Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Manoir d'Earl

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 0:38

Sans réaction de la part de Syld mais manifestement dérangé par l'activité régnant dans la pièce, Soghann se tourna lentement vers la servante qui semblait attendre une espèce d'aide de sa part. Il ne prit même pas le temps de s'amuser de la manière dont le Levitis venait d'être assommé par son sergent, et planta les deux lames de glace qui lui servait à ce moment là d'yeux dans ceux de la servante.

Une colère froide montait brusquement en lui, contrecoup inverse des émotions qu'il venait de subir. N'aurait été son caractère relativement civilisé qu'il l'aurait crucifiée sur place. Enfin, il le faisait déjà du regard, donc on pouvait se poser des questions sur l'état de la couche de civilisation qui recouvrait l'assassin.

D'un ton qui s'efforçait d'être calme mais grinçant de colère contenue, le Shalos dit ce qu'il put pour répondre relativement poliment :


- J'ai déjà un malade à surveiller. Demande donc à l'homme qui vient de l'assommer, il lui doit bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Fynarine

Fynarine

Réputation : 175

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 0:47

Lorsque Ridelgald revint vers elle, Fynarine avait un air impressionné.

- Efficace. Très efficace comme méthode.

Elle jeta un oeil à ses propres mains.

- Mais peut-être encore un peu dure à appliquer pour moi je crois. Mais je retiens.

Un petit sourire pointa au coin de sa bouche en entendant la marche à suivre au réveil du Seigneur. Elle adressa un dernier regard aux occupants de la pièce, puis partit ensuite au pas de course vers la cage d'escalier. Alors qu'ils sortaient de la maison, elle posa tout de même quelques questions au soldat.

- Vous n'allez pas avoir trop de problèmes avec le Seigneur Earl quant il va se réveiller? J'espère qu'il prendra les suivantes plus facilement... Où allons nous pour commencer? Là où l'ont voulait essayer hier?


Pour Fynarine et Ridelgald direction le quartier des médecines parallèles.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 1:26

ridelgald se contenta de répondre aux inquiétudes de Fynarine par un haussement d'épaule mi-fataliste mi-insouciant, avant de s'intéresser à la dernière question :

- Ma foi, je ne connais pas très bien Ilymir, donc ça me paraît un bon point de départ. C'est par ici... enfin je crois.

Dans le salon, Lucy resta bouche bée, son petit nuage rose évaporé d'un seul coup.

- Hein ? Mais...

Elle devint encore plus rouge, mais pour une autre raison.

- C'est à vous que je suggérais d'installer votre "malade" dans une chambre !

Elle lui lança presque les flacons destinés à Syld à la figure.

- Tenez, restez-là si vous le voulez et occupez-vous en vous même !

Sans attendre une réaction -qui risquait d'être désagréable-, elle fila se pencher par dessus la rambarde dans le couloir. Sentant venir l'orage, Ridelgald avait déjà filé.

- Constaaaaaant !

Un marmonnement précéda l'arrivée du majordome dont le long nez était toujours soigneusement emballé.

- Grmbl... remue-ménage... screugneuh... déranger...
- Aidez-moi à porter sa Seigneurie dans sa chambre. Il s'est... euh... senti mal.

Syld tourna lentement la tête pour les suivre des yeux tandis qu'ils emportaient Earl hors du bureau. Il baissa les cils, parut s'avachir contre le dossier, ses épaules frémirent... et il pouffa de rire.

- Ah, le pauvre, un coup derrière la tête comme ça ! Dire que j'en mourrai d'envie depuis des années...

Il continua à rire, évacuant le trop-plein de tension nerveuse accumulé lors des dernières heures.
Il attendit d'avoir retrouvé son calme avant de faire un effort pour se lever et regarder Soghann à peu près en face, même s'il détournait à demi la tête par réflexe.


- J'ai... Je m'excuse pour ce que j'ai dit tout à l'heure. Quand j'ai voulu que tu partes, en fait j'avais... j'avais tout simplement peur d'être rejeté. Tu m'as fait confiance, mais moi non. Du moins pas totalement. Excuse-moi pour ça. Je ne pensais qu'à ma petite personne et j'avais oublié que...

Il tressaillit et cilla comme si c'était lui qu'on avait frappé à la tête. Le tambour grondait toujours.
Les griffes invisibles se glissaient par les interstices des murs et des fenêtres, revenaient lui enserrer le crâne. C'était si dur de simplement rester debout...


- Je t'ai blessé, je le sais.

Syld posa une main légère sur le torse de son compère.

- Tu aurais sans doute eu une vie plus tranquille en choisissant un autre partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 10:44

L'assassin se détourna de Lucy, cessent de lui prêter la moindre attention.

- Plus tranquille, possible. Moins intéressante, c'est sur. Plus courte, peut-être. Le passé est le passé, rien n'y changera. Laisse le donc tranquille et concentre toi sur le futur. Par exemple, trouver un lit où te reposer.... Et éviter de regarder Shua dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 13:52

- Ne plus la regarder... Là c'est elle qui me regarde.

Les yeux de Syld glissèrent par-dessus l'épaule de Soghann pour se fixer dans le vide, comme s'il y avait eu un objet invisible derrière lui.

- Elle est là, juste là.

Le jeune homme tendit une main et dessina un cercle dans les airs.

- Même si je ferme les yeux, elle refuse de s'en aller. Plus les minutes passent, et plus elle grossit, devient nette... Comme si j'étais en train de me noyer et qu'elle m'attendait là, tout au fond, prête à m'aspirer.

Il sursauta brusquement en esquissant un geste vers son épaule. Sa respiration s'accélérait.
Lévitas.
Faélanir.
Ce n'était pas lui qui se souvenait. C'était la lune qui faisait juste remonter les fragments de sa mémoire les plus sombres, les plus douloureux, ceux qui venaient enflammer sa haine contre l'être humain en général.
"Ils sont haïssables, pourquoi vouloir être l'un d'eux, pourquoi vouloir les aimer, pourquoi ?"
Il n'avait pas la réponse, il ne l'avait jamais eue.
La marque le brûlait comme si elle venait de lui être apposée au fer rouge.


- Je ne veux pas d'un lit, je ne veux pas me reposer. J'aimerais juste pouvoir effacer cette lune, ou être enterré, loin, profond, si profond qu'elle ne pourrait plus me suivre. J...

Il devait cesser d'y penser, se concentrer sur autre chose. Il fit un effort pour regarder Soghann au travers du reflet de la lune qui ondoyait devant son regard.

- Mais toi, tu es sûr que ça va ? Tout à l'heure, pendant un instant j'ai cru... Enfin je ne sais pas, tu avais l'air... ailleurs.

Ce n'étais pas cela qu'il voulait dire. Il n'arrivait plus à trouver les mots adéquats pour décrire ses impressions, ce qu'il ressentait. C'était comme avancer à travers du coton. Difficile, étouffant.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 14:06

Frottant distraitement l'emplacement de sa cicatrice, il répondit sur un ton évasif censé décourager Syld de continuer sur ce terrain.

- Disons que quand tu as révélé ta marque, tu as aussi réveillé une partie de moi que j'aurais préféré oublier. Puis, sur un ton plus ferme : C'est passé, inutile de s'inquiéter.

Il retira l'un de ses gants et passa une main douce le long de la joue de Syld.

- Tu crois que descendre sous terre t'aiderait ? Il doit bien y avoir une cave, sous ce manoir.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 14:25

- Disons que si nous devions creuser jusqu'à ce que j'estime être assez loin, ça nous amènerait au centre d'Adreis.

Syld réussit à afficher trop bref sourire un peu ironique, avant de se renfoncer dans le dossier moelleusement capitonné de la banquette. Il laissa délicatement passer la réponse de Soghann à sa question sans insister, même si elle ne le rendait que plus anxieux.

- Ici ou ailleurs... Cette ville tout entière est trop haut, trop proche de...

Il secoua la tête et parut chercher quelqu'un du regard. Il regrettait un peu le départ de la petite bonne : elle était amusante, et surtout elle n'avait vraiment pas tout compris à la discussion. Elle était... rafraîchissante, dans son genre.
Mais elle était partie.
Le bureau semblait presque trop silencieux après tout ça.


- Soghann, pose-moi des questions. N'importe lesquelles. Je n'arrive pas à penser à autre chose, et plus j'y pense, pire c'est. Je n'ai jamais été très fort pour me concentrer par moi-même et je ne l'ai jamais autant regretté qu'en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 14:56

Soghann afficha une moue

- On serait mieux à Shalanos...

Du regard, il chercha une chaise, trouva un fauteuil et se l'appropria, s'installant confortablement face à son compère. Puisqu'il fallait veiller sur lui, autant le faire assis.

- Des questions ? Soit, profitons-en pour éclaircir quelques zones d'ombre. Si ça te rapproche trop de choses que tu préfère oublier, on passera à la suivante. Ne te force pas.

Il observa une petite pause, rajusta sa position (décidément très moelleux ce fauteuil), posa les coudes sur les accoudoirs et croisa les doigts sous son menton.

- Commence par m'expliquer quelle est ta relation avec Earl.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Juil 2010 - 19:08

Syld ne put réprimer un petit sourire.

- On ne peut pas dire que tu commences par la plus simple.

Il ferma à demi les yeux pour réfléchir aux termes qui convenaient.

- Disons que c'est la première personne amicale que j'ai rencontré, alors même que j'étais à un stade… plus Ombre qu'humain. Je ne me suis jamais souvenu de ce qui s'était passé avant. Tout ce dont je me rappelle, c'est d'un goût d'eau salée, et d'avoir ouvert les yeux dans l'obscurité totale, en sentant le poids des fers… cela ressemblait tellement à un cauchemar que je n'étais pas sûr d'être vraiment réveillé.

Syld se frotta machinalement les poignets.

- J'étais tombé entre les mains de l'armée lévitis. Une Ombre de Shua, en vie ! Ah, quelle occasion inespérée d'en apprendre d'avantage ! A quel point ressentaient-elles la douleur, combien d'os on devait briser pour les empêcher de bouger, à quelle vitesse elles pouvaient se soigner, les particularités physiques qui pouvaient leur donner des capacités sans commune mesure avec celles des Adréniens…. Ils ont testé tout ce qu'ils pouvaient, tout.

Les doigts du jeune homme se crispèrent sur l'accoudoir de la banquette mais il continua d'un ton égal :
- Tant et si bien qu'ils ont fini par se rendre compte que je n'étais pas l'Ombre de Shua parfaite dont ils rêvaient. Mais même un demi-monstre doit bien avoir quelque chose en plus, non ? Il est plus faible qu'un monstre complet… eh bien, au moins il sera plus facile à maîtriser, voire à contrôler. Contrôler pour quoi ? Pour quoi d'autre que le combat, la guerre ? Une arme peut changer de main, et se montrer tout aussi efficace du moment qu'on sait s'en servir.

Syld serra les dents. Oui, cela aurait été plus facile de refuser de répondre à cette question, mais Soghann avait le droit de savoir. C'était le prix pour son lâche mensonge par omission.

- Voilà ce à quoi ils pensaient, ce qu'ils tentaient de faire. Ils me sortaient de temps en temps de ma cage pour satisfaire leur curiosité, pour leurs tests, pour… pour essayer de me faire faire ce qu'ils voulaient, enfin. Mais je ne collaborais pas. Du moins pas volontairement. Alors je retournais dans l'obscurité, à attendre, attendre, attendre. Ils ont voulu me forcer à agir en me menaçant de d'avantage de souffrance, cela n'a pas fonctionné. Ils ont essayé la faim. Fais ce qu'on te dit, et on te jettera quelque pitance comme à une bête. Tu n'es que ça, que ça.

Il reprit son souffle.

- Earl… La façon dont il s'est retrouvé dans le cachot voisin… c'est à lui qu'il revient d'expliquer cela ou pas. Mais il était là. Un souffle audible par un soupirail, les battements d'un autre coeur, là, dans le noir. Il avait faim, lui aussi. J'ai… j'étais à bout. Je désirais vivre, je le désirais tellement ! Mais je refusais d'obéir à de nouveaux maîtres. Je ne m'en souvenais pas, mais je savais ce que j'étais. Et je voulais changer. Je voulais choisir mon existence moi-même. Mais la soif, la faim… c'était dur, trop dur. Alors j'ai…

Syld détourna les yeux, la voix soudain enrouée.

- Je me suis demandé si je ne pouvais pas le manger lui, ce coeur qui battait faiblement de l'autre côté du soupirail. J'ai bien failli le faire, le piéger, l'attirer… c'était facile. Mais je n'ai pas été jusqu'au bout. J'avais du mal à comprendre ce que pouvait être un "monstre", et pourtant je sentais que ce que j'allais faire me détruirait d'une certaine façon. C'est de cette façon que tout à commencé. Dans l'obscurité, il n'y avait rien : rien à voir, rien à toucher d'autre que les murs, rien à sentir que la moisissure, rien à goûter que l'eau saumâtre qui ruisselait sur les parois. Earl s'est raccroché à moi, et moi à lui. Au début il faisait la discussion tout seul, mais j'ai fini par commencer à parler… jusqu'à lui dire ce que j'étais. Nos gardiens avaient fini par comprendre ce qui ce passait. Peut-être l'avaient-ils prévu depuis le début ? Un monstre qui se fait un ami… l'"ami"… quel magnifique moyen de pression ! J'ai voulu le convaincre de me repousser, j'ai voulu…

Le jeune homme se rencogna contre le dossier. Il s'était terriblement exalté tout en parlant. Les souvenirs semblaient si frais, les sensations encore si présentes !
Il était encore tellement en colère contre ceux qui avaient voulu l'étudier, le domestiquer.


- Je me suis arrangé pour me montrer encore plus misérablement faible dès que j'ai compris où ils voulaient en venir. Tant et si bien qu'au final, ils ont décidé qu'ils n'avaient plus qu'à se débarrasser d'une chose inutile comme moi avant même d'avoir tenté d'utiliser Earl contre moyen de pression. Pourtant ils avaient usé de leur carte maîtresse. Et cela avait presque fonctionné. Mais elle…

Syld se mordit la lèvre inférieure en s'interrompant abruptement. Il reprit après un petit moment de silence :

- Je ne savais même pas à quoi ressemblait Earl avant de le recroiser plusieurs années après, à ma sortie de la Guilde. Et je ne m'attendais pas à ce qu'il ait décidé de rejoindre l'armée, occupant une position qui est précisément celle de ceux qui voulaient à l'époque nous utiliser comme des pions. Je sais ce qu'il tente de faire, ce qu'il essaye de changer, de contrôler de l'intérieur. Dans son genre, c'est un fichu idéaliste. Et c'est… c'est mon premier ami, c'est… je crois que ça pourrait presque être comme un frère. Un frère aîné un peu distant, rarement là, et avec un caractère assez insupportable en prime, mais… Même si je lui ai fait énormément de mal, il refuse toujours de se détourner de moi. Un peu… un peu comme toi, même si c'est en même temps très différent. Je… c'est à peu près ce genre de relation que nous avons.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMer 28 Juil 2010 - 13:38

Soghann était resté immobile pendant le discours de Syld, se contentant d'enregistrer l'information et d'observer attentivement les réactions physiques de son compagnon.
Rien d'alarmant, tant qu'il parlait et se concentrait sur ses souvenirs, tout semblait aller. Restait à savoir combien de temps il allait réussir à le faire parler.


- Bien. Et comment, par la suite, t'es tu sorti de cette situation pour te retrouver à Shalanos, puis à la Guilde ? Comment as-tu convaincu Sentence ?

Les deux assassins avaient passé plusieurs années ensemble à la Guilde, rivaux, frères ennemis... Soghann ayant plus d'avancement dans le "cursus", il était sorti avant, commençant à travailler en solo pour ses premières armes d'assassin, tandis que Syld continuait son entraînement. Ils s'étaient retrouvés quelques années plus tard, formant l'équipe que l'on connaissait à présent comme l'une des plus efficace de Shalanos.

Ce qu'il s'était passé exactement avant et immédiatement après la Guilde restaient des zones d'ombres dont ils parlaient rarement, préférant évoquer leurs souvenirs communs.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeMer 28 Juil 2010 - 18:42

- Comment je m'en suis sorti ? Ou plutôt grâce à qui...

Syld se surprit en train de fixer les rideaux qui occultaient les rayons lunaires avec un peu trop d'insistance et tenta de se secouer.

- La réponse pourrait tenir en un seul mot : Adennon.

Il ferma les yeux.

- C'est... je crois bien que c'est la personne à qui j'ai fait le plus de mal. Assassiner quelqu'un est une chose, mais...

Il se força à redresser la tête et s'éclaircit la voix.

- La fameuse "carte maîtresse" qui était censée me faire collaborer de gré ou de force, c'était sa fille. Elle possédait une voix... une voix incomparable. Je serais bien incapable de te la décrire, de la qualifier à sa juste valeur avec de simples mots. Ce n'était pas une voix humaine, c'était tellement plus que ça ! Et cette voix pouvait prendre le contrôle de l'esprit des êtres vivants qui l'entendaient, les faire agir presque malgré eux. Aesheera devait jouer le rôle du marionettiste, et moi celui du pantin. Si son enfant n'avait pas été nécessaire, Adennon n'aurait sans doute jamais été mis au courant de mon existence. En dépit de sa position, il n'avait aucun contrôle sur les affaires de l'armée, et celle-ci n'avait aucun besoin de lui rendre des comptes. Mais Sheera...

Le nom parut s'étrangler dans la gorge de Syld.

- Elle... à travers son chant, elle pouvait aussi partager ce que je ressentais alors que je résistais de toute ma volonté. Et elle pleurait tout en chantant. Sa santé avait toujours été fragile, et user de son don l'épuisait terriblement... Adennon décida de mettre un terme à ces "séances". Et c'est à ce moment qu'on décida que je ne servais vraiment plus à rien. Aucune capacité sortant de l'ordinaire, rien. Et c'est alors qu'Aelred intervint. Rien ? Etait-ce vraiment certain ? J'avais si bien résisté jusque là que j'avais très bien pu cacher ce que je pouvais réellement faire. Il les convainquit de me confier à lui. Au lieu de me contraindre par la force, il essayerait la méthode douce. Après tout, j'avais réussi à me lier d'une certaine façon avec un autre prisonnier, donc pourquoi pas lui... et sa fille ?

Le jeune homme soupira.

- C'est très probablement le genre de discours qu'il leur tint. Même avec Earl, il s'est montré très vague sur les circonstances exactes. Toujours est-il qu'un beau jour, je me retrouvais à cligner des yeux sous le soleil de Lévitas, dans le jardin d'un manoir immense, sous le regard un peu hautain d'une petite demoiselle qui avait l'air tout sauf heureuse de découvrir le compagnon de jeu que son père lui avait dégoté. Car c'était bien de cela qu'il s'agissait : Adennon n'avait jamais eu l'intention de m'assouplir le caractère pour me livrer à nouveau à ceux qui souhaitaient m'utiliser. Il avait tout simplement eu pitié d'un enfant qui n'était pas si différent des autres. Le problème, c'est que Sheera ne semblait vraiment pas ravie. En dépit de son don remarquable et de son empathie, elle... c'était pour tout dire une vraie pimbêche. Soucieux pour sa santé, son père l'avait gâtée à l'excès, ne lui refusant aucun caprice. Résultat, elle était devenue une petite demoiselle égoïste, impatiente, très consciente d'être supérieure aux autres. Compagnon de jeu ? Valet, oui ! Elle tenta de me faire satisfaire ses caprices : lui apporter des verres d'eau, aller lui cueillir telle ou telle rose dans le jardin, etc, etc. Et moi je ne me montrais pas plus accommodant que lorsqu'on me commandait de tuer. A la vérité, Adennon devait davantage vouloir assouplir le caractère de sa fille plutôt que le mien. Et autant dire que je ne l'aidais nullement. Je ne crois pas lui avoir jamais adressé la parole pour autre chose que lui indiquer le nom qu'Earl m'avait donné.

Une petite pendule à balancier d'or émit un carillon discret sur le manteau de la cheminée. Dans le foyer, une buche éclata avec une myriade d'étincelle qui crépitèrent contre les chenets ouvragés.
Syld reprit en se forçant visiblement :


- Et pourtant, au fil des jours, des semaines où nous étions forcés de nous cotoyer, Sheera et moi nous... nous avons en quelque sorte fini par "dégeler". Ce n'étaient que de petites choses, de petits gestes, mais les barrières s'effritaient doucement. Adennon avait finalement vu juste. Parfois... Aesheera jouait pour moi. Elle était douée avec tous les instruments, et même le violon le plus miteux, le plus désaccordé semblait devenir magique entre ses doigts. Elle avait arrêté de chanter, devinant à quel point l'influence de sa voix m'était pénible. Je ne supportais vraiment pas d'être influencé d'une quelconque façon dans mes actes ou mon humeur, mais je la laissais jouer. Nous nous étions vraimeent rapprochés. Et c'est là que j'ai senti que je changeais. Cela avait dû commencer bien avant, dès l'instant où j'avais renoncé à faire du mal à Earl, voire même dès le moment où j'avais refusé de servir à nouveau d'arme, de plier devant quelqu'un d'autre. Mais là les changements s'accéléraient. Ma façon de penser se modifiait, mon comportement, mon regard sur les choses, sur les gens... Et j'ai commencé à avoir peur. Je prenais presque malgré moi un chemin complètement inconnu, peut-être plus douloureux. Mes sentiments avaient gagné en acuité, et avec eux mes joies, mes peines. J'ai eu peur... non, j'ai été vraiment terrifié en comprenant cela. Je n'avais pas décidé de changer, alors pourquoi ? Qui était responsable ? Qui, quoi ? Quelque chose en moi se révoltait, hurlait de rage, me commandait de supprimer la source de ce changement. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, je ne comprenais pas que je devenais plus humain.

Le jeune homme fixa Soghann bien en face.

- Alors je l'ai tuée. J'ai supprimé celle qui me semblait à l'origine de ce changement qui me terrifiait. J'ai juste mis mes main autour de son cou, et je les ai serrées. Ca a été facile. Elle était si fragile. Lorsqu'on lui a ramené le cadavre de son enfant, Aelred s'est effondré. Il est devenu comme sourd et aveugle à tout ce qui pouvait se produire autour de lui. Indifférent au sort qui pouvait m'être réservé, aussi. Un de ses conseillers venait souvent au manoir. Adennon n'avait pas vraiment l'air de l'apprécier, mais c'était un conseiller avisé, et il ne refusait jamais de le recevoir. Ce conseiller était présent le jour où j'ai... où l'Ombre que j'allais cesser d'être eut son dernier véritable sursaut de révolte. Sans rien dire à Aelred, il m'emmena chez
lui. Je n'avais jamais saisi la signification de ses regards lorsqu'il m'observait, les jours où il était au manoir, mais j'ai vite découvert de quoi il s'agissait.

Syld eut un sourire sans joie.

- Je suppose que tu devines déjà en quoi je pouvais l'intéresser. Je ne sais vraiment pas comment je n'ai pas re-craqué, pourquoi je n'ai pas laissé ces sentiments encore plus douloureux disparaître, pourquoi je ne me suis pas simplement "nourri" de haine envers les Adréniens et ce qu'ils pouvaient me faire. Cela aurait pourtant été plus facile, plus supportable... Peut-être que je suis cinglé depuis le départ, et que c'est pour ça que j'ai rejeté la froide logique des Ombres sans âmes. Franchement, je n'en sais rien. Mais vaille que vaille, j'ai fait de mon mieux pour survivre, allant même jusqu'à... jusqu'à m'avilir volontairement pour que mon "nouveau maître" ne me jette pas comme ses autres "jouets". J'attendais mon heure, je savais qu'il finirait par être trop confiant. Et l'heure est venue. J'étais libre, oui, libre d'aller me retourner les ongles sur la serrure de la porte qu'il avait verrouillé derrière lui sans que je m'en aperçoive. Si Adennon n'était pas venu cette nuit-là, je serais resté prisonnier jusqu'à ce qu'un domestique s'inquiète du silence prolongé et vienne ouvrir la porte. J'aurais sans doute été tué sur le champ.

Il renversa la tête en arrière et laissa son regard dériver sur les fresques peintes au plafond.

- Aelred aurait pu m'abandonner à mon sort, je l'avais mille fois mérité. Mais c'est un homme trop juste pour ça... ou du moins il l'était. En souvenir de son enfant qui m'avait aimé à sa manière, il décida de me tirer des griffes de son conseiller dès qu'il eut retrouvé ses esprits. Et il me laissa partir cette nuit-là, me recommandant de fuir aussi loin et aussi longtemps que je le pourrai, car il ne pouvait me pardonner la mort de Sheera. Alors j'ai fui. Dans un état physique et mental épouvantable, j'ai marché tout droit, sans savoir où aller, incapable de faire confiance à ceux que je pouvais croiser... jusqu'à tomber d'épuisement dans les bras d'un des instructeurs de la Guilde.

Syld parvint enfin à retrouver le sourire à ce souvenir.

- Il était fin soûl, mais pas assez pour ne pas se rendre compte de ce que j'étais. Je me suis débattu, je l'ai griffé, mordu, frappé autant que je pouvais le toucher, je lui ai craché au visage, mais cela ne l'a pas empêché de me ficeler et de me jeter au cul d'une charrette comme un simple ballot. Quant à ses raisons de ramasser une création de Valnor...

Il haussa les épaules en signe d'ignorance.

- Il m'emmena ainsi jusqu'à Shalanos. Ah, Shalanos... A peine eu-je passé le rideau des fumées noires que je me trouvais presque incapable de respirer, étouffé, écrasé par l'aura de Sentence. Mon corps tout entier le rejetait comme un poison. Autant dire que lorsque mon "sauveur" me mena directement devant lui, j'étais plus mort que vif. Je ne l'ai jamais "convaincu" de quoi que ce soit. Je ne lui ai jamais rien demandé. Je me souviens juste d'avoir vu une silhouette se pencher sur moi comme pour m'engloutir, de ce regard que je sentais, qui me transperçait, qui me brûlait comme un fer rouge... Et enfin de cette main qui se rapproche de moi, d'une sensation horrible, comme si on venait de m'arracher le bras à partir de l'épaule, de mon coeur qui me fait l'effet d'éclater... Et puis plus rien. J'ai rouvert les yeux... ou plutôt l'oeil sur les plafonds de la Guilde, quelques jours plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeJeu 29 Juil 2010 - 16:25

Tout en encourageant d'un signe Syld à continuer, Soghann se leva et se mit en quête d'une boisson quelconque. Il réussi à mettre la main sur une carafe de vin et en remplit deux verres, dont un qu'il posa à côté de Syld, avant de regagner sa place.

S'il ne prit pas la parole, il n'en manquait pas moins d'éprouver toute une suite de réactions au récit de son compagnon. Il le comprenait mieux, et au fur et à mesure qu'il l'observait et l'écoutait, apprenait enfin qui il était réellement, ou plutôt ce qui avait fait de lui celui qu'il était actuellement.

Son histoire, très certainement unique dans l'histoire de la lutte contre Valnor -à sa connaissance- était incroyable. La manière dont il avait été traîté, le fait que les Levitis ait mis la main sur une ombre... Sans compter son arrivée presque miraculeuse à Shalanos, où il avait pu se fondre dans la masse grâce à Sentence.

Le Roi, à qui il devait donc sa survie et son intégration. Mais quand donc cesserait-il d'être derrière tout ? Une gorgée de vin vint lui réchauffer la gorge, tandis que le souvenir de sa dernière rencontre avec le souverain le faisait frissonner.


- Sentence ne t'as jamais recontacté depuis ? Sais-tu de quoi il est capable, à travers cette marque ?
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeJeu 29 Juil 2010 - 18:31

Syld ferma les yeux et reprit une profonde inspiration avant de se décider à répondre :

- Non, jamais. Et j'ignore encore tout de ses intentions exactes et ce qu'il peut faire grâce à cette marque. J'espère juste que…

Il se tut sans achever sa phrase, mais au vu de ce qu'il avait pu raconter, la suite était relativement facile à deviner : il espérait que le souverain de Shalanos n'avait pas fait en sorte de pouvoir le contrôler comme une marionnette à distance si l'envie lui en prenait.
Créé comme un objet, utilisé comme un objet. Est-ce que cela cesserait un jour ?
Cette marque constituait déjà une chaîne pour lui qui avait tant désiré ne plus avoir de maître, être libre enfin. Alors s'il s'agissait non d'une simple attache, mais de fils capables de l'obliger à agir contre sa volonté…

Syld se mordit la lèvre et vida d'un trait le verre posé à côté de lui.


- J'ai à nouveau mal au crâne.

Il se leva assez brusquement et alla vers le guéridon sur lequel était restée la carafe. D'une main un peu tremblante, il se versa un nouveau verre et le vida comme le précédent.
Les mains posées de chaque côté de la carafe, il resta la tête basse, à observer son reflet à la surface du vin. Cela formait un disque, un disque couleur rouge sombre.
Ses ongles griffèrent le vernis de la table.


- Ca ne s'arrange pas...
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeVen 30 Juil 2010 - 0:17

Soghann opina d'un air grave. Comme il connaissait la tendance du roi à vouloir tout contrôler et tout prévoir, il craignait l'étendue du contrôle qu'il pouvait exercer sur Syld à travers la marque. Mais il ne semblait pas l'avoir utilisé jusqu'à présent à part pour contrer l'influence de Valnor, donc on pouvait espérer que ça s'en tiendrait à ça. Espérer...

Distrait, il s'abîma dans la contemplation du vin qui tournoyait dans son verre. Il préparait sa dernière question, celle dont la réponse serait peut-être la plus difficile pour Syld. Comme pour lui. Avec hésitation, il demanda donc :


- Et... Fanaa ?

Le regard toujours plongé dans son vin, il faisait un effort pour ne pas fixer Syld pour étudier sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeVen 30 Juil 2010 - 8:39

Syld resta longuement immobile et silencieux après que l'écho de la dernière syllabe se soit éteint. Il continuait à fixer la carafe de cristal.
Rouge.
Il n'avait jamais pu s'empêcher d'aimer cette couleur, même si elle ne lui rappelait que trop d'où il venait, ce qu'il était.

Il fit courir un doigt sur le rebord lisse de la délicate cruche.


- Fanaa ?

Rien que la manière dont il répéta ce nom était étrange. Ou du moins elle pouvait passer pour étrange aux oreilles de Soghann qui avait été témoin de leurs relations.

Syld parvint à se détourner de la carafe et refit face à son compère. Son regard n'avait pas changé en bien ou en mal ; il restait clair, lucide... mais à présent empli d'une franche curiosité.


- C'est qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Fynarine

Fynarine

Réputation : 175

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeDim 1 Aoû 2010 - 18:15

Viennent des profondeurs enneigées de la rue...

Le soldat les fit entrer, et les guida dans un couloir au rez-de-chaussée. Il indiqua à Mickael une première chambre où installer sa protégée, et la suivant à Fynarine pour son blessé. La clerc déposa l'homme sur son lit, et chargea le second qui l'avait aidé à le porter de s'occuper de lui, puis retourna dans la première chambre au plus vite. Elle écarta les gens qui étaient autour du lit pour arriver jusqu'à la fille qui reposait dessus, et envoya chercher des couvertures, ainsi que de l'eau chaude et des linges pour la laver.
Elle l'examina d'un rapide coup d'oeil à la lumière des bougies, qui bien que faible, n’était pas rouge et aidait à mieux voir. La patiente ne portait aucuns habits, seulement des bandages sur plusieurs parties du corps. Ses deux poignets avait semblait-il été ouvert, mais des bandages rudimentaire -mais bien fait- semblait avoir stoppé le sang. Le ventre en revanche avait du être transpercé par un poignard ou une petite épée, et était dans un état nettement plus inquiétant. La Dédrane concentra son Elixia dans ses mains et les positionna au dessus de la plaie pour évaluer les dégâts internes. Même si elle n'était pas vraiment experte en la matière, elle pourrait surement au moins la stabiliser le temps de trouver quelqu’un meilleur en anatomie.
Ce qu’elle découvrit ne ressemblait à rien dont elle ait pu entendre parler. C’était… différent, comme si on l’avait altéré, plus complètement naturel, mais sans qu’elle puisse mettre un mot sur cette différence.
Fynarine rouvrit les yeux et ramena ses mains vers elle, puis regarda la troupe autour d’elle. Elle avait pali, et ses yeux était désespéré.


- Je ne sais pas qui est cette fille, mais… elle à quelque chose d’anormal, de différent, de changé… et je ne suis pas capable de le soigner… Vous étiez avec elle, qu’est ce qu’on lui a fait ? Il faut que je sache, sinon je suis impuissante !
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeDim 1 Aoû 2010 - 18:46

Michael déposa précautionneusement Fanaa sur le lit et recula de quelques pas. Devant ses yeux dansaient des explosions de lumière. Les éblouissements étaient le moyen que son corps utilisait pour lui signifier qu'il n'en pouvait plus. Des explosions de lumière. L'explosion qu'il avait utilisée sur le Grand Maitre. La limit break. Sa limite.
Son corps était arrivé à sa limite. Mais Adwel était entière et Fanaa était entre les mains d'une clerc compétente. Tout le monde était sorti de là-dessous. Il pouvait se reposer maintenant.
Il tâtonna derrière lui. Un fauteuil. Bien. Le fédorien s'y assit. Ils étaient en sécurité, il pouvait se relâcher.

C'est alors que la clerc réagit de façon affolante. Elle ne pouvait pas soigner Fanaa! Comment ? Impossible !

Michael se redressa d'un coup, mais les limites étaient atteintes. Il retomba sur le fauteuil.


- Ils l'ont sacrifiée ces monst...

Il ne put plus rien dire, le corps avait gagné.


- Maman... gémit Fanaa d'une toute petite voix.

Il y avait eu la voix d'Adwel, la présence de celui qu'elle avait reconnu comme Michael, et maintenant il n'y avait plus rien que le froid et l'obscurité due au bandeau noir qu'elle avait sur les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeDim 1 Aoû 2010 - 18:54

Ayant donné les indications nécessaires pour faire rassembler le nécessaire aux soins sans que tout le monde ait à courir partout, Ridelgald prit une grande inspiration et se décida à monter à l'étage. Il s'arrêta un instant devant la porte entrouverte du bureau. Il se contenta de poser la main sur la poignée sans entrer :
- Nous avons des invités.

Puis il commença à refermer le battant, sans faire mine de s'assurer que les... non, que le Shalos et son "compagnon" qui lui tournaient le dos avaient entendu son avertissement.

- Oh, et l'écharpe, c'est cadeau.

Une Ombre de Shua... si trop de monde venait à découvrir qu'Earl abritait l'un d'eux, cela serait mauvais pour tous, y compris pour le Lévitis. Pas sûr qu'on leur laisse le temps de s'expliquer sur leurs relations avec une des créations de Valnor. Personne d'autre ne devait voir cet oeil.
Il referma doucement la porte et alla se planter devant la chambre au bout du couloir. Mais il n'eut même pas le temps d'y frapper : quelque malicieux courant d'air provoqué par l'ouverture d'une porte au rez-de-chaussée fit pivoter les lourds battants d'eux-mêmes.

Ridelgald resta hébété, le poing en l'air, les yeux fixés sur le lit où se trouvait un Earl parfaitement réveillé, torse nu et redressé sur les coudes, avec une Lucy accrochée à la ceinture de son pantalon et à califourchon sur sa seigneuriale personne.


- Ah...

Le soldat détourna pudiquement le regard.

- Hem... je venais vous avertir que nous avons quelques invités supplémentaires.
- De... Des "invités supplémentaires" ? Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ?

Earl glissa entre les mains de Lucy et se retrouva en un clin d'oeil sur le pas de la porte. Tout en rajustant son pantalon, il foudroya son second du regard.

- Je peux savoir ce que tu... Ah, mais commence par arrêter de fixer le mur quand je te parle ! Je viens tout juste d'ouvrir l'oeil, et je découvre une fichue profiteuse en train de... de... Eh mais pourquoi je me justifie, d'abord ?

La voix de Fynarine résonna dans le hall, provenant d'une des chambre du rez-de-chaussée.

- Encore quelqu'un de blessé, c'est ça ? Lucy, si tu pouvais me rendre ma chemise... merci.

Finissant de passer le vêtement, il s'engagea dans les escaliers, suivi de près par Ridelgald, et d'un peu plus loin par une Lucy qui prenait des airs de fauve en chasse. La diablesse semblait plus décidée que jamais. Non seulement sa Seigneurie avait une classe folle, mais en plus...

- Il n'y a vraiment pas moyen d'être tranquille cinq minutes dans ce fichu manoir.

La porte de deux des chambres étaient ouvertes, et la lumière tremblotante des bougies animait des ombres dans le couloir.

- Demoiselle Fynarine, est-ce que vous...

Le Lévitis se figea sur le seuil. La Dédrane s'était à demi détournée, et il pouvait parfaitement voir le visage trop pâle de la jeune fille étendue sur le lit.
Impossible !
Pourquoi ici, à Ilymir, dans ce manoir ?

Le temps d'un coup d'oeil, il avait évalué la situation.
Fanaa était en danger de mort. Vraiment.

En danger de mort ?
Et Earl fit ce qu'il n'avait jamais fait face à une personne "innocente" blessée : il hésita. Pire, une pensée lui traversa l'esprit : il avait tout fait pour que le pouvoir qu'il avait perçu en elle soit scellé... il avait même songé à faire disparaître ce pouvoir de façon plus définitive. Et elle était là, au seuil de la mort. Il suffisait de ne pas intervenir pour que le problème soit réglé. C'était si simple...
Revenir en haut Aller en bas
Lynn&Sek

Lynn&Sek

Réputation : 515
Age : 33

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeDim 1 Aoû 2010 - 19:33

Fynarine a écrit:
- Je ne sais pas qui est cette fille, mais… elle à quelque chose d’anormal, de différent, de changé… et je ne suis pas capable de le soigner… Vous étiez avec elle, qu’est ce qu’on lui a fait ? Il faut que je sache, sinon je suis impuissante !

Lynn accusa le coup et se retint de se répandre en invectives. La pauvre Fanaa avait besoin d'être rassurée, pas d'entendre des hurlements. Mais quand même, c'est elle-même qui avait poussé le groupe à suivre cette inconnue, et voilà que cette soi-disant clerc rendait les armes sans avoir rien essayé! Lorsque Michael flancha, Lynn conserva son sang-froid et prit la suite.

- Une bande d'illuminés a voulu la sacrifier, soi-disant à Valnor. Ils ont répandu le plus possible de son sang. Et ont utilisé la magie pour la forcer à se poignarder. Mais c'est passé. Elle a été tirée du danger, et plus personne ne lui fera de mal.
Maintenant elle est ici, au calme. La place à l'air sûre. Il y a tout ce qu'il faut pour soigner, vous êtes guérisseuse, alors faites votre possible. Vous allez réussir. Vous allez la sauver, et elle sera remise en un rien de temps.

Sa voix était douce, apaisante, principalement destinée aux oreilles de Fanaa. Son regard en revanche, pour l'heure rivé sur la dédrane, suggérait très clairement qu'en la contredisant, on s'exposait à de sérieux ennuis...
C'est alors qu'un Levitis pénétra dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeDim 1 Aoû 2010 - 21:22

La shalos entra en grelotant et en pestant à moitié contre la neige et le froid qui lui paralysait à moitié les jambes. Elle suivit pourtant Michael et les autres.
Le fédorien déposa Fanaa sur le lit, quelques minutes après la dédrane revint et se mit à examiner la poupée. Pendant se temps Michael s'était écroulé sur un fauteuil et Kyara en profita pour s'installer à coté de lui. Un peu inquiète tout de même par l'état du jeune homme. Il s'était épuisé dans la grotte.
Une autre personne entra dans la pièce, qu'elle ne fut pas sa surprise en voyant que c'était Earl... Son regard se durcit mais elle était un peu préoccupé par le confort de Michael qui devait se reposer et pas dans un fauteuil ou il serait mal installer ! Non ! Il lui fallait un vrai lit !


- Est ce que par hasard, vous auriez un autre lit pour se jeune homme ??

Le ton était calme mais sous-entendant qu'il fallait mieux qu'il y ait un autre lit pour Michael...
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fynarine

Fynarine

Réputation : 175

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 0:14

Pendant quelques instants, personne ne répondit à la question de Fynarine, accusant le coup de ce qu’elle disait. Puis la furie de tout à l’heure répondit d’une voie étrangement calme et maternelle, probablement pour rassurer la femme sur le lit, sans trop qu’elle sache pourquoi.

- Ce n’est pas que je ne veux pas, je ne… Seigneur Earl ?

Le propriétaire des lieux et son second venaient d’arriver devant la porte.

- Que faites-vous ici dans votre état ? La potion fait peut être effet, mais ca ne vous guérit pas pour autant !

C’est le moment que choisi la femme d'allure Shalos près de Mickael pour leur signaler que ce dernier n’était pas au mieux de sa forme non plus, et réclamait une chambre. La clerc ne savait plus où donner de la tête, pourquoi tout les patients qu’elle rencontrait ce soir semblaient mettre un point d’honneur à l’empêcher d’arriver à les soigner correctement ?
Elle se secoua intérieurement et décida de parer au plus urgent et au plus grave d’abord, le reste attendrait son tour. Remarquant enfin la tête que faisait le clerc en regardant la femme sur le lit dans son dos, elle pria pour avoir raison.


- Seigneur, vous connaissez cette fille ? demanda-t-elle avec un soupçon d’espoir. Vous savez ce qu’elle a ? Elle est… bizarre, altérée, changée ou je ne sais quoi, je n’arrive pas à utiliser ma magie sur elle, il faut que vous m’aidiez, vous savez surement ce que c’est !
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 1:12

- Oui, je la connais...

Les mots étaient sortis péniblement, presque contraints et forcés.
Earl ferma les yeux un instant en prenant une profonde inspiration.


- Je ne...

Il s'interrompit brusquement. Il avait prêté serment. Serment de protéger Lévitas et son peuple en tant qu'officier, oui, mais il avait aussi prêté serment en entrant à l'université pour être formé en tant que clerc : "ne jamais refuser assistance à ceux qui en ont besoin". Il y avait failli souvent, si souvent... mais pas comme ça ! Refuser d'intervenir maintenant équivalait tout bonnement à un meurtre de sang froid.

- Ael, si jamais cela devait nous causer du tort plus tard, je ne me le pardonnerai jamais. Jamais.

Le Lévitis rouvrit les yeux et s'avança tout en retroussant ses manches.

- Il va falloir plus de lumière. Et quelqu'un pour faire la navette et changer l'eau qui aura été utilisée. Idem pour le linge. De plus...

Il tourna un regard flamboyant vers Kyara.

- Ceux qui n'auront rien à faire peuvent tout de suite commencer à débarrasser le plancher. Ils encombrent l'espace. Vous en particulier, vous êtes bien assez grande pour bouger vos jolies fesses et chercher par vous même une chambre, ce n'est pas ça qui manque ici. Il ne va pas y avoir assez de clercs valides ici pour soigner tout le monde en même temps, alors il va bien falloir définir un ordre de priorité... Puisque vous semblez tellement vous soucier du gamin qui est là, allez donc vous en occuper ailleurs.

Ridelgald ne put s'empêcher de se racler la gorge face au ton assez peu aimable de son supérieur... Supérieur qui lui décocha un regard si possible encore plus féroce.

- Toi, pas un mot ! Je pense que nous aurons une discussion sérieuse après ça.

Sans plus prêter attention aux autres personnes dans la pièce, il alla se pencher sur Fanaa.

- "Altérée", vous dites ?

Il jeta un bref coup d'oeil à Fynarine. Vu son expression paniquée, il devait en effet y avoir quelque chose de vraiment anormal. Il commença à ausculter les contours de la blessure. Ses mains trop pâles glissaient, palpaient avec douceur et précision, faisant montre d'une délicatesse assez extraordinaire.

- Que quelqu'un la couvre un peu, sauf au niveau de la plaie. Elle a perdu pas mal de sang et n'arrivera jamais à se réchauffer toute seule. Enfin, au moins le froid aura ralenti les hémorragies, cela nous fait gagner quelques minutes avant que le sang ne se remette à couler vraiment.

Le jeune homme fronça les sourcils, les doigts soudain immobiles, posés un peu au dessus de la blessure.

- Altérée, oui... Je peux le sentir. La circulation naturelle de son elixia a été déviée. En fait on dirait...

Ses doigts descendirent un peu et il posa avec douceur mais fermeté la paume sur le bas-ventre de Fanaa.

- On a fait en sorte que l'elixia soit concentrée ici afin de stimuler la régénération de... Ils...

Il se redressa un peu, le souffle coupé.

- ... l'hymen. Nom d'un blizzard, c'est...

Il s'assit sur ses talons le temps de reprendre contenance. Du sang recommençait à sourdre de la plaie. Pas le temps de réfléchir d'avantage à tout cela.

- Il va falloir commencer par rétablir ceci. Sinon cette... chose va dévier également toute l'elixia régénérative que nous pourront tenter d'utiliser pour réparer les lésions trop proches. Mais même si j'étais en pleine possession de mes moyens, je...

Earl fixa Fynarine bien en face.

- Je vais vous guider. Et en même temps parer au plus pressé au niveau de la blessure.

Ses doigts glissèrent sur le peau blanche rougie par le sang essuyé à la hâte. Là, une hémorragie interne, une autre poche de sang qui durcissait les chairs fragiles, encore une autre. Mentalement, il faisait le compte des veines principales atteintes, de la profondeur à laquelle elles se trouvaient.

- Nom de... Ridelgald ?
- Oui mon capitaine ?
- Le premier qui devient trop nerveux, tu me le sors sur le champ, d'accord ? Mais avant ça apporte-moi mon nécessaire.

Le soldat pâlit un peu.

- Je... j'y vais de suite.

Earl le regarda sortir avant de se retourner vers Fynarine.

- Je ne vais pas pouvoir stopper toutes les hémorragies comme ça, et vous allez avoir besoin de concentrer votre elixia sur bien autre chose. Il va falloir que je fasse ça "à la main", et que je puisse y voir clair.

Il fit peser ses doigts sur quelques points précis, arrêtant en grande partie l'écoulement des vaisseaux les plus superficiels. Puis il tendit sa main libre vers Fynarine, paume ouverte.

- Il va vraiment falloir me faire confiance, me laisser vous guider presque à l'aveuglette. Je vous expliquerai au fur et à mesure, vous devriez assez vite comprendre la marche à suivre. Mais il va falloir que vous usiez de votre elixia de façon vraiment précise. Pas le droit à l'erreur. Et interdiction de relâcher votre concentration avant un bon moment. Vous pensez pouvoir le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Fynarine

Fynarine

Réputation : 175

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 2:11

Si Earl avait paru indécis pendant un court moment, cela ne dura pas longtemps. Il s’avança pour prendre la place que Fynarine libéra, pendant qu’il lançait des ordres stricts à la ronde pour que toute personne non nécessaire quitte la chambre. Il examina la jeune femme en tâtant la plaie et autour, très doucement et prudemment. Il réfléchissait tout haut, et si Fynarine comprenait les mots, elle n’arrivait pas vraiment à suivre son raisonnement partiellement énoncé, même si elle comprenait bien que cela avait un rapport avec l’Elixia une fois de plus.
Il parvint apparemment à une conclusion, même si son air soucieux laissait percevoir que rien n’était gagné d’avance. Selon lui, Fynarine devait rétablir le cours normal de l’Elixia dans le corps de la femme, car c’était ce qui l’avait empêchée de la soigner. Cela paraissait en effet logique, même si elle n’avait pas la moindre idée de comment on pouvait réaliser une telle chose. Earl allait devoir guider la Dédrane pendant que lui-même tenterais d’arrêter l’hémorragie. Il ordonna à son second d’aller lui chercher du matériel qui l’aiderait à suturer les plaies.
Ce clerc semblait savoir à quoi il avait à faire, et semblait être aussi habile de ses mains que de son Elixia, sachant ce qu’il s’apprêtait à faire. Pour ces raisons, et parce que c’était la seule chance de la femme sur le lit, elle répondit sans hésiter et en pleine confiance lorsqu’il lui demanda si elle était prête à lui obéir et travailler pendant un long moment.


- Bien sur, je ferais tout ce qui en mon pouvoir et jusqu'à ma dernière goutte d’Elixia si ça peut sauver une vie !

En attendant le retour de Ridelgald, elle observa le clerc et nota qu’il était toujours aussi mal en point qu’avant.

- Je sais que ça ne vous empêchera pas de faire ce qu’il y a à faire, mais n’en faite pas plus que nécessaire, ménagez vous, je m’occuperai du reste quand elle sera redevenue normale. Je crois que j’ai déjà assez de client pour ce soir, ajouta-t-elle doucement avec un maigre sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Soghann

Soghann

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 2:52

Afin de dissimuler sa réaction, Soghann s'était mis à boire lentement son verre de vin. Mais malgré cela, ce n'était pas à celle-ci qu'il s'attendait. Il se souvenait de tout, avec une grande précision, comme l'attestait son récit. Mais pas d'elle ?

Sans afficher la moindre expression, l'assassin planta son regard dans celui de Syld, tentant de dénicher la moindre trace de moquerie. Il ne vit dans l'oeil vert que sincérité, et surtout curiosité.

Quel était donc ce tour que venait de lui jouer sa mémoire ? Cela plaçait le Shalos face à un dilemme, à l'image de celui qu'allait devoir affronter Earl quelques minutes plus tard. Sans détacher son regard de son compagnon, il entendit l'avertissement du maître de la maison, ainsi que l'agitation consécutive à l'arrivée des invités. Bah, tant qu'ils ne les dérangeaient pas...

Dilemme donc : devait-il essayer de faire revenir la mémoire de Syld, alors qu'il semblait en pleine possession de ses moyens et que cela pouvait empirer son état ? Ou...


- Personne d'important, trancha-t-il en reposant son verre -un peu sèchement.

Mensonge éhonté. Et il s'en serait tenu là, si son instinct de Shalos ne lui hurlait pas que plus jamais il ne mettrait le pied à Shalanos... Avec un soupir, il ferma les yeux et se prit la tête dans les mains, se massant distraitement les tempes. D'un ton las, il tenta de prendre le problème sous un angle différent.


- Te souviens-tu de comment et pourquoi nous nous sommes retrouvés ici, à Ilymir ?
Revenir en haut Aller en bas
Syld
Shan of the Dead
Syld

Réputation : 1428

Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 3:10

- J'ai bien peur que même le "strict nécessaire" ne soit déjà que trop éprouvant.

Earl se fendit d'un sourire qui ne disait rien de bon.

- Enfin bon, vous aurez déjà eu un bon entraînement. Un ou deux sauvetages de plus ne devraient plus vous effrayer après ça.

Ridelgald revint avec un étui de cuir de moo qui en avait vu de dures.

- Bien.

D'un mouvement de tête impatient, Earl rejeta les plus longues mèches de ses cheveux dans son dos tout en tirant de l'étui une pelote de fil très fin, ainsi d'un stylet à lame courte et aussi fine qu'une feuille de parchemin de la meilleure qualité.
Il surprit un ou deux sursauts de protestation du coin de l'oeil en réaction à l'apparition de l'outil.


- Pas de panique, je n'ai pas l'intention d'aggraver les choses... Si je voulais qu'elle y passe, il me suffirait de croiser les bras et d'attendre. Mais d'ici quelques minutes, la chaleur va dilater ses vaisseaux sanguins, et ce qui lui reste de sang va s'échapper d'elle comme l'eau d'un grobul percé.

Le Lévitis prit une des mains de Fynarine et vint la poser à une demie-paume au-dessus de la plaie.

- Il va falloir neutraliser la douleur à partir de ce point. Essayez de vous caler sur son elixia. Elle est plus faible que d'habitude, là c'est faisable. Calquez-vous sur sa respiration, son rythme cardiaque, et synchronisez-vous autant que vous le pourrez avec. Puis modulez votre elixia pour envoyer le signal inverse dans ses nerfs. Cette plaie est trop étroite, trop irrégulière pour que je sache ce que je fais alors que je ne peux pas utiliser mon elixia pour "sonder" les lésions. La lame a dû être retirée précipitamment. Les tissus ont été cisaillés, déplacés. Il va falloir que je me donne du champ.

Il s'adressa à ceux qui étaient restés dans la pièce sans se retourner :

- Je vais avoir besoin de quelqu'un pour la tenir. Si jamais elle reprend vraiment conscience et qu'elle bouge, cela va devenir difficile à gérer. Et il va surtout me falloir une autre personne habile de ses mains. Une personne qui n'ait pas peur du sang et assez délicate pour faire une ligature sans finir de réduire une artère en charpie. Damoiselle Fynarine va tout d'abord utiliser son elixia pour l'autre "problème", et ensuite seulement elle pourra s'occuper de relier ce qui doit être relié, de refermer ce qui doit être refermé. En attendant, stopper l'hémorragie est le mieux qu'on puisse faire.

Earl plaça l'autre main de Fynarine un peu plus bas.

- Si vous pouviez en même temps me décrire aussi précisément que possible ce que vous ressentez en sondant cette zone, millimètre par millimètre, aussi profond que vous pourrez aller avec votre elixia, cela m'aiderait à vous guider par la suite. N'ayez pas peur de ne pas trouver les bons termes, dites que que vous voyez, c'est tout. Elle a dû subir pas mal de sorts de "reconstruction"... Je doute que nous puissions réellement tous les défaire sans danger en une seule fois, mais autant tenter le maximum. Prenez votre temps pour arriver à vous concentrer séparément sur chacune de vos mains. Commencez par stabiliser l'elixia destinée à neutraliser la douleur.

Il retint de justesse la recommandation suivante : "mais faites vite quand même, chaque seconde est précieuse". Cela ne servait à rien de rajouter davantage de pression sur les frêles épaules de la Dédrane. La nuit allait vraiment être longue...


--------------------------

Dans le bureau, Syld ne put s'empêcher de ciller lorsque Soghann reposa son verre.
Quelque chose clochait dans ce qu'il disait.
Mais quoi ? Si le nom ne lui disait rien, ça ne devait en effet pas être quelqu'un d'important, pas vrai ?


- Si ce n'est pas important alors... Comment et pourquoi ?

Il s'assit sur le coin de la table avec une moue.

- Bah, récupérer... récupérer une sorte de colis, non ? Pour une de ces sempiternelles missions.

Avec un petit soupir, il fit tourner son verre vide entre ses doigts.

- Tu sais bien que les histoires de "paperasse", les relations avec le bureau des contrats de la Guilde, tout le tralala, c'est toi qui t'en occupes. Moi je n'ai jamais supporté ça. Il faut aller à Ilymir ? D'accord, on va à Ilymir. Les détails barbants... eh bien ils sont barbants, très peu pour moi merci.

Quelque chose dans l'expression de son compère lorsqu'il entendit sa réponse l'alerta de nouveau.

- Eh quoi, j'ai dit quelque chose de bizarre ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Manoir d'Earl - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manoir d'Earl   Manoir d'Earl - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Manoir d'Earl
Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Ilymir-
Sauter vers: