Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Taverne des Trois Haches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Lun 7 Juil 2008 - 0:19

- Peu importe le cadre... on aura sûrement vu pire.

Syld dut allonger le pas pour ne pas se laisser distancer. Il avait l'habitude de galoper après ce satané échassier de Soghann, mais en l'occurrence le garde n'avait pas grand chose à envier au grand Shalos, même avec son vaste estomac qui ne semblait nullement le ralentir...
Râlant un peu sur le principe qui voulait que la majorité des Fédoriens et du monde en général le dépasse d'une bonne tête (et fasse au minimum deux fois sa largeur d'épaules), le jeune homme buta soudain sur un seuil qui se trouva être celui de la taverne promise. Il était tellement la tête ailleurs qu'il n'avait absolument pas prêté attention au chemin suivi, pas plus qu'aux bâtiments alentours ou aux personnes croisées.
Avec un petit soupir, il secoua machinalement son manteau poussiéreux avant d'entrer à son tour.

Syld s'y attendait, et n'eut donc même pas besoin de se demander à qui s'adressait l'apostrophe qui lui vint aux oreilles à peine passé le seuil.


- Hey, on ne sert pas les mioches, ici !

La tablée de Fédoriens (Fédoriens dans la plus stricte acception du terme, c'est-à-dire grands, larges, hirsutes, le poil d'un roux tirant sur le rouge et une bonne dose d'alcool dans le sang) d'où provenait cette spirituelle remarque explosa d'un rire propre à faire s'effondrer le toit.

Le jeune homme porta une main à son front avec un soupir digne du meilleur acteur de théâtre romantique.


- Ah ! Cet accueil foudroie ma fierté, messieurs... Je crains de ne jamais m'en remettre, vraiment...

La fraîche pénombre de la taverne après l'éclat aveuglant du soleil à l'extérieur faisait éclore des lucioles dans les yeux, obligeant chaque arrivant à marquer un arrêt le temps d'adapter sa vision. Les habitués avaient donc tout loisir pour se faire une idée sur chaque nouveau venu avant même que celui-ci les ait remarqués.
De sorte que Syld ne se rendit compte qu'un des convives s'était levé que quand celui-ci lui ébouriffa la tignasse d'une grosse patte hilare.


- Dis, mouflet, si t'as soif, c'est dans le corsage de ta mère qu'il faut aller voir, pas dans une taverne !

Allons bon, il n'allait jamais arriver à se descendre une bière tranquille...

Après ce voyage, il n'était pas exactement d'humeur à se battre à coups de langue. En revanche son envie de se défouler répondait toujours présente.
Mais se faire remarquer tout juste arrivé...
Eh, après tout, Soghann semblait avoir décidé de tenter une approche de front en les présentant d'entrée comme des mercenaires !

Syld tourna donc la tête vers son compère et indiqua le Fédorien rigolard du pouce tout en demandant d'une voix flûtée :

- Je peux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Lun 7 Juil 2008 - 9:39

Comme prévu, le soldat connaissait l'adresse d'un établissement qui leur convenait parfaitement : pas trop mal famé, mais suffisament pour pouvoir s'y défouler : le genre d'endroit où se réunissent les mercenaires en manque de castagne, et où les recruteurs constituent leurs milices.

Le quartier qu'ils avaient traversé pour y parvenir longeait l'intérieur du mur d'enceinte, et était dionc dans son ombre une bonne partie de la journée : Soghann comprit vite que les imposantes fortifications avaient créé une répartition concentrique de la richesse. Un peu comme à Shalanos, en fait, à ceci près qu'ici, il n'y avait pas de lac pour couper la ville en deux.

Quand à la population locale, et bien, il y avait de tout, mais elle était tout de même différente de ce que l'on pouvait voir dans les quartiers pauvres de Shalanos : moins d'enfants, beaucoup plus d'esclaves marqués par des tatouages sur le visage...


La taverne ne recela aucune surprise pour lui : il en avait vu des centaines du même genre, tout comme il avait entendu mille fois des provocations fuser vers Syld. Lui-même passait inaperçu malgré sa taille, grâce à ses vêtements plus "couleur locale" et le fait que son compagnon détourne l'attention... Et puis, de manière générale, la grande taille était plus courant en Fedoran qu'à Shalanos.
Un large sourire, inexpliquablement inquiétant, éclaira son visage, tandis qu'il répondait :


- Mais je t'en prie... Ils ne sont que quatre, après tout, et ont l'air d'avoir bu pour douze. Tu ne devrais pas avoir trop de mal à les renvoyer chez leur mère. Pendant ce temps, je vais chercher de quoi nous rafraîchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Lun 7 Juil 2008 - 23:30

- Comment ça, nous renvoyer chez notre mère ?

Syld se racla poliment la gorge pour rappeler à lui l'attention du Fédorien fort offusqué par le peu de cas qu'on faisait de sa force et celle de ses camarades.

- Mon grand, c'est en bas que ça se passe...

Le gaillard baissa donc le nez, la mâchoire encore pendante d'indignation... Et un un des coups les plus effrayants qu'il lui ait été donné de recevoir dans sa paisible vie de Fédorien se chargea de lui refermer la bouche.

Si Syld manquait un peu de puissance brute, il avait depuis longtemps appris à compenser ce défaut. Il possédait une formidable détente musculaire qui, pour un peu que l'adversaire n'ait pas eu le temps de parer ou d'esquiver, pouvait causer des dégâts non négligeables.

Le jeune homme leva un sourcil en considérant son "interlocuteur" qui s'était effondré sur place comme un château de carte.


- Eh ben... heureusement que je me suis retenu de peur de lui briser les vertèbres !

Il lâcha un petit reniflement méprisant puis, sans prendre garde aux trio qui se levait pour venger son camarade de beuverie, farfouilla dans ses poches et se mit à empiler des zoris sur le comptoir et sous l'oeil inquiet du patron.

- Une table... et deux chaises... là, je crois que le compte y est.

Il décocha un sourire enjôleur au tavernier, une main posée sur son épaule.

- Vous devriez vous baisser.

D'une poussée énergique, il aida l'homme à obtempérer et se décala lui-même sur le côté, juste à temps pour éviter un poing gros comme sa tête.
Après avoir coulé un regard affectueux aux verres si bien astiqués qui lui avaient permis de voir venir l'attaque sans se dévisser le cou, le Shalos s'engagea dans une espèce de danse de cour tout à fait réjouissante à regarder : il accompagnait avec une gracieuse nonchalance chaque coup du colosse barbu qui venait ainsi de monter au front... Pourtant le Féorien était impressionnant, le corps musculeux et hâlé comme un bronze antique, les cheveux et la longue barbe si rouges qu'il semblait ruisseler du sang d'un ost d'ennemis.
"Belle bête...", songea Syld avec un sourire tout en pivotant avec délicatesse. Une masse de chair et d'os prolongée d'un bras puissant lui frôla les omoplates.
Le jeune homme s'amusa à poser un doigt moqueur sur la main crispée qui venait de le manquer, imitant une danseuse qui se laisse guider par son cavalier du bout des doigts.

Le barbu commençait à s'énerver face à ce drôle qui se payait visiblement sa tête avec un petit air ironique en travers de la figure. Mais il avait beau frapper de toute son énergie, le Shalos accompagnait chacun de ses mouvements avec une aisance insolente.
Oui, il s'énervait vraiment... d'ailleurs il s'énerva tellement qu'il ne vit même pas qu'un de ses compères se trouvait juste derrière sa cible. En fait, il ne s'en rendit compte que lorsque le damné garnement plongea dans une profonde révérence, et que la droite qui lui était destinée vint déboîter la mâchoire du malheureux compère en question.


- Deux de moins.

Il n'aurait pas fait bon encaisser ce coup.
La victime collatérale de cet étrange ballet de taverne aurait certainement pu en témoigner si elle n'avait perdu connaissance après avoir fracassé une chaise et s'être effondrée quelques mètres plus loin sur une table qui céda à son tour dans un craquement.

Avec un grondement de bête fauve, le barbu chargea son gringalet d'adversaire. Et le gringalet lui attrapa le poignet d'une main de fer. Emporté par son élan, le Fédorien fut bien incapable de redresser le cap et alla embrasser le mur.


- Deux et demi...

Le laissant reprendre ses esprits s'il le voulait, Syld fila comme une flèche vers le dernier larron. Avant même d'avoir compris exactement ce qu'il se passait, l'homme se retrouva par terre, avec un genou du Shalos qui pesait sur sa poitrine où on dénombrait au moins trois côtes fêlées, et une main du même Shalos agrippée à son col.
L'assassin laissa fuser un petit rire à faire froid dans le dos.


- Reste sage, mon grand, et tu pourras repartir sur tes deux pieds.

Le gaillard se fit tout petit.
Satisfait, Syld tourna la tête vers le comptoir.
Le géant barbu s'était relevé, et il fondait sur lui, le poing brandi.

O stupeur ! plutôt que d'éviter le choc, le jeune homme utilisa le bref instant à sa disposition pour se relever à demi. Le poing noueux du colosse le cueillit sur le côté.

Syld avait grimacé à l'impact. Même s'il avait eu le temps d'interposer son avant-bras pour amortir la violence du coup, c'était comme prendre un moo sauvage de plein fouet.
Ses semelles glissèrent sur le sol, mais il resta debout.

Le colosse émit un bruit qui ressemblait à un croassement lorsque le Shalos lui balança un coup de coude dans la gorge. Juste assez fort pour l'envoyer dans les vapes et l'empêcher de parler pendant quelques jours, mais pas assez pour lui écraser la trachée.


- Bon, là ça fait trois.

Syld finit de se relever et décocha un regard vaguement dubitatif vers le quatrième indélicat qui était resté bien sagement à sa place.

- On dit que ça fait quatre ?

L'autre opina vigoureusement du chef. "Oui oui, le compte y est ! Pas besoin d'aller plus loin !" Puis, piteusement, il rampa jusqu'à une chaise sur laquelle il parvint à se jucher, bien décidé à se tenir coi jusqu'à ce que ses jambes le soutiennent assez pour lui permettre de quitter les lieux.

Tout en se massant les côtes, le Shalos retourna au comptoir.


- Vous pouvez sortir de là-dessous, patron.
- C'est sûr ?
- Tout à fait sûr.
- Ah...

Le tavernier émergea de derrière le meuble avec prudence.
Il avait un gabarit propre à virer proprement les clients les plus excités, mais en l'occurrence il avait été trop estomaqué par ce gamin aux cheveux fous pour faire valoir son autorité.


- Ah bah oui. Par contre...

Syld leva un sourcil étonné, attendant la suite.

- Il n'y a eu qu'une table et une chaise de cassées, dans l'histoire.

La fin de la phrase fut couverte par le craquement du siège sur lequel le seul rescapé encore conscient du groupe de buveurs s'était avachi de tout son poids. Le siège malchanceux céda complètement, tandis que celui qui y avait pris place tombait par terre (encore), et dans les pommes (enfin).

- ... j'ai rien dit, le compte y est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Mer 9 Juil 2008 - 23:45

Alors que Syld partait s'occuper des Fédoriens imbibés qui avaient osé heurter sa sensibilité, Soghann observait nonchallament le reste de la taverne... et principalement ses occupants. La plupart suivaient d'un œil la bagarre qui couvait entre les Shalos et la tablée imbibée, l'autre œil étant occupé à surveiller leur chopine souvent remplie à ras bord d'une bière d'apparence fraîche et mousseuse par la diligence d'une serveuse aux formes aussi généreuses que l'était la façon dont elle remplissait les chopes.

Souriant pour lui-même en remarquant que plus grande monde ne prêtait attention à lui -le taux d'alcool ambiant réduisait considérablement le nombre de choses auxquelles les buveurs pouvaient s'intéresser-, il s'enfonça dans la salle, et se cala l'épaule contre un pilier, un peu à l'écart des tables, et de façon à pouvoir observer une grande partie de la salle ainsi que Syld.

Celui-ci se débrouillant très bien -comme Soghann n'en avait pas douté un instant, d'ailleurs-, l'assassin reporta son attention sur la serveuse, qui passait régulièrement devant lui pour éviter la cohue du centre de la salle, ainsi que les éclats de bois. Le soldat qui avait amené les deux, Serga, était parti discutailler avec les occupants d'une table, visiblement de vieilles connaissances, tout en tenant à l'oeil les assassins qui leur devait toujours une bière.

Alors que la serveuse passait de nouveaux devant lui avec quatre chopes dans les mains, il l'arrêta et engagea la conversation, un sourire charmeur éclairant ses traits fins. Quelques instants plus tard, la jeune femme avait complètement oublié ses autres clients, et l'une des chopes était passée dans les mains de Soghann. La serveuse portait une robe de... serveuse, qui devait être blanche à l'origine, mais portait de nombreuses traces de la saleté ambiante et diverses taches de bières, et était pourvue d'un semblant de tablier sur le devant. La principale caractéristique de ce genre de robe était un décolleté pour le moins engageant, mettant généreusement en avant des appâts non négligeables... dans le but évident d'attirer l'œil et la fidélité du client, tandis que la serveuse devait se pencher en avant pour déposer les chopes sur les tables.

L'instant présent était égaillé par le fait que ce décolleté, tout comme les pommettes de la jeune femme, était en train de prendre une ravissante teinte rosâtre -avec force minauderies- sous les nombreuses taches de rousseur, et ce malgré les tentatives innombrables qu'elle devait subir au quotidien de la part des clients... Dont pas un n'était aussi raffiné que le Shalos actuellement en train de lui faire des avances.

Tant et si bien qu'elle en oublia totalement de lui demander rémunération pour la choppe qu'il lui rendit vide, et les deux autres qu'il prit en main, et la dernière qui se retrouva devant Serga.
Aiguillonnée par le mécontentement général qui commençait à faire du bruit, la serveuse repris donc son travail avec les yeux dans le vague, renversant par maladresse quelques bières sur quelques clients, troublée qu'elle était par les discours du grand ténébreux.

La bataille avait prit fin du côté de Syld, et le grand ténébreux en question alla sans se presser s'accouder au bar, non loin de son compagnon en grande discussion avec le patron. Fort à point, une choppe envoyée par l'assassin exécuta une superbe glissade magnifiquement contrôlée qui s'acheva en douceur juste devant le chenapan, tandis que lui-même vidait avec application sa seconde choppe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen

avatar

Réputation : 693

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Jeu 10 Juil 2008 - 19:37

La Médiovienne avait choisi. Elle ne connaissait pratiquement rien du pays de Michael, le choix lui paru alors évident.

Elle avait marché dans un bon rythme et surtout, la voleuse qu'elle était semblait ravie de voir tant de marchands. Pendant son voyage, elle en avait profité pour "répartir" quelques richesses que gardait un marchant de soies et d'étoffe et les partager avec un petit groupe d'enfants abandonnés qui, incrédules, se souviendraient toujours des cheveux bleus de l'Etrangère aux Joyaux.

La ville était agitée d'une joie typiquement marchande et d'une fierté guerrière. La journée touchait cependant a sa fin, c'est donc rapidement que la jeunne femme se trouva une auberge et y réserva une chambre sans repas, elle avait encre quelques "répartitions" qu'elle avait pris en route a consommer.

La chambre était classique quoique d'une qualité plus remarquable que celle de Veis. Une table bancale, une salle d'eau individuelle, un lit en bois clair et un tapis a poil long, usé en son centre posé sur un parquet bien entretenu. Adwel déposa ses affaires dans une armoire sobre et solide puit testa son lit qui était ferme et dont les draps étaient frais et propres.

Après avoir grignoté quelques fruits, Adwel posa sa tête sur l'oreiller et plongea dans le monde des songes rapidement.


Dernière édition par Adweliwen le Ven 11 Juil 2008 - 9:31, édité 1 fois (Raison : parait que je fais des fautes...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Juil 2008 - 0:10

Syld cueillit en douceur la chope qui venait de s'arrêter en face de sa personne puis la vida d'un trait.

Ce petit "exercice de style" avec les soiffards locaux l'avait rendu aussi euphorique qu'un début de soirée autour d'un fût du meilleur alcool, et son rire clair mal réprimé faisait ouvrir de grands yeux au patron.
Ce dernier commençait vraisemblablement à douter de l'équilibre mental du garçon qui pouffait irrépressiblement sous son nez après un seul verre.

C'est vrai, quoi...
Déjà, ce gamin avait une allure inhabituelle : il ne semblait pas complètement habitué au climat de Fédoran, et pourtant il avait le teint au moins aussi foncé que le plus foncé des nomades du désert dont la peau était cuite et recuite par tant de soleils qu'elle en noircissait.
Encore un peu et on aurait pu le prendre pour une fille, mais cette mauviette semblait avoir le poing aussi meurtrier que le pire bagarreur de Fédoran. Même sa façon de se déplacer était déroutante, tenant plus du glissement qu'autre chose.
Jusqu'à son sourire qui avait quelque chose de moqueur, voire même de sardonique...

En bon Fédorien, le tavernier aimait les choses simples.
Or ce client-là n'avait pas, mais alors là pas du tout l'air simple.


- Ne me regardez donc pas avec cette mine soupçonneuse, patron, s'amusa Syld par-dessus le bord de sa chope vide. Je ne vais pas me changer en une quelconque créature maléfique, ni vous sauter à la gorge sans raison valable...

Il s'interrompit un instant, semblant peser ces deux derniers mots tout en examinant le fond de sa chope.

- Hem...

Le Shalos n'eut même pas le temps d'en dire plus que deux nouvelles bières se matérialisaient devant lui. Le jeune homme les accepta tout naturellement avec le sourire.

- Merci bien.

Puis il alla s'appuyer au comptoir à côté de Soghann, une chope dans chaque main.

- Eh, tu as pris de l'avance pendant que j'étais occupé ailleurs, espèce de fourbe !

Son oeil pétilla en observant le déhanché de la serveuse.

- Et dans plus d'un domaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Juil 2008 - 1:56

Le nez encore dans la mousse, l'assassin prit le temps d'achever sa bière avant de répondre à son compère :

- De l'avance ? Allons, nous savons bien que tu pars de toute façon avec une longueur d'avance ! Et puis, pendant que tu rendais service à ces messieurs en leur expliquant les vertus de la vie dans la maison maternelle, moi, je rattrapais seulement le temps perdu pendant cette foutue dernière mission... Deux semaine à escorter une foutue palanquée de sorciers en robe à travers tout ce foutu désert pour trouver des foutus végétaux même pas comestibles, merci !

Pas une femme, pas une goutte d'alcool, s'pas une vie, ça ! 'core heureux qu'ils payent bien, héhé !

S'appliquant à leur créer deux personnages de mercenaires, le Shalos prenait aussi soin de donner toutes les raisons du monde à d'éventuels auditeurs de les attaquer : pleins aux as, imbibés d'alcool après une longue route dans le désert... Peut-être même se feraient-ils aborder par des filles de joie désireuse de profiter du sommeil post-extase des hommes fourbus... Mais le but, avant tout, était de provoquer une agression et de paraître suffisamment imbibés pour être des proies faciles : cela surprendrait d'autant plus leurs potentiels agresseurs lorsqu'ils se retrouveraient face à deux assassins parfaitement à même de les tuer sans efforts... Malgré tout, il valait mieux laisser des témoins : la rumeur de leur talent se répandrait plus vite.

- A propos de femmes... Tavernier ! Tu connais un bon bordel ? Pas des filles de bas étage, hein, sinon...

Le tout, assorti d'un clin d'oeil, déclencha une réaction immédiate chez le bonhomme rondouillard qui s'empressa de leur indiquer une maison close plus éloignée des remparts, un établissement portant le nom d'"Aux délices de Mani", et qui fournissait des filles propres, saines, et très jolies, selon les dires de l'homme.

- Bon, ben on ira peut-être bien faire un tour plus tard. En attendant...

Le Shalos frappa sa choppe vide sur le comptoir, mettant en évidence le fait qu'elle était vide. État qu'elle ne connut pas longtemps, servie avec empressement par le bonhomme qui commençait à reprendre un peu d'assurance.






HRP : Adwen, on écrit "marchand", pas "marchant"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen

avatar

Réputation : 693

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Juil 2008 - 10:32

Le jour s'était levé depuis un moment déja. Ce fut le bruit des soiffards du matin pas encore décuvés de la nuit qui la réveilla. Assez brutalement..

- Et bien... cette auberge aurait pu être parfaite avec une meilieure isolation...

La jeune femme s'etira dans son lit puis se leva pour profiter de son élément préféré dans la salle d'eau. Une fois rafraichie et habillée, elle brossa ses cheveux et y accrocha quelques coquillages a une natte qui dompta le flot de ses cheveux bleutés.

Quelques minutes plus tard, elle rassembla ses affaires et pris le chemin du rez de chaussée.

Les relants de tabac froid, de bieres renversées et d'hommes non lavés agressèrent ses narines.

*Vraiment, je devais être trés fatiguée pour entrer dans cette auberge hier...*

Très rapidement, elle fuit l'établissement. La vue d'un grand nombre de mouches mais surtout de gros balourds au regard torve de pervercité intima a son instinct de survie de partir. Une jeune femme étrangère et seule avait toujours la méchante capacité de bomber le contenu des pentalons de ce genre d'individu. Et evidemment, après avoir fait quelques metres dans la rue, ces dit Balourds étaient sortis aussi.

*Ma grande... va falloir ruser.*

Adwel ne connaissait pas l'architecture de la ville... elle n'avait aucune idée des établissements "surs"... elle ne savait même pas si des "collègues" étaient présents dans la ville.

Elle pressa le pas discretement.

L'air était sec... trop sec pour user de ses talent.

Les balourds suivirent.

La voleuse se demandait si une fontaine se trouvait dans la ville...

Elle tourna sur une voie a droite puis a gauche

C'est que Médiévir lui manquait d'un coup.

Ils ricannaient, imaginant les sévices qu'ils lui infligeraient

La voleuse se figea... deux "Balourds" plus agiles, et qui surtout connaissaient leur ville, étaient devant elle... Une seule issue était possible.

Adwel se précipita dans la taverne a coté de laquelle elle se trouvait. Elle entra si brusquement qu'elle percuta la plantureuse serveuse qui rattrappa de justesse son plateau.

Après un
Oulah! excusez moi elle atteint le coté droit de la pièce principale cherchant desespérément un sauveur potentiel...

La porte s'ouvrit de nouveau sur un groupe aux rires gras et au sourire paillards qui bousculèrent eux aussi la pauvre serveuse. Les chopes qu'elle tenait atterrirent brutalement au sol alors qu'une grosse main sale s'amusait a palper l'un des attributs de l'employée.

Un homme chauve et empoté, impressionnant par la masse qu'il déplassait, observait la salle pour trouver sa proie.

Proie qui elle, cherchait une rencontre salvatrice... qui, a son grand etonement, ne se fit pas attendre. Elle se dirigea a coup de "pardon pardon" vers les deux Shalos qu'elle avait rencontré par hazard dans l'auberge de Veis.

Elle était essouflée


- Ah!! Bien le bonjour! je suis RA-VIE de rencontrer des têtes connues ici...

Elle eu un sourire géné

- C'est que je me suis faite quelques "amis" qui adorreraient mettre la main sur moi... enfin pas que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Juil 2008 - 13:14

Soghann sirotait tranquillement sa bière en affectant d'accuser le coup -autant qu'un homme normal l'aurait du, après un litre de bière à jeun-, lorsque survint un imprévu. Le genre d'imprévu complètement imprévisible, et qui mettait un peu de piment dans leurs missions. Non pas qu'elles soient trop faciles, certes, mais l'assassin utilisait toute son intelligence à maîtriser tous les paramètres possibles... Et cette médiovienne qui débarquait, comme ça, qui les connaissait, et bien c'était vraiment... imprévu.

*Bon...*

Rapidement, le Shalos fit le tour de ce que la jeune femme savait d'eux. Il pouvait être nécessaire de la laisser dans la situation pour le moins embarrassante dans laquelle elle était, si elle en savait trop. Mais la sauver, pouvait s'avérer une action d'éclat peut-être suffisante pour attirer l'attention d'un recruteur. Et elle ne savait rien d'eux, à part qu'ils étaient Shalos et mercenaires...

*Ma foi, elle peut même nous être utile... Secourons donc la demoiselle en détresse.*

Jetant un regard en coin vers Syld, il lui fit :


- A mon tour de m'amuser, hmm ?

Avec une nonchalance calculée mêlée de ce qu'il fallait d'assurance alcoolique, le Shalos se leva, se frottant tranquillement ses mains gantées l'une contre l'autre.

- Allons bon ! Ces gens ne savent décidément pas se tenir !

Il posa une main sur l'épaule de la jeune femme, et lui glissa d'un ton plus assuré que ne l'était son personnage :

- Restez bien sagement là.. Je vais régler ça.

Un rapide regard à Syld pour lui dire "occupe-t'en" suffit à faire comprendre à son partenaire ce qu'il attendait de lui. D'un pas à la lenteur calculée, il se dirigea ensuite vers les poursuivants de la médiovienne, qui l'avaient repéré et se dirigeaient à grands pas vers le bar, bousculant les clients au passage, déclenchant grognements et protestations.
Quelques mètres avant qu'ils n'atteignent le bar, l'assassin les intercepta.


- Qu'esse k'tu veux, toi ?
Se balançant légèrement sur ses appuis, le Shalos leva un doigt qu'il posa sur l'arrête de son nez, les yeux légèrement troubles.

- Disons, messieurs, que je suis un mercenaire, et que je m'offre toujours au plus offrant, et ce avec une loyauté infédec... inféclec... indéfectible. Or, je sais la demoiselle que vous poursuivez de vos... assiduités pourvue d'une bourse généreuse, aussi m'apprêtais-je à la défendre de vos avances.

Une volée de rires gras lui répondit, provenant du groupe nouvellement arrivé dans la taverne. Curieusement, le reste de la salle n'était pas atteint de la même hilarité... Peut-être parce qu'ils craignaient ce que pouvait faire le compagnon -qui avait l'air nettement plus dangereux- de celui qui venait de mettre au tapis trois hommes.

- Toi ? Mais t'es plein comme une barrique, mon pov' vieux !

Voyant que sa pique ne soulevait aucune réaction chez l'assassin qui n'avait pas bougé, fièrement campé sur ses appuis (hormis le léger tangage), l'homme lança son poing vers le visage du Shalos.

Qui ne s'y trouvait plus. D'un mouvement souple et parfaitement exécuté, le Shalos s'était courbé sur le côté, en profitant pour envoyer lui-même un long bras vers les côtés de son adversaire. Ses doigts fins mais solides, réunis en faisceau, vinrent percuter comme par hasard le plexus de l'agresseur, qui ne put faire rien d'autre que de s'écrouler sur le sol en se vidant comme une baudruche.

Pendant l'instant de stupeur qui suivit l'action, le Shalos reprit une pose normale, affectant lui-même une surprise avinée :


- Dites, les gars, il tient pas debout, vot'copain !

Ce qui eut pour effet de mettre en colère le gredin suivant, qui enjamba son compagnon pour tenter de saisir Soghann. Qui exécuta une magnifique courbette vers l'arrière, posa ses mains sur le sol derrière lui, et lança ses deux pieds bottés réunis dans le menton de son adversaire... Qui fit un vol plané de quelques mètres, pour aller s'écraser sur ses autres compagnons qui venaient en file indienne derrière lui. Faute de place entre les tables dans la taverne bondée.

Ceux qui restaient debouts s'empressèrent de se diriger vers la sortie, sous le regard triste du Shalos qui était de nouveau sur ses pieds.


- Tsss... Pas coriaces, les gars !

Se retournant pour lancer un clin d'œil rigolard à Syld et à la Médiovienne, il lança à la cantonade :

- J'adooore cette ville !



HRP : pour cause de vacances, je serais absent pour les dix prochains jours... J'essayerais de squatter un pc à l'occasion mais ne pensez pas me voir poster tous les jours Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Juil 2008 - 20:55

Syld semblait enchanté par toute cette "animation".
En tout cas, il l'était sûrement plus que le propriétaire qui commençait à se demander s'il n'avait pas ouvert sa porte et ses fûts à une paire de clients porte-poisse...

Le jeune homme adressa un délicieux sourire à la Médiovienne.


- Vous "mettre la main dessus" ? Ma foi...

Il examina la demoiselle de haut en bas et son sourire se fit si possible encore plus radieux.

- Je les comprends un peu. Mais bon, c'est toujours mieux d'avoir les mains propres pour ça.

Il coula un regard vers la fine troupe qui tentait vainement de se dépatouiller avec son compère et eu une petite moue.

- Beurk. Hum, bon... nous n'avons guère eu le temps de discuter à la taverne de Veis. Cela me paraît être le moment idéal pour combler cet épouvantable manque.

De fait, le Shalos avait l'air aussi à son aise que dans un petit salon tranquille et propret, alors que dans son dos, ça cognait ferme (enfin, ferme...ferme d'un côté, et un peu pas du tout là où il fallait de l'autre, à vrai dire...).
Il leva un doigt à l'intention du tavernier sans lâcher la nouvelle venue de son regard malicieux.


- N'empêche, j'aurais presque envie d'aller demander à Sogh de faire grâce à ses messieurs, rien que parce que parce qu'ils ont eu le bonheur de vous pousser à passer ce seuil... presque. Je vous offre un verre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen

avatar

Réputation : 693

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Sam 12 Juil 2008 - 10:19

L'un des "chevaliers" Shalos était presque ravi de cette animation et s'empressa d'aller a la rencontre des prétendants au viol de la Mediovienne. Son ami la toisa

Citation :
- Vous "mettre la main dessus" ? Ma foi... Je les comprends un peu. Mais bon, c'est toujours mieux d'avoir les mains propres pour ça.

Adwel ne pu retenir un

- Ah les hommes...

En levant les yeux au ciel et rougissant un peu... c'est que les deux shalos étaient plutot séduisants!

- Il est vrai que l'on ne s'était pas vraiment parlé chez Veis... et je veux bien une petite liqueur d'argousier... je n'aime pas les réveils trop brutaux.

De l'autre coté de la salle, le Shalos s'amusait avec les balourds

- Et puis laissons hum... Sogh... se divertir, il a l'air d'aprecier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Dim 13 Juil 2008 - 23:07

- En tout cas, c'est un fait qu'il a l'air de beaucoup plus s'amuser que ceux d'en face, ricana Syld tandis que le patron s'empressait de les servir, une petite goutte de sueur accrochée à l'extrémité de chaque sourcil.

Le jeune homme mit le nez dans son nouveau verre avant de poursuivre :

- Il me semble que je ne me suis pas encore présenté... Syld, pour vous servir...

Il avait bel et bien terminé sa phrase par "servir", mais on aurait presque cru entendre "et plus si affinités" juste après tant son sourire était suggestif.
Le sacripant se redressa de sa petite révérence, puis abandonna sa mine "sérieuse" pour un éclat de rire.


- Mais je suppose que vous avez déjà entendu ce prénom... heu... hurlé par au moins une demoiselle mécontente à la taverne de Veis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen

avatar

Réputation : 693

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Mer 23 Juil 2008 - 13:00

- Effectivement, j'ai entendu des merveilles a votre sujet! M. Suld le Bourreau des coeurs... et des sommiers...

La Midiovienne arborait un de ses sourires radieux tinté de malice

- Mais il est vrai que je ne me suis pas présentée non plus. Je me nomme Adwel Edelnius, et je viens de Médiévir. Je suis une voleuse assez "célèbre" dans la Ville de L'eau. Et je viens faire un peu de tourisme ici... je ne connais pas grad chose du monde et mon Père m'a demandé de voyager... j'en profite pour "répartir" un peu les richesses.

Une pause pour regarder l'autre shalos qui s'amusait vraiment avec les balourds

- Au fait, a part sauver les damoiselles qui vous demandent de l'aide, vous avez des projets ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Mer 23 Juil 2008 - 14:45

Le reste du combat qui opposait Soghann aux agresseurs fut rapide. A peine s'était-il échauffé en en envoyant quelques-uns au tapis (moyennant une table brisée, au grand dam des consommateurs attablés (qui s'étaient cependant bien gardé d'en faire des reproches au Shalos)), que les autres prirent le parti de la fuite, non sans lancer derrière eux quelques regards noirs et des "on s'retrouvera !".

- Au plaisir, messieurs !

Le Shalos revint ensuite vers le comptoirs en se frottant les mains pour en lever de ses gants la crasse des balourds qu'il avait du toucher. Nonchalamment, mais clairement dégrisé, il alla retrouver sa place aux côtés de Syld et de la Médiovienne.

- Des projets ? Ho, rien de particulier... Trouver un un emploi ici pour quelques temps, histoire de se reposer un peu des voyages... Bien rémunéré, évidemment, ajouta-t-il en faisant coulisser, l'air de rien, son sabre dans le fourreau qui pendait à son côté.

Avec un léger sourire, il s'empara d'une chope diligemment mise à disposition par le tavernier, et lança à la médiovienne :


- Et comment une jeune et jolie voleuse compte-t-elle nous rémunérer pour nos services dûment rendus ? Nous apprécions aussi la redistribution de richesses... Vers nos poches, cela va sans dire. Les nombreuses tavernes de cette ville en profiteront d'ailleurs, sans aucun doute.

Il appuya ses dires d'une rasade généreuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen

avatar

Réputation : 693

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Jeu 24 Juil 2008 - 14:04

- Répartition, Messire, Répartition...

La voleuse, bien loin d'être impresionnée mais le Shalos, réplica alors

- Et bien même si je ne vais pas répartir grand chose dans vos poches, je vais au moins répartir dans vos estomacs!

La jeune femme sorti sa bourse bien rebondie et se tourna vers l'aubergiste.

- Trois de votre meillieur menu!

Elle déposa de quoi payer les repas et les dégats causés. Le tavernier, tout sourire, s'activa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Jeu 24 Juil 2008 - 21:49

- Ca tombe bien, il commençait à se faire faim, remarqua Syld.

Un coude sur une des rares portions du comptoir qui soient à peu près nettes et une énième chope à la main, le jeune homme se curait les dents d'un ongle rêveur.


- Je ne vais pas aller jusqu'à dire qu'assouplir les bedaines de quelques lourdeaux à coups de poing m'ait mis en appétit...

Il grimaça en avisant une tache sur une de ses bottes, qu'il s'empressa d'essuyer sur les nippes d'une des "victimes" qui avait eu l'heureuse idée de s'abattre par terre à portée de pied.

- ... mais enfin bon, l'effort ça creuse !

Il n'avait pas l'air d'avoir fourni le moindre effort, à bien y regarder, mais ça ne l'empêchait pas de guetter soudain le moindre tintement de couverts avec la mine d'un fauve affamé.

- Sacré Soghann ! Essayer de soutirer de l'argent à une demoiselle en détresse... enfin, "anciennement en détresse"...

Syld décocha un petit coup de coude à son compère avec un rire contenu.

- Ce brigand se ferait payer pour tenir la porte ouverte à une vénérable aïeule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 25 Juil 2008 - 2:48

Soghann répondit sur le même ton :

- Si la vénérable en question est riche, sans aucun scrupule !

Ce fut sur ces entrefaites que l'aubergiste leur servi trois assiettes remplies chacune d'un large morceau de viande et d'une conséquente portion de ce qui devait être une purée des légumes du coin, arborant une couleur verdâtre.
Sans se faire prier, l'assassin plongea la cuillère en bois (fournie avec la gamelle) dans la mixture, et la renifla d'un air méfiant.


- Drôle d'odeur, ton rata, l'aubergiste. Mais j'ai trop faim pour faire la fine bouche.

Afin de prouver ses dires, il enfourna la cuillère et mastiqua avec une mine songeuse.

- Hé, pas trop mal.

Quelques instants plus tard, la cuillère tintait sur le fond de l'écuelle, redevenue aussi propre que si elle devait servir de miroir à une dame de la cour. Le tout fut accompagné d'une chope entière de bière fraiche, placée sur le compte de la Médiovienne. Avec un soupir satisfait, l'assassin se mis dos au comptoir, les deux coudes sur celui-ci, et jeta un œil vers la fenêtre. Une lumière tamisée filtrait à travers les vitres encrassées, créant dans la salle plus d'ombres que de lumière. La clientèle n'avait guère changé : Fedoran ne dormait jamais, et l'activité de ses tavernes ne ralentissait donc que rarement.

- Dis donc, on a passé la nuit dans ce bouge et personne ne nous a proposé de boulot. Va falloir qu'on pense à changer de crèmerie, ou qu'on aille trouver un recruteur sur qui taper, histoire de se faire remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Dim 27 Juil 2008 - 12:23

- Mmhm...

Ayant ainsi signifié son assentiment d'un marmonnement qui n'engageait pas à grand chose, Syld baissa le nez sur son assiette pour s'apercevoir qu'elle était encore à moitié pleine. Le Shalos se secoua un peu et se dépêcha d'engloutir le contenu du plat qui repartit étincelant de propreté, sans doute encore plus net qu'après un passage à la vaisselle dans les arrière-cuisines.

- Autant bouger un peu, oui...

Il réprima un bâillement avant de poursuivre :
- ... sinon je crois que je vais finir par m'endormir sur pied.

Il s'étira tout son content, puis attrapa délicatement une main d'Adwel.

- Charmante demoiselle, promettez-moi juste de ne plus vous laisser suivre par d'indélicats personnages comme ceux qui ont eu le bonheur de vous amener entre ces murs... Cela me chagrinerait de ne pas être là pour vous porter secours.

Après un baise-main un peu cavalier, le drôle gagna prestement le seuil, semble-t-il requinqué.
Tout en attendant Soghann, il tendit l'oreille aux bavardages des passants.

"... tempête de sable. Quel ennui, obligé de rester claquemuré chez-soi pendant peut-être plusieurs jours... Toutes les activités vont être complètement paralysées : une fois qu'ils auront fermé les portes, il ne restera plus qu'à rentrer chez-soi et mettre tout à l'abri. C'est un gros manque-à-gagner..."

Syld leva le nez vers le ciel limpide, puis attrapa au vol une jeune fille chargée de lourds paniers. Un sourire, et la méfiance de la demoiselle s'envola aussitôt.


- Oh, vous ne saviez pas ? Des marchands du sud ont annoncé l'arrivée prochaine d'une tempête de sable d'ici deux ou trois jours. Lorsqu'elle sera en vue, on fermera les grandes portes.

La fille haussa les épaules.

- Cela ne protège pas beaucoup plus la cité, mais bon, cela sert surtout à empêcher les voyageurs imprudents de quitter la ville pour aller périr dans la tempête. Nul ne peut prédire combien de temps cela durera : des jours, des heures... Le plus difficile est de ne pas succomber à l'ennui quand on est enfermé chez-soi...

La demoiselle glissa un regard langoureux à ce bel inconnu si mal informé, l'air toute prête à tromper l'ennui en question avec un peu de compagnie. Mais Syld était trop la tête ailleurs pour y prêter garde et se contenta d'un "merci" qui tira une moue déçue à la jeune marchande.
Dès qu'elle se fut éloignée, ses paniers sur la hanche, le Shalos jeta un nouveau coup d'oeil vers le ciel serein.


- D'ici deux ou trois jours, hein... On ne va guère avoir le temps de finasser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen

avatar

Réputation : 693

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Dim 27 Juil 2008 - 13:54

Adweliwen regarda interloquée la vitesse a laquelle les deux Shalos terminèrent leur assiette. Elle prenait son temps mais finalement, vida la sienne peu de temps après eux. La cuisine fédorane avait quelque chose d'exotique qu'elle aimait bien.

A peine ses couverts posé, le dénommé Syld lui pris la main et tel un gentilhomme, lui demanda de faire attention a elle. La médiovienne n'avait pas l'habitude de ce genre d'attention, elle rougit légèrement.

Puis, le séducteur se leva et franchit le seuil de la taverne. Seule avec son compagnon, elle se demandait que faire


- Hum... je me demandais si... dans vos projets... vous aviez besoin de compétence de furtivité... ou encore de vol...

Une pause gênée

- C'est que je pourrais peut-être me rendre utile?

Une autre pause... et plus bas

- Et puis... je ne sais pas trop quoi faire

De nouveau plus bas.

- hum... alors? qu'en dites vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Dim 27 Juil 2008 - 14:14

Syld n'avait rien à envier à Soghann quand à la vitesse à laquelle il pouvait terminer une assiette. Il regarda sans un mot le chenapan faire ses adieux à la voleuse, tout en réfléchissant à ce qu'ils allaient faire une fois dehors. non sans être parvenu à faire rougir la demoiselle, Syld s'éclipsa, le laissant seul avec la jeune femme... Qui aspirait visiblement à se rendre utile.

Alors qu'elle se proposait pour les aider dans leur tache dont elle n'avait pas l'air de deviner la véritable nature, Soghann la toisait d'un regard pétillant de malice.


- Hélas, mademoiselle, si votre rencontre fut fort appréciable, autant pour nos yeux que pour nos estomac, je dois décliner l'offre. Le travail auquel nous aspirons requiert une autre forme de délicatesse que celle dont vous savez certainement faire preuve avec vos si jolies mains...

Mains qui frémirent, effleurées par le cuir des gants de l'assassin, qui arborait un sourire franc.

- Fedoran ne manque pas de loisirs, vous devriez trouver à vous occuper... Si vous faites attention aux hommes qui décident de vous suivre, évidemment.

Un clin d'oeil malicieux plus tard, l'assassin était levé et visiblement sur le point de partir.

- Au plaisir de sauver de nouveau vos délicieux appâts...

Et ce fut tout. Elle n'avait pas eu le temps de réagir qu'il était déjà dehors, avisant le ciel que toisait Syld avec une moue dubitative.

- Deux ou trois jours ?

L'assassin lança un regard par dessus son épaule et se mit à marcher vers le centre de la cité, s'éloignant des remparts et s'assurant que personne ne les filait depuis la taverne. Son pas était vigoureux, ses longues jambes ravie d'avoir de l'exercice après toute une nuit nouée sous un tabouret de comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce

avatar

Réputation : 800
Age : 25
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Jeu 10 Jan 2013 - 20:15

Arrivée devant les lieux, la coursière resta quelques instants plantée devant l'entrée, comme soudainement intimidée par ce qu'elle allait faire.

« Et dire que j'ai toujours dit à papa que je ne viendrais jamais dans ce genre d'endroit ! »
Presque timidement, Taymir la Douce poussa la lourde porte de l'établissement. Contrairement à ce qu'elle s'attendait à voir, il y avait peu de monde. Le Tavernier des Trois Haches ne parut pas la remarquer. Remarque, tant mieux fillette ! Se disait-elle en se faufilant à l'intérieur comme une petite souris. Embrassant la salle du regard, l'Ilymis fit quelques pas, ne trouvant pas le fameux « client » que Dame Tilla lui avait demandé de servir.

« Roux, petit bouc, yeux bleus... Où est-il, barbebouc... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Adweliwen

avatar

Réputation : 693

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Jan 2013 - 15:18

Adwel n'avais même pas vu la porte s'ouvrir. Enfin, ses yeux l'avaient vu, ainsi que l'entrée d'une Ilymis, mais son regard et ses pensées étaient loin... si loin... Dans un passé, des souvenir qu'elle doutait même lui appartenir.

Elle tenait sa fourchette dans la main et jouait sans s'en apercevoir avec deux petits pois.


- Ce n'est pas bien de jouer avec la nourriture.

La voix de sa compagne de route la fit sursauter
- Mais, répondit-elle vous vous amusez bien avec le moindre truc qui pendouille...

Elle s'arrêta, rougissant de ce qu'elle avait dit.
- Passons... pourquoi n'enlevez-vous pas cette capuche d'abord?
- J'ai mes raisons que je n'ai pas envie d'exposer.
- très bien, très bien...

Et le silence revint entre elles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara

avatar

Réputation : 1268
Age : 35
Localisation : Mazamet

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Jan 2013 - 18:04

Une fois entrées, Kyara les mena à une table et commanda de quoi se rafraichir et grignoter un peu.

- Tu penses qu'on peut trouver un luthier qui fait les instruments à cordes ? Sinon... on peut toujours faire un tour coté boutiques de vêtements et bijoux ! Et après bin... Tout va dépendre de ce qu'on trouve au final. Ensuite... Tu penses qu'ils font des chambres ici ? Sinon on peut toujours voir à aller chez toi mais tu m'as dit tout à l'heure que tu avais prêté ta maison...

Kyara ne savait pas trop quoi proposer, mais son épaule commençait à la tirailler, elle fit la moue ne sachant pas trop quoi faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Taymir La Douce

avatar

Réputation : 800
Age : 25
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Jan 2013 - 18:22

Furetant un peu parmi les tablées de la Taverne et le col de son manteau brun baissé au maximum, Taymir cherchait depuis déjà plusieurs minutes le fameux rouquin qu'elle devait rencontrer. Enfin rouquin, rouquin, il y en avait des tonnes à Fédoran, c'était une dure vérité à laquelle la guérisseuse avait dû se faire durant ses livraisons de matériel. Ici on pouvait aussi trouver aussi des blonds, la laissant moins seule que si elle avait dû se rendre à Shalanos. Là c'était le territoire des chevelures corbeau. Enfin ma fille, se dit-elle en croisant les bras sur son ventre l'air profondément ennuyé, là apparemment, pas de trace du client désigné. D'abord sagement postée devant la lourde porte de bois de l'établissement, la jeune femme finit par se jucher, dépitée, sur une des grandes chaises devant le comptoir. Jouant nerveusement avec une miette de pain, Taymir leva les yeux au ciel.

« Par le Créateur, pourquoi on ne fait jamais plaisir au coursier en arrivant à l'heure ? Se plaignit-elle, sa figure en cœur soudainement bougonne.
- Fillette, je t'ai dit qu'il allait probablement arriver en retard. Il vient tous les jours, pourquoi pas aujourd'hui ? La serveuse regardait depuis le début le manège de l'Ilymis.
- Tout ça pour une pommade. Ca doit faire des siècles que je suis ici...
- Dis-toi que quand tu voudras épouser un homme, ça risquera de durer encore plus longtemps ! Va t'asseoir, je t'apporte une tisane, petiote. »

D'accoutumée, elle aurait bien dit gentiment qu'elle tait une adulte majeure et habituée aux excès, bien que ce soit un mensonge, mais là, la coursière n'avait qu'une idée en tête : Livrer sa pommade, encaisser l'argent et repartir travailler. Sautant agilement de sa chaise, elle vint s'asseoir à quelques mètres des dernières arrivantes.
Tiens... C'est rare de voir autant de femmes ici ? Pensa l'Ilymis en voyant les chevelures sombres. Et en l'occurrence inconnues. Une fois installée, la jeune femme prit son temps, plissant légèrement les yeux, aussi discrète qu'une enfant, pour détailler ces curieuses figures.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   Ven 11 Jan 2013 - 19:28

- Oui et je n'ai pas demandé pour combien de temps. Ceux à qui je l'ai prêtée sont un petit couple et ils avaient l'air assez en colère. J'espère qu'ils ne casseront pas mes affaires. Et qu'ils se réconcilieront, je n'aime pas les disputes.
Oh, tu as mal ? Fais moi voir ça. Tourne toi. Tu peux enlever ton violon ? Je verrai mieux. Merci.

Kenya fit glisser la courte manche de la violoniste de façon à dénuder son épaule, frotta ses mains l'une contre l'autre, puis les posa sur les muscles raidis et commença à les pétrir.

- Si jamais ça te fait mal dis le moi, surtout.

Les doigts palpaient, caressaient, faisaient pression sur des points bien précis. Kenya n'avait pas menti, elle s'y connaissait vraiment.

A un moment elle accrocha le regard bleu d'un blondinette assise non loin. Depuis combien de temps les regardait-elle ?


- Nous avons du public on dirait. Excuse moi, je n'aurais pas dû commencer ça ici ... lui murmura-t-elle à l'oreille.

Son souffle tiède chatouilla la cou de la shalos. Sa compagne remonta doucement la manche de la musicienne et regarda l'inconnue avec amusement.


- 3 zoris le massage de l'épaule, 10 pour le dos. Ca vous dit mademoiselle ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Taverne des Trois Haches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Taverne des Trois Haches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» SUMMER STAR: Un brin de bravoure pour trois grains de folie.
» Les Trois Caballeros
» Pépin trois pommes courageux chevalier.
» Ecran bleu
» Emplois au recensement 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: