Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Le Mitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 16:30

- Je ne crois rien. Enfin si, disons que si j'avais toqué au carreau je pense que tu ne m'aurais pas ouvert alors ... Mais je ne sais pas grand chose. Sinon je ne serais pas ici. Et ... la porte ? Sans le numéro de chambre ... et puis ...

Elle attrapa la savonnette et la lui tendit. Ensuite elle s'accroupit sur ses talons et croisa les bras.

- Tu as eu beaucoup de femmes dans ta vie ? Des femmes, des compagnes, des fiancées ... enfin tu vois ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 16:47

- Non.

Earl leva les bras et entreprit de faire partir les dernières traces de teinture.

- Si tu veux tout savoir, on a essayé de ma traîner dans un bordel dans un port quand je savais à peine comment une femme était faite, et j'ai pris la fuite par la première fenêtre. J'ai été "initié" par une matrone fardée à l'excès et surchargée de bijoux d'avantage excitée par un "provincial" mal dégrossi que par la réception pompeuse qui se déroulait dans le salon d'à côté. Et depuis lors, si je ressens le besoin de me soulager, je fais appel à des femmes dont c'est le métier.

Les dernières gouttes grises retombèrent sur ses épaules.

- Satisfaite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 17:20

- Donc ... tu n'y connais pas grand chose. Pour ainsi dire rien. Peut-être que ça explique ta ... disons rigidité sur le sujet. Etre avec quelqu'un ce n'est pas uniquement user de son corps avec elle. C'est une partie importante, il vaut mieux être compatible mais cela, c'est la nuit. Quand le jour se lève, il faut qu'il reste quelque chose. Pas un désintérêt, un mutisme, une attitude fermée. Il y a quantité d'autres gestes, d'autres attitudes.
Et quand on est avec quelqu'un, on est deux. Etre deux ce n'est pas être tout seul. Tu m'as décrit ta compagne idéale, celle qui te suit mais qui reste dans son coin, qui n'empiète pas sur ton territoire, toi qui n'empiètes pas sur le sien. Avancer de cette manière c'est ... enfin ça fait penser à un contrat. Ce n'est pas ... ce n'est pas une histoire. Dans une histoire, dans un couple on est deux. C'est une notion sur laquelle tu sembles bloquer.

Elle écarta les mains.

- On est deux, on est ensemble. Et pas seulement pour les bons côtés. Il faut accepter l'autre tel qu'il est, mais il peut s'améliorer. On peut toujours s'améliorer. Mais il faut une réponse, un partage, quelque chose qui aille dans les deux sens. Sinon c'est bancal.
Une femme a envie d'être là pour l'homme qu'elle a choisi. Elle a envie d'être à ses côtés, de l'épauler, de le soutenir. Mais elle s'attend à être épaulée en retour. Je ne parle pas de la porter à bout de bras. Elle est grande. Mais elle peut avoir des moments où c'est plus dur. Elle demandera ou elle ne demandera pas de considération, mais à ce moment là il faudrait que l'homme détecte les signaux et lui accorde sa présence, son soutien. Une femme est forte, elle est plus forte qu'un homme car elle est là pour lui. Elle s'occupe d'elle-même et de lui. Mais il faut qu'il intervienne, qu'il soit là aussi. C'est important. Car ils sont deux et ils sont ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 17:39

- C'est aussi une notion sur laquelle tu bloques. Tu ne t'y prends pas mieux que moi, il me semble. Ou alors on essaye d'être à deux mais jamais au même moment.

Earl rinça les restes de mousse sur sa peau et tendit la main pour attraper une serviette.

- Et ce n'est pas en faisant de jolis discours généraux sur "un homme" et "une femme" que cela y changera quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 17:58

Elle lui tapa sur la main.

- Tut tut. Tu restes dans ton bain. C'est la règle. Tu as pris ta décision. C'est une mauvaise décision. Les couples se disputent et ensuite ils se réconcilient. Il n'est trop tard que lorsque les deux décident qu'il est trop tard, ou qu'un des deux meurt. Tu es tout fermé, là.
Tu as raison. Je ne suis malheureusement pas plus douée que toi. Et tous les efforts que j'ai faits ont eu l'effet inverse. Mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi. Je voudrais comprendre.

Un étourdissement la prit et elle ferma les yeux quelques instants, puis elle reprit.

- Je t'en ai tellement voulu ... mais c'est parce que je me focalisais sur le mal que tu me faisais. Mais ce n'est pas moi cela, ce n'est pas ma façon de penser. Ne garder en mémoire que les mauvais moment ... ça n'aide en rien. Il y en a eu des bons, il y en a eu des très bons. Donc je sais que tu en es capable. J'ai pensé que c'était trop tard, et puis je me suis dit "non, si je décide que c'est trop tard alors ce sera vrai, alors non. il a l'air gentil, je vais le laisser faire je vais l'accepter, je ne vais pas avoir peur". Alors je t'ai embrassé. Il était si doux ce baiser, comme pour m'apaiser après que tu m'aies fait mal. Doux et tendre à en pleurer. Je n'ai pas pleuré. Mais je me suis sentie mal et lorsque j'ai rouvert les yeux, tu as crié et tu es parti. Et j'ai pensé que tu étais injuste. Et tu l'étais. Ensuite ... j'ai pensé à toi, et àa toutes ce fois où nous nous sommes ratés en étant face à face. C'est comme si nous ne parlions pas la même langue. Et je me suis dit que peut-être tu m'avais trouvée injuste aussi ? Tu semblais tellement m'en vouloir dans tes derniers mots.
Sauf que je ne comprenais pas, je ne comprends toujours pas. J'avais peur, depuis le départ du désert j'essaie d'être ... enfin de faire attention. de ne pas avoir de gestes amoureux quand je n'avais qu'une envie c'était d'en avoir. je faisais très attention, je me retenais, tu étais si absent, tourmenté. j'ai pensé que l'épisode avec Masha t'avais laissé une marque et qu'il te fallait du temps. Alors j'ai voulu faire attention. C'est pour cela que lorsque tu as été si gentil, j'ai paniqué, j'avais si peur de ne pas faire ce que tu souhaitais ... et peut-être alors m'as tu trouvée injuste quand tout ce que je voulais, c'était faire attention à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 18:36

Il laissa retomber la serviette sur le plancher et s'adossa à nouveau au bord du baquet en se retenant de soupirer.

- S'il faut que tu comprennes une chose à mon sujet...

Il se massa les paupières.

- ... c'est que je n'ai pas ta capacité à rebondir encore et encore à chaque fois que je me heurte à quelque chose. Tu l'as dit toi-même : je suis rigide. Et avec toi...

Sa main revint se poser sur le rebord de bois.

- Je suis juste fatigué d'essayer. Car j'ai essayé.

Il ferma les yeux et renversa la tête en arrière. Après l'effort violent, c'était comme si l'eau chaude avait fait fondre tous ses muscles. S'il avait été seul, il se serait volontiers endormi.

- Foi de clerc, pour quelqu'un qui se "sentait mal", tu t'es montrée tout à fait réceptive par la suite. Alors toutes mes excuses d'avoir mal pris l'annonce comme quoi même cela n'était pas suffisant pour réparer le reste. Malheureusement je n'ai rien de mieux à offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 18:45

- Réceptive ? Réceptive alors que j'avais si mal à la tête que tout ce qu'il me reste c'est un trou noir ? Un énorme trou noir ?

L'oeil jaune se mit à couler. Noir. Elle eut un rire rauque.

- Tu n'as même pas remarqué que je me sentais mal, que je brûlais ? Ma tête était si lourde, je me sentais ... et tu n'as rien perçu. Alors ta "foi de clerc", là, c'est un petit peu raté, tu ne crois pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 18:58

- A moins que tu ne souffres d'un sérieux dédoublement de personnalité, ma "foi de clerc" reste fiable. Je suis peut-être foutrement incapable de soigner qui ou quoi que ce soit avec mon elixia à l'heure actuelle, mais je sais encore faire la différence entre une femme qui répond aux caresses et une donzelle sur le point de tomber dans les pommes, merci bien.

Earl redressa la tête, les traits à nouveau crispés.
Calme, il devait rester calme. S'énerver en étant nu comme un ver dans une baignoire aurait été du dernier ridicule.


- Et je peux savoir ce qui t'arrive à l'oeil, ou bien est-ce que j'ai aussi une vue si mauvaise qu'il me vient des hallucinations ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 19:30

- Mais Earl je t'assure ! Je ne te mens pas, lorsque j'ai repris mes esprits tu étais de son côté du sofa et ... et j'ai cru que tu m'avais jetée de côté après avoir, tu sais ... lorsque tu étais affamé et brusque. C'est à ce moment-là que je faisais référence dans ma demande ...

plic plic

Elle baissa les yeux. Les gouttes tombaient sur sa main. Elle leva les yeux, au cas où ? Peut-être que ça tombait du plafond ? Non. Elle se mit à frissonner.


- C'est ... j'ai fait ça pour toi pour ne pas avoir peur. J'ai voulu pouvoir te répondre comme tu le souhaitais. C'est la panthère. Mais ... ensuite ça s'est mis à couler. Mais ça devrait être rouge. Ce noir ... mon sang n'est pas noir ... ce n'est pas normal ...

Elle poussa une mèche de cheveux devant, pour camoufler tant bien que mal l’œil blessé et releva la tête.

- Cette ville ... cette ville est emplie de mauvais souvenirs pour moi. J'ai eu peur. J'ai eu peur Earl. Mais j'ai été là pour toi de nombreuses fois, tu ne peux pas m'enlever ça. Tu es entier et orgueilleux. Je suis ... un peu bizarre. Mais je fais des efforts. Je veux en faire et dans le bon sens cette fois. Je t'ai déjà entendu rire, je voudrais t'entendre encore. Je me souviens de beaucoup de choses. Essaie de t'en rappeler toi aussi. N'abandonne pas si vite. Je ...

Sa tête se remettait à tourner.


- C'est trop facile de dire non, trop simple de fuir, de tout arrêter. J'ai failli moi aussi. Mais ce soir je reviens, avec le drapeau blanc. Avec l'envie que nous apprenions à nous connaître. Tous les deux. Tu pourrais essayer de t'intéresser, de poser des questions à mon sujet, tout comme je t'en pose sur toi. Une conversation c'est cela. Chasse ta colère Earl. Chasse ta rancœur. Laisse les à la porte comme je le fais. Essaie. Je ne suis pas là pour te faire du mal où te mettre en colère. La douceur et tellement plus agréable ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 19:41

- Va t'allonger sur le lit.

Le jeune homme se pencha pour récupérer la serviette abandonnée par terre.

- Tu n'es visiblement pas en état de soutenir la moindre conversation. Comme tu le dis si bien, ce n'est pas normal, et le reste peut attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 19:58

- Mais Earl, tu as remarqué ? Je ne pleure même pas ! Je suis quelqu'un qui pleure si facilement ... et là je ne pleure pas ! Je suis vraiment venue discuter ! Vraiment ! Je ne veux pas que dans 10 ans on apprenne par hasard que tout ce gâchis c'était ... à cause d'une énième incompréhension ! Je ne veux pas tout gâcher par ... par facilité ou ...

Elle s'affolait. Non non il fallait rester calme ! Fanaa le laissa pourtant ramasser sa serviette et alla s'asseoir sur le lit.

- Je ne veux pas de ça. Il faut se battre pour ce qu'on veut dans la vie. Je sais reconnaître mes erreurs et je suis capable d'apprendre de ces dernières si je les comprends ! Je ne suis pas stupide, je sais lire, je sais écrire, je peins plutôt bien. Ma mémoire n'est pas toujours stable mais je me souviens que tu m'avais prêté un livre. Et je sais que je l'ai perdu. Mais je ne peux pas te le racheter parce que je ne me rappelle ni du titre ni du nom de l'auteur. Mais je suis désolée, pourtant je suis soigneuse ! Je fais attention !
Et je ne pleure pas, je viens régler les choses, discuter entre adultes. Les mots sont si importants, ils sont tellement ... et je vais tâcher le lit ... oh non ...

Elle se mit à genoux sur le sol et s'essuya l'oeil avec un pan de sa robe. Auréole noire sur le bleu du tissus.

- Ce n'est pas important. Ca finira par s'arrêter. Je le dis depuis hier. Ce n'est pas important. Ca coule, c'est tout. Ca ne fait même pas mal.

La dernière affirmation était fausse. Ou alors pas tout à fait vraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mellyna

avatar

Réputation : 537

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 20:05

Le dragonnet n'avait pas ouvert une paupière mais l'information était bien passée.

*Elle est trop fatiguée, j'irai la voir demain matin.*

Il n'avait pas besoin d'être à ses côtés pour sentir quand elle s'affaiblissait. La potion avait caché les symptômes, elle n'avait pas enrayé le mal.

Pendant ce temps, Mellyna avait donné des ordres pour ne pas être dérangée jusqu'à demain. Elle avait, en revanche, demandé à être réveillée avant le lever du soleil.
Elle profita quelques instants de son bain brûlant, mais ayant faillit s'endormir même dans ce laps de temps très court, elle préféra se dépêcher avant de s'effondrer. Elle se frotta énergiquement et fit de même avec ses vêtements.
Elle prit quand même le temps de démêler et de nettoyer sa tignasse blanche. Elle enfila rapidement une chemise ample.
Prépara son sac, au cas où elle déciderait de suivre Fanaa, et mit ce qu'elle devait lui rendre dessus.
La dédrane eut juste le temps de se demander si elle n'avait rien oublié, avant de s'enrouler sur une couverture et de s'effondrer mi-endormie, mi-évanouie sur le sol. Elle en avait même oublié de manger.
Autant dire qu'un bruit de verre brisé et d'effraction dans la chambre voisine ne la dérangea pas une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://menolly-48.deviantart.com/
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 20:06

Earl s'extirpa du bac tout en nouant la serviette sur ses hanches.

- Est-ce que tu t'es seulement regardée dans un miroir ?

Il alla attraper celui de la commode et vint le placer sous le nez de Fanaa.

- Tiens, regarde-toi. Et répète-moi que ce n'est pas important !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 20:23

- C'est ...

La personne qui lui faisait face dans le miroir était assez pâlichonne, elle avait un oeil de Fanaa et un autre différent. Un différent qui laissait suinter quelque chose de sombre et de plus épais que le sang.

Elle n'avait pas vu son reflet depuis le désert, elle ne rendait compte que maintenant à quel point il s'était effectivement passé quelque chose.


- C'est ton oeil ... J'en avais besoin pour me calquer sur ton rythme mais il est resté après. Il n'aurait pas dû rester. Et ça ...

Elle passa ses doigts sur les "larmes" étranges.

- Les adieux c'est pour les morts.

*Il a nié mon existence. Est-ce qu'il est en train d'exaucer son souhait ? Est-ce que l'Autre a trouvé un moyen ?*

- Il y a des moments où il ne vaut mieux pas effectuer de sort. Visiblement, lorsque le corps est sollicité, lorsque le cœur bat vite et que le sang court rapidement dans les veines, ce n'est pas une bonne idée. Le contrecoup ... est un peu plus fort sûrement. Mais il va bien falloir que ça passe. Je ne peux pas rester ainsi. Non ...

*ça va aller, hein ?*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 20:59

- Quand tu auras fini de théoriser, est-ce que tu accepteras enfin de t'allonger sur ce lit ? Ou va-t-il falloir que je t'y mette moi-même ?

Sans attendre de réponse, il reposa le miroir et saisit Fanaa par les bras pour la soulever et l'asseoir sur la courtepointe.
Ceci fait il parcourut la pièce du regard tout en sachant déjà qu'il ne s'y trouvait rien de très utile. Un manteau, un sac, un tas de vieux bouquins poussiéreux, ses armes. Quelques mouchoirs déposés dans un tiroir.
S'il s'agissait d'un problème d'elixia il n'y pouvait strictement rien. Maudites soient ces histoires d'écailles et de changement !


- Je vais voir si je trouve quelqu'un de plus... qualifié pour s'occuper de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 23:28

- Ne te donne pas cette peine ...

Fanaa se tenait un peu voûtée maintenant.

- Je ne corresponds aux théories élixiennes habituelles. Personne ne comprendra. Mon elixia maintient les morceaux de moi ensemble. Sans elle je ne survivrais pas longtemps. Elle fait partie de moi et ce n'est rien de comparable avec aucun mage ou spécialiste.

Soudain elle se raidit et ferma les yeux très fort. Tout son corps était tendu, ses jointures blanches à force de serrer les poings, ses lèvres livides de les mordre aussi fort. Puis elle se ramollit de nouveau et haleta.

- Ne sors pas de cette chambre. Cette scène nous l'avons déjà jouée, je la connais par coeur.

Elle se mit à claquer des dents. Pourtant elle n'avait pas froid. Elle se mit à se balancer d'avant en arrière, doucement. Son rythme cardiaque était erratique. Elle regarda vers la fenêtre.

- Tu le pensais vraiment.

Sa voix était douce, posée mais peut être un peu faible.

- Tu le pensais vraiment et tu le penses encore.

Mais ... pourquoi ?

- Alors c'est à ce point-là ...

Dire les choses. Rendre les faits réels. Regarder la vérité en face.

- c'est toi. Tant d'intensité dans ces deux mots ... tu souhaitais de toutes tes forces que je n'existe plus. Tu m'as niée, totalement niée. Avec tant de violence ...

Elle tourna doucement la tête vers lui.

- Tout s'explique, tu as fait couler mon sang, tu m'as rendue plus femme que jamais alors tu as créé un lien. Et avec la force de ta rancoeur, tu as voulu me nier. Ce soir encore tu continues, tu ne m'appelles surtout pas par mon nom par crainte que ça ne me rende un peu de réalité.

Finalement il faisait peut-être froid. Elle continua d'un timbre rêveur.

- Et pourtant même en comprenant tout ça, je ne te déteste pas. Ca me soulagerait peut-être mais je n'y arrive pas. Et tu ne m'es pas non plus indifférent. Non. Même si je le voulais ça me serait impossible. Tu es trop cher à mon coeur, malgré tout, malgré toi.

Elle se sentait bizarre, flottante. Pourtant il n'était pas question de perdre conscience encore une fois.

- Dors avec moi. Prends moi dans tes bras cette nuit s'il te plait. C'est quelque chose que nous n'avons encore jamais expérimenté. Je dois partir avant le lever du soleil. Aussi demain, lorsque tu ouvriras les yeux, il n'y aura plus aucune trace de moi. Tu pourras te dire que je me suis dissoute et tu seras soulagé. Ton voeu sera complètement exaucé. Fais cela pour moi, accepte le comme ma dernière volonté. Je ne te demande pas de ressentir quelque chose, sois juste toi-même. Quelques heures contre le reste de ta vie, ça ne doit pas t'être un grand sacrifice ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mar 29 Jan 2013 - 23:47

- Tu as encore une fois saisi de travers.

Earl lâcha la poignée de la porte pour se retourner vers elle.

- Je ne te niais pas. Je mettais un point final à notre relation, rien de plus. Je ne te niais pas, ni toi ni les souvenirs que tu pouvais me laisser. Combien de fois t'ai-je dis de ne pas trop réfléchir, et surtout de ne pas essayer de réfléchir à ma place ?

Il la considéra longuement.

- Soit tu délires, soit tu racontes des inepties. "Dernières volontés" ? Et puis quoi encore ?! Peut-être que personne ne comprendra rien à ton elixia, mais au moins il pourra te donner un calmant. N'essaye pas de me faire croire que tu n'as pas mal : tu as un tic au coin de la paupière qui ne ment pas aussi bien que toi. En plus, vu ce que tu dis, ça ne m'étonnerait pas que tu me fasses une crise de fièvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 30 Jan 2013 - 0:00

- "Rien de plus" ...

*Fièvre ? Probablement.*

- Laisse ce n'est pas grave. Je te l'ai dit, ce n'est pas important.

Fanaa quitta le lit et flageola jusqu'à la fenêtre. Elle posa ses mains sur le rebord et leva les yeux vers le ciel. Visiblement si, c'était un trop grand sacrifice pour lui.

- Bonne nuit.

La jeune fille enjamba la fenêtre et prit pied sur les tuiles. Prenant appui au mur de la fenêtre, elle se redressa. Sa tête tournait, le chemin du retour allait lui paraître long. Mais comme elle l'avait dit, elle avait quelques heures pour cela. Qu'importe le temps qu'elle mettrait, ce qui comptait c'était qu'elle ne tombe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 30 Jan 2013 - 0:12

Il resta pétrifié, stupéfait de la voir vaciller jusqu'à la fenêtre, toute disposée à repartir, ou plutôt à aller se fracasser le crâne en bas.

- Mais foutredieu, à la fin !

Il ne fit qu'un bond jusqu'à la croisée. Passant le buste au dehors, il la ceintura d'un bras et la tira en arrière, lui ployant la nuque d'une main pour ne pas l'assommer contre le haut de l'ouverture.

- Faut te le dire dans quelle langue pour que tu cesses de faire crever tout le monde d'inquiétude en fuyant comme ça à tout bout de champ, hein ?!

Le jeune homme la traîna littéralement jusqu'au lit et la plaqua sur le matelas.

- Tu vas te tenir tranquille, oui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 30 Jan 2013 - 0:29

- Pour qu'ils s'inquiètent, il faudrait qu'ils soient au courant. Or, ça ne risque pas, ce n'est sûrement pas moi qui irai leur en parler. Ca non. Et toi non plus. Alors tu vois, aucun risque !

Un éblouissement.

- De toute façon il faut que je passe par les toits, c'est le seul chemin que je connaisse.

La pièce ne tournait-elle pas un peu ? Fanaa battit des paupières pour chasser cette désagréable impression.

- En plus ici ce n'est pas un endroit pour moi. C'est ... luxueux.

Pouvait-on avoir le mal de mer sur un lit ? Visiblement un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 30 Jan 2013 - 0:40

- Celui qui crève d'inquiétude, là, c'est moi, bordel ! Il te faut vraiment une traduction à chaque fois ?!

Earl ne l'avait pas lâchée. Elle n'aurait eu de cesse de regagner la fenêtre, quitte à ramper sur le plancher.

- Alors tu vas me faire le plaisir de rester là, sinon je vais me voir contraint de t'attacher au lit. Si tu tiens à ce que je te prenne au sérieux, agis en adulte. Essaye, pour l'amour d'Ael !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 30 Jan 2013 - 1:01

- Ce n'est pas l'amour d'Ael que je veux, c'est le tien.

Elle regardait toujours la fenêtre, puis elle en détourna le regard.

- Peut-être que le problème c'est que nous n'avons pas les mêmes points de comparaison. Pas les mêmes modèles. J'entends ta demande mais ça n'éveille aucun écho. Dans ta bouche le terme "adulte", c'est comme s'il n'avait pas de définition précise. Je cherche dans ma mémoire un modèle qui correspondrait à ce que tu souhaites mais je ne trouve pas. Pourtant je cherche.

*Ou alors ils sont effrayants.*

- Si. Altarielle aurait été très bien mais je ne l'ai pas assez côtoyée. Et je n'ai pas l'impression d'agir comme une enfant. Je ne comprends pas toujours ce reproche. Même, je trouve qu'il n'est pas toujours justifié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 30 Jan 2013 - 1:24

- Ah non ? Te traîner sur un toit de tuiles instables, dans un état à te briser le cou, tu crois que c'est une chose intelligente à faire ? C'est ça, être adulte, c'est réfléchir aux conséquences les plus évidentes de ce qu'on fait ! C'est utiliser sa tête, et pas seulement pour se monter des chimères, bon sang ! Les gosses des rues sont plus adultes que toi sur ce point, et crois-moi qu'ils n'ont guère eu de modèles dignes de ce nom non plus.

A chaque parole elle ravivait sa colère. Il se sentait fatigué et la dernière chose dont il avait besoin c'était bien d'une dispute.

- Arrête de chercher à raisonner.

Elle avait le front brûlant.

- Ton instinct de survie est proche du néant absolu, c'est proprement miraculeux que tu sois en vie. Il faut sans doute en remercier les quelques bonnes âmes qui ont pu croiser ton chemin ou les caprices du hasard.

Le Lévitis secoua la tête.

- Alors tu vas rester sagement sur ce lit. Et cesser de déblatérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 30 Jan 2013 - 1:42

Elle ferma les yeux.

- J'en ai rencontré des gamins des rues. Je me souviens. Ils m'ont trouvée étrange. Ils disaient que j'étais une "tombée-du-ciel" et visiblement, malgré que les mots utilisés soient jolis, ce n'était pas un compliment.

Elle sourit doucement.

- Je voulais juste partir pour te laisser tranquille. Tu es fatigué. Mais tu es toi.

Elle rouvrit les yeux, des yeux qui brillaient trop.

- Je sais que c'était juste une teinture, mais ça te changeait tellement ... je ... tu m'as fait peur. J'avais du mal à suivre. Je me suis perdue. Fedoran porte malheur. Je déteste cette ville.

Fanaa se remit à frissonner.

- Je suis Fanaa. C'est mon nom. C'est moi.

Elle accrocha son regard.

- C'est moi tu sais ...

Les couleurs prenaient vie, sautaient du papier peint sur le sol et rebondissaient au plafond. Son pouls était fébrile, mais elle avait fini par fermer la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Le Mitz   Mer 30 Jan 2013 - 2:02

Earl se garda bien de répondre, de peur que cela ne l'incite à parler à nouveau. Il se contenta d'acquiescer.

Puis, avec précaution, craignant qu'elle n'en profite pour tenter de fuir dans un dernier sursaut d'énergie, il la relâcha. Elle ne semblait plus décidée à prendre la poudre d'escampette dans l'immédiat mais il n'y croyait pas assez pour sortir chercher quelqu'un. S'il la lâchait des yeux ne serait-ce que le temps d'aller frapper à une des portes voisines, elle serait bien capable de disparaître.

Le fauteuil placé devant le bureau encombré de vieux livres grinça sur le plancher lorsqu'il le tira au chevet du lit. Earl s'y assit, ses cheveux encore humides mouillant le dossier tendu de velours vert, et posa une main sur le front de Fanaa.
Il aurait vraiment voulu pouvoir faire quelque chose pour apaiser la fièvre ou même tenter de remettre de l'ordre dans cette elixia soit-disant incompréhensible.


- Dors, Fanaa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Mitz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Mitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: