Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Palais de Kirin le Volcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Dim 27 Juil 2008 - 14:58

Tout en marchant d'un pas vif pour se maintenir à hauteur de son compère, Syld avait plongé les mains dans ses poches, pour ensuite les ressortir gantées.
Le coquin n'avait d'ailleurs ôté ces gants que le temps du repas, et si les malheureux qu'il avait préalablement envoyés au tapis avaient eu l'impression d'être frappés par des poings de métal, il y avait une excellente raison à cela : le fourbe avait gardé ses griffes sous ses gants, faisant juste attention à n'utiliser que ses poings fermés pour ne pas trouer par inadvertance une de ces baudruches alcoolisées.

Tiraillant sur le cuir qui cachait ses armes favorites, le Shalos plissa l'oeil dans le soleil et promena ledit oeil sur les façades qui bordaient la rue, ou plutôt la large avenue qu'ils arpentaient à présent.
Il n'avait nul besoin de consulter Soghann pour savoir ce qu'il avait en tête : le temps manquait pour faire les choses "en douceur". Ne restaient plus que deux options valables : aller directement à la rencontre de Kirin, dans sa demeure, ou bien attendre qu'il sorte pour passer à l'offensive. Dans tous les cas, l'ouvrage n'allait pas être de tout repos...


- Ah, je crois qu'on y est...

En effet, parmi les belles demeures qui s'étageaient dans la cité, celle qui siégeait à l'extrémité de cette rue était une des plus imposantes. Le propriétaire ne pouvait être qu'un des notables de la ville.
Et, parmi les belles demeures qui s'étageaient dans la cité, celle-ci était sans doute la plus solidement gardée...

Tout en s'appuyant à l'angle d'un mur, hors de vue des gardes de la porte, Syld indiqua l'opulente demeure et ses gardiens d'un signe de tête avec un soupir contenu :

- Si c'est bien là, j'ai bien peur qu'il ne nous faille attendre qu'il sorte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen



Réputation : 693

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Dim 27 Juil 2008 - 18:21

La Médiovienne fronça les sourcils... Ils n'avaient pas besoin d'elle... enfin... apparemment... Les Shalos étaient assez reconnus dans leur domaine... elle était sure qu'ils étaient sous contrat... ou quelque chose dans ce genre...

- Vous v'lez quelques chose d'autre?

La voix gentille du tavernier la tira de ses pensées...

- hum... non... Ou plutôt si! une outre d'eau. et une petite gourde d'eau aussi.
- De l'eau? ne me dites pas que vous v'lez sortir... le Sable vous engloutirait!
- Mais non, rassurez vous... j'ai juste le mal du pays...

L'aubergiste la regarda qui souriait, les yeux pétillants, puis haussa des épaules... On lui avait toujours dit que les gens du peuple de l'eau était aussi, voir plus, étranges que les Shalos. Il revint avec la demande de la jeune femme qui le rétribua grassement.

- Et r'v'nez quand vous voulez!

La jeune voleuse fit un signe de la main sans se retourner et sorti.

Tout Fedoran ne parlait que de la tempête qui approchait. Les tempêtes maritimes de Médiévir étaient attendues avec foi alors que ces fédoriens semblaient abattus par la nouvelle.

La jeune femme demanda a quelques marchands s'ils avez vu ou croisé deux Shalos... Rapidement, elle retrouva leur trace... vers les beaux quartiers. Adwel reconnu les deux silhouettes avant qu'ils ne s'éclipsent pour éviter d'être vus. Ils venaient de regarder une bâtisse solidement gardée.

La voleuse s'arrêta, dubitative... puis elle sourit... une belle maison... une belle répartition.

Souplement, elle réussi a monter sur les toits des bâtisses adjacentes a celle de la cible des Shalos par une petite ruelle vide de monde. Une fois en hauteur, elle sorti la petite gourde du tavernier et ce fut comme si elle disparu. Elle n'était repérable que par quelqu'un qui savait où elle était. Ce n'était pas son camouflage idéal, mais l'air était trop sec ici pour tenir une furtivité plus importante.

En s'approchant doucement, elle remarqua que les riches d'ici aimaient les fontaines au milieu d'une cours avec peu de verdure et beaucoup de plantes du désert moins gourmandes en eau... Elle sourit de plus belle. Que pouvait elle demander de plus?

Quelques gardes étaient a l'intérieur de ce carré de "jardin". quatre pour être exacts... assommé par la chaleur et par la mauvaise nouvelle.

Devant la porte d'entrée de ce jardin, deux gardes. Bien que très bien protégé habituellement, le point faible de la propriété était le jardin... en présence d'une médiovienne...

Alors que les shalos observaient l'entrée, rongeant leur frein... les deux fédoriens se retournèrent vers l'intérieur de la batisse... sans en ressortir...

Quelques secondes après leur disparition, une forme éthérée fit signe aux Shalos... Adwel avait baissé légèrement sa furtivité pour être reconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Dim 27 Juil 2008 - 19:21

Soghann acquiesça aux paroles de son compagnon, la mine grave et pensive. Le delai qu'il leur restait ne leur laissait pas le temps de faire dans la finesse : ils allaient devoir attaquer. Pas de front, parce qu'ils n'étaient pas des barbares, tout de même... Mais attendre l'occasion la plus favorable n'était plus un luxe qu'ils pouvaient se permettre. La tempête dont l'avait mis au courant Syld allait les bloquer en ville s'ils ne se dépêchaient pas, mais aurait l'avantage de bloquer d'éventuels poursuivants s'ils faisaient le travail rapidement.

Tout en réfléchissant à la situation, son œil perçut un mouvement sur le toît adjacent. Un camouflage de brigand, bien réalisé quoique visible quand son lanceur était en mouvement. Soghann haussa un sourcil, et poussa son compagnon du coude.


- On dirait que nous ne sommes pas les seuls sur le coup...

La silhouette disparu, puis se manifesta de nouveau à la porte du jardin. Il reconnût alors Adweliwen, la Médiovienne qui leur avait proposé son aide quelques minutes plus tôt. Soghann lâcha un petit rire :

- Dégourdie, cette gamine... C'est peut-être elle qu'on aurait du payer pour faire le boulot, non ?

La situation prit soudain un nouveau tour lorsqu'une seconde silhouette apparut en transparence derrière le camouflage. Un gourdin se dressa, et, un coup sec plus tard, la médiovienne gisait à terre, inconsciente. Sa furtivité disparut aussitôt, et un garde ricanant lui attrapa la jambe pour la tirer à l'intérieur et fermer la porte aussi sec.

L'assassin, qui avait assisté à toute la scène sans esquisser le moindre geste, croisa les bras sur sa poitrine et lança un regard rieur vers Syld :


- Deux sauvetages en une journée, ça commence à faire beaucoup, non ? Peut-être devrait-on attendre la nuit, remarque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Dim 27 Juil 2008 - 19:34

- Mouais... je lui conseille de ne plus se laisser suivre par des types mal intentionnés, du coup c'est elle qui fonce droit vers les ennuis. Logique, quoi.

Syld lâcha un soupir un brin théâtral en secouant la tête.

- Franchement, des fois, les femmes...

Il s'ébouriffa les cheveux avec un énième soupir.

- J'aurais bien voté pour attendre la nuit, mais ils risquent de se rendre compte qu'il leur manque des gardes d'ici-là. D'ailleurs, on devrait rattraper celui qui l'a assommée avant qu'il ne prévienne toute la maisonnée.

Semble-t-il peu inquiet à cette idée, le Shalos se fendit d'un lumineux sourire.

- A moins que tu n'aies envie d'une difficulté supplémentaire, bien entendu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Dim 27 Juil 2008 - 20:09

Soghann se frotta le menton, d'un air penseur retrouvé.

- En effet, il y a des chances que se faire houspiller par un patron qui vient d'échapper à une tentative d'infiltration motive les gardes au moins pour quelques jours. Autant ne pas attendre jusque là... Surtout que la jeune femme ne doit pas trop avoir goûté de la violence dans sa jeunesse, si j'en crois son histoire : elle risque de les prévenir de notre arrivée s'ils utilisent des méthodes d'interrogatoire musclées. Bref, tu as raison.

D'un geste vif, il remit en place le tissu qui servait à camoufler son visage, ne laissant que ses yeux visibles. D'un air déterminé, il traversa la rue et s'adossa au mur du jardin qu'il examina, l'air de rien. Il s'agissait d'un beau morceau d'architecture, comme toute le bâtiment, en fait. De beaux bloc de pierre massif taillés de façon artistique, emboité les uns sur les autres comme un jeu de construction pour géants. Quand au portail, il n'était pas envisageable de l'escalader, étant donné les décorations certainement bien aiguisées qui le coiffait. Aucune caisse, rien n'avait été laissé dans la rue pour faciliter une éventuelle escalade : Kirin devait bien payer pour maintenir la rue propre...

Un bruit de pas martial se fit entendre, et une patrouille de quatre casques rouges passa dans la rue, peut soucieuse d'être discrète. Sans doute étaient-ils payés, au contraire, pour montrer une présence rassurante aux habitants. Heureusement, la mise des assassins était suffisamment soignée pour qu'ils ne soient pas trop remarqués, surtout dans cette rue relativement fréquentée. Kirin devait aussi graisser quelques pattes pour que les casques rouges passent ici plus souvent qu'à leur tour.

Se rencognant dans l'ombre du mur, l'assassin fit appel aux ténèbres -faibles et rares, à cette heure de la journée- pour le camoufler, afin d'éviter d'être aussi visible qu'une mouche sur un mur blanc. Une dague à lame courte et assez large apparut dans la main de l'assassin, qui se retourna et exécuta un bond qui lui permit de planter sa dague du bout du bras entre deux moellons, à plus de deux mètres de hauteur. Après avoir posé sa deuxième main sur la poignée de la dague, il fit une traction brutale qui lui permit de poser les mains sur le faît du mur. Une seconde traction, et il se retrouvait accroupi en équilibre sur ledit mur, appréciant la situation d'un regard vif et précis. Immobile, les ténèbres l'avaient rendu proprement invisible.

Un seul garde était immobile, la tête plongée dans la fontaine indiquant une mort par noyade. Soghann secoua la tête avec dédain : ni discret ni rapide, pas professionnel du tout. Quatre autres gardes se frottaient la tête tout en discutant entre eux avec animation, visiblement contrarié de s'être fait surprendre comme des débutants et craignant la colère de leur maître. Deux derniers trainaient la Médiovienne par terre, peu désireux de lui épargner les quelques douloureux désagrément procurés par le gravier. Il avaient l'air de se demander ce qu'ils allaient faire de l'intruse : la livrer à Kirin, au risque d'être blâmés ? Lui cacher le fait qu'ils s'étaient fait avoir ? Ou simplement profiter du corps apétissant de l'intruse et de s'en débarrasser ensuite, ce qu'elle aurait bien mérité ?

[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Dim 27 Juil 2008 - 20:36

Vif comme une ombre, Syld avait à peine été moins rapide pour escalader la muraille. C'était un des exercices pour lesquels ses griffes se révélaient particulièrement pratiques. Pour pouvoir manier pareilles armes, il fallait avoir beaucoup de force dans les doigts : après tout, peu importait l'acier tout autour si les os et les tendons qui les faisaient se mouvoir cédaient sous la pression. Bref, il y avait peu de parois capables d'arrêter le Shalos.

Perché au faîte du mur, il ne mit pas longtemps à faire le tour de la situation et laissa fuser un petit rire presque silencieux (du moins, assez silencieux pour ne pas parvenir aux oreilles des gardes).


- Si j'étais un assassin amoral, je dirais que s'ils choisissaient de s'amuser un peu avec elle, cela constituerait une excellente diversion...

Il étudia les différents corps de bâtiments qui s'offraient à leurs regards et fit la moue : c'était un jeu d'enfant de passer de toit en toit... encore fallait-il savoir où aller.

- Ca serait quand même pratique si un de ces imbéciles de gardes avait assez de cran pour aller trouver son patron afin de l'avertir de l'intrusion. Il nous mènerait tout droit à Kirin. Et l'un de nous deux pourrait s'occuper des gardes qui sont là avant qu'ils ne s'occupent de cette ravissante idiote. Pour se charger du maître des lieux, je pense qu'il vaudrait mieux être deux. Donc un de nous réduit au silence ces gars, tandis que l'autre file le messager. On se retrouvera devant la porte de Kirin. Non ?

Syld se tendit, l'oeil fixé sur le groupe de gardes.

- Ah, on dirait qu'ils viennent de se décider ! L'un d'eux se dirige vers une des portes. Alors, qu'est-ce qu'on fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Dim 27 Juil 2008 - 22:46

Soghann en était arrivé aux mêmes conclusions que Syld, et répondit sur un ton qui ne demandait pas de réponse.

- On fait ce que tu dis. Tu es le plus discret, donc tu file le garde et tu trouve Kirin. Ne prends pas de risque et reviens me chercher. Je m'occupe des autres.

Tandis qu'il parlait, deux autres gardes allait se placer en faction devant la porte. L'alerte était passée mais ce n'était pas une raison d'oublier les procédures. Et puis, il fallait donner l'apparence de la normalité aux passants, pour qu'on ne puisse pas aller s'imaginer qu'on pouvait mettre en danger la sécurité du grand Kirin. Six, moins le messager, les deux plantons et le noyé, n'en restait que deux à surveiller la médiovienne. Qui n'avait pas l'air de vouloir se réveiller, semblait-il... Et les gardes avait l'air de compter en profiter.

Dédaignant leur compagnon mort, les hommes commencèrent à tripoter en ricanant le corps inanimé. Pendant ce temps, Soghann s'était laissé glisser le long du mur, atterrissant souplement dans l'herbe. Sortant doucement son épée de son fourreau huilé avec sa main droite, il fit apparaitre une dague dans sa main gauche. Avec une souplesse féline, il se déplaça à travers le jardin de manière à se mettre derrière les deux gardes, faisait bien attention à rester aussi silencieux qu'une... ombre.

Alors qu'il n'était plus qu'à un mètre des deux hommes, celui de gauche se retourna instinctivement... Mais à peine avait-il eu le temps d'ouvrir la bouche que le sabre de l'assassin lui forait la cage thoracique, tranchant poumons et cœur d'un même mouvement ascendant précis. Son compagnon, moins aux aguets, se retourna à son tour pour recevoir une dague dans la gorge, dague qui avait suivi un large mouvement courbe au bout du bras de l'assassin pour venir se ficher dans la trachée du Fédorien, empêchant l'air d'arriver à ses poumons et tranchant sa jugulaire.

Les deux cadavres s'écroulèrent sans un cri dans un ensemble parfait. Content de lui mais loin de s'endormir sur ses lauriers, Soghann retira ses lames des corps encore secoués de spasmes, les essuya sur leurs vêtements et les rangea. Avec entrain, il se mit en devoir de réveiller Adweliwen en lui assenant de petite gifles.


- Ce n'est plus l'heure de dormir, ma jolie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 1:20

Syld partit de son côté, foulant l'herbe avec la légèreté d'un souffle. Il se glissa sous l'arcade par laquelle était passé le garde visiblement chargé d'aller délivrer le rapport de l'intrusion à Kirin.
Le messager semblait peu pressé de voir comment son maître réagirait à la nouvelle : Kirin était connu pour avoir un mauvais caractère et, même après toutes ces années où le négoce avait remplacé la lutte, il valait mieux ne pas essuyer sa colère. Le garde ralentit encore le pas, entièrement absorbé par ses pensées et bien loin de se douter qu'il avait un "ange-gardien" qui le suivait comme son ombre.

En ces contrées brûlantes, il n'y avait guère de tentures derrière lesquelles se dissimuler en cas d'alerte, excepté quelque voiles translucides tendus devant les ouvertures et soulevés à la moindre brise. Syld gardait donc tous ses sens aux aguets, prêt à s'aplatir à un tournant de corridor où dans une quelconque embrasure au moindre signe inquiétant.

Par bonheur, le Shalos n'eut à déployer des trésors de furtivité qu'en traversant une vaste salle à colonnes sur laquelle débouchait semble-t-il un bon nombre de couloirs. Là, les serviteurs allaient et venaient d'un air affairé, se croisaient, les bras chargés d'objets divers.

Retenant sa respiration, Syld se faufila de pilier en pilier, glissant en silence sur le carrelage en prenant garde que les pans flottants de son ample manteau ne le trahissent pas.
Encore un escalier -par chance désert- et garde et assassin débouchèrent sur un couloir au bout duquel veillait une porte à double battant.
Le Shalos se rapprocha jusqu'à n'avoir plus qu'à tendre la main pour toucher son guide involontaire. Silencieux, le pied léger, léger, Syld suivit le garde jusqu'à la porte. L'homme hésita un instant, puis leva un bras pour toquer au battant...
Il n'acheva jamais son geste : une main se posa sur sa bouche, l'empêchant d'émettre un son, tandis qu'un bras mince mais non moins vigoureux l'immobilisait. Il eut juste le temps de s'étonner de sentir des battements de cœur parfaitement tranquilles et réguliers dans la poitrine contre laquelle il se trouvait plaqué, avant que la main qui lui enserrait le bas du visage comme un étau ne tire sèchement sur le côté. Un craquement, comme une branche qui se brise, et le corps du garde se fit flasque.
Pas de bruit, pas de tache de sang.
Ni vu ni connu.

Syld traîna le cadavre jusque dans une alcôve qu'il avait repérée au passage et, à peu près sûr que nul n'irait y mettre son nez avant que l'ouvrage ne soit achevé, fit demi-tour jusqu'à la première fenêtre. Penché par-dessus l'appui, il découvrit une magnifique vue plongeante sur la cour d'entrée. Une cour à présent tout à fait calme.
L'assassin enjamba le rebord de pierre et, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, sauta de toit en toit, puis de toit en cour. Il repéra Soghann et Adwel derrière une luxuriante plante exotique qui les dissimulait d'un éventuel observateur aux fenêtres alentours.

Syld se contenta d'un signe de tête affirmatif en réponse au bref coup d'oeil que lui lança son complice. Pas besoin de plus pour signifier qu'il avait mené sa mission à bien.


- Toujours pas revenue à elle ? Tu devrais lui verser un peu d'eau de la fontaine sur le nez... non pas que j'aie quelque chose contre les gifles, mais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen



Réputation : 693

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 13:19

Une douleur vive a la nuque et un trou noir....


Une éternité...


Ses sens et son esprit revinrent progressivement... Son cerveau était lourd et douloureux... Elle n'avait pourtant pas trop bu...

Les sons tout d'abord. L'eau de la fontaine... des claquements, comme des gifles...

Puis, le toucher... et cette association de cause a effet. C'était elle qu'on fraper.

Elle ouvrit les yeux brusquement et par réfexe, esquiva la dernière giffle avant de retomber sur le dos...

D'une voix roque, elle dit


- C'est bon... je crois... que c'est bon...

Une lueur étrange dansait dans ses yeux... comme de la haine ou de la colère... Elle s'en voulait... Elle s'était faite avoir comme une débutante... non, pire... comme une

- Idiote... si Esmir me voyait...

Elle frappa le sol d'un poing rageur. puis tenta de se relever. Des papillons voletèrent dans ses yeux, elle s'appuya difficilement sur une main, passant l'autre dans sa nuque. Son corssage avait été arraché sur une bonne partie...

- Je suis finalement qu'une pittoyable gamine... et vous avez raison de le penser.

Malgré un sourire aussi radieux qu'habituellement, ses yeux s'étaient embués alors qu'elle fixait du regard le Shalos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 13:47

Mani goûta la bière. Mmmmh! Qualité excellente! Elle devrait en mettre de côté pour la soirée du seigneur Kirin, demain. Tiens justement, à propos du seigneur Kirin, ils s'étaient déjà mis d'accord sur les tarifs mais peut-être pouvaient ils encore gonfler. Et Plume devait savoir où elle se produirait, qu'elle crée une chorégraphie en conséquence. Mani joignit les mains et adressa une prière au soleil *Pourvu qu'elle assure et qu'elle ne refasse pas une crise comme aujourd'hui!*. Réflexion faite, elle prévoirait quantité de Naÿs. Il valait mieux qu'elle soit un peu plus passive mais qu'elle ne panique pas devant un tel client. Il y avait tant à gagner! Et la réputation de Mani et ses délices était en jeu. Elle ne proposait que des professionnelles. Ses clients n'aimaient pas trop les amateurs.

Mani monta à l'étage, entra dans la salle de beauté et quand elle appela Plume, ce fut une jeune fille blonde très correcte qui lui fit face. Plus de trace de larme sur son visage, et surtout plus aucune peur ou nervosité dans son regarde calme et même un peu froid. D'une voix monocorde elle s'excusa encore et déclara à Mani qu'elle était prête maintenant. Qu'elle ne la décevrait plus.
La Maquerelle eut une sensation bizarre. Ce qui se dégageait de la personne en face d'elle n'avait rien à voir avec ce qu'inspirait habituellement la petite Plume. Cette jeune femme était sure d'elle. On aurait presque dit que ce n'était pas la même. Mani se secoua, trève de perte de temps, il fallait bouger.


- Si tu as des accessoires à emmener pour tester ta scène chez le client de demain, prends. Sergei les portera.
Sergei était en fait le cuisinier mais il avait un passé de soldat et Mani l'emmenait souvent comme garde du corps quand elle sortait en ville.

Passant dans la grande salle:

- Les filles, je vais voir le client de demain. ne m'attendez pas pour ouvrir. Florine, je te laisse le soin de veiller à tout en attendant notre retour.


Après une quinzaine de minutes de marche, les deux femmes arrivèrent en vue du quartier le plus riche et le plus sûr (après le palais lui-même bien sûr). Mani salua les gardes rouges, Sergei fit de même, il en connaissait deux dans la troupe qui passait. Plume cligna de l'oeil à leur intention. Une fois arrivés à la porte, Mani frappa avec le heurtoir en forme de tête de taureau furieux.
La petite fenêtre qui servait à vérifier l'identité des visiteurs ne s'ouvrit pas. Mani frappa de nouveau. Toujours rien. Elle tapa du pied par terre
.

- Aurait il oublié que nous devions passer ce soir? C'était convenu pourtant!
- Il a dû sortir, voilà tout. Peut être le croiserons nous sur le chemin du retour? hasarda Plume.

La lucarne s'ouvrit enfin. Mani déclina son identité et le but de sa visite. le garde acquiesça, referma la petite ouverture. Un bruit indiqua aux visiteurs que l'on soulevait le madrier de sécurité. La porte s'ouvrit et le garde salua la dame et la demoiselle avant de taper dans la main de Sergei. Il hésita à confier à son ancien camarade l'intrusion qui venait d'avoir lieu mais finalement n'en fit rien. Autant laisser l'illusion que la demeure de Kirin restait une forteresse imprenable.


- Si vous voulez bien me suivre je vais vous escorter.

Tandis que le second garde restait à la porte, le premier, Golbaf, leur fit traverser la cour. Il se trouvait une jolie fontaine au centre. Plume s'arrêta, rêveuse. Si la soirée avait eu lieu dehors, elle aurait pu cracher le feu ou faire quelques effets de pyrotechnie, ce serait très joli. Elle devrait soumettre cette idée à Mani.
Un "hum hum" de Golbaf la sortit de ses pensées et elle se hâta de rejoindre le groupe. Ils entrèrent dans la maison et parcoururent plusieurs couloirs ainsi que des escaliers. ils croisaient parfois un garde ou deux. Enfin, ils furent devant la bonne porte.
Golbaf toqua à la porte.


- Qui est-ce?
- Maître Kirin, Dame Mani est là pour vous, avec une nouvelle et ce bon vieux Sergei.
- Fais entrer. Et retourne vite à ton poste!
- Bien.

Le garde prit l'ordre pour une mesure de sécurité à cause de la venue de la femme tout à l'heure et se hâta de repartir. De toutes façons, évoquer l'insécurité en présence d'invités serait très mal vu par Kirin. Il fila.

Si Sergei était une montagne, Kirin en était deux. Sa corpulence était le double de celui du cuisinier de Mani. Certes ce dernier s'était légèrement arrondi, mais il avait toujours pratiqué certaines activités physiques pour garder la forme. Et faire double emploi. Tandis que Kirin, fort de son pouvoir de confiant en sa garde rapprochée, estimant qu'il n'avait plus besoin de se défendre lui-même, il se faisait maintenant plaisir, bonne chère notamment et était maintenant plutôt gras. Tous ses muscles d'ancien lutteur n'avaient pas fondu; non. Seulement maintenant ils étaient camouflés. Bien cachés même.
Il leur présenta des sièges et la discussion s'engagea entre Mani et lui.


- Si vous êtes venue pour hausser les prix, je vous le dis tout de suite c'est non.
- je voulais surtout m'assurer de tout ce que vous pourriez désirer au cours de cette soirée. Si vous avez des demandes spéciales, des consignes.
- Vos filles, je les veux bien sûr magnifiques. Et charmantes. Pas de putes de bas étages. Aucune ne doit amuser mes hommes. Pas d'alcool pour eux non plus. Il n'est pas question qu'ils relâchent leur vigilance. Vous le comprendrez j'en suis sûr.
- Tout à fait.
- Je fête les 10 ans de ma fortune et à cette occasion, je veux montrer à tous combien je suis puissant. Ne lésinez pas sur les ornements, sur les moyens mis en oeuvre, la décoration, même si vous le souhaitez.
- A ce propos, nous aurions besoin de voir la salle dans laquelle votre soirée aura lieu. Pour l'organiser justement.
- Allons y alors.
Le seigneur Kirin se leva, laissa passer les dames devant et caressa les fesses de Plume au passage. Elles étaient bien fermes. Et ladite Plume tourna la tête et lui sourit.


Dernière édition par Fanaa le Lun 28 Juil 2008 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen



Réputation : 693

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 15:00

Un bruit a l'exterieur. La porte qui grince. Bien qu'étant derrière une luxuriante plante, ils pouvaient être repérés...

Par un réflexe, Adwel ouvrit l'outre pendue a sa ceinture et la posa sur l'avant bras du Shalos. Immobiles, la fontaine aidant a l'aport d'humidité de l'outre, la fille qui pouvait se cacher dans un verre d'eau déploya son principal talent.

Le Shalos ressenti alors une fraicheur provenant du contact de la Médiovienne. Puis, ce fut comme s'il était entièrement immergé sous des littres d'eau.

Un murmure de la voleuse


Restez calme surtout. C'est toujours impresionnant la première fois... mais garder en tête que je ne vais pas vous noyer ... pas comme l'autre garde.

Un sourire ethéré et ils disparurent du domaine du visible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 15:40

Soghann répondit d'ue voix légrèement etouffée par l'épaisseur de tissu qui lui recouvrait le bas du visage.

- Ce n'est plus l'heure de se lamenter. Réjouissez vous qu'il ait utilisé une massue et non une hache.

A peine avait-il fini que la situation évoluait encore une fois : Kirin avait des visiteurs. La Médiovienne cru leur rendre service en les recouvrant d'eau, mais Soghann réagi en convoquant les ombres dessinées par la plante qui les camouflait : les gouttelettes se volatilisèrent et l'assassin devint invisible sans leur aide, recouvert par des ombres changeantes. D'une voix froide et légèrement exaspérée, il siffla :

- N'essayez pas de nous apprendre notre métier, jeune fille.

Il se tut le temps que le garde et les invités passent devant eux, sans les voir bien sûr.

- Restez là si vous ne voulez pas provoquer d'autres catastrophes. Je pourrais regretter de vous avoir sauvé la mise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen



Réputation : 693

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 16:06

La Médiovienne pris la remarque de plein fouet. Elle serra les dents.

- Je n'ai pas "Messire" l'intention de vous apprendre "votre" métier. Je ne me méprend pas non plus sur la sorte de métier que vous exercez. Maintenant, libre a vous de ne compter que sur vous même... puisque telle est votre nature de Shalos. Je suivrais ma propre voie. Je vous suis tout de même reconnaissante de l'exceptionnelle bonté d'âme que vous m'avez témoigner vous et votre compagnon en me sauvant la mise. Maintenant, allez trucider qui vous voulez...

La voleuse se leva, troublant légèrement son camouflage. Elle marcha lentement vers la fontaine, l'enjamba et disparu completement, faisant corps avec son élément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 18:51

Le Shalos ne releva pas la remarque, se contentant de conserver un regard froid. La jeune fille disparue, il lâcha sur un ton irrité :

- Tsss, gamine gâtée...

Il était aisé de deviner ce que la plupart des Shalos pensaient des gens de l'espèce de la Médiovienne. Leurs enfance personnelle avait en général été effroyablement difficile, et il n'éprouvait que mépris pour les jeunes coqs élevés dans la soie et qui croyaient tout savoir. Les Shalos, eux, avaient du se battre pour survivre, et ce depuis leur plus jeune age...

Jetant un oeil vers les silhouettes des visiteurs, il poussa un soupir.


- Bon, ces demoiselles vont certainement aller voir Kirin en personne. Nous n'arriverons pas avant elles. Est-ce qu'on peut remonter dans la chambre par l'extérieur ? Si c'est le cas, on peut tenter de s'y introduire. Dans le pire des cas, on saura s'il est seul ou pas. S'il n'est pas là, nous pourrons l'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 19:33

- Bien, bien, bien...

Sans exprimer d'avantage sa pensée au sujet de la réaction de la voleuse, Syld reporta son attention sur les bâtiments.

- Nous n'arriverons pas avant elles, en effet...

Il suivit du regard les silhouettes des visiteurs qui se profilaient à certaines fenêtres, qu'il savait à présent être celles des couloirs menant aux appartements de leur cible.

- Tchh ! siffla le jeune homme entre ses dents. Oui, ces enquiquineuses vont chez Kirin. Mais on devrait quand même y aller, en effet, tant pour une éventuelle embuscade qu'histoire de savoir ce qui se dit là-bas si jamais la conversation s'éternise.... Vu le tour que prend la situation, toutes les informations sont bonnes à prendre.

Il fit jouer ses griffes pour s'assurer que les articulations ne risquaient pas de se bloquer, tout en étudiant les bâtiments afin de trouver la voie d'escalade la plus rapide.

- Ca devrait le faire. Il y a un étroit rebord qui court le long de la façade juste sous ses fenêtres. Le mur est par ailleurs assez lisse, mais c'est possible d'atteindre cette corniche... pour nous c'est possible.

Le Shalos se fendit d'un large sourire, le regard pétillant.

Grimper sur le toit de la galerie couverte qui faisait en partie le tour de la cour n'était qu'un jeu d'enfant, et sauter ensuite de terrasse en terrasse ne présentait pas beaucoup plus de difficultés.

Syld grimpa la façade du bâtiment abritant les appartements de Kirin avec une agilité féline. Depuis le temps qu'il les maniait, ses griffes étaient comme un prolongement naturel de ses doigts, et il n'avait pas besoin d'y regarder à deux fois pour trouver les minces interstices entre les pierres du mur.
L'assassin se rétablit en souplesse sur la mince corniche puis longea prudemment la façade jusqu'à une grande fenêtre dont les jalousies étaient restées entrouvertes. Oui, s'il se fiait au plan de cette partie de la demeure qu'il avait mentalement reconstitué en suivant le garde-messager, c'était bien une des fenêtres de Kirin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 19:35

Après avoir laissé un garde en poste dans son bureau, Kirin descendit, accompagné d'un autre et de ses invitées. Au rez-de-chaussée, il les fit rentrer dans sa salle de réception. C'était une salle immense, haute de plafond et avec de grandes fenêtres côté cour.

- Je n'aime pas trop cette pièce. leur confia Kirin. Tant de vitres je trouve ça risqué. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai fait murer les fenêtres côté rue. Et que je n'y viens jamais. Seulement pour ma réception, j'ai pensé que ce serait l'idéal. Qu'en dites vous?
- Cela me semble parfait. Mais il faudra le meubler un peu...

De fait, à part une grande cheminée où ne brûlait rien et de lourdes tentures aux fenêtres, la salle était complètement vide. Kirin rit. Il avoua aimer la simplicité.
*Fanaa c'est à toi. montre au monsieur ce que tu sais faire...*

Avec un petit rire clair, la jeune femme bondit sur la pointe des pieds, virevolta sur le plancher et tira tous les rideaux. Un geste de la main et un clin d'oeil malicieux au garde de la porte et elle se tourna vers Kirin. Le soir allait bientôt tomber, les rayons du soleil commençaient à devenir orangés.


- Seigneur Kirin, un petit aperçu de l'animation de votre soirée?
- Hmm oui, j'aimerais assez me faire une idée.
- N'oubliez pas que si ce n'est pas à votre goût, on peut changer tout ce que vous désirez.
- Bien sûr, bien sûr.
- Plume vas y.

La jeune fille aux yeux bleu myosotis apprécia d'un coup d'oeil la distance à laquelle étaient placés Sergei et Lord Kirin, puis elle commença.
Elle fit une roue puis continua droit vers le cuisinier de Mani en une série de flips arrières. Arrivée prè de lui, elle tira de la ceinture de l'homme deux sabres recourbés. Une pirouette arrière et elle commença à onduler de tout son corps, les sabres tels de dangereuses continuités de ses bras. Elle dansait, elle bondissait, elle volait, s'arrêta quelques minutes pour jongler, d'abord devant elle, puis les faisant passer dans son dos.
Les saisissant de nouveau, elle les tint à l'horizontal, les fit tourner, chacun dans une main en les tenant simplement par le bout du pommeau, puis lança le premier qui se ficha dans la mur derrière Kirin. (Et Mani ne put réprimer un hoquet de panique). Le puissant lui-même sursauta mais quand son garde fit mine de tirer le sabre, il lui fit signe de le rengainer. La danseuse sourit, fit un clin d'oeil à Kirin et lança le second sabre qui glissa au sol jusqu'à ses pieds.
Ôtant le voile qui lui couvrait le dos, elle le plaàa devant le bas de son visage tandis qu'elle avançait vers sa cible en ondulant des hanches. Au dernier moment, elle laissa tomber l'étoffe -que Kirin suivit du regard- Et d'un geste preste elle se saisit de la lame recourbée, bondit sur Kirin, l'enserra entre ses longues jambes aux muscles longs et fins et lui posa le sabre sous la gorge. Ce fut le deuxièle hoquet d'horreur de Mani. Et un sursaut de panique du garde du corps.
Elle le sentit se raidir et en haut de frayeur et en bas d'excitation. Baissant les yeux, Kirin put voir les ponpons pourpres qui décoraient le manche du sabre. Un sabre d'apparat. Pas assez aiguisé pour tuer. Il rit.


- Dangereuse, hein? J'aime ça.

Elle était essoufflée. Sa poitrine palpitait au rythme affolé de son coeur. Elle lui sourit encore et il l'embrassa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 19:56

Sans autre commentaire superflu, Soghann suivi son équipier à sa manière : aussi agile mais ne disposant pas de griffes, il compensait par sa grande taille et une utilisation précise de ses dagues.

Ils arrivèrent sans encombre sous l'une des fenêtres de Kirin, d'où ne sortait aucun bruit. Un coup d'oeil rapide leur appris que la salle était en effet vide, et donc que les femmes avaient entraîné le maître des lieux ailleurs. Ils n'avaient peut-être pas beaucoup de temps : si elles étaient là pour les plaisirs de la chair, ils seraient restés dans la chambre.

Les assassins se glissèrent donc dans la chambre, aussi silencieux que des ombres. Instinctivement, Soghann se plaça de telle manière que quelqu'un entrant par la porte de le vit pas immédiatement, et entreprit d'étudier la pièce pour établir une stratégie. Le luxe omniprésent fournissait quantité de cachettes : objets d'art, monticules de coussins, meubles richement décorés... Kirin profitait de sa richesse sans vergogne. En face des imposantes portes en bois précieux, un énorme lit à baldaquin était recouvert de draps pourpres brodés d'or.

Des petites tables magnifiquement sculptées jouxtaient le lit, visiblement destinées à recevoir des plateaux de victuailles. Soghann envisagea un instant le poison... Mais il s'agissait d'une méthode à la fois peu élégante et loin d'être infaillible. Dans leur métier, rien ne valait une bonne lame en travers de la gorge.

L'assassin lança un regard vers son compagnon... Il fallait rester silencieux, mais ce n'était pas un problème pour les deux Shalos. La meilleure solution était d'attendre Kirin ici, dans une cachette sûre, puis d'attendre le moment propice -qu'il dorme, par exemple- pour s'occuper de lui. Rester à trouver la bonne cachette, permettant de voir sans être vus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 22:12

Syld s'adossa tranquillement à un des murs le temps d'étudier l'agencement de la chambre. Dans le jeu d'ombres et de lumière créé par les rayons du couchant, une fois immobile, il fallait y regarder à deux fois pour remarquer sa présence dans un des angles de la pièce.

Un léger craquement filtra à travers la porte de communication avec la pièce voisine, signalant que les lieux n'étaient pas tout à fait déserts.

Le jeune homme se mordilla les lèvres : se contenter d'attendre ainsi que leur cible daigne se jeter dans leurs bras...
L'excitation de la chasse tournait lentement à la nervosité.
Il tourna la tête pour observer le soleil couchant par la fenêtre, puis, avec un léger froncement de sourcil, quitta son recoin pour se rapprocher de la croisée.

D'ici aussi, on bénéficiait d'une superbe vue plongeante sur la cour... la cour où un garde déambulait de long en large comme s'il cherchait vainement quelque chose.
L'assassin jura tout bas :

- Sacrédié, un des gardes de la porte !

C'était en effet le soldat chargé d'escorter les visiteuses qui, retournant à son poste comme son maître le lui avait ordonné, s'étonnait de ne trouver trace des deux collègues qui étaient censés s'amuser avec l'intruse capturée un peu plus tôt.

La main que Syld avait posé sur l'appui se crispa, et ses griffes rayèrent légèrement la pierre.

Se contentant juste d'articuler les mots sans les prononcer pour ne pas alerter la personne qui tournait en rond dans la pièce qui jouxtait la chambre, le jeune homme fit part du problème à son compère :
- Cet abruti va finir par se douter de quelque chose et donner l'alerte...

Puis, prenant brusquement sa décision, il se pencha un peu plus par la fenêtre.

- J'y vais !

La situation commençait à tourner au vinaigre... un vinaigre encore plus rance que le pire des alcools de minandi.
Sans attendre la réponse de Soghann, il enjamba la fenêtre et reprit en sens inverse le chemin qu'ils avaient suivi pour gagner la chambre de Kirin, mais à une allure encore plus précipitée. Le garde en bas venait de héler le collègue resté pour surveiller la porte qui ouvrait sur la rue.

"La guigne, la guigne, la guigne... cette mission commence sérieusement à sentir le roussi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 22:55

Mani s'inquiétait. Certes la prestation de Plume avait été impressionnante. Quoiqu'un peu trop risquée au goût de la dame. Mais sauter sur le client comme ça, c'était faire des promesses que de toute évidence, elle ne pourrait pas tenir. C'était risqué. Plume livrée à elle-même était trop... instable.
Mais cette proximité plaisiat à Kirin semblait il, car il ne décollait pas sa bouche de la sienne et tands qu'un bras la plaquait contre lui, l'autre caressait la peau à nu. Mani ne devait pas laisser faire ça. Si Plume avait une autre crise, ce serait le désastre.


- Excusez moi Seigneur Kirin. J'ai tout vu, c'est parfait. Nous nous occuperons des aménagements adéquats demain dans la journée. maintenant si vous le permettez, Plume et moi devons rentrer. Nous sommes attendues.

L'homme se décolla de la svelte jeune fille et regarda la femme sans réagir.

- Pardon? Je n'ai pas écouté un traître mot de ce que vous avez dit, ma chère.
- Mille excuses seigneur mais ce soir nous sommes appelées ailleurs.
- Oh vraiment? Quel dommage.
Ce disant, il ne semblait pas prêt à lâcher Plume. Celle_ci d'ailleurs faisait courir ses doigts agiles sur, puis sous la chemise de Kirin, provoquant chez lui quelques frissons. Il la serra plus fort contre lui - la tenant comme si elle n'était qu'une chose en sa possession - et déclara.
- Vous êtes une maline vous. Bien, vous avez gagné. Vous aurez une prime demain. Conséquente. Ca vous va comme ça?
Sans attendre la réponse, il se détourna d'elle et se dirigea vers la porte. Plume, regardant Mani par-dessus l'épaule de l'homme lui fit la grimace. Décidment, quelle gamine effrontée elle était parfois!
- Seigneur, je crains que Plume ne puisse vous satisfaire ce soir. Elle a eu affaire à un client plus tôt dans l'après midi et ça l'a épuisée à vrai dire. Je ne suis pas sure qu'elle puisse vous combler cette nuit, voyez vous.
Mais Plume ne l'entendait pas de cette oreille. Elle comptait bien se prouver qu'elle était plus forte que Fanaa. Alors elle ronronna à l'oreille de Kirin avant de lui mordiller le lobe. Kirin se raidit.
- Cela suffit! Elle sera à moi pour la nuit ou je fais ma fête de demain avec une autre maison!
Mani ne répondit pas. Kirin s'adoucit.
- Allez suivez moi je vous donnerai la moitié de la somme promise dès ce soir. Ainsi nous serons quitte, c'est entendu?
Mani accepta. Que pouvait elle faire d'autre?

Ils retournérent donc à l'étage, accompagnés de Sergei et du garde de Kirin. Celui ci traversa le bureau, poussa la porte de sa chambre, déposa Plume à terre et sans jeter de coup d'oeil alentours il lui dit de s'installer en attendant. Il allait vite arriver.
Il recula dans son bureau et referma la porte.

Et Plume vit le grand shalos juste derrière. Elle ouvrit de grands yeux ronds de surprise. D'autant plus ronds que Fanaa reconnut Soghann. Elle recula d'un pas et se plaqua une main sur la bouche, affolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adweliwen



Réputation : 693

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 23:11

Dans la cours, Adwel avait envie de déchainer la pire des tempêtes maritimes... Mouillée comme elle était, elle était parfaitement indétectable. Son Art. Elle n'avait que peu de "pouvoir", au grand regret de sa Mère... mais celui la faisait la joie de son Père. Avec peu d'eau et en étant immobile, elle pouvait se camoufler avec faciliter... avec beaucoup d'eau...

Elle en voulait au Shalos... qui montait avec son coéquipier... elle lui en voulait tellement qu'elle souhaitait presque retrouver leur cible et la tuer a sa place... lui ôter ce plaisir...

Puis, elle détailla la bâtisse... la demeure d'un riche... ses yeux invisibles aux autres étaient baignés d'une lueur d'excitation... une bonne répartition a prévoir...

Elle allait sortir de son élément quand un garde arriva... Il regarda interloqué le jardin... plus personne... même pas elle.

Il cria sur son collègue... Il s'approchait... encore... toujours... plus près de la fontaine...

Telle une vague balayant une rivière au début d'une crue, Adwel se jeta sur lui. L'eau qui la camouflait entoura le garde. D'abord surpris, puis confiant de sa supériorité, le garde se figea dans une étrange panique. Il sentait l'eau sur lui.. mais aussi en lui. Ses poumons se remplissaient d'eau et ses yeux de terreur. La voleuse, a présent visible, frappa d'un coups net dans la trachée du garde qui mourut dans l'instant.

La voleuse incanta, l'eau se retira du garde pour la recouvrir de nouveau. Elle s'assit près de la fontaine, fit un clin d'oeil au Shalos qui descendait puis mis une main dans l'eau et disparu.

Lui avait la preuve qu'elle n'était pas si incompétante... Tuer n'était aps son métier... mais elle pouvait le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Lun 28 Juil 2008 - 23:19

Soghann ne réagit pas lorsque Syld lui fit signe que quelque chose allait de travers. Il avait cependant comprit la situation, et ne s'étonna pas de voir son compagnon repasser par la fenêtre pour assurer leur discrétion.
Le grand Shalos, quand à lui, se demandait toujours quelle serait la meilleure position pour attaquer Kirin lorsqu'il reviendrait. Il pouvait se rendre invisible, mais le moindre mouvement pourrait le trahir, donc il devait se cacher le plus prêt possible de la future position de sa cible. Quitte à ne pas attendre Syld...

Il en était là de ses réflexions lorsqu'il entendit des pas de l'autre côté de la porte : plusieurs personnes, et qui ne prenaient pas la peine d'adopter le pas léger des serviteurs. Il se fit aussi immobile qu'une statue, réduisant sa respiration au stricte minimum. La panique n'était pas quelque chose qu'il connaissait. Enfin, plus depuis l'enseignement de la Guilde, en tout cas. La porte le camouflerait sans problème en se rabattant, et il n'avait plus le temps de convoquer suffisamment d'ombres pour devenir invisible, mais il se concentra tout de même pour les rassembler le plus vite possible.

La porte s'ouvrit en effet, puis se referma. Mais ce n'était pas Kirin qui l'attendait dans la pièce : son pas lourd était ressorti dans la pièce adjacente. C'était une jolie jeune femme, qui ouvrit de grands yeux ronds lorsqu'elle l'aperçut. Mais elle n'eut pas le loisir de le détailler, les ombres qu'il avait commencé à convoquer l'enveloppèrent pour le rendre invisible une seconde à peine après qu'elle l'eut vu.

Alors que la jeune femme devait être en train de se demander où il était passé -ou même si elle n'avait pas eu des visions-, il l'observa... Et eu du mal à réprimer un mouvement qui l'aurait trahi : il venait de reconnaître Fanaa ! Une Fanaa avec une perruque blonde qui la faisait ressembler à une Ilymis, mais Fanaa tout de même ! Sans doute était-ce pour cela qu'elle n'avait pas réagi en criant.

Tout en remerciant intérieurement le contrôle d'elle-même de la jeune femme, Soghann adressa une prière muette à Syld : pourvu que lui aussi se maîtrise en la reconnaissant... En attendant, que faire ? Elle n'avait pas signalé sa présence, et ne le dénoncerait donc probablement pas plus tard. Autant continuer à attendre Kirin, et le prendre par derrière... L'assassin esquissa un sourire derrière son masque : la jeune femme ferait une excellente diversion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Mar 29 Juil 2008 - 0:29

- Et m...

Syld ne perdit rien de la "performance" d'Adwel, pas plus que le deuxième et dernier garde de la porte encore en vie qui était resté figé à l'entrée de la cour en assistant à ces apparitions et disparitions successives. Figé, oui, mais pas pour longtemps : l'homme ouvrait déjà la bouche pour crier, donner enfin l'alerte.

Le Shalos n'avait plus le temps de finir de descendre. Vif comme l'éclair, il tira une dague de sa poche et la lança dans le même mouvement. La lame fendit l'air en sifflant puis vint se planter dans la gorge du garde.
Le cri avorta en un gargouillis étranglé.

L'assassin finit de dégringoler les quelques mètres qui le séparaient encore du plancher des moos.
Il se mettait rarement en colère, mais ce soir-là semblait destiné à être un de ces moments d'exception.

Adwel étant à nouveau invisible, il dut se contenter de foudroyer la fontaine du regard tout en lâchant entre ses dents :

- Merci bien pour le "coup de main"... Encore un peu et on était tous grillés, là !

Il tourna sèchement le dos à la fontaine pour aller récupérer son arme d'une main plus tremblante qu'il ne l'aurait voulu.
Syld avait la main beaucoup moins sûre que Soghann pour ce qui était du lancer. Et c'était encore pire lorsqu'il devait le faire avec ses griffes.
Sur ce coup-là, il avait eu beaucoup de chance.
Si le poignard avait dévié ne serait-ce que de quelques millimètres toute la maisonnée se serait retrouvée sur le pied de guerre, et alors adieu la discrétion.

Sans plus se préoccuper de la voleuse, le Shalos s'empressa de refaire le trajet jusqu'à la fenêtre de Kirin. Le parcours lui prit plus de temps, vu qu'il devait s'y reprendre à deux ou trois fois avant d'assurer ses prises.

La frousse qu'il venait d'avoir refusait de le lâcher.

Enfin, vaille que vaille, il parvint au but.

Un coup d'oeil prudent par la fenêtre lui apprit que la chambre avait trouvé un nouvel occupant... ou plutôt une occupante.
Une occupante qui ouvrait de grands yeux, comme si...

"Il s'est fait repérer ?!"

La dague réapparut entre ses doigts.

Non, quelque chose ne collait pas.
S'il s'était fait repérer, Soghann se serait déjà assuré du silence de la fille.
Et puis ces grands yeux affolés avaient quelque chose de familier...

"F-Fanaa ?!"

Syld faillit laisser échapper son poignard, et manqua dégringoler de la corniche sous le coup de la surprise.
Haletant, l'assassin se colla au mur comme s'il avait voulu s'y incruster.


- Oh, si je tenais notre commanditaire... 'tain de contrat à la con !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Mar 29 Juil 2008 - 1:05

A peine eut elle repéré Soghann qu'il disparut. Pourtant elle n'avait pas rêvé, non. Il portait le déguisement qui ne laissait voir que ses yeux. Ses yeux bleu clairs calmes et froids qui transpercent tout ce qu'il touche du regard aussi surement que ses lames. Peut être avait il des compétences de camouflage? Mais alors si c'était le cas, peut être que Syld se trouvait par là aussi? Oh non! Elle jeta des coups d'oeil affolés dans la pièce, mais comment repérer l'invisible? Elle en était incapable.

Elle ne pouvait pas non plus attendre Kirin ici et le laisser faire sous les yeux de... non. c'était impossible. Elle se dirigea vers la porte quand Plume l'arrêta.

*he ho! où tu vas, là?!*
* Je pars, je ne supporterai pas qu'ils me voient faire... ça.*
*Woho, du calme. d'abord, ils ne peuvent pas te reconnaitre. Tu n'es plus Fanaa, tu es moi. Et moi, ils s'en fichent, alors rien à craindre!*
* Peut être mais... non c'est trop dur.*
*Alors écoute. Moi je veux le faire car je ne veux pas te ressembler. je déteste ta peur de tout. Et je veux prouver à Mani que j'en vaux la peine moi. Qu'elle ne me nourrit pas et ne me loge pas pour rien. Que je suis aussi bien que les autres.*
* ... *
*Et je te préviens, fais une seule chose à mon encontre et je dénonce tes amis. Ce serait si facile. Deux brochettes d'assassins!*
* Arrête! je te déteste! *
*Et pourtant au fond je te protège et tu le sais. Alors laisse moi faire. Je les laisserai même finir leur mission. Sans pour autant mettre à mal mon avenir.*
* Tu parles d'un avenir...*
*Alors?*
* Je n'ai pas le choix. *
*En effet!*

Toute gaie, la blonde illymis entra dans la bureau. Au vu du nombre de zoris posé sur la table, ils étaient en pleine transaction. Mani et Kirin levèrent un regard surpris vers elle. Affichant un air gêné et rougissant quelque peu, elle s'excusa d'une petite voix:
- Seigneur Kirin, me laisseriez vous mettre parfumer votre chambre? Ce serait plus agréable.
Retournant à ses comptes, il répondit en faisant un geste de la main :
- Mais oui, mais oui.
Rapide, elle glissa sa main dans le sac de Mani et en sortit un encensoir. Tirant à sa maquerelle une petite langue rose, elle retourna bien vite dans la pièce de nuit de l'auguste Kirin.
A travers la porte, on pouvait les entendre parler sérieusement. Finalement ils ne semblaient pas tout à fait d'accord sur le tarif. Bien. Cela lui laissait le temps de se préparer.
Soulevant le couvercle de l'encensoir, elle prit un boutefeu sur la commode de Kirin et fit bruler ce que contenait l'objet. Le tenant entre ses mains, elle inhala ce qui en sortait. La naÿs est incolore, sans goût et quasiment inodore, c'est pour cela que la substance est méconnue du n"grand public". On la mêlait souvent à l'encens pour que cela reste indétectable.
Plume aurait préféré ne pas avoir à utiliser de substance. Elle serait moins "libre". Mais c'était cela ou risquer une crise de panique de l'autre. Elle n'avait pas confiance en Fanaa. Alors elle prévoyait tout.

Les minutes passèrent. La nuit tomba. Seule une petite loupiote sur la table de nuit émettait un semblant de lumière. Aucun des shalos ne bougea vu qu'elle ne réussit pas à les repérer de nouveau. Dans la pièce adjacente, les voix se turent et la porte claqua. Bien. Kirin allait arriver. Plume reposa l'encensoir au sol. Le parfum de la pièce était agréable maintenant. Et l'autre était endormie. Parfait.
Prenant une pose lascive sur les draps, Plume guetta l'arrivée de l'ex lutteur. Sa silhouette imposante s'encadra bientôt dans l'embrasure de la porte. Il ne devait pas être léger celui là. Pour éviter de se faire écraser, elle devrait être dessus. Et pour être sure de pouvoir mener la danse, elle devait attaquer. Se mettant debout sur le lit, elle sauta sur Kirin dès qu'il fut à sa portée, l'enlaçant des bras et des jambes, elle se mit à lui mordiller le cou, tandis que ses bras s'affairaient à lui ôter sa chemise, plutôt sauvagement...


*Tu vas peut être crever cette nuit, mais ce sera le sourire aux lèvres!* Plume rit intérieurement. c'était drôle au fond cette situation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Mar 29 Juil 2008 - 2:21

La patience était l'un des points forts de Soghann. Contrairement à Syld, il pouvait rester des heures sans esquisser un mouvement, à l'affut d'une proie qu'il savait approcher. Il l'entendait parler, à côté... A un moment donné, la tete de Syld fit une apparition éclair de l'autre côté de la fenêtre. Soghann eut le temps de saisir l'incrédulité dans les yeux de son compagnon, mais se félicita du fait qu'il réussit à se maîtriser. Soulagé, il observa la jeune femme parfumer la pièce, se livrant à un rituel étrange. C'était Fanaa, pas de doute là-dessus, mais elle semblait... différente. Le maquillage et les cheveux y faisaient, mais l'assassin sentait que quelque chose clochait dans son comportement, quelque chose qu'il n'avait vu ni à la Taverne, ni à Shalanos, sans parvenir à trouver quoi.

Quelques temps après, il put entendre les voix se taire et de nombreuses pièces teinter alors qu'elles passaient de main en main. La transaction était terminée, Kirin allait venir. Il le fit, et Fanaa ne lui laissa pas le temps d'examiner la pièce en sautant sur lui, lui arrachant littéralement ses vêtements.

La cible était un homme vraiment... massif, comme il l'avait appris... Un combat au corps à corps devait être évité à tout prix.
La chambre était à présent noyée d'ombre, chichement éclairée par une unique chandelle et la lumière multicolore des lunes qui entrait par les fenêtres. Soghann se demanda, un instant, comment Syld tenait l'attente.

Fanaa poussa Kirin sur le lit, se plaçant de manière à le chevaucher pour ne pas se faire écraser par la masse considérable de son amant.
Le cerveau de l'assassin essayait de calculer toutes les possibilités et implications de cette situation.

Le bon côté, c'est qu'elle le masquait aux regards... Le mauvais, c'est qu'elle était sur la trajectoire d'un éventuel lancé. Mieux valait attendre que l'acte soit un peu plus avancé... Cela ne plaisait pas vraiment au Shalos de voir le gros porc suer sur Fanaa, mais après tout, cela n'avait pas l'air de la gêner. Mais la phase d'excitation qui précédait l'accouplement lui-même décuplait les sensations : un homme était bien plus vulnérable lorsqu'il était en plein effort, et encore plus pendant l'orgasme.

Orgasme qui promettait d'être intense et très rapide, étant donné l'ardeur que mettait Fanaa à la tache... Et Kirin avait beau être gras, il était encore loin d'être impuissant, nota le Shalos avec un demi-sourire. Le Fédorien se laissait faire avec délice, et au hasard d'un mouvement de Fanaa, Soghann put voir qu'il avait les yeux mi-clos. Profitant de l'obscurité et de son énergie régénérée, il fit un pas sur le côté droit, s'éloignant de la porte en longeant le mur... Et ce, sans devenir plus visible qu'il ne l'était auparavant.

La respiration du Fédorien s'accelerait, il haletait, tandis que Fanaa donnait des coups de bassins de plus en plus rapides.
Doucement, l'assassin calma sa respiration, tout en faisant glisser une dague dans chacune de ses paumes.
Le Fédorien se tendit alors, tous les muscles de son corps bandés, les yeux grands ouvertes fixés au plafond, son souffle retenu.

*Maintenant.*

Le Fédorien s'affaissa, dans un râle, son plaisir obtenu. Soghann avait eu tout le temps de préparer son lancé, et son pas de côté lui avait permit d'obtenir un bien meilleur angle de tir. La première dague alla se ficher, sans pitié, sous le menton imberbe de Kirin, clouant sa langue à son palais, noyant instantanément sa gorge dans un flot de sang. Ses poumons vidés par son soupir d'extase ne purent émettre aucun son à part un gargouillis ignoble, mais ses yeux grands ouverts exprimaient le désarroi le plus intense, tout en cherchant d'où venait le projectile.

Soghann s'avança d'un pas déterminé, échappant au ombres qui l'enveloppait, entrant dans l'aura lumineuse de la chandelle. Le désarroi de Kirin s'accrut encore lorsqu'il ne reconnut pas son assassin : sans doute aurait-il préféré emmener l'image d'un ennemi connu dans la mort.
Mais mort, il ne l'était pas encore tout à fait. Soghann s'arrêta sur le côté du lit, au dessus de l'homme qui agitait convulsivement les bras.

Il était trop corpulent pour qu'une dague puisse atteindre aisément son cœur, aussi Soghann choisit-il de viser le cerveau. Comme à la Taverne de Shalanos, lorsqu'ils avait tué pour Fanaa. Ce souvenir passa dans son esprit, alors que sa seconde dague plongeait dans l'œil droit de Kirin, perforant le cerveau, le tuant sur le coup.

Soghann, la main toujours posée sur la garde de la dague fatidique, expira profondément. C'était fait. Restait à sortir de la demeure, et s'enfuir de la ville avant les tempêtes de sables... donc, avant que l'alerte ne soit donnée, auquel cas les portes de la cité seraient peut-être bloquées. D'un coup sec, l'assassin retira ses armes de leurs fourreaux de chair, donnant naissance à des gerbes de sang qui maculèrent les draps et le corps nu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   Mar 29 Juil 2008 - 2:42

Toute à son affaire, Plume avait oublié jusqu'à la présence de l'assassin. Et c'était heureux car une professionnelle ne devait pas se laisser perturber. Et Plume était une professionnelle. Elle mena donc l'imposant Kirin jusqu'à l'extase quand une dague apparut de nulle part, lui transperçant le haut de la gorge et la ramenant brutalement à la réalité. Par réflexe, elle se détacha d'une seul coup de l'homme, se pencha sur le bord du lit et vomit tandis que Soghann finissait le travail, plus secouée qu'elle ne l'aurait voulu.

Plume s'essuya la bouche et tenta de reprendre contenance, avant de se retourner vers le Shalos. Son visage était de nouveau calme. Sans prendre la peine de faire montre d'un minimum de pudeur, elle jeta un regard au visage du cadavre et laissa tomber :


- Bon, ben finalement, je ne t'aurai pas fait sourire. Désolé, j'ai menti.

Avec un soupir résigné, Plume se tourna vers le Shalos et lui demanda sur un ton léger :

- Et maintenant ? Vous vous sauvez, toi et ton compagnon, que je puisse appeler la garde ? Car si je ne préviens pas, les soupçons risquent de retomber sur moi. Ce serait dommage, non ?

Elle ponctua cette dernière phrase par un sourire insolent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palais de Kirin le Volcan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Palais de Kirin le Volcan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Abarth au Brussels Motor Show 2014 (Palais 9)
» (caius) le palais des horreurs.
» Palais de Perséphone, Déesse des saisons
» Le Palais du Making - Contest
» Palais d’Aphrodite, Déesse de l'amour ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: