Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Le Cottage Fleuri

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeVen 11 Juin 2010 - 18:24

Deux yeux verts brillèrent dans la nuit, fixant la personne qui se tenait aux cotés de son lit. Il n'avait rien entendu. Rien du tout... Plus loin, la mystérieuse porte était ouverte, il aurait du plus se méfier, cela aurait évité une main crispée sur la garde de sa lame. La shalos retira aussitôt la sienne tandis ce que le jeune homme recommençait à respirer, tentant de maîtriser les tremblements de son corps. Le gamin soupira en se passant une main sur le visage, se redressant dans le même mouvement, abandonnant le contact rassurant du cuir. Quoi qu'elle veuille, il ne tirerait pas une lame contre elle, en plus, il était de coutume de ne pas verser de sang chez un hôte. Il se contenta donc de respirer profondément en l'observant.

-Qu'est ce que tu fais ici ?

Son regard glissa sur la violoniste, une robe de nuit épousait ses formes, largement échancrée dans le dos, il pouvait discerner quelques reliefs noirs. Un tatouage ? Un bruit la fit se retourner, le laissant toiser un noir cobra admirablement tissé sur une toile de chair. Deux yeux rouges brillaient alors que seule la lueur de la lune éclairait la scène, un mouvement du dos et le serpent ondulait. Kyara se retourna, laissant juste le jeune homme secouer sa tête. Le reptile était trop... vivant, il n'aimait pas cela, comme si il y avait quelque chose de malsain dedans. Il devait se faire des idées. Assis en tailleur dans le lit qu'on lui avait fourni, il observait la belle jeune femme, l'air ennuyé.

-Tu sais très bien mon problème non ? Alors, pourquoi ?

Michael baissa les yeux en soupirant.

-Je ne comprends pas. On s'est côtoyé à peine trois jours. Je ne sais rien de toi, à peine ton nom, ton talent, ta... Et c'est pareil de ton coté, mince, je ne suis qu'un mercenaire...

C'était trop rapide, les fédoriens sont impétueux sur le champ de bataille, mais pas dans leur vie de tous les jours, surtout pour un abruti enfermé dans ses promesses. Le mercenaire se figea, observant quelque chose à travers les murs avant de revenir à son problème initial.

-J'ai du rêvé, mais j'avais l'impression que trop de monde bougeait. Tu dois juste mettre mes nerfs à fleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 36
Localisation : Mazamet

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeSam 12 Juin 2010 - 18:10

Dés qu'elle le vit faire un mouvement vers son arme, Kyara recula légèrement :

Michael a écrit:
-Qu'est ce que tu fais ici ? …

Du bruit dans l'escalier lui fit tourner le dos à Michael, quand elle se retourna à nouveau vers lui, la shalos pouvait voir dans son regard un certain trouble et les questions s'enchaînèrent sans laisser le temps à la demoiselle de répondre :

- Désolée de t'avoir réveiller. Je voulais juste te voir dormir, malheureusement ma main a été un peu plus entreprenante que je ne voulais… Pour mon tatouage, cela signifie que j'appartiens à mon Maître, enfin disons que c'est la version la plus simple. Et vous m'intriguez cher ami ! …

Les ombres s'agitaient mais elle n'y fit guère plus attention que cela, tout concentrée sur Michael qu'elle était.

- Se doit être les autres qui vont aussi se coucher…

Un silence s'installa entre eux, Kyara luttait contre l'envie de lui caresser le visage, de le toucher de découvrir la douceur de ses lèvres… Elle se recolla contre la tête du lit, plia ses jambes contre sa poitrine et mit ses bras autour de ses jambes,se mit à respirer doucement pour retenir ses pulsions. La violoniste ferma les yeux et se mit à parler doucement :

- J'aimerais savoir qui tu es ? … Enfin j'aimerais savoir pourquoi… pourquoi tu ne laisses aucune femme te toucher… Quant à moi, je suis Kyara, violoniste, shalos. Je travaille pour mon Maître, il m'arrive que je sois obligée de tuer… C'est à peu prés ce qu'il y a savoir de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeJeu 17 Juin 2010 - 19:03

D'humeur excellente, Gavriel se réveilla en chantonnant, alla se laver puis sortit faire des courses pour le petit déjeuner. Il ne croisa pas Adwel et Fanaa et fut vite de retour à la maison. Tandis qu'il mettait la table, faisait chauffer l'eau pour le thé et pressait les fruits frais, il continuait de chanter.

Il fut même tenté d'esquisser quelques pas de danse dans la cuisine. La vie était belle !

Bientôt d'agréables odeurs de pain frais, de thé, de chocolat, de miel et autres montèrent chatouiller les narines des dormeurs de l'étage.

Audit étage, Eireen ouvrit les yeux. Elle n'avait pas pris la meilleure des positions pour dormir et se sentait un peu raider mais une bonne douche détendrait tout cela.

Lorsqu'elle atteignit le rez de chaussée, un ouragan de bonne humeur la saisit à la taille et la fit tournoyer dans les airs en riant.


- Et Gav! Tu es complètement fou ?
- Pas plus que d'habitude sœurette ! Bien dormi ? Je t'ai fait griller de la brioche je sais que tu adores ça !

Reen haussa un sourcil, amusée puis s'installa à table.

Gavriel tourna sur lui même et déposa devant sa sœur en lui plaquant un bisou sur la joue. La jeune fille éclata de rire, pensant deviner ce qui lui prenait et se mit à manger.


- Merci Gav, bon app'!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeVen 18 Juin 2010 - 16:41

Fanaa prit le sac et remercia Adwel avec un grand sourire. Elle appréciait énormément le cadeau. Elle y installa ses poupées puis, tenant la main d'Adwel elle suivit la jolie voleuse. Un voyage ? Oh mais oui ! C'était une bonne idée, finalement peut être que l'on pouvait aller plus loin que le lac !
La poupée mit sa main devant sa bouche et bailla. Tout comme la médiovienne, elle n'avait pas dormi de la nuit.



Au cottage,

Eireen et Gavriel discutaient de tout et n'importe quoi et prenaient leur temps pour déjeuner. L'adolescente se plaignit du vide de la grande tablée. Elle avait pris l'habitude de plusieurs présences et avait imaginé que les invités de la veille auraient égaillé l'ambiance ce matin.
La seule personne qu'elle aperçut fur la tornade blanche qui, comme tous les jours, traversa la salle sans un mot. Seulement ce matin-là - un matin relatif étant donné qu la mage blanche était descendue sur les coups de 11h00 - rien ne semblait pouvoir entamer la bonne humeur de Gavriel. Cela faisait longtemps que sa sœur ne l'avait plus vu aussi détendu et joyeux. On aurait dit qu'il avait fumé certaines feuilles, sauf qu'il lui avait assuré qu'il n'en était rien.


- Je vais aller réveiller Fanaa, elle se lèvre drôlement tard aujourd'hui... J'espère qu'elle n'est pas malade ?

Quelque chose passa dans le regard de Gavriel.

- Malade ? Non ce n'est pas possible... elle doit juste faire sa marmotte.

Eireen le regarda fixement. Il commença à se sentir légèrement mal à l'aise.


- Quoi ?! demanda-t-il.
- Gav tu es bizarre.
- Pas du tout, je suis absolument comme d'habitude je t'assure.
- Regarde moi.
- mais arrête.
- Regarde moi je te dis !

De mauvaise grâce, un peu tendu, il s'exécuta. La mine sérieuse, sa sœur saisit son menton entre deux doigts et plongea ses iris bleues dans celles de son frère. Elle garda le silence quelques secondes qui parurent des heures au jeune homme, puis posa sa main sur son front. Il craqua.

- Bon, quoi!?
- Hey, ne m'engueule pas je te prie !
- Pardon. Donc ?
- Tu es malade Gav.
- Pas le moins du monde.
- Si je t'assure, tes yeux ... !
- Quoi mes yeux ?
- Ils sont bizarres, ils sont devenus jaunes. On dirait ceux d'earl mais en bien plus malsain.
- Earl est malsain.
- Tais toi, stupide. Je suis sérieuse. Ils ont un éclat bizarre. En plus tu as le front tout chaud. Tu as de la fièvre. Ta bonne humeur c'est parce que tu es malade. Je me disais bien que ce n'était pas normal. le taquina-t-elle.
- Ouais bon. Va réveiller Fanaa on verra plus tard.

Tandis qu'Eireen allait à l'étage, le jeune homme alla jeter un coup d'oeil à son reflet et fut désagréablement surpris. Eireen avait raison, il n'avait pas bonne mine. Ses yeux avaient laissé leur couleur vert d'or dont il était assez fier pour se vêtir d'un jaune reptilien. C'était ... bizarre. Aurait il attrapé froid ? Fanaa lui aurait elle transmis ... ? Non. c'était stupide, Fanaa allait parfaitement bien. Du moins l'espérait il, après tout il était vrai qu'habituellement à cette heure-là, elle était déjà debout et dehors sur son fauteuil.

La Levitis redescendit.


- Euh ... Gav, Fanaa n'est pas là ...
- Comment cela, pas là ?
- Sa chambre est vide j'ai regardé partout.
- Ce n'est pas possible !

Il bouscula sa sœur sa sœur et déroula dans la chambre. Vide. Personne sous le lit ni dessus ni derrière la porte ni dans l'armoire. Par acquise de conscience il ouvrit la fenêtre pour regarder en bas mais à son soulagement rien. Ceci dit c'était évident, les suicidés n'ayant pas pour habitude de refermer les fenêtre par lesquelles ils sautent.

Le jeune homme traversa le couloir et alla tambouriner à toutes les portes en braillant :


- Ouvrez ! Fanna est avec vous ? Réveillez vous bon sang ! Où est elle passée ?

Plus personne ne pouvait dormir avec un tel boucan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 36
Localisation : Mazamet

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeVen 18 Juin 2010 - 18:37

Du bruit !!! On tambourinait à la porte.

** qu’est ce que… ?? **

Kyara ouvrit doucement les yeux. Elle s’était finalement endormie ?


Citation :

- Ouvrez ! Fanna est avec vous ? Réveillez vous bon sang ! Où est elle passée ?

Kyara se leva de mauvaise grâce pour ouvrir la porte dans sa tenue actuelle :

- T’es obligé de hurler comme un moo !!! Non elle n’est pas avec nous !

Kyara regarda Gavriel un peu mieux, quelque chose n’allait pas, bien sur elle n’aurait su dire quoi… Elle secoua la tête :

- Bon laisse moi m’habiller, je t’aiderais après !

Sur ce elle referma la porte, et retourna dans sa propre chambre. La shalos s’habilla de son bustier noir et sa jupe violette. Avant de sortir, elle caressa l’étui de son violon :

** Tient !… **

Quelqu’un d’autre qu’elle y avait toucher, les vibrations du violon lui indiquait. Elle ouvrit donc l’étui pour voir un petit mot « accroché » à l’archet

** Comment … ? Enfin qu’importe… **

La violoniste lut donc le message et pour que personne ne tombe dessus le fit brûler et attendit qu’il ne reste que des cendres pour être sur qu’on ne le lise pas. Elle soupira longuement tout en réfléchissant. La shalos finit par aller fouiller dans sa boite à bijoux, en sortit une petite chaînette d’argent sur laquelle elle accrocha une pierre noire au reflet violet, une pierre qui la représentait très bien. Elle prit un parchemin, écrivit un petit mot rapide, le plia de façon à mettre la chaînette dedans, retourna dans la chambre où se trouvait Michael, y déposa la petite enveloppe avec son nom écrit dessus sur la table de nuit, elle retourna ensuite dans sa chambre, récupéra son violon et descendit à l’étage.

Kyara s’adressa à Eireen, elle voyait bien que Gavriel n’était absolument pas dans son état normal, elle se demandait juste si c’était à cause de la tisane d’hier soir, mais elle l’avait fait très très légère pour éviter les contre-coups.


- Gavriel et toi restez ici avec Michael, je vais aller faire un tour en ville voir si je peux la trouver, dit-elle d’un ton calme mais qui voulait bien dire « ne bouger pas de là ! »

Sans leurs laisser le temps de réagir/dire quoi que se soit, la shalos prit donc le chemin de la ville. Elle demanda à la première personne qu’elle croisa où se trouver l’Auberge de l'Or Béni. Pour plus de discrétion, une shalos parmi les médioviens cela ne passait pas inaperçu, elle préféra passer par les toits. Arrivée prés de l’auberge, elle descendit des combles dans une ruelle adjacente. Que devait-elle faire maintenant ?

Kyara finit par s’installer à la terrasse de l’auberge et commanda un léger déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeSam 19 Juin 2010 - 23:53

- Ne pas bouger ? Rester à attendre à rien faire ?

Gavriel était estomaqué. Comment cette shalos pouvait comme cela leur intimer de rester à lui obéir ? Elle les prenait pour des gamins ou quoi ? Des gamins qui devaient être surveillés par ce fedorien ?

- Raaaaah !

Énervé, il fit le tour de toutes les chambres de l'étage mais à part Michael qui dormait, nul ne se trouvait plus dans aucune. Et les êtres sacrés avaient finalement refusé leur hospitalité.

- Mais ce n'est pas possible, elle ne peut pas avoir disparu !

- Gav, calme toi, on va la retrouver. Elle ne doit pas être loin. Et même si jamais elle est sortie seule, les voisins la connaissent. Ils la ramèneront.

Le jeune homme ne se donna même pas la peine de répondre. Il retourna à la chambre de Fanaa, se mit à quatre pattes et regarda sous le lit.

- Mais qu'est-ce que tu fais ? demanda Eireen.

- Il n'est plus là.

- Qui ça ?

- La poupée de ce satané coupeur de tête !

- Ah Syld ? Tu ne devrais pas l'appeler comme ça. Fanaa croit en son innocence. Et puis on ne souille pas la mémoire des défunts. Ca ne se fait pas.

Gavriel se releva et jeta un regard très bizarre à sa sœur. La nouvelle teinte de ses iris et leur éclat fiévreux renforça une sensation de malaise en la lutine. Finalement le regard reptilien du Levitis glissa sur l'adolescente et se perdit dans le vague.


- Elle l'a emmené. Même du fond de sa maudite tombe cet abruti continue de me pourrir. J'espère que ce n'est pas à cause de ce que j'ai fait. J'ai peut être été un peu ... maladroit. Non, ça ne peut pas être ça. Il mit sa main sur sa bouche et jeta des coups d'œil dans toutes les directions.

Eireen trouvait décidément son frère bien bizarre. Etait-ce seulement la fièvre ?


- De quoi parles tu ? Qu'as tu fait, au juste ?

Gavriel la fixa en silence. Il ne pouvait pas lui dire. Elle ne comprendrait pas. Et quand bien même, c'était entre Fanaa est lui. C'était la force de ses - non de leurs - sentiments. Mais elle ne le croirait pas. Pas plus qu'elle ne croirait que c'était Fanaa qui avait insisté. Elle n'avait pas voulu attendre après une union officielle. Fanaa ... la douceur de sa peau, son parfum ... ses cheveux ... sa façon de fermer les yeux si fort, comme si elle voulait s'échapper. A y réfléchir elle avait un peu agi comme ... comme si elle ne le désirait pas vraiment. Comme si ... et ça avait été encore plus excitant. Son corps ... elle avait un corps parfait. Habillée, elle était déjà vraiment belle mais alors nue ... nue elle était divine ... Un petit cœur d'oiseau qui battait si fort, comme complètement affolé... elle avait fait mine de s'échapper à un moment. La coquine savait comment pimenter le jeu. La rattraper avait été bien facile. La jeter sur le lit ... c'est là qu'il s'était rendu compte qu'elle était anormalement légère. Comme une plume...

- Mais à quoi tu penses ?

Revenant à la réalité, Gavriel surprit l'expression dégoûtée d'Eireen alors qu'elle regardait vers ... Il cacha vite son trouble de ses deux mains, irrité.

- Mais à rien ! Juste qu'on aurait jamais dû l'encourager à se rappeler de ce type. Qui sait ? Elle a peut être fini pas se dire qu'il était vivant et elle le cherche ?

- Si Fanaa s'était souvenu de quelques chose ... ça aurait été bien mais je n'y crois pas. Ecoute, assieds toi. Je ne crois pas qu'il soit bon que tu ... sortes dans ton état. Kyara s'en occupe. Elle va la ramener tu vas voir.

*Non il vaut mieux pas que tu ailles la chercher. Je ne sais pas pourquoi mais je sens qu'il vaut mieux que ce ne soit pas toi qui la retrouves.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael

Michael

Réputation : 507
Age : 28
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeSam 26 Juin 2010 - 1:15

Tss. Appartenir. Michael se crispa rien qu'en entendant ce simple verbe. Pas étonnant que, malgré la beauté du tatouage, il ne puisse l'apprécier. Il représentait tout ce qu'il pouvait exécrer, ce qui empoisonnait son existence à cause d'une phrase mal mesurée et d'un sens de l'honneur trop développé. Il se fichait du coté assassin, il l'était aussi si on lui demandait, si c'était nécessaire. Mais pourquoi une femme comme elle était-elle sous la coupe d'un autre personnage ? Cette pensée l'emplissait de fureur et il se retrouvait à respirer de la même manière que Kyara, mais pour une raison un peu différente.

- J'aimerais savoir qui tu es ? … Enfin j'aimerais savoir pourquoi… pourquoi tu ne laisses aucune femme te toucher… Quant à moi, je suis Kyara, violoniste, shalos. Je travaille pour mon Maître, il m'arrive que je sois obligée de tuer… C'est à peu prés ce qu'il y a savoir de moi.

Avait il le droit de jurer ? L'air de déjà-vu était tenace et l'agaçait profondément.

- Fanna m'avait posé la même question... C'est un trait de caractère féminin de toucher les blessures profondes ? Sinon, qui je suis...

Il soupira en se recouchant plus confortablement.

-Un gamin. Juste un gamin fédorien appréciant l'aventure, lié par les serments qu'il fait au long de sa vie.

Il se glissa brusquement devant Kyara, la faisant disparaître dans son ombre. De lui, on n'apercevait que ses cheveux sous la pâle lueur de la lune et un étrange sourire. Il glissa une main dans la nuque de la violoniste.

-C'est à peu près ce qu'il y a à savoir de moi.

Il pressa légèrement sur un point précis, la violoniste n'eut que le temps d'écarquiller les yeux avant de tomber dans les bras de Morphée. Le mercenaire soupira, mais pour l'instant, il valait mieux que cela se passe de cette manière. Surmontant son aversion, il la souleva pour l'allonger dans son lit, lui s'installa contre le mur sous la fenêtre, l'observant silencieusement. C'est un boucan monstre qui le réveilla, genre vase très précieux balancé en tant que projectile pour se défouler. Il émergea doucement, tentant de comprendre ou il se situait. Kyara avait apparemment filé à l'anglaise, sans tenter de profiter de lui au passage ? Il y avait un pépin la non ?

-Chaque chose en son temps.


Le fédorien s'étira légèrement, notant du coin de l'œil une lettre qui n'était pas là hier. Il l'attrapa distraitement, récupérant en même temps tout son équipement avant de descendre, curieux de connaître la raison de tout ce tapage.

- Elle l'a emmené. Même du fond de sa maudite tombe cet abruti continue de me pourrir. J'espère que ce n'est pas à cause de ce que j'ai fait. J'ai peut être été un peu ... maladroit. Non, ça ne peut pas être ça...

Michael se figea. Bien qu'un peu frustre, il était loin d'être crétin et ces quelques mots lui faisait déjà craindre le pire. Le jeune homme respira profondément en finissant sa descente.

-Il est l'hôte. Règle de respect, il m'a accueilli, je ne verse pas le sang chez lui. De plus, j'ai aucune certitude...

Gavriel passa devant lui, l'air abattu, une main se referma sur son col, trainant l'homme en face du mercenaire.

-Si j'ai une confirmation que tu as fait quelque chose de répréhensible à Fanaa, le monde ne sera pas assez grand pour que tu puisses t'enfuir.

Bon, tant pis pour l'hospitalité. Le remerciement était qu'il ne le tuait pas sur place dans le doute. Michael salua rapidement avant de partir dans la ville. Il trouverait bien un fruit et du pain à grignoter avant d'ouvrir cette étrange lettre. Et il vallait mieux, pour son honneur et la vie de Gavriel, qu'il s'éloigne rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeSam 26 Juin 2010 - 12:10

*Il sait. Comment a-t-il ... ? Non. Ne pas penser comme un coupable, ce serait me vendre.*

Gavriel n'eut de toute manière pas le temps de rétorquer quoi que ce fur car le fedorien s'en fut. La maison s'était bien vidée. Ne restait qu'Eireen et lui. Eireen qui le regardait d'un air ... elle commençait à douter de lui elle aussi ? C'en était trop.

Il se dirigea à grand pas vers le secrétaire, ouvrit l'un des tiroirs découvrant ainsi un certain nombre de portraits noir et blanc ou rouges du shalos exécuté, puis se mit à les déchirer en deux un à un.


- C'est sa faute, tout ça est sa faute. Jamais je n'aurais dû la forcer à se souvenir. Je l'ai fait pour elle pour qu'elle soit complète mais il n'est bon qu'à lui faire du mal. Même mort. C'est sa faute si j'ai fait cela à Fanaa. C'était pour l'effacer définitivement sans espoir de retour.

Il marmonait tout seul, les yeux hagards, ses mains déchirant méthodiquement chaque dessin. Ce n'est qu'une gifle de sa soeur qui sembla le réveiller un peu.

- Mais qu'est-ce que tu as bon sang ! Ca fait 5 bonnes minutes que je t'appelle et te secoue et tu ne réagis même pas !

- Hein ? Quoi ? Je n'ai rien entendu, je ...

- Assieds toi sur la canapé, et que ça saute !

Le jeune homme s'exécuta, l'air un peu absent, des dessins encore dans les mains.

- C'est sa faute, Reen.

L'adolescente l'écoutait d'une oreille distraite, posant sa main sur son front, regardant ses yeux. Ses pupilles étaient immenses et il transpirait. Fièvre. Et pas une petite.

- Tu es malade Gav. Allons voir un clerc.

- C'est sa faute.

- Arrête de répéter la même chose ça te donne l'air encore plus bizarre.

- C'est leur faute à tous les deux. Tu avais raison Reen, ils sont dans ma tête. Ils sont là et ... c'est leur faute. Même Fanaa. Pourquoi me fait elle ça à moi ? Moi je l'aime. Elle est à moi tu sais, elle est vraiment à moi. Reen. Fanaa est à moi...

- Tu es gravement atteint. Allonge toi. Ne bouge pas, je vais ... j'y vais.

Tandis que Gavriel était allongé sur le canapé, un bras sur les yeux et son autre main tenant les dessins si réalistes, sa soeur rejoignait leur chambre et envoyait un message à Levitas. Un message urgent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeSam 26 Juin 2010 - 20:28

L'oreille collée à la porte du jardin, Nuadi et Nuada échangèrent un coup d'oeil.

- Tu penses que ça vaut la peine d'être signalé ?
- Signalé quoi ?
- Mais qu'elle s'est encore sauvée ! Et aussi le fait que ce gars... qu'il ait...

Le regard profondément perplexe de son frère arracha un soupir excédé à Nuada.

- Tu n'as pas compris ? Ah, par tous les démons des sables, tu es vraiment à la ramasse dans ce domaine.
- Ce... hein ? Ah, ça ? Mais pas du tout ! Et puis d'abord ça ne te regarde pas !

Nuada sourit, toute fière d'avoir eu sa vengeance après les bavardages de Nuadi au sujet de ses petits problèmes typiquement féminins.

- D'ailleurs, l'oiseau-foudre n'est pas encore revenu, donc pour envoyer un message rapide...
- C'est vrai. D'habitude il ne met pas aussi longtemps à faire l'allez-retour.

Les sourcils froncés, l'adolescente leva les yeux vers le ciel limpide, plus par réflexe qu'autre chose. Les oiseaux-foudre étaient essentiellement nocturnes.
Mais elle cligna des paupières avant de se les frotter en secouant la tête avec incrédulité.


- J'ai dû trop en faire cette nuit, j'ai des hallucinations.

Nuadi leva le nez à son tour, et son regard tomba sur ce qui n'était nullement un mirage : une traînée lumineuse rayait l'azur du ciel à la façon d'une étoile filante dont la course s'infléchissait de plus en plus.

- Juste comme on en parle...

Le garçon s'écarta prudemment pour se mettre à l'abri dans l'embrasure de la porte. L'étoile filante tombait, tombait... et s'immobilisa net à un mètre du sol. Son éclat commença à diminuer, et on put bientôt distinguer la forme d'un volatile au plumage blanc si pur qu'il paraissait n'être constitué que de lumière. Tandis qu'il se maintenait sans effort en vol stationnaire, de minces arcs électriques sautaient d'une plume à l'autre le long de ses ailes, produisant un crissement continu très semblable au bourdonnement qui prévenait parfois la foudre dans les montagnes.

- Nuadi, ne t'approche pas. Tu sais qu'il préfère la délicatesse féminine.
- Je n'avais pas la moindre intention de me rapprocher, merci bien. Quelle idée d'utiliser un truc capable de réduire à peu près n'importe quoi en cendres comme messager ! Et puis lui, comment il se débrouille pour l'approcher, hein ? C'est pas une fille ! Ou alors il a bien caché son jeu !

Nuada haussa les épaules en signe d'ignorance.

- Bah, il sait s'y prendre et les animaux le sentent. Tu as bien vu, même Rayah en est folle.
- Tu parles, le jour où il s'est pointé, elle a grogné deux minutes, avant de se mettre à... à frétiller, acheva Nuadi avec presque de l'écoeurement au souvenir de la fière Rayah en train de se rouler par terre aux pieds de quelqu'un qui alors était un parfait étranger.

Elle avait compris bien avant eux, cette maline. Mais de là à se changer en boule de poils ronronnante et frétillante...

Nuadi haussa les épaules à son tour puis croisa les bras en regardant sa soeur se rapprocher prudemment de l'oiseau. Le volatile commença doucement à réduire la vitesse de ses battements d'ailes et à descendre vers le poing que la jeune fille avait tendu devant elle. Un dernier coup d'aile, et il se posa avec légèreté. Une fois immobile, c'était un bel oiseau pas plus gros qu'un faisan, avec un long cou gracieux, un plumage blanc panaché d'argent, et surtout une longue, une interminable queue dont les plumes principales descendaient à la façon d'une traîne. De petites taches de lumière bleuâtre assez semblables à des yeux pulsaient faiblement le long des rectrices à présent déroulées dans l'herbe du jardin comme de minces serpents.


- Sans rire, il faut être un peu timbré pour garder chez-soi un piaf capable de pulvériser la maison si on a le malheur de déplacer son perchoir préféré d'un quart de pouce trop à droite.
- Pas mal de monde en dirait autant de Sheitan et Rayah, fit remarquer Nuada avec justesse tout en lissant les plumes encore grésillantes de l'oiseau.
- La plupart du temps ils sont dans le désert, c'est pas pareil !

Renonçant à discuter avec son entêté de frère, Nuada détacha le petit tube accroché à une des pattes du messager. Avec une petite grimace - le métal de la capsule était encore brûlant -, elle en fit sortir une minuscule morceau de parchemin noirci par une écriture élégante, quoique un peu agressive. Pour une fois, la jeune fille dut se concentrer afin de déchiffrer les lettres un peu tremblées. La plume avait crachoté à plusieurs endroits.

- Ren'ka dit que ce n'est plus la peine.

Nuadi décroisa les bras et leva un sourcil étonné.

- Si soudainement ?
- Pas d'explication.
- Ah, le jour où quelqu'un arrivera à savoir ce qu'il pense vraiment... Toujours à traficoter ses petites affaires sans rien dire à personne !
- Il a pris l'habitude de se débrouiller seul...

Les jumeaux échangèrent un regard étrangement sérieux, presque douloureux.
Nuada finit par se secouer la première :


- Je suppose que ce n'est pas la peine de renvoyer de message.

Elle leva le poing.

- Va.

L'oiseau donna un petit coup d'aile pour décoller de quelques centimètres. Un flash de lumière, et, dans un crissement, il fila comme un éclair blanc.

- Nuada, tu as les cheveux qui se dressent sur ta tête.
- Ah heu, oui, mince.

Tout en tentant d'aplatir sa somptueuse crinière écarlate électrisée par le bref contact avec l'oiseau-foudre, la jeune fille jeta un coup d'oeil incertain vers la porte de la maison.

- On fait quoi, maintenant ? Je dis aux Anciens que, c'est sûr, je vais mieux ?

Nuadi grimaça.

- J'aurais bien profité un peu plus longtemps... Mais pendant ce temps-là ils n'ont personne, là-bas.

Il tourna la tête vers le sud-est, loin, très loin, vers le désert rouge, puis lâcha un soupir.

- Je suppose qu'il va bien falloir endosser à nouveau le rôles des Ilahs, des Etres Sacrés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeLun 28 Juin 2010 - 3:24

Dans la chambre qu'elle avait partagée avec Gavriel, Eireen était occupée à remballer leurs affaires. Elle voulait quitter ce lieu au plus vite. Quelque chose dans sa tête la mettait en alerte. Elle ignorait quoi mais rentrer au manoir lui semblait plus urgent chaque minute. Son frère l'inquiétait.

Elle approcha une chaise de l'armoire, grimpa dessus, tendit les bras au dessus du haut meuble jusqu'à effleurer une boîte. Elle la tira à elle et la descendit. Juste pour vérifier, elle l'ouvrit. Ainsi qu'elle l'avait lu dans l'esprit de Gavriel, le jeune homme avait bien renoncé à détruire les quelques objets, derniers vestiges matériels de l'ancienne Fanaa pour les mettre hors de sa portée. Il y avait là deux poignards d'excellente facture et une paire de "gants" qu'Eireen savait être les griffes du défunt. L'adolescente fourra les objets dans son sac et passa à la chambre de Fanaa.
Elle resta un moment devant les jolies robes, les rubans offerts à la jeune fille. Fanaa avait été sa poupée préférée. Devoir d'occuper d'elle, la coiffer, lui choisir ses tenues avait été comme un jeu et avait fait ressortir chez Eireen un côté maternel qu'elle ne se connaissait pas.

Elle eut un moment d'hésitation. Fanaa était tout de même bien mignonne, et pas du tout taillée pour se défendre toute seule. Elle faisait confiance à tout le monde c'était dangereux. Elle avait besoin que l'on soit là. Il fallait veiller sur elle... et puis elle ne pouvait pas partir sans lui dire au revoir, lui expliquer ...

*Peut-être que Saphyria se serait laissée attendrir. Si ils pouvaient voir qu'elle n'était pas du tout dangereuse, peut être pourraient ils arrêter de la craindre ?*

Une idée cheminait dans la tête de la lutine. Elle était venue pour être au côté de Gavriel et veiller à ce que l'emprise de Fanaa disparaisse. Au final, elle s'était pris d'affection pour la poupée et ne la regardait plus comme un danger. Parce qu'elle n'en était pas un, pauvre petit chaton perdu. Et puis elle était mignonne et facile à contenter. Une enfant modèle ... si l'on exceptait le fait qu'elle ne soit pas une enfant.

Puis Eireen se dirigea vers la coiffeuse et toucha la statuette de Rayah au passage. Machinalement elle leva la tête, croisa son reflet dans le miroir et se figea. Ses yeux étaient maintenant bien moins bleus que verts.


*Le transfert ! Mais ... Gavriel n'est pas mort, alors pourquoi ?*

C'est ainsi qu'elle sut, qu'elle eut la certitude de ce qui avait fait fuir la poupée. Soudain nauséeuse, l'adolescente mit sa main devant sa bouche et prit appui sur la table de la coiffeuse.
Pas possible.

Gavriel ? Son propre frère ? Elle le connaissait. Ce n'était pas possible. Elle ne pouvait y croire.

- C'est sa faute ! Elle m'a demandé, dans ma tête !

La lutine sursauta et se raidit.

- Dis moi que ce n'est pas vrai.

- Ce n'est pas moi, tu l'as dit c'est la malédiction.

Ses yeux hagards et ses pupilles dilatées lui donnait un regard fou et peu rassurant. Eireen aurait voulu être absente et ne pas l'entendre, continuer de voir son frère comme elle l'avait toujours perçu : gentil, presque niais parfois, paumé mais super sympa. Gentil. Pas ... ça.
Seulement maintenant qu'elle savait elle ne pouvait se contenter d'ignorer.
C'est d'une voix étrangement calme qu'elle poursuivit :


- Tu ne peux pas tout mettre sur le dos du sortilège. Tu as fait ça parce que tu le voulais bien. Tu utilises ça comme prétexte et mauvaise excuse c'est tout.

Il se passa la langue sur les lèvres.

- Elle est à moi.

Eireen hésitait entre hurler ou pleurer de rage et de déception. Son père les avait abandonnés, Earl -s'il fallait en croire ceux qui étaient à Faelanir - avait piégé Syld son meilleur ami, et maintenant son propre frère qui violait quelqu'un ?! Jamais l'adolescente ne pourrait croire en un homme. Jamais plus.

- Elle est de notre sang Gavriel, tu te rends compte ?
*Et puis même si ce n'était pas le cas, ce que tu as commis est impardonnable.*

Le jeune homme ne répondit pas. Il regardait le lit et semblait dans ses pensées. Il eut un sourire inquiétant. Et Eireen réalisa qu'elle ne le connaissait plus. Puis elle réfléchit à toute vitesse. Après l'intrusion de la première Vendragon dans son esprit, elle s'était beaucoup documentée sur ce qui était dans leurs gènes. Sur les effets, les conséquences.

- Si tu lui as fait un enfant ...

Eireen ne termina pas sa phrase. Il valait mieux ne même pas y penser. Elle mit ses sacs sur ses épaules, saisit le bras de Gavriel et sortit ses deux parchemins de téléportation.
Ils devaient rentrer chez eux. Vite.

Loin de ... loin de ...


- Pauvre Fanaa, je suis désolée.







Le Cottage fleurir était maintenant tout à fait vide de présence humaine. Les portraits de Syld, déchirés, jonchaient le sol de l'entrée. Tout était silencieux.
Vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeMar 6 Juil 2010 - 17:22

Le "Cottage fleuri" portait bien son nom. De l'arche au-dessus du portail au petit kiosque en passant par la fontaine et les murs de la maison, les végétaux colorés et parfumés était partout, disposés avec goût. Le jour se finissant, les corolles commençaient à se refermer.

Les shalos purent voir des tout petits lampions de couleur s'allumer, éparpillant des petites touches de lumière discrète dans le jardin.

Il y avait une table, quelques chaises, et un fauteuil d'osier blanc un peu à l'écart. La maison avait un étage et semblait confortable, quoique pas trop cossue. Tout le décor inspirait le calme. Un peu trop. Medievir était connu pour son bon goût, mais la ville était vivante, même la nuit. Le genre d'habitation devant laquelle les shalos se trouvaient était visiblement pour le repos de gens fatigués ou ... d'esprits malades peut-être.

Ni le portail, ni la porte d'entrée n'étaient fermés à clé.

Si les shalos entraient, il tomberaient d'abord sur des dessins ou des moitiés de dessins (déchirés, donc) sur le sol. Tous représentaient sans doute possible, Syld. Sous différents angles, avec différentes expressions, mais toujours incroyablement réalistes.

Dans la cuisine il y avait des provisions du jour, suffisamment pour dîner si les visiteurs avaient faim... de légumes du soleil ou de fruits. Comme boisson de l'eau, des herbes à infuser et une bouteille d'eau de vie "cachée" en haut d'un des placards.
Le bureau ne comprenait qu'un piano fermé.

A l'étage se trouvaient 5 chambres vides de tout occupant. Les lits étaient faits et avaient l'air confortable. 4 des chambres étaient ne comprenaient aucune affaire personnelle. La dernière (la première sur la gauche) ressemblait à une chambre de poupée avec sa coiffeuse, son grand lit ivoire, sa penderie, ses rideaux retenus par des rubans. Une des portes de l'armoire était restée ouverte, dévoilant une petite collection de robes bleues, violettes et même une verte.

Une chemise de nuit avait été négligemment jetée sur le tabouret de la coiffeuse sur laquelle se trouvait une sculpture de bois représentant un fauve couché et le lit était resté ouvert, défait, les draps tout froissés. Alors que tous les lits des autres chambres semblaient ceux d'une auberge, prêts à accueillir les nouveaux venus.





[hrp] description faite. je crois n'avoir rien oublié. [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 8:37

Syld poussa le portail du bout du pied et traversa assez vivement le jardin, le coin de son foulard bleu-vert plaqué sur le nez. Pourtant à peine perceptible, la fragrance des fleurs au crépuscule lui semblait entêtante et n'arrangeait guère la migraine lancinante qui lui martelait le crâne.

- Tu es sûr que c'est ici ? Ca me semble désert.

Sans prendre la peine de frapper, il donna une petite poussée à la porte qui tourna sur ses gonds sans rechigner.

- Ce doit être...

Un froissement lui fit baisser le regard vers ses pieds. Il se baissa pour ramasser la feuille sur laquelle il avait marché par inadvertance.

- C'est...

Le portrait le fixait avec moquerie. Dans la semi-obscurité des rideaux encore fermés et animé par les tremblement de la main qui tenait la feuille, le dessin paraissait vivant.
Une petite goutte de sueur perla le long de la joue de Syld qui, d'un geste convulsif, froissa le papier et le jeta par terre avec les autres moitiés de dessin. Il recula brusquement comme si le simple fait de marcher dessus lui brûlait les pieds à travers la semelle de ses bottes.


- C'est le bon endroit, tout compte fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 10:09

Soghann entra silencieusement et s'immobilisa quelques pas devant Syld. Il parcouru du regard les dessins éparpillés au sol, signes évidents d'une obsession dangereuse.

- Son état mental est encore pire ce que je ne pensais...

S'accroupissant souplement, il s'empara d'un des dessins déchiré et le leva à hateur de son nez. Il l'étudia quelques instant, s'attardant sur le réalisme et la fidélité avec lequel avait été dessinés les traits de son compagnon. C'en était presque effrayant.

Il murmura pour lui-même :


- Je commence à me demander si c'est une bonne idée de la retrouver...

Plantant la Syld, il fit le tour du propriétaire. La maison était de toute évidence inoccupée, même si un certain nombre d'indices montraient que cet état de fait était tout récent. Les chambres étaient rangées, attendant de nouveaux occupants... Sauf une. Il passa plus de temps dans celle là, étudiant tout ce qui pouvait servir à comprendre ce qu'il s'était passé ici.

Après avoir fait le tour de la penderie et de la coiffeuse, caressant du doigt les objets qui s'y trouvaient comme si l'un deux allaient se réveiller et lui parler, il empoigna la chemise de nuit et la porta à son nez. D'un air songeur, il conclut :


- On l'a ratée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 16:30

Syld finit par se décider à suivre son compère et le rejoignit en haut.
Avec une petite grimace de dégoût face à la décoration enfantine de la dernière chambre, il entra avec autant de prudence que si une des fanfreluches qui encombraient la pièce avait pu lui sauter à la figure.


- C'est sa chambre, pas vrai ?

Il secoua la tête en considérant ce décor sirupeux.

- Ma foi, les soiffards de l'auberge ont vu juste lorsqu'ils m'ont parlé de la "poupée de la maison fleurie". Le cadre… correspond tout à fait.

Le jeune homme s'avança vers le lit et souleva machinalement le drap froissé du bout du doigt.

- En fait, cela t'intéressera peut-être de savoir…

Trois minuscules taches à présent rouge sombre. Il laissa retomber le drap sans broncher puis retourna sur le seuil de la pièce. L'atmosphère dans cette chambre lui semblait irrespirable.
Il reprit avec indifférence :


- Cela t'intéressera peut-être de savoir qu'une des vermines de tire-laine qui font leur commerce dans les différentes auberges de la ville a vu la "poupée" rentrer dans la chambre d'une auberge. Pensant qu'il s'agissait d'une proie facile -même si apparemment elle était bien accompagnée-, il a attendu qu'elle ressorte… et la poupée s'était changée pour partir en voyage. Le type a été si intrigué qu'il l'a suivie jusqu'à un convoi en partance pour Ilymir. Le gars était un peu pris de boisson et pas très clair, mais c'est ce que j'ai réussi à comprendre.

Syld haussa les épaules pour prévenir tout reproche.

- J'aurais pu le dire plus tôt, mais après tout tu ne m'as rien demandé lorsque je suis ressorti de cette fichue auberge où on ne sert que de la piquette étendue à l'eau plate...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 17:15

L'assassin jeta un regard en biais à son compagnon lorsque celui-ci sorti de la chambre pour lui annoncer la nouvelle. Sans s'y intéresser davantage, il laissa tomber la chemise de nuit mais après un moment de réflexion, s'empara de la statuette de fauve. Un jouet oublié pouvait toujours charmer un esprit redevenu enfantin.

- Disons que tu avais l'air trop préoccupé par ce qui t'arrivais, ce qui est compréhensible.

Il embrassa la pièce d'un regard ou pointait un dégoût certain. En tant que Shalos, mais aussi d'homme ayant grandi à la dure, il méprisait cette débauche sirupeuse de fanfreluches et rubans, cette atmosphère d'innocence frivole qui ne représentait que pour lui que niaiserie, futilité et puérilité.

Il résista à l'envie de détruire, de brûler ce décor qui paraissait complètement déplacé dans le monde qui était le sien, et sorti de la chambre en refermant la porte.
Tout en rangeant la statuette dans l'une de ses poches, il regarda par une fenêtre à quel moment de la journée on était.


- Il nous reste quelques heures avant la tombée de la nuit. On peut partir dès maintenant et bivouaquer sur le chemin, pour atteindre la ville demain en fin d'après-midi.

Il s'interrompit pour toiser Syld.

- A moins que tu ne préfère te reposer avant de reprendre la route, ici ou dans une taverne. Les autres chambres sont tout à fait normales.

Rien dans son ton n'imposait quoi que ce soit à Syld : c'était son choix et il entendait le respecter pour ménager la santé de son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 18:51

- Je ne suis pas non plus infirme. Je dirais même que physiquement, je me porte comme un charme. Non, le problème c'est…

"… cette migraine qui me vrille le crâne, si forte que j'ai l'impression que du sang va finir par me couler des oreilles. Et ces sensations qui se manifestent sans prévenir, sans raison. Comme si on me frappait dans l'estomac, comme si mes os étaient en train de craquer, comme si…"

Ces souvenirs que tout le monde désirait tant !

Ah, heureusement qu'il avait "ça" pour y remédier, sinon la souffrance que son cerveau persistait à lui communiquer allait le rendre irrémédiablement fou et incontrôlable.

Tout en tâtant machinalement un des replis de son manteau médiovien, il reprit :

- En fin d'après-midi demain ? Depuis ici jusqu'à Ily-beurk ? Il va falloir des montures, dans ce cas.

Il croisa les bras avec une moue.

- Je ne sais même pas si je suis capable de tenir sur le dos d'une quelconque bête de selle. Enfin bon, je suppose que je serai vite fixé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 36
Localisation : Mazamet

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeJeu 23 Sep 2010 - 21:49

arrive d'ici

Après Une journée et une nuit à la belle étoile, où elle ne dormit que d’un œil, la jeune femme arriva enfin à Médievir. Elle ralentit sa monture et la fit prendre la direction du cottage.

Kyara arriva au cottage sans soucie, installa sa monture dans l’écurie, qui avait été nettoyé pour accueillir de nouveaux arrivants. Après lui avoir enlevé son harnachement, l’avoir brossé, lui avoir donné à boire et à manger, la shalos finit par entrer dans le pavillon.

Un silence pesant l’accueillit.

*Hum ! *


- Il y a quelqu’un ?? cria-t-elle

Se fut presque son écho qui lui répondit. Elle attendit tout de même quelques secondes pour voir, mais rien ne bougea dans la maison

* Bon, bin y a plus personnes. *

La violoniste soupira. Pendant son absence la maison avait été entretenue. Merci Senril et Adweliwen pour tout ça. C'était étrange de passer devant des chambres vides quand on a connu la maison pleine de vie. Kyara redescendit donc avec sa sculpture dans les bras. La musicienne s’installa au piano et se mit à jouer une mélodie lente. La shalos ferma les yeux et se concentra sur Adwen. Une fois qu’elle eut capté le collier de la médiovienne, et lui transmit qu’elle était arrivée au cottage. Une fois le message transmit, la musicienne continua à laisser ses doigts jouer sur les touches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 36
Localisation : Mazamet

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeMar 28 Sep 2010 - 17:19

Après quelques minutes à jouer, Kyara s’arrêta et regarda autour d’elle. La musicienne finit par se lever et alla ouvrir toutes les fenêtres de la maison !
Voilà c’était mieux ainsi, le soleil rentrait à flot, refaisant un peu vivre l’endroit.


- C’est étrange pour une shalos de vouloir du soleil dans une maison…

Elle se mit à rire, un rire franc et libérateur, du faite qu’elle se mettait à parler toute seule.

- Bon ! C’est pas tout ça ! Mais va peut être falloir… Que je bouge mes fesses… Hum… Bon ici il n’y a rien à faire…

La statuette de Rayah lui vint à l’esprit, mais elle ne se rappelait pas l’avoir vu dans la chambre de Fanaa quand elle y avait été tout à l’heure et encore moins l’avoir vu avec à Ilymir… Elle lui poserait la question quand elle la verrait, en attendant cela lui donnait une idée. La violoniste avait dit à Fanaa qu’elle pourrait la peindre si elle voulait.

Aussitôt penser, aussitôt dehors !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 36
Localisation : Mazamet

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeVen 22 Oct 2010 - 1:23

Après avoir parcourut les rues de la ville, ils arrivèrent enfin au Cottage.
Cette sensation… Un message… d’Adwen…


* D’accord ! *

- Sek et Adwen ne devraient pas tarder à arriver aussi. Donc Nous voici au Cottage ! A ma droite, se trouvent une table et des chaises dans le petit jardin, si vous voulez bien vous y installer. Je vais chercher de quoi vous rafraichir. Je vous le laisse en garde quelques instants, dit-elle en désignant le prisonnier, juste le temps de revenir.

Kyara laissa donc le soin à Dide d’installer Lynn et de garder un œil sur le captif, tandis qu’elle allait en cuisine prendre de quoi se rafraichir et une collation. La shalos revint rapidement avec les mets dans les bras qu’elle installa sur la table.


- Bien ! Maintenant que nous sommes arrivés ici, je vais pouvoir m’occuper de toi !

En disant cela, la musicienne c’était tournée vers le condamné et la peur s’afficha sur son visage, tandis que les yeux vairons de la shalos s’illuminaient. Il fit un pas en arrière, se retourna brusquement prêt à prendre la fuite

- Tututtu !!!

La shalos, rapide, sortit son violon et créa une note qui le cloua sur place, elle avait à nouveau repris le contrôle de son corps. Elle le retourna lentement vers eux.

- Voilà ! Tu vas aller t’asseoir là-bas ! murmura-t-elle

La marionnettiste l’obligea à aller s’asseoir en face de Dide et Lynn, et rompit le contact


- Tu n’as pas intérêt à bouger ! Et ça sera mon dernier avertissement !

La shalos vint se mettre à sa hauteur, se tournant à son tour vers ses deux invités

- Ce que je vais tenter maintenant, je ne l’ai jamais fait. Je l’ai étudié mais jamais pratiquer pour l’instant. Cela peut être dangereux…

En y réfléchissant, elle ferait peut être mieux d’attendre Adwen et Sek... Elle haussa les épaules, elle en avait assez d’attendre.

- Donc je vous mets ma protection entre vos mains. Et puis Adwen et votre frère ne devrait pas tarder à arriver.

La shalos s’assit à coter du captif, défit ses liens ensuite elle plaça son violon, posa son archet sur les cordes et se mit à jouer une mélodie simple pour capter l’esprit du prisonnier. Elle ferma les yeux pour mieux se concentrer puis les rouvrit brusquement quand elle fut entrée dans l’esprit de l’autre. Dide put voir que ses yeux étaient devenir noir, plus d’œil marron, ni de bleu, juste que se noir se mouvait, des ombres… Tandis que le prisonnier avait les yeux fixes, dans le vague, on aurait pu le croire droguer.

Elle continuait de jouer, la mélodie était simple, juste assez monotone pour garder l’homme dans un état second mais sans endormir ceux autour d’eux.


*****************
Dans l’esprit de Kyara :

* Alors qu’il y a-t-il dans ta tête ? *
* Tu ne devrais pas faire cela… *
* Quoi ?? *
* Tu ne devrais pas faire cela... Kyara… *

Une voix d’homme, mélodieuse presque envoutante. Elle était sure que cela ne venait pas du prisonnier, elle l’entendait geindre dans un autre coin de son esprit.

* Qui es-tu ? *

[i]Un sourire. Oui elle le sentait sourire. C’était étrange, cette voix lui rappelait quelque chose… Elle haussa les épaules (enfin façon de parler) et retourna à ce qu’elle voulait savoir

* Tu ne m’écoutes vraiment pas, jeune shalos. *
* Mais qui es-tu à la fin ??!! Et pourquoi devrais-je t’écouter ? *

La musicienne commençait à perdre patience. Le silence… Cet intrus devait être parti. Elle se remit à nouveau à « fouiller » un peu ce petit esprit. Elle finit par trouver ce qu’elle cherchait.

* Tu ne devrais vraiment pas… *

Kyara sentit une légère menace derrière cette phrase. Avant qu’elle est pu à nouveau lui répondre la shalos se retrouva dans une espèce de pièce blanche

* Qu’est ce que... ??!! *


- Mais que se passe-t-il à la fin ??!!!

Sa voix se répercuta contre les murs de la piéce, la violoniste n’aimait pas ça du tout ! Elle se mit soudain à se sentir oppressée, sa respiration s’accéléra.

- Ne t’avais pas dit de ne pas faire cela, lui murmura-t-on à l’oreille

La voix de l’homme était vraiment des plus envoutantes… Deux bras vinrent s’enrouler autour de la taille de la jeune femme


- Mais tu ne m’écoutes jamais… Pourtant tu m’écoutais il y a quelques années, avant que Senryl ne t’envoi parcourir Adreis pour t’apprendre les joies de la musique…

La shalos ouvrit des yeux ronds quand elle se rendit compte qu’elle venait de reconnaitre la voix… Cette voix… Oui ! C’était la voix qui l’avait mené à...

- Shadow ?
- Oui, sa voix se fit encore plus caressante, C’est ainsi que tu me nommes.

Le « violon » la lâcha, elle put se retourner pour le voir. Son cœur s’arrêta un instant de battre, il était si… beau. Une véritable statue vivante. D’apparence jeune, athlétique, grand, de long cheveux aussi noir que l’ombre, les yeux marrons foncés, un sourire… de glace mais si… séduisant et attirant. Un shalos à l’état brut. Elle sentit une soudaine montée de chaleur.

- Comment se fait-il…
- Que je sois ici ? Qu’as-tu dans les bras ?
- Euh…

Son sourire s’accentua, il s’approcha lentement jusqu’à l’avoir à nouveau dans ses bras, les yeux dans les yeux. Le visage de Shadow se rapprocha, lentement, elle cru que l’espace temps c’était ralenti

- Mais tu ne devrais pas être là…

Ce n’était qu’un murmure, dit sur un ton neutre pourtant elle savait qu’il était entrain de la réprimander. Leurs lèvres entrèrent en contact…


*************************************
Au même moment devant Dide et Lynn :

Tout se passait bien, Kyara avait les yeux ouverts, les ombres s’agitaient à l’intérieur, la mélodie continuait, pourtant imperceptiblement une fausse note vint troubler l’harmonie, elle juste le temps d’une note, mais une oreille musicale devait pouvoir l’entendre.
Dide vit le prisonnier se lever brusquement, se dévêtir et partir complètement nue hors du jardin. Tandis que Kyara partait en arrière les yeux révulsés et se mettait à convulser ...




[hrp]désolée pour le pavé et désolée pour l'attente '^^ [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeVen 22 Oct 2010 - 10:38

arrivant d'ici

Le levetis et sa guide arrivèrent dans la petite rue qui montait vers le Cottage fleuri. Un homme, visiblement très peu vêtu, sorti du jardin et se dirigeait vers eux, l'air absent. Adwel réagit assez rapidement, bien qu'interloquée et le récupéra. Il ne semblait pas vraiment maître de lui-même.

- Mais c'est qui lui?

Il était évident qu'elle ne posait pas la question a Sek a qui elle donna les rênes du cheval qu'elle tenait.

- Je n'ai pas d'écurie ici mais nous pouvons toujours les mettre au font du jardin... je t'aiderais à...

Sa phrase se coupa quand elle remarqua la Shalos a terre, en pleine convulsion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

Dide Labedeli

Réputation : 1479

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeVen 22 Oct 2010 - 18:25

Dide avait esquisser un geste la première fois que l'homme avait voulu s'enfuir, mais e ne fut pas la peine. Il aida donc l'aveugle a s'installer et s'assit sagement observant, mais surtout écoutant attentivement la musicienne.

Il ne savait pas où elle voulait en venir. Mais avait hâte que l'effet se fasse sentir. Il ressentait la même excitation que quand ses vieux professeur lui montrait un nouveau sortilège.

Le Médiovien fut surpris quand les yeux de la demoiselle s'éclaira d'obscurité. Ceci était clairement un signe de culture Shalos. Il n'aurai jamais imaginer que dans les bouges sordides où ces vermines prolifères, l'art ai vu le jour.

La musique était fabuleuse, et exécutée avec tellement de maitrise. Dide serra la main sur l'étui de son propre violon, impatient d'en jouer de nouveau. Il tentai de mémoriser chaque note de la mélodie. Quand il y eu cette fausse note, cette imperfection.

Dide était au fait du danger d'une erreur de cette nature. Bien que la plupart soit inoffensive, sur des musiques puissantes ce pouvaient être catastrophique.

Elle tombait. Se convulsait.


Kyara !!!!

Il se leva et s'approcha d'elle. Il vit alors la cible du sortilège devenir fou, et partir nu. Si l'autre jeune femme n'était pas aveugle il aurait peut être pu le poursuivre, mais là, il était seul pour s'occuper des deux jeunes dames.

Lynn. Reste ou tu es !

Il n'avait pas le temps de lui expliquer, et se concentra sur la femme a terre. Il commença par reculer tous ce qui pouvait la blessé. Puis il lui se mit a genou du coté de sa tête, et lui prit ses épaules pour les maintenir en place

Kyara ... Kyara ...

Des personnes approchaient. Un homme et une femme.


-Allez chercher du secours, elle convulse. Il faudrait qu'elle se calme pour la transporter.

Il reporta ses yeux sur la malade.


-Allez belle artiste ...

_________________
Le Cottage Fleuri MedievirLe Cottage Fleuri Troubadour_mediovien_hLe Cottage Fleuri Troubadour_lunaire_hLe Cottage Fleuri 560347troubadour_mediovien_h6Le Cottage Fleuri Lunaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn&Sek

Lynn&Sek

Réputation : 515
Age : 33

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeSam 23 Oct 2010 - 14:29

La vitesse à laquelle les choses basculaient... Un cri, un ordre lancé...
*Mais merde, qu'est-ce qui se passe à la fin?*


- Par les vents, le Médiovien, ça vous tuerait vraiment de me donner des explications, même brèves?

Mais Dide ne l'écoutait pas, il continuait à... encourager Kyara? Après avoir hurlé son nom? Lynn nageait en pleine confusion.

Dide a écrit:
-Allez chercher du secours, elle convulse. Il faudrait qu'elle se calme pour la transporter.

À qui s'adressait-il...? Elle réalisa soudain. Dame Kyara était au plus mal.


----------------------------------------------------------------------

Le jour cédait petit à petit face à la nuit et s'apprêtait à capituler définitivement lorsqu'Adwel et Sek parvinrent au Cottage. Pour tomber en plein délire. Un inconnu qui leur arrivait dessus, pas très vêtu. Un autre qui criait, penché sur une Kyara en pleine crise. Et Lynn à l'air un peu paumé au mileu de tout ça.
*C'était une si belle journée.... *
Sek considéra la situation froidement, dressant mentalement l'ordre des priorités. Dame Kyara avait besoin d'aide. Le Médiovien semblait peiner à la maintenir, et elle risquait de se blesser elle-même dans ses convulsions. Adwel s'était figée. Seuls ceux qui connaissaient la ville seraient à même d'aller chercher du secours. Il repassa à Adwel les rênes des deux montures.


- Lynn tu m'entends?

Enfin, un élément familier!

- C'est seulement maintenant que tu arrives? Pendant que tu passais ta journée à batifoler, nous...

- On passera à la dispute après tu veux, là il y a urgence. - Il courut jusqu'à Lynn lui prit la main - Tu fais ce que je te dis, d'accord? Agenouille-toi avec moi, pose une main ici, une main là... - Il déposa les paumes de sa soeur sur les épaules de Kyara- Voilà. Maintenant, il faut l'immobiliser. Comme pour l'opération de Fanaa, tu te souviens? Augmente juste la pression, je vais te guider. - Il releva la tête, haussa un peu la voix- Les natifs du cru, il sera bien plus rapide d'amener le secours ici, si secours on peut trouver, que d'essayer de la transporter. Et ça tombe bien, il y a des chevaux! Allez, le plus prompt, mouvement! Celui ou celle qui reste ici, de l'eau, des linges propres, et si quelqu'un a des talents caché de clerc ou d'herboriste c'est le moment de se dévoiler.

Pendant que les jumeaux se concentraient pour entraver les mouvements de la Shalos, Eyrol s'était installé sur son ventre. Chacune de ses plumes était une flamme vive, mais rien ne brûlait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

Dide Labedeli

Réputation : 1479

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeSam 23 Oct 2010 - 15:44

Un jeune homme arriva tout feu tout flamme, et se mis a répété, les consignes que le Médiovien venait d’énoncé. Dide fut impressionné par la qualité des phrase qu'il employait, mais sceptique quand il amena l'aveugle pour qu'elle prenne sa place, et il attendit que Kyara ait le reste du corps immobilisé pour laisser l'infirme le remplacer aux épaules.

-Maintenez là. Je ferai au plus vite.

Puis, il se releva et se dirigea vers les chevaux qu'il avait désigné. Il monta rapidement sur la première monture, pris les rênes et la talonna.

_________________
Le Cottage Fleuri MedievirLe Cottage Fleuri Troubadour_mediovien_hLe Cottage Fleuri Troubadour_lunaire_hLe Cottage Fleuri 560347troubadour_mediovien_h6Le Cottage Fleuri Lunaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 36
Localisation : Mazamet

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeDim 24 Oct 2010 - 17:15

Les convulsions cessèrent doucement. Après quelques secondes, Kyara n’ouvrait toujours pas les yeux.

***********************

Elle était toujours dans cette espèce de pièce blanche, Shadow ne l’avait-il pas embrassé ? Elle ne se rappelait pas exactement. D’ailleurs où était-il passé ? Et puis où se trouvait-elle ?

- Tu es dans ton esprit

Elle se retourna, donc elle n’avait pas rêvé !

- Et non, chère amie. Je suis bien là. Grâce à toi

Il lui souriait, mais elle n’aimait pas du tout son sourire, il avait vraiment quelque chose de… malsain.

- Grâce à moi ???

La shalos ne comprenait vraiment rien.

- Oui, tu n’aurais pas dû, tenté de faire quelque chose pour laquelle tu n’es pas encore assez forte et expérimentée. Il a bien fallu que j’intervienne.
- … Mais qui es-tu ??

Non, ce n’était pas la bonne question, mais elle n’arrivait à mettre les mots en place. Le sourire du « jeune » homme s’élargit.

- Je suis ce que je suis et tu es ce que tu es, [i]lui répondit-il
. Je ne suis qu’un pauvre violon.

C’est ça ! Et moi je suis Sentence…

La pièce se tinta de jaune, la lumière s’adoucit.


- Tes amis t’appellent. Ah ! Au faite ! Votre captif… Il est devenu amnésique, pas la peine de lui courir après
- J’ai réussi alors ??
- Oh ! Que non ! Si je t’avais laissé faire, tu serais devenue folle ! Et j’ai besoin d’un maitre.
- Tu en aurais trouvé un autre.

Elle dit cela d’une voix neutre pourtant son cœur se serra à cette idée.

- Je ne t’ai pas attendu des années avant de te trouver pour que tu meures à cause d’un « oh ! Je vais vous montrer comme je suis super forte !!! », se moqua-t-il
- Tsss…

Son sourire s’adoucit :

- Bon si tu te réveillais maintenant !

C’est limite si elle ne le vit pas claquer des doigts…

****************

Kyara ouvrit brusquement les yeux, la respiration haletante. Ses yeux étaient noirs d’ombres. Elle ne voyait pas vraiment les gens mais plus leurs « ombres ». Elle vit Eyrol qui brillait. La shalos regarda autour d’elle et vit que Lynn et Sek la tenait, elle vit aussi qu’Adwen était arrivée et Dide sur un cheval :


- Qu’est ce qu’il s’est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyara.cowblog.fr
Dide Labedeli

Dide Labedeli

Réputation : 1479

Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitimeDim 24 Oct 2010 - 20:02

Le cheval n'avait pas fait deux pas que l'oreille entraîné de Dide reconnut le timbre de voix de Kyara. Elle se remettait. Ils allaient pouvoir gagner du temps et l’emmener directement au temple. Dide arrêta son destrier, et descendit chercher la jeune femme. Il s'agenouilla à coté de la demoiselle.

-Miss Kyara. Vous avez fait un faux mouvement, votre mélodie c'est rompu, et vous avez subit le contrecoup du sort incomplet. Il vaudrait mieux que vous voyez un medecin. Me permettez vous de vous y conduire ? Si ce monsieur est toujours d'accord pour me preter sa monture.

_________________
Le Cottage Fleuri MedievirLe Cottage Fleuri Troubadour_mediovien_hLe Cottage Fleuri Troubadour_lunaire_hLe Cottage Fleuri 560347troubadour_mediovien_h6Le Cottage Fleuri Lunaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le Cottage Fleuri Empty
MessageSujet: Re: Le Cottage Fleuri   Le Cottage Fleuri Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cottage Fleuri
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Medievir-
Sauter vers: