Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Alentours de Fedoran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 1 Jan 2012 - 23:53

Un second marchand aux longues mèches d'un rouge si sombre qu'il en paraissait presque noir s'autorisa un sourire d'une blancheur à rendre un tora jaloux.

- Il n'y avait pas de "bonne" ou de "mauvaise" réponse. Disons juste que c'est une réponse appropriée.

Son sourire s'élargit tandis qu'un des membres les plus vénérables du groupe s'escrimait sur une tache de nourriture qui maculait à présent sa tunique aux riches couleurs.

- Nous ne faisons partie que d'une petite tribu qui voyage à l'ombre des falaises pour faire paître ses bêtes. Nous avons déjà fait halte près du sanctuaire, mais aucun de nous n'a eu le bonheur de poser les yeux sur les guides de notre peuple. Alors...

Il haussa les épaules avec une petite moue d'excuse.

- ... nous sommes peut-être un peu jaloux que des étrangers aient eu cette chance.

Des mugissements sourds vibrèrent sur la plaine et, après avoir levé leurs mufles reptiliens vers les minces croissants des lunes, les bêtes du désert se laissèrent lourdement tomber sur le flancs avec des grands soupirs. Seuls un ou deux animaux restèrent debout pour veiller le cercle paisible de leurs congénères assoupis.
Le petit bouvier claqua des mains.


- Tehe ! Eryl'ecto ! C'est l'heure du sommeil. La route demain sera longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 2 Jan 2012 - 0:26

Les traits du visage de Fanaa se détendirent. Elle regardait chaque visage, observait les ressemblances et différences des uns et des autres, savourait le fait d'être entourée de nombreuses personnes mais sans ressentir la peur ou une envie de pleurer malvenue. C'était reposant.

- oui monsieur, je l'avoue j'ai eu beaucoup de chance. Mais vous savez c'était un hasard. Enfin deux hasards en fait. Mais ce n'est pas comme si ils étaient venus me voir, j'étais seulement sur leur chemin ou eux sur le mien.

Elle eut un léger sourire.

- Je vous souhaite de les rencontrer vous aussi. Je suis sure que cela vous arrivera.

Fanaa attendit un instant puis se remit debout. L'indication du bouvier à ses bêtes lui avait rappelé qu'il était tard.

- Messieurs et mesdames, j'ai été enchantée de vous rencontrer et je vous remercie d'avoir bien voulu discuter avec moi. Mais comme votre compagnon vient de le dire vous avez de la route demain, je vais donc vous laisser dormir. je vous remercie et vous souhaite une bonne nuit et un bon voyage demain.

La jeune femme hésita avant d'ajouter :

- Les Illahi vous bénissent. Euh ... si tant est que j'aie le droit de dire cela.

Elle posa sa main sur son coeur et inclina la tête, imitant ainsi l'attitude de Earl quelques instants plus tôt, puis d'un mouvement circulaire de la main elle fit se soulever la boîte invisible contenant Khamsin à quelques centimètres du sol et, avec un regard d'excuse, elle le déplaça avec elle pour chercher une petite surface vide où s'installer avec lui. Du regard elle chercha à apercevoir Earl mais il devait déjà dormir. Elle n'aurait même pas pu échanger plus que quelques mots avec lui. Et avec tout ça, elle avait oublié de demander de l'eau.
Mais des gens lui avaient parlé, ils avaient été gentils, ils ne faisaient pas peur. Et cela était bon.

Fanaa s'adossa à la boîte elixienne de Khamsin, pencha sa tête en arrière et se mit à compter les étoiles. Elle toussa un peu, passa sa main sur son front qu'elle avait de chaud puis reprit sa contemplation du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 2 Jan 2012 - 1:50

Un a un, les nomades se retirèrent, se coulant dans les hautes herbes ou sous les toiles chamarrées. Tous s'assoupirent avec quiétude, confiants en les sens des bêtes restées aux aguets.

Les étoiles pâlissaient à peine lorsque les bouviers s'éveillèrent et commencèrent à rassembler les animaux déjà occupés à savourer l'herbe attendrie par une rosée légère. Presque en silence, les tentes furent démontées, les toiles repliées et arrimées sur le dos des bêtes de bât.

Earl connaissait assez les habitudes des nomades pour s'être éveillé dès le premier froissement de pied nu dans l'herbe. Ils n'étaient pas du genre à venir secouer un "passager" paresseux. Ils avaient décidé de le laisser accompagner leur caravane, ils partageraient eau et nourriture car telles étaient leurs coutumes. Mais à lui de faire en sorte de suivre le rythme.

Le Lévitis avait tranquillement été procéder à ses ablutions dans un des nombreux ruisseaux qui irriguaient les plaines.
L'eau allait devenir un luxe sans prix dans les jours à venir.


- Rid, secoue-toi si tu ne veux pas qu'on t'oublie ici.

Ridelgald sauta sur ses pieds avec plus de précipitation que nécessaire, réagissant par réflexe au diminutif qu'Earl n'utilisait autrefois qu'en mission dangereuse. Voyant qu'il n'y avait nul ennemi prêt à lui sauter à la gorge, il s'autorisa un grommellement bien senti et traîna à son tour les pieds vers une mare d'eau claire.

Earl acheva de nouer ses cheveux d'écarlate encore humides et resserra soigneusement les lacets de ses bottes. Rien de plus désagréable que de marcher avec du sable dans les chaussures, et du sable, il allait y en avoir...


- Finalement demoiselle Fynarine se sera égarée en route. Hum, tant pis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 2 Jan 2012 - 13:39

Fanaa se réveilla aux premiers bruits et avant même d'ouvrir les yeux tenta de reconnaître de quel monstre il pouvait s'agir ... mais se remémora bien vite qu'elle n'était plus dans le Ringem et qu'autour d'elle il y avait des gens. Des gens, des personnes, tous ces pieds qui se déplaçaient, ces mains qui pliaient, rangeaient, préparaient, les bruits des bêtes harnachées, quelques rires étouffés, ici et là des mots rares et précis lancés, échangés ... c'était à donner le tournis. Un tournis agréable au réveil quoi qu'un peu perturbant.

La jeune femme se frotta le front, ainsi elle avait fini par s'endormir, c'était bien, même si ça avait été court. Les hautes herbes avaient été légèrement moins confortables que les fourrures de sa chambre aux Ruines Blanches, mais infiniment plus que les rochers des montagnes de ces derniers jours. Fanaa observa les va-et-vient en silence, la poitrine serrée de trac à l'idée de la demande qu'elle avait de plus en plus envie de formuler.

Elle ne les connaissait pas mais ils avaient été gentils et maintenant cela lui faisait de la peine de se séparer d'eux. Elle avait encore soif de discussion, elle avait envie d'entendre des histoires, des anecdotes, sa tête vide avait soif de savoir, car Fanaa ne savait pas grand chose. Elle savait danser, elle avait appris à lire et à écrire, mais n'était pas au fait du monde, des choses qui s'y passaient, des coutumes des gens, des légendes, des us, des banalités même.

Ils préparèrent plus rapidement qu'elle ne l'aurait cru. Elle rechercha le jeune bouvier de la veille et le suivit à quelques pas de distance avant de se décider à se rapprocher assez pour lui parler. Elle était si tendue ... elle s'approcha comme une biche, prête à bondir en arrière au moindre signe de danger. Le danger n'étant autre qu'elle-même si elle mettait les pieds dans le plat.


- Bonjour ! Dis moi est-ce que je pourrais vous accompagner s'il te plait ? Je me dis que quelque part sur votre trajet, soit à l'aller, soit sur le retour vous risquez de passer au Sanctuaire des falaises rouges et j'aimerais beaucoup aller me recueillir là-bas. Si y amener des étrangers - le terme la fit grimacer, elle le trouvait un peu insultant même si justifié - n'est pas un blasphème ou autre chose. Khamsin ne mange rien et si je peux aider à quoi que ce soit, il faut me le dire. Le travail ne me fait pas peur. Par contre je ne connais rien du désert et de vos coutumes et je serais honorée d'en apprendre plus.

Tête baissée, main sur le cœur, regard levé, dans l'expectative. Bouche sèche.

- Et sinon je t'en prie, donne moi au moins ton nom ?

*Et le chemin de Dedride.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 2 Jan 2012 - 15:19

Le garçon ouvrit la bouche, tout prêt à répliquer d'une façon qui se semblait pas particulièrement encourageante.
Mais Earl venait de mettre la dernière main à sa mise de pillard fédorien. Il quitta le rocher couleur de miel qui lui avait servi de siège et fit mine d'épousseter une poussière encore inexistante sur son manteau.


- Netshep te de. Eito k'aha op nidi shigah'otse, de ?

Le jeune nomade commença par secouer la tête, et rétorqua par ce qui semblait n'être qu'un seul mot dont l'oreille peinait à suivre toutes les inflexions. Les sourcils froncés, le Lévitis parut pourtant décrypter la réponse du garçon et une discussion animée s'engagea. L'accentuation d'Earl était plus sèche, moins chantante que celle du petit bouvier, mais il ne marquait pas d'arrêt pour chercher ses mots.
Alors que le garçon secouait la tête, Earl revint brusquement au langage commun :

- Vous la croyez, pourtant ?
- Eha, oui, mais...
- Eh bien quoi ? Ce n'est pas comme s'il était facile de retrouver la route en ne faisant le trajet qu'une fois.

Le petit bouvier lâcha un soupir.

- Vous ne respectez les usages que quand cela vous arrange, pas vrai ?

Earl se contenta d'un sourire tout sauf contrit qui se fissura quelque peu lorsque le garçon conclut :
- Soit, mais vous en serez responsable.
- De qu... ?

Mais le pâtre retournait déjà à ses bêtes qui soufflaient leur impatience. Il jeta juste par dessus son épaule :
- Et c'est Kal'en.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 2 Jan 2012 - 19:16

Fanaa avait mis une petite seconde à reconnaître Earl. C'est que ses cheveux rouges et ses vêtements qui n'avaient plus rien à voir avec ses uniformes blancs habituels le changeaient beaucoup. C'est pourquoi elle ne comprit pas tout de suite pourquoi un inconnu plaidait sa cause. Car c'était à peu près cela, de ce qu'elle en saisit. Et par chance Earl eut gain de cause. Par "chance" ...

Interdite, Fanaa s'éclipsa avant que Earl ne se remette du choc et ne tourne les yeux vers elle. Elle fila au point d'eau le plus proche, se débarbouilla le visage, but à longs traits et plongea sa tête dans l'eau de façon à avoir les cheveux mouillés. Comme ils étaient retenus dans les tresses autour de son crâne, ils garderaient l'eau plus longtemps et laisseraient sa tête au frais. Du moins était-ce ce qu'elle croyait.

Elle se dépêcha de retrouver Earl.


- Je suis prête ! affirma-t-elle en coinçant une mèche fuyante sous une de ses tresses.

De fait, ce n'était pas comme si elle était chargée. Ou comme si elle avait de quoi se changer d'ailleurs. Mais malgré le triste état de ses vêtements, Fanaa ne s'inquiétait pas. Certes les autres gens étaient plutôt du genre très couverts, la danseuse, elle n'avait qu'un bandeau gris pour cacher sa poitrine et deux pans de tissus assortis rassemblés à sa taille qui lui faisaient une jupe fendue assez haut. Une tenue qui laissait beaucoup d'amplitude de mouvement mais qui couvrait assez peu.
Fanaa se prit à espérer que le soleil ne cognerait pas trop fort.


- Tu n'auras pas à te plaindre de moi, tu ne me verras même pas. Comment dit-on merci dans leur dialecte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 2 Jan 2012 - 20:30

-Humpf.

Earl se retint de lever les yeux au ciel.

- Va donc emprunter une tunique à une des femmes. Sans quoi tu seras rouge fédorien au bout d'une heure sous le soleil du désert, et ce soir tu seras couverte de cloques. Si tu veux des détails sur ce qu'on doit endurer les jours suivants...

Il indiqua d'un signe de tête un Ridelgald toujours aussi enthousiaste qui avait volontiers troqué sa défroque de mercenaire shalos contre un amoncellement de tissus qui tiraient des gloussements aux femmes de la caravane.
Ls derniers préparatifs s'achevaient et les premières bêtes étaient poussées entre les lignes des enclos.
Les nomades ayant déjà fini ce qu'ils avaient à faire n'avaient plus qu'à attendre leur tour d'avancer. Cela leur laissait tout loisir de se moquer aimablement du grand soldat qui avait adopté une démarche exagérément chaloupée afin de ne pas s'emmêler dans les pans flottants de son vêtement.

Earl haussa les épaules avec fatalisme et s'assura que l'écharpe blanche autour de son cou pouvait aisément lui couvrir le nez et le bas du visage. Il ne ferait pas jour avant deux heures au moins, mais la route allait être poussiéreuse... et ce masque aurait l'avantage de le rendre impossible à reconnaître lorsqu'ils croiseraient les passants sur les routes encore fréquentées aux abords de la cité.


- Ils n'ont pas de mot précis pour dire merci. Un franc sourire leur suffit.

Les dernières bêtes de somme ébranlaient leurs lourdes carcasses avec une nonchalance trompeuse, encore engourdies par la fraîcheur de la nuit. Il fallait y aller.

- Marcher dans le sable fatigue vite. Donc il vaudrait mieux que tu épargnes ton souffle et ta salive et évitant les bavardages.

Il assura la sangle de son sac sur son épaule et prit sa place dans la file qui s'étirait déjà.

Bientôt les plaines aux hautes herbes ne seraient plus qu'un souvenir et la ligne sombre des murailles de Fédoran se trouverait engloutie par la brume de chaleur derrière eux. Des routes de plus en plus poussiéreuses, puis se seraient des étendues pierreuses, puis enfin le grand désert. Du sable, du sable, et pas d'arrêt avant la nuit ou les rochers rouges qui annonçaient l'approche des plateaux. Tant qu'ils voyageraient dans les dunes, ils ne feraient pas de pause : si les hommes pouvaient s'abriter à l'ombre des animaux, eux ne pouvaient qu'endurer la chaleur. Il faudrait avancer, confiants dans les sens des guides qui s'orientaient dans un paysage toujours mouvant, année après année...



Vers le désert....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 13 Déc 2012 - 14:47

Ce ne fut tout d'abord qu'une ombre vague et irrégulière posée sur l'horizon. Puis les contours se précisèrent, dentelés comme une feuille de chardon. Les couleurs délitées par la brume de chaleur finirent par se séparer et une mince bande verte apparut au pied des flancs bleutés des montagnes. Les sirleks à la vue basse ne pouvaient encore sentir le parfum des plaines herbeuses, mais ils ne tarderaient pas à s'agiter et à accélérer l'allure. Leurs maîtres auraient alors bien du mal à les empêcher de courir à pleines pattes jusqu'à l'emplacement habituel des tentes et des enclos à la périphérie des murailles de Fedoran et de semer leur chargement en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 13 Déc 2012 - 16:33

Le trajet s'était passé dans le calme, sans problème, sans accident et en silence. Les animaux semblaient ne pas l'avoir trop mal supporté, finalement. En apercevant les murailles au loin, Fanaa fut soulagée qu'ils soient tous parvenus au bout sans dommage, ni complication, mais elle réalisa aussi qu'elle n'avait pas réussi à revoir Lei'to, toujours occupé et affairé avec une personne ou une bête du convoi. Comme elle ignorait si ils repartiraient avec les mêmes personnes, il fallait qu'elle lui parle vite où il serait trop tard.
Sa décision, prise, elle accéléra le pas et remonta le flot humain jusqu'à atterrir à la hauteur du guide brun. C'était sûrement ces cheveux bien noirs qui le rendaient si beau aux yeux de la Danseuse.


- Lei'to ? Merci encore d'avoir bien voulu nous accompagner. Grâce à toi et tous tes compagnons, tout s'est très bien passé. Dis-moi, as tu ... as-tu déjà pensé à un nom pour ton enfant ?

Le ton se voulait léger, mais on entendait en fond une certaine gravité qui montrait que Fanaa prenait cette demande avec beaucoup de sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 13 Déc 2012 - 17:02

Lei'to se contenta d'acquiescer en souriant lorsque Fanaa commença à parler. Mais le dernier sujet le prit visiblement de court.

- Je... un nom ?

Il la considéra avec étonnement.

- Est-ce la coutume d'en choisir un avant la naissance, hors du désert ?

Presque aussitôt, il haussa légèrement les épaules avec un soupir puis assura sa prise sur un sirlek qui tirait frénétiquement sur sa longe.

- Ah, oui, je suppose que l'issue est moins incertaine. Dans le désert nous évitons de décider du nom avant... eh bien, avant d'être assurés que la vie nouvelle est bel et bien... un enfant.

Il souriait toujours, mais son sourire semblait anxieux.

- C'est parfois difficile d'être sûrs avant.

Le froissement presque soyeux du sable sous les pas avait laissé place au tambour rythmique des semelles et des pattes griffues sur le sol craquelé. Les bêtes levaient de plus en plus fréquemment la tête, les naseaux dilatés, puis lançaient de brefs mugissements repris de loin en loin de long de la colonne.
L'ordre bien établit du convoi commençait à se briser : les animaux se bousculaient, avides de plonger le museau dans les herbes qui ondulaient en tapis vert au loin, quelques coups de têtes s'échangeaient, les plus chargés s'ébrouaient dans l'espoir d'alléger leur fardeau, mettant à l'épreuve la solidité des attaches. De temps à autre, il fallait contourner un panier tombé à terre et le sirlek rebelle tenu de force à l'arrêt par un nomade plus fataliste qu'en colère. Tous connaissaient les humeurs des bêtes et protégeaient les objets les plus fragiles en conséquence. Les casses étaient rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 13 Déc 2012 - 19:36

- Oui, c'est vrai.

Fanaa baissa le nez. Certains n'étaient pas des enfants humains. Certains étaient difformes ou ... Non. Elle n'allait pas se laisser envahir par des pensées négatives, ça porterait malheur.

Elle releva la tête et sourit dans le vide.


- Moi je pense que ça va aller. C'est un enfant du Désert, mais sa maman est un esprit de feu, et puis il a été conçu près de Ryma, et le dragon qui dort au fond l'a sûrement béni. Il sera un enfant très spécial ... parce que ce sera le vôtre.

Une émotion qu'elle n'identifia pas la submergea d'un coup, lui donnant presque envie de pleurer.

- C'est le fruit de votre amour, c'est un souvenir, c'est ... votre enfant spécial.

Elle prit une grande inspiration pour chasser son trouble, puis coula un regard pétillant vers son voisin.

- Et peut-être qu'il sera seulement le premier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 13 Déc 2012 - 20:23

Le jeune homme parut dérouté par la définition de "souvenir" pour un enfant, mais le sirlek qu'il s'appliquait à tenir au pas fit un brusque écart, le faisant trébucher. Il raccourcit la longe tout en grommelant quelques interjections qui ne devaient pas être des mots doux, quoiqu'elles fussent mélodieuses à l'oreille.

- Un c'est déjà beaucoup. Et puis lui faire prendre le risque une deuxième fois...

Il secoua la tête et les mèches qui n'étaient pas retenues sur sa nuque par un lien de cuir retombèrent devant ses yeux.

Le sirlek, percevant sa distraction, tira à nouveau sur la corde et alla heurter un autre animal qui s'acharnait à vouloir le dépasser. Les bêtes émirent un rauquement de défi, se poussant flanc à flanc et faisant craquer les vastes paniers suspendus à leurs bâts. Elles firent tant et si bien que les sangles s'emmêlèrent.
Avec une exclamation dépitée, Lei'to se glissa entre les corps massifs et mouvants pour décrocher la boucle coincée dans les brins d'osier. Il sauta sur le dos d'un des sirleks juste avant que les bêtes ne se heurtent violemment de l'épaule, finissant d'aplatir leurs panières.
Tandis qu'on éloignait l'autre animal à grands coups de badine, il se laissa glisser au sol et reprit la longe comme si de rien n'était.

Si les sirleks furent difficiles à ralentir sur la plaine sèche, ils furent encore moins enclins à avancer dès qu'ils croisèrent les premières touffes d'herbe poussiéreuse.
Mais finalement tous parvinrent à l'endroit habituel, à distance des murailles et de l'agitation de la ville. La tête de colonne avait eu le temps de monter une bonne partie des tentes légères qui serviraient d'abris pour la nuit lorsque les retardataires qui avaient dû ré-arrimer ou retourner chercher une partie de son chargement se présentèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Ven 14 Déc 2012 - 2:10

Fanaa admira la maîtrise de Lei'to. Pas étonnant qu'il ait tapé dans l'oeil de Nuada. Il avait quelque chose, ça oui. Elle n'osa plus le déranger et appela Khamsin et Kraa. Elle posa un genou en terre et posa sa main sur la tête du valaë. Celui-ci s'assit sagement.

- Khamsin ...
*Fanaa ?*
- Mon loulou je tiens à te demander pardon. Je t'ai emmené au Désert pour soigner ta blessure et une fois que tu as été guéri je t'ai délaissé. Je le sais bien ...
*C'est pour ton écailleux Fanaa. Ton compagnon. Je comprends même si j'ai eu de la peine.*
- Tu es gentil mon loup.
*Mais ce n'est pas grave, on va rentrer maintenant. Tout va être plus facile. je chasserai mieux.*

Fanaa le caressa, son regard se voila un peu.

- Non Khamsin. Toi tu vas rentrer. Tu vas rentrer au Terna. La forêt du ternaël c'est ta maison, c'est ton foyer. Là-bas tu vas grandir et puis tu vas te trouver une compagne et faire des bébés Khamsin et être heureux.
*Mais Fanaa ...*
- J'irai te voir Khamsin. Un jour j'irai dans ta forêt. Mais à te lier à moi tu oublies de faire ta vie. Ta vie de valaë. De quatre pattes à fourrure.
*Fanaa ?*
- Il ne faut pas être triste mon loulou. Tu n'étais pas heureux au Désert, tu n'es pas heureux dans le Ringèm. "Le Ringèm n'est pas pour les vivants" c'est Altarielle qui l'a dit.

Fanaa enlaça le cou de l'animal et se serra contre lui, s'imprégnant de la douceur de ses poils à nuances brunes et dorées, de son odeur de fauve et de forêt, mais aussi de sable et de soleil à cause de son séjour dans le désert. Khamsin gémit.

*Je t'aime Fanaa.*
- Mais moi aussi je t'aime ma peluche. Tu peux rester le temps que je serai à Fedoran si tu veux. Mais c'est la ville, tu n'y seras pas très bien.
*Je ne sais pas ...*
- La forêt t'appelle, je le sens tu sais. Tu devrais y aller. Vraiment.

Un coup de museau, le valaë se dressa sur les pattes arrières pour lui faire la fête puis, à pas hésitants et en se retournant souvent, il commença à s'éloigner. Il avait de la route pour retrouver sa forêt, mais il ne se perdrait pas. Le chemin de son foyer était inscrit dans ses gènes.

Fanaa se remit debout un une ombre noire se percha sur son bras.


*Tu ne me renvoies pas, Fille ?*
- Je ne peux pas faire ça. Tu es trop têtu pour faire quelque chose qui ne te plaît pas. Mais j'espère que tu décideras toi-même de retrouver le clan. Tu l'as dit, je suis grande maintenant, je ne suis plus un oisillon. Tu peux partir en toute confiance.
*Je m'inquiète Fille. Tu as choisi le mauvais compagnon. C'est un écailleux, pas un volant.*
- Ne dis pas ça Kraa, tu me rends triste ...
*Je suis sérieux. Il a fait couler ton sang, c'est de mauvais augure. Se lier par le sang ne mène nulle part.*
- Oh Kraa ...

Manifestement, le krobeau avait décider de rester, lui. Fanaa regarda autour d'elle, curieuse, puis pensa à Earl et courut à sa recherche. Le danger de la marche dans le Désert était écarté, mais il pouvait lui arriver des tas de choses ici aussi.

- Ah, tu es là !

Elle s'approcha, et posa la tête sur son épaule.

- Je suis prête si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Ven 14 Déc 2012 - 2:33

- Mmh.

Earl jeta un coup d'oeil à Fanaa avant de reporter son attention sur le pot peinturluré que venait de lui remettre une des nomades.

- Noir...

Il posa une question à la femme dans la langue du désert, et celle-ci répondit en secouant la tête avec un sourire.
Visiblement contrarié, le Lévitis pinça les lèvres. Il regarda la femme s'éloigner puis lacha un soupir résigné.


- Rien ne presse. La journée touche à sa fin alors je pensais passer la nuit ici. Et puis... j'ai besoin d'un ruisseau. Juste l'affaire d'une petite heure.

Il lui jeta un regard plus appuyé. La poussière rouge lui collait à la figure et dans le cou, au point qu'on aurait dit une écrevisse cuite. Les turbans et les écharpes serrées semblaient plus efficaces que les capuches.

- Tu devrais en profiter aussi. A plus tard.

Sur ce, il s'éloigna dans les hautes herbes qui s'élevèrent rapidement jusqu'à ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Ven 14 Déc 2012 - 13:28

Un ruisseau? De l'eau ! De l'eau ! Mais oui ! De l'eau il y en avait ici ! Et elle n'avait pas à se sentir coupable de l'utiliser ! Quelle joie, quel soulagement ! Fanaa courut vers le ruisseau, ôta toute ses nippes sales et plongea avec délice dans l'eau fraîche. Enfin enfin ...

Elle lava ses vêtements et les étendit sur une pierre. Le soleil les sècherait vite. Puis elle replongea et se leva, se lava et se lava encore. C'était incroyable tous ces endroits où le sable parvenait à se glisser ! L'eau lui faisait un bien fou. C'était un rafraîchissement et un coup de fouet bienvenus. Elle avait l'impression de se régénérer, de respirer un air plus agréable, de ... aaaaaah de l'eau ...

L'esprit influe sur le corps. Immergée dans son élément, Fanaa se sentait si bien, si bien ... L'onde eut plus d'effet sur son pauvre crâne que tous les soins de Palomee. Si les nerfs ne s'étaient pas encore reconstruits, la fine peau rose et délicate se lissa et se renforça un peu, s'assainissant enfin. Quant aux cheveux, de fin duvet noir ils passèrent à mèches courts et peu folles et lustrées rappelant plus des plumes que des mèches de cheveux. Fanaa y passa les doigts et éprouva un certain réconfort à se sentir moins "nue". Il faudrait qu'ils poussent encore pas mal avant de boucler de nouveau comme avant. Et les lunes savaient combien elle le désirait.

Malgré son envie, elle n'avait pu se résoudre à en faire la demande à Earl. Chaque fois qu'elle avait tenté d'aborder le sujet, une boule s'était formée dans sa gorge, l'empêchant de parler. Et puis lui, il parlait vaguement par onomatopées, mais restait toujours plongé dans ses pensées. Il était ailleurs. Il était toujours ailleurs. Elle ne pouvait pas lui demander ce qu'il était venu faire ici et de toute façon il n'aimait pas trop parler. Alors elle était restée silencieuse quasiment tout le temps.

Si il fallait qu'elle reste à baigner pendant plusieurs heures, elle le ferait. Tous les jours, toutes les nuits, tous les ... elle se laissa aller en arrière, laissant l'onde se refermer autour d'elle. C'était si agréable d'avoir l'impression de se fondre dans un tout, de se séparer de pensées et de questions malvenues ...


*hmmmm... je vais rester encore un peu.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Ven 14 Déc 2012 - 17:30

Finalement le soir tomba, avec cette soudaineté propre aux lieux au pied des montagnes. L'ombre des crêtes dentelées projetait une ombre couleur lilas qui deviendrait bleutée lorsque l'éclat flamboyant du ciel diminuerait. Un à un des foyers s'allumaient sur la plaine, reflétant leurs flammes oranges dans les yeux des animaux à l'enclos, enfin soulagés de leurs fardeaux, ou des hommes occupés à préparer leur repas.
Dans un froissement d'herbes, Earl réapparut sur les étendues rases dégagées par les bêtes en pâture.

Finalement lui aussi s'était attardé plus que prévu. Il avait l'impression de s'être débarrassé d'une carapace de sueur de sable et de poussière accumulée depuis des semaines, quelle que puisse être l'efficacité des salles de vapeur au sanctuaire.
Ce fut donc d'un pas alerte qu'il se dirigea vers le grand feu des nomades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 15 Déc 2012 - 18:36

Comme le soir tombait, Fanaa sortit de l'eau ... puis y retourna et se lava de la tête aux pieds pour la cinquième fois. Si les deux premières fois lui avaient semblé une nécessité et la troisième une mesure de précaution, les deux dernières fois par contre, avaient été juste pour le plaisir.

Le ruisseau ne valait pas le lac de Medievir, encore moins la mer, mais cette eau ... toute cette eau ...

La Danseuse s'assit sur la berge, pieds dans l'eau et passa ses doigts dans ses cheveux trop courts.


- On est bien ici ...

Elle se demanda quels vêtements elle allait mettre, puis repoussa ces questions à plus tard. Ce n'était qu'un détail. Les yeux au ciel, elle se perdit dans la contemplation de ce dernier. Peut-être allait-elle dormir près de l'eau. Oui, c'était une bonne idée. Et puis Earl serait content de dormir seul et de pouvoir réfléchir tout son saoûl. Comme ces derniers jours. Il était ... ailleurs et ... Fanaa ferma les yeux, tête en arrière. Ses pieds continuaient de battre dans l'eau, cela faisait"floc floc", et c'était froid sur la peau, et c'était agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 15 Déc 2012 - 19:09

La nuit passa, rythmée par le chuchotis des herbes que brassait une brise presque froide descendue des montagnes. Elle fut courte, d'autant que la rumeur à peine assourdie de la cité reprit bien avant les premières lueurs du jour. Ceux qui avaient convoyé des marchandises depuis les quatre coins d'Adreis s'empressaient déjà aux portes de la ville, pressés de négocier leurs biens auprès des marchands du cru qui les revendraient dès l'ouverture des boutiques.
Excepté les gardiens des sirleks et ceux que les marchandages rebutaient, le campement des nomades se trouvait presque désert. Ceux que ne décourageaient pas la rosée matinale et la brume accrochée dans les hautes herbes avaient donné quelques coups de pieds dans les cendres du foyer pour raviver les dernières braises. Engourdis par cette température presque froide par rapport à celle du grand désert, ils avaient grignoté leur petit-déjeuner en silence. Certains avaient d'ailleurs refusé de quitter leurs couvertures.

Tout pareillement encapuchonné sous une belle pièce de laine tissée, Earl n'avait pu retenir quelques grelottements. Il serrait les deux mains autour de son bol de thé agréablement brûlant, assis sur le bât d'un des sirleks posés au sol. L'humidité nocturne avait réussi à détremper ses vêtements, et même la couverture commençait à s'emperler.
Il regarda un des nomades retourner se réfugier sous un des abris de toile en claquant des dents, puis soupira, le nez dans son bol. A défaut de monstres, c'est un beau refroidissement qu'il allait sans doute devoir affronter... et il ne serait pas le seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 15 Déc 2012 - 23:21

Avant même que le soleil ne se lève, Fanaa avait commencé son échauffement et ses exercices. A l'aube elle faisait ses étirements, puis ne résista pas à un petit bain de bon matin. Plus propre qu'un sou neuf elle se vêtit et rejoignit le camp. Il n'y avait plus de feu, mais il y avait un Levitis pensif accroché à son bol de thé. Deux mains se posèrent sur les épaules d'Earl aussi doucement que des oiseaux et glissèrent le long de ses bras. La Danseuse posa ses lèvres dans le cou du jeune homme et les laissa quelques secondes, puis lui piqua un baiser sur la tempe avant d'aller s'asseoir en face de lui et de relacer ses bottes.

Elle se sentait encore ... flottante ... ou quelque chose d'approchant. Calme et détendue. C'était agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 16 Déc 2012 - 15:34

Il la considéra longuement, un sourcil levé.
Même lui qui était d'avantage habitué au froid et à l'humidité courantes à Lévitas qu'à la chaleur sèche du désert avait du mal avec cette matinée un peu fraîche.

Retenant d'une main sa couverture, Earl se décida à vider son bol d'un trait. La température du liquide lui tira une petite grimace et lui fit monter la sueur au front.

Le soleil avait éclo sur l'horizon infini du désert. Les ombres s'étiraient immensément, les pentes des montagnes éclairées en plein flamboyaient.

Les journées commençaient de bonne heure à Fédoran, mais il était encore trop tôt pour ce qu'il avait en tête. Il avait repoussé ce "problème" pendant si longtemps... il n'en était plus à quelques heures près. Malgré tout l'idée de rester simplement à attendre ne lui plaisait guère.

Le Lévitis passa son bol dans le grand seau qui servait à la vaisselle puis se leva. Dans le mouvement, la couverture blanchie de rosée glissa sur ses épaules frissonnantes et les rayons couleur de miel du soleil éclairèrent ce qui était jusque là resté dans l'ombre de la capuche improvisée : les cheveux du jeune homme étaient à présent du plus beau noir. Ni les cils ni les sourcils n'avaient été oubliés. Sans la couverture, il était presque plus difficile à reconnaître.


- Il faut que j'aille me changer, j'ai l'impression d'avoir plongé tout habillé dans un étang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 16 Déc 2012 - 17:44

Ca oui, il était différent. Ce n'était pas qu'il était plus beau ou plus fade, non ceci n'était qu'une histoire de goût, mais c'est qu'il ne se ressemblait plus. Ne seraient son regard dur et son expression toujours ennuyée par le reste du monde ainsi que son menton volontaire, il était dur à reconnaître.

Elle hocha la tête puis se permit tout de même un question :


- Comment faut-il t'appeler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 16 Déc 2012 - 18:21

Earl s'immobilisa, un peu surpris.
Il n'avait pas l'habitude de voyager incognito avec de la compagnie. Avec Ridelgald c'était plus simple : le soldat se contentait de n'utiliser aucun nom. Dans son cas le plus difficile restait d'éviter le vouvoiement et les "capitaine".


- Il y a assez peu de risque que qui que ce soit aille s'enquérir d'un quelconque nom.

Il tirailla sur les manches glacées qui lui collaient à la peau.

- Tu n'as qu'à choisir.

Sans plus s'inquiéter de ce qui pourrait sortir de l'imagination de Fanaa, il souleva le lourd rabat de cuir d'une des tentes et disparut à l'intérieur.

Son absence fut courte et il reparut, enveloppé dans le manteau "emprunté" à Syld. La paire de sabres conservée depuis l'aventure des grottes retroussait le pan gauche de l'habit. Il fit craquer le cuir des gants qui dissimulaient ses écailles et réprima un geste pour repousser les longues mèches noires qui, libres de toute attaches, revenaient dans son cou.


- Voilà qui devrait suffire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 16 Déc 2012 - 21:13

Fanaa se mit debout et l'observa. Le principal avait changé, cheveux et vêtements, ce qui était le plus facile d'ailleurs et il n'était pas aisé de le reconnaître. Pourtant d'autres détails faisaient qu'il sortait de l'ordinaire. Les gens qu'il allait voir n'avait peut-être jamais vu ces changements physiques, mais c'étaient tout de même des détails qui l'empêchaient de ressembler à n'importe qui dans la foule.

Alors elle s'avança et posa ses mains sur les joues dorées. Elle lui lissa le front mais les sourcils teintés de noir se refroncèrent aussitôt. De ses pouces elle effleura plusieurs fois le dessous de ses yeux et la mince ligne d'écailles argentées s'estompa jusqu'à disparaître complètement. Ses doigts suivirent l'arrondi de sa joues gauches, effaçant les marques de griffes dans leur sillage. Enfin, ses mains descendirent de sa mâchoire et longèrent les côtés de son cou, se glissant même sous le tissu de la chemise, le long des clavicule, remplaçant écailles et cicatrices par une peau lisse.
Pour finir, elle lui prit la main et fit glisser son gant avant d'entremêler ses doigts aux siens pour effacer aussi les minces lignes argentées. Elle lui remit son gant puis fit de même avec l'autre main.
Il n'était pas inhabituel pour Earl de mettre des gants, mais si jamais il devait les enlever, mieux valait qu'il n'y ait pas de surprise.


- Cela durera quelques heures, peut-être la journée.

Et si l'effet se terminait un peu trop tôt, il suffirait à Fanaa de toucher Earl pour en prolonger l'effet. A dire vrai, le toucher n'était pas obligatoire car elle connaissait son rythme et la vibration de son elixia. Mais elle préférait qu'il y ait contact physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 16 Déc 2012 - 22:47

Earl se raidit lorsqu'elle le toucha, incertain de ses intentions.

Il finit cependant par se détendre et ravala son étonnement face aux modifications ainsi apportées. Il s'effleura le cou, juste sous l'oreille. Les écailles argentées n'étaient même plus présentes au toucher. Il ne s'agissait pas d'une simple illusion.
Le Lévitis haussa mentalement les épaules. Il ne se sentait vraiment pas d'humeur à se poser des questions supplémentaires, et surtout pas sur Fanaa.


- Très bien.

Sans s'attarder d'avantage, il prit le chemin des murailles pour contourner les innombrables enclos sous l'oeil encore endormi des divers animaux de bât.
Comme chaque matin ou presque, c'était un peu la pagaille devant les grandes portes. Des charretiers trop pressés pour attendre leur tour dans l'ordre échangeaient tant leurs points de vue que leurs poings tout court, sous l'oeil blasé des gardes et des marchands chargés assez légèrement pour se faufiler entre les véhicules à l'arrêt.

Earl ne put retenir un soupir de soulagement lorsqu'ils purent s'esquiver vers des rues un peu moins passagères.
Il regarda autour de lui et repoussa par réflexe une des mèches noires si perturbantes.
En fait il avait juste eu envie de ne pas rester assis à attendre, mais il n'avait pas la moindre idée d'activité intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Mer 19 Déc 2012 - 1:27

Il ne fallait pas parler. Non, il ne fallait pas car Earl n'aimait pas ça. Sheyn l'avait expliqué, pour lui elle était comme une abeille qui bourdonnait à son oreille sans s'arrêter. Un bruit irritant. Alors afin de ne point l'irriter, Fanaa faisait de son mieux pour parler le moins possible, voire pas du tout si c'était possible. Ce silence était une expérience mais aussi un exercice. Un exercice pénible et difficile. Car lorsqu'on ne parle pas, la plupart du temps on pense et on ressasse. Sauf, bien entendu lorsque l'on a la tête vide. Mais la petite tête de Fanaa était loin, bien loin de l'être. En ne parlant pas, elle ne pouvait que se refermer sur elle-même et réfléchir à des tas de choses ... mais pas de façon très positive. Le silence la rendait pessimiste. Elle pensait à Earl, bien sûr, mais de façon fort peu positive. Ce calme relatif dans lequel la plongeait l'exercice du silence lui faisait voir leur ... relation ? hem. non. A vrai dire ... depuis qu'il avait bu et été franc, il n'y avait plus rien qui était passé. Plus de regard, de geste, de courant de ... Fanaa frissonna. Plus rien. Le baiser qu'elle lui avait donné l'avait laissé froid. Si elle lui prenait la main, il ne la chassait pas ... car il ne le remarquait même pas. Par contre, une fois qu'il savait, il se séparait bien vite d'elle. Au début, elle se disait qu'il était encore sous le choc d'avoir été abusé par Masha, et qu'il avait peut-être peur, qu'il fallait donc y aller en douceur. Ce qu'elle essayait de faire. Seulement elle avait l'impression que ce n'était pas seulement ça. Qu'en lui lâchant ce qu'il avait sur le coeur, il avait en avait aussi chassé les sentiments qui s'y étaient nichés. Elle ne savait pas comment prendre le Levitis et se disait même qu'elle ne le saurait probablement jamais. Il lui semblait inévitable que leur semblant d'histoire fonce dans un mur.
Fanaa secoua la tête pour chasser ses idées sombres mais elles revinrent aussitôt. Elle soupira intérieurement et tenta de s'observer de l'extérieur. Pas étonnant qu'Earl soit si froid, négatif et trop sérieux. Comme il ne parlait jamais, il devait sûrement passer tout son temps à envisager les choses sous le pire angle possible. Comme Fanaa en ce moment même. C'était déprimant. Il devrait lâcher prise, se prendre un peu moins au sérieux et accorder de l'importance à des détails petits mais mignons et amusants. Seulement il ne le voulait pas. Il trouvait tant de choses futiles ...
Fanaa se demanda comment serait l'hiver au Ringèm. Froid probablement. Peut-être même très froid. les fourrures présentes dans la pièce habitable des Ruines n'étaient probablement pas là par hasard.
Elle avait envie de peindre. Depuis combien de temps n'avait-elle pas eu l'occasion de couvrir une toile blanche de couleurs ? Depuis Medievir. Mais ça ne comptait pas vraiment, elle ne se rappelait pas de tout. Fanaa aimait dessiner et peindre. Peut-être même plus que danser. Elle peignait pour le plaisir, alors qu'elle avait appris à danser pour sa survie. Elle n'avait pas eu son mot à dire. Et maintenant cela faisait partie d'elle.
Peut-être qu'Earl n'éprouvait plus rien parce qu'elle avait perdu ses cheveux. Après tout, cela changeait de beaucoup son visage. Ses cheveux courts, autour de son visage de poupée de porcelaine la faisaient paraître encore plus jeune. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. Les hommes étaient attirées par les femmes parce qu'elles étaient belles. Si elle perdait sa beauté, elle n'était plus rien. Fanaa baissa les yeux. Au moins pouvait-elle se rendre utile en jouant son garde du corps ici-bas. Ensuite ... ensuite ...
Y avait-il à Fedoran des livres ? Une bibliothèque ? Même après y avoit vécu deux années, Fanaa ne connaissait que les Délices de Mani et vaguement la demeure de feu Kirin le volcan. Cela ne faisait pas beaucoup. Elle jeta un coup d'oeil à Earl mais ne pouvait lui poser la question. Son regard se perdit de nouveau dans le vague.


- ROOAAAAAAAAAR !!!

Un rugissement. Un rugissement énorme. Plus retentissant encore que celui d'un Sheitan en colère. Ce bruit secoua Fanaa et la fit sortir de ses pensées. Un Tora, un Tora vraiment énorme qui transpirait l'elixia. La bouche de Fanaa s'arrondit de surprise. Il n'était pas beau comme Sheitan, celui ci était taillé pour le combat, sans nul doute. Il n'y avait rien de peluche en lui. Mais cela n'empêchait pas Fanaa s'avoir envie de le toucher. Sans réfléchir elle tendit la main vers lui. Il était à quelques mètres mais tourna la tête. En deux bonds, il fut devant elle et flaira la mimine.

Fanaa sourit.


- Bonjour toi !

Pas de coup de tête amical, ni de coup de langue, la patte griffue partit en arrière et ...

- Kendri, reviens ici tout de suite.

Fanaa n'avait pas bronché, raidie dans l'attente d'un coup de griffe dont elle ne comprenait pas la raison. Coup qui ne vint pas. Le fauve la flaira encore, éternua et se détourna pour rejoindre une fille aux cheveux flamboyant et fous, pas très grande mais dont la présence en imposait et signifiait clairement "ôtez-vous de mon chemin ou il vous en cuira".
C'était la reine de Fedoran. Pas du tout touchée par ce qui venait de se passer, elle continua son chemin escortée de son fauve. Nul garde de l'accompagnait, mais avec un garde du corps tel que Kendri, elle n'en avait pas besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alentours de Fedoran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: