Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Lac Ryma

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 23:32

- Ecoute. Ce que je te demande est simple : parle. Avec des mots je veux dire.

Fanaa cligna des yeux. Elle utilisait
déjà des mots ! Comme si il avait compris le sens de son regard, le jeune homme continua.

- Des vrais mots, je veux dire. Avec des liens entre eux. Que tu ne te rappelles pas de ce qui s'est passé... d'accord. C'est une sorte de protection je crois. Et puis vu les derniers événements je devine que c'est pas plus mal. Pour l'instant. Car à un moment il va falloir que tu affrontes tout, tu ne seras pas complète tant que tu n'accepteras pas... ben tout. Tu comprends ? Je sais que tu comprends. Tu ne fais juste aucun effort. C'est ça en fait tu es paresseuse. Tu pourrais parler, être toi-même mais tu n'en as pas envie. Alors fais la simple d'esprit. Et tu m'inquiètes. Et ce n'est pas drôle.

Bon, il semblait avoir envie de faire un sermon. Fanaa retint un soupir et resta sagement face à lui, entendant ses mots mais sans se concentrer dessus. Ce garçon était décidément trop nerveux. Et puis ce débit de paroles ! Il ne servait à rien qu'elle parle, il le faisait largement assez pour deux.
Gavriel faisait les cent pas devant le dispensaire tout en discourant et en lui faisant des remontrances. Fanaa s'ennuyait. D'accord elle était dehors mais si elle ne pouvait pas bouger ce n'était pas drôle.

Et puis son ouïe capta une autre voix. Et surtout un nom !


- Sheitan ?

Se désintéressant totalement du Levitis, Fanaa escalada la fenêtre et rejoignit le toit. Le dispensaire n'était que sur un seul niveau ce qui était bien pratique. Un peu plus loin elle reconnut le garçon-esprit. En fait, de là où elle était elle voyait ses jambes, son derrière et ses mains accrochées au toit. Le reste de son corps étant penché dans le vide au-dessous du niveau du toit.

Elle s'approcha à pas léger, sans faire attention à Gavriel qui grondait en bas.

Bientôt, Nuadi put voir une longue chevelure noire suivie d'un visage aux grands yeux améthyste emplis de curiosité.


- Vieux schnocks ?

Elle battit des paupières, surprise. Ces mots-là elle ne les connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 0:05

Nuadi tourna la tête pour dévisager Fanaa.

- Ah, c'est encore toi ?

Il se contenta de hausser les épaules tout en continuant à tendre l'oreille avec attention.
Il était moins enclin à s'attarder sur les détails, contrairement à sa soeur, et préférait tenter d'approcher un fauve en pleine forme -et furieux- pour l'amadouer, plutôt que s'intéresser aux petites bêtes blessées. La demoiselle poupée l'intriguait un peu mais ce n'était qu'une vague curiosité impatiente et volatile : au moindre souffle d'air, il trouvait un autre sujet d'intérêt et oubliait le précédent.


- Oui, vieux schnocks.

L'adolescent réprima un soupir un peu agacé puis se redressa un peu.

- Vieux...

Il se colla une main sous le menton pour se figurer une vénérable barbe et plissa le front tout en fermant à demi les yeux.

- Vieux.

Il désigna un vieillard qui passait dans la rue en clopinant et répéta :

- Vieux.

Puis, tout en continuant ses grimaces, il fit mine de grommeler dans sa barbe, bougonnant les mêmes sons réprobateurs encore et encore à la façon d'une roue de moulin grinçante, ponctuant parfois ses marmonnements de petits rires de crécelle typiques des anciens rendus séniles par trop d'années.

- Schnock, vieux schnock.

Le garçon posa un doigt sur ses lèvres avant d'indiquer son oreille et la fenêtre un peu plus bas.

- Chut. Ecouter, d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 19:32

Nuadi était quand même drôlement fort de réussir à hausser les épaules alors qu'il était tête en bas ! Fanaa était impressionnée.

Il était rigolo lui avec toutes ses mimiques. Bon d'accord, elle avait appris un nouveau mot, au moins ça ferait plaisir à Gavriel.

Si il voulait savoir ce qui se passait, il lui suffisait d'entrer, non ? Non. Visiblement pas.


- D'accord. Ecouter.

Tandis que l'esprit refaisait l'équilibriste, Fanaa s'assit , posa ses mains à plat sur le toit et fit le vide dans sa tête - ce qui ne prit pas beaucoup de temps vu que son esprit était presque vide au naturel - et puis elle se concentra sur la brise, le bruissement des feuilles, les oiseaux, et surtout ce que le mur et les tuiles allaient pouvoir lui révéler de la scène. Elle leur demanda le plus poliment du monde de lui raconter ce qu'ils entendaient, ils ne purent qu'accepter sa gentille requête.


Pendant ce temps, Gavriel était parti. Il était énervé, très énervé. Il était fatigué et avait du mal à rester patient. Il avait conscience qu'il devait être patient, ne pas brusquer Fanaa mais c'était plus fort que lui. La voir dans cet état le mettait en rogne. Lui ne trouvait rien de mignon à la voir comme une poupée, comme une enfant. Il la préférait en femme bon sang c'était pas difficile à comprendre.
Même avec ses grands yeux innocents son charme opérait sur lui. Chaque fois qu'il se croyait hors d'atteinte, sans prévenir une envie de la serrer contre lui le prenait. Alors il la regardait et... c'était comme embrasser une petite fille sur la bouche. c'était mal. Il ne ferait pas ça.

*Ca me prend la tête tout ça, j'en deviens dingue. Me faut une femme.*

Il songea à la jolie Adweliwen mais secoua la tête. C'était une fille bien elle méritait un mec bien. Pour une histoire sérieuse. Lui... parfois il avait l'impression de devenir fou.
Il passa devant une taverne et s'arrêta, songeur.


*A défaut d'une femme un verre me fera patienter.*

Il entra dans l'établissement et espéra se changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 19:37

Un rire crystalin parti de la gorge de la voleuse

- Don Artistique? Au grand désespoir de ma mère, je n'ai aucun don dans l'Art qu'il soit musical ou pictural. Aucun instrument ne peut prendre vie entre mes mains contrairement aux vôtres. Mais cela ne me dérange pas. Je sais apprécier les belles choses. Et puis si ce piano vous enchante, il n'y a pas de souci pour que nous l'hébergions au cottage! Cela vous permettra de ne pas vous laisser sans instrument!

Elle fit une pause, comme absente pendant une demi seconde et repris comme si de rien n'était

- Il ne faudrait pas que vous rouilliez a en devenir un Vieux Schnock...

Pourquoi avait-elle dit ce mot... elle ne l'utilisait jamais....
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 19:55

Il y eut un silence.

- Je vous demande pardon ?

Le shalos leva la main pour intimer le silence à Adweliwen avant que celle-ci ne se reprit.

- Je vous ai demandé deux services, il est vrai. Mais je vais vous les payez comptant. Je n'ai pas l'habitude de sortir de shalanos certes et j'ai besoin de guide quand je suis au-dehors. De guide, de serviteurs.
Je veux bien être courtois Mademoiselle mais ne vous imaginez pas que nous soyons proches ou amis ou intimes.

Il énuméra les trois derniers noms avec une sorte de dégoût.


- Les Ombres m'en préservent, rien que l'idée me donne des hauts-le cœur.

Il referma le couvercle du superbe instrument pour en protéger le clavier et se leva.

- De si vilains mots dans une si jolie bouche...

La dernière phrase semblait faite pour adoucir légèrement l'atmosphère qui s'était faite pesante quand la sombre voix du shalos s'était faite entendre. Les mots étaient légers, mais le ton restait cassant.
Subitement il semblait plus pâle, plus froid qu'il ne l'avait été jusque là.


- Nous louerons ce piano pour quelques jours. Et quand Kyara aura eu ce qu'elle veut je rentrerai à Shalanos. Je vous remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Hakuren

Hakuren

Réputation : 420

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 20:22

Hakuren ne s'ennuyait pas... il y avait tant a mettre par écrit! L'état de Fanaa, les attitudes de Senril et Kyara, celles d'Adweliwen... et ces deux originaires de fédoran... il faudrait qu'elle aille a Fédoran...

Elle suivait le groupe tout en griffonnant. Cette fois, c'était la médiovienne qui l'intéressait. Elle était dans son élément. Dans son discours, tout semblait aussi fluide que sa voix... jusqu'à...

Senril éleva la voix. Ferma le piano et se leva, digne. Il avait pourtant semblait que quelque chose n'allait pas dans la dernière phrase de la jeune femme. Comme un caillou jeté dans une marre a la surface calme...


- Intéressant... murmura-t-elle très discrètement.

Puis elle se dirigea vers Senril, laissant la Adwel et Kyara


- Monsieur Senril? Puis-je vous poser une question?
Revenir en haut Aller en bas
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 20:27

- Qu'est ce qu...

Senril l'empêcha de continuer... sa colère était sourde et sombre comme l'eau du lac de Shalanos.... Adwel ne pu que cligner des yeux d'incompréhension... Une fois Senril éloigné, adwel lança un regard a Kyara. Puis, comme pour elle-même...

- Mais je n'avais jamais rien dit de tel auparavant...

Elle haussa des épaules puis se dirigea vers le comptoire pour officialiser la location du piano
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 20:30

Le shalos tourna la tête vers Hakuren et acquiesça.

- Je vous en prie, je vous écoute ma chère.

Plus trace d'animosité dans sa voix. L'orage était passé.

Et puis la belle Levitis était intéressante de par sa discrétion habituelle. De plus elle ne s'embarrassait pas de sentiments superflus. Elle se contentait d'étudier, ménageant une distance entre elle et le reste du monde.
Revenir en haut Aller en bas
agonie

agonie

Réputation : 472

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 1:23

-Avez-vous eu l´occasion d´aller vous baigner au Lac, Sacrée ?
-Mmmhh…

Quelque soit la question, la réponse était sensiblement la même. Il ne fut pas aisé pour Aterlo d´extirper les informations voulues. Mais en bon soigneur, Aterlo était patient et peu susceptible. De toute évidence le malaise était dû au changement de climat el à l´alimentation de des quelques derniers jours, composée uniquement de fruits. Aussi, l´hygiène de vie n´avait pas forcement été idéale durant cette fugue.
Quand aux douleurs chroniques, elles étaient fréquentes chez les jeunes filles de son âge. Il fallait cependant établir un diagnostique pour lever le doute sur d´éventuels risques.


-Veuillez vous allonger là, je vous prix, lui dit-il en indiquant un divan improvisé. Tandis qu´elle s´installait, le clerc demanda à Denma
-Quand fut la dernière pleine lune de la demoiselle ?
-Il n´y a pas plus de trois semaines.

Aterlo se frotta les mains avec des herbes et s´agenouilla pour ausculter Nuada. Il appuya sur son abdomen en différents endroits :

-Ça vous fait mal là ?
-Mmmh…
-Et là ?
-Mmmh…
-Et là ?
-Mmmh… Ses intestins n´avaient donc pas de soucis
-Et là ?
-Mmmh…
-Et là ?
-Mmmh…
-Et là ?
-Mmmh…
-Et là ?
-Mmmh… Bon, elle n´était pas enceinte. Ou en tout cas, il était trop tôt pour le dire.
-Et là ?
-Mmmh…
-Et là ?
-AIL !!! OUI, VOUS M´FAIES MAL VIEUX SCHNOQUE !

Le vieux prêtre sursauta tant la réaction fut violente. Au moins, il avait identifié le souci. Soit son sang avait subit une légère corruption et ses reins le supportaient mal, soit son cycle lunaire ne se mettait pas en place dans les meilleurs conditions. Dans tout les cas, il fallait manger plus abondement, mais en évitant la viande. Il se releva pour donner ses recommandations et quelques plantes médicinales à Denma.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viadeo.com/fr/profile/jacques.duflos1
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 2:42

Avec un petit reniflement mécontent, Nuada rabattit vivement son voile.

- Aussi délicat qu'un vendeur de bestiaux...

Elle se massa le ventre en grimaçant un peu pendant que Denma discutait avec le soigneur. D'habitude, c'étaient des mains autrement plus douces et plus légères qui se posaient là. Celles des prêtresses qui la lavaient, la paraient, la parfumaient, et puis celles de...

La jeune fille fut pour une fois contente qu'un bout de tissu empêche de voir son visage ainsi que la subite rougeur qui enflammait soudain ses joues.


Sur le toit, Nuadi s'était encore penché d'avantage en entendant sa soeur crier, tout prêt à passer à travers la fenêtre pour aller réduire le clerc en pièces détachées. Mais le "vieux schnoque" qui ponctua la plainte de Nuada le convainquit de rester sur son perchoir : si elle râlait comme ça, c'est qu'il n'y avait rien du tout.

Ah tiens, il n'entendait plus rien.
Les sourcils froncés, il se déplaça un peu pour se rapprocher de la deuxième fenêtre... et son regard fut soudain accroché par une touffe de cheveux que la brise agitait à l'angle du bâtiment. Quelqu'un était appuyé contre le mur qui ne donnait pas sur le rue principale.
Quelqu'un avec des cheveux presque noirs, mais dans lesquels le soleil accrochait d'indéniables reflets rouge sombre.

Nuadi alla se poster à l'angle du toit et jeta un oeil en contrebas.


- Lei'to ?

Le jeune homme qui collait l'oreille contre une fenêtre aux volets fermés sursauta et leva le nez.
Un peu plus âgé que Nuadi, il avait le corps souple et vigoureux de quelqu'un habitué à des travaux assez rudes, et son teint était plusieurs tons plus sombres. Derrière sa tignasse un peu trop négligée par les ciseaux brillaient deux yeux d'un bleu vif assez inattendu.
S'il n'y avait eu les reflets cuivrés de sa chevelure, on aurait difficilement fait le rapport entre les jumeaux ou même Denma et lui. De toute évidence il appartenait à une caste différente, même si la façon dont il accentua les mots lorsqu'il répondit à Nuadi indiquait une bonne éducation.


- Nuadi ? Nom de Dune, les Anciens te cherchent partout ! Ils sont tellement surexcités qu'il va bien y en avoir un ou deux à nous faire un coup de sang si tu ne rentres pas au galop !
- Bonne idée, tiens. Je vais me faire un plaisir de traîner encore un peu, dans ce cas... Ils t'ont envoyé pour me ramener ?
- Comme s'ils avaient le choix...
- Et c'est donc pour ça que tu espionnes à cette fenêtre, se moqua Nuadi, toujours à mi-voix pour ne pas se faire entendre de ceux à l'intérieur.

Lei'to fit une petite grimace d'embarras.


- Je... je me doutais que tu ne serais pas loin de ta soeur.
- C'est celaaa oui... Elle est jolie, Nuada, hein ?
- Bien sûr qu'elle..., commença à approuver le jeune homme avec chaleur, avant de s'interrompre tout net. Ah mais, raah, là n'est pas la question ! Grouille-toi de descendre ta divine personne de ce toit, au lieu de changer de sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 14:17

*Ce n'est pas la bonne couleur.*

Fanaa avait rouvert les yeux en entendant Nuadi bouger. L'esprit-garçon avait rejoint un autre garçon qui n'était pas un esprit du feu lui. Non. En fait il n'était personne. Ses cheveux étaient sombres et fous mais avec des reflets, ses yeux étaient trop bleus, sa peau tannée trop claire.

Ce qui traversa Fanaa pendant un fugace instant fut insaisissable et ne lui laissa que la certitude que ce "n'était pas la bonne couleur". Pour qui ? Pour quoi ? Elle ne voulait pas le savoir et tandis que Nuadi discutait avec Leï'to, la jeune fille se laissa tomber du toit. Elle flotta et atterrit comme une plume portée par le vent et regarda encore celui aux cheveux sombres. Décidément, ses yeux restaient trop bleus. Et ses lèvres n'avaient pas la bonne forme mais... la jeune fille se sentit rougir. Des pensées étranges vinrent tourner dans sa petite tête : un souffle tiède, des mots chuchotés à son oreille, des mots inutiles mais ô combien caressants, au moins autant que les mains qui... Troublée, Fanaa secoua la tête pour chasser ces sensations de son esprit.
De toute façon, ses mains non plus n'allaient pas.
Rien de chez lui ne convenait, rien !

Il était temps de laisser les esprits entre eux. Fanaa se détourna, laissant les garçons discuter entre eux et contourna le bâtiment avant de se mettre à courir. Une poupée taille réelle parcourait les rues de Medievir à toute vitesse, ses pieds touchant à peine le sol et tout sourire ayant disparu de son visage. Fanaa ne pleurait pas non, elle voulait juste se mettre à l'abri.
Elle imagina un creu entre les racines noueuses d'un arbres et un Valaë qui montait la garde à côté. Khamsin.
Il y avait des arbres à Medievir mais aucun n'était assez gros, assez sauvage, assez rassurant.

Et puis elle l'aperçut, de l'autre côté du lac, une forme brun dorée. A bout de souffle elle le rejoignit. Khamsin. Qui était il ? D'où lui venait il ? L'animal le regarda et elle se laissa tomber à terre.

- Ce n'était pas la bonne couleur !
*Je sais.*
L'imposant loup à deux queues, animal typiquement dedrane, la regarda de ses yeux d'or, d'un air compréhensif.
Fanaa passa sa main à l'endroit ou se trouvait son cœur, elle le sentait si serré, si tendu, elle ne comprenait pas cette sensation. Elle repoussait de toutes ses forces les impressions qui voulaient la toucher.

- Mal...
*Dors. Je veille.*

La jeune fille se roula en boule sur le sol, Khamsin assis à ses côté, le museau et les oreilles aux aguets. Il disparaitrait dès que quelqu'un arriverait mais, à l'écart comme ils étaient, ils étaient tranquilles pour un moment. Le Valaë était lié à l'humaine à côté de lui et ne se laisserait voir que d'elle. Il avait parcouru les lieues le séparant de sa luxuriante forêt du Ternaël pour la rejoindre car elle était perdue. Et que les oiseaux noirs l'avaient laissée. Quant à l'humain dévoué à sa protection, il en était incapable.

Elle ne devait pas rester seule, elle ne le pouvait pas.

Le soleil avait passé le zenith mais l'ombre du feuillage protégeait la fille et le Valaë de ses rayons. La journée restait belle.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 16:46

Nuadi ne prêta pas la moindre attention au départ de Fanaa, trop occupé à réfléchir à ce qu'il allait faire. Continuer sa promenade était vraiment tentant, surtout si cela mettait les Anciens en rogne, mais...

- Si tu ne me ramènes pas, ils vont te punir, c'est ça ?

Lei'to lâcha un soupir tout en secoua la tête avec humeur.

- Évidemment. Ils ne peuvent quand même pas passer leur colère sur leurs êtres sacrés adorés... mais cela les soulagerait de pouvoir se rabattre sur quelqu'un quand même.
- Ah, la poisse ! C'était pourtant amusant de pouvoir aller et venir sans avoir en permanence quelqu'un pour dire : "Pas par ici, ô vénéré", "Ne vous mêlez pas aux gens du commun, Nuade'ila", "Un être sacré ne doit pas faire ça", blablabla... Toi, au moins, tu peux aller où tu veux quand tu veux !
- Je parie que si on te faisais travailler pour payer le prix de cette liberté, tu ne tarderais pas à te plaindre aussi.

Nuadi avança la lèvre en une moue boudeuse tout en marmonnant "Ca a quand même l'air plus amusant", puis se laissa glisser au sol.
La porte du dispensaire s'ouvrit à ce moment-là.


- Encore merci, messire clerc. Je veillerai à ce qu'elle suive vos recommandations.

Denma se retourna et fronça les sourcils.

- Nuade'ila ! Il me semblait pourtant que vous êtiez consigné !

L'intéressé se contenta de hausser les épaules.
Quant à Lei'to, il n'eut droit qu'à un rapide coup d'oeil. Un coup d'oeil pas franchement méprisant, mais plutôt un de ces regards indifférents qu'on accorde aux meubles ou aux serviteurs. Le garçon ne s'en formalisa pas : après tout il n'était qu'un simple pisteur, le fils d'un dresseur de chevaux. Il n'était là que parce que son père était trop vieux pour voyager, et parce qu'il fallait quand même quelqu'un pour s'occuper des bêtes de selle qui faisaient partie du convoi.

Si Denma n'accorda guère d'attention au jeune chasseur, il n'en fut pas de même pour Nuada. Des regards et des sourires timides s'échangèrent au travers de la mince barrière du voile.
Nuadi ne remarqua rien du tout, trop occupé à faire la moue, sinon il n'aurait pas manqué d'être soupçonneux face à cet échange silencieux : que Lei'to soupire après sa soeur, d'accord, mais cela restait son meilleur ami... et un fils de dresseur de chevaux. Et Nuada était Nuada. Cela ne devait pas aller plus loin que ça.
Lei'to se hâta de détourner les yeux avant que Denma, en femme d'expérience, ne soit alertée.

La vieille prêtresse fit peser un regard sévère sur les jumeaux.


- Terminé les escapades pour aujourd'hui. Nous rentrons.

Deux soupirs s'élevèrent de concert, mais les adolescents lui emboîtèrent le pas, résignés.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeVen 14 Mai 2010 - 21:53

Medievir, cité de l’eau, de la musique, des arts …





Elle ressemblait à une poupée avec ses lèvres peintes, son teint de porcelaine, ses longs cils noirs encadrant ses yeux d’une étrange teinte violette. Sa robe d’excellente facture et les fleurs tressées dans ses cheveux ne faisaient qu’accentuer cet effet. Assise bien droite dans un fauteuil d’osier blanc, c’était - plus que tout le reste - son immobilité qui poussait à se demander si elle était vivante. Le jardin était vide, hormis sa présence sous des arceaux fleuris. Sa poitrine ne se soulevait pas, ses yeux ne clignaient guère et, n'était la brise qui jouait avec sa chevelure ainsi que le tissus de sa robe, rien n’indiquait qu’elle ne fut pas la poupée grandeur nature qu’elle paraissait aux yeux des non avertis.

Son beau visage avait une expression beaucoup trop neutre et les observateurs s’en trouvaient un peu déçus. Une figurine aussi jolie, quel dommage de ne pas lui avoir dessiné de sourire …



Elle souriait pourtant, et même assez souvent lorsqu’elle était en compagnie des gens avec qui elle vivait dans la maison. Elle souriait même aux inconnus. Lorsqu’en sortant elle croisait des gens, elle leur offrait un visage radieux et une petite risette. On la trouvait alors charmante. Cette jeune fille de bonne famille attirait les regard, attisait l’intérêt. Belle, gracieuse, à première vue elle semblait irréprochable.

Puis venait le moment où on lui adressait la parole … La poupée utilisait des mots de moins de trois syllabes, qu’elle plaçait dans un ordre farfelu et prononçait d’une mignonne petite voix enfantine.

Les regards posés sur elles changeaient alors. D’admiratifs, gourmands, ils se teintaient de pitié. Plus d’une personne furent tentées de lui caresser la tête mais se retinrent, se contentant d’un signe de tête et de regards d’encouragement pour la personne accompagnant la demoiselle.



C’est ainsi que Fanaa fut bientôt connue dans ce quartier cossu de la ville comme « la jolie poupée du cottage fleuri ». On jetait un coup d’œil à la dérobée au-dessus de la haie pour voir son adorable frimousse, on saluait les personnes autour d’elle, puis on repartait en chuchotant : « Pauvre petite, quelle pitié … » et enfin on l’oubliait jusqu’à la recroiser par hasard.



Fanaa était installée dans ce cottage acheté par Senril depuis déjà 5 semaines et n’avait fait aucun progrès. Gavriel avait dû s’y habituer et prendre sur lui car, à bout, il avait plus d’une fois piqué des colères. Des colères provoquées par une peine immense. Chacun de ses éclats faisait peur à Fanaa. Celle-ci n’aimait pas qu’on élève la voix trop brusquement. Eireen l’avait rejoint et avait grandement aidé son frère à se calmer et à –plus ou moins- accepter que Fanaa ne serait peut être plus jamais comme avant. Que sa mémoire avait totalement disparu.



Il y avait pourtant eu l’épisode du dessin...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeVen 14 Mai 2010 - 23:14

Kyara regardait Fanaa de l’entrée de la maison, depuis combien de temps, était-elle dans cette position ? La violoniste ne saurait le dire… Kyara rentra dans la maison, s’installa au piano et commença à jouer une mélodie un peu mélancolique, son Maître lui manquait, mais rester ici l’avait rendu malade à la longue, il était fait pour rester à Shalanos, il était donc reparti pour la ville souterraine.

La shalos s’arrêta rapidement de jouer, le piano n’était pas son instrument de prédilection, même si elle savait très bien en jouer, et le faite que la musicienne joue sur un instrument de son Maître la perturbait grandement. Elle soupira et préféra donc prendre son violon, qui n’était jamais très loin, alla dans le jardin non loin de Fanaa et se mit à jouer, la musique qu’elle avait jouer la fois où elle avait fait la connaissance de Soghann, pour enfin ensuite faire la connaissance de Syld et de la poupée en face d’elle, essayant de la faire un peu réagir.


Dernière édition par Kyara le Dim 16 Mai 2010 - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeSam 15 Mai 2010 - 2:02

**************************************
2 semaines plus tôt

Eireen avait rejoint Gavriel à Medievir après d'interminables négociations avec sa famille. Bizarrement, son arrivée avait coïncidé avec le départ de Senril. Si au début le shalos s'était amusé dans la cité de la musique, dans cette ville qu'il avait toujours rêvé de visiter, sa nature de shalos avait fini par le rattraper. Trop de soleil, trop de vastes étendues, trop d'eau pure, trop de grand air pour un organisme habitué à la pénombre et à l'air vicié des grottes souterraines. Son corps s'était affaibli, son humeur assombrie. Il avait rapidement arrêté de sortir hors de la maison, préférant rester à l'abri entre 4 murs. Puis il avait tiré les rideaux. Et un jour, à bout, il était retourné à Shalanos. Ce retour était devenu essentiel.

Un jour, alors que la jeune Levitis aux cheveux d'argent peignait dans le jardin, Fanaa s'approcha de la table où Eireen était installée et, sans prévenir, se saisit du pot de rouge, en renversa sur une feuille vierge et la barbouilla jusqu'à ce qu'on ne vit plus un coin de blanc. Puis, sous le regard interloqué de Reen, la jeune fille fit de même avec une deuxième feuille avant de renverser la fin du pot sur sa jolie robe et de l'étaler convulsivement.

- Fanaa, que fais tu ? Arrête, tu salis ta robe ce n'est pas bien!

Eireen n'avait pas vraiment élevé la voix, étant plus éberluée que fâchée mais quand elle croisa les grands yeux humides de Fanaa, elle regretta ses paroles et se mordit la lèvre avant de reprendre d'une voix plus douce :
- Excuse moi. Ne pleure pas je ne suis pas en colère tu m'as surprise c'est tout. D'accord ? Viens on va te changer de robe et laver tes mains, d'accord ?
- Mmmh...
D'un doigt timide, Fanaa montra une autre feuille et les fusains. Ses yeux se firent suppliants. On voyait qu'elle était à la limite de trépigner. Etant donné que, à la connaissance de la soeur de Gavriel Fanaa n'avait jamais exprimé de souhait profond, Reen ne put faire autrement que de lui tendre une feuille, une mine et une fine planche comme support au velin.
- Mais après on va faire ta toilette, d'accord trésor ?
Fanaa avait serré ces objets contre elle, adressé un regard étrange et brillant à Eireen puis était allée s'installée sur le fauteuil un peu plus loin sous la treille. Contente de lui avoir fait plaisir, la Levitis l'observait du coin de l'oeil. C'est ainsi qu'elle la vit rester interdite moment. Un long moment. C'est alors que sa main tenant le fusain rejoignit le papier et que son bras s'anima. Fanaa fixait son ouvrage avec une intensité que l'on avait jamais vu chez elle tandis que sa main dansait, virait avec précision.
Quand enfin elle s'arrêta, essoufflée, Fanaa écarquilla les yeux devant le résultat. Et ses larmes se mirent à couler. Affolée, Eireen appela son frère et se précipita vers la poupée chagrine. Devant son dessin, elle ouvrit de grands yeux et, toute excitée, appela de nouveau :

- Gav ! Viens vite, viens voir, c'est incroyable!

Paniqué, le jeune homme aux yeux d'or vert les rejoignit ventre à terre.
- Pourquoi pleure-t-elle ? Que s'est-il ... ?

Sa mâchoire se décrocha devant l'ouvrage de Fanaa.
- Pas possible.

Ce que Fanaa avait sur les genoux, ce qu'elle venait de dessiner n'était autre qu'un portrait de Syld. Les cheveux en bataille, le bandeau sur l'oeil, l'autre oeil gredin... C'était lui, exactement lui. Et les larmes de la jeune fille coulaient à flot, en silence. Emu, Gavriel posa sa main sur celle de Fanaa. Le coeur battant trop fort, il lui dit du plus doucement qu'il put, l'espoir perçant dans sa voix :
- Fanaa, tu te rappelles ? Tu te souviens de Syld ?
Elle avait tourné la tête vers les deux Levitis.
- Qui ?
- Mais Syld... Tu l'as dessiné, tu sais, celui qui comptait beaucoup pour toi.
*Beaucoup trop.* ne put il s'empêcher de songer.

La jeune fille porta ses doigts à ses joues et sembla surprise d'y trouver les petits ruisseaux de ses yeux. Fanaa considéra un instant le bout de ses doigts mouillés d'eau salée, puis en essuya la source avant de balayer son dessin d'un revers de main négligent.
Après quoi elle demanda à aller au lac.

Se rappelait elle de Syld ou pas ? La question restait en suspens. Toute son attitude dénotait une perte totale de ses souvenirs... Mais dans les jours qui suivirent, elle le redessina plusieurs fois... pour ensuite abandonner chaque portrait.

*****************************************************************


En entendant le violon, Fanaa tourna la tête vers Kyara et lui sourit. Puis son pied se mit à battre la mesure et elle se leva. Ce faisant, l'objet qu'elle avait sur les genoux tomba au sol. C'était une poupée -ou plutôt un poupon- avec un bandeau sur l'oeil...

La jeune fille souleva le bas de sa robe et laissa ses pieds la guider. Elle virait et tournait, tandis que la musique la contrôlait, la guidait. Et puis elle rit.



Au premier étage, assis sur le rebord de la fenêtre pour observer la scène, Gavriel esquissa un sourire. Sa soeur s'approcha et lui posa sa main sur l'épaule.


- ça va aller.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 14:55

Kyara leva légèrement un sourcil, quand elle vit Fanaa se lever et se mettre à danser, rapidement remplacer par un petit sourire en coin. Au moins la musique, la faisait sortir de sa torpeur. La violoniste joua quelques minutes, Fanaa riait, et Kyara souriait. Tout en faisant voltiger la demoiselle, elle se mit à détailler le poupon qui était tombé des genoux de la danseuse.

Kyara fut surprise en voyant qu’en faite, c’était… Elle se mordit la lèvre à la dernière minute pour éviter de prononcer le nom qui lui venait à l’esprit. La shalos reposa ses yeux sur Fanaa, qui dansait toujours en riant. Pourtant Kyara ne voyait qu’une … poupée… c’est cela une poupée… Une poupée qui dansait merveilleusement bien, mais qu’un corps… « vide ».

Que pouvait-elle bien faire pour y remédier ? Malheureusement, rien ne lui venait à l’esprit. Alors la musicienne ferma les yeux, sourit et continua à jouer pour « Elle », pour la voir danser, pour la sentir « vivante ».
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeLun 17 Mai 2010 - 13:33

Lorsque Kyara rouvrit les yeux, elle put voir Fanaa juste devant elle, la tête penchée sur le côté. La poupée désigna l'instrument de musique de la shalos.

- Mmh ?

Visiblement, elle voulait y toucher mais n'osait pas. Ou alors elle voulait essayer, ne réalisant probablement pas la valeur de l'objet.




Le début de sourire de Gavriel se transforma en grimace amère.


- Ca va aller ? Tu parles. On est coincés. Ici, avec elle. Sauf qu'on ne pourra pas rester ici éternellement. Nous ne sommes pas médioviens. Le shalos nous a laissé la maison mais il n'a donné d'argent qu'à Kyara. Et nous, on ne peut pas utiliser la fortune de la famille.

Eireen se retint de soupirer d'agacement. Ah ce qu'il l'énervait quand il commençait à se plaindre comme ça !

- Je sais tout ça, Gav. En parler ne sert à rien on tourne en rond.

- On pourrait la ramener avec nous ...

- Gav ! On ne va pas recommencer ! On a déjà eu cette conversation une dizaine de fois ces derniers jours. Tellement que je la connais pas coeur. Non, on ne peut pas la ramener. Si elle entre à Levitas, elle n'en sortira pas vivante. Notre famille n'adoptera ni ne protègera celle qu'ils considèrent comme un danger -surtout pour toi au passage- ce à quoi tu vas me répondre qu'elle n'est plus ce qu'elle était. Et certes, elle a perdu toute sa tête et est aussi dangereuse qu'un nourrisson, mais elle pourrait se réveiller. Ils ne prendront pas ce risque.

- Mais Saphyra ...

Eireen éclata. Elle voulait bien essayer d’être patiente, elle savait que ce n’était pas facile pour lui, mais cette partie de l’histoire la touchait directement. Sa voix monta dans les aigus, la panique se faisait entendre.

- Même Saphyra ne pourra rien contre Granny ! Ils m'ont emmenée la voir lorsque ... à Faelanir ... Tu sais je n'étais plus moi-même. La personne en moi, tu n'imagines pas avec quelle intensité elle hait les Chandlune. En même temps qu'elle les craint mais ... cette haine qui n'était même pas mienne me tordait les entrailles. Je l'aurais tuée Gavriel ! J'aurais tué Fanaa si cette personne...

Eireen plissa les yeux pour se concentrer. Ses souvenirs autour de la sbire de Valnor étaient toujours si flous !

- Si elle ne nous avait pas séparées. J'étais prête à le faire tellement la détester me bouffait de l'intérieur. Je voulais t'en libérer Gav, tu comprends ?

Le fait d'en parler lui remémorait les sensation de ce terrible moment. Elle avait été sous contrôle, sous contrôle total d'une inconnue. Certes, nulle autre que la fondatrice de la famille Vendragon mais elle s’était imposée dans son esprit. Elle avait tout pouvoir, elle aurait pu lire ses pensées les plus secrètes, tout connaître d’elle … mais la présence s’était contentée de tout balayer d’un revers dédaigneux. Rien de ce qui faisait Eireen n’intéressait l’Aïeule. Elle avait seulement voulu l’utiliser et tant pis si en repartant elle l’avait laissée brisée et glacée telle une coquille vide. Tant pis si elle ne se rappelait même pas son retour à la demeure des Vendragon. Tant pis encore si Eireen avait dû passer des jours avec Granny dans son antre sous le château. La pièce était grande mais sentait toujours le renfermé. La vieille femme, secret de la famille Vendragon avait hérité des souvenirs de leurs ancêtres, elle portait le poids de leur histoire et avait des connaissances portant sur … « l’autre branche » de la famille. Ses longs cheveux gris étaient emmêlés, ses robes sombres rappelaient l’image que l’on se fait des sorcières des contes pour enfant. Mais le pire c’était ses yeux, un jaune et un violet, capables de tourner dans leurs orbites comme ceuc d'un caméléon, cette femme avait depuis toujours terrorisé Gavriel et Eireen, comme elle traumatiserait n’importe quel gamin. Alors rester enfermée avec le cauchemar de son enfance …

Le levitis remarqua l’expression de visage de sa sœur. Ses traits s’étaient affaissés, elle avait pâli et il était sûr qu’elle avait envie de pleurer. Mais, la connaissant, elle ne se laisserait pas aller devant lui. Pas maintenant. Pas pour ces souvenirs-là.
Gavriel se leva et la prit dans ses bras. Elle lui avait montré des images de ce qu’elle avait vécu et il s’en voulait car il se sentait en partie responsable. Pourtant, malgré toute l’aversion que lui inspirait Granny, il lui savait gré d’avoir rendu tous ses esprits à Eireen. Et une petite partie de lui était persuadée qu’elle saurait faire de même avec Fanaa. Sauf que la vieille femme ne perdrait pas de temps à guérir la jeune fille sachant qu’elle-même ne pourrait mourir tranquille qu’après extinction totale de la lignée des filles aux yeux violets.


- Excuse moi.

Oui il s’excusait, et oui il était sincère mais… la discussion aurait de nouveau lieu, la levitis le savait. Ils tourneraient encore en rond tant qu’ils ne trouveraient pas d’issue. Sans compter qu’un jour, eux-même devraient rentrer. Et la liberté que leur famille leur accordait aujourd’hui devrait se payer.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeMer 19 Mai 2010 - 9:50

Kyara fut surprise de se retrouver presque nez à nez avec Fanaa qui désignait le violon :

- Cela s’appelle un vi-o-lon ! dit-elle comme si elle parlait à une enfant qui apprenait à parler. Mais je ne sais pas s’il te laisserait le toucher.

La shalos rangea son archet à son emplacement (dans le dos), tandis doucement la main vers celle de Fanaa, pour éviter de l’effaroucher :

- Ne t’inquiète pas je vais vous présenter, lui dit-elle avec un léger sourire

Elle lui prit donc doucement les doigts, et les posa sur le bois pour un premier contact. Kyara « sentit » le violon y répondre sans pour autant lui signaler qu’il était contre. La violoniste continua donc en lui faisant toucher les cordes, puis du bout des doigts de Fanaa, la shalos fit vibrer les cordes, mais elle préféra rompre le contact pour l’instant :


- Je préfère ne pas trop te le faire toucher pour l’instant, je ne sais pas comment Shadow pourrait réagir

* Et moi par la même occasion *
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeVen 21 Mai 2010 - 12:10

- Gav … Je t’entends.

Elle leva vers son frère des yeux gris tristounets.

- Granny ne fera rien pour Fanaa. Et personne ne lui demandera.

Elle le sentit se raidir, vit sa mâchoire se crisper, ses sourcils se froncer. Mais avant qu’il ne puisse placer un mot, elle le devança.

- Essaie de comprendre, ils ne font pas cela par pure malveillance, c’est juste que …

- Ils n’ont rien d’autre à foutre ! cracha-t-il en grimaçant.

Eireen rompit l’étreinte de son frère et fit deux pas en arrière en secouant la tête, sans cesser de le regarder.


- Tu n’as pas une vue d’ensemble, tu ne comprends pas. Ca peut te sembler aberrant, mais ils font ça pour toi.

Elle attendit quelques secondes mais comme il ne dit rien, elle reprit :


- En fait, en quelques sortes, tu lui appartiens. A Fanaa je veux dire. En tout cas elle le pense donc elle va t’utiliser et …
- N’importe quoi. Tu as bien vu comment elle est, d’elle et moi qui ressemble le plus à une marionnette d’après toi ?
- En ce moment c’est elle. Mais avant la mort de ce shalos, c’était toi.
- Tu débloques complètement.

Eireen ouvrit la bouche pour s’expliquer mais renonça. Son frère refusait de reconnaître la force qu’avait eu l’influence de Fanaa sur lui. Même si ça n’avait duré que quelques jours, il ne réalisait pas ce qui s’était passé alors. Que ce qu’il avait ressenti n’était pas de l’amour comme il le croyait mais un phénomène bien plus malsain. Seulement si elle lui donnait encore cette version des faits, il lui jetterait de nouveau Earl à la figure. Et elle ne voulait pas.
Eireen n’avait pas été là pendant l’exécution et ne connaissait le rôle Qu’Earl avait semblé y jouer que par ce que lui avait raconté son frère. Qui était loin d’être objectif. Earl était quelqu’un de loyal. Pourquoi aurait il fait assassiner son ami ? Cela n’avait pas de sens. C’était faux, c’était sûr. Il le fallait.


Deux pas séparaient Eireen de Gavriel. Deux pas et tellement plus à ce moment … A chaque dispute le fossé revenait. Un fossé auquel ni l’un ni l’autre n’était habitué. Qui avait commencé avec l’arrivée de Fanaa à Faelanir. Eireen aurait pu détester Fanaa. Mais c’était comme en vouloir à une enfant qui ne comprend même pas ce qu’elle a fait. Et puis depuis qu’elle était devenue cette poupée à l’esprit de petite fille, depuis qu’elle ne représentait plus un danger pour son frère, Eireen l’aimait bien.

- Tu sais Gav, ce n’est pas facile de mettre des mots sur certaines choses, et tu refuses de regarder ce que j’essaie de te montrer en toute amitié. Je n’arrive pas à t’expliquer ce qui s’est produit entre Fanaa et toi, ce qui se passera plus tard si un de tes enfants devient la marionnette d’un des siens.
- Eireen, tu …
- Ecoute moi à la fin ! Que tu en aies conscience ou pas, c’est réel. Et vous ne pouvez pas lutter contre ça, c’est en vous, c’est génétique. Crois moi, j’aime bien Fanaa. Mais si je devais choisir entre cette fille que je ne connais même pas et toi, mon frère à qui je tiens plus que tout… et bien ce serait toi. Comprends le ou pas, accepte le ou pas. C’est ainsi que je fonctionne.
Et toute notre famille aussi. Ils ont déjà perdu notre père, ils ne veulent pas faire la même erreur avec toi. C’est normal de protéger ses petits. C’est naturel !
- Alors ils devraient la protéger aussi. Elle fait partie de la famille.

Le regard d’Eireen se voilà et elle baissa la voix.

- Non, Gavriel. Fanaa fait partie de l’autre branche, elle ne compte pas comme tel. Ne sois pas buté, s’il te plait ça ne nous mène à rien. Je déteste ces disputes inutiles…

Gavriel les détestait aussi, oh ça oui ! Mais il ne voulait pas l’admettre, préférant ce concentrer uniquement sur la fille aux yeux de tanzanite dans le jardin.
Eireen tendit la main vers lui, elle demandait une trève. Si elle avait rejoint son frère à Medievir c’est parce qu’il lui manquait, parce que quand on a été « connecté » à une personne depuis son enfance, on supporte mal son silence et la distance qui les sépare. Alors on tente de retrouver ce qui a été, car ça rappelle les beaux jours, ça rassure, ça revigore.

Le jeune homme se força à se calmer, à mettre de l’ordre dans ses idées, à essayer de laisser les mots de sa sœur le toucher, le convaincre peut être. Eireen avait toujours été là. Et aujourd’hui, même si il refusait de croire à ce soi-disant pouvoir qu’avait Fanaa sur lui, il se devait de remarquer qu’Eireen, se tenait présente à ses côtés et apportait son soutien elle aussi à la fille qui avait perdu l’esprit. Même si, d’après elle, elle représenterait un danger pour lui à son réveil. Eireen était là, malgré ses convictions.

Gavriel se détendit et sourit.


- Allez on fait la paix soeurette. On ne parle plus de ça.

Il l'attira à lui et lui ébouriffa ses courts cheveux d’argent.

- Tu dis ça mais tu recommenceras, crétin de frangin !

Elle riait maintenant, soulagée que toute tension en eux ait totalement disparu. Vive, elle glissa d’entre ses bras, rejoignit la porte et lui tira une langue rose. Avec ses courts cheveux et sa façon de sautiller partout, elle était redevenu le petit lutin d’avant Faelanir.

- Bon nous, on sort avec les filles. Tu gardes la maison pour la peine !

Elle sortit de la chambre, ferma la porte pour la rouvrir illico et passer la tête.

- Et bien sûr je compte sur toi pour faire le dîner, bon courage !
- Hey ! je ne suis pas votre serviteur, mesdemoiselles !

Le jeune Levitis s’empara d’un coussin et le lança mais le lutin n’était déjà plus là et c’est la pauvre porte qui servit de cible. Gavriel sourit et remercia sa sœur dans sa tête. Il était plus heureux de sa présence ici qu’il ne voulait l’admettre. Il avait besoin de quelqu’un qui le détende. Il était trop souvent à bout de nerfs ces derniers jours.


Dans le jardin, Fanaa sentit le vi-o-lon vibrer. Il lui disait « attention ». Alors elle n’insista pas quand Kyara le lui fit lâcher. Elle courut à un rosier, ceuillit une fleur odorante rose et le tendit à la shalos en désignant son instrument. Elle remerciait.

Eireen déboula vers elles, la mine réjouie.


- Ca vous dit une balade entre filles ? Allez on va au lac, je sais que Fanaa adore !

De fait, la poupée battit des mains de joie à cette idée et courut vers le portail.
La lutine ramassa la poupée-Syld, l’épousseta puis l’assit sur le fauteuil d’osier en s’empêchant de penser au défunt qu’elle représentait. Ni que Fanaa ne se réveillerait probablement jamais. Et encre moins que cette constatation la soulageait grandement.

Ensuite elle courut rejoindre Fanaa au portail.

- Kyara, dépêche toi !

Main dans la main, la poupée et la lutine filèrent en courant et riant vers l’immense étendue bleue du Lac Ryma.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeVen 21 Mai 2010 - 18:46

- Fais attention, quand même.
- Bah, j'ai escaladé des falaises dix fois plus hautes que celle-ci dans la région des hauts plateaux !

Nuada, tête levée et yeux plissés dans le soleil, se tordit les mains avec angoisse tout en suivant les évolutions périlleuses de Lei'to.
D'accord, ce n'était pas une falaise très haute, mais avec les touffes d'herbe qui poussaient dans la moindre anfractuosité il était presque impossible de trouver une prise franche.
Pour la quatrième fois en quelques mètres, le garçon se rattrapa de justesse tandis qu'une motte de terre friable dégringolait en bas en froissant les buissons.


- Je savais bien que je n'aurais pas dû dire que cette fleur était jolie, marmonna Nuada en crispant les doigts dans la fourrure de Rayah qui étouffa un grognement de protestation.

Ah, les garçons étaient décidément tous les mêmes ! (enfin, au moins c'était valable pour son frère et Lei'to). Ils ne perdaient pas une occasion pour se pavaner en démontrant leur habileté, de préférence en se lançant des défis aussi dangereux qu'inutiles...


- Je l'ai !

La jeune fille releva le nez pour voir Lei'to en train de brandir fièrement un lis sauvage aux pétales d'un rouge flamboyant.

- D'accord, c'est bon. Maintenant tu redescends ! fit Nuada en tapant du pied.
- Mais oui, j'arrive. Pas la peine de paniquer pour une petite falaise de rien du t... arg !

Un nouveau bloc céda sous ses doigts et il se rattrapa vivement à la branche d'un arbuste qui avait réussi à croître à mi hauteur... branche qui craqua, lui restant dans la main.

- Lei'to !

Nuada laissa retomber les mains qu'elle avait portées devant sa bouche pour étouffer un cri de terreur et se précipita vers le garçon qui avait dégringolé le reste de la falaise en passant au travers des buissons bien incapables de freiner sa chute.

- Oh non, non, Lei'to !

Un petit rire étouffé s'éleva et le garçon rouvrit un oeil brillant sans faire mine de se redresser.

- Tu pleures pour moi ?
- Oh, idiot, espèce de... de crotte de chewgal !

Lei'to explosa franchement de rire en entendant ça.

- Ma parole, personne ne vous a appris à insulter ou quoi ?

Hilare, il bloqua les poings délicats qui tentaient de lui marteler les côtes. Il fixa les les yeux dorés, furieux, et encore humides de larmes de Nuada puis demanda avec un petit sourire :

- Sérieusement, tu te faisais du souci pour moi ?
- Évidemment !

Le sourire du garçon s'élargit, se faisant plus tendre.

Avec un reniflement dédaigneux, Rayah décida de s'éloigner. Si jamais Sheitan -et donc Nuadi- se trouvait dans les parages, elle le sentirait aussitôt. Lui faire "monter la garde" ! Ces jeunes, franchement...
Le fauve émit un nouveau grognement en allant se poster sous un arbre sur la berge du lac et tourna dignement le dos aux adolescents qui s'embrassaient dans l'herbe avec encore un rien de maladresse.


- Tu as fait exprès de tomber, avoue !
- Heu, plus ou moins.
- Mais tu en as bien profité, espèce de... de...
- Bouse de moo ramollie ?
- Voilà !
- Celui qui m'a conseillé cette technique savait de quoi il parlait, apparemment, se réjouit Lei'to sans le moindre remord.
- "Technique", oh, sale...
- Déjection de boring glaireux ?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeDim 23 Mai 2010 - 3:15

Fanaa accéléra dès qu'elle aperçut le lac. Dépassant Eireen, la jeune fille en atteignit le bord, s'arrêta juste avant que ses petits chaussons ne touchent l'eau et étendit les bras de chaque côté, comme si elle pouvait embrasser à elle seule le magnifique joyau liquide qu'était Ryma. Elle accompagna son geste d'un :

- Ooooooooooooooooooooooooh ! de joie et d'admiration.

Son exclamation fit sourire Eireen. La poupée réagissait toujours ainsi devant le lac. Elle avait beau le connaître, Fanaa s'en émerveillait toujours autant.


- Ce qui est bien avec toi c'est que tu n'es pas difficile à contenter. Chaque fois qu'on vient c'est comme si on t'offrait le plus beau des cadeaux !

Fanaa ne répondit pas. Elle ramena ses bras, toujours étendus, devant elle, paumes ouvertes vers le ciel. Son regard se perdit au loin sur les flots miroitant. La lutine attendit une minute, puis deux, puis cinq, et comme la poupée ne bougeait toujours pas, elle osa chuchoter un petit :

- Hé ?

Ce qui, à son soulagement la fit réagir. La lutine ressentait - à l'instar de Kyara - un infime malaise lorsque Fanaa observait une immobilité parfaite trop longue. Qu'elle ait perdu ses souvenirs et même plus que cela, soit. Mais elle devait continuer de donner l'impression qu'elle avait de la vie en elle. Avec des accès de bonheur, de peine même, de colère, d'ennui ... La neutralité n'était pas rassurante. De toutes les émotions qui existaient, Fanaa n'exprimait que la joie et -beaucoup moins souvent- la tristesse. C'était peu, mais c'était mieux que rien. Pour Eireen, cela prouvait qu'il restait quelque chose dans ce joli corps ... des fragments d'âme. Ou ce qui y ressemblait. Du moins la Levitis l'espérait. La première chose sûre qui rende Fanaa joyeuse, c'était le lac Ryma.

*J'aurais voulu que ça se passe autrement.*

Le fait d'être apostrophée réveilla la poupée. Certes, elle ne se tourna pas vers Eireen et ne fit même pas mine d'avoir entendu la lutine, mais elle bougea. La soeur de Gavriel la vit s'accroupir et, en faisant attention à ne pas mouiller le bas de sa robe -Fanaa était très soigneuse avec ses affaires, c'était sa manière d'exprimer sa reconnaissance à ceux qui lui offraient ses vêtements et s'occupaient d'elle- la jeune fille plongea ses mains en coupe dans l'eau et les releva. Les cieux céruléens se reflétaient dans le parcelle de lac cueillis par la jeune fille et ce fragment de ciel lui-même se reflétait dans les yeux de tanzanite de Fanaa.
Son beau visage s'illumina tandis qu'elle fixait l'éclat de ciel comme si il s'était agi d'un précieux trésor. Son sourire de fit rêveur.


- Ciel ...

- Ca faisait longtemps. ^^

La remarque d'Eireen était teintée d'une gentille ironie. Elle avait appris par Adwel que "ciel" était le premier mot que Fanaa avait prononcé à son réveil. Et il ne se passait pas un jour sans qu'elle ne le place dans une conversation. Enfin "conversation" ... "babillage" était un terme plus correct pour qualifier la façon de s'exprimer de Fanaa.

La levitis reporta son regard sur l'immense lac bleu et s'occupa à le mettre en mémoire pour le peindre plus tard. Dans sa tête elle notait les différentes nuance de bleu à utiliser, le blanc pour les miroitements dûs au soleil, les verts et bruns des berges, ainsi que les tâches de couleurs des passants. Une tâche rouge, qui se détachait superbement dans le paysage attira son regard. Comme si Fanaa avait lu dans ses pensées, elle tourna la tête au même moment et se releva d'un coup. Laissant glisser à l'eau son extrait de ciel, la jeune fille se mit à courir vers ce qui était rouge.


- Hé, Fanaa, attends moi !

Mais la poupée ne fit même pas mine de ralentir. Eireen l'entendit rire et se demanda ce qu'elle avait bien pu voir quand l'exclamation joyeuse de Fanaa la renseigna.

- Rayah !

Presque aussitôt la Levitis reconnut un fauve. Pas un mignon fauve non, un immense vrai fauve avec pelage rouge feu sauvage, griffes et -assurément- dents. Oups. La lutine découvrit le deuxième chose qui pouvait enchanter Fanaa était ... une grosse bête dangereuse ! Sa gorge s'assécha. Elle la vit s'approcher encore et n'en crut pas ses yeux. Elle n'allait quand même pas d'elle-même se jeter dans la gueule du ... monstre ?
Il sembla à Eireen que la scène se passait au ralenti. Horrifiée, elle vit Fanaa tomber devant le fauve ... et la Levitis se couvrit les yeux.


Fanaa n'était pas tombée, en fait. Elle s'était seulement agenouillée mais, dans son élan, elle avait mal géré la distance dont elle avait besoin pour s'arrêter convenablement. La mine réjouie, elle passa sa main dans les poils chauds et doux de Rayah après avoir tout d'abord incliné la tête pour la saluer.

Quand Eireen, super mal à l'aise se décida à regarder la scène, elle put voir Fanaa pratiquement collée à la bête. La jeune fille avait peur, mais elle se força à avancer tout de même. Le fauve n'avait pas encore mordu. Il ne grondait même pas. Mais Eireen se méfiait.


- Fanaa ? Reviens s'il te plait. Lève toi doucement, sans brusquerie et viens. Viens par là, laisse le ... l'espèce de tora. C'est dangereux.

Mais Fanaa n'écoutait pas. Tout en racontant à petits bruits des histoires à Rayah, elle s'occupait à cueillir des fleurs pour les tresser en couronne. Car, malgré qu'elle n'ait pas revu le fauve depuis plusieurs semaines, et qu'elle ait des soucis de mémoire, elle se rappelait parfaitement de la promesse qu'elle lui avait faite.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeDim 23 Mai 2010 - 13:32

Rayah amorça un grondement, surprise par l'arrivée de Fanaa. Contrairement aux autres bêtes-debout, celle-ci n'avait aucune autre odeur que celle du savon. C'était vraiment perturbant.
L'étrange bête-debout la toucha sans aucune hésitation tout en commençant à babiller. Encore une différence avec les autres êtres sur deux pattes.
Sheitan devait avoir raison : il s'agissait d'un bébé de bête-debout. Un gros bébé. Un gros bébé qui ne sentait rien.

Rayah agita sa longue queue en panache, plissa les yeux et coucha ses oreilles pointues à l'intention de la bête sur deux pattes qui suivait le gros bébé.
Puis elle donna un coup de langue sur sa fourrure pour aplatir les poils ébouriffés par Fanaa.

Bon, Nuadi et Nuada leur avaient dit que, sauf permission, on ne mangeait pas les bêtes sur deux pattes et surtout pas les bébés... même s'ils étaient plus tendres sous la dent.
Avec un frémissement de moustache mélancolique au souvenir de son dernier gigot de moo, le fauve tourna la tête vers le lac. Le désert lui manquait. Heureusement, les jumeaux leur avaient expliqué que les vieux êtres-debout qui les accompagnaient pensaient bientôt les reconduire à la cité de pierre rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeDim 23 Mai 2010 - 15:53

Kyara suivait les deux demoiselles jusqu'au lac. Quand Fanaa se mit à courir, Eireen la suivit, kyara aussi mais beaucoup plus lentement et en sortant son violon, qu'elle rangea en voyant l'énorme animal. La violoniste se plaça aux cotés d'Eireen qui paniquait :

- Ne t'inquiète pas, il ne lui fera rien. Ils se connaissent, dit-elle d'une voix calme

Pourtant si le félin devait tenter quelque chose, la shalos réagirait immédiatement, même si elle n'était pas sur de pouvoir l'arrêter. Les animaux n'ont pas le même esprit que les humains, elle ne savait pas si elle pourrait en prendre le contrôle.


- Si toi, tu es là, tes "maitres" ne doivent pas être loin, murmura-t-elle à moitié. Je pense que nous devrions nous installer tranquillement en attendant de voir ce que Fanaa veut faire après.

Kyara alla s'assoir non loin de l'immense bestiole, pris un morceau de bois, son couteau recourbé, regarda à nouveau le fauve et se mit à tailler l'écorce.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeLun 24 Mai 2010 - 0:39

- Ils se ... connaissent ?

Eireen était abasourdie. Gavriel, comment avait il pu omettre un détail de cette importance ? Et il laissait sa précieuse Fanaa jouer avec une si grosse bête ? Avec une mâchoire capable de lui arracher sa jolie tête ? Alors qu'à côté de ça il ne la laissait pas sortir seule, ni essayer de cuisiner -à cause des couteaux-, ni coudre -à cause des aiguilles-, ni rien du tout.

*Crétin de frangin.*

Observant que la shalos, pas nerveuse pour un sou, s'installait pour attendre les maîtres -Quoi ? Le fauve appartenait à quelqu'un ? et ce quelqu'un le laissait se promener en toute liberté ? mais quelle inconscience!- de la bête, Eireen se laissa tomber, plus qu'elle ne s'assit. Sonnée.

*Je ne comprends décidément pas la logique de mon frère.*


- Rayah ? la petite voix de Fanaa se fit suppliante.

La poupée avait terminé sa couronne et l'avait posée sur la tête de Rayah, mais l'obstination du fauve à fixer le lac montrait qu'elle ne s'intéressait guère à ce présent. Elle en fut plus déçue que de raison. Déplaire à Rayah, c'était ... c'était pas bien. Le fait qu'elle l'ignore, c'était comme quand Gavriel se fâchait.
Elle avait dû faire une bêtise, même si elle ne voyait pas quoi. Peut être avait elle trop attendu pour tenir sa promesse ? Peut être ... qu'elle ne lui parlerait plus ?


- Mmmmh...

Des petites larmes brillaient comme des diamants aux coins de ses yeux. Elle devait absolument trouver un autre cadeau et se faire pardonner. Ou sinon les esprits du feu eux-même seraient si en colère qu'ils ne lui laisseraient plus toucher leur cheveux rouges.

Fanaa se leva et courut vers le lac à la recherche d'un présent acceptable pour Rayah. Eireen soupira de soulagement en la voyant s'éloigner du danger, se laissa tomber sur les coudes et suivit la jeune fille brune du regard. Que faisait-elle? Elle était parfois si imprévisible...

Elle vit la poupée faire quelques pas dans l'eau, se pencher et en ressortir, les mains en coupe. Elle voulait manifestement ramener à boire au fauve. Retenant un soupir, la Levitis se tourna vers Kyara et observa le petite réplique de la grosse bête qui prenait forme entre ses mains habiles.

L'eau avait glissé entre ses doigts et, bien décidée à rapporter à Rayah un cadeau pour se faire pardonner, Fanaa était retournée dans le lac, plus loin, s'y était enfoncée jusqu'à la taille quand... une douleur à l'oreille. Quelque chose y était accroché et avait dû s'emmêler dans ses cheveux car elle sentait une tension sur son lobe. Elle y porta la main et en décrocha précipitamment ce qui lui faisait si mal. Dans sa paume, un bijou d'oreille décoré d'une petite pierre rouge. Elle resta quelques instants interdite à le contempler. Elle le portait tous les jours mais, caché sous la masse de ses boucles noires, elle l'oubliait et ne l'avait pas vu de près jusqu'à ce jour. C'était joli mais ... il y avait ... autre chose.
Soudainement, il lui sembla que le métal dont était fait le bijou était chauffé à blanc et lui brûlait la paume. Elle referma fort son poing dessus et la douleur se propagea le long du bras, jusqu'à l'épaule. Elle ouvrit la bouche mais le filet de voix qui en sortit était si ténu ... Elle ferma les yeux au moins aussi fort que son poing. La douleur chemina lentement mais sûrement entre ses côtes, là où se trouvait son petit cœur. Accompagnant la douleur il y avait autre chose, qu'elle devait absolument laisser loin d'elle, absolument ! Tout son corps crispé tentait se de fermer à cette intrusion.
Les muscles raidis, aussi durs et lourds que de la pierre, elle se sentit basculer vers l'avant mais même l'eau qui la recouvrit bientôt n'apaisa en rien sa brûlure...
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitimeLun 24 Mai 2010 - 1:54

Assez peu intéressée par les choses colorées que Fanaa lui avait mis sur la tête -d'après l'odeur, ça n'était pas comestible-, Rayah préférait s'intéresser à la danse des libellules au-dessus du lac. Ces petites bêtes-là non plus n'avaient pas bon goût. Mais bon, les reflets métalliques du soleil sur leurs ailes translucides avaient quelque chose de fascinant.

Puis le grand bébé-bête-debout fila à son tour vers le lac, faisant fuir les libellules.
Le fauve retroussa les moustaches avec humeur.

Décidément, Nuada se faisait attendre. Tout ça pour répondre à la parade amoureuse de ce jeune mâle...
Rayah secoua la tête avec un grognement. Elle, elle n'avait pas de mâle avec qui s'éclipser derrière les buissons pleins de choses colorées. Tout comme son frère Sheitan n'avait pas de femelle. Dans le désert, peut-être... mais les Tora de souche préféraient rester entre eux. S'il fallait batailler pour conquérir un partenaire, en un contre un Sheitan ou Rayah n'auraient pas l'ombre d'une chance. En attaquant à deux ils étaient capables de repousser un Tora, ce qui leur valait l'adoration respectueuse des êtres sur deux pattes du désert rouge. Mais c'était tout.

Un grand bruit d'éclaboussures vint tirer le fauve de ses réflexions mélancoliques.
Le grand bébé-bête-debout avait décidé de barboter dans le lac. Est-ce que ce bébé là pouvait respirer sous l'eau ? Les êtres sur deux pattes pouvaient agir de façon si étrange, parfois...
Les deux autres bêtes-debout émettaient de petits cris un peu ridicules avec leurs petites gorges frêles.
Apparemment non, leur petit ne savait pas respirer sous l'eau. Et pourtant il s'obstinait à rester le museau dedans.

D'un seul bond souple, Rayah dépassa les deux femelles sur deux pattes. La bête ne se pressait pas spécialement, pourtant on aurait dit qu'elle s'était changée en une traînée d'étincelles rouges. Elle émit un feulement lorsque ses pattes effleurèrent l'eau mais continua sa course légère jusqu'à l'endroit d'où montaient quelques bulles. Ses dents se refermèrent sur un bout de tissu qui flottait à la surface puis elle regagna la berge d'une seule détente.

Le fauve lâcha le paquet mouillé sur l'herbe, laissant le bébé maladroit aux soins des deux femelles qui semblaient le garder. Vu leur maladresse à cet exercice, ce devaient être leur premier petit.
Rayah s'écarta de quelques bonds pour secouer ses coussinets mouillés. L'eau sur ses poils commençait à grésiller et partait en vapeur avec de petits sifflements désagréables. Dire que Nuadi et Nuada s'étaient amusés à se tremper dans le lac... C'étaient quand même bien des bêtes-debout pour avoir des idées aussi étranges.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lac Ryma - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lac Ryma
Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Medievir-
Sauter vers: