière pour voir si Kyara était toujours au bout du couloir. La poignée cliqueta lorsqu'il referma la porte dans son dos.

Cette chambre-ci paraissait bien froide sans un feu de cheminée pour l'éclairer. Le scintillement des étoiles par la fenêtre n'avait rien de chaleureux. Seul le reflet des lumières des habitations renvoyé par les eaux du port allégeait les ténèbres, allongeait des ombres sur le plancher.
La plupart des clients était encore en train de dîner, donc le personnel de l'auberge passerait sans doute un peu plus tard pour raviver le feu dans les cheminées..

Le jeune homme s'allongea tout habillé sur le lit, les bras croisés derrière la nuque, presque hypnotisé par ce ciel si noir.
Dormir ?
Oh, non, il se sentait si bien. Et ce ciel...
Il se rassit au bord du matelas.
Ce serait vraiment du gaspillage de dormir.

Il se rapprocha de la fenêtre. Cette voûte céleste le fascinait, l'attirait comme la flamme attire le papillon.


- Ah, il manque vraiment quelque chose...

Ses doigts se posèrent sur le verre des carreaux.

- Quelque chose d'important.

Le métal sur ses gants s'agita, et ses griffes s'étendirent avec un chuintement soyeux. Il y avait à peine assez de lumière pour y accrocher des reflets. C'était si décevant...
Doucement, la pointe de la lame qui prolongeait son pouce vint entailler l'extrémité du gant qui enveloppait son index. Une petite goutte de sang perla aussitôt et s'écrasa sur les lattes du plancher.

Syld posa ce doigt sur un des carreau puis, avec application, dessina un cercle. Badigeonnant la vitre comme avec un pinceau, il entreprit de colorier l'intérieur de ce cercle écarlate.


- Mieux, beaucoup mieux, chuchota le Shalos en se reculant un peu pour apprécier son oeuvre.

Un disque rouge. Comme l'image d'une lune de sang projetée sur le carreau.
Les lueurs du port semblaient l'animer, y danser comme des feux-follets. La pâle lumière grise qui éclaboussait le plancher ressemblait à présent à une mare de sang. Syld leva ses lames pour y accrocher des reflets flamboyants.


- Vraiment beaucoup mieux !

Avec un petit rire qui résonnait d'une façon étrange, l'assassin envoya du bout des doigts un baiser à l'oeil écarlate sur la vitre.

- Allons nous promener ce soir, par cette nuit si spéciale, ma belle...

Avec un large sourire, il recula vers la porte et s'éclipsa dans le couloir.
Il se sentait
vraiment bien...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 1:31

La shalos soupira et voilà, elle se retrouvait une nouvelle fois toute seule... Décidément... Elle s'assit sur le bord de la fenêtre, regarda quelques instants les étoiles dans cette nuit sans lune puis sortit son violon, qu'elle caressa comme on pouvait caresser un amant. Elle effleura les cordes du bout des doigts, sortit l'archet, le posa tendrement sur les cordes, et se mit à jouer une douce mélodie, lente et apaisante, on pourrait croire que c'était une berceuse, mais ce qu'elle jouait n'en était pas une, juste une chanson douce qui parlait d'une étoile.

La musique sortait assourdie comme pour ne déranger personne, comme si le violon savait qu'il ne devait pas jouer trop fort.



[hrp]désolée trop crevée peut pas écrire grand chose de plus :s [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 1:37

Le silence dura longtemps. Ou peut être pas, toute notion de durée était trop difficile à évaluer. Les volets étaient fermés, ceci afin de rajouter une protection supplémentaire contre le froid nocturne. Pour Earl. La seule lumière provenait donc de l'âtre.
Gavriel songea que cela aurait pu être romantique en d'autres circonstances. En ayant le lit pour eux déjà, et non occupé par un patient. Levitis de surcroit. Et puis avec une vue sur les étoiles et les lunes. Et surtout... si elle n'avait pas ce shalos dans la tête. C'était probablement l'obstacle le plus difficile à surmonter. Pourtant il s'y risquait. Car il savait qu'il ne pourrait jamais en regarder une autre comme il la regardait elle. Fanaa lui semblait nimbée d'un doux halo. Elle était pour lui - du moins l'espérait-il de toutes ses forces - mais une chose était plus que sure : il était pour elle. Il se sentait bizarre, mais enfin entier. C'est comme si toutes ces années il lui avait manqué quelqu'un et que cette personne si spéciale lui était apparue aujourd'hui.
Il le sentait dans sa tête, dans tout son corps, dans son cœur. Cela semblait fou tant ça avait été rapide. C'était irrationnel mais aucune importance.

Il était né pour elle. Il le savait, il le ressentait au plus profond de lui.

Et il ignorait à quel point il avait raison.


Fanaa ne bougeait plus du tout, dormait elle ? Ce serait signe qu'elle lui faisait confiance pour s'abandonner au sommeil en sa présence.

*Je te protègerai...* murmura-t-il par l'esprit avec tendresse et ferveur.

Il disait vrai. Sa déclaration était vibrante de foi et de sincérité. Fanaa ne pouvait faire autrement que le sentir. Pourquoi cet inconnu affirmait il une chose pareille ? Etait-il fou ? Tombé sur la tête ? Il y avait sûrement une bonne raison. De toutes façons, elle n'allait pas s'embarrasser de ce genre de penser. Sendaë lui avait déjà promis qu'elle serait toujours là... avant de lui piquer Syld et de l'abandonner. Mani n'avait qu'un but : l'utiliser. Fealisèn elle-même n'était plus la. Ceux qui se rapprochaient de Fanaa finissaient inéluctablement par la trahir et l'abandonner. Soghann et Syld n'avaient pas échappé à la règle. Syld... Alors Gavriel ferait de même. Inéluctable...


Fanaa : *Gavriel, ça signifie "protecteur".*
Gavriel : *Exact. Mais je préfère mon autre nom.*
Fanaa : *Vanyel : rêveur*
Gavriel : *Tu ne m'as pas appelée Van par hasard tout à l'heure.*
Fanaa : *En effet, je l'avais lu en toi. Tes barrières Van, tes barrières...*
Gavriel : *Oui oui. J'y fais gaffe maintenant. C'est mon père qui m'a donné mes deux noms. Il... Non j'arrête. Ce n'est pas le moment.*
Fanaa : *Pourquoi ?*
Gavriel : *Tu n'es pas en état, je crois.*
Fanaa : *Ca va mieux. Et puis on a toute la nuit à passer, il ne faut pas s'endormir, autant parler.*
Gavriel : *D'accord... tu me parleras de toi après ? J'aimerais tout connaître de toi. Tout.*
Fanaa : *Je ne crois pas... non. Tu disparaitrais encore plus vite.*
Gavriel : *Je ne disparaitrai pas. Je te le promets.*
Fanaa : *Je sais les réactions que provoquent mon histoire. Ils se détournent, ils se détournent de moi, tous. Je ne veux pas en parler. Vraiment.*
Souffrance, peine... puis plus rien. Elle s'était bien reprise en effet. Elle contrôlait de nouveau ses barrières.

Gavriel : *Mon père est un mec génial. Et un salaud aussi. Ca dépend de quel point de vue on se place. Une chose est sure, lui il a eu le courage de suivre ses désirs. Il n'est pas rentré dans le rang comme tous ces stupides têtes de moo de Levitas. Il avait des rêves, et ne les entravait pas. Il était mal à l'aise dans là-haut. La Cité le rejetait comme elle me rejette moi aujourd'hui. Alors il partait. Il partait très longtemps. Et puis il revenait. Je ne sais pas ce qu'il faisait exactement mais ce ne devait pas être un de ces rôles qui représente fièrement Levitas au monde d'en bas. De toute façon on lui reprochait de préférer vivre au-dehors de la ville. Tout le monde le lui reprochait. Sauf ma mère. Elle l'aimait tu comprends, alors quand il revenait elle l'accueillait toujours aussi bien. Sans prêter le moins du monde l'oreille aux qu'en-dira-t-on. Et en son absence elle le défendait. Ma mère est une femme bien. Une femme de parole, d'honneur et de cœur.
Mais un jour, mon père est parti et n'est jamais revenu. Il nous a abandonnés Reen et moi et surtout, il a abandonné sa femme, celle qui avait cru en lui jusqu'au bout. De ce côté là faut pas se leurrer, oui c'est un salaud.
Et puis maman a eu une période de faiblesse pendant laquelle le reste de la famille nous a pris en charge. Et je n'ai plus eu le droit de rêver. Ni de sortir de Levitas. Mon destin est tracé, je dois vivre Levitis, épouser une Levitis et jouer le rôle d'un digne représentant du peuple jusqu'à ma mort.*

Fanaa : *Tu n'as pas le droit de sortir de la ville ?*
Gavriel : *Et non. Attention je n'ai rien d'un criminel, hein, c'est une décision familiale. Je n'ai pas trop compris pourquoi si ce n'est que c'est pour m'empêcher de suivre la voie de mon père. C'est stupide.*
Fanaa : *C'est bizarre surtout. Enfin il me semble.*
Gavriel : *Allez j'arrête. Ce n'est pas passionnant.*
Fanaa : *Tu peux continuer, j'aime bien écouter les histoires des autres.*
Gavriel : *C'est vrai ? Oh génial !*

Enfin. Enfin il pouvait parler à coeur ouvert, enfin il pouvait raconter son histoire et surtout parler de son père. C'était un sujet tabou à Levitas. Et la raison pour laquelle Eireen ne pourrait jamais épouser Earl. Leur père n'était pas mort pour Levitas. Il avait fui la Cité et abandonné ses devoirs.

C'est ainsi que Gavriel vida son sac. Et plus il parlait, et plus il sentait grandir en lui quelque chose. Son cœur se gonflait. Il s'emplissait de sa silhouette, de son parfum, de son regard, de sa présence, de tout son être en fait. Il regrettait qu'elle refuse de s'ouvrir à lui mais cela viendrait en son temps. Avec de la patience.
Et de la patience il en aurait. Les images des autres filles qu'il avait connu s'estompaient déjà, comme aucune d'elle n'avait été réelle. Des illusions. Elles étaient toutes des illusions comparées à celle qui se tenait à ses côtés.
Il avait hâte d'en parler à Eireen demain !


Eireen qui, dans sa chambre, avait le sommeil agité. Cette nuit était bizarre. Malsaine. Il ne se passait que des choses qui auraient dû être évitées. Le destin. Le destin jouait et gagnait toutes les parties.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 2:48

Lentement, la coupole noire du ciel commença à s'éclaircir à l'est. L'aube arrivait.
Les premières mouette éveillées criaillèrent en tournoyant au dessus des mâts des navires à l'ancre.

Syld grimaça, porta une main à son front, puis ouvrit l'oeil avec peine.
Il avait l'impression que son crâne allait se fendre en deux.
Il se redressa en position assise... et eut juste le temps de se plier en deux par dessus la ridelle de la charrette de foin qui lui avait apparemment servi de couche. Secoué de spasmes incontrôlables, il rendit le contenu de son estomac sur les pavés de l'impasse.


- Ah... ah, bordel...

Puis il se figea. Là, touchant presque la roue de la carriole... une large flaque de sang s'étalait.
Le jeune homme releva la tête pour regarder ses mains agrippées au rebord de bois.
Ses gants étaient maculés de sang, eux aussi.
Et ce n'était pas le sien.

Qu'est-ce qu'il avait fait ?
Il chercha un quelconque indice sur lui-même, dans la carriole, dans la ruelle silencieuse.
Rien.
Rien à part le sang répandu un peu partout et cette migraine lancinante.

La soirée... ce sentiment de bien-être, d'énergie... Il avait quitté l'auberge, longé les quais, tout en songeant que cette nuit aurait été encore plus belle avec une lune rouge suspendue au dessus de sa tête. Et puis... et puis...
Il s'était battu.
Il en était presque sûr.
Ce mal de crâne n'était sûrement pas dû à un excès d'alcool qui lui aurait fait perdre la mémoire.
Le son d'un rire, aussi.
Le sien.
Mais qu'est-ce qu'il avait fait au juste ?
Il avait dû tuer quelqu'un.
Pour un assassin, ce n'était pas un problème majeur. Mais comment ? Dans quelles circonstances ? Et surtout qui ? Qui ?

Syld pressa ses poings contre ses tempes.
Il ne devait pas rester là, avant toute chose. Il devait rentrer à l'auberge avant que le soleil ne se lève et qu'il n'y ait trop de monde dans les rues.

Sa décision prise, le Shalos ne perdit guère de temps : une série de raccourcis l'amena jusqu'à l'auberge sans passer par les quais où s'affairaient déjà les pêcheurs et les marins. Se glisser à l'intérieur sans être vu ne fut pas trop difficile. En cette heure matinale, il n'y avait personne en bas, à part une ou deux filles en tablier, les bras chargés de lessive.
Silencieux, longeant les murs, tout prêt à se dissimuler dans les ombres au moindre bruit de pas, Syld parvint sans encombre dans sa chambre.

Adossé à la porte, il lâcha un soupir de soulagement.
Cette histoire ne lui disait rien qui vaille.
Fanaa n'était pas là. Peut-être était-ce aussi bien... à condition qu'elle n'en ait pas profité pour s'envoler.
Le jeune homme secoua la tête. Ce n'était pas le moment de penser à ça, mieux valait prendre les choses dans l'ordre.
Il se débarrassa de ses vêtements souillés et, d'un coup de pied, raviva les braises qui rougeoyaient encore dans l'âtre. Le tissu flamba sans difficulté.
Puis il alla s'éclabousser la figure et les avant-bras avec l'eau de la cuvette posée sur une petite table dans l'angle de la pièce. L'eau se teinta d'un rouge profond lorsqu'il y plongea ses gants. Dès qu'il eut fini, il vida le récipient par la fenêtre, dans la ruelle déserte.
Subitement glacé, Syld s'empressa de passer les vêtements défraîchis qu'il portait lors de leur arrivée à Faelanir.

Voilà, c'était fait.
Il s'assit au bord du lit, presque tremblant après ce déploiement d'activité frénétique. Sa tête lui faisait encore plus mal qu'avant.
Se mordant la lèvre inférieure pour étouffer une plainte, il se laissa tomber en arrière. Etendu en travers du lit, il fixa le plafond.
Cette sensation d'énergie... non, cette elixia qui lui brûlait encore les veines... avait-il perdu le contrôle sur lui-même ? Est-ce que d'obscurs instincts avaient profité de cette nuit noire pour reprendre le dessus ?
Syld se protégea l'oeil de son avant-bras, plissant les paupières, le crâne vrillé par la lueur du jour qui filtrait par la fenêtre.

Que c'était-il passé exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 3:50

Du noir. Obscurité. Humidité. Froid. Gavriel tremblait de froid et il avait mal partout. Ou était il ? Le sol de terre était glacial, la nuit lugubre. Quelque chose lui faisait mal, son dos, son dos le brûlait comme si on l'avait écorché vif. C'était à hurler, sauf qu'il n'en avait même plus la force. Des visages apparurent. Des enfants. Des enfants pâles et ternes, sans aucune étincelle dans les yeux. Ils avaient perdu tout espoir. Puis ils ne furent plus là.
Et de noire et grise, la scène se barda de rouge. Rouge partout. Des tentures, des coussins, les murs. Du sang et des plumes. Ecarlates. Et un ange. Un ange aux ailes rouges et avec le visage de Syld. Sauf qu'il portait un foulard rouge au lieu de son bandeau noir.
Ensuite Gavriel se retrouva allongé sur un lit. Syld était là. Il lui glissait le foulard dans la main et se détournait. Alors il se mit à pleurer.

- Ne pars pas ! Ne pars pas je t'en supplie, je serai sage, je ferai tout ce que tu voudras, tout...
Sa détresse était si pesante, si douloureuse... sans Syld, il n'était plus rien. Plus rien qu'un vide terrible effrayant, dans lequel il se perdait lui-même. Une gouffre s'ouvrit sous lui et il tomba. Il croisa quelques visages mais si vite qu'il ne les reconnut pas. Et puis la souffrance devint si intense qu'elle l'empêcha de respirer. Le fond du gouffre était loin, l'air inexistant. Il avait perdu le foulard rouge. Il l'avait perdu et maintenant Syld le punissait.
Il pleura tant que lorsqu'il toucha le fond, il était lui-même devenu une larme.



Le jeune homme ouvrit les yeux en sursaut, réveillant Fanaa au passage.

*Oh non! Je voulais fermer les yeux juste quelques instants et je me suis endormie !*

Gavriel la regarda, encore horrifié par le souvenir du cauchemar. Tout ce qui le composait venait d'elle c'était sûr. Gavriel ne pouvait plus rêver. Mais ce lien de pensée bizarre qu'il y avait entre eux lui avait fait partager le rêve de Fanaa. Il en avait froid dans le dos. Et il avait une furieuse envie de cogner sur quelqu'un. Ainsi que d'effacer un certain mec à l'oeil bandé de l'esprit d'une petite fleur brisée.

*Van ? Tu ne dis plus rien ? Rendors toi si tu veux.*
*Non je crois que je n'y arriverai pas.*
*Comme tu veux.*

Elle se dégagea de son bras et s'occupa de prendre le pouls d'Earl. Gavriel frissonna, le froid se fit mordant sur le côté de son corps qu'elle avait tiédi toute la nuit. Il se mit debout et épousseta son pantalon.

*Alors? Il va mieux?* demanda-t-il, surtout pour meubler le silence.
*Oui. Il n'est plus pâle et respire profondément. Tout va bien.*
*Bien.*

Il n'osait lui demander confirmation pour le rêve. Un sommeil il devait être plus dur de monter des barrières. Et il devinait qu'elle gênée de savoir ce qu'elle avait partagé avec lui. Son teint un peu pâle et ses cernes répondirent à la question de savoir si elle avait passé une mauvaise nuit.
Il mourait d'envie de la prendre dans ses bras et de lui promettre qu'elle ne ferait plus de si affreux cauchemars, qu'il y veillerait. Mais il savait qu'elle le repousserait. Il était encore trop tôt. Elle ne lui faisait pas encore confiance. Patience.
Ensuite elle se réinstalla au sol, la tête sur ses bras croisés.


*Que fais tu ?*
*Je vais essayer de dormir un peu.*
*Ici? Par terre ? Sûrement pas!*
*Mais Van, je dois rester avec Earl jusqu'à son réveil...* expliqua-t-elle d'une voix plaintive.
*Ecoute, je le connais un peu l'animal. Et tu peux me croire, tout ce qui s'est passé depuis hier soir fait déjà partie de ses plus mauvais souvenirs. Tout. Toi et moi compris.*
*Mais on s'est occupés de lui...*
*Justement. Nous avons été témoins de sa faiblesse.*
*Mais ce n'est pas sa faute. Et puis ça arrive.*
*Non très chère. A toi, oui. A moi à la limite mais pas à Earl Pendergast. Crois moi. Si il nous trouve à son chevet il va nous envoyer valser et ce ne sera guère agréable.* il adoucit sa voix *Et tu en seras blessée, je le sais. Car tu as voulu bien faire, et d'ailleurs tu as bien agi. Mais il faut apprendre à se retirer au bon moment. Et c'est le bon moment, Fanaa...*
*Oh...*

Fanaa était dépitée. Peinée aussi. Mais Gavriel avait sûrement raison. Elle alla tout de même piquer un bisou sur le front du Levitis avant de s'éclipser dans le couloir en compagnie du jeune homme.

- Merci Van. De m'avoir aidée pour Earl. Et de m'avoir tenu compagnie cette nuit... c'est gentil.
- De rien. J'aurais voulu faire plus...

Gavriel posa doucement sa mains sur la joue de la jeune fille qui le regarda avec des yeux ronds avant de faire un bond en arrière comme si il l'avait brûlée. Si un certain autre avait esquissé le même geste, elle aurait réagi différemment. La jalousie mordit le jeune homme de toutes ses forces. Il lui adressa pourtant un sourire un peu grimaçant.

- Bon je vais finir ma nuit et tu devrais en faire autant. A plus tard !

Il trouva la chambre de Reen et se laissa tomber sur le lit voisin tandis qu'après avoir vérifié que Syld était seul, Fanaa se permettait d'entrer dans la chambre.

La posture de Syls n'indiquait pas qu'il avait passé la nuit au chaud dans son lit. Et il avait remis les vieux vêtements dont il se plaignait. Pourquoi cela ? Fanaa se sentait fatiguée, mais elle n'arriverait pas à se coucher en sachant Syld si mal installé. De plus, couché en travers du lit, il lui en interdisait l'accès.
Elle grimpa à côté de lui, se pencha et passa sa main dans la tignasse.


- Syld ? Tu ne veux pas te mettre sous les draps ? Tu serais mieux. Je parie que ta nuit passée je ne sais où n'a pas été reposante.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 4:16

Un contact, une voix. Quelqu'un était là.

Ses paupières semblaient si lourdes...
Puisqu'il n'y avait aucun miroir dans la chambre, Syld n'avait pu s'en rendre compte, mais la teinte liquide de son oeil s'était assombrie, troublée, comme si on avait remué de la boue au fond d'une mare. Elle semblait tirer vers une autre couleur. Du brun, peut-être ? Non, pas tout à fait.


- Où s...

Il cilla, tenant de refaire le point. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Qui était avec lui ? Et pourquoi avait-il autant de mal à s'en souvenir ?

- Oh, Fanaa...

Il avait dû faire un mauvais rêve. Un de ces rêves qui peuplaient si souvent les nuits des assassins. Rien d'étonnant.
Il s'installa plus correctement dans le lit, avec des mouvements hésitants, comme égaré.
Quelque part, il avait l'impression que quelque chose était en train de se craqueler. Les fissures se refermaient si lentement, et de nouvelles continuaient à apparaitre par à-coups. Non, elles se refermaient plus vite qu'elles ne s'étendaient. Cela irait.
Cela irait...

Syld enfouit son visage dans un des oreillers.
Fichus cauchemars !


- Je n'ai été nulle part... nulle part.

Et il se rendormit.
Revenir en haut Aller en bas
Hakuren

Hakuren

Réputation : 420

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 13:02

[hrp] Trop a lire... trop a rattraper... tant pis pour moi...[/hrp]

Hakuren était presque perdue dans les étalages de livres. Déjà, elle avait emporté quelques livres de botanique qui l'intéressaient mais aussi qui plairaient a ses parents. Elle passa rapidement sur les traités de philosophie et arriva sur les traités sur l'Elixia.[i]

- Oh! intéressant...

[i]Elle prit un livre a la reliure de cuir blanchi par l'age. Les pages étaient jaunies mais elle sentait que c'était un livre qu'elle devait prendre. Elle ne se posa pas plus de question sur cet instinct et revint près du comptoir déposant le livre blanc et les trois ouvrages de botanique


- Je vous prend ça.
- Très bon choix... Je vous fais aussi un prix pour celui ci... depuis le temps qu'il encombre mes étagères.
- Hum
- Et ces deux ouvrages de botaniques sont d'un enrichissement magnifique.
- hum...
- Je vous les emballe?
- où sont Earl et l'autre groupie?
- le... le... dragon blanc est sorti... depuis un sacré bout de temps...
- Vraiment?

En se retournant, elle remarqua que la nuit tombait... déjà... elle avait finalement passé toute sa journée dans la boutique. Elle haussa des épaules, paya le libraire et sorti.

Le vent lui fit l'effet d'un réveil brutal... comme si elle était de nouveau consciente de ce qui se passait autour d'elle... Il lui avait sembler n'être resté qu'une heure, deux au plus dans ce magasin... Elle soupira puis rentra vers l'auberge.

Dans la salle commune, personne... Elle s'installa donc a une table et commanda un repas puis entreprit de survoler les livres de botanique.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 15:48

- Mais tu t'es fait mal ...

Pas de réaction. Fanaa se sentait fatiguée, elle n'avait qu'une envie, s'allonger là, tout contre lui et dormir. Dormir. Dormir. Pleurer l'avait littéralement épuisée, et rester éveillée, sur ses gardes toutes la nuit pour ne pas se laisser aller avec Van n'avait pas aidé. Vanyel... ça ne veut pas seulement dire rêveur, c'est aussi un autre terme pour désigner les dragons. Gavriel Vanyel : le Dragon Gardien. Un peu comme celui du lac Ryma. Une légende de plus. Bon. Revenir au présent.

Ainsi Syld disait ne pas être sorti. Hier soir en la quittant il avait effectivement parler de se coucher. C'était d'ailleurs une des raisons pour qui avaient empêché Fanaa de le rejoindre. Mais il n'avait pas l'attitude d'un jeune homme se reposant après une nuit de folie. Pour commencer, il était habillé. De ses anciennes fripes en plus. Il n'y avait personne avec lui dans le lit. Lui même n'était pas dans le lit mais dessus. Et son visage... n'avait pas du tout l'expression détendue et repue qu'il arborait quand ils s'endormaient ensemble, vidés de leur énergie et heureux.
Rien dans son attitude ne corroborait ce qu'il affirmait. Bien entendu, Fanaa pouvait se tromper. Et surtout, il n'avait aucune obligation de tout lui raconter. Si il voulait garder les activités de sa nuit secrète, elle n'avait rien à y redire.

Fanaa soupira tristement et regarda machinalement au sol. Les rayons paresseux du soleil se baladaient sur le plancher et y dessinaient un cercle sombre. La lumière était encore faible, les contours flous. Si le filou avait besoin de repos, il serait mieux dans la pénombre. C'est en levant pour aller fermer les volets qu'elle vit le rond sur la vitre. Intriguée, elle s'approcha. Le cercle était presque parfait et la fenêtre, à cet endroit, recouverte d'une couche brun sombre. Fanaa avait déjà identifié ce que c'était. Elle en avait assez vu sur un certain sol. Du sang séché.

Un frisson glacé la parcourut. Mais alors, la présence de la veille, l'homme sans visage serait il revenu ? Serait il venu dans la chambre de Syld ? Mais pourquoi ? Et comment ? Non. Cela ne collait pas. L'homme sans visage... il ne pouvait savoir où elle se trouvait. Impossible. Le sceau de Sentence la cachait aux sorciers. Du moins tant qu'elle n'utilisait pas beaucoup d'elixia, et elle ne l'avait fait qu'à Veis. L'homme sans visage ne pouvait les avoir suivis à Faelanir. Ce n'était donc pas lui.

Cette lune de sang séché, de mort même, lui semblait un mauvais présage. Le marron n'était pas la couleur de la quatrième lune, non.

La Danseuse se retourna et fit des yeux le tour de la pièce. Son regard s'arrêta sur la vasque de toilette. Vide. Le récipient servait aux ablutions matinales et étaient remplies chaque soir. En s'avançant vers l'objet, Fanaa s'exhortait a la rationalité, au calme, a l'objectivité. Peut être Syld avait il eu soif. Après tout, Fanaa ne s'était pas occupée de faire monter une carafe d'eau fraiche dans sa chambre. Et pour cause, le chenapan préférait la bière. Au fond de la vasque blanche s'étaient réunies les dernières gouttes de l'eau qui la remplissait auparavant. Le liquide était d'une indéniable couleur rougeâtre. Certes c'était un peu clair mais c'était la petite quantité qui faisait cet effet. Du sang ici aussi.

Et dire Qu'Earl avait bien dit que ce n'était pas le moment de se blesser...


- Syld...

Elle se rua sur le lit, paniquée. Il avait peut-être une blessure cachée par ses vêtements ? Il n'y avait peut-être pas que son oeil ?

- Réveille toi mon ange, regarde moi...

Sa peau était fraiche au toucher. La fraicheur pas très saine de ceux qui ont du mal à réguler leur température corporelle. Il était tôt pour le réveiller mais si il y avait danger, mieux valiait ne pas attendre et laisser se dégrader un mal.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 16:34

Se réveiller ? Pourquoi ?
L'elixia circulait toujours dans son corps, liquide, brûlante, mais il avait tellement mal à la tête...
Il aurait préféré pouvoir au moins continuer à garder l'oeil clos.

Syld tourna péniblement la tête vers Fanaa.


- Qu'est-ce qu'il y a ? marmonna-t-il d'une voix pâteuse, comme pour un lendemain de beuverie éhontée.

Il fit un effort pour émerger des brumes du sommeil et roula sur le dos. Il se sentait encore nauséeux.
Etait-il vraiment sorti, finalement ? Est-ce qu'il n'avait pas réellement été se saouler dans un des bouges du port ?
Le sang lui battait désagréablement aux tempes mais il commençait à reprendre ses esprits.
Son oeil avait retrouvé ses habituelles nuances de vert et de bleu, même s'il restait un peu terne.

Le jeune homme esquissa un mouvement pour se redresser contre les oreillers.


- Il est arrivé quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 17:22

Elle s'en voulait un peu de le sortir de son sommeil. C'était décidément trop tôt pour lui cela se voyait sans peine. Mais l'inquiétude primait.

- C'est à toi de me le dire... lâcha-t-elle tout bas.

Fanaa se mit à califourchon au-dessus du brigand mais tout en restant en appui sur ses genoux. S'il s'était blessé, elle n'allait pas lui faire encore plus mal.
Sa main caressa sont front au-dessus de l'œil visible et repoussa les cheveux rebelles tandis qu'elle rapprochait son visage pour mieux voir.


- Ça n'est plus là.

Et elle se sentit soulagée de cette observation.

Son autre main se mit à tâtonner les bras et le torse du shalos à la recherche de lésion camouflée.


- Où t'es tu blessé ?
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 18:06

- Quoi, "ça" ?

Mais Fanaa était déjà occupée à l'ausculter à la recherche de... d'une blessure ?

- Mais pourquoi voudrais-tu que je sois blessé ?

Syld s'étonnait de cette inquiétude, sincèrement. Puis, comme attiré irrésistiblement, il regarda vers la fenêtre et l'étrange lune à présent brune et sèche qui flottait sur les carreaux.

- Ah...

Le jeune homme porta machinalement la main à sa tête.
Le tambour du sang contre ses tempes s'atténuait un peu.


- Alors ça s'est vraiment passé.

Devaient-ils quitter la ville dès maintenant ? Cela aurait été plus prudent mais il voulait savoir ce qui s'était produit.
S'il avait tué quelqu'un, y avait-il eu des témoins ? La règle d'or des assassins était de ne jamais être vus, ou de supprimer tous ceux qui pouvaient avoir vu quoi que ce soit. Entre dire clairement qu'on était assassin, et être reconnu comme tel, il y avait une nette différence.
Si jamais il avait ôté la vie d'un inconnu sans être vu, cela irait. Aucune raison de paniquer.
Mais si...

L'angoisse le saisit comme un coup de poing en plein estomac.

Si la victime était quelqu'un de proche ?
Pas Fanaa, elle était là, bien vivante.
Earl ? Non, il n'avait pas dû quitter sa chambre de la nuit. Et puis il ne se serait pas laissé faire si facilement, même sonné par une brusque carence en elixia.
Un autre ?

Ah, pourquoi est-ce que Soghann n'était pas là ? Le grand Shalos l'aurait sans doute giflé pour lui rendre sa lucidité, l'empêcher de se laisser paralyser par un flot de questions.
Ne pas savoir était ce qui l'oppressait le plus.

Se dégageant du poids si léger de Fanaa sur ses genoux, il jaillit littéralement du lit et alla se pencher au dessus de la cuvette vide. Enfin, presque vide. Quelques petites gouttes roseâtres scintillaient sur le fond de porcelaine.

Le jeune homme plaqua une main devant sa bouche pour s'empêcher de vomir dans le récipient.
Il n'avais jamais aimé ça. Être assassin, vivre en ôtant la vie. Mais il était né pour ça, et le destin avait décidé qu'il ne s'écarterait pas de cette voie.
Il l'acceptait... mais tant qu'il savait ce qu'il faisait !

Syld releva la tête vers la fenêtre.
Le jour se levait à peine.
Mais peut-être les autres étaient-ils déjà en bas, à prendre leur petit-déjeuner ? S'il pouvait au moins s'assurer qu'ils étaient en vie...

Les mains appuyées de chaque côté de la cuvette, il se tourna à demi vers Fanaa avec un sourire mal assuré.


- Je ne suis pas blessé. Je n'ai rien, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 18:23

Fanaa fit une moue sceptique.

- Ah oui ? Tu n'as pas vu ta mine alors...

*Et ta réaction en reconnaissant ce lugubre dessin.*

- Ce n'est peut-être pas physique ? Tu as mal à la tête ? Ou une fatigue plus lourde que d'habitude ? Je ne suis pas allée cherchée Earl parce qu'il dot profondément mais je peux le réveiller si tu veux.

*"sois franche avec lui et il sera sincère avec toi". C'est ce qu'Earl a dit.*

- Syld, -Fanaa prit un ton léger comme si elle parlait d'une chose sans importance- qu'est-ce que ça signifie cela ?

Lorsqu'elle désigna la marque sur la vitre d'un doigt nonchalant, elle ne trembla pas. Pourtant elle ne réalisa qu'à cet instant qu'au moment où elle avait été peinte, cette représentation avait été Shua. La lune rouge. La lune d'origine de V... de celui dont l'ombre était un danger innommable.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 19:06

- Non, je n'ai pas vu la mine que je fais, et je préfère encore ne pas la voir.

Syld pressa ses doigts contre ses tempes.

- J'ai une fichue migraine, mais là ça va. J'ai dû boire, hier soir... ou me cogner bêtement le crâne, je ne sais pas.

Donc Earl allait bien. Il dormait. Au moins une bonne nouvelle.

- Pas besoin de réveiller le maréchal, il risque d'être tout prêt à m'achever après le tour que je lui ai joué.

Progressivement, il retrouvait ses moyens. Mais la dernière question de Fanaa le fit plier.

- Ca... c'est moi qui l'ai fait. Je crois. J'ai bien peur de m'être comporté un peu bizarrement après être sorti de la chambre d'Earl.

Oh, le délicat euphémisme !

- Et ce que cela signifie...

Il se rapprocha vivement de la fenêtre et, des ongles, gratta rageusement le disque brun, le faisant partir par écailles.

- C'est que je hais Shua ! Je la hais ! Je hais cette lune, et ce qu'elle a engendré !

Son poing fermé s'abattit sur le carreau qui se fendilla.

- Je la hais, je la hais, je la hais !

Il posa son front contre la vitre craquelée.

- Si seulement je pouvais l'effacer comme je viens d'effacer cette chose...
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 20:31

Sa réponse était si pleine de rage ! Mais pas seulement, il y avait quelque chose de plus triste aussi. Souffrance ? En tout cas Syld réagissait comme s'il avait un compte personnel à régler avec Shua.

Fanaa bondit du lit et se retrouva derrière lui. Elle l'enlaça et posa sa joue contre les muscles si tendus de son dos.


- Je suis désolée Syld, je ne voulais pas, pardon...

Peut être aurait elle mieux fait de se taire, nettoyer la tâche et faire comme si de rien n'était ? Peut-être. Mais si sa réaction était poignante, elle n'en restait pas moins un morceau de lui. Un de plus.

En attendant il ne fallait pas qu'il reste là, contre cette vitre où restaient encore quelques traces sombres. Et puis il pouvait se couper le front avec la fenêtre fendillée.


- Viens...

Au lieu de le tirer en arrière, elle le serra plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 21:47

Syld se laissa aller contre Fanaa et renversa la tête en arrière.

Bon sang, depuis qu'ils avaient rencontré la jeune femme, il enchaînait les erreurs, les imprudences de tout ordre, les blessures, et ses sentiments s'exprimaient de façon exacerbée. Peut-être ses capacités de tueurs étaient-elles intactes, mais pour ce qui était de tout ce qui tournait autour de l'acte de tuer en lui-même, il se montrait d'une nullité effarante.
Il y avait quelque chose de nouveau dans sa vie et son coeur vacillait. Sa volonté, ses certitudes, tout ce fragile édifice tremblait de la base au sommet.
Il n'avait pas encore trouvé comment intégrer cette nouvelle variable dans son équation.


- Non, c'est moi. J'ai... je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas.

Il soupira en fixant à nouveau les dernières traces brun-rouge sur la vitre.

Ses maux de tête se faisaient moins lancinants, moins féroces.
Il se calmait enfin.


- Je n'ai plus envie de dormir. J'ai entendu du bruit dans la chambre d'à côté. Earl doit déjà être en bas. Nous devrions descendre aussi...

Syld se tut un instant avant de reprendre dans un souffle :
- Ne lui parle pas de ça. De tout ça. Je... il faut que je lui explique moi-même, tu comprends ? Ah, mais tu dois avoir sommeil. Je suis désolé de t'imposer mes états-d'âme. Tu peux te recoucher si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 22:00

En parler à Earl ? Elle n'y avait même pas songé. Mais maintenant qu'il évoquait la possibilité... enfin maintenant qu'il l'interdisait en fait, elle se dit que cela pourrait ne pas pas être mal. Earl semblait bien connaître Syld.
Mais comme il le lui demandait, elle le laisserait parler de lui-même. C'était normal après tout.


- Je n'ai rien entendu, moi, quelle ouïe exercée !

Elle le fit se retourner et lui sourit tendrement.

- Moi ça va très bien. Descendons, ton estomac doit crier famine. Allez...

Fanaa prit sa main dans la sienne et sortit de la chambre. Oui elle était fatiguée, mais elle n'avait pas le coeur à le laisser tout seul. Bon pas vraiment tout seul puisqu'il y avait Earl. Mais tout de même.

Au bas de l'escalier elle libéra Syld et passa au comptoir pour commander à manger et demander à ce que l'on change la vitre... ou qu'on les change de chambre.

Et puis elle s'installa à la table des garçons.


- Bonjour Earl, tu te sens mieux ? Tu as assez dormi ?
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Nov 2009 - 22:23

Earl releva le nez de l'inévitable livre qu'il avait appuyé contre la théière.
Il était d'une netteté presque éblouissante, et le moindre plis de ses vêtements tombait de façon impeccable. Aucune trace de la faiblesse de la veille ne subsistait.


- Je me sens très bien, merci, répondit-il avec un rien de sècheresse. Et j'ai bien plus dormi que nécessaire.

Le Lévitis se tourna vers Syld, tout prêt à lui faire part de son ressentiment. L'avoir fait se donner ainsi en spectacle, c'était...
Mais l'expression du Shalos lui fit rentrer ses récriminations dans la gorge. Il était plus qu'évident que quelque chose ne tournait pas rond du tout.


- Hum.

Après un raclement de gorge, le clerc se remit à tourner la cuillère dans sa tasse. Oubliant le manuscrit avachi contre la théière, il scrutait Syld avec l'attention aigue d'un scientifique pour son cobaye le plus précieux.
Le jeune homme était un peu pâle, et oscillait légèrement de la tête comme si quelque chose venait lui cogner le crâne par intermittence.

Le brigand restait silencieux, le regard obstinément fixé ailleurs.
Earl secoua la tête avec humeur.
Bon, si ce fichu idiot ne voulait pas aborder de lui-même ce qui n'allait pas, il ne poserait aucune question vraiment directe. Soit cet imbécile voulait souffrir tout seul dans son coin comme un grand, soit il préférait attendre le bon moment pour vider son sac.

Le clerc se tourna donc vers Fanaa.


- Et vous, bien dormi, en dépit de...

Il fit un vague geste de la main.

- Du "spectacle" d'hier soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Auberge des Trois Zoris - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Auberge des Trois Zoris   Auberge des Trois Zoris - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Auberge des Trois Zoris
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pépin trois pommes courageux chevalier.
» Temps d'attente entre l'envoi de deux , voire trois newsletter aux membres du forum
» Tableau à trois entrées
» [ Débutant demande de l'aide aux Experts] Questions sur trois codes bien précis.
» Plagiat de mon forum j'attends toujours ça fait plus de trois mois !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone neutre :: Faelanir-
Sauter vers: