Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Rues de Medievir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Kyara

avatar

Réputation : 1268
Age : 36
Localisation : Mazamet

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Sam 7 Mai 2011 - 19:41

- J'aime pas la pluie !

Kyara était entrée en mode grognon. Elle était fatiguée, elle se sentait bizarre et surtout il fallait qu'elle réfléchisse à propos de Shadow et de ce que la reine leur avait dit concernant Shalanos... Coupée de Shalanos... Coupée de Senryl en faite...

*Maitre... *

Shadow regardait la jeune femme, on pouvait presque lire en elle comme dans un livre ouvert, se disait-il, à moins que ce ne soit à cause du lien qui les unissait, Kyara, Senryl et lui ?

- Dame Adweliwen, je pense que la pluie ne va pas cesser avant un moment, le mieux c'est d'aller chez vous le plus rapidement possible. J'ai cru remarqué que la pluie ne vous touchait pas ; certainement dû au nouveau pouvoir que la reine vous à accorder ; mais cela serait idiot que j'attrape un rhume juste après avoir retrouver un corps...

La violoniste acquiesça au propos de Shadow, même si elle était un peu ailleurs, elle rêvait littéralement d'un bain chaud, d'un repas et d'un peu de repos. Elle ne s'était jamais senti aussi fatiguée.
Les deux shalos attendirent donc le signal d'Adweliwen pour la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Ethylin

avatar

Réputation : 27
Age : 28

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 0:22

Un signal leur parvint en effet, mais ce n'était probablement pas celui auquel ils s'attendaient. En effet, plus fort que le bruit des gouttes s'abattant sur le pavé et les toits, un râle s'éleva à une vingtaine de mètres du groupe amassé sous le porche.
Ethylin avait l'air furieuse, empêtrée dans les rênes du cheval sur lequel elle s'efforçait de monter sans grand succès. La bête, dont le garrot était à niveau avec la tête de sa petite cavalière, ne bronchait pas tandis que, coup après coup, la rouquine mettait le pied à l'étrier et tentait de se lancer sur son dos. Ce qui n'était pas une mince affaire vu la taille de son ventre rebondi. Et cette pluie qui n'arrangeait rien...
La fédorienne arrêta de lutter, à bout de forces et le dos en miettes, au bout de quelques minutes, et dut se résoudre: elle n'y arriverait pas comme ça. Se passant une main sur le visage pour en chasser les gouttes insolentes, elle parcourut des yeux la rue où elle se trouvait à la recherche d'une aide. Elle croisa un bref instant le regard d'Adweliwen avant de baisser les yeux. Elle n'avait pas besoin d'aide. Et elle était pressée. Finalement, Ethylin repéra une caisse en bois qui ferait probablement l'affaire et se mit en devoir d'aller la chercher sans lâcher les rênes du canasson. Jusque là ça allait. Mais quand il fallut la ramener au centre, la jeune femme laissa échapper un soupir. Elle n'était même pas capable de ramasser une bête caisse. A vrai dire, elle n'était même plus en mesure de voir ses pieds depuis un moment. Ca la mettait hors d'elle. Pas autant que le fait d'avoir dû troquer ses tenues de voyage pour des robes, pas pratiques, mais quand même beaucoup.
Furieuse contre elle-même, contre sa monture si inatteignable, contre ces gens qui étaient là pour la voir s'énerver, Ethylin finit par se mettre en route à pieds, à grands pas énervés. Avant de se rendre compte qu'elle était même trop fatiguée pour ça. Dans un mouvement rageur, la rouquine finit pas s'asseoir sur sa caisse, sous la pluie, et prendre son visage entre ses mains pour y crier tout son saoul discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn&Sek

avatar

Réputation : 515
Age : 33

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 0:45

Lorsque les levitis franchirent la porte du palais, le premier réflexe de Sek fût de chercher leurs compagnons du regard...
Personne.
Les yeux tout neufs de Lynn ne manquèrent pas l'expression déconfite de son frère.


L: - Oups, on dirait qu'elle est partie sans toi hein? son sourire s'étirait d'une oreille à l'autre.

S: - Je ne vois pas de quoi tu veux parler. Rhâ, et cette saleté de pluie, c'est le bouquet!

L: - Mais oui, mais oui. Tu es si mignon quand tu boudes.

S: - Je ne boude pas!

L: - Tu as vu Eyrol - elle tourna la tête vers le petit animal posé sur son épaule - tonton Sek fait du boudin à cause d'une fille!

S: - Arrête, c'est pas drôle!

Tout à leurs chamailleries fraternelles, les jumeaux s'étaient mis en route sans prêter la moindre attention à ce qui se passait autour. Aussi passèrent-ils sans les voir devant Adwel, Kyara et Shadow. Si le phéazarix ne s'était pas soudain agité pour les prévenir, ils auraient probablement heurté l'inconnue assise sur une caisse en plein milieu du passage. Prévenus à temps, ils s'arrêtèrent avant l'accident.

S: - Heuuuu... mademoiselle? Tout va bien?

L: - Frérot, tu viens de gagner le prix de la question la plus stupide jamais posée.

S: - Peut-être, mais ce n'est pas à toi que je la posais.

L: - Et tu attends quoi pour proposer ton aide?

S: - Que tu me laisses parler en paix, par exemple?

L: - Oh, bien, d'accord, débrouille-toi tout seul comme un grand, je te regarde. Je ne dis plus rien. Je serai muette comme une tombe. Allez, vas-y.

Le levitis soupira avant de se lancer, d'une voix qui se voulait assurée et ferme.

S: - Un coup de main mademoiselle?

Lynn pouffa.

L: - Magnifique, vraiment, très viril...

Sek se contenta de fusiller sa sœur du regard sans répliquer, attendant une éventuelle réponse de la jeune femme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethylin

avatar

Réputation : 27
Age : 28

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 1:44

Ethylin releva lentement la tête vers la voix qui semblait s'adresser à elle et cligna des yeux pour en chasser la pluie. Elle soupira et se releva fermement, même s'il était évident que c'était douloureux.

-Non. Merci. Tout va très bien.

Elle parlait à la selle de sa monture, sur laquelle elle tenta une nouvelle fois de monter sans succès. Elle faillit même faire connaissance avec le sol de Medievir et se rattrapa au dernier moment. La rouquine soupira.

-Bon... On va y aller à pieds, hein?

Il était dur de dire si elle s'adressait à Sek, à son cheval ou à elle-même puisqu'elle ne regardait personne dans les yeux, mais après un soupir las, elle daigna poser ses yeux sur les jumeaux. Des yeux éteints, fatigués mais trop fiers pour laisser quelqu'un le lui dire.

-Vous ne sauriez pas où je peux trouver une auberge, par hasard? Pas forcément du luxe, juste de quoi dormir un peu, manger un bout et faire brouter ma bête?

Ethylin se massa le bas du dos en fermant les yeux, contente de sentir ses muscles relâcher un peu de pression sous ses doigts. Elle n'en avait plus pour très longtemps, un mois peut-être. Et après? Elle n'osait même pas y penser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resh

avatar

Réputation : 126

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 9:47

Resh aussi s'était assis dans la rue, sous l'abri incertain d'un rebord de toit en protection de la pluie. Maintenant qu'il était dehors, qu'il était tout seul, il devait faire quelque chose si il voulait survivre. Il avait déjà trop vu de personne comme vide a force de laisser aller.

Ces derniers mois, il s'était encore muscler à force d'entrainement, mais c'était la malnutrition qui avait fait fondre ses graisse. Il avait faim. C’était désormais un état constant. Mais il n'avait pas d'argent. Si seulement il était rester chez sa maman. Il s’inquiétait pour elle, et s'en voulait de l'avoir laisser seule dans sa petite maison pour suivre Jolie. D'ailleurs que devenait Jolie ?

Soudain alors qu'il regarder le sol, il y vit briller quelque chose. Un zoris. Il se leva brusquement et se dépêcha d'aller le ramasser. Il regarda à droite, puis à gauche. Personne. Pouvait il le garder ? Que pourrait il avoir comme nourriture avec cet argent.

Il rêva aux bonnes pomme de terre, aux poulets grillés, aux cochons rôtis, et au délicieux nectar des chopes de bière qu'il allait pouvoir s'offrir. D’ailleurs il devait pas tout manger ce soir. Il tenta de casser la pièce en deux, sans succès. Il devait économiser. Mais avant, il devait mériter cette pièce que lui avait offert l'homme qui fait briller le soleil. Bien qu'il ne savait pas si, avec tous ces nuages et toute cette pluie, il pouvait voir Resh. Il se mit en route a la recherche de quelqu'un à aider.

Il ne tarda pas à trouver une grosse dame peinant à monter sur son cheval. Pensant avoir trouver la bonne action qui lui permettrais de pouvoir aller se repaitre, il s'approcha. Mais il fut devancer par deux gamins. Ils semblaient beaucoup parler mais Resh ne pouvait lire que les courts refus de la grosse dame qui semblait ne pas aimer qu'on la dérange. Resh chercha une autre bonne action. Mais il n'y en avait pas. Et bien que la demoiselle disait qu'elle pourrait marcher, elle semblait bien fatigué et le gamin devait être trop fragile pour porter la grosse dame.

Resh s'approcha donc quand même du groupe. Il tenta de ne pas se faire menaçant malgré ses deux mètres, ses muscles imposants, son air mal entretenu et ses vêtements simples et trempé. De plus ses récentes aventure le vieillissait. Il semblait presque quarante ans alors qu'il n'en avait pas trente. Ainsi, il s'inclina bien bas devant chaque personne, en leur faisant le signe "bonjour". Puis il se tourna vers la grosse dame. Il stoppa net devant son allure. Elle n'était pas grosse mais plutôt grosse d'un bébé. C'était une maman. Se reprenant, il joignit ses mains et se prépara à lui faire la courte échelle en partant du plus bas possible pour qu'elle n'ai que peu d'effort à fournir. Il avait décidé de prendre encore plus de précaution vu son état.


[hrp]Lien : Bonjour[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethylin

avatar

Réputation : 27
Age : 28

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 18:23

Ethylin regarda l'arrivée de l'inconnu d'un oeil surpris. Pas un mot, rien, juste une proposition d'aide. Ca changeait. La rouquine inspecta de haut en bas cette silhouette penchée qui lui offrait une courte échelle d'un air d'abord furieux qu'encore quelqu'un s'imagine qu'elle était faible. Mais ses traits s'adoucirent à mesure qu'elle remarquait ses joues maigres, ses vêtements défraichis et son allure hagarde. Et ce silence... Ce n'était pas désagréable. Et puis elle devait admettre que chevaucher était bien moins fatiguant que marcher. Alors elle remit les rênes autour du cou de son cheval et mit un pied timide à l'étrier, tendant l'autre à Resh pour qu'il la hisse doucement en selle. Une fois montée, il lui fallut comme toujours depuis quelques mois le temps d'ajuster sa position. Elle soupira d'aise lorsque son dos se relâcha légèrement. C'était toujours ça de pris. Et puis enfin, elle porta son regard sur son sauveur muet et lui accorda un petit sourire.

-Merci...

Elle ne savait pas quoi dire d'autre. Mais cet homme avait l'air d'avoir autant besoin d'aide qu'elle n'en avait eu, et c'était probablement à elle de lui rendre la pareille, histoire d'être quitte. Ethylin se râcla la gorge tandis qu'elle reprenait son rôle de femme invulnérable, chose beaucoup plus simple du haut d'un cheval, puis reporta son attention sur les jumeaux dont elle avait refusé l'aide et se sentit ingrate, d'un coup. Mais après tout, elle était enceinte, elle avait droit aux incohérences.

-Dites... Je dois quelque chose à monsieur... Euh... à Resh: C'est quoi votre nom, monsieur? à Lynn et Sek: ... A cette homme. Si vous m'amenez à l'auberge la plus proche, je vous devrai quelque chose aussi. Ca marche? Je tourne dans la ville depuis tard cette nuit.

Ethylin n'était pas une femme douée pour les relations sociales. Enfin, certaines plus que d'autres. Et rencontrer des gens n'était pas son point fort. Parler d'elle non plus. Au moins, elle était calmée, l'envie de pleurer et insulter le monde entier s'étant envolée avec l'arrivée de l'homme. Et puis elle était assise, ça arrangeait l'humeur. Par contre, il pleuvait toujours et la rouquine commençait vraiment à être trempée. Pas l'idéal quand on porte du blanc, mais ça faisait un moment que plus personne ne regardait au delà de son nombril, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn&Sek

avatar

Réputation : 515
Age : 33

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 21:27

Lorsque l'inconnue se leva, Lynn écarquilla les yeux. Elle était enceinte! Enceinte, toute seule sous la pluie!

L: - Une auberge!? Vous pensez aller dans une quelconque auberge dans votre état!? Non, non, non, on doit pouvoir vous loger beaucoup mieux que ça!

Son jumeau quant à lui dévisageait l'homme qui venait d'intervenir sans dire un mot. Il était grand, il avait l'air fort, mais... L'expression de son visage et la lueur dans ses yeux étaient étranges. Et il faisait de drôles de gestes. Sek s'apprêtait à tenter de communiquer lorsqu'il reçut un coup de coude dans les côtes.

S: - Hey, ça ne va pas non?

L: - Écoute donc ce que je te dis! On peut l'emmener au cottage, non?

S: - Beeen, c'est que ce n'est pas chez nous, il faudrait demander à Adwel avant.

L: - Je suis sûr qu'elle serait d'accord. De toute façon on doit y aller, nos affaires sont là-bas.

Le levitis haussa les épaules. Inutile de chercher à raisonner sa sœur, elle n'en ferait qu'à sa tête.

S: - Si tu veux, si tu veux... Mais dans ce cas on l'emmène aussi. - Il désignait du pouce le drôle de personnage. - Il a l'air d'avoir faim.

L: - Mais... c'est un homme!

S: - Et?

L: - Hum... - après tout, ça ressemblait à du donnant-donnant - d'accord, mais il ne pourra pas rester.

S: - Oui, oui, on verra.

L: - Mademoiselle, nous logeons pour l'instant dans le cottage d'une amie, pas très loin. Il y a de la place et vous pourrez vous y reposer à votre aise, sans avoir à puiser dans vos ressources. Ça vous dit?

Ignorant si le muet pouvait comprendre ce qu'il disait, Sek de son côté fit le geste de manger quelque chose, puis désigna leur groupe et enfin indiqua une direction, avant de lever un sourcil d'un air interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resh

avatar

Réputation : 126

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 22:06

Resh essayait de suivre les conversations mais c'était compliqué. Ils étaient beaucoup. Ils parlaient beaucoup.

Il comprit que la demoiselle voulait aller manger d'un coté, et que les deux gamins les invitaient à aller manger à un autre endroit. Resh sortit sa pièce, et la regarda fixement. Il hésita à inviter à son tour toute la compagnie à manger, mais si il la donnait pour inviter tout le monde, il n'en aurait plus pour le lendemain. Alors il se tut. Et se promit de remercier son dieu et ses hôtes comme il le fallait. Il faudrait réfléchir à une bonne action.

Il lança à la maman un regard interrogateur, et saisit les rênes de la bestiole. Il allait aller là où cette dame blanche toute mouillée irait. Il lui semblait que ça ne manquerait pas de bonne action sur cette route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara

avatar

Réputation : 1268
Age : 36
Localisation : Mazamet

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 22:46

Le "couple" suivit Lynn et Sek des yeux, qui venaient de leurs passer devant sans les voir. Pour tomber sur une scène quelque peu insolite. Malgré la pluie Kyara entendit les jumeaux parler du "Cottage".

Et la pluie qui ne cessait pas !! Kyara soupira :


- Adwel, ça te gène si on va se reposer au Cottage ? J'ai besoin d'un bain et de me reposer, la shalos parlait d'une voix lasse.

Sans attendre de réponse elle se dirigea vers le groupe :


- Bonjour ! C'est mal de passer devant les gens alors qu'ils vous attendent !

Il n'y avait rien d'agressif envers Lynn et Sek elle était trop fatiguée pour ça de toute façon. Elle regarda les deux inconnus, eux aussi avait besoin de se reposer et de se nourrir

*et d'un bon bain aussi...*

Kyara ne savait pas d'où venait l'homme, mais au vu de la chevelure, la femme était fédorienne et elle était enceinte !


- Je viens avec vous au Cottage, j'en ai ma claque là ! Et nous ferons les présentations au sec !

Sans vraiment, attendre de réponse de qui que se soit, la shalos, qui commençait à ressembler à un chien mouillé avec ses cheveux trempés, prit la direction de la villa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Adweliwen

avatar

Réputation : 693

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Ven 13 Mai 2011 - 23:27

Adwel était comme pétrifiée. La voix de Shadow résonnait encore dans sa tête... Elle n'était pas trempée... Mais... Pourquoi? La voleuse fit un pas sous la pluie. Les gouttes tombaient bien sur elle mais ne la mouillaient pas? non, pire... les gouttes ne coulaient pas... Où? Comment? Qu'est ce que la Reine lui avait fait? Pourquoi? et que devenait elle? un... monstre?

Citation :
...se reposer au Cottage

- Cott...age?

Les deux Shalos passèrent devant elle et se plantèrent devant des nouveaux venus mais aussi Lynn et Sek. La voleuse cligna des yeux et fronça les sourcils... Elle avait visiblement raté une scène de la pièce de théâtre... Elle se dirigea alors aussi devant la femme enceinte sur un cheval et son... valet? Compagnon? Homme? peu-importait...

- Oh! mais... A cheval? c'est... dangereux! Nous ne sommes vraiment pas loin du Cottage, allons-y!

Elle se tourna vers l'homme massif

- Suivez moi, je vais vous conduire!

Puis elle fit a Shadow

- Rattrape la, elle se trompe de route!

Puis la voleuse pris la direction réelle du Cottage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn&Sek

avatar

Réputation : 515
Age : 33

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Dim 5 Juin 2011 - 18:23

Alors qu'ils avaient les premiers fait la proposition, Lynn et Sek se retrouvèrent très vite à l'arrière du groupe. Ils pressèrent le pas pour ne pas se laisser distancer... Et heurtèrent quelque chose d'invisible.

L: - Hey, mais qu'est-ce que c'est que ça !?

S: - J'en sais rien moi !

L: - Zut on va les perdre ! J'appelle, essaie de prendre un autre chemin !

La jeune femme s'égosilla sans succès. Apparemment, les autres ne pouvaient les entendre. Son frère n'eut pas plus de réussite: une sorte de mur les isolait complètement du monde extérieur.

L: - Par les vents! Qui est-ce qui nous joue ce sale tour ? Laissez-nous sortir de là ! Je déteste être enfermée !

Lynn se mit à lancer de violents sorts dans la barrière tandis que Sek s'était assis pour sonder et réfléchir. La levitis se calma lorsqu'il s'avéra que ses attaques n'avaient aucun effet notable.

L: - Bon alors, il se passe quoi ?

S: - On est coincé.

L: - Quelle perspicacité, je suis impressionnée ! Tu n'aurais pas quelque chose de plus utile, genre qui puisse nous tirer de là ?

S: - Non, tout ce que je sais, c'est ce que ce truc n'est pas: un sort normal. Il y a de l'elixia, et en même temps autre chose, que je n'ai jamais rencontré, et qui résiste à toutes mes tentatives de contre. On est bel et bien piégé. Et il semble qu'on soit à la fois invisibles et inaudibles pour le monde extérieur. C'est plus fort que toutes mes illusions. Tiens, regarde ce groupe de gens qui approche... Un... Deux... Trois ! Tu as vu, il ont instinctivement fait un crochet pour éviter la zone où nous nous trouvons sans même s'en rendre compte.

L: - On peut faire quoi alors ?

Sek soupira.

S: - Attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lingwiloke

avatar

Réputation : 110
Age : 33

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Lun 6 Juin 2011 - 15:38

Les jumeaux tuaient le temps à leur façon. Sek restait assis, inactif en apparence, bien qu'il sondât sans relâche leur prison à la recherche d'une faille dans le sortilège. Lynn quant à elle détestait rester immobile. Elle tournait en rond, s'arrêtant parfois pour caresser Eyrol ou pour balancer des coups de pieds rageurs dans la paroi invisible.
Au bout d'une heure, deux peut-être, une voix grave, masculine, s'adressa aux levitis. Elle semblait s'insinuer directement dans leur esprit sans passer par leurs oreilles, ce qui aurait eut de quoi surprendre quelqu'un qui n'aurait pas eu, comme eux, une longue expérience des choses ayant trait à la magie.


- J'espère ne pas vous avoir trop fait attendre. Je suis désolé de recourir à des méthodes aussi peu élégantes, mais il fallait que vous compreniez bien que vous êtes complètement à ma merci.

L: - Et à quel nouvel enquiquineur avons-nous l'honneur de parler ?

L'entité rit.

- Je vois qu'il en faut plus pour vous effrayer mademoiselle, vous êtes courageuse... À moins que vous ne soyez qu'une inconsciente. Mon identité importe peu. Sachez que vous avez mis le nez, volontairement ou non, dans des choses qui vous dépassent, si vous voyez de quoi je veux parler...

S: - Heu... pas vraiment en fait.

Le ton de la voix se fit légèrement incrédule.

- Vous voulez dire que vous n'avez pas la moindre idée de la raison pour laquelle vous pourriez vous retrouver dans cette déplaisante situation ?

S: - C'est que voyez-vous, il y a pas mal de possibilités. Cette histoire de Harpe...

L: - Le truc avec la secte...

S: - Les mercenaires qui nous collent aux basques...

L: - L'histoire de la Lun sadique...

S: - Les objets magiques divers et variés qu'on a volés, puis revendus ou détruits...

L: - Et les propriétaires, mages ou non, qui n'ont pas forcément survécu à l'opération...

S: - Même notre naissance, si on va par là, qui est tout sauf naturelle quand on y pense...

L: - Si vous voulez jouer aux devinettes, il va vraiment nous falloir plus d'indices. Soit dit en passant, je suis très mauvaise à ce jeu et la patience n'est pas du tout mon fort.

Si le propriétaire de la voix avait été présent, on l'aurait surement vu se passer la main sur la figure en affichant un air dépité.

- D'accord, d'accord, vous êtes donc du genre à chercher les ennuis dans tous les coins... Rendez vous à Levitas, je vous contacterai une fois là-bas et je vous expliquerai, ce sera plus simple.

L: - Ben voyons ! Tu crois qu'on va faire tes quatre volonté comme ça ? On y gagne quoi ?

- "On y gagne quoi" !? Vous vous moquez de moi ?

S: - Ben non. On a pas particulièrement envie de pointer le bout de notre nez à Levitas pour le moment, mais on pourrait se motiver si on avait une bonne raison.

On pouvait maintenant sentir clairement l'irritation derrière chaque mot prononcé par la voix.

- Vous y gagnez que je ne vous laisse pas croupir ici jusqu'à ce que vous creviez de faim et de soif. Vous y gagnez le fait de ne pas être obligé de vous entre-dévorer pour survivre avec l'hypothétique espoir que je m'intéresse de nouveau à votre sort un de ces jours. Ça vous va comme gain ?

L: - Oh, on baisse d'un ton môssieur le désincarné ! T'as gagné, on va y aller dans ton trou moisi, mais une fois là-bas, t'as intérêt à venir nous causer en face à face, vu ? Et si ce que tu as à nous dire nous plaît pas, je te transforme en pâtée !

- Marché conclu. Maintenant...

S: - Heu, ça vous embête si on va se reposer un peu avant de se mettre en route ? C'est qu'on a eu une nuit un peu agitée...

- Si vous voulez. De toute façon j'ai les moyens de savoir où vous vous trouvez à tout moment. Et si je ne vous vois pas vous mettre en route assez vite...

L: - Oui, oui, on a compris, tu es tout-puissant et tu nous feras bobo. Tu nous lâches là?

Seul le silence répondit à cette dernière remarque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn&Sek

avatar

Réputation : 515
Age : 33

MessageSujet: Re: Rues de Medievir   Lun 6 Juin 2011 - 17:22

Lynn, le nez en l'air, attendait une réponse qui ne venait pas.

L: - Hey ho ? - à Sek - Tu crois qu'il est parti ?

S: - Ça m'en a tout l'air. Je pense qu'on l'a un peu énervé.

La levitis fit quelque pas... et ne rencontra pas de résistance.

L: - Bon, on est enfin libres au moins. Mais dans quoi est-ce qu'on nous a encore fourré ? Et qu'est-ce qu'on a bien pu faire pour mériter ça ?

S: - Beeen, techniquement on a dû le mériter au bas mot une vingtaine de f...

L: - Écrase tu veux. Allez, retrouvons les autres.

C'est donc un Sek résigné et une Lynn sur les nerfs (ce qui ne la changeait pas vraiment) qui partirent d'un pas vif en direction du Cottage...


Dernière édition par Lynn&Sek le Lun 6 Juin 2011 - 17:25, édité 1 fois (Raison : linkage)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rues de Medievir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rues de Medievir
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» noms des rues
» Plus de routes après MAJ
» Listing des rues
» Mon GPS ne trouve les N° de rues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Medievir-
Sauter vers: