Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Le Mitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 0:59

-C'est moi qui vous ais mis dans l'eau, il fallait bien faire quelque chose pour votre état.

Elle vit bien la gène dans l'attitude du lévitis mais ne la comprit pas tout de suite.

-Mais je n'ai pas froid...

La dédrane pensa à suivre la direction qu'avait pris, un bref instant, le regard des deux hommes.
Elle piqua un fard que même sa peau matte ne put camoufler.

-Ah oui, zut.

Elle s'éloigna pour fouiller dans son sac, en sortit un haut court mais pas transparent, se mit face au mur pour enlever la tunique détrempée et enfiler l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Elyra



Réputation : 266

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 2:43

- Hem.

Aryllë alla se placer de façon à masquer la Dedrane aux deux hommes. Earl avait déjà détourné les yeux, mais il valait mieux prévoir.

- Earl, le bain c'est un cadeau de la maison.

C'était lui. C'était vraiment lui le clerc d'Illymir. Si elle n'en avait pas été très sure avant, une fois qu'il eut parlé, elle arrêta de douter. Ayant vérifié que Mellyna était visible, elle se laissa tomber assise sur le lit. Elle se trouvait hors de vue du Levitis, un peu en retrait dans son dos et tourna la tête pour considérer le sol.


Dans la grotte, lorsqu'elle avait aperçu la lueur bleutée, elle s'était approchée, flèche encochée, évitant les fleurs étranges. Ces dernières avaient "dévoré" les corps. Tous les corps, sauf un. Sauf celui qui se trouvait un milieu d'une fleur de lumière bleue dessinée à même le sol. Aryllê s'était approchée et l'avait reconnu. Cela lui avait fait un choc. Voir un visage connu dans l'immobilité grise de la mort était toujours un spectacle choquant. Même si le visage connu ne l'était pas tant que cela. Mais cette nuit-là il avait sauvé Fanaa, il avait sauvé la fille d'Ashk alors même si leur entrevue avait été ultra rapide, elle se rappelait de lui. Alors découvrir son cadavre avait été ... un choc. Il n'y avait pas de meilleur mot.
Elle s'était approchée et s'était agenouillée auprès de lui. A côté de sa tête se trouvait un sabre planté dans la pierre. Un sabre dont la lame luisait du même bleu que la fleur au sol. Une fleur. Pourquoi une fleur ? Si quelqu'un avait dessiné une fleur d'elixia autour de lui, c'était par amour. C'était forcément pas amour. Aryllë était une femme, elle comprenait les coeurs des femmes. La fleur de lumière était une protection d'elixia, seule une femme amoureuse pouvait penser à lui donner une jolie forme. Un homme ou alors une femme sans sentiment se serait contenté d'un ovale tout simple.
Pour lui rendre un dernier hommage, elle avait chercher sa pierre de soleil dans sa poche et l'avait posée sur le front du mort. Elle avait seulement voulu lui rendre un hommage à sa façon, rajouter un détail à la fleur de lumière bleue, mais ce qui s'était passé ce n'était pas un joli effet de lumière, non. La lumière révèle la vérité. Le visage du cadavre avait changé, comme fondu et ce n'était plus le clerc d'Illymis qui s'était tenu là. C'était un autre. Un inconnu, un vrai. Et la fleur de lumière avait doucement commencé à s'éteindre, pétale par pétale. Récupérant sa pierre, Aryllë avait tendu le bras pour arracher le sabre du sol et l'obscurité s'était faite immédiatement. Des chuintements ténus s'étaient fait entendre. Les fleurs ! Les fleurs allaient enfin pouvoir engloutir ce dernier corps qui leur avait été refusé, elles ne s'en priveraient pas. Et puis il y avait eu un tremblement. Pas très très fort, et qui n'avait pas de rapport avec ce dernier corps mais sur le moment, ce fur la première pensée qui lui vint. A tâtons elle remplaça la pierre bleue de sa coiffe par la pierre de soleil pour bénéficier de lumière et elle se dépêcha de sortir de la caverne. Soudain, elle ne pouvait plus supporter d'être là, emplie d'une peur subite d'être enterrée vivante.
Elle était sortie de ce terrible terrier, avait sauté sur le dos de Raïtenn et s'était éloignée au grand galop sous les étoiles du désert, dans l'air frais de la nuit. Elle suffoquait, elle avait besoin de respirer. Elle avait gardé à la main le sabre qui s'était éteint et avait galopé jusqu'à mettre assez de distance entre elle et cet affreux endroit.
La fleur de lumière ... Aryllë n'y repensait que maintenant. Et c'était le sabre de Fanaa. Alors peut-être qu'elle se trompait sur toute la ligne, mais peut-être qu'en fait le clerc et la jeune fille avaient prévu de faire plus que la route de Fedoran ensemble ou alors ....

*oh ! stop ! je ne suis pas sa mère ni sa grande soeur ! je prends tout ça trop à coeur.* Elle le faisait pour Ashk. Car il ne pouvait pas s'en occuper lui-même. Non. Cela c'était impossible. Impossible et de plus, interdit.

Aryllë tourna la tête vers la fenêtre pour voir le ciel s'embraser et teindre de feu les toits apparents. Elle prenait ça trop à coeur et elle savait pourquoi. Elle reportait sur Fanaa l'attention qu'elle n'avait pas le droit d'accorder à sa petite soeur. Tout simplement. Et elle ne s'en rendait compte que maintenant, c'était pourtant logique.


- Dites-nous au moins que Fanaa est en sécurité pour la nuit.

Si il pouvait les assurer de ça, ce serait déjà un bon début. Alors, Ringèm ou Fedoran ? Simple compagnon de voyage ou plus si affinité ? Non. Sinon il s'inquiéterait plus. Peut-être avait elle mal interprété la fleur de lumière. Peut-être était-ce seulement le côté artistique de Fanaa. Encore des hypothèses. Décidément il n'y avait que ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 12:35

Earl réfléchissait, installé dans le bain comme dans un fauteuil ordinaire, accoudé au bord.

Des questions sur Fanaa, Fanaa, toujours Fanaa ! Il n'y en avait toujours et encore que par elle !
Il ravala le ressentiment qui risquait de déborder avec beaucoup plus de violence qu'un peu d'eau chaude.
Le Lévitis n'émit même aucun reproche à l'adresse de Mellyna qui avait ainsi mené de parfaits inconnus jusqu'à Fédoran et utilisait avec autant de légèreté son nom en leur présence. Des assassins intelligents auraient pu étudier ce qui s'était produit à Faélanir, et surtout les personnes qu'il avait pu côtoyer.
Fanaa.
A présent il s'en rendait compte : se dissimuler n'était pas suffisant, pas si quelqu'un pouvait tout simplement se mettre sur la piste de la fille dans l'espoir qu'elle le mène à lui.
Mais si ceux-là avaient été de ces assassins intelligents, il serait déjà mort.


- Probablement.

Earl se passa une main sur le visage.
Il était peut-être temporairement dégrisé, mais la migraine était toujours là, elle...


- Du moins si elle ne suit pas l'instinct qui la pousse systématiquement à sautiller gaiement vers des dangers que même un imbécile parviendrait à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyra



Réputation : 266

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 13:08

Aryllë serra le poing et les mâchoires. Comment pouvait-il se moquer dans un moment pareil ?

- J'aurais préféré une réponse sure et les sarcasmes sont inutiles.

Elle sentait la colère monter. Encore un peu et elle aurait paru aussi hystérique que dans le désert. Elle devait garder son calme. Elle faisait un transfert sur Fanaa et devait en décider les limites. Ne pas s'emporter à la moindre chose qui pouvait lui arriver. Et faire confiance à la fille d'Ashk. Trop craindre pour elle ne ferait que lui attirer des ennuis.

- Tal, je sors. J'ai un rapport à faire et à déposer et si j'en crois ce que tu m'as dit c'est urgent. Plus j'attends et plus les conséquences seront ... "conséquentes" dirons-nous. Mellyna, Earl, à plus tard.

L'elven salua d'un mouvement de tête et sortit de la chambre de Talisham pour entrer dans celle qu'on lui avait attribuée. Le rapport. Tal en ferait un, c'était sûr, mais ce ne serait pas plus mal qu'elle rédige aussi le sien. Cela montrerait qu'elle prenait ses responsabilités. Elle faisait un peu trop souvent passer les règles et consignes par-dessus la jambe, jouissant d'un statut un peu unique car pas réellement défini, incertain, mais cette fois le conseil pouvait décider qu'elle était allée trop loin.
Et même si elle avait un statut bâtard, elle pouvait, elle aussi avoir droit à l'ultime sentence.

Aryllë s'assit au joli secrétaire de sa chambre et sortit d'un tiroir une plume, de l'encre et du papier. Il allait falloir réfléchir et trouver les bons mots. Non, pas les bons mots, les meilleurs. Elle n'avait pas droit à l'erreur. Pas là. Entre le conseil, Nandini et Fanaa, cela faisait énormément de préoccupations pour une seule soirée. Elle espérait qu'en s'occupant de la première affaire, elle se rendrait plus calme et plus à même de s'occuper de la troisième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 13:17

- Contrairement à d'autres je ne mens pas pour faire plaisir, et il s'agissait que d'un constat dénué de tout sarcasme, ô demoiselle impolie... Et ces derniers mots sont un sarcasme, eux.

Par sûr qu'elle l'ait entendu tellement elle semblait pressée de quitter les lieux.

Earl haussa les épaules. Peu lui importait.
Encore une de ces femmes qui papillonnaient irrésistiblement vers Fanaa et qui en devenait aveugle à toute raison en ce qui la concernait, sans doute. Lui ne valait guère mieux mais c'était terminé.

Il se retourna vers le second larron.


- Puis-je savoir à qui j'ai l'honneur, ou allez-vous aussi quitter les lieux en claquant la porte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce



Réputation : 800
Age : 24
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 17:07

Qui disait écurie, disait chevaux, qui disait chevaux disait paille, et paille le synonyme pour « abri de secours pour éviter de terminer la nuit dans un drôle d'état si elle continuait à se promener au nez et à la barbe des malfrats. ».
Son cœur crut rater un battement tandis que Taymir tentait d'évaluer le pour et le contre, pour ce qu'il y avait de « contre », marmonna-t-elle en quittant le mur. Filant comme une ombre, capuche de jute brune sur ses longues boucles peu discrètes, la jeune voyageuse se dirigea vers la source de cette odeur forte mais somme tout, réconforte, elle devait se l'avouer. Ney'la lui manquait bien à cet instant précis. Les chevaux étaient calmes, aucune trace d'un garçon d'écurie ou d'un palefrenier vu que l'auberge ne paraissait pas être le dernier des bouges du coin.
Quelques légers renâclements à son passage entre les boxes, peu peuplés à ces heures nocturnes.


« Shhh... Shh, mes amis... Toute petite qu'elle était, rien ne l'empêchait de vouloir les rassurer quant à ce qu'elle venait faire. Je viens juste... Dormir.. Mh.. Oui voilà... »

Ses compagnons de chambre se turent, la regardant marcher près d'eux. Un peu à l'écart il y avait un énorme tas de paille. Après tout, elle se réveillerait tôt demain matin, pas de quoi faire un drame, elle ne volerait rien ici. Le sommeil commençait à venir picoter ses yeux clairs, sûrement à cause du merveilleux massage, de ses courses incessantes de la journée ou...
Elle ne prit même pas la peine de réfléchir, saisissant au hasard une couverture à cheval pour s'en couvrir les épaules, la jeune fille se laissa tomber dans la paille fraîche pour s'y endormir profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Talisham



Réputation : 390
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 18:50

Décidément, il était décidé qu'aujourd'hui il piocherait copieusement dans sa réserve de soupirs.

- Claquer la porte, claquer la porte... c'est peut-être un poil exagéré, mais je vois ce que vous voulez dire.

L'elven se fendit d'une courbette.

- Je me nomme Talisham. Et je ne peux pas vous dire grand chose de plus sur ma personne. En temps normal, je vous aurais tricoté une belle histoire là-dessus, parce que je fais partie des gens qui mentent pour faire plaisir, mais essentiellement pour se faire plaisir à eux-mêmes. Sauf que là, étrangement, j'ai du mal à broder. Enfin bref, je ne vois même pas pourquoi je vous dis ça.

En fait si, il voyait. C'était la présence de Mellyna. Être aux côtés de la dédrane titillait ses racines profondes, des souvenirs d'une autre vie, et d'anciennes habitudes allant avec. Comme de ne pas mentir en présence d'une gardienne. Mais tout cela devait rester mort.

- Toujours est-il que nous avons des raisons à nous de nous préoccuper du sort de Fanaa, et de vouloir qu'elle aille aux mieux. Pour ma part, on pourrait même parler d'obligations contractuelles, si on occultait les aspects moraux et émotionnels, qui n'en sont pas moins présents.
N'allez toutefois pas croire que l'on vous ait ramassé pour ça, il s'agissait essentiellement de vous éviter d'être blessé, tué, ou arrêté pour meurtre ou blessures graves. Dame Mellyna ne vous a reconnu qu'au moment de vous embarquer.
Ceci dit, je n'ai aucune idée des suites à donner à tout ça pour le moment. Il fait nuit, pour ma part, j'ai encore quelques bricoles à faire avant d'aller dormir. Si vous voulez profiter de la chambre jusqu'à demain, j'en prendrai une autre, après tout c'est nous qui vous avons collé là. Hey, le Mitz quand même, vous auriez pu tomber plus mal !
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 19:14

Mellyna, qui était redevenue présentable, se dit qu'elle devait bien un complément d'explication au lévitis.
Elle s'assit sur un des fauteuils de la pièce, la journée avait été longue et elle se sentait légèrement vaseuse. Elle avait appuyé de la tête le discours de Talisham pour indiquer qu'elle avait vérifié les informations. Elle doutait cependant que cela ait une grande valeur pour Earl.


-Je suis désolée de vous avoir mené là dedans seigneur. Il faut la comprendre Aryllë est vraiment inquiète !
Et ils ont une très bonne raison de la chercher. Vous croyez que j'aurai donné cette information au premier venu ? Je suis tête en l'air mais pas à ce point là !

Elle voyait bien que le lévitis était plus que tendu et les cheveux noirs ne voulaient dire qu'une chose, qu'il ne voulait pas être reconnu.

-Pour ma part, si Aryllë me le permet je vais profiter de votre hospitalité et de sa chambre pour prendre un bain. Le désert c'est bien mais se laver avec de l'eau c'est mieux !

Elle se leva en souplesse du fauteuil confortable avec une pointe de regret.

-Seigneur Earl, si vous voulez vous reposer ici, je viendrai monter la garde devant votre porte. Je vous ai visiblement mis dans l'embarras, il faut que je me rattrape.

Elle prit son sac et passa la porte sans attendre de réponse. La dédrane revint à peine deux secondes plus tard, passa juste la tête par l'ouverture et dit d'une petite voix timide :

-Dites, vous ne pensez pas sérieusement que Fanaa est en danger, si ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 19:23

- J'en pense que je rachèterais bien l'établissement, répliqua Earl à l'intention de Talisham.

Les assurances de Mellyna lui tirèrent un nouveau haussement d'épaule et il ne quitta pas l'homme du regard.


- Tant que vous n'êtes pas un valnorien ou un chasseur de prime, à vrai dire je me contrefiche de qui vous pouvez être. Quant à vos intentions bienveillantes, je ne demande qu'à vous croire cependant je n'ai pas pour habitude de croire les gens sur parole. Et ce même si d'autres personnes sont toutes disposées à le faire. Sans preuve tangible, ce ne sont que des mots. Enfin soit.

Il s'ébroua puis affermit son appui sur le bord de bois lustré.

- Merci pour la proposition, mais j'ai bien l'intention de reprendre de ce pas l'activité qui était la mienne cet après-midi.

Le jeune homme commença à se redresser mais la migraine restée discrète jusque là se fit douleur perçante. Ses doigts s'ouvrirent par réflexe et il dérapa au fond, retombant lourdement assis dans l'eau.

- Ou pas. Révision des plans, j'accepte l'offre. Il doit rester de quoi vous payer cinq ou six chambres supplémentaires dans la doublure de ma ceinture si vous le voulez.

Et la sangle dégoulinante dégringola sur le plancher avec un bruit qui témoignait de son poids au moment où Mellyna entrouvrait à nouveau la porte.

- Et puisque je suis dans un bain... Dame Mellyna, je n'aurai nul besoin de garde du corps, mais si vous pouviez décider si vous sortez vraiment ou pas... A part ça ma réponse est toujours identique : non, sauf si cette linotte a encore décidé de foncer au devant des ennuis, grand bien lui fasse.

Sans attendre de voir si la Dédrane était repartie, il entreprit de retirer sa chemise détrempée. Le tissu lui collait à la peau et ne consentit à se décoller qu'au prix de quelques contorsions qui réveillèrent les picotements de son dos et de son épaule. Les lignes régulières d'écailles le long de ses bras et de sa colonne vertébrale semblaient à présent luire d'elles-mêmes, aussi brillantes qu'une cotte de maille argentée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talisham



Réputation : 390
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 20:27

- Ah ça, la parole donnée, l'honnêteté, la vérité... Autant de concepts qui ne tiennent qu'à la confiance mutuelle. Si cela peut vous rassurer, j'en ai à peu près autant à vote service.
Ah, ce qui me fait penser que vous trouverez votre sabre en dépôt à la réception, ou cas où vous voudriez trucider quelqu'un cette nuit.

L'elven s'étira ostensiblement.

- Bon, j'ai besoin de me dérouiller un peu. Merci à vous pour vos largesses, mais je suis plutôt en fonds, je devrais pouvoir me dépatouiller.

Pour l'instant, il était encore tout frais payés par le village... Ce ne serait plus le cas lors du démarrage officiel de son congé, mais il avait mis de côté à droite à gauche... Néanmoins, il allait payer sa propre chambre d'avance pour plusieurs jours, ce serait toujours ça de pris.

- Je ne peux quand même pas m'empêcher de remarquer que, pour quelqu'un qui n'a pas confiance, vous étalez sacrément votre richesse alors que nous ne nous connaissons pas. Si nous étions malhonnêtes et cupides, nous pourrions avoir envie de vous voler, de vous séquestrer pour rançon, ce genre de truc. Alors, vous pouvez toujours parler de Fanaa et de sa propension à foncer tête baissée, je trouve ce que vous faites tout aussi stupide. Plus encore, puisque de sa part, cela n'a rien d'intentionnel, alors qu'on pourrait croire que vous cherchez délibérément les ennuis. Non, en fait, vu la posture dans laquelle nous vous avons ramassée, il est sûr que vous cherchez des ennuis. J'ignore vos raisons, mais s'il y a la moindre personne sur Adreis qui tienne à vous, essayez de penser à elle et à sa réaction si elle apprenait que votre cadavre a été découvert la gorge tranchée dans un caniveau.

Talisham récupéra rapidement ses affaires.

- Sur ce, bonne nuit messire, essayez de ne pas vous noyer dans votre bain. Peut-être nous verrons nous au petit déjeuner.

Avant de sortir, il s'arrêta. Il aurait bien posé quelques questions à propos de ces écailles... Mais il se serait probablement fait envoyer paître. Il reprit sa route.

L'elven passa tout d'abord à la réception afin de prendre une autre chambre. Il alla ensuite y poser ses affaires.

*Enfin tranquille. Bon, il est temps de vaquer à mes propres occupations.*

Descendant une nouvelle fois, il s'engagea dans les rues de la ville.


Dernière édition par Talisham le Mar 15 Jan 2013 - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 20:51

- Si vous vouliez me dépouiller, vous en auriez profité pendant que j'étais dans les vapes, non ? Et je suis libre de faire ce que je désire de mon existence, y compris la risquer de façon stupide. Les motifs et le fait de déterminer si oui ou non les conséquences annexes les contrebalancent ne regardent que moi.

Une paire de bottes dégoulinantes vint rejoindre la ceinture.

- Bonne nuit.

Earl attendit que la porte soit refermée avant de finir de retirer ses vêtements. Les cheveux noués en tresse et passés par dessus le rebord pour préserver la teinture, il se laissa aller en arrière avec un soupir.
Il aurait vraiment préféré ne pas retrouver sa clarté d'esprit si vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talisham



Réputation : 390
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 21:36

De retour de sa petite virée, l'elven commença par aller déposer Handelë aux écuries. On lui avait bien sûr proposé de le faire pour lui, mais vu l'animal, mieux valait qu'il s'en charge.
Alors qu'il se dirigeait, lanterne en avant, vers le numéro de box qu'on lui indiquait, son étalon commença à renâcler.


- Qu'est-ce qui t'arrive encore ? Je ne pars pas là, je passerait te voir tous les jours, d'accord ? Allez, cesse de faire l'idiot et rentre là-dedans.

Handelë hennit doucement et, sans se préoccuper de Talisham qui tenait sa longe, se dirigea tranquillement mais fermement vers le fond de l'écurie, tirant par conséquent l'elven derrière lui.

- Arrête ça bougre d'âne ! Si c'est à manger que tu veux, il y a tout ce qu'il faut dans le box !

Le cheval s'arrêta finalement devant le stock de paille, sur lequel il se pencha. Grommelant, Talisham avança sa lanterne... pour découvrir, bouche bée, qu'Handelë mettait de légers coups de museau à une demoiselle qui dormait là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce



Réputation : 800
Age : 24
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 22:04

Morphée n'avait pas mis très longtemps à couvrir les épaules de la demoiselle à présent éclairée par une lanterne, d'un voile protecteur et chaud. Endormie paisiblement dans la paille fraîche et quelque peu piquante, Taymir ne pouvait s'empêcher par moment de remuer le nez, un fétu s'étant apparemment entiché de son bout de nez mutin. Mais rien de bien grave et qui puisse l'empêcher de songer en paix. Les yeux fermés, elle était pareille à un ange endormie, les brins de paille dans les cheveux en plus.
Et elle rêvait.

**

Le son sec des sabots des chevaux résonnait dans l'air tiède et humide, coloré d'une teinte verdâtre peu engageante. Faisant virevolter au gré de leur pas lent et régulier les feuilles roussies et rebondir les cailloux sur le chemin, les bêtes marchaient au pas, côte à côte, dans l'ambiance la plus tranquille qui soit. Parfois quelques faux-pas, au pire un hennissement marquant un petit accès de mauvaise humeur, mais jamais rien de bien remarquable. Après tout c'était le point essentiel, la ligne directrice à suivre dans cette partie d'Adréis, leur avait dit, redit et même rabâché le dirigeant du hameau qu'elles venaient de quitter. Pour pénétrer, disaient les villageois, il fallait une sacrée bonne dose de courage, ou de folie, tout dépendait de ce qu'on voulait y faire. Les marais du Ringem étaient situés à quelques jours de Shalanos et Ilymir, chose étrange, ou effrayante, les rumeurs étaient nombreuses, notamment à propos des créatures qui s'y terraient. Aussi sordides les unes que les autres, elles n'avaient pas empêché les deux jeunes femmes de mener leurs montures jusqu'à l'entrée du désert de boue.
Il y avait des mois de ça. Mais Taymir se souvenait toujours avec la même précision des traits d'Ayana. Même si c'était loin, les grands yeux gris toujours rieurs l'avaient profondément marquées... Les mèches rousses et son rire, tonitruant et communicatif. La douceur de ses sourires quand elle s'apercevait qu'elle mettait la jeune clerc mal à l'aise pendant ses soins.
Mais il fallait se séparer. Seule l'une d'elles irait plus avant, tandis que l'autre irait se cacher plus au Nord.
Depuis quelques heures c'était comme si... Comme si ses souvenirs revenaient un à un dans son esprit, pour se matérialiser en elle. Etait-ce de la magie ?


**

Doux. C'était doux comme du velours, songea la jeune fille encore endormie qui se tourna vers le souffle chaud qui lui caressait la figure. Persuadée de rêver encore, elle leva une main pour frotter affectueusement le bout du museau d'Handelë.

« Ney'la... Qu'est-ce..Tu fais ici ? Mh ? Taymir papillonna des yeux quelques instants avant d'avoir un gentil sourire. Qu'est-ce que tu fais, toi.. ? Tu devrais dormir !

Ah. Apparemment un cheval était sorti de son.. Enfin c'était ce que son esprit embrumé se disait avant de se rendre compte que la pleine lumière d'une lanterne était braquée sur sa figure. Et la réalité lui revenait brusquement à la figure au vu de la façon dont elle s'était jetée en arrière, le cœur battant. Les mains jointes elle bégaya d'une voix suppliante.

« Je ne suis pas une voleuse ! Je voulais simplement dormir au chaud, croyez-moi, fouillez, je ne vous ai rien volé. Je vous le promets !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Talisham



Réputation : 390
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 22:28

- Ah, c'est malin tiens, Handelë, tu lui as fait peur ! Bon allez, ça suffit maintenant, recule !

La voix lui paraissait familière, mais il ne voyait pas suffisamment bien sa propriétaire pour la reconnaître.

- N'ayez crainte mademoiselle, je ne vous accuse de rien de tout. Pardonnez mon cheval, parfois, il n'en fait vraiment qu'à sa tête.

Il lui parlait comme on parle à un animal apeuré.

- Allons, allons, calmez-vous, je ne vais pas vous manger, et je ne vais pas vous fouiller non plus. Même s'il ne fait pas particulièrement froid, je comprends que l'on puisse ne pas vouloir dormir dehors. Néanmoins, vous avez de la chance que ce soit moi qui passe plutôt qu'un palefrenier faisant sa ronde.
Si vous avez un endroit où rentrer, je peux vous raccompagner.

*Et comme Aryllë viendra sans doute me secouer de bonne heure, ma nuit va être courte...*

- Sinon, j'ai une chambre dans l'établissement, vous pourrez dormir dans un lit plutôt que dans la paille. Je me débrouillerai avec mes couvertures de voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce



Réputation : 800
Age : 24
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 22:48

« Je.. Vous ne venez pas pour moi ?  Barbebouc, le Créateur soit loué.»

Ouf. Elle put se détendre légèrement, accoudée dans la masse de paille, mais sa nature prudente et inquiète la poussa à attendre un peu, caressant le museau du fameux Handelë. Il ne lui avait pas fait peur, songeait-elle avec un petit sourrire attendri, Ney'la faisait la même chose quand elle voyait sa maîtresse endormie dans des endroits incongrus. Cependant une honte cuisante elle baissa la tête devant les questions du jeune cavalier manifestement serviable.

« J'ai une maison. Enfin un lieu où dormir, là-bas, loin du Centre mais je.. me suis perdue.. La nuit... La ville n'est pas la même, pas du tout. Je ne s-saurais même pas vous indiquer le chemin à dire vrai.. »

Taymir aurait dû le savoir, se balader de nuit, à ces heures-là et seule dans les rues de Fédoran ne lui aurait rien apporté de bon. Respirant un peu plus tranquillement à mesure que la voix masculine du visiteur tentait de la rassurer, la jeune fille sentait son estomac se nouer légèrement. Cette voix... Ces intonations lui disaient quelque chose, lui rappelaient des souvenirs, mais elle secoua la tête, chassant ces pensées qui n'avaient rien à faire là. S'écartant un peu de la source de lumière, elle se releva maladroitement, couverte de poussière et de paille la guérisseuse devait bien avoir l'air d'une mendiante sale et dépenaillée, songeait-elle dépitée alors qu'elle s'époussetait avec force. Sa longue chevelure emmêlée et parsemée de brins d'herbe et de luzerne fut rabattue sur les côtés de sa figure. Taymir ne souhaitait pas réellement être reconnue, elle ne savait pas réellement si... Elle n'en savait rien, devait-elle lui faire confiance ? Même si il lui offrait son aide.
Mais malgré les températures tièdes, la jeune Ilymis préférait la chaleur d'un refuge. Et quelque chose dans la voix de cet homme lui inspirait inexplicablement confiance.


« Zoris... j'ai de..Un bruit métallique se fit entendre Quoi vous dédommager, si vous me laissez entrer ! Je vous promets de me faire discrète, de ne pas vous déranger. Ne me donnez pas le lit, je me débrouillerai... Je serais très reconnaissante.»

Elle bafouillait, ramassant sa bourse tombée à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Talisham



Réputation : 390
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 23:12

- Décidément, tout le monde veut me donner ses zoris aujourd'hui ! Je n'ai pas besoin de dédommagement pour un si petit service, un remerciement ce sera déjà très bien, ainsi qu'un sourire à l'occasion. Et j'en connais qui me tanceraient sévèrement en apprenant que j'ai laissé une invitée dormir ailleurs qu'à l'endroit le plus confortable, alors ce sera le lit.
Mais avant toute chose, laissez-moi donc mettre ce cabochard dans son box.

Cette fois, Handelë se laissa faire sans broncher, l'air aussi satisfait de lui-même qu'il était possible à un cheval.

- Si vous voulez bien me suivre mademoiselle, vous pourrez finir votre nuit confortablement, et moi commencer la mienne.

Il commença à se diriger vers la sortie.

- Au fait, tant qu'à faire, ce sera plus facile si nous nous appelons par nos noms. Nous pourrions même envisager de nous tutoyer... Pour ma part, je me nomme Talisham, à votre service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce



Réputation : 800
Age : 24
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 23:32

Quoi ? Il ne voulait pas d'argent ? Les sourcils blonds s'étaient arqués bien haut. Généralement les voyageurs ne rataient jamais une occasion de gagner un peu d'argent. Bien. Autant suivre l'avis de son interlocuteur à la lanterne, mieux valait garder ses zoris bien au chaud dans sa bourse alors, pensa-t-elle en glissant les pièces dans ses poches de manteau. Le Créateur avait laissé des gens de bonne volonté sur ces terres, dirait-on ! Ceci dit, elle était un peu plus rassurée par cette constatation.
Taymir avait flatté l'encolure du cheval, à vrai dire bien contente au final de dormir dans un endroit plus accueillant qu'un coin de rue ou qu'une meule de paille au fond d'une écurire, aussi propre fusse-t-elle, et s'était mise à les suivre. Toi, un cabochard ? Taymir venait de hausser les sourcils en regardant dans la pénombre le cheval se diriger sans broncher, il exagère, tu as l'air gentil comme tout. Plus son propriétaire lui parlait, la rassurant sur son sort et se montrait prévenant, plus le sourire revenait sur le visage de la jeune fille égarée, sentant aussi sans comprendre son ventre se nouer un peu plus encore qu'avant. Pourtant elle ne ressentait aucun danger à ce moment précis, c'était vraiment étrange, elle avait à la limite presque envie de lui faire confiance.
Taymir, Taymir, Taymir, tu perds les pédales là ou quoi ? S'écriait la partie rationnelle de son esprit qui pour le moment était extrêmement tenté par se reposer dans un bon lit, plutôt que de sa paillasse chez Tilla. Même si c'est un lit chaud, douillet, qui te rappellerait la maison. Se mordillant la lèvre, elle secoua brièvement la tête, sûrement dans l'espoir de faire taire sa petite voix intérieure qui décidément ne la laissait plus tranquille depuis des semaines.
Tandis qu'ils se dirigeaient vers la sortie, le jeune homme -enfin elle supposait qu'il était jeune car il avait une voix enjoué à ce qu'elle venait d'entendre- reprit la parole.

Et au moment même où il lui dévoila son nom, la guérisseuse stoppa net, comme si elle s'était étranglée, les poings serrés par la surprise.

« ...Talisham ? »

Puis le retenant brusquement par la manche, le cœur battant à tout rompre et l'air stupéfait, Taymir lui prit presque la lanterne des mains pour éclairer leurs deux visages à la fois. Et à voir son expression complètement confuse la jeune fille n'en croyait ni ses yeux ni ses oreilles.

"Par le Créateur !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 23:46

*Hum, le seigneur Earl est vraiment de mauvais poil. Il a dû se disputer avec Fanaa, encore... Zut !*

Mellyna était partie frapper doucement à la porte d'Aryllë qui devait logiquement occuper la chambre adjacente. Elle croisa les doigts de ne pas se tromper. Adoptant une nouvelle manie, elle ne passa que la tête par la porte entrouverte. La jeune fille était penchée sur des parchemins, visiblement très concentrée. La dédrane soupira d'aise, c'était la bonne chambre !

-Aryllë ? Excuse moi de t'interrompre. Ca t’embête si je me fais monter un bain dans ta chambre ? Je meurs d'envie d'en prendre un vrai depuis des mois ! Le pire c'était ces jours dans le désert, brrr ! Enfin tu connais... Bref, je serai discrète et silencieuse, je peux ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Talisham



Réputation : 390
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 15 Jan 2013 - 23:57

Alors qu'il marchait tranquillement, il se sentit soudain attrapé par les vêtements, après que la demoiselle ait répété son prénom.

- Oulà, oulà, doucement jeune fille !

Était-ce une agression ? L'elven, sur ses gardes, avait aussitôt fait jaillir l'une de ses aiguilles. Il se retourna vivement pour se retrouver nez-à-nez... avec sa lanterne qu'on lui tenait devant le visage.

- Doucement, doucement, sage !

Il ne pouvait s'ôter de l'esprit l'image d'un animal craintif. Qui apparemment pouvait réagir de façon bien étrange.

- Je ne m'en vais pas, je ne bouge pas, il ne se passe rien, d'accord ? Laisse-moi juste écarter ce truc de ma fig... Nom d'un moo en rut ! Taymir !? Mais qu'est-ce que... ?

Il n'en crut pas ses yeux immédiatement, mais il dut rapidement se rendre à l'évidence: devant lui se tenait la jeune Ilymis qu'il avait dû laisser derrière lui lors de son départ précipité du village, sans même avoir pu lui dire ce qui se passait. Heureusement, il était vif pour remettre ses idées en place.

- Alors ça, si je m'attendais... Chut, attend, ne dis rien. Je propose qu'on commence par aller dans la chambre, qui sera toujours plus appropriée qu'une écurie pour discuter, et ensuite on pourra passer aux questions. D'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyra



Réputation : 266

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 16 Jan 2013 - 0:07

L'elven était penchée sur sa feuille et la grattait de sa plume enchaînant les ratures. Lorsque Mellyna lui adressa la parole, Aryllë jeta sa plume sur la tablette avec un cri excédé. Elle envoya sa tête en arrière se gratta nerveusement le crâne ce qui fit gonfler ses boucles de soleil et lâcha un :

- Raaaaaaaah ! d'exaspération.

Puis elle souffla et se retourna sur sa chaise pour faire face à la gardienne, ses bras croisés sur le dossier, son menton dessus. Une mèche décoiffée sur retomba sur l'oeil et elle adressa un sourire complice à la Dedrane.


- Un bain sera le bienvenu. Même deux si possible. N'importe quoi qui me change les idées de ce rapport, je n'en peux plus ! Viens, entre, on est entre filles ici. Et même, entre Gardiennes !

Les deux baquets fumants arrivèrent bientôt, accompagnés de sels parfumés et d'huiles corporelles. Hmmm. Ca allait être bien agréable !

- Si jamais tu connais des synonymes de "désertion" ou de "vol" mais à consonance positive, je suis preneuse au fait !
demanda-t-elle avec un clin d'oeil. Et après le bain, je ne sais pas pour toi mais je prendrai une bonne nuit de sommeil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce



Réputation : 800
Age : 24
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 16 Jan 2013 - 0:10

Talisham !
C'était bien lui. Par le Créateur, qu'est-ce qu'il faisait ici ?!
Handelë. Mais oui ! Ney'la.. Oh Créateur ! Le Ringèm !
Respire, respire, respire, doucement.
Lorsqu'il s'était retourné vers elle, la jeune fille avait une expression peinte sur son visage qui était un réel condensé de tout ce qu'elle pouvait éprouver à cet instant précis : De la crainte, de l'effroi, un peu de colère, mais surtout de l'incompréhension. Qu'est-ce que... Elle pouvait bien avoir l'air stupide mais là, ce n'était pas sa préoccupation première. La surprise était totale, elle avait même marbré de rouge son visage complètement pâle et donnait l'impression à l'Ilymis d'avoir une balle qui rebondissait dans sa cage thoracique. Fort désagréable d'ailleurs...
Apparemment, le fameux Talisham avait l'air tout aussi surpris et décontenancé qu'elle en la regardant. Il avait même mis quelques instants avant de la reconnaître -enfin c'était compréhensible vu son état- mais elle sut qu'il l'avait remise dès l'instant où il prononça son prénom. Et au moment où elle tentait d'ouvrir la bouche pour prendre la parole, encore saisie, l'elven la coupa rapidement, lui demandant de se taire pour l'instant et de rester discrète.
Quand il lui demanda enfin de monter avec lui, pour pouvoir parler, elle se sentit la bouche sèche et acquiesca vigoureusement et honteuse lui lâcha le poignet, libérant la lanterne. C'était entendu, elle venait. Quand Talisham l'associait à un animal effarouché, il n'avait peut-être pas tort.


« Je.. désolée. Je ne voulais pas te faire peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Mellyna



Réputation : 537

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 16 Jan 2013 - 0:19

Mellyna fut ravie de l'entrain de la jeune fille, papoter serait bien plus amusant !
Le bain fumant l'attendait, l'hypnotisant presque. Elle se dévêtit en vitesse et se plongea avec délice dans l'eau chaude et parfumée, prenant bien garde à ne pas mettre une goutte à côté.

-Quel délice !

Elle se détendit et réfléchit un moment à la question d'Aryllë :

-Voyage urgent et emprunt... Je ne vois rien de mieux pour le moment mais j'y travaille !
Après je vais essayer de tirer les vers du nez au seigneur Earl s'il ne s'ast pas déjà endormi quand j'irai le voir. Ca risque d'être compliqué.
Dit-elle avec une moue dépitée.
Enfin si je ne m'endors pas dans mon bain ! C'est tellement agréable.

Le sourire revint immédiatement sur ses lèvres. La dédrane soupira et commença à dénouer les foulards et les tresses qui retenaient sa chevelure. Elle avait tellement de questions qui se bousculaient aux portes de son cerveau qu'elle ne savait pas par quoi commencer. Ce n'était jamais bon, dans ces cas là elle préférait se taire et attendre de faire du tri dans ses idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Earl



Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 16 Jan 2013 - 0:36

La femme de chambre adressa un "bonne nuit monsieur" au paravent avant de quitter la pièce, les vêtements détrempés dans les bras.

Earl acheva de se sécher puis sortit de derrière les panneaux de bois peint, une serviette sur les hanches. Il n'aurait rien d'autre à se mettre avant que ses habits du jour n'aient été eux aussi lessivés et séchés correctement.

Planté devant la grande psyché dressée dans un des angles, il s'observa longuement, étudiant chaque membre, chaque articulation d'un oeil critique.
Il avait maigri. Pas au point d'être rachitique, non, mais il semblait plus frêle. Ses muscles avaient sensiblement fondu depuis les événements dramatiques de Faélanir. Il avait un peu repris lors de sa convalescence au retour d'Ilymir, cependant cela n'allait pas aussi vite que cela aurait dû.


- Et on se demande pourquoi.

Avec un rire sans joie, le jeune homme se détourna de son reflet pour aller s'étendre sur le lit.
Il se sentait fatigué.
Et... creux. Comme une coquille vide.

Ses cils s'abaissèrent graduellement mais ses traits ne se détendirent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyra



Réputation : 266

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 16 Jan 2013 - 0:38

- Voyage urgent ? Mais tu es fantastique ! Tu me sauves la vie ! Merci merci ! Ca va grandement m'aider !

L'elven laissa passer quelques instants de silence, songeuse.

- Compliqué. Oui. Sûrement. J'ai vu son cadavre dans la grotte tu sais ...

Elle se cacha les yeux.

- Je ne dois pas la materner, elle n'est plus une enfant. Je ne dois pas la traiter comme une petite fille malade incapable de survivre par ses propres moyens. Je le sais bien. Je dois lui faire confiance. Je le sais.

Ses mots s'adressaient peut-être plus à elle-même qu'à sa compagne de chambrée. Mais elle reprit bien vite sur un ton enjoué :

- Il faudra me parler de ton dragon aussi ! Cela fait bien longtemps qu'ils fuient les hommes, alors que l'un d'eux t'ait adoptée, c'est incroyable ! Tu es vraiment quelqu'un de spécial tu sais !


Dernière édition par Elyra le Mer 16 Jan 2013 - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talisham



Réputation : 390
Age : 31

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 16 Jan 2013 - 0:39

- Ce n'est rien, ne t'en fait pas.

Il rétracta discrètement l'aiguille qu'il avait fait jaillir un instant plus tôt.

- Viens avec moi, tu auras toutes les explications qu'il m'est possible de donner.

Diantre, le destin semblait s'amuser à réunir du monde dans le coin, voilà qui promettait. Tout en guidant Taymir, Talisham se demanda comment elle réagirait à ce qu'il allait dire. Il n'avait pas la possibilité de révéler grand chose...
Ils passèrent silencieusement devant la réception. L'employé de service ne les gratifia d'aucun regard entendu ou égrillard, et ne fit aucun commentaire, mis à part un "bonsoir" poli.
Lorsqu'ils furent entrés dans la chambre, l'elven pria la jeune fille de s'asseoir sur le lit tandis que lui-même prenait place dans un fauteuil.
Un silence gêné s'installa.
Finalement, Talisham se lança.


- Écoute, je suis désolé de ce qui s'est produit. - et il l'était vraiment - Je n'avais pas l'intention de t'abandonner. J'ai été envoyé en mission, au beau milieu de la nuit, sans avoir le droit d'adresser la parole à quiconque. Je ne peux pas en dire plus à ce sujet. Quand je suis... "revenu" - on pouvait sentir une hésitation sur le terme - tu étais partie. Je suis retourné aux ruines, mais il n'y avait plus personne. - mis à part un solven qui n'était pas de particulièrement bonne humeur, mais il n'avait pas l'intention de le préciser.
J'ai lancé des recherches, sans succès, pour savoir ce qu'il était advenu de chacun. Ton guide n'était pas encore rentré. Et finalement, on m'a envoyé dans le désert. Et me voilà ici. Je ne sais pas que dire d'autre.
Que t'est-il donc arrivé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Mitz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Mitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: