Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 Alentours de Fedoran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: a trier   Lun 16 Juin 2008 - 22:25

Dans les heures qui suivrient le départ des deux assassins, rien de notable ne se passa. Les Shalos observaient cependant de subtiles changements, au fur et à mesure qu'il pénétraient dans le territoire Fédorien et s'approchaient de leur capitale.

Tout d'abord, il faisait plus chaud, mais cela était aussi dû au soleil qui se levait. Mais le paysage changeait : de campagne vierge, on passait à des champs à perte de vue. Les routes voyaient passer de plus en plus d'activité, pour la plupart paysans s'occupant de leurs bêtes et champs, ou parfois soldats et mercenaires.

Si le regard des personnes qu'ils croisaient était invariablement accroché par la beauté de Syld, personne ne sembla vraiment curieux de savoir qui ils étaient où ce qu'ils faisaient là : aucun regard suspicieux, aucune question ne vint troubler leur voyage.

Soghann avait remonté son foulard sur le bas de son visage, ce qui ne laissait guère visible que ses yeux perçants, qui détaillaient tout ce qu'ils croisaient d'un regard scrutateur, mettant mal à l'aise ceux qui croisaient le dit regard.

Les Shalos voyageaient sur un axe relativement fréquenté, longeant les montagnes entre Fédoran et la Taverne de Veis, située stratégiquement sur un noeud routier entre plusieurs régions. Un certain nombre de "casques rouges", assimilés à l'armée régulière Fédorienne, pattrouillait le long de l'axe, assurant un trajet dépourvu de rencontres déplaisantes, bandits ou monstres, qui fourmillaient souvent à proximité des zones fréquentées telles que celle-ci.

Soghann profita du trajet (enfin seuls !) pour présenter la situation à Syld.
Comme il était désormais coutume, la Guilde leur avait assigné une mission particulièrement dangereuse, que seuls des assassins de haut vol pouvaient espérer accomplir et rester ensuite en vie.


- Comme tu le sais, Fédoran est un noeud de commerce, une ville qui a choisi de mettre en avant sa situation et sa variété pour devenir une puissance commerciale. Cela a bien entendu donné naissance à des fortunes colossales, gérées par des marchands intelligents qui ont su creuser leur trou...
Notre cible est l'un de ces marchands : Maître Kirin, dit le volcan. A cause d'un caractère de feu et des colères dévastatrices, mais aussi à cause d'une corpulence impressionante : le gars aurait commencé comme lutteur, et pas dans la plus minable des catégories. A ne pas sous-estimer au corps-à-corps, donc.

Comme il se doit, notre homme habite un palais, proche de la résidence royale. Il a de nombreux amis -et donc autant d'ennemis- et une influence très importante, ce qui implique un cordon de sécurité très serré autour de sa personne, quelle que soit la confiance qu'il ait en ses talents au combat.

C'est tout ce que disait l'ordre de mission, si l'on oublie la promesse de récompense... A la hauteur de la difficulté de la chose, évidement.
Pour le reste des informations, j'ai bien peur que l'on doivent se les procurer directement en ville.

Je vois plusieurs moyens d'y arriver :

Sans ralentir le pas, l'assassin se mit à compter sur ses doigts gantés :

Primo, traîner dans les bars jusqu'à tomber sur un gars en sachant un peu trop. Long, pas forcémment efficace ni fiable. Des chances de se faire repérer par des espions si on pose des questions, ou si une baston se déclare.

Secundo, trouver un ennemi de Kirin et se mettre en cheville avec lui. ça peut nous permettre d'obtenir des infos de qualité, de la part d'un rival n'ayant pas trouvé les couilles de faier le boulot lui-même. ça peut aussi signifier un bonus sur la récompense.

Tertio, s'infiltrer directelent chez Kirin, en ce faisant passer pour des serviteurs ou des gardes. On peut aussi tenter de réellement se faire embaucher comme gardes, mais gagner suffisamment de confiance pour se retrouver en position de l'attaquer peut s'avérer très long. On ne se bâti pas une fortune pareille sans méfiance et prudence.

Soghann cessa de parler, la gorge soudain asséchée par le vent chaud qui balayait la piste. Il prit une rasade de la gourde qui pendait à son ceinturon, et, jetant un oeil vers Syld, lui demanda :

- Qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Mar 17 Juin 2008 - 0:25

- Oh, tu me connais : j'aurais tendance à choisir la solution qui nous approcherait directement au plus près de la cible, c'est-à-dire la troisième. Cependant...

Il secoua la poussière rousse qui commençait à s'accrocher à l'ourlet de son manteau, portée par le vent du sud.

- ... cependant, en ce cas précis, quelque chose me dit qu'il vaudrait mieux nous montrer circonspects avant de passer le seuil de cet aimable seigneur. Mais prendre des renseignements auprès d'un ennemi de ce Kirin, je suis contre.

Il sourit pour tempérer ce que sa décision pouvait avoir de péremptoire.

- Vois-tu, parmi ceux que nous pourrons lui trouver sans trop de difficultés, il y aura trois catégories. Tout d'abord les rivaux jaloux mais assez riches pour se payer leurs propres assassins, et sûrement aussi inapprochables que Kirin en personne même si ce n'est que pour faire la causette. Ensuite, à égalité, nous trouverons les rivaux avides de vengeance qu'il a écrasés en amassant sa fortune...

Le jeune homme s'absorba dans le défroissage de plis inexistants sur sa manche, prenant son temps avant de poursuivre :
- Et enfin les rivaux qu'il a écrasés, puis rachetés pour lui servir d'yeux et d'oreilles à travers la ville. Les marchands sont malins. Je me méfierais plus d'un négociant jovial et ventripotent que d'un vagabond à tête de renard dont l'attirail tranchant et trébuchant trinquaille à chaque pas.

Il fourra les mains dans ses poches puis haussa les épaules avec une moue.

- Deux catégories sur trois faciles à approcher sans avoir à se creuser les méninges autant que pour approcher la cible elle-même, et au final un risque sur deux de sauter à pied joints dans un piège bien huilé à coups de zoris brillants. Mauvaise option.

Il ressortit une main pour se tapoter les lèvres d'un doigt songeur.

- Un riche marchand, créchant dans un palais... il doit avoir une fichue palanquée de domestiques à ses bottes. Ils en savent toujours beaucoup plus qu'on ne le croirait, et les maîtres ont parfois un peu trop tendance à les traiter de haut. Dommage, car les serviteurs ont aussi une langue. Ils peuvent se montrer très bavards sans même qu'on ait à les y pousser. C'est une idée à creuser...

Syld plissa l'oeil dans la lumière du soleil.

- Marchand, hein ? Des bijoux, des tissus... un peu d'esclavage, peut-être ?

Nul besoin d'avoir l'oreille fine pour entendre les idées tricoter des pattes dans sa tête de brigand. Il finit par secouer ses cheveux fous, gardant tout ça pour plus tard.

- Il nous reste plusieurs cartes à jouer. Et il y a en a que nous découvrirons une fois sur place, voilà tout. Oh, et tu penses vraiment qu'ils engageraient de parfaits inconnus comme gardes ? Pas à moins que ces postulants sortis de nulle part ne montrent certaines capacités. Et des inconnus un peu trop qualifiés qui se présentent comme ça... Il paraît que les Fédoriens sollicitent plus leurs muscles que leur cerveau, mais n'empêche, personne ne me fera croire qu'il n'y en aura pas au moins un dans le tas pour tiquer. Par contre si c'était eux qui dénichaient la perle rare... ou plutôt qui étaient persuadés de l'avoir dénichée sans qu'elle fasse quoi que ce soit pour... Mieux , si c'était Kirin lui-même qui la dénichait... Un banal concours de circonstances, en somme...

Le jeune homme secoua à nouveau la tête puis partit d'un rire clair mais bien peu innocent.

- La partie s'annonce passionnante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Mar 17 Juin 2008 - 1:14

Soghann leva la main droite pour se frotter le menton à travers l'etoffe de son masque, sa main gauche étant posée sur le pommeau de l'épée courte qui pendant à son côté.

- J'ai entendu dire que l'esclavage était courant chez les Fédoriens, mais je ne suis pas à l'aise avec ça. Je ne préfère pas jouer cette carte, quite à la garder dans une manche au cas où.

Quant aux serviteurs... je crains que ce ne soient, justement, des esclaves. Si l'on essaye de leur tirer des renseignements, il est moins probable que la loyauté leur fasse dire quoi que ce soit à Kirin. Sauf si cela peut leur amener une amélioration de leur sort : c'est ce qu'ils penseront fatalement si ce sont de "jeunes" esclaves. Les vieux sont davantages résignés. Au contraire, ils pourraient même nous aider en envisageant la mort de Kirin comme une libération. Mais je n'y crois guère : si ce que j'ai entendu est vrai, les esclaves sont marqués comme du bétail, et je ne pense pas que changer de maître soit un objectif suffisamment attrayant pour courir le risque d'aider des assassins.

Bien sûr, quand je parlais de s'engager comme gardes, je n'ai jamais pensé aller toquer chez lui et se présenter pour ça. Il est évident qu'il faut attirer son oeil, si l'on veut être invités dans la place. Pas forcémment en tant que gardes, celà dit... Nous pouvons fort bien nous faire passer pour des jongleurs...

Le regard de l'assassin vint se poser sur son compagnon, qui, s'il ne pouvait voir ses lèvres, devinait parfaitement le sourire qu'il devait arbroer derrière son masque.

- Ou peut-être que notre marchand a des goûts "spéciaux" en matière de compagnon de lit... Les Fédoriens ont des idées assez strictes là-dessus, mais sait-on jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 19 Juin 2008 - 1:07

- J'avais inclus cette option dans les "cartes à découvrir sur place", bien entendu.

Syld se fendit d'un sourire oblique qui dévoila pendant un bref instant une malice féroce, bien éloignée de ses démonstrations de charme habituelles.

Il riait tout bas, et les idées qui le rendaient si joyeux auraient fait dresser les cheveux sur la tête à plus d'un.
Ce n'était pas un tueur assoiffé de sang mais sa nature un peu trop ardente l'obligeait de temps en temps à se trouver des exutoires. Or, là, il en avait plus lourd sur le coeur que de coutume.
Bref, il avait l'allure de quelqu'un qui regrette soudain de ne s'être pas plus défoulé lorsqu'il en avait l'occasion...

Syld secoua la tête, se forçant à remonter de ses songes d'assassin, et cilla comme s'il venait d'émerger d'un puits de ténèbres pour se trouver sous l'éclat aveuglant du soleil à présent bien haut dans le ciel sans nuage.


- J'aurais dû me dérouiller un peu plus pendant la bagarre d'hier...

Puis il leva une main pour tenter d'étouffer un bâillement.

- Je suis nul en géographie adrénienne... On est encore loin ? La nuit dernière m'a semblé fichtrement courte, alors si pour une fois je pouvais arriver à dormir dans un lit, ce serait... ouahaa... vraiment super...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 19 Juin 2008 - 2:12

- Plains-toi, va... Tu t'es quand même dérouillé, d'une certaine façon...

Sans perserver sur ce terrain, l'assassin rebondit sur la question géographique.

- Rassure-toi, on devrait arriver bien avant la nuit. Quelques heures, tout au plus...
Nous arriverons même suffisamment tôt pour commencer à "prospecter", à mon avis.

En effet, depuis quelques temps, la circulation devenait de plus en plus importante, soulevant un nuage de poussière particulièrement etouffant... Dont Soghann était protégé grâce à son masque de tissu lui recouvrant le bas du visage. Sa coiffe, quand à elle, projettait une ombre suffisante pour maintenir les yeux de l'assassins hors de portée des rayons vindicatifs du soleil.

- D'ailleurs, plutôt que de marcher... je te propose de nous faire véhiculer...

Sans attendre de réponse, le Shalos executa un petit bond, s'accrochant lestement à l'arrière d'une cariole qui suivait le même chemin qu'eux. Avec une agilité déconcertante, il pénétra dans l'ombre bienfaisante du dôme de tissu, pour se retrouver au milieu de caisses de marchandises, suffisamment espacées pour lui permettre de s'assoir.

Le tout avait été exécuté en quelques secondes, et Soghann lança un regard narquois vers son compagnon resté sur la route, écrasé de chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 19 Juin 2008 - 9:26

- Pfuit, espèce de frimeur !

Apparemment peu décidé à faire preuve de son agilité, Syld laissa flotter un regard boudeur sur les divers attelages qui se croisaient tant bien que mal sur la route ici un peu plus étroite car limitée de chaque côté par de hauts rochers.
Puis il balança un coup de pied dans une petite pierre qui traînait par terre.

Et, caprice du hasard ou trajectoire délibérément calculée, la pierre en question alla frapper un moo domestique arrivant en face sur l'oreille. Plus intrigué que blessé, l'animal tourna la tête pour essayer de voir quel genre de mouche l'avait piqué... mais la deuxième tête suivit, ainsi que toute la carriole derrière et le véhicule s'immobilisa de travers sur la voie, déclenchant la colère des charretiers pressés qui se retrouvaient bloqués.

Les mains dans les poches, le Shalos remonta tranquillement la file d'attelages ainsi stoppée.
Avec un sifflotement innocent et sans faire mine de se presser -les charretiers avaient commencé à échanger quelques politesses verbales plutôt malsonnantes, et leur vocabulaire en la matière semblait plutôt fourni-, le jeune homme s'assit à l'arrière de la carriole, épousseta la poussière sur ses bottes, puis consentit enfin à faire l'effort de soulever ses gambettes pour les mettre à l'abri sous l'ombre bienveillante de la bâche.

Il y eut encore quelques noms d'oiseaux qui s'échangèrent par-dessus les cornes du moo qui n'avait toujours pas trouvé sa mouche, puis le charriot parvint à se dégager et la file s'ébranla à nouveau dans un grincement de roues malmenées.


- Bon, tant qu'on arrive avant la fin de la journée, ça me va.

Syld tira un bout de langue vindicatif vers Soghann avant de s'installer confortablement sur un tas de sacs de toile vides. Il farfouilla distraitement dans les sacs -pleins- qui se trouvaient à portée de main.

- Ah tiens, du raisin...

Et le brigand de se servir sans vergogne. Faisant sauter un à un les grains d'une pichenette et les gobant au vol entre deux cahots, il entreprit de dévorer une belle grappe fraîchement cueillie du matin.

- Gniam... fameux... Bon, mon grand, si tu permets, je vais prendre une avance sur ma nuit.

Il finit de se lécher les doigts avec un énième bâillement puis croisa les bras derrière sa tête, l'oeil déjà fermé.

- Réveille-moi quand on y sera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann



Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Ven 1 Aoû 2008 - 2:34

Le trajet débuta tranquillement, seulement troublé par une infructueuse tentative du conducteur pour engager la conversation. Une fois sorti de la cité, leur véhicule prit place dans la longue file qui circulait dans les deux sens. Cela n'avançait pas très vite, et le nombre de véhicules engagés faisait un bruit du tonnerre, dans lequel on peinait parofis à s'entendre.

Syld renversa la tête en arrière et fit mine de somnoler, mais Soghann savait que ce n'était qu'une apparence. Lui-même immobile, il observait son compagnon, qui devait être en train de cogiter furieusement sur les évènements de la soirée. L'assassin choisi de le laisser en paix, et de mettre ce temps à parti pour se reposer. L'intensité du regard scrutateur qu'il avait posé sur son compagnon baissa, et le Shalos laissa ses muscles se détendre un à un. Naturellement nerveux, il avait appris à exercer un contrôle de lui-même exemplaire à la Guilde. malgré tout, cette mission avait été passablement délicate -non qu'ils ne se soient déjà sortis de pires situations-, et la fuite à travers Fedoran, tous sens aux aguets, l'avaient épuisé nerveusement.

A vrai dire, ils n'avaient pas dormi à l'auberge sous les murailles, et s'étaient laissé entraîner par les évènements... Les deux Shalos n'avaient pas dormi depuis deux jours, en fait... Et la carriole n'allait certainement pas arrivé à la Taverne avant l'aube, au train où ils allaient. Autant... piquer un somme. Se laissant couler un peu plus confortablement sur les sac de grain, Soghann ferma les yeux à son tour et glissa rapidement dans un sommeil sans rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead


Réputation : 1428

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Ven 1 Aoû 2008 - 10:49

Syld n'avait pas réussi à dormir, tenu en éveil par les pensées qui s'agitaient follement dans sa tête.
Son humeur étant fonction de ses heures de sommeil, le conducteur eut droit à un regard noir lorsqu'il s'avisa d'ouvrir le bec pour signifier à ses silencieux passagers qu'ils arrivaient en vue de la Taverne de Veis.

Le Shalos se redressa et réprima une grimace : il avait l'impression que chaque cahot de la route s'était imprimé dans son dos.

Le ciel était un peu voilé, et le vent du sud apportait une tiédeur moite pas particulièrement agréable. La tempête devait approcher de Fedoran, cela se sentait jusqu'ici.

Les toits de la taverne pointaient leurs cheminées dans un replis de terrain. Tout doucement, les bâtiments semblaient sortir de terre à mesure que la carriole progressait sur le chemin.

Syld effleura le bras de Soghann, sâchant que ce léger contact était plus que suffisant pour le réveiller.


- Nous arrivons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Ven 1 Aoû 2008 - 22:21

Un peu essoufflée, Fanaa regarda autour d'elle pour voir si elle ne pourrait pas profiter d'un véhicule. VBoyons... un char à foin, bof. Une carriolle de marchand, pas de place. Une carriole pleine de meubles... oh, elle avait juste assez de centimètres carrés pour pouvoir s'y asseoir. Cela irait très bien, après tout ce ne durerait que quelques minutes. Elle prit son élan et hop! se retrouva en hauteur à avancer sans faire d'effort. Elle jeta une coup d'oeil prudent vers l'avant de la carriole mais avec tout le fatras présent, elle n'apercevait pas le conducteur. Elle pouvait donc espérer ne pas être visible de lui.

Croisant les jambes, elle profita de ses minutes de répit pour faire un inventaire de ce qu'elle avait dans le sac : vêtements offerts par les shalos, couteaux (qu'elle attacha à ses cuisses), papier, couleurs, et tiens? Les sabres de danse? Elle était sure de ne pas les avoir emmenés. C'était probablement Plume alors. Pour vérifier, elle passa le bout du doigt sur la lame mais... si elle pouvait faire mal, elle ne pouvait pas vraiment blesser. Dommage qu'ils ne soient pas aiguisés. A part au bout, bien sûr, de façon à pouvoir les planter dans les murs. Réalisant que la blonde illymis pouvait lui avoir laissé d'autres "surprises", Fanaa continua de fouiller et tomba sur un petit paquet enroulé dans de la peau de moo. Fronçant les sourcils, elle le défit et découvrit un objet de forme oblongue, en bois précieux, plat à un bout. Regardant de plus près la partie plate, elle observa qu'un dessin y était gravé. Une lettre plutôt : un "K" stylisé. Cet objet était donc un sceau. Le rapprochant de ses yeux elle put déchiffrer en toutes petites lettres et suivant le contour du cercle le nom de Kirin.
Que faisait le sceau du seigneur Kirin dans son sac? Plume serait elle kleptomane?!
La voix de ladite Plume se fit justement entendre. *C'est pour tes amis!*
Fanaa lui demanda bien de développer mais la blonde fit la sourde oreille. Zut! Se laissant retomber à terre, elle accéléra le pas vers la taverne. Plume lui donnait une autre raison de les revoir mais était-ce une bonne idée? Et comment allait elle présenter l'objet étant donné qu'elle n'était pas sensée avoir été là lors de l'assassinat du riche fedorien? Oula! Ce qui allait venir s'annonçait compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Maître du jeu


Réputation : 112

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 2 Aoû 2008 - 1:02

Au cours de son trajet, Fanaa aurait put entendre, si elle y avait prêté attention, plusieurs explosions sourdes et éclairs, entre Fedoran et sa position, le long de la route. Il s'agissait des casques rouges et de sorciers mercenaires qui repoussaient aisément un troupeau de Chewgal, mis en branle par leur instinct : ils savaient pour la tempête approchante, et les bêtes paniquaient avaient foncé droit vers la route et l'immense file de véhicule qui la parcouraient.

Quelques minutes plus tard, un bruit de galop se fit entendre, rattrapant rapidement Fanaa. Un Chewgal s'arrêta juste devant elle, et se cabra. La bête avaient des yeux fous, paniqués. Sa fourrure, d'ordinaire magnifique, était marquée par des traces de ce qui devait avoir été de violentes attaques magiques : un rescapé du troupeau décimé, rendu fou par l'attaque. Désirant visiblement passer sa fureur sur une cible facile, le monstre avait choisi l'un des seuls piétons sur la grande route : Fanaa.

Spoiler:
 

Avec un cri ressemblant à s'y méprendre au crissement de la craie frottée sur un tableau noir, le Chewgal rétracta son cou, et sa tête devint brusquement bien moins mignonne : de ravissante bestiole fourrure, elle était passée à monstre agressif, arborant une mâchoire bardée de dents impressionnantes. L'effet aurait pu être passablement terrifiant et dissuasif pour n'importe quel guerrier si la bête faisait plus d'un mètre au garrot, ce qui n'était pas le cas.

Apparemment désireux d'entamer rapidement les hostilité, le Chewgal se livra à une curieuse gymnastique de son long coup, ouvrit grand la gueule et lâcha une boule de feu dirigée vers Fanaa. Si le projectile n'était pas particulièrement destructeur, il était rapide et pouvait occasionner des dégâts sérieux sur la peau nue.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 2 Aoû 2008 - 1:34

Fanaa avançait d'un bon pas tout en cherchant un moyen d'expliquer à Sogh comment le sceau de leur dernier contrat se trouvait maintenant en sa possession. Elle ne trouvait pas d'idée, rien ne collait , tout sonnait faux. Quant à leur dire la vérité... qui serait fier d'apprendre aux personnes aimées qu'il a pratiqué la prostitution? Personne et surtout pas elle.
Elle devait arriver avant eux, c'était la seule solution. Ensuite... elle verrait.

Elle en était là de ses réflexions lorsque qu'un petit animal au pelage roux et duveteux apparut devant elle. Le pauvre avait des traces de blessures sur le dos. Tout d'abord attendrie, la jeune femme ne put retenir un :

- Pauvre petit!
Cette exclamation, loin de clamer la bête, l'énerva au contraire. Il émit un cri très désagréable aux oreilles, montra deux rangées de dents acérées et pour le coup il perdit tout reste de son côté "mignon". Sa façon de rentrer son cou indiqua à Fanaa de se méfier. Tandis qu'il préparait son attaque, elle tira de son sac ses sabres. En vérité elle essaya de les dégainer, ne fut pas aussi rapide qu'elle l'aurait voulu. Alors qu'elle avait le premier à peu près en main, le second se prit dans les vêtements et refusa de sortir. Ce qui fait que quand Fanaa redressa la tête (qu'elle avait baissée pour mieux tirer le second sabre) ce fut pour voir une boule de feu lui foncer droit dessus!
Son bras armé se releva automatiquement, elle plaça le plat de sa lame sur la trajectoire du projectile de façon à le retourner à son envoyeur.

Ca avait été juste. Très juste. Fanaa saisit un de ses couteaux à sa cuisse et le lança en visant le coeur du monstre roux. Réussissant enfin enfin à tirer son second sabre, elle se débarrassa de son sac en le jetant de côté. Ainsi elle serait plus agile et plus légère. Puis elle se mit à dansoter d'un pied sur l'autre, évitant ainsi de rester statique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Maître du jeu


Réputation : 112

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 2 Aoû 2008 - 15:57

La jeune femme para de justesse l'attaque, interposant sa lame pour arrêter la boule de feu. Elle réussi, mais n'eut pas le temps d'orienter suffisamment bien sa lame pour renvoyer la boule de feu dans la bonne direction, aussi le projectile alla-t-il se perdre derrière le monstre.


Spoiler:
 

Le lancer de couteau était relativement précis, et il aurait atteint le cou du monstre si celui-ci n'avait pas baissé la tête et attrapé le projectile en vol entre ses dents. Il le mâchonna un moment en tentant sans doute de briser la lame mais, n'y parvenant pas, recracha l'arme vers le sol, où elle se planta avec un bruit sec.

Après un autre rugissement, le Chewgal fonça au galop vers Fanaa, toutes dents en avant.


Spoiler:
 

Le monstre avait beau être blessé et petit, il n'en était pas moins suffisamment rapide et bien denté pour mettre sérieusement en danger Fanaa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 2 Aoû 2008 - 16:08

*Oh non, je l'ai raté!*

La bestiole avait réussi à choper son arme en plein vol! C'était injuste! Et ses dents... Fanaa de ne pas avoir un truc à manger dans son sac. Si au moins elle avait pu détourner la faim du monstre sur une autre proie... mais non.
Le chewgal lui fonça dessus, et malgré son mauvais état apparent, il était sacrément rapide. Fanaa tourna sur un pied et si il ne réussit pas à planter ses dents dans sa jambes, il réussit tout de même à l'écorcher au passage.

*Le lancer c'est trop risqué, je dois attaquer.*

Ayant raté sa cible, le monstre roux freina juste après l'avoir dépassée. Fanaa dégaina son autre dague fit un bond vers lui et voulut la planter dans la peau de l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Maître du jeu


Réputation : 112

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 2 Aoû 2008 - 16:26

Spoiler:
 

Le monstre releva vivement la tête en se rendant compte qu'il avait raté sa cible... De peu. Voyant la jeune femme bondir vers lui avec la ferme intention de lui planter une dague dans le corps, il recula pour esquiver le coup. Il aurait réussi si une impulsion magique n'avait pas parcouru la lame de Fanaa, donnant les quelques centimètres manquant à son saut pour atteindre le Chewgal.

La lame retomba donc sur le crâne du Chewgal, s'enfonçant comme dans du beurre à travers os et cerveau.
La bête resta un instant bien campée sur ses pattes, comme hésitant sur la conduite à tenir... Mais son regard était déjà vide, et son corps s'effondra, comme brusquement dégonflé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !


Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Sam 2 Aoû 2008 - 17:25

Une fois la bête effondrée, Fanaa se laissa tomber à genoux à terre.

*Je l'ai eu?! et presque sans une égratignure?*

L'écorchure mise à part, elle allait en effet plutôt bien. La tension put enfin commencer à diminuer et elle soupira. Se relevant elle alla récupérer la dague qui était dans la tête du monstre. Sa lame était toute poissée de sang, ses avant bras avaient eux aussi des tâches rouges. N'ayant pas d'eau pour la nettoyer, Fanaa dut se contenter d'essuyer sa dague sur le bas-côté du chemin. Elle courut reprendre celle qui s'était planté en terre, mit son sac sur son épaule et considéra un instant le cadavre.

*Ca se revend la peau de chewgal?*

Après réflexion elle se contenta de sortir la bête du chemin afin qu'elle ne gêne pas la passage et s'en repartit vers la taverne de Veis. Elle voulait y arriver le plus vite possible et ne prendrait donc pas le risque de rapporter une chose qui pourrait s'avérer, au final, complètement inutile.

*En tout cas vu l'heure qu'il est, j'ai bien peur qu'ils soient arrivés avant moi...*

Hélas c'était plus que sûr. Et elle ne savait toujours pas comment s'annoncer auprès d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ganius



Réputation : 60

MessageSujet: Dans la campagne Fedoran   Jeu 2 Oct 2008 - 13:19

**Le sorcier avait décidé de se mettre au vert pour pouvoir s'entrainer.

Il avait donc quitter les murailles protectrices de la capitale, et avait marcher pendant plusieurs jours dans la campagne environnante, trouvant quelques villages sur sa route, mais ne s'y arrêtant pas.
Au bout de quatre jours de marche, et alors qu'il vient de dépasser les dernières champs, il entre dans un petit bosquet.
Au centre de celui-ci se trouve une clairière avec quelques pierres d'environ un mètre dressé çà et là.

Il s'assit en tailleur, en léger désaxe du centre de la clairière. Il sort alors un peu de mousse et deux pierres, les claquant, une étincelle crée une petite flamme sur la mousse.

C'est à ce moment là qu'il se concentre, et commence à manipuler de l'Elixia. La flamme s'étend alors en un instant, formant un cercle autour du jeune sorcier.

A force de concentration, et de travail, au bout d'une demi-heure, le cercle commença à s'élever, d'une largeur de 10 cm maintenant.**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ganius



Réputation : 60

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Dim 22 Mar 2009 - 15:53

***
Le soleil s'élevait doucement dans le ciel alors que le cercle de feu s'élevait doucement formant au fur et à mesure un mur de flamme autour de lui.

Lorsque le soleil arriva à son zénith, le mur de flamme mesurait un mètre cinquante maintenant et le sorcier était à sa concentration maximale, son esprit était tout tourné vers le maintien de la flamme.

A un bout de la clairière un petit oiseau regardait la scène avec des yeux incrédules. C'est alors qu'un oiseau de proie tenta de fondre sur lui voulant profiter de son manque d'attention. Mais le petit oiseau repéra la manœuvre et acculé pris son envol passant au dessus du cercle de feu.

Le sorcier jeta un infime coup d'œil mais cela suffit pour que le mur de flamme s'effondre et laisser le pauvre sorcier épuisé.
Il s'allongea alors sur l'herbe de la clairière, où un cercle brulé était imprimé puis plongea dans une sieste légère.
***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ganius



Réputation : 60

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Jeu 26 Mar 2009 - 13:36

***
Le soleil baisse, et arrive à la lisière des arbres, c'est alors qu'il ouvre les yeux, ressourcé.
Une petite brise flotte, soulevant une mèche de ses cheveux, et l'air commence à se rafraichir.
Soudain, un bruit, un buisson qui frissonne, pris d'un élan de curiosité il se retourne et aperçoit une forme qui bouge derrière ce buisson.

Prudemment, il se lève et se rapproche doucement, à pas feutrés, ses sens en éveil.
En se rapprochant il distingue une forme sombre, de taille moyenne, qui frissonne derrière se buisson.
Alors qu'il arrive à quelques pas maintenant, il se rend compte que ce n'est qu'un animal blessé.
Il s'approche et se penche pour regarder ses blessures.
Soudain, un bruit rapide, mais lorsqu'il tourne la tête il se rend compte qu'il est déjà trop tard, un tronc relié par une corde à une branche pour faire balancier arrive à pleine vitesse dans sa direction. Dans un geste désespéré il saute pour tenter d'esquiver. Mais pas assez rapide, le tronc lui percute un bras quand même lui arrachant un cri de douleur.
Comment pouvaient-ils utiliser un animal comme appât...

Se fut le chaos dans sa tête et la rage, celle qui le prend lorsqu'il se fait piéger et qu'on le prend pour un faible...
La suite fut rapide, la colère accéléra l'incantation, et aussitôt la forêt sur plusieurs mètres de rayons autour de lui pris feu, tel un sortilège mal maitriser qui s'étendait.
Des cris, des oiseaux qui fuit, et la chance que le bois soit humide, le feu ne s'étendit pas.

Alors le sorcier se releva et repris sa route, la colère toujours présente dans son être, les nerfs à fleur de peau...

Qu'elle prochaine rencontre lui prépare encore son voyage...
***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli



Réputation : 1479

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 6 Avr 2009 - 17:52

Un filet de fumée vert s’envolait de derrière un buisson.

C’était Ylanphum, un jeune Drédane d’à peine 17ans et demi, assis sur un vieux tronc d’arbre autour d‘un feu de camp. Il s’amusait avec de drôles de bijoux tout brillant et crachait la fumée d’une pipe étrange tout en chantant paresseusement


Encore un sort
Et puis un sort
Pour l’amulette
qui fait l’maelstrom
Il en faut des gros sorts

Il rigola a plein poumon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ganius



Réputation : 60

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 6 Avr 2009 - 21:20

***
Un mouvement, un coup d'oeil pour vérifier le danger, rien d'urgent.

De la prose, chose improbable en ces lieux.

Une réponse :

"Mais quels sors pourraient prouver,
Ce que la magie ne fait que modeler,
Car un art n'est qu'une expression,
Celle de sentiments plus profonds."

Une attitude détendue, le regard toujours vif.
***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli



Réputation : 1479

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Lun 6 Avr 2009 - 21:45

Ylanphum surpris se retourna en entendant l'interlocuteur. Il sourit a la rime.

Cool mec, sois le bienvenu !
Tu t'exprime bien, c'est la vérité nu !

Ses pupilles dilaté l'invitèrent a venir s'assoir.


T'apprendra pas la rime a un Drédane,
Généralement les poètes Fédorien sont des ânes.
Jte rassure tu te débrouille pas mal
Quand a ce que tu dit, c'est pas l'idéal.

Il prit une longue bouffé sur sa pipe et la fumée verte lui sortit de ses narines

Si l'art est une expression
C'est de la beauté, de la finesse de la passion
Ainsi beaucoup de chose peuvent être appeler comme tel.
La préparation de l'herbe en est un exemple bien bel.

Il éclata d'un rire bruyant et tomba a la renverse. Reprenant son souffle il lui tendit sa pipe.

Tiens goute un peu
Tu verra ya pas mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ganius



Réputation : 60

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Mar 7 Avr 2009 - 14:11

***
Un petit geste de tête négatif.

"Nul besoin de s'embrumer,
Pour partir loin de la réalité.

Je n'ai aucune prétention,
Quand à votre talent,
Un seul doute sur vos intentions,
Et sur votre rang.

Chez nous en Fedora,
Aucun artifice futile,
Ne nous mettra,
Dans une position inutile."

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli



Réputation : 1479

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Mar 7 Avr 2009 - 14:39

Le visage plus grave le Drédane se releva sur son siège.

Il ne faut jamais dire jamais !
Regarde moi je me suis un peu ... raté.
C'est un artifice qui ma mit dans cette position
Je me serai bien passer d'un détour a la ... enfin passons.
Jte raconte, je représente une grande enchanteresse
Elle m'a confier ses bijoux pour que je les vende sans paresse

Il se leva pour montrer quatres petits sacs qui pendaient a sa ceinture


J'allais vers Faelanir la ville au mille commerçant,
Accompagné d'une dizaine de mercenaire puissant
Quand nous fîmes attaquer par des petit monstres poilu
De couleur rouge, au long cou, muni de grandes dents pointu
Ces Chewgal se sont jeté sur nous en surnombre
Se rassasièrent de mes compagnon et me laissèrent sous les décombres
Alors j'ai sorti un bracelet d'une de mes sacoches en poire
J'ai activer son pouvoir de teleportation aléatoire

Il lui montra un bracelet en argent couvert de gemmes de teinte rosé

Et me voici ici, je me remet en etat grace a ses herbes bienfaitrices
Il faut humer la fumer pour faire disparaitre les cicatrices.

Il prit une nouvelle bouffé


Me voila au milieu de nulle part.
Je sais pas ou je suis ni la distance qui me separe
De mon but, de ma destination.
Ni comment je vais pouvoir remplir ma mission.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ganius



Réputation : 60

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Mar 7 Avr 2009 - 22:14

***

Un léger sourire,

"Permet comme il est de coutume,
Dans mon peuple de brave,
Lorsque le sujet devient grave,
De ne plus s'importuner de costumes,

Ce sera donc la fin,
De ces rimes sans fin."

Il reprit un air sérieux,

"Si tu le souhaites tu peux m'accompagner, je voulais me balader dans la compagne du Nolad, mais si tu le souhaite je peux te conduire à la capitale des Fedorans où tu trouveras une caravane pour t'emmener où tu le souhaites. En attendant si tu es un brave, je te défendrais de mon mieux."

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli



Réputation : 1479

MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   Mer 8 Avr 2009 - 18:54

Ylanphum souffla un épais nuage vert qui s'attarda un moment avant de se dissiper.

J'avais reconnu les terre Fédoran, mec ! Mais je crois pas qui ai une place dans le commerce d'amulette la bas. Les seuls Fédoriens que j'ai rencontré au cours de mes précédent voyages étaient des barbares qui considéraient la magie comme "le derniers recours des hommes trop faible pour ce battre loyalement".

Il leva un doigt menaçant au ciel.

Des ignares et des incultes, voila tout ce qu'ils sont ses hommes en rouge ! Sans vouloir t'offenser.

Il se leva péniblement

Mais si cette cité est proche, c'est ce que j'ai de mieux a faire.

Il prit une dernière longue bouffé et mit le plus gros sac sur son dos

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alentours de Fedoran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alentours de Fedoran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Fedoran-
Sauter vers: