Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Alentours de Fedoran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 12 Jan 2013 - 12:40

Fanaa se tendit. Sur ses gardes. Ce n'était pas normal. Non non non. Pas normal. Danger ? Le geste était doux et sans précipitation. Le baiser était ... tendre ? C'était bizarre. Earl n'était pas tendre. Il pouvait être drôle, gentil, attentionné tendre et amoureux quand, sous l'emprise de la bonne drogue il libérait son côté ... chaud ? La partie de lui qui ne réfléchissait pas à une cinquantaine de trucs sérieux à la fois, qui prenait les choses comme elles venaient. Alors oui il pouvait être tout à fait adorable et agréable lorsqu'il se laissait à être Nereyn. Mais sinon ? Sinon non. Ce n'était pas son genre. Il valait mieux se tenir prête pour son prochain caprice.

Elle ferma les yeux très fort pour ne pas se laisser submerger par ses émotions. De la tendresse ... Fanaa avait tellement envie de tendresse. C'était ce qu'elle voulait, elle. Et ce qu'elle avait à offrir, mais quand elle voulait lui en donner il lui donnait l'impression d'être juste une bestiole agaçante que l'on chassait d'un revers de main. Alors elle renfermait ses sentiments dans une boîte et se répétait qu'on n'aimait pas pour être aimée en retour, ce qui était la stricte vérité, mais qui n'était pas toujours facile à vivre.

La tête lui tournait.


*Fanaa. Fanaa. Je suis Fanaa.*

Se calquer sur le rythme d'un autre pour un acte aussi intense que celui qui s'était terminé était épuisant. Et s'en détacher pour redevenir soi-même n'était pas aisé. Devenir le miroir du Leivitis était la seule parade qu'elle ait trouvé. Son envie pressante et sa façon de faire semblaient tellement une agression que si Fanaa avait été elle-même elle aurait eu peur. Et elle aurait eu mal. Et alors qu'elle avait commencé à s'affoler parce que si elle lui avait montré sa peur, elle était persuadée qu'il se serait mis en colère, elle avait mis en pratique la seule idée qui lui était venue. Elle s'était harmonisée avec le Levitis en se reléguant en arrière pour réussir à lui répondre correctement. D'après ce qu'elle avait observé, le stratagème avait fonctionné.
Même si il l'avait laissée vide. Au moins la faim du Levitis était-elle assouvie.
C'était ce qu'elle avait cru, mais elle s'était trompée puisqu'il avait réclamé encore. En vitesse il avait fallu recomposer et se calquer de nouveau sur lui mais son rythme avait complètement changé et elle n'arrivait pas à se concentrer assez pour le comprendre et se l'approprier.

Alors elle redevenait elle-même, ainsi que le montrait la couleur de ses yeux qui reprenait sa teinte de tanzanite. Sauf que ce n'était pas le moment. Si elle était totalement elle-même, elle craignait de ne pas réagir comme il le désirait. Or, ce serait une erreur. Kenya le lui avait rappelé tout à l'heure : "Sois toujours à l'écoute des désirs de l'homme. Et même : devance les. Tu dois les deviner avant lui et exaucer ses moindres désirs." Seulement ce que voulait Earl, là tout de suite, elle ne le comprenait pas. Alors qu'est-ce qu'elle devait faire ? Rester sur le qui-vive, prête à réagir dès qu'il changerait d'attitude. Oui. Voilà. Garder la panthère non loin au cas où il déciderait de repartir en chasse. Car la panthère ne ressentait ni peur ni douleur et elle n'avait pas besoin de tendresse, ignorante qu'elle était du sentiment d'amour.

Le baiser était bien trop doux, ce n'était pas normal. C'était ... c'était exactement ce qu'elle aurait voulu. Mais elle n'arrivait pas à en ressentir de la joie car ça ne lui semblait pas normal. Après la brutalité de l'assaut précédent, ce n'était pas normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 12 Jan 2013 - 13:24

Cela n'allait toujours pas.
A présent c'était Fanaa qui cessait de répondre, qui hésitait, crispée, sur la défensive.

Alors il lui avait vraiment fait mal ? Pourtant elle s'était montrée presque aussi agressive, les picotements le long des griffures dans son dos en témoignaient. Et elle avait parue toute disposée à recommencer à l'instant.
Alors quoi ?

Earl fronça brièvement les sourcils avant de se détacher de ses lèvres. Il la fixa bien en face, sans colère.
Il avait évacué une bonne partie de sa rage et de sa révolte, les avait enfouies sous des sensations aussi violentes, aussi intenses.


- Qu'est-ce qui ne va pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 12 Jan 2013 - 13:51

Il avait parlé, c'était mauvais signe. Ses épaules s'affaissèrent.

- Je suis désolée. Je n'arrive pas à comprendre ce que tu demandes alors je n'arrive pas ... à te le donner. C'est ma faute, je suis désolée. Excuse moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 12 Jan 2013 - 14:13

Les yeux d'or s'écarquillèrent.

- Mais...

Earl se mordit la lèvre.
Bien sûr que non. C'était lui le problème.
Pourtant était-ce si dur de comprendre qu'il avait voulu se noyer sous les sensations pour ne plus penser, et qu'à présent il se sentait vide ? Tout ce qu'il désirait c'était de combler ce vide avec... avec autre chose. Pas de la colère, pas de la rage.


- Regarde-moi.

Il lui saisit le menton.

- Regarde-moi.

Et il se redressa légèrement pour l'embrasser à nouveau.

Etait-ce vraiment si dur de comprendre ?

Il lui prit la main et déposa un baiser au creux de son poignet, puis un autre plus bas, et encore un autre, chatouillant avec délicatesse la peau si fine du bout de la langue.

Etait-ce vraiment si dur de comprendre ce qu'il demandait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 12 Jan 2013 - 21:10

Fanaa l'observa en silence. Il y avait beaucoup de choses dans son esprit : entre les questions, les doutes, la mélancolie sous-jacente qui revenait, entre les souvenirs et l'irritation de certains endroits de son épiderme, entre les frissons qu'il lui tirait maintenant ...

Elle referma les yeux bien fort afin de faire le vide. Elle avait une sensation bizarre dans la poitrine et une boule dans la gorge.

Et ... Et si ... Et si il n'y avait pas de piège ? Elle rouvrit les yeux.

De son autre main, Fanaa effleura la joue d'Earl. Elle voulait croiser son regard. Que penser ? Que croire ?

Elle se rapprocha de lui et glissa ses doigts dans les cheveux teints, à la base de la nuque, tandis que sa deuxième main se posa doucement sur son torse. Sous sa paume, la peau frémissante était brûlante. Après la température de lave en fusion de la première euh ... "bataille" -enfin de ce qui était arrivé avant- le baiser qu'elle lui offrit lui fit l'effet d'un souffle de fraîcheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 12 Jan 2013 - 22:31

Il noua les bras autour de son buste pour prolonger le contact. Les yeux clos, il en profitait pour lui flatter le creux du dos d'un pouce habile.

Rompus par l'effort, ses muscles étaient las.
Certes, c'est lui qui en avait redemandé le premier, mais son corps n'était pas tout à fait prêt. Enfin cette fois-ci ils allaient pouvoir prendre leur temps. Ce n'était pas comme s'ils avaient été pressés par une urgence...
... ou sur un canapé qui n'était pas le leur, dans la maison de quelqu'un d'autre...
... un "quelqu'un d'autre" qui n'avait aucune idée de ce qui pouvait se passer sur son patchwork.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 4:40

La porte -qui n'avait pas été bloquée- n'avait pas été rouverte, Kenya ne s'était pas représentée à sa porte, et sa maison était toujours dans un état pas possible. Mais pour le moment mieux valait rester couché sur le canapé. Allongée sur le bord de celui-ci, Fanaa avait repris sa position le dos tourné à son compagnon, ses bras serrés contre elle pour s'empêcher d'avoir froid. Son mal de tête ne se calmait pas encore mais il était supportable.

- Ne me demande plus jamais ça. lâcha-t-elle assez bas avant de porter un ongle à sa bouche et de commencer à le ronger.

Mieux valait que ça sorte maintenant, que ce soit dit, sinon cela risquait de la travailler, de la ronger. Elle ne pouvait pas faire comme si de rien n'était, pas cette fois. Ca l'aurait bouffée de l'intérieur.

Elle ne voulait pas qu'il prenne l'habitude d'autant de brusquerie. Non. Même si elle se recalait sur lui pour lui répondre au mieux, cela ne manquerait pas de la blesser encore. Il ne devait surtout pas trouver normal d'agir ainsi avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 13:28

A demi endormi, Earl entendit pourtant son chuchotis. Il mit quelques secondes à en comprendre le sens, et se fut à peu près comme dégringoler d'un lit bien douillet pour heurter un sol de pierre dure et glacée. Il se raidit.

Que voulait-elle dire par là ? Que ce genre de... d'excentricité pouvait lui être coutumière ? A lui ?! Pire, qu'elle, elle avait... elle s'était forcée ? Qu'elle avait fait semblant ?
Il n'était pas particulièrement fier de cet épisode, encore incertain de ce qu'il pouvait signifier sur lui-même. Mais il s'agissait bien de lui, sans plus d'étiquette ni de faux-semblants que le Earl qui en avait redemandé quelques minutes plus tard.

Une pointe de colère lui mordit le coeur.


- Très bien, laissa-t-il tomber avec froideur. La prochaine fois que je réduirai en pièces celle qui a eu le malheur de me mettre au monde, j'irai payer une prostituée qui saura feindre aussi bien l'enthousiasme. La seule douche froide sera celle de la note à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 13:56

Fanaa se releva pour se mettre debout et le regarder. Ce fut d'une voix blanche qu'elle expliqua :

- Je veux bien comprendre que ça ait été ce dont tu avais besoin à ce moment précis et je te l'ai donné. Je l'ai fait pour toi.

Ses yeux étaient humides et quelque peu hagards. Elle aurait tant voulu qu'il accepte comme elle avait jusque là tout accepté de lui ... Mais non. Lui il se refermait et il mordait.

- Si tu pouvais essayer de comprendre que pour moi ce n'était peut-être ni le bon lieu ni le bon moment, ce serait bien. Je pense à toi. Je pense à toi toujours malgré toutes mes maladresses. Alors cette fois, s'il te plaît essaie de comprendre que ça me fait du mal. Dis moi juste que tu ne vas pas recommencer, c'est tout.

Son regard était suppliant. Si seulement il s'était excusé et l'avait prise dans ses bras alors tout aurait été oublié et la suite aurait été facile. Mais il ... mordait.

- Earl j'ai vécu à Fedoran. J'y ai vécu et travaillé avec Kenya. Dans un bordel. Sauf que je n'ai jamais reçu d'argent. Alors ton attitude ... ici ... m'a blessée d'accord ? J'ai mis du temps à de nouveau aimer être avec un homme. J'aime être avec toi, vraiment. Alors dis moi que tu ne me redemanderas jamais ça, c'est tout. D'accord ?

Ce genre d'aveu à un homme aussi Levitis qu'Earl, c'était plus qu'un risque. Elle ne l'avait pas caché, jamais, seulement qui est fière d'avoir travaillé en tant que ces prostituées qu'il venait juste de dénigrer ? Personne. Et quand bien même, Earl et elle ne discutaient pas. Jamais. Du moins ne posait-il aucune question, alors il ne savait rien ou si peu. Les détails ne l'intéressaient guère. Mais pour qu'il comprenne, si il essayait de le faire, mieux valait qu'il connaisse la cause.

*Allez je t'en prie. S'il te plaît. Earl. Je t'en prie.*

Si seulement il voulait bien comprendre et s'excuser ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 14:23

- Si tu ne voulais pas, tu n'avais qu'à le dire, le crier, cogner s'il le fallait ! Pas maintenant, pas après, quand tout est déjà fini !

Comment savoir qu'on est dans l'erreur si l'autre ne fait que l'encourager sur le coup ?

Travaillé dans un bordel ?
La bonne affaire ! Elle en était sortie et de toute évidence elle savait parfaitement dire ce qu'elle voulait quand elle le voulait...
Et elle choisissait aussi les pires moments, quand l'autre laissait tomber l'armure.
Comme ça ils étaient quittes, sans doute.

Il s'était assis, sa main bandée crispée sur l'accoudoir à en craquer de nouveau.


- D'abord cette mioche, et maintenant toi ?

Cherchaient-elles à l'écraser sous la culpabilité ?

- Mais qu'est-ce que vous me voulez, à la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 14:47

- Mais c'est moi qui t'ai exhorté à ... à faire quelque chose pour relâcher la pression ! cria-t-elle. C'est moi ! Je n'allais pas revenir sur mes dires ! Et quand bien même, je te le répète si tu en avais besoins et bien c'est très bien tu l'as eu ! Je n'allais pas t'arrêter et risquer de te mettre en colère ! Si c'était ce dont tu avais besoin à ce moment et bien d'accord ! Je l'accepte ! Si j'ai pu t'aider à te vider la tête c'est bien ! Les premières larmes coulèrent et elles étaient autant de colère que de panique. Je l'accepte ! Je ne suis pas en train de t'en faire reproche mais je te demande ... Je te demande, Earl, de ne pas recommencer. C'est tout !

Elle cacha le bas de son visage de ses mains et de crispa toute entière pour endiguer l'eau de ses yeux. Elle ne voulait pas pleurer. Elle voulait discuter mais elle paniquait tellement qu'elle n'avait réussi qu'à hausser la voix.

Il ne s'excuserait donc jamais ? Jamais ? Ni pour Ridelgald ? Ni pour ça ? Jamais ?

Elle se força à parler moins fort. Les cris étaient inutiles et ne feraient que l'agacer encore plus. Elle s'essuya les yeux sans douceur.


- Je voulais attendre pour t'en parler. Attendre demain parce qu'aujourd'hui c'est ton jour, mais je n'ai pas pu. Je n'ai pas réussi. Et je te l'ai dit car c'est important ... pour moi, cette fois. Je voudrais juste que tu comprenne. Ce n'est pas un caprice. C'est juste important pour moi.

Elle acceptait énormément de choses de sa part, elle était faite ainsi, à vouloir tout donner. Tout lui donner. Mais elle avait tout de même des limites, ainsi qu'elle le découvrait. Et ça la rendait folle de n'avoir pas su se taire mais à l'intérieur, là elle s'était vraiment sentie blessée et elle s'en trouvait incapable de faire semblant. Elle avait pu donner le change et se tromper elle-même pour cette fois mais si cela devait recommencer, elle n'y arriverait pas. Cela l'attristait fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 15:06

- Et pour moi ça aurait été important que tu comprennes que je n'étais pas dans mon état normal ! Que je cherchais à noyer ce que je ressentais après... après avoir fait ce que j'avais fait. Comme si cela pouvait se reproduire !

Earl haussa les épaules avec un petit rire.

- Mais apparemment non, cela semble parfaitement normal, très ordinaire pour une brute dans mon genre. Meurtrier, traître, parjure, violeur. Oh oui, tu me connais si bien.

Il se leva à son tour, le visage blême.

- Ah, j'aurais préféré me faire démonter la mâchoire ou me réveiller dans l'arrière-cour d'une taverne minable avec trois dents en moins. Je n'en demandais pas moins. Cela aurait suffi. Mais non, j'ai baissé mon froc pour mieux me faire arracher les couilles ! Merci bien, c'est moins douloureux, me voici soulagé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 15:21

- Je pensais que tu comprendrais. Je pensais que tu m'écouterais. Je pensais que tu regretterais et que tu t'excuserait. Que tu me prendrais doucement dans tes bras, que tu me dirais que tu es désolé. Je penserais que tu m'embrasserais tendrement pour tout effacer. Que tu aurais fait cela pour que cet épisode n'appartienne plus qu'à un passé, au souvenir d'une très très mauvaise journée.
Je ne pensais pas que tu détournerais tout vers toi et que tu tournerais ma demande pour m'accuser de te faire du mal et me faire culpabiliser.
Je me suis donc terriblement trompée. Alors non, Earl, je ne te connais pas. J'aimerais, j'aimerais vraiment, mais tu me rends la chose si compliquée ...

Elle se sentit très lasse tout à coup et se demanda si il la voyait, si il l'entendait, elle, Fanaa, ou si elle lui servait seulement de miroir. Car il parlait de lui, il ne parlait que de lui. Elle ... elle n'existait pas vraiment. Bien sûr qu'elle savait qu'il n'était pas dans son état normal ! C'est pourquoi elle l'avait laissé faire !

- Je le regrette. Si tu savais comme je regrette ...

Il faisait froid maintenant. Il avait fait chaud, il avait fait terriblement chaud et maintenant c'était terminé. Elle avait froid. Elle s'était offerte à lui et il le lui reprochait. Cela faisait mal, cela faisait tellement mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 15:38

- Même si tu ne veux pas me faire culpabiliser ou me faire du mal, c'est quand même ce que tu fais, laissa-t-il tomber abruptement.

Avec des gestes brusques, il commença à ramasser ses vêtements éparpillés un peu partout.


- Oh oui, désolé d'être si égocentrique, de t'avoir déjà embrassée tendrement, avec tout ce que j'avais. Apparemment cela ne signifiait rien non plus.

Ses doigts se crispèrent douloureusement sur le tissu.

- Ca c'était moi, c'était vraiment moi.

Il se rhabilla sommairement, reprit ses armes, jeta une bourse sur la table basse, au milieu des débris de verre bleu.

- Je sais ce que tu penses : "il ne me comprend pas !".

Les yeux d'or sombre se retournèrent pour la fixer.

- Et toi non plus tu n'as rien vu. Peut-être que je n'arrive pas à saisir comment ça se passe dans ta tête, mais je n'ai jamais essayé de te mentir lors des quelques moments intimes que nous avons pu "partager". Je n'ai pas feint, que ce soit en paroles ou en actes, quelle qu'en soit la raison.

Il ouvrit la porte au grand.
- Adieu Fanaa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 15:59

Son coeur s'arrêta, son souffle se bloqua et sa poitrine se serra douloureusement. Il ne voulait rien rattraper, il ne voulait rien sauver, il n'essayait même pas ...

*J'ai besoin de lui mais lui n'a pas besoin de moi.*

- Mon amour ...

Ses propres mots résonnaient étrangement à ses oreilles. Elle cligna des paupières mais sa vue, brouillée par des torrents de larmes silencieuses n'arrivaient plus à faire le point.

*Reviens !*

Incapable de dire un mot de plus, elle tendit la main vers lui. Une main ouverte qui l'appelait.

*Parle moi encore !*

Mais elle ne pouvait pas le supplier de revenir car elle ne pouvait pas le forcer à l'aimer. Tout ce qu'elle pouvait faire c'était d'être plus femme qu'elle n'avait jamais été en ne se traînant pas par terre en le suppliant, mais en ayant été sincère dans ses paroles. Elle lui avait dit, elle lui avait avoué ce qu'elle sentait. Elle lui avait demandé d'accepter de rattraper l'histoire. Un baiser, un baiser là après l'échange sincère. Un baiser tout de suite et un câlin. Pas de sexe, juste une moment tendre, un geste amoureux tout simple sans rien derrière. Une geste qui demande une réconciliation. La réconciliation qu'elle souhaitait si ardemment. Qu'elle désirait maintenant si désespérément.

Elle ouvrit la bouche mais aucun mot ne voulut plus sortir, sa gorge lui faisait bien trop mal. Il y avait un battement sourd à ses oreilles. Plus de mot. Plus de mot. Les mots ne les avaient aidés en rien.


*Tes bras, prends moi dans tes bras!*

C'était maintenant qu'il fallait qu'il le fasse. Maintenant. Pour lui prouver qu'il disait vrai. Qu'il était sincère et qu'elle comptait réellement pour lui.
Elle fit un pas dans sa direction et s'arrêta, morte de peur. Allait-il ... ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 16:45

Earl secoua la tête sans se retourner, sans voir la main tendue.

Non.

Il avait essayé autant qu'il pouvait, tentant de brider son caractère inflexible, cherchant à comprendre ce qui lui échappait.
Là il ne le pouvait plus.
Quelqu'un comme lui n'ouvrait, n'offrait réellement son coeur qu'une fois.
Le vide s'était creusé encore d'avantage.

Le jeune homme fit un pas pour franchir le seuil.
La chaleur dehors était écrasante, amplifiée par la réverbération sur les murs des constructions serrées les unes contre les autres.


- Navré.

S'il s'excusait, ce n'était nullement pour ces étreintes sauvages qu'il avait cru partager avec elle.
S'il s'excusait, c'est qu'il ne savait même pas si ce qu'elle venait de dire était sincère. De toute façon l'empathie n'avait jamais fonctionné à chaque fois qu'il avait osé lever son bouclier. Pas avec elle.
"Mon amour."
S'il s'excusait, c'était au cas où cela aurait été vrai.
Parce qu'alors il lui briserait aussi le coeur. Et pour la deuxième fois.

La porte se referma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 17:09

Sur la table basse traînait toujours la bourse, mais il n'y avait plus aucun débris de faïence bleu dans la cuisine ni de bouts de miroir dans la salle de bain. La patchwork avait été lavé et étendu, la théière et les verres lavés, le sol balayé. La maison de Kenya était de nouveau avenante et toute trace du passage des malheureux avait été effacée.

Fanaa s'était lavée, lavée et relavée encore jusqu'à faire rougir sa peau en se répétant "ça va aller, ça va aller, ça va aller". Elle était maintenant enfermée dans la salle d'eau, roulée en boule sur le manteau, les yeux ouverts sur le vide. Elle avait raccroché à son oreille la boucle de Syld dans le vain espoir que cela lui redonne un peu de forces. "ça va aller, ça va aller, ça va aller."

A un moment elle était allée à la porte et l'avait ouverte mais, prise de vertiges, terrorisée par le monde qui se trouvait dans les rues, elle l'avait bien vite refermée et avait couru se réfugier dans la salle d'eau en tremblant. "ça va aller, ça va aller, ça va aller."

Fanaa n'avait qu'une envie, s'enferme dans une petite boîte noire et tout oublier, jusqu'à s'oublier elle-même.

"ça va aller, ça va aller, ça va aller."

Ce serait bien si Kenya ne rentrait jamais. Ou bien alors si elle condamnait la pièce d'eau. Fanaa avait déjà tiré le rideau de la petite lucarne et avec la porte fermée, elle se trouvait dans une semi-obscurité. Cela lui convenait. Elle pouvait se dire que le temps s'était arrêté. Et pas que plus il passait et plus Earl s'éloignait à grand pas sans aucun regard en arrière.

Maintenant qu'elle osait enfin penser à lui, ses joues s’inondèrent de larmes. Mais au moins, dans le noir il n'y avait personne pour les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earl

avatar

Réputation : 935

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 17:35

Se soûler.
C'est ce qu'il aurait dû faire depuis le début.
D'ailleurs c'est précisément ce qu'il avait voulu faire depuis le début.

Earl avançait à grands pas. Par bonheur à cette heure il n'y avait pas grand monde encore à se risquer sous le soleil. Cela évita au moins que trop de gens ne se fasse bousculer sans un mot d'excuse.

Ah, des "excuses" !
Il l'avait embrassée, serrée dans ses bras, l'avait caressée avec toute la tendresse dont il était capable, avec adoration, presque...
Et après elle avait voulu des excuses.

Un vieux seau qui traînait sur un perron vola sous l'effet d'un coup de pied rageur et alla rouler au fond d'une ruelle.

Le jeune homme dépassa une première taverne d'où s'échappaient quelques gros rires.
Trop joyeuse.
Il y en eu une autre dont l'enseigne repeinte de frais se mirait avec délices dans une jolie fontaine.
Trop propre.
Et des tintements de couverts se faisaient entendre par les fenêtres ouvertes d'une troisième.
Trop tranquille.

Ses pieds le menèrent jusqu'au bout de la rue. Au fond d'un renfoncement, une enseigne s'appuyait chichement contre un mur. On n'avait même pas pris la peine d'entrouvrir les volets pour donner un peu de lumière à l'intérieur.
c'était parfait.


Dernière édition par Earl le Dim 13 Jan 2013 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 13 Jan 2013 - 19:00

Sa tête ... sa tête était si douloureuse, c'était insupportable ! Elle se recroquevilla encore plus et appuya ses poings contre ses yeux. Elle se sentait si mal ! Et en plus elle avait mal au coeur. Ca n'avait pas été une bonne idée de se calquer sur le rythme du Levitis. Sur le moment ça avait semblé évident mais ensuite... elle maîtrisait mal ce sortilège et les 2 rythmes s'étaient combattus ensuite sous son crâne. Ils continuaient encore. Elle l'avait embrassé et puis ensuite ensuite c'était un brouillard douloureux, c'était flou et rouge ... mais aussi violet et or et ... douloureux.

Une flèche enflammée traversa son crâne et elle se mordit la lèvre inférieure jusqu'au sang. Si seulement elle pouvait s'endormir, si elle pouvait perdre conscience au moins ne sentirait-elle plus cette insupportable douleur. Il fallait qu'elle s'endorme, il fallait qu'elle s'endorme tout de suite !

Une main au creux de son dos qui remontait doucement et redescendait tandis que l'autre bras la maintenait sur le torse et ... un dragon, un dragon ? Une tempête, une nouvelle douleur et un baiser ? Il n'avait rien dit. Il n'avait rien dit mais il l'avait embrassée. Il l'avait embrassée ? Non. Si. Non ? Fanaa transpirait, grelottait, elle se retourna sur le manteau. L'homme avait quitté la maison mais son elixia ne quittait pas le corps de Fanaa. Il était dangereux de jouer avec ce que l'on ne maîtrisait pas. La passion l'avait emporté sur la raison. Fanaa n'était pas raisonnable. Elle avait essayé de réfléchir avant d'agir parfois mais ça n'avait mené à rien. Il avait passé sa main dans ses boucles noires non ? Non. Mais la sensation de ses lèvres au creux de sa gorge semblait si réelle ! Non ce n'était pas possible. Si peut-être ? Non. Fanaa se retourna encore et appuya fortement sur ses tempes. Cette douleur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 14 Jan 2013 - 13:58

Kenya n'alla pas directement de la taverne à sa maison. A dire vrai elle fit tant de détours que Taÿmir eut presque pu croire que la Fedorienne le faisait exprès pour la perdre. En réalité ce n'était pas du tout le cas,Kenya cherchait un luthier qui put convenir à Kyara. Elle avait été fort déconfite de ne pas pouvoir amener sa charmante compagne dans un magasin qui lui aurait plu. Alors si elle pouvait en trouver un acceptable, puis avoir la chance de recroiser le chemin de la musicienne le lendemain, ce serait bien.

Mais Fedoran n'était vraiment pas Medievir et elle avait vraiment du mal à trouver ce qu'elle cherchait. Dépitée, elle fit demi-tour pour rentrer enfin chez elle et, reconnaissant sa suiveuse, elle lui adressa un sourire.


- Tiens, ma petite voisine de table ! Décidément le monde est petit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce

avatar

Réputation : 800
Age : 25
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 14 Jan 2013 - 14:08

Taymir dût se rendre à l'évidence. Elle ne connaissait pas du tout, mais DU TOUT Fédoran. Elle vivait ici depuis plusieurs mois mais elle ne sortait jamais des routes connues. C'est nul. Tu es nulle, pensait plusieurs fois l'Ilymis qui déambulait dans les rues, plutôt au ras des murs. Les cheveux au vent, complètement détachés et voletant près de sa taille, elle paraissait complètement perdue. Partagée entre l'envie de courir après la jeune femme, qui lui paraissait fort sympathique au demeurant, pour lui offrir du travail, ou bien repartir tout bonnement en courant pour rejoindre la route qu'elle prenait d'habitude. Très mal à l'aise dans ce milieu que l'Ilymis ne connaissait que peu, Taymir avait glissé les mains dans les poches en nichant son nez dans son col, sur ses gardes.
Enfin, tellement sur ses gardes que lorsqu'elle entendit la voix claire et joyeuse de celle qu'elle suiv... Quoi ?
..
Qui suivait qui ? Semblèrent dire les grands yeux bleus de la jeune fille en ouvrant grand la bouche. Une bouche qu'elle referma bien vite pour finir par se composer un visage point trop surpris. Cà faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas parlé avec quelqu'un apparemment de son âge (ou même plus elle s'en fichait), la seule personne avec qui elle était en contact était Tilla. Qui n'était plus vraiment de toute fraîcheur.


« Je... Ne voulais pas vous suivre. Je sais ça a l'air complètement idiot, voire effrayant si on y regarde de plus près... Bredouilla-t-elle en tentant de sourire. C'est.. Que j'ai réfléchi à vôtre offre. Enfin si elle tient toujours bien sûr ! »

Nerveusement elle avait sorti les mains, et il paraissait clairement qu'elle était honnête, à la vue de son visage franc, souriant et maladroit.

« Vo..Vous prenez aussi si je vous propose un bras ... Enfin pas de vous payer avec un bras bien sûr ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 14 Jan 2013 - 15:55

Kenya considéra la petite jeune fille avec un air attendri et amusé. La pauvre petite s'empêtrait dans ses mots, et la fedorienne ne comprit pas tout de suite où elle voulait en venir.

- Un bras ? Me payer ??

Offre. De quelle offre parlait-elle ? Ah oui ! Dans la taverne, lorsqu'elle avait donné ses tarifs ! Sur le moment c'était surtout pour taquiner la jeune voisine naïve qui semblait choquée de voir une femme en masser une autre. Ses joues rouges et ses yeux incrédules l'avaient amusée. Kyara ... Kyara avait vraiment été une agréable rencontre.

- Oh tu veux un massage ? Très bien. Et le bras je fais aussi. Pour toi ce sera au même prix que l'épaule, d'accord ? Et maintenant, allons à la maison ... C'est par ici, tu viens ?

Kenya guida la blondinette et lui jetant de fréquents coups d'oeil. Il n'eut pas fallu qu'elle se fasse bousculer ou enlever. Elle était toute mignonne et pas très à l'aise, tout à fait le genre de fille que les mecs aiment enquiquiner. Et aussi le genre de fille pour qui Kenya avait de l'affection.

- C'est ici ! annonça-t-elle en reconnaissant la porte.

Avant d'entre elle jeta un coup d'oeil par la fenêtre. Personne. Elle toqua à la porte et personne ne répondit, alors elle la poussa doucement d'abord, puis l'ouvrit en grand. La pièce était vide de tout occupant et tout propre et rangée. Par contre son vase bleu avait disparu, il n'y avait plus rien du tout sur la table ... Mais elle se poserait des questions plus tard, là elle avait une cliente.


- Bien, tut le monde est parti, parfait. Je t'en prie, assieds toi là, sur le canapé. Je vais aller préparer du thé et ensuite nous commencerons. Prends place, je reviens.

Et Kenya disparut dans la petite cuisine pour faire chauffer de l'eau et se laver les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce

avatar

Réputation : 800
Age : 25
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 14 Jan 2013 - 16:17

Avec un soulagement immense -qui dut transparaître sur son visage-, Taymir avait réussi à se faire comprendre de la jeune femme. Non sans mal d'ailleurs, tu es un peu nunuche parfois Taymir non ? Se morigénait-elle en suivant la belle brune, tu avais habitué à mieux avant. Enfin, le principal est qu'elle pût se détendre avec une compagne aussi sympathique et affable. Les fréquents regards que lui jetaient la jeune femme devant elle ne l'effrayaient pas plus que ça. C'était étonnant mais pour une fois, et le Créateur savait à quel point savait que c'était rare, elle se sentait curieusement en confiance.
On marcha quelques minutes puis on s'arrêta devant une maison.
Marquant le pas devant la porte que lui désignait sa guide, Taymir aurait pu trouver légèrement étrange de toquer à la porte de sa propre maison mais à vrai dire elle était plus préoccupée par le fait de vouloir se retrouver géographiquement parlant dans ce quartier. Mais dès lors qu'elle pénétra dans la maison, l'Ilymis sentit une certaine fraîcheur l'envahir, bien plus confortable que cette chaleur assommante qui régnait à Fédoran. Après tout, son propre foyer était beaucoup plus vêtu de neige que de sable et de soleil. Passant sa main dans ses longs cheveux pour les discipliner et avoir l'air un peu moins ingénue et gamine que d'accoutumée, Taymir attendit simplement dans la pièce qui devait être le salon que la jeune dame revienne.


« Merci.. Pour le thé et pour m'emmener dans une si jolie maison !»

Timidement la jeune fille promena son regard dans la pièce tout en se défaisant de son manteau, couvert de poussière. Quelle honte ! Tu es... rah.. Elle laissa tomber, pliant son vêtement soigneusement pour finalement se retrouver debout, dans sa robe rouge aux manches courtes, avec son tablier d'herboriste. Son bras lui faisait mal, un peu moins que le matin-même toutefois. Ca lui arrivait parfois, la fracture étant encore récente, quand elle dormait mal.

« Je m'excuse.. je mets de la poussière partout ! ..Quel est votre nom Madame ? »

Le peu d'assurance qui lui restait l'avait fui depuis longtemps. Il fallait bien le retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 14 Jan 2013 - 17:33

- Comment ? Je ne t'entends pas avec la bouilloire, attends j'arrive.

De retour dans la pièce principale, Kenya avisa Taymir toujours debout.

- Oh mais je t'avais demandé de t'asseoir !

Elle posa rapidement théière et verres sur la table basse et vint prendre le manteau de sa petite cliente pour le poser sur un pouf.

- Voilà. Maintenant je t'en prie, pose ton petit derrière sur le sofa, je te promets que les coussins ne mordent pas. Essaie, tu vas voir !

Tandis que la blondinette s'installait et attendait que le thé infuse, la masseuse tira au milieu de la pièce sa table de travail qui attendait habituellement contre le mur. Elle alluma et disposa des bougies parfumées dans des niches au mur et alla fermer les rideaux, plongeant la pièce dans une atmosphère apaisante. Elle baissa la voix et sourit à Taymir en lui désignant la table.

- Si tu veux bien baisser le haut de ta robe et venir t'allonger, nous allons pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taymir La Douce

avatar

Réputation : 800
Age : 25
Localisation : Quelque part en Adreis

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 14 Jan 2013 - 17:52

Curieusement encore, la familiarité avec laquelle la masseuse s'adressait à elle ne la dérangea nullement, elle la fit même sourire tandis qu'on la débarrassa de son manteau. Au fur et à mesure que la pièce s'assombrissait, la plongeant dans une atmosphère reposante et parfumée, Taymir eut un frisson. Pas de peur, de malaise ou d'effroi, simplement l'air fleurait bon la détente, et l'oubli. Assise dans le moelleux du sofa, elle riva son regard bleu sur une des bougies non loin d'elle, un sourire au coin des lèvres et un soupir dans la poitrine.
Toutes ces bougies lui rappellaient un coin du feu bien agréable, plus diffus et exotique quand même qu'un feu de camp. Mais l'idée du plaisir qu'elle ressentait en voyant ces lumières était bien là même si ce n'était pas exactement ce à quoi elle était habituée. Le thé sentait si bon, il commençait à infuser, et toute gourmande qu'elle était, elle en savoura le parfum, bien aise de sa place. C'était donc vrai. Les coussins ne mordaient pas, ils étaient même fichtrement bie accueillants.
Seulement quand elle entendit les termes « baisser » et « haut de robe », sa bouche eut une grimace.


« Je suis désolée de vous demander ça. Je dois être affreusement impolie.. A cette hauteur ça ira ? »

Tout en osant demander ça, la jeune fille eut un geste équivoque, désignant le haut de sa poitrine, plus exactement la naissance des seins. La robe ne serait pas baissée plus avant. Mais toutefois, elle approcha la table sur laquelle elle devait s'allonger, pour s'y asseoir prudemment. Comme si elle était obèse et qu'elle avait peur de la casser. Quand on y regardait bien, Taymir n'était pas tout à fait taillée pour être plantureuse, ni même bien en chair. Elle était toute mince, pas squelettique tout de même, sa poitrine menue et ses petites hanches la distinguaient tout de même encore d'un garçon. Ou d'un squelette, oui la comparaison était bonne.
...Taymir, arrête de penser. Arrête. De. Penser. Profite de ce moment de détente que tu as bien mérité. Ca c'était le gros problème de l'Ilymis. Elle n'arrivait pas à ordonner ses pensées, elles vrombissaient sous sa longue chevelure blonde comme les blés pour échafauder des plans tout plus irréalisables les uns que les autres.
Respire. Expire. Respire. Maintenant, on est calme.
Puis elle dénoua les lanières de son tablier pour pouvoir s'exécuter, d'une main seulement, l'autre était précautionneusement posée sur ses cuisses, et l'avant-bras se cachait inconsciemment sous une masse de mèches claires.


"J'ai l'impression que vous allez avoir du mal à faire quelque chose de moi !"

Ce fut à elle d'avoir un sourire contrit.

"Je suis une vraie boule de nerfs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyinsmile.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alentours de Fedoran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: