Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Lac Ryma

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeJeu 27 Mai 2010 - 18:26

Fanaa quitta silencieusement la table pour aller s'asseoir à "sa" place, dans son fauteuil d'osier blanc. Elle porta la main à son oreille, quelque chose manquait et c'était un peu gênant.
Ses yeux se fermèrent bientôt et sa respiration se ralentit.

*******************************
Tout était blanc comme la page vierge d'un livre à écrire. Ou à réécrire ...
Le garçon aux oreilles et à la queue de félin était là, adossé contre son tigre. Fanaa ouvrit des yeux ronds.

- Jess ! Mais tu es sorti de mon rêve tout à l'heure !? Tu étais au lac avec moi, je t'ai vu...
- Oui j'étais las de ce vide tout blanc. J'ai voulu changer de décor. Alors, qu'as tu appris aujourd'hui ?
Fanaa alla s'assoir à côté de lui. Le flanc du tigre était tout chaud.
- Sheitan ...
- Ce n'est pas Sheitan, c'est Reyes. Qu'as-tu appris aujourd'hui ? répéta-t-il.
- Je suis fatiguée.
- Quel est ton nom ?
- On m'appelle Fanaa.
- Tu t'appelles Fanaa ?
- Je ne sais pas. Peut être. Mais Nuada m'appelle Ti'cara.
- Ce n'est pas un nom cela, juste une tournure hypocoristique. Un petit nom d'amour, quoi.
- Mmmh...
Sans l'écouter, Fanaa se roula en boule et posa sa tête sur les jambes de Jess. Celui-ci se tendit :
- Hélà ! Ce n'est pas vraiment le lieu le plus indiqué pour faire une sieste !
Il soupira. Cela faisait des semaines qu'il venait la voir et la discussion (lorqu'ils réussissaient à en avoir une) se terminait invariablement de cette manière : elle s'endormait, plus ou moins lovée contre ou sur lui. Une chose était sure, elle n'aimait pas la solitude.
- Tu te rappelles que j'aime les garçons, hein ?
- Tu es rigolo, tu me le dis à chaque fois. Le coin de sa bouche se releva tandis qu'elle gardait les yeux fermés.
- Allez, on se réveille ! Ca devient une habitude de me confondre avec un oreiller. Si on a inventé le lit, ce n'est pas pour rien !
Fanaa ouvrit les yeux et retint sa respiration. Ces mots, ces phrases, cette intonation ... Le garçon attendit, aux aguets, allait elle se souvenir ?
Non.
Pourtant elle passa la main sur son oreille. Dans son rêve, son bijou d'oreille était bien à sa place et rougeoyait sur son lobe.
Maladroitement et du bout des doigts, l'étrange garçon caressa les cheveux de celle qui avait investi ses jambes et chuchota :

- Tu as passé une bonne journée ?
- Oui.
- Tu voudras te réveiller demain pour recommencer ?
- Oui.
- Alors tout va bien.
Manifestement, il n'y aurait pas de vraie conversation. Elle était réellement fatiguée. Il n'y aurait pas l'ombre d'un progrès ce soir. Mais au moins, elle ne lâcherait pas prise.
********************************



- Les filles ne saisissent pas les expressions d'amitié masculine, quant à nous, pauvres garçons, on s'arrache les cheveux à essayer de comprendre et décrypter toutes vos réactions. Ca compense.

Eireen jeta un coup d'œil sous la table.


- Il l'a mordu ! Ben dis donc, coups de dents, de poings, de griffes ... Ne manque plus qu'ils se tirent les cheveux et ce sera une vraie bagarre de fille.

- Laisse les Reen. Ils évacuent. Ca rapproche de se défouler entre amis. Ca détend.

Le jour commençait à baisser. Gavriel débarrassa la table et alla allumer des lampions colorés éparpillés dans le jardin, cachés dans des arbustes, tressés au kiosque.

Il apporta aussi un plateau avec deux bouteilles, des verres, une théière d'eau bouillante, une boite d'herbes-fleurs séchées, du miel.


- J'ignore si vous appréciez ou avez droit à l'alcool mais au cas où, j'ai du Berlac. Si vous préférez terminer sur une boisson douce, j'ai aussi du Kaosu. Et j'ai ce qu'il faut pour une tisane.

Il leva les yeux.

- On change de lune, ce soir...

Puis reporta son regard sur Nuada.


- J'ai pu paraitre ... bizarre la dernière fois. J'en suis désolé, c'était un mauvais jour. J'étais à bout de nerfs et je crains d'avoir été même grossier. Je vous avais demandé de faire quelque chose pour Fanaa et vous avais promis de vous vénérer dans les règles. Dans vos règles. J'admets avoir lancé cela un peu sur le coup, sans réfléchir. Mais je le pense.

Avec une certaine intensité dans ses iris d'or vert, Gavriel répéta ce qu'avait prononcé l'ancienne, le jour où elle était à leur recherche. Il ne les avait pas oubliées. Le cœur du jeune homme était un nœud, remontant dans sa gorge pour y former une boule.

- Votre âme parle aux être aux choses et les être et les choses vous répondent. Sacrée, rendez-lui la parole, je vous en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeJeu 27 Mai 2010 - 19:20

- Alcool ? Hey, je dis pas non, moi !

Nuadi avait relevé le nez en entendant les paroles de Gavriel. Concernant Lei'to, il était plus difficile de savoir ce qu'il aurait voulu boire : Nuadi lui écrabouillait le visage dans l'herbe avec un bel enthousiasme. Au vu de leurs différences de carrure, on aurait pu s'attendre à ce que ce soit l'inverse, mais ce diable de "presque-sac-à-puces-sacré" devait avoir plus d'un tour dans son sac.

- Nuada, tu me passes un verre ?

Sans cesser de remuer la cuillère dans sa tisane, Nuada leva un joli pied chaussé d'un délicat soulier brodé de sequins, et plaqua la semelle dudit soulier en travers de la figure de son frère, le faisant basculer à la renverse.

- Dans tes rêves. Tu es déjà plus qu'assez idiot sans ça.

La demoiselle reposa sa cuillère et prit le temps de souffler sur le breuvage avant d'en prendre une petite gorgée.

- Lui rendre la parole ? Nous ne pouvons "rendre" ou "donner" autre chose que des conseils. Nous sommes des guides, pas des créateurs. Je pense que c'est la différence que des prêtres feraient entre ce qui est "sacré" et ce qui est "divin". Nous ne savons qu'interpréter ce que nous disent Zekah'eled, le vent, Sy'eled, le ciel et ce papillon qui tourne autour des lampions... Mais nous ne pouvons influer sur ce qui doit être. S'il doit y avoir un orage peu avant l'aube, il y aura un orage. Par contre nous pouvons vous suggérer de ne pas dormir à la belle étoile ou sous une fenêtre ouverte.

Nuada se renfonça dans les coussins de son siège en tournant la tasse tiède entre ses paumes.

- L'esprit humain est plus difficile à interpréter que celui des animaux. Les animaux ont le désir de communiquer. L'humain... ce n'est pas toujours le cas. Ce qui le rend différent, c'est qu'il peut fermer son esprit. Je n'ai pas les dons et les connaissances de guérison. Apparemment, ti'cara n'a pas toujours été ainsi. J'ignore ce qui s'est passé exactement mais en l'état des choses, je ne vois que deux remèdes : le temps, et les émotions. Les émotions peuvent être salutaires, mais elles peuvent aussi être dangereuses et produire l'effet opposé à celui que vous désirez. Le temps, lui, ne fera probablement pas empirer la situation... mais il ne l'améliorera pas forcément non plus. Il n'est pas en mon pouvoir de décider à votre place ou la sienne quelle est la meilleure solution.

La jeune fille reposa sa tasse en souriant.

- Si je pouvais faire quelque chose d'autre, je le ferais. Mais pas dans l'espoir d'être vénérée pour cela. Ni moi ni mon frère n'avons demandé à être l'objet d'un culte. C'est arrivé, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 4:15

Gavriel essaya de ne pas afficher une mine trop contrite à la réponse de Nuada. Il fallait s'y attendre, ça aurait été trop facile. Il eut un sourire sans joie.

- Effectivement, elle n'a pas toujours été ainsi.

Mais comment avait elle été dans le fond ? Il l'avait connue la veille du jour où il l'avait perdue. Il ne savait que ce qu'elle avait bien voulu lui laisser voir alors. Ce qui se résumait à peu de choses près à l'importance de Syld, obscurité, peur, Syld, souffrance, du sang, Syld, du rouge, Syld. Qui était Fanaa ? Une Chandlune d'après Eireen et ... non. Il ne voulait pas y réfléchir, pas y penser. Il secoua la tête.

- Elle a perdu quelqu'un. Et il a emmené une partie d'elle en souvenir, on dirait. Bref.

Il balaya d'un revers de main l'image de Fanaa étreignant le corps sans vie, s'y accrochant comme une naufragée. Il ne voulait plus y penser, cela le mettait trop mal à l'aise. Nuada ne pouvait rien faire ? Soit. Alors ne pas s'appesantir sur le sujet. Dévier. Rapidement. Mais rester poli, courtois. Ce qui n'était pas difficile car il lui était reconnaissant. D'être là, d'avoir parlé, au moins.

- Je vous remercie, Sacrée.

Sous la table, Eireen posa sa main sur celle de son frère. Il la saisit avec reconnaissance et la serra... un peu fort.

Dans son sommeil, Fanaa prononça un mot qui firent se tendre les deux Levitis.


- Elle a dit Syld! s'exclama Eireen, incrédule.
- Non, elle a dit Ciel, comme d'habitude.

Ils s'entre regardèrent et retinrent leur souffle en attendant que Fanaa répète... mais il n'y eut plus rien. Tous deux étaient tendus, dans l'attente, puis bizarrement ce fut Gavriel qui rompit leur silence. Chaque sursaut d'espoir menait de nouveau à la frustration et puis ... il préférait qu'Eireen ait tort sur ce coup-là.

- En effet, on ne choisit pas ce que l'on va être et certains destins ou rôles sont plus lourds à endosser. Vos épaules sont jolies et frêles, mais aussi incroyablement fortes. Je vous souhaite de tout cœur de continuer à avoir la force de tout porter, vous et Nuadi. Et que malgré vos devoirs et responsabilités, vous trouviez encore du bonheur. A titre personnel je veux dire. Pas seulement le contentement d'avoir bien prévenu votre peuple de l'arrivée d'une tempête ou de les avoir mené à l'eau. Pas uniquement la satisfaction procurée par une mission menée à bien mais aussi quelque chose de plus égoïste.

Il haussa les épaules.

- Vous devez penser que je parle comme un païen, un barbare qui n'a pas la notion de votre rôle. C'est probablement vrai. Mais être égoïste ça peut parfois faire beaucoup de bien, sans forcément nuire aux autres. Du moins je le crois.

Il servit un verre pour chacun des bagarreurs au cas où ceux-ci voudraient redevenir civilisés et boire en leur compagnie.








*****************************************************************
Dans le décor toujours aussi vide, toujours aussi blanc, Fanaa ouvrit les yeux. Elle avait un nouveau mot, un mot spécial et vraiment joli.
- Sy'eled ...
- Oui ? répondit Jess.
Fanaa se redressa se recula de façon à pouvoir dévisager le garçon.
Son visage n'était plus du tout le même. Sa peau était sombre, son œil bleu-vert pétillait et l'autre était caché sous une mèche de cheveux fous tous noirs. C'est alors qu'il sembla que la voix de Jess était aussi la voix d'un autre. L'œil rieur fonça un peu et brilla. Son expression se fit plus grave.

- Ne t'éloigne pas autant...
La poupée s'immobilisa et le regarda, une expression étrange, un peu craintive dans ses grands yeux.
Jess attira la tête de Fanaa sur son épaule et la serra contre lui. Le visage niché dans ses cheveux, il murmura d'une voix qui sombrait déjà dans le sommeil :

- Tu ne vas pas te sauver ? Quitte à partager ce lit, autant dormir ensemble... vraiment ensemble...
Si Fanaa ne pleura pas, ce fut probablement parce qu'elle était trop secouée parce qu'elle voyait et entendait. La poupée cacha son visage dans ses mains.
- Ne fais pas ça, je t'en supplie Jess, ne fais pas ça ! le supplia-t-elle, tout en ignorant ce que "ça" désignait vraiment, sa seule certitude est que "ça" était douloureux, trop douloureux...
Il aurait pu lui expliquer que lui n'avait rien fait, que la personne qui lui donnait ce visage, cette voix et même ces mots, c'était Fanaa elle-même. Mais si il lui disait tout cela, cette fois Fanaa pleurerait. Et elle aurait peur, très peur, il le sentait. Et elle risquait, alors de tout abandonner.
Le garçon garda le silence et attendit. Fanaa arrêta de trembler et se rendormit tandis que Jess retrouvait ses traits propres.
A son prochain réveil elle aurait tout oublié de ce fugace instant.


Dernière édition par Fanaa le Ven 28 Mai 2010 - 17:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lynn&Sek

Lynn&Sek

Réputation : 515
Age : 33

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 10:25

« Sek, dis-moi… »

« Non. Ce n’est même pas la peine d’y penser. »

« Hey, mais laisse-moi au moins finir mes phrases ! »

« Inutile. Tu veux que j’utilise mes talents pour te refléter, histoire de remplacer le miroir que tu as cassé, et je refuse. Tu es très bien comme tu es, tu n’as pas grossi depuis hier, tu n’as rien sur le visage, ça ne vaut pas le coup de gaspiller de l’énergie. »

« Pfffff. Déjà, le miroir, c’est à cause de toi que je l’ai brisé ! »

« Lynn, ça ne va pas recommencer ! Tu sais très bien que je ne pouvais pas te laisser faire. Pas à l’auberge.»

La jeune femme poussa un soupir à fendre l’âme.

« Oui, tu avais raison. Et tu as encore raison maintenant. Désolée. Mais tu sais que j’en ai de plus en plus souvent besoin… »

« Et bien justement, si on allait faire quelques… emplettes ? »

Il lui tendit la main, qu’elle saisit en souriant.

« D’accord ! »

Ensemble, ils sortirent de la chambre, descendirent les escaliers, et quittèrent l’auberge pour se mêler avec délice à la population de Medievir…
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 16:23

Une fois installée à table, la shalos n’avait pas bougé d’un poil, mangeant en silence.

Citation :
- Elle a dit Syld!.
- Non, elle a dit Ciel, comme d'habitude.

Kyara leva un sourcil, elle avait bien entendu « Syld » aussi, prononcé à la façon de la nouvelle Fanaa, mais bien compréhensible. La musicienne se leva doucement et s’approcha de Fanaa, elle dormait. On aurait vraiment pu la prendre pour une poupée, si ce n’était le mouvement régulier de son thorax qui indiquait qu’elle respirait. La shalos prit le poupon représentant le voleur, récupéra le clou d’oreille qu’elle avait gardé et le planta dans l’oreille du poupon, puis le reposa dans les bras de la dormeuse.

La violoniste rentra dans la maison et s’installa au piano, toucha quelques notes au hasard puis se mit à jouer une douce mélodie, après quelques secondes le temps de s’imprégner de la musique, la musicienne se mit à chanter tout en s’accompagnant au piano :


« Mon bel amour, avant le jour où je suis née je t’ai aimé,
après ma mort plus fort encore je t’aimerais,
au premier jour, j’ai prié pour m’évaporer à tes cotés,
au dernier jour, je revivrais dans ton amour.

Mon amour, mon aimant, je t’aime au delà du temps,
mon ami, mon aimé je t’aime pour l’éternité.

Mon bel amour, avant le jour où je t’ai vu, je t’ai perdu,
et jusqu'au jour de ton retour je n’vivrais plus.
Quand tu t’en vas, meurs en moi ton souvenir pour seul désir,
et ta mémoire pour seul espoir à l’avenir.

Mon amour, mon aimant, je t’aime au delà du temps,
mon ami, mon aimé je t’aime pour l’éternité.

Mon bel amour, avant le jour où je t’ai vu, je t’ai voulu,
de tout mon corps, j’en tremble encore je t’aime si fort,
et chaque jour, je vivrais pour une illusion, une émotion,
et pour toujours je t’aimerais mon bel amour.

Mon amour, mon aimant, je t’aime au delà du temps,
mon ami, mon aimé je t’aime pour l’éternité. »

La musicienne laissa ses doigts courir le long des touches quelques instants encore après avoir finit de chanter. Elle finit par s’arrêter.

Pendant que Kyara chantait, les ombres à l’extérieur de la maison, c’était mis à s’agiter, les autres purent remarquer (ou pas) que deux ombres ressemblaient à un couple entrain de danser, ils s’évaporèrent à la fin des notes de musique.

La shalos finit par retourner s’asseoir auprès des autres et se servit un verre d’alcool qu’elle but d’une traite.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 20:02

Somnolent, voila le seul mot pour qualifier l'homme installé sous un arbre, baigné par la lueur des étoiles. Un ballot était déposé sur son torse, recouvert d'une vieille cape de voyage et comportant juste quelques possessions, deux trois bricoles et quelque chose d'allongé. La tête recroquevillé, il tentait juste de trouver un peu de repos avant de repartir. Le chemin jusqu'à Fedoran était long, peut être périlleux pour un voyageur isolé, mais il avais connu pire. Après tout, il était déjà mort non ? Et puis tout valait mieux que cette maison guindée où il avait déjà passé trop de temps.

*Je pourrais rester un peu par ici. Mais je n'ai pas confiance, je n'ai pas d'argent, ni de connaissances...*

Les rues de Mediévir étaient plus loin, il ne devrait pas être dérangés par quiconque. Le jeune homme aux cheveux de feu se laissa sombrer doucement dans le sommeil. Mais des bruits étranges attirèrent son attention. Vu son état, il ne s'était pas assoupi bien longtemps. Pourtant, la mélodie ne l'agaçait pas, elle lui évoquait plutôt quelque chose. Mais cela semblait si lointain ? Michael redressa la tête pour observer les environs. Qui que soit le musicien, il n'était pas situé dans son champ de vision. Avec le lac à proximité, le son portait peut être loin ? Grommellant, il s eréinstalla avant qu'un mouvement n'éveille son attention. Le mercenaire vérifia que sa lame coulissait bien avant de se redresser en silence. Quelque chose bougeait dans l'ombre.

Mon amour, mon aimant, je t’aime au delà du temps,
mon ami, mon aimé je t’aime pour l’éternité.

Un mouvement, un frisson dans les arbres. Le jeune homme se redressa, fixant l'emplacement de la perturbation. Une ombre se redressa gracieusement. Il n'y avait pas d'autres termes, l'apparition n'avait pas de consistance physique et pas plus de couleurs. Ce n'était même pas de l'Elixia, juste...de la pénombre humaine. Le jeune homme gardait la main proche de la poignée tandis ce que l'intruse dansait autour d'un arbre dans des mouvements gracieux, éveillant de nouveaux souvenirs d'une nuit d'orage.

Mon amour, mon aimant, je t’aime au delà du temps,
mon ami, mon aimé je t’aime pour l’éternité.

Une autre se leva, rentrant dans la danse sous la lune. Michael se contenta de chercher quelque chose dans son sac, fermant son poing sur quelque chose qu'il observa longuement. Les ombres valsèrent s'éloignant dans la nuit.

-Attendez !

Rejetant sa cape sur son épaule, il commença à courir pour les rattraper, slalomant entre les branches et les racines alors qu'elles, elles se contentaient de les épouser et de passer à travers. Il esquivait au rythme d'une musique de plus en plus forte

Mon amour, mon aimant, je t’aime au delà du temps,
mon ami, mon aimé je t’aime pour l’éternité. »

Les ombres s'enlacèrent tendrement, faisant détourner les yeux du jeune homme. Mais quand il les reposa à leur ancien emplacement, il ne restait qu'une douce atmosphère remplie de regrets.

-Qu'est ce que c'était ?

Il n'aurait surement la réponse. Quelques lueurs diffusés par des lampes l'atteignait à travers les bois. Le jeune homme commença à faire demi tour avant de regarder à nouveau ce qu'il tenait serré. Il esquissa un demi sourire.

-Après tout, cela y ressemble tellement...

Le fédorien glissa son fourreau dans sa dos et se dirigea vers la lumière. En passant la frontière des arbres, il vit une maison, ce qu'il y avait de plus classique. Une table tronaît au dehors, entourée de personnes diverses et variés qu'il ne connaissait pas. Pourtant, il savait très bien qui était la musicienne chanteuse faisant revenir les ombres et qui avait un petit penchant pour l'alcool fort vu comment elle enfilait ce verre. Le sourire se transforma en petit rire amusé, voila quelque chose dont il ne s'attendait pas du tout. Il lança ce qu'il tenait d'un geste expert, faisant atterir la statuette juste en face de la feune femme, manquant lui faire renverser son verre.

-Toujours aussi agréable de t'entendre Kyara...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 21:13

Kyara sursauta en voyant … la statue de Michael attérir devant son nez sur la table !!

** QUOI ?? **


Citation :
-Toujours aussi agréable de t'entendre Kyara...

Cette voix… serait-ce… ? Elle se leva brusquement renversant sa chaise au passage et se tourna… pour se retrouver face au fédorien :

- Michael !?…

Le moment de surprise passé, elle s’inclina devant lui pour le saluer :

- Vient t’installer à table ! lui dit-elle en l’invitant d’un geste à s’approcher.

La shalos se re-tourna ensuite vers la tablée pour le présenter :

- Voici Michael, un mercenaire que j’ai rencontré il y a quelques temps à la taverne de Veis. Alors voici Eireen, lévitis, Nuada, être sacré venant du désert, Gavriel, frére jumeau d’Eireen, en dessous de la table, se trouvent Lei’to et Nuadi, frère jumeau de Nuada, être sacré aussi, Ils seraient gentils d’ailleurs de sortir de là au moins pour saluer, vous continuerez à vous battre après, messieurs !!

Kyara tira une chaise pour Michael, puis se rassit. Elle prit la statue et la fit tourner entre ses doigts quelques secondes :

- Tient, je te rends ton bien, dit-elle en la reposant devant lui. Tu bois quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeLun 31 Mai 2010 - 11:10

Le jeune homme observa silencieusement l'étrange atroupement. Tss, était il bien placé pour parler de l'étrange ? Il n'empèche, des êtres sacrés ? Venus du désert ? Il se baisa doucement pour observer deux adolescents qui se chamaillaient sous la table quelques secondes plus tôt. A présent, ils le regardaient, semblant se demander si il allait revendiquer le fruit qu'ils possédaient. Michael secoua la tête en souriant, pas la peine de les séparer, il aimait bien ce genre de chamaillerie. A la place, il se redressa et s'inclina rapidement.

- Enchanté de vous rencontrer. Des êtres sacrés du désert... Cela ne doit pas être bien loin de Fédoran alors.

Le fédorien s'assombrit quelques peu, peut être le mal du pays. Mais si il revenait, il aurait des ennuis avec une promesse. Kyara lui présenta une chaisa qu'il accepta avec un hochement de tête, chassant la gène d'être invité à une table inconnue. Dans une auberge, cela ne l'aurait pas géné, mais dans cette petite maison ? Il haussa les épaules et alla s'installer en tailleur sur la chaise offerte.

-Je veus bien boire si ce n'est pas trop demander...

La musicienne le servit presque instantanément, une sorte de liqueur bleue, assortie à la couleur de l'endroit. De son coté, il récupera la statuette qu'il glissa instantanément dans un repli de son sac. D'ailleurs, on pouvait remarquer qu'il était encore loin de se sentir assez à l'aise pour enlever ce contenant, de même que son épée qu'il avait juste glissé sur le coté pour s'asseoir. Il ne "connaissait" qu'une personne ici, son regard s'attarda sur l'intérieur de la batisse.

-Si tu est ici, je suppose que Fanaa et Syld ne trainent pas loin. Peut être Soghann aussi, il a récuperé bien plus rapidement que moi en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeLun 31 Mai 2010 - 11:51

Michael a écrit:
-Si tu est ici, je suppose que Fanaa et Syld ne traînent pas loin. Peut être Soghann aussi, il a récupéré bien plus rapidement que moi en même temps.

Kyara faillit s’étrangler avec la gorgée d’alcool qu’elle était entrain de boire, elle finit d’avaler doucement. Il n’était pas au courant ? … Comment pouvait-il l’être ?…
La shalos se rappela qu’elle avait sentit la présence du fédorien à Faelenir avant l’exécution. Elle soupira :


- Syld a été exécuté… Soghann… a disparu, quant à Fanaa…

La violoniste se tourna vers la demoiselle en question qui dormait toujours dans son « trone » d’osier blanc. En se tournant, elle effleura par mégarde le genou de Michael.

- Quant à Fanaa, elle est partie avec Syld… Enfin son esprit n’est plus. Maintenant ce n’est plus qu’une enfant. Nous sommes ici pour elle, pour qu’elle puisse retrouver la mémoire. Enfin si elle arrive à la retrouver un jour…

Kyara tourna le dos à la demoiselle et se resservit un verre, qu’elle but à nouveau d’une traite.

- Et toi, pourquoi es-tu là ?
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeLun 31 Mai 2010 - 14:11

Eireen salua Michael et eut un sourire en coin en observant Kyara. D'habitude, la shalos semblait autant une poupée mécanique que Fanaa en était une de porcelaine. En effet, Si la shalos était toujours présente, elle ne parlait que peu, préférant de loin, jouer de son violon ou du piano que Senril avait acheté pour la maison.
Quelque part, Eireen se demandait pourquoi la jeune femme n'était pas retournée Shalanos en même temps que son maître. Mais qu'à cela ne tienne, cela donnait un peu plus de vie à la maison.

Avec le nouveau venu, Kyara était étrangement loquace et ses joues avaient pris une teinte rosée. Il y avait donc quelque chose entre ce fédorien et elle. Etait-ce réciproque ? Qu'en disait Senril ? Les shalos étaient connus pour leurs mœurs plus que légère ... mais Senril et Kyara lui avait semblé un couple stable et sûr. Ah ces apparences ...


Gavriel s'intéressait à autre chose. Ainsi ce fédorien connaissait Fanaa ? Le Levitis connaissait si peu sa protégée qu'il n'avait jamais imaginé qu'elle ait eu dans ses proches, quelqu'un d'autre que Syld. En y réfléchissant c'était idiot. Elle avait eu des parents, -dont leur père à Eireen et lui- et probablement des amis. Elle n'avait pas toujours été avec Syld.
Cette pensée le soulageait.


- Bienvenue. Si vous êtes fatigués et que vous voulez vous reposer, n'hésitez pas. Vous restez chez nous, bien sûr. Nuadi, Nuada, Lei'to, si jamais vous avez envie de découcher cette nuit, vous pouvez aussi rester là. Il y a assez de chambres pour tout le monde.

- Oui, Michael, restez là. Il est trop tard pour reprendre la route et puis pourquoi payer une auberge ? proposa Eireen qui était curieuse de voir ce qui allait se dérouler avec Kyara.

- Et puis si Fanaa vous connait ... ça peut être bien, qui sait ? murmura Gavriel.

Comme si elle avait entendu son nom, Fanaa ouvrit les yeux, serra son poupon contre elle et tourna la tête vers la tablée. Vers ce nouveau venu qui avait lui aussi les cheveux rouge comme ...

- Sheitan ?
Revenir en haut Aller en bas
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeLun 31 Mai 2010 - 16:01

- Syld a été exécuté… Soghann… a disparu, quant à Fanaa…

Michael se figea. Qu'est ce qu'il avait cru ? Que le monde arreterait de tourner tandis ce qu'il se reconstruisait ? Une image du voleur tourna devant ses yeux, cet abruti avec son bandeau rouge ayant toujours un mot pour rire. Le fédorien leva son verre dans le vide, trinquant avec l'apparition avant d'avaler son verre d'un coup. L'alcool médovien fila dans sa gorge, diffusant une chaleur étrangement agréable, ce devait être surement le genre qui montait à la tête rapidement. Question de culture surement. Le jeune homme sentit un contact sur sa jambe et recula, mais ce n'était qu'un réflexe, son esprit était ailleurs.

- Quant à Fanaa, elle est partie avec Syld… Enfin son esprit n’est plus. Maintenant ce n’est plus qu’une enfant. Nous sommes ici pour elle, pour qu’elle puisse retrouver la mémoire. Enfin si elle arrive à la retrouver un jour…

De mal en pis. Le mercenaire soupira, vu leur lien, était ce tellement un mal qu'elle ait oublié ? Vu son passé était ce tellement un mal de ne plus s'en rapeller ? Il n'avait aucune certitude. Mais une chose était sure, la Fanaa qu'il avait connu n'aurait pas su trouver de mots en voyant les personnes qui l'attendaient. Rien que pour cette joie là, cela valait peut être le coup de la réveiller.

- Et toi, pourquoi es-tu là ?

-Pour t'empêcher de trop boire ?

Un pâle sourire illustra le propos. Il lui fallait bien ça pour cacher le coup qu'il venait de prendre. Est ce que ? Non, on ne pouvait pas refaire les évènements, il ne fallait pas commencer avec les "et si"...Un regard amusé l'interpella, la dénommée Eirenn, c'était cela ? En attendant, la lévitis avait un étrange sourire. Le jeune homme pencha sa tête, intrigué, espérant qu'elle n'avait pas de vues sur lui, ni une quelconque envie de se payer de sa tête..

-Merci beaucoup pour votre hospitalité... Je... Non, vous avez raison, il est tard et je n'ai pas envie de dormir à la belle étoile. Et puis, j'ai envie de voir Fanaa aussi.

- Sheitan ?

Étrangement, ce n'était pas son nom, mais il se retourna. Comment avait-il fait pour ne pas la remarquer ? Le jeune homme se déplaça pour s'accroupir en face de l'amnésique, observant ses grands yeux. Il y avait moins de tristesse, plus d'innocence.

-Dommage jolie danseuse, mais il faudra essayer encore. Moi, c'est Michael, enchanté de vous revoir.

Aucune idée de la réaction que cela ferait. Surement aucune d'ailleurs, mais il pouvait toujours tenter. Il chantonna doucement.

"Sec sont mes yeux, mais chagrine mon âme
J'aime quand il pleut, du ciel tombe mes larmes."

Le jeune homme se laissa glisser en arrière et rejeta sa tête pour revoir Kyara.

-Concernant ma présence... J'ai participé à une guerre à la taverne dans le camp des vainqueurs. Mais Valnor y a mis son grain de sel, libérant des aberrations qui nous ont été bien utiles. L'une de celles ci fût de me cloner. J'ai du tuer celui que je suis à la fin... Ce n'est pas quelque chose que je supporte. Dide m'a amené ici et m'a offert une chambre pour me reposer. Ce fût plus une prison, mais l'intention était louable... Voila toute l'histoire.


Dernière édition par Michael le Mar 1 Juin 2010 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeMar 1 Juin 2010 - 12:51

- Pour t’empêcher de trop boire ?

Un petit sourire vint étirer les lèvres de la violoniste. Gavriel et Eireen proposa au jeune homme de rester pour la nuit au moins, plongeant les yeux et les lèvres dans son verre, la shalos bénit, en son fort intérieur, les lévitis.

** …. Mais pourquoi je réagis comme ça moi ??!! **

Kyara soupira, après tout Michael était un mystère pour elle, même en ayant passer quelques jours avec, elle n’avait pu en apprendre que très très peu. Et elle voulait savoir pourquoi il avait une aversion pour le contact des femmes.

- Sheitan ?

Michael se leva et alla rejoindre Fanaa qui venait de se réveiller et qui à priori prenait Michael pour Sheitan. Après tout… Ils avaient le poil rouge tous les deux, Kyara se retint juste de ne pas éclater de rire en pensant à la comparaison :

-Concernant ma présence... J'ai participé à une guerre à la taverne dans le camp des vainqueurs. Mais Valnor y a mis son grain de sel, libérant des aberrations qui nous ont été bien utiles. L'une de celles ci fût de me cloner. J'ai du tuer celui que je suis à la fin... Ce n'est pas quelque chose que je supporte. Dide m'a amené ici et m'a offert une chambre pour me reposer. Ce fût plus une prison, mais l'intention était louable... Voila toute l'histoire.

Après quelques secondes de silence, Kyara finit par ouvrir la bouche :

- Se tuer soit-même… cela doit-être… étrange… Je ne sais pas si je… Enfin si tu as été obligé de le faire, c’est que ça devait être lui ou toi… Aller ! Revenez vous installer à table tous les deux.

La shalos tendit la main pour les inviter à revenir s’asseoir à la tablée.

- Et Michael, si tu as faim n’hésite pas à te servir.

Voyant que Fanaa regardait autour d’eux, Kyara sortit le morceau de bois qu’elle travaillait tout à l’heure, elle le peindrait plus tard s’il le fallait.


- Fanaa vient me voir ! lui dit-elle doucement, en tendant sa main devant elle

On pouvait y voir Rayah couchée en miniature :

- Je l’ai fait pour toi, si tu veux tu pourras le peindre.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeMer 2 Juin 2010 - 0:03

A son réveil, la première pensée de Fanaa fut pour Sheitan, car Nuada avait promis qu'il reviendrait jouer avec eux après son repas. Mais le fauvre rouge n'était pas dans le jardin. A la place il y avait un nouveau garçon aux cheveux écarlate, quoique pas aussi flamboyants que ceux des êtres sacrés. Une belle couleur.

La poupée le fixa de son siège, tandis que Michael, installé plus bas, lui parlait. Ensuite il s'intéressa à Kyara mais le regard violet de Fanaa ne le quitta pas.
Elle glissa de son siège pour s'approcher du mercenaire.


- Triste ?

Elle faisait référence à la petite chanson qu'il avait entonnée. Puis elle passa sa mimine dans les cheveux fous et rouges, si rouges... Elle plissé les yeux, concentrée sur un éclat de souvenir.

- J'ai ... dansé ... pour toi.

La mâchoire de Gavriel tomba. Une phrase! Elle avait fait une phrase ! Ce Michael devait être important, oui, il fallait qu'il reste ! Qu'il reste longtemps !

Ensuite elle alla vers Kyara, son poupon sous le bras, les mains tendues vers la statuette de Rayah et lui sourit une fois qu'elle eut son présent entre les mains. Elle posa de grands yeux brillants sur la violoniste, ne prononça pas un mot mais la remercia avec son regard.

Eireen s'approcha et lui mit la main sur l'épaule.


- Tu devrais dire bonne nuit à tout le monde, c'est l'heure de te coucher.

Obéissante, la jeune fille alla saluer chacun des invités, même ceux qui étaient sous la table. Elle hésita devant Nuada et bredouilla quelques mots inintelligibles. Elle avait apparemment une demande à lui faire mais ne réussissait pas à construire une phrase acceptable.
Comme elle s'embrouillait, Fanaa posa délicatement la statuette sur la table et désigne le bijou du poupon. Elle le détacha et le présenta dans ses mains tendues.


- Sacrée ...

Elle désigna les cheveux de feu de Nuada, puis les mains de l'être sacré, le bijou d'oreille et sa propre oreille à elle. S'agenouillant pour appuyer sa demande, elle chercha ses mots mais n'en trouva pas pour se faire comprendre.
Les yeux bleus d'Eireen brillèrent.


- Nuada, je crois qu'elle souhaiterait que vous bénissiez cet objet. S'il vous plaît.

- ... plaît. répéta Fanaa.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeJeu 3 Juin 2010 - 1:29

- Tu devrais dire bonne nuit à tout le monde, c'est l'heure de te coucher.

Ce n’était pas une mauvaise idée. Même si Kyara aimait la nuit, mais si elle restait là, elle finirait par finir les bouteilles d’alcools et elle ne savait pas jusqu’où elle pouvait aller… et puis elle n’avait pas envie de le savoir sachant que Michael était là…
Mais pourquoi réagissait-elle ainsi en sa présence… La shalos se sentait « bizarre »… Il faut dire aussi que c’était le premier homme qu’elle croisait depuis « longtemps », son Maître étant parti depuis quelques semaines… Et la shalos s’ennuyait un peu. Enfin, non qu’elle s’ennuya a jouer les « garde-malade », après tout Medievir était la ville des artistes, donc la musicienne trouvait toujours de quoi s’occuper. Mais c’était un autre ennuie qui la tiraillait…

Kyara regardait devant elle, les yeux dans le vague… Au bout de quelques secondes, elle finit tout de même par se secouer :


- Si tu veux aller te reposer Michael n’hésite pas je te montrerais ma chambre… euh… ta chambre !

La shalos se sentit piquer un fard


- Désolée, je ne sais pas pourquoi j’ai sortie cette idiotie

** Oh que si je le sais mais je n’avais pas à le dire tout haut !!! **

- Enfin bref, si tu veux te coucher n’hésite pas à me le dire !!
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 4 Juin 2010 - 1:29

Nuada adressa un sourire reconnaissant à Eireen pour sa traduction plus que bienvenue.
Elle se pencha pour examiner le bijou dans les mains de Fanaa puis hocha la tête avec un sourire un peu résigné.


- Je ne suis pas une prêtresse. Bénir les objets ou les êtres ne fait pas partie de... enfin, de ce que je sais faire. Mais enfin...

Elle tendit gracieusement une main au-dessus de celles de Fanaa puis effleura la petite pierre écarlate sertie dans la monture d'argent du bout de ses doigts fuselés. Le joyau se mit à rougeoyer comme si une petite flamme palpitait à l'intérieur.

- C'est un éclat de pierre de feu... ou de Nuaderyl, le cristal flamboyant. On en trouve parfois dans les hauts-plateaux. La légende veut que pour chaque cristal qui s'éteint, une vie en fait de même. C'est à la fois une pierre de chance et une pierre maudite. Enfin, c'est ce qu'on raconte.

L'adolescente se redressa en souriant.

- Celui-ci brûle toujours.

Elle ne broncha pas sous le regard de Nuadi qui la fixait par-dessous la table avec un curieux air de réprobation, se contentant de hausser les épaules.

De son côté, assis en tailleur par terre, Lei'to observait le manège de Kyara. Il ne put s'empêcher de se moquer de ses embarras :

- Wah, je ne voyais franchement pas la parade de séduction shalos comme ça ! Les deux ou trois spécimens que j'ai croisé avaient quand même l'air plus délurés !
- Lei'to ! gronda Nuada.
- Mais quoi ? C'est vrai ! Surtout que bon, à son âge, elle a quand même dû en voir pa...
- Lei'to !!!
- Ca va, j'me tais.

Le garçon échangea un clin d'oeil avec Nuadi qui s'était soudain repris d'intérêt pour ce qui se passait autour d'eux. Le garçon étouffa un ricanement complice en réponse à ce signe d'intelligence qui en disait long.

Brusquement réconciliés, les deux adolescents s'accoudèrent à la table pour suivre plus confortablement la suite de l'échange entre la violoniste et le nouveau venu.


- Je te parie qu'il va refuser.
- Et moi je parie qu'elle va tenter de lui sauter dessus quand même.
- "Woups, j'ai glissé, désolée", singea Nuadi en battant des cils. J'ai vraiment pas fait exprès de choir dans vos bras, ô messire !

Tous deux explosèrent de rire.

- Dès qu'ils font la paire, ils deviennent complètement idiots l'un comme l'autre, constata Nuada en arrière-plan, sans que les gredins fassent mine de l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 4 Juin 2010 - 12:30

Aucunement offensé par le dialogue des deux compères, la violoniste se tourna tranquillement vers eux, le regard pétillant :

- Jaloux messire Lei’to ?

D’un mouvement souple et rapide, la shalos se retrouva aussitôt collé au jeune homme, elle battit des cils, singeant à son tour Nuadi :

- Un petit tour dans mon lit peut-être ? demanda-t-elle en roucoulant

Un petit éclair de défi passa dans les yeux vairons de la demoiselle

Nuada a écrit:
- Dès qu'ils font la paire, ils deviennent complètement idiots l'un comme l'autre

Le sourire de la shalos s’élargit encore plus :


- Tient donc !

Après un soupir à fendre l’âme, Kyara s’éloigna de Lei’to :


- Enfin, ne me chercher pas trop jeune homme, elle lui tapota doucement la joue, j’adorerais voir si vous dansez bien, lui murmura-t-elle

Sur ce, elle retourna s’asseoir auprès de Michael.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 4 Juin 2010 - 13:41

- Triste ?

Michael esquissa un pâle sourire. Oh que oui triste, à cette époque, Fanaa allait déjà mieux, mais ses yeux semblaient toujours comporter un océan de larmes refoulées.

- J'ai ... dansé ... pour toi.

Le jeune homme hocha la tête. Ce ne c'était pas exactement déroulé comme cela, mais l'idée y était. Il se souviendrait surement toujours de ce soir d'orage. D'ailleurs, c'était quasiment les seuls souvenirs qu'il avait avec elle. Des personnes semblaient faire peser des espoirs un peu trop important sur lui... Il observa Fanaa dire bonsoir à tout les convives.

-Je vois ce que vous vouliez dire.

Une enfant dans un corps d'adulte. Cela ne le génait pas. Le fédorien haussa les épaules pour revenir à la table, réprimant un léger baillement.

- Si tu veux aller te reposer Michael n’hésite pas je te montrerais ma chambre… euh… ta chambre !

Le baillement faillit l'étrangler. Il avait bien entendu ? Il s'empourpra d'une manière assez innatendu, se mettant au diapason avec Kyara et sa propre couleur de cheveux. Il se frotta rapidement le visage pour camoufler son embarras. Murmurant pour lui même :

-Tu sais très bien que je ne supporte....raaah.

Bien sur qu'elle le savait. C'était le genre de détail qu'elle n'oublierait pas, bien trop intriguant. Des commentaires se rajoutèrent des gamins qui se chamaillaient sous la table quelques minutes plus tôt. Kyara ne s'en offensait pas, préferant jouer avec. Le mercenaire lui, esquissa un sourire, se glissant discrètement derrière les fétards.

-C'est vous qui allez glisser mes chers.

L'instant d'après, un se retrouvait sous un bras, l'autre plaqué sur l'épaule, laissant Michael partir avec un grand sourire tandis ce que les colis se démenaient comme des beaux diables pour échapper à l'étreinte du mercenaire. Quelques minutes plus tard, ils revenaient tous, plus ou moins trempés jusqu'au os. Le jeune homme éclata de rire en voyant l'air surpris des convives et la mine mi déconfite mi fier des adolescents.

-Ils sont plus doués que je ne pensais. Ils ont réussi à m'emporte avec dans le lac, mais c'est eux qui ont bu la tasse.
-Menteur !
-On reteste ?
-Non non ça ira.

Le fédorien esquissa un sourire en mettant une tape amicale sur la tête du gamin. Depuis quand n'avait il pas ris de cette manière ? Fanaa semblait s'être couché depuis. Etait il comme elle pendant cette période ? Une coquille vide, sans âme pour l'animer. Si oui, il ne le serait plus, plus jamais. Quel que soit son chagrin, il ne serait jamais pire que celui des gens l'entourant... Il s'avança de quelques pas pour s'allonger aux cotés de Kyara.

-Je dormirai à l'endroit que l'on m'offrira.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeVen 4 Juin 2010 - 15:41

Arrivée dans sa chambre, Fanaa s'assit devant sa coiffeuse et laissa Eireen tresser ses longs cheveux noirs. La poupée gardait son regard rivé au bijou qu'elle tenait toujours dans le creux de sa main.

Elle était restée interdite quelques secondes, comme ailleurs, après le geste et les paroles de Nuada, puis avait souri à la jeune fille et l'avait gratifiée d'un bisou sur la joue avant de se laisser emmener par Eireen.

La Levitis posa son regard bleu sur la breloque et sembla hésiter avant de prendre la parole.


- Nuada a dit qu'il vivait encore... car il est en toi maintenant.

Fanaa tourna de grands yeux vers elle.

- Qui ?

Eireen sentit son cœur se serrer. Elle s'accroupit et prit les mains de Fanaa.

- Mais Syld voyons !

Dans le regard violet profond, il n'y eut aucune lueur indiquant que le nom ait éveillé quoi que ce fut chez Fanaa. Elle garda le silence tandis qu'Eireen insistait en lui serrant les mains plus fort.

- Fanaa tu dois te rappeler de lui ! C'est la seule façon de le faire vivre encore, de faire que son cristal ne s'éteigne pas. C'est lorsqu'on oublie une personne qu'elle disparait totalement, tu ne veux ps que ça lui arrive, je le sais ? Gavriel et moi on ne le connait pas, on en garde juste une impression, mais toi, toi tu es la gardienne de ce qu'il était, il faut que tu t'en souviennes! Il faut le garder dans ton cœur, toujours !

La poupée ressentait l'intensité des paroles d'Eireen. Ce qu'elle disait devait être important, et Fanaa était du genre à vouloir bien faire. A obéir docilement, mais seulement lorsque ce qu'on lui demandait était possible. Lui demander de se rappeler de ... Syld ... ce mot étrange sans sens aucun équivalait à lui demander de voler d'une fleur à l'autre à la façon d'un papillon ou de se changer en oiseau de mer. C'était tout simplement impossible. Elle aurait bien voulu mais se concentrer sur ce mot c'était s'enfermer dans une minuscule boîte et dans l'obscurité totale, sans pouvoir rien voir, ni toucher, ni entendre, ni sentir, ni goûter, ni ressentir.
Elle ne
pouvait pas faire ça, même avec la meilleure volonté du monde. Et elle était incapable de l'expliquer, alors elle ne s'en voulait que plus.

- Pardon... lâcha-t-elle le plus sincèrement du monde.

Fanaa se sentait triste de ne pas répondre aux attente de la fille aux yeux bleus. Pourtant elle était gentille, Eireen. Et Fanaa était vilaine. Ne rien faire de ce qu'on exigeait d'elle était comme faire une bêtise.
Quand la Levitis vit les yeux Fanaa briller, elle s'en voulut de la faire culpabiliser ainsi. Se redressant, elle étreignit la jeune fille, qu'elle n'arrivait décidément pas à considérer comme sa demi-sœur mais pour qui elle éprouvait une étrange affection.


- C'est rien ma chérie. Ce n'est pas ta faute. Bon, ne pleure pas ou Gav va me gronder. D'accord ?

Eireen embrassa Fanaa sur le front et quitta la pièce.

Elle ferma la porte puis se laissa glisser sur le sol, dos au mur et se prit la tête dans les mains. Lorsque Nuada avait dit que le cristal brillait encore, Eireen avait été persuadée pendant une seconde qu'elle disait vrai. Que Syld était vivant quelque part. Mais la crispation subite de Gavriel, l'image qu'il partagea avec elle à ce moment-là (celle de Fanaa étreignant le corps inerte) l'avait empêchée de rêver plus avant.
La Levitis alla jusqu'à la chambre qu'elle partageait avec Gavriel et s'allongea sur un des lits jumeaux. Un bras sur les yeux, elle essaya de se vider la tête. Peine perdue.


*Pourquoi suis-je triste? Pour Fanaa vraiment ? Elle n'est pourtant rien pour moi. Je le sais. Je m'en fiche d'elle. Je suis venue ici pour Gav, c'est tout. Et empêcher qu'ils ne se rapprochent. Le reste, Syld et compagnie j'en ai rien à fiche.
Sauf que ... c'est pas juste tout ça. Moi j'aime les histoires qui finissent bien. Que Syld ne soit pas mort, que Fanaa disparaisse avec lui, que Earl explique ses raisons, qu'il m'engage pour travailler avec lui, que Gav épouse une Levitis normale, et que papa ne soit jamais parti avec une autre femme. Ou alors je ne sais pas moi, qu'il soit rentré ! On n'abandonne pas sa famille c'est vrai quoi zut !
Même pour une autre femme ou une autre fille. On n'abandonne pas ses enfants !
Même si Fanaa ... au fond je l'aime bien. Un peu.*

Le cœur de petite fille d'Eireen restait meurtri par la trahison de son père. Elle avait beau avoir grandi elle ne le pardonnait pas et surtout, elle ne le comprenait pas. Quand on a une femme aimante, deux beaux enfants éveillée comme elle et Gav, pourquoi partir, hein ? Pourquoi par les lunes ?
La jeune fille se redressa, attrapa son oreiller et le bourra de coups, ensuite elle se le mit sur la tête et poussa un cri de colère et de frustration avant de finalement balancer rageusement le pauvre coussin qui n'avait rien demandé sur la porte.
Elle entendait les voix au-dehors mais elle ne ressortirait pas. Elle n'était pas d'humeur. Si Earl avait vraiment trahi Syld alors il était comme son père. Et si Earl était indigne de confiance, les autres hommes devaient l'être bien plus.
Cette amère constatation n'avait rien d'une histoire qui se termine bien.



Dans le jardin, Gavriel regarda en coin l'adolescente sacrée mais garda le silence. Oui cette pierre était maudite. c'était plus que probable. Il devrait probablement la confisquer à Fanaa, lui laisser ce pendeloque lui avait semblé une bonne idée, de quoi raviver ses souvenirs, mais depuis des semaines il n'y avait aucun progrès. Il avait eu un sourire grinçant en l'entendant dire que le cristal était toujours vivant, sous entendant que son propriétaire aussi. Mais il l'avait vu, il n'y avait rien de plus mort que le shalos, ce funeste jour. A part, bien sûr, sa victime à la tête tranchée.
Ne pas en vouloir à Nuada. Elle avait juste raconté une légende sans y croire vraiment. Et au pire, elle aura pensé à Fanaa en évoquant cette vie non éteinte.

Le jeune homme étais assis et pris d'une furieuse envie de fumer. Quelque chose qui fasse dériver son esprit et le détende. Mais il se retint. D'une part, il ne possédait pas les bonnes herbes, d'une autre part il n'avait jamais essayé encore, (ce qui expliquait la première part) et se refusait à commencer ici, ce soir, en présence de tant de personnes.
Et puis ce n'était qu'une forme de fuite. La fuite était inutile, elle ne faisait que reporter l'échéance (voire la déchéance) et encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 0:48

Tout d'abord pris de court par la réaction de Kyara, Lei'to redressa le menton avec une lueur de défi dans le regard.
Le jeune chasseur semblait à sa manière avoir un caractère encore plus fier que celui des jumeaux. Eux ils n'avaient rien à prouver, tout leur était dû, alors que lui servait de palefrenier, d'estafette et plus ou moins de serviteur quand il n'était pas occupé à remplir son office de traqueur dans le désert impitoyable... Un traqueur plutôt doué, d'ailleurs, mais loin d'être irremplaçable.

Avant qu'il ait pu trouver la réplique adéquate, Michael l'attrapa comme on attrape un sac de son. Et mince, quoi, il avait dix-sept ans révolus, il n'était plus un marmot qu'on peut transporter comme un bagage, si ? Surtout par un type pas beaucoup plus vieux que lui ! Ces fichus guerriers et leur tas de muscles...

De retour à la maison, les cheveux dans les yeux et les habits détrempés, il eut un peu plus de mal à paraître sûr de lui. Cependant cela ne l'empêcha pas de répondre enfin au "jeu" de Kyara :


- Ah bah voilà, c'est comme cela qu'il fallait lui demander ! Le rouge ne va pas du tout aux joues pâles des Shalos : c'est comme si on les avait laissées cuire en plein soleil sur une pierre comme des œufs de chewgal. Et puis ça fait carrément surjoué.

De son côté, Nuadi était très occupé à essorer les longues mèches flamboyantes qui lui dégoulinaient piteusement sur les épaules. Il tirailla sur les quelques pans de tissu léger qui constituaient tout sa vêture, s'étira, se grattouilla le nez cinq minutes, puis finit par lâcher un long soupir vers sa soeur :
- On s'ennuiiiiie...

Nuada ne parut même pas l'entendre, trop occupée à scruter Kyara avec un regard inquisiteur. Elle n'avait pas bougé de son siège, mais de petites paillettes dorées semblaient envahir le vert de ses yeux.
Quêtant une réponse, son frère la regarda d'un peu plus près... et décida soudain qu'il valait mieux s'écarter à distance prudente.


- Holà, c'est vrai que ça sent l'orage, tout à coup...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 2:23

Kyara faillit s’étrangler en entendant la phrase de Michael.

** qu’est ce que… ?? **

Elle lui sourit se demandant vraiment comment interpréter sa phrase

** Comme quelqu’un qui irait se coucher sur un fauteuil s’il n’y avait que ça pour dormir ! Idiote ! **

La shalos secoua la tête pour arrêter de réfléchir et surtout permettre à tout le monde de se coucher dans de bonnes conditions !


Lei’to a écrit:
- Ah bah voilà, c'est comme cela qu'il fallait lui demander ! Le rouge ne va pas du tout aux joues pâles des Shalos : c'est comme si on les avait laissées cuire en plein soleil sur une pierre comme des œufs de chewgal. Et puis ça fait carrément surjoué.

- tsss…

Elle regarda ses mains, contrairement aux ¾ des shalos, Kyara sortait de la grotte ce qui faisait qu’elle n’était pas si blanche que ça ! Elle decida de passer outre, cela n’en valait pas la peine et puis elle avait d’autre chat à fouetter !


- Bon puisque Fanaa et Eireen ont été se couchées, je pense que nous devrions les suivre, avant aussi que ses messieurs n’attrapent la mort ! dit-elle en appuyant son regard sur les 3 mâles en question. Gavriel je te laisse le soin de trouver des vêtements pour Nuadi et Lei’to, je m’occupe de Michael. Pour le couchage, les chambres sont en haut, je vous laisse le choix, il y a la place. Et les chambres inoccupées sont ouvertes. Voilà !

La violoniste se leva, alla vers Gavriel, se pencha pour pouvoir lui parler à l’oreille :

- Je vois que quelque chose ne va pas, je vais te préparer une boisson que je te monterais dans ta chambre cela te détendra un petit peu. Après l’avoir bu, ne tarde pas trop à te coucher.

Kyara se tourna vers les autres :


- Ah oui ! vu qu’il y a deux salles de bains, pour éviter que l’on se batte et pour éviter les « accidents », le mieux c’est que les garçons prennent celle d’en bas et que nous gardions celle du haut. Je pense que c’est tout ce qu’il y a à savoir… Je laisserais la porte ouverte si Rayah et Sheitan veuillent vous rejoindre.

Sur ce, la demoiselle décida donc de monter dans sa chambre chercher des affaires que Senryl avait laisser sur place. Elle trouva un pantalon noir et une chemise rouge bizarrement de la même teinte que les cheveux du fédorien, elle redescendit, passa par la cuisine pour préparer la tisane pour Gavriel pour ensuite la monter dans sa chambre.

Kyara finit par revenir dans le jardin, après quelques minutes.


- Vous ferriez mieux de vous dépêcher de vous changer avant d’attraper la crève !

La shalos retourna auprès de Michael, un sourire timide sur les lèvres :

- Je t’ai mis des affaires dans la chambre à coté de la mienne, si tu veux bien me suivre avant que tes vêtements mouillés te glacent jusqu’aux os.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeLun 7 Juin 2010 - 0:20

Gavriel remercia Kyara, un peu gêné qu'elle ait remarqué que ça n'allait pas. Et s'absorba dans la contemplation de sa tisane. La vapeur montait en volute dans lequel il aurait peut être pu distinguer des symboles s'il s'était spécialisé dans la magie de l'eau. Mais ce n'était pas le cas.

Le parfum de l'infusion ne lui évoquait rien. Il prit une gorgée du breuvage. C'était brûlant. Un peu amer aussi.


- Il fait lourd. Je me demande si ça ne va pas péter cette nuit. On dit que Medievir est une ville si accueillante que même le mauvais temps attend que les bonnes gens soient couchés afin de ne pas "déranger". C'est pour les touristes. Même su j'admets que depuis que nous somme ici je n'ai jamais vu de tempête arriver en pleine journée. Je n'ai pas vu de tempête tout court d'ailleurs. Il est pourtant arrivé qu'il pleuve.

Une autre gorgée. Peut être que ça le ferait dormir. Qu'au moins ça le calmerait. Il repensa à la potion qu'on lui donnait avant, au manoir, celle qui visait à l'empêcher de rêver. Et il regretta de ne pas en avoir sur lui.

- La deuxième chambre à gauche est celle de Fanaa et elle a un grand lit pour elle toute seule. Qu'elle peut partager, donc. Sinon il y a un de lit libre dans la chambre de Reen. Et la chambre du fond est totalement inoccupée, je propose d'y mettre les garçons. Les deux chambres de droite sont réquisitionnées par Kyara et son invité. Pour le reste, faites comme chez vous.

Une troisième gorgée. Peut être qu'avec une maison habitée ...






**************************************************************
Dans son rêve, Fanaa se tenait de bout, toute droite, le bijou au creux de sa main. Le jeune homme félin apparut à côté d'elle et jeta un œil à la pierre rougeoyante.
- Tu ne voulais pas vraiment faire bénir cet objet, n'est ce pas ?
Fanaa hésita.
- Si ?
- Tu es sure ?
- Oui. C'est juste que ... au début je n'y ai pas songé.
- Que comptais tu en faire ?
- Je voulais ... quand je lui ai tendu ... je voulais ...
- Oui ?
- Je voulais le lui offrir. Elle s'anima. Tu comprends, je voulais lui faire un présent. Elle est un esprit de feu ... un peu "mon" esprit de feu, je l'ai trouvée et elle est ... elle est gentille. Et moi j'ai fait une bêtise. Et je voulais lui faire un cadeau mais je ne lui ai offert que des fleurs. Des fleurs c'est joli mais je voulais la remercier et des fleurs ce n'est pas assez, tu comprends? Je voulais quelque chose de plus. Et je n'ai que ça. Ca c'est la seule chose qui soit à moi. Vraiment à moi je veux dire, qui ne soit pas un cadeau de 'Vriel, 'Reen ou Kya'. Cette boucle d'oreille elle est vraiment à moi. C'est le seul objet dont j'aie le droit de faire don. Alors j'ai voulu ... le lui offrir.

Ses yeux s'emplirent de larmes. Au travers de l'eau brûlante et salée, elle distinguait la pierre rougeoyante décorant le bijou. Jess prit une voix douce, rassurante.

- Mais tu ne lui as pas donné.
- Je n'ai pas réussi.

Une larme roula sur sa joue et tomba sur le bijou.


- Je voulais vraiment lui en faire cadeau mais je n'ai pas pu m'y résoudre. Elle le mérite mais au dernier moment ...

Les larmes se multiplièrent, noyant la boucle d'oreille. Jess la laissa continuer.

- C'est à moi, c'est la seule chose ... qui soit réellement mienne. C'est ... important.

Le jeune homme vit une ouverture et s'y glissa. Continuer de parler doucement. Ne pas la braquer. Si le bijou comptait, peut être qu'elle se rappellerait.

- D'où te vient il ?
- De nulle part, je l'ai toujours eu.
- Toujours ? Vraiment ?
- Oui. Je suis née avec.

Il haussa les sourcils.

- Intéressant ... Et quand es tu née ?
- Il y a quelques jours.

Jess reprit son souffle.

- Tu sais que ce que tu dis est impossible?

Elle tourna vers lui ses yeux rougis.

- Ca doit pourtant être possible puisque c'est vrai. J'ai oublié quand mais c'était il y a quelques jours. Je le sais car avant il n'y a rien. Je sais ce que je dis. Je suis née et j'avais ça. Alors ... je n'ai pas réussi à m'en séparer. Pauvre Nuada, elle doit me trouver bien ingrate. Je voulais lui offrir quelque chose et finalement c'est elle qui m'a fait un cadeau.

Les larmes au creux de la main de la jeune fille s'évaporèrent et la pierre rougeoya plus fort. Fanaa sourit.

- C'est important, c'est vraiment à moi. Et avec la bénédiction de Nuada, cet objet compte encore plus à mes yeux et à mon cœur. C'est mon trésor ^^

Envolé le chagrin, la culpabilité, place à la joie simple. Le bijou se retrouva en un clin d'œil à sa place, sur l'oreille de Fanaa. Fanaa qui était vêtue d'une robe profondément rouge. Dans ses rêves, elle portait toujours du rouge. Jess lui prit la main et croisa son regard.

- Et maintenant partons en quête de ce garçon que tu cherches.

Elle le regarda sans comprendre.


- Qui ? Je ne cherche personne, voyons.

Il sourit, d'un sourire un peu triste.

- Alors trouvons ce garçon que tu ne cherches pas !

Fanaa n'eut pas vraiment le temps de chercher un sens aux étranges de paroles de Jess, déjà il partait en courant et en l'entrainant. Reyes le tigre apparut à leurs côtés et alors Fanaa se laissa mener. Même si elle ignorait le but et la destination de cette recherche. Même si elle ne comprenait pas le rôle de Jess, ni sa présence rassurante dans ses songes. Elle les suivait, Reyes et lui car il était agréable d'avoir de la compagnie dans l'immensité blanche et vide de son esprit...


Dernière édition par Fanaa le Jeu 10 Juin 2010 - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeMar 8 Juin 2010 - 10:04

Étendu, le jeune homme respirait paisiblement, inconscient du froid qui pouvait l'étaler plus facilement que n'importe quel lame, surtout vu le climat auquel il était habillé. Être trempé à Fedoran n'était pas un problème, en quelques minutes de travail, de marche ou d'exercice, ils étaient déjà sec ou en sueur si ils ne tenaient pas. Il ne pût s'empêcher de tiquer en entendant Lei'to s'exprimer. Surjoué ? Il ne pensait pas. Se redressant, il adressa un sourire carnassier.

-Un problème avec le rouge messire ?

L'expression était pleine de promesses, il ne perdait pas son naturel bagarreur, malgrès le fait qu'il ne soit qu'un invité. Il aurait pu ajouter qu'il préférait voir les émotions sur les visages au lieu de tomber sur un masque, mais il valait mieux s'abstenir. Les médoviens étaient connus pour cela, ce n'était peut être pas une bonne chose de parler trop fort dans la cité de l'eau. Il avait suffisamment bu pour la soirée. Il grogna son assentiment suite aux remarques de Kyara, sans faire mine de bouger néanmoins, attendant tranquillement qu'elle s'absente.

-Gavriel c'est cela ?
-Hum ?
-Tu penses que c'est une bonne chose que Fanaa redevienne ce qu'elle était avant ?
-...
-Enfin...Ne t'en fais pas trop. Elle s'en serait voulu. Si elle doit retrouver ses souvenirs, elle le fera, il lui faut du temps et ce n'est pas la peine de la brusquer... Si tu veus te changer les idées, il y a d'autres méthodes.

Kyara revint, le mercenaire se tût. Les adolescents avaient tendu l'oreille, mais aucun ne jugea bon de faire de commentaires. Il observa Nuada par contre. L'être sacré observait La violoniste avec une insistance qui l'effrayait presque. Allongé, Michael haussa les épaules, ce n'était pas vraiment ses affaires, il ne pût s'empêcher de faire un petit commentaire.

-Je vous conseille de cligner des yeux par moments, les réactions et les évènements se passent en moyenne en plus d'un battement. Vous ne perdrez rien en quittant la scène du regard...

- Je t’ai mis des affaires dans la chambre à coté de la mienne, si tu veux bien me suivre avant que tes vêtements mouillés te glacent jusqu’aux os.

Il ouvrit les yeux, mais Kyara avait pris la précaution de prendre un peu ses distances. Il lui en était reconnaissant. Avant qu'il n'ait le temps de s'opposer à l'idée, un courant d'air froid fila dans le jardin, le faisant écarquiller les yeux en frissonnant. L'idée était loin d'être si mauvaise. Michael roula une fois en arrière pour se redresser souplement.

-Être trempé va devenir une seconde nature chez moi. L'eau et le feu, tss... Je te suis. Bonne soirée à vous.

Il s'inclina légèrement avant de suivre la shalos à l'intérieur. Le peu qu'il vit de la maison en passant le surprit agréablement. L'architecture était totalement différente de Fedoran, disposant de plusieurs étages, faisant la part belle au bois qui était une composante assez cher dans son pays. Quand il serait plus réveillé, il s'y intéresserait plus. Actuellement, il luttait juste pour réprimer un bâillement et un frisson, le mélange aurait été détonnant.

-Voici.

Le jeune homme ouvrit la porte pour prendre connaissance de ses quartiers. Agréable, il n'y avait rien d'autre à dire. Un lit qui semblait particulièrement attirant, des étagères un peu partout et une place pour ranger divers instruments de musique plus loin. Un bureau de travail, une armoire et un porte bougies pour lire le soir. Michael réprima un rire, peut être pouvait-on connaître un peuple rien qu'en observant ou il dormait. Il ne doutait pas que les shalos disposent de tout un attirail sophistiqués et décoré pour leur lieu de repos, du moins, ceux qui avaient de quoi subvenir à leurs besoins. Son regard glissa sur Kyara, il faudrait peut être qu'il lui demande de décrire un peu son peuple un jour... Et qui elle était aussi par la même occasion. Il secoua sa tête. Non. Une information qu'il demandait était équivalent à une information qu'il devait donner, il ne voulait pas parler de son passé.

-Merci beaucoup Kyara. Pour l'accueil aussi, je ne l'ai peut être pas exprimé assez, mais je suis content d'avoir un toit et des gens avec qui discuter.

Il esquissa un sourire en souhaitant bonne nuit. Le fait qu'il y avait une deuxième porte dans la chambre l'intriguait par contre, mais après vérification, elle semblait bien fermé. Le mercenaire se déshabilla rapidement, mettant son arme à proximité du lit, toujours prudent, et ses affaires à sécher. Un dernier entrainement, un dernier étirement et le gamin s'allongeait dans le duvet. L'image du manoir des Ladebelli dansa quelques secondes, rapidement dissipé par la fenêtre ouverte. Ici, il n'était pas prisonnier, de lui même ou des autres. Satisfait, il se laissa porter dans les nimbes.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeMer 9 Juin 2010 - 4:20

Gavriel resta quelques instants à ruminer les paroles de Michael, tout en continuant d'observer son breuvage. Prendre son mal en patience, ne pas la brusquer, se changer les idées. Il ne l'avait pas brusquée. Certes son état lui mettait parfois les nerfs à fleur de peau mais il essayait de ne pas le montrer ... et y échouait.
La vérité, c'est que tout cela le rendait fou. Il se demandait ce qui se passerait si elle retrouvait effectivement la mémoire, se donnerait elle la mort ? Tomberait elle en dépression ? S'enfermerait elle dans un mutisme malsain ? Tomberait elle à nouveau malade ? Est-ce qu'elle voudrait aller mieux et avancer où est-ce que le fantôme de Syld la bloquerait encore ? Gavriel trouvait insupportable l'idée de se faire supplanter par un mort.
Depuis des semaines son esprit était tiraillé entre ce qu'il pouvait faire, ce qu'il devait faire, les risques, ses espoirs. Il essayait de songer à tout éventualité mais se disait qu'il y aurait forcément un détail qu'il aurait oublié.
Toutes ses pensées tournaient parfois à l'obsession et l'empêchaient de dormir.
Lui il voulait juste ... que Fanaa aille bien. Qu'elle retrouve ses esprits. Qu'elle le remercie, se sente redevable de ses soins. Et qu'elle reste à ses côtés car une chose était sure, c'était à son tour à lui de profiter d'elle. Il arrivait que certaines idées débarquent, bien nettes dans son esprit comme le fait que Syld était une erreur, un aléa du hasard dans la vie de Fanaa, un petit caillou qui l'avait détournée de sa voie.
Fanaa était à lui.
Parfois, le jeune homme se demandait si Eireen n'avait pas raison à propos de ce lien entre Fanaa et lui, un lien qu'aucun d'eux n'aurait tissé consciemment mais existerait pourtant et le rendrait dépendant d'elle. Il frissonnait à cette pensée mais une phrase récurrente venait balayer tous ses doutes : Fanaa était à lui.

Se changer les idées. Ne pas la forcer. Michael avait raison, elle ne voulait sûrement pas retrouver la mémoire et nul de l'y forcerait plus. Il avait essayé, il avait échoué. C'est donc en paix avec sa conscience qu'il pouvait prendre un autre chemin ...


Le Levitis se leva sans avoir terminé sa tisane et entra dans la maison. Il gravit l'escalier et pénétra dans la chambre de Fanaa dont il referma la porte. Il avait pris sa décision et voulait lui en parler, étant donné qu'elle était la première intéressée. Il s'approcha du grand lit à pas de loup.

- Fanaa ... chuchota-t-il.

La poupée ne réagit pas, elle dormait. Le jeune homme contempla les traits fins, le visage détendu, l'expression apaisée de Fanaa. Ainsi inconsciente et détendue, elle semblait un ange. Dans son sommeil, elle n'avait pas ses airs de petite fille et semblait juste une jeune fille endormie. Une belle jeune fille. Désirable. La frange de ses cils aussi noirs que ses cheveux traçaient une ombre délicate sur ses pommettes. Ses lèvres joliment ourlées étaient une délicieuse tentation. Endormie. Vulnérable. Si belle. Elle était à lui.
Il se pencha au dessus d'elle, hésita un instant, se laissant chatouiller par son souffle tiède puis pressa sa bouche contre la sienne. Il sut qu'elle ouvrit les yeux en sentant ses cils caresser ses joues. Il se détacha d'elle dans un souffle, guetta une réaction puis, voyant qu'elle ne le repoussait pas, il l'embrassa de nouveau. Ah que c'était bon ! Il s'était retenu tout ce temps mais cette nuit, cette nuit ... Michael avait raison. Il fallait se changer les idées.
Le jeune homme s'assit sur le lit, redressa le buste de la belle et la serra contre lui. Le poupon à l'œil bandé échappa à Fanaa et chut au sol. D'un coup de pied, Gavriel l'envoya bouler sous le lit. Demain il le brûlerait.


- Fanaa, ma belle Fanaa. Tu es à moi. Je ne te forcerai plus jamais à te souvenir.

Il passa ses mains dans les longs cheveux et défit les tresses faites par Eireen, puis son visage alla se nicher dans le cou pour humer le parfum subtil de la jeune femme. Ce parfum qui l'enivrait, au moins autant que le contact de la peau si douce sous ses lèvres, sous ses doigts, au bout de sa langue.

- A moi pour toujours. Oh Fanaa ...

Elle ne réagissait toujours pas, ne répondant ni à ses baisers, ni à ses caresses, encore moins à ses mots. Mais le seul point qui comptait pour Gavriel était qu'elle ne se défende pas. Cela l'assurait qu'elle était d'accord, qu'elle l'acceptait. Et cela lui suffisait.
Ses baisers se faisaient plus brûlants, plus avides. Il la serra fort, très très fort dans ses bras et elle émit un petit couinement. Lui avait il fait mal ? Il se recula pour la regarder quelques secondes mais il la désirant tant à se moment ... C'en était douloureux. Il se retrouvait incapable de penser et ses mains se retrouvèrent sous la chemise de nuit de Fanaa Le contact de sa peau, encore, la courbe d'un sein faillirent lui faire perdre la tête, fiévreux, il voulait à tout prix se rapprocher d'elle, encore, encore plus près... Il avait assez attendu, c'était son tour maintenant, son tour. Michael avait raison. Sous ses mains, il la sentit se tendre et se dit qu'elle le rejoignait dans le plaisir.

Sauf qu'il faisait erreur.

Mais il ne le comprit pas. S'il s'arrêta, haletant, si il s'arracha à l'étreinte brûlante, ce ne fut pas en se souciant de ce que Fanaa ressentait peut-être. Il n'avait pas les idées assez claires pour cela. Mais en se rappelant qu'il avait proposé cette chambre à Nuada.
*Quel abruti je fais ! J'aurais dû juste lui parler de la chambre de Reen. Parce que si elle débarquait maintenant ...*
Ses pensées étaient assez confuses quant à ce qui pourrait se passer mais il se doutait que cela pourrait faire des histoires. Après tout, pour Fanaa et lui rien n'était officiel. Rien pour l'instant. Il sourit béatement en songeant au moment où ce le serait. Le plus tôt serait le mieux, ainsi il pourrait finir ce qu'il avait commencé. C'était frustrant de devoir se freiner en plein milieu d'action !
Echevelé, haletant, il la regarda avec des yeux où l'excitation brillait encore.


- Oh Fanaa ... gémit il.

Il l'étreignit de nouveau et embrassa ses cheveux, son front, ses pommettes, ses lèvres. Une nouvelle flambée de désir l'embrasa tandis qu'il se forçait à laisser ses mains sur le soyeux tissus et non dessous. Il effleura quand même de nouveau la poitrine et déposa un baiser à sa pointe. Le souffle court, il posa ses lèvres au creux de la paume de Fanaa.


- Je suis désolé, je dois te laisser cette fois. Pardonne moi ma douce.

Il marcha à reculons vers la porte, les yeux hagard sur la poupée qui le dévisageait d'un drôle d'air. Sans s'attarder sur son expression, il revint en deux enjambées auprès du lit et l'embrassa de nouveau, avidement.

- Tu me rend fou ... Merci, merci pour tout ça.

Après un autre baiser tout aussi fougueux -et à sens unique- il réussit enfin à quitter la chambre et fila à la salle de bain du bas. Il avait bien besoin d'un douche froide ! Un sourire béat sur les lèvres, il se détendit sous l'eau en commençant déjà des projets. Il avait bien fait d'écouter Michael. Un mec avisé ce mercenaire !




Fanaa était restée sur son lit immobile et interdite après le départ de Gavriel. Que s'était il passé ? Jamais il ne s'était comporté comme cela avec elle. Jamais. Il avait été gentil, silencieux, grognon, fâché, attentionné mais jamais ... comme ça. Elle ignorait ce que son attitude signifiait mais même si tout ça n'avait pas été foncièrement désagréable, elle aurait bien été en peine de dire qu'elle avait apprécié le geste. Elle ressentait quelque chose qu'elle ne s'expliquait pas. Elle se sentait bizarre, un peu patraque. Elle avait aussi un petit peu envie de pleurer.
Elle regretta l'absence de Sheitan. Contre l'immense fauve rouge tout chaud elle aurait pu s'endormir et oublier cette sensation qui la dérangeait ... mais il n'était pas là. Elle pouvait rejoindre Reyes et Jess dans le rêve mais elle sentait qu'elle ne pourrait pas dormir.

C'est alors qu'il lui sembla entendre une voix. Ou pas vraiment une voix mais un soupçon de pensée, une drôle de sensation. Qui l'entrainait à sortir. Alors la jeune fille se leva. Ses jambes flageolèrent un peu quand elle prit appui au sol mais elle se reprit et sortit de la chambre. L'étage était désert. Après avoir refermé la porte, elle descendit, évita la porte de devant et préféra se faufiler par la porte arrière de la cuisine.
Après quoi elle sortit en passant par le jardin de la maison voisine, cachée à la vue de ceux qui pouvaient se trouver dans leur jardin à eux et ... après quelques hésitations, se dirigea vers ce qui devait être le centre-ville.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeJeu 10 Juin 2010 - 1:50

Kyara mena donc Michael à sa chambre, elle le laissa tranquillement faire l’état des lieux, son ombre s’agita à un moment, comme si elle « s’interrogeait », comme si quelque chose l’intriguait. La shalos regarda Michael, interrogatrice, mais celui-ci ni fit pas attention. Et la flanqua pratiquement à la porte, avant qu’elle est pu dire ou faire quoi que ce soit.



** Hééééééé !!! **



La violoniste appuya doucement son front sur le bois de la porte fermée. A quoi s’attendait-elle ?? A ce qu’il l’invite dans son lit ?? Elle poussa un cri de rage intérieur.

Après quelques secondes, elle finit par se reprendre et aller dans sa propre chambre. Elle enleva son bustier et sa jupe, et passa une robe de nuit de soie noir, qui laissait voir son dos et surtout son tatouage, un cobra noir prêt à mordre pour certains les yeux rouges de l’animal peuvent paraître vivant. Elle se fit une natte tout en se demandant ce qu’elle pourrait bien faire. La demoiselle se tourna vers la porte qui donnait sur la chambre de Michael...

La musicienne finit par se lever, tourna la clé dans la serrure, qui ne fit pas un bruit, ouvrit doucement la porte, ne troublant pas le silence des deux chambres, pieds nus elle ne fit aucun bruit en s'approchant du lit. Elle remarqua qu'il avait ouvert la fenêtre et qu'il gardait son épée à porter de main, comme le guerrier qu'il était, prêt à se défendre si on en voulait à sa vie, tout comme elle avait ses fils toujours sur elle, sauf en ce moment, après tout pourquoi en aurait-elle besoin?

La shalos n'avait pas besoin de beaucoup de lumière pour voir, la luminosité extérieur lui suffisait. Kyara le regarda dormir quelques instants puis fit le tour du lit, elle posa une main sur le drap, puis s'appuyant doucement, elle s'assit le plus lentement possible, au bout de quelques secondes qui lui parurent interminables ; elle ne voulait pas le réveiller, enfin pas brusquement tout du moins, mais quoi qu'elle fasse elle n'était pas sure qu'il n'essaie pas de la tuer ; elle finit par être installer, assise dos contre la tête du lit.


La violoniste le regarda à nouveau, elle avait tout de même laisser un petit espace entre eux deux, mais elle ne savait pas s'il dormait toujours ou s'il faisait semblant... Elle retint sa main qui voulait le toucher, pour finalement la laisser faire. Du bout des doigts elle lui toucha les cheveux, ses cheveux rouges qui contrastait avec sa peau "pâle", elle sourit, il sentait légèrement le chien mouillé, l'homme aussi... Elle se mordit la lèvre, pour ne pas céder à la tentation de venir les poser sur son cou, de poursuivre un peu plus loin ses caresses...
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitimeJeu 10 Juin 2010 - 17:37

Cela faisait plusieurs semaines qu'Adwel avait laissé ses compagnons de voyages seuls au Cottage. Elle avait évidemment toujours plus ou moins vent de ce qu'il se passait dans la maison, mais elle était d'avantage occupée par ses obligations familiales. Et pour cause! son père voulait la voir mariée!

Ce soir avait été la discussion de trop. La jeune voleuse s'était levée, droite comme un piquet, puis, telle une marionnette, elle sorti de chez elle en claquant la porte, laissant sa mère en pleurs et son père en fureur.

La nuit était bien avancée. La jeune femme soupirait. Elle observait les étoiles depuis le toit d'une maison haute. Le ciel nocturne dégagé avait toujours eu un effet étrange sur elle. Elle devenait presque philosophe, se demandant quelle était sa place dans l'univers. Les lunes, elles, semblaient la narguer, elle, la faible Adwel qui n'a pas de destin héroïque ni d'espoir d'être connu pour elle même et non comme étant la fille de...

Finalement, déprimée, elle descendit de son perchoir pour se diriger silencieusement a travers les rues endormies vers le cottage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lac Ryma - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Lac Ryma   Lac Ryma - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lac Ryma
Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Medievir-
Sauter vers: