Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Chez Senril, le Pianiste

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 18:49

Adwel resta un moment immobile au milieu de la pièce... il n'y avait plus qu'elle et le silence... et la boite du Shalos...

Elle cligna des yeux d'incompréhention puis haussa des épaules pour s'assoir près du petit coffret.


- Bon, voyons voir tout cela.

A l'ouverture, elle vit les pierres, brillantes et lumineuses... de véritables pièces dignes des plus belles parrures... Sa nature de voleuse lui proposa une petite "répartition"... ce musicien Shalos était bien assez riche... cependant, elle écarta rapidement cette idée séduisante mais dangereuse... Peu a peu les yeux dans le vague, elle se perdit dans d'étranges idées... l'Eau du lac, elle en était sure, lui avait murmuré des choses... Elle se laissa glisser dans les flots de ses pensées avant de secouer la tête... C'était comme si elle était juste a coté d'un ruisseau siflotant près d'elle... continuellement...

Adwel devait se concentrer... sur les pierres... Elle en pris une, rouge sang. La voleuse fit une moue étrange, porta le joyaux près de l'oeil et en verifia la transparance. Les sourcils froncés, elle fit de même pour le reste des pierres.

Elle en était a la dernière lorsque la porte s'ouvrit laissant passer Senril.


- Je viens de terminer... Et je suis perplexe.

Son doigt slalomait entre les joyaux

- La plus part de vos joyaux... sont faux. Les Saphir notemment, sont de tellement basse qualité que je me demande comment vous pouvez vous laisser abuser par eux... Même une enfant saurait que c'est un faux.

Les arabesque trassées par la main continuaient

- Les amétistes sont belles mais pas de quoi en tirer grand chose. Une école de joaillerie les accepterait peut-être.

Les courbes se succédaient

- Les émeraudes sont médiocres. Trop d'imperfection. et je ne m'attarderais pas sur ce bout de verre qui traine.

l'index voyageur s'arreta un moment sur une pierre d'un bleu-vert étrange

- Cette pièce m'interesse en revanche.

Puis repris sa course pour tourner autour des joyaux de sang

- En revanche... ces rubis...

Elle en prit un entre ses doigts agiles

- Ces pierres sont exeptionnellement belles! de vrais joyaux. Leur vibration interrieur parle presque de magie. Tout bijou taillé dans ces pierres vous assurera le coeur de celle que vous convoitez ou l'envie de tout homme de pouvoir.

Et elle se laissa perdre dans la contemplation de la pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 19:34

Des faux. Ainsi l'on avait voulu se jouer de lui... Intéressant. Le coupable allait comprendre sa douleur. Enverrait il Kyara s'en occuper? Ou allait il agir lui-même? A moins de le faire quérir par Kyara. Et de partager la vengeance.

Heureusement les rubis étaient parfaits. Aussi parfaits que la femme qu'ils orneraient bientôt.

En revanche, le Pianiste était vraiment déçu pour les pierres bleu-violettes: Les aurélunes. Elles avaient pourtant une couleur magnifique. Il était très dépité de la nouvelle.

Il jeta un regard sombre à celle qui avait osé l'insulter dans sa maison mais Adwel, les yeux rivés sur l'un des rubis ne s'en rendit pas compte. Elle gardait la pierre bleu-vert à portée de main.
Il se décida à s'asseoir près d'elle
.

- Quelle aventure vous a menée si loin du lac Ryma? Et quel intérêt portez vous à cette pierre? Racontez moi et peut-être sera-t-elle le paiement de vos services.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 20:14

Il l’arrêta et un léger frisson lui parcourut le dos quand il lui embrassa le creux du poignet.

Senril a écrit:
- Ma Kyara, toujours prompte à vouloir bien faire et parfois irréfléchie. Ce sont nos invitées, pas nos ennemies. Si l'on passe d'un opposé à l'autre, nous risquons d'abîmer leurs esprits. Et de toute façon... Je ne tiens pas à te laisser cachée. Viens donc te présenter.

Où avait-elle la tête ?
Puis il la conduisit au salon. Elle leva légèrement un sourcil en voyant Fanaa, surtout son état. Qu’avait-il bien pu se passer ? Ensuite il la présenta, elle s’inclina légèrement. La médiovienne se présenta à son tour.

Le maître lui « ordonna » de monter Fanaa dans la salle de musique et de rester à la porte, ce qu’elle fit sans poser de question. La shalos ne bougea pas, même quand Fanaa se mit à crier. Aucune intervention. Sauf si Senril l’appelait.


Senril a écrit:
- Cela suffira pour aujourd'hui. Tu prends le relais. Je n'ai pas encore appris ce que je voulais mais ce sera pour plus tard. Je vais allez voir notre autre invitée. Il ne faudrait pas qu'elle se sente délaissée. Ou qu'elle s'inquiète. Elle a dû entendre Fanaa crier...

Elle le regarda descendre puis entra dans la pièce, elle observa Fanaa, passa devant elle, alla chercher un peu d’eau et lui tendit le verre.

- Boit un peu, cela te ferra du bien, lui dit-elle d’une voix douce, rassurante.


Dernière édition par Kyara le Mer 19 Nov 2008 - 0:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 20:34

Machinalement, Fanaa prit le verre et but. Après tout, elle était conditionnée pour obéir à la moindre injonction. Elle porta sa main à son front et fixa Kyara sans la reconnaitre. Elle n'était qu'une silhouette de plus.

- Je n'ai rien dit. Je n'ai rien dit.

La danseuse chancela en arrière et finalement se laissa tomber au sol.

- Ma tête va exploser...

Au moins il n'y avait plus personne dans sa tête. Elle y était à nouveau seule et tranquille. Libre de dire ou penser ce qu'elle voulait. Fanaa frissonna. Elle avait vraiment cru se retrouver face à son cauchemar... et au final ne savait toujours pas si c'en était un. La suite... elle avait plus de mal à s'en souvenir. Jusqu'où était elle allée dans ses confidences forcées? En lui donnant plus que son nom, elle lui avait donné une immense emprise sur elle. Pourtant, même en ayant conscience du danger, elle n'avait pas si peur que ça. Probablement des effets secondaires de cette musique. Une bien jolie musique au demeurant.
Revenir en haut Aller en bas
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 0:13

Le sifflement de l'eau était comme amplifié près du Shalos... Adwel déposa le joyaux et regarda celui qui avait attisé son intérêt.

- Des affaires... personnelles...

Elle avait envie de parler... mais elle ne devait pas... *ce sifflement*

- Un ami.... qui est étrangement a Shalanos aussi... a besoin de moi... il me faudrait l'aider a sortir d'ici...

Elle pouvait parler... mais pas trop... la voleuse devait sélectionner ses informations avec soin... Les Shalos étaient si... détestables...

- En fait, c'est aussi par curiosité que je suis venue ici. J'ai rencontrer deux Shalos dans la Taverne de Veiss et je voulais en connaitre d'avantage sur votre peuple...

Adwel inspira

- et puis le Lac de Shalanos est aussi un sujet de bien de théories Médioviennes. Nos sages se demandent pourquoi l'eau qui la compose n'est pas connectée aux Grandes Eaux du monde.

Elle parlait trop... mais pas de chose très dangereuse

- Quand a ce joyaux, il me fait penser aux joyaux de notre Harpe Sacrée * shhhhhh imbécile....* J'aimerais la garder près de mon cœur... et c'est une pièce assez remarquable, bien que moins impressionnante que vos pierres de sang...

*ce sifflement.... *

La Médiovienne porta une main sur sa tempe.


Dernière édition par Adweliwen le Mer 19 Nov 2008 - 15:07, édité 1 fois (Raison : une Elfe, où ça? ... la fièvre toussa toussa... enfin vous voyez le genre...)
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 15:56

- C’est donc la curiosité qui vous a menée ici. Il peut être dangereux de vouloir en savoir trop. Mais je pense que je ne vous apprends rien. Le lac de Shalanos est spécial et vous n’auriez pas dû vous y baigner mais vous avez choisi de ne pas m’écouter. Vous avez un caractère fier et vif comme les eaux de vos contrées sans doute. Attendez vous à en subir les conséquences.

Elle avait parlé de la Harpe sacrée. Un objet de culte et d’un importance telle pour les Mediovien que tout Adreis en avait connaissance. Les inconvénients d’être une ville ouverte. Senril saisit délicatement la pierre et s’amusa à en observer les reflets et la limpidité. Etait il possible qu’un joyau d’une telle valeur se soit échoué chez lui ? Quelqu’un aurait il eu l’audace de vandaliser un objet aussi précieux que la Harpe de Medievir ? Non. Impossible. Mais de toute manière, ainsi que le lui avait fait remarquer Adwel, il était incapable de différencier un vrai joyau d’un faux bien imité.

Quant à son compagnon, qu’elle voulait délivrer, et bien cela risquait de ne pas être simple. Senril avait eu vent de cet invité de l’Artiste. Il se trouvait maintenant quatre étrangers à Shalanos en même temps. Pas étonnant que le Grand Sentence ne gronde.


- Le temps se couvre.

Oui. Le souverain savait et cela lui déplaisait au plus haut point. Cette atmosphère lourde et inquiétante était de son fait. Elle signifiait *je sais où se trouve chacun de vous. Je vous surveille. Prenez garde et n’abusez point de ma patience.* Le Pianiste ignorait ce que le Roi prévoyait. Peut être se contenterait il d’attendre leur départ à tous. Peut-être tolèrerait il ceux qui avaient un intérêt quelconque. Ou peut être pas.

- Je vous conseille de prendre garde à vos prochains actes, Adwel. Je sais que vous n’aimez pas mes conseils donc faites en ce que vous voulez, mais je vous préviens. En réalité ce qui peut vous arriver m’importe peu, mais vous avez accepté de me rendre service alors je peux bien vous mettre en garde. Des personnes haut placées dont vous n’imaginez même pas l’importance sont au courant de votre venue et la désapprouvent. Et seule, vous aurez beaucoup de mal à délivrer votre ami.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 19:00

Kyara s’accroupit face à Fanaa

Fanaa a écrit:
- Ma tête va exploser...

Elle jeta un coup d’œil vers la porte, elle aurait dû prendre son violon. Kyara se releva et aida Fanaa à faire de même, la souleva dans ses bras -elle était aussi légère qu’une plume- et la porta jusqu’à un fauteuil où elle la déposa :

- Ne bouge pas, je reviens !

Sur ce, elle se dirigea vers les escaliers et jeta un dernier regard sur la danseuse avant de monter rapidement à l’étage supérieur. Elle alla dans sa chambre récupérer son étui. Elle redescendit les escaliers en quatrième vitesse et retourna auprès de Fanaa.
La violoniste se baissa de façon à avoir son visage en face de celui de la demoiselle, posa sa main sur le front de celle-ci, juste quelques secondes.
Après avoir déposé son étui à terre, elle sortit le violon d’ébène et l’archet, se releva et commença à jouer. Tout d’abord sur le même ton que celui utilisé par le maître puis de plus en plus doux, apaisant…
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 19:17

Fanaa ne réagit pas quand Kyara la déplaça. Elle était comme une poupée de chiffon, sans force pour bouger, mais encore apte à penser.

*Heureusement que j'ai oublié le bandeau de Syld en fait. Sinon ça aurait été comme crier son nom. Et il aurait sûrement tenter de me faire parler plus. Enfin tout va bien il n'a aucune piste.*

Quelqu'un toucha son front brulant. Michael? Elle plissa les yeux pour distinguer le visage de celle qui lui faisait face mais avait du mal à se concentrer sur la réalité. Pourtant ces yeux vairons, ces cheveux violine et le son du violon...


- Kyara?

Oui c'était elle, elle en était sure. Celle qu'elle n'égalerait jamais.


- On aurait dû échanger nos rôles et tout se serait bien passé.

La shalos ne répondit pas, occupée à jouer et l'observant attentivement. Les brumes envahissaient l'esprit de Fanaa, engourdissant ses pensées. *mais que m'arrive-t-il?* De plus en plus détendue, elle ne sentait presque plus la douleur battre ses tempes. Elle s'y habituait. Et elle se sentait bien, elle était en sécurité ici, rien de mal ne pouvait lui arriver. Rien. Tout allait bien. Un instant les yeux bleu glace de Soghann étincelèrent dans son esprit comme pour lui rappeler quelque chose... Puis il n'y eut plus rien qu'un apaisement bienvenu.

Les paupières de Fanaa se faisaient lourdes... elle se recroquevilla et posa sa tête sur l'accoudoir du fauteuil, lutta quelques instants pour rester éveillée mais le violon la berçait si agréablement... qu'elle sombra bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Nov 2008 - 13:43

La violoniste regardait Fanaa sombrer dans un sommeil profond, qu'elle voulait réparateur. Elle s'arrêta de jouer dés qu'elle vit que Fanaa respirait calmement et régulièrement. Kyara rangea son violon dans son étui, qu'elle remit dans son dos. Elle toucha à nouveau le front de Fanaa, il était un peu trop chaud à son gout.

Elle alla donc chercher un chiffon, qu'elle trempa dans de l'eau froide et vint le passer sur le visage de l'endormie pour la rafraichir un peu.
On vint lui apporter un fine couverture. Malgré les années, elle avait encore du mal à accepter d'être servie. Elle la prit puis la posa sur Fanaa, vérifia à nouveau si elle dormait profondément, et avant de sortir elle activa un léger sort qui lui permettrait de savoir si Fanaa se réveillait puis descendit retrouver le Maître et Adwel.

La shalos resta tout de même au niveau de la porte car il ne l'avait pas appelée.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Nov 2008 - 14:47

Le sifflement lancinant empêchait maintenant Adwel de réfléchir correctement... Elle n'avait qu'une envie, partir de Shalanos... Cette ville, ses habitants... elle avait voulu connaitre tout cela, mais maintenant, elle ne voulait qu'en partir...

Citation :
- Je vous conseille de prendre garde à vos prochains actes, Adwel. Je sais que vous n’aimez pas mes conseils donc faites en ce que vous voulez, mais je vous préviens. En réalité ce qui peut vous arriver m’importe peu, mais vous avez accepté de me rendre service alors je peux bien vous mettre en garde. Des personnes haut placées dont vous n’imaginez même pas l’importance sont au courant de votre venue et la désapprouvent. Et seule, vous aurez beaucoup de mal à délivrer votre ami.

- je... vous remercie... de ce conseil. Mais mon ami... il ne peut pas rester ici... même seule... il faut le... il faut... que... Puis-je me reposer quelques instants?

A peine la phrase terminée, la voleuse s'évanouit, tombant doucement sur le Shalos.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Nov 2008 - 15:14

Senril s'était raidi au contact de la mediovienne. Adwel était maintenant tout contre lui, sans connaissance, le parfum enivrant de ses cheveux lui chatouillant désagréablement l'odorat.

- Kyara! Déplace la! Vite!

Le shalos était très tendu. L'atmosphère électrique ne l'aidait en rien à se calmer. Quand Kyara eut éloigné l'indésirable, il put à nouveau respirer. Il n'était pourtant pas apaisé pour autant.
Le pianiste se leva et sortit précipitamment du salon. Kyara savait où il allait et l'attendrait en s'occupant d'Adwel.

Quand il revint une demi heure plus tard, il se sentait mieux. Un peu mieux. Il se roula une cigarette et l'alluma. Il tira une bouffée, puis une autre.


- Qu'allons nous faire d'elle? Elle ne peut pas rester ici. En vérité elle ne devrait même pas être à Shalanos mais elle s'entête. As tu une idée ma Kyara?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Nov 2008 - 20:27

Quand elle ouvrit les yeux, Aquarelle lui faisait face et la regardait de ses grands yeux violets. Ses cheveux pareils à des écheveaux de soie couleur de soleil semblaient briller doucement. Elle avait l'air grave, une expression que Fanaa n'avait pas l'habitude de voir sur son magnifique visage.

La mère et la fille se fixèrent quelques temps et la première ouvrit ses bras à la seconde tandis qu'elle lui demandait comment elle se sentait.

- J'ai mal à la tête. très mal. Et ça ne part pas. Qu'est-ce que j'ai?
- Ce que j'aurais voulu qu'il ne t'arrive jamais. Tu as souhaité me ressembler et ton vœu va s'exaucer hélas.
- Comment cela? Et c'est grave?

Aquarelle caressa tendrement les cheveux de sa fille, de façon à la calmer, puis l'embrassa sur le front.
- Au vu des circonstances, tu en auras peut être besoin. Mais il y a deux trois choses que tu dois savoir. Ecoute moi attentivement, nous n'avons que peu de temps. Tends l'oreille, je vais te rappeler le secret des Chandlune, que je t'avais racontée à ta naissance, tu ne te souviens pas? C'est normal, c'était il y a si longtemps. pourtant il est encore dans ta mémoire. Détends toi, laisse revenir tes souvenirs...
Rappelle toi, c'était il y a une éternité, là-haut, sur les lunes...


C'est ainsi qu'une histoire oubliée refit surface dans l'esprit de la descendante d'une lignée quasiment éteinte. Dans sa semi-conscience, Fanaa rêvait et commençait à se rappeler...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Nov 2008 - 20:31

Senril a écrit:
- Kyara! Déplace la! Vite!

Elle n'avait pas eu besoin de se le faire dire deux fois. Elle allongea donc Adwel sur un petit canapé. La shalos demanda qu'on lui apporte de l'eau et une serviette. Décidément, elle devait jouer les nounous aujourd'hui ! On lui apporta ce qu'elle avait demandé, elle trempa la serviette dans l'eau, l'essora et la passa sur le visage de la demoiselle. Puis le shalos revint, se roula une cigarette, l'alluma et tira dessus. Kyara laissa la médiovienne pour venir aux cotés de Senril

Senril a écrit:
- Qu'allons nous faire d'elle? Elle ne peut pas rester ici. En vérité elle ne devrait même pas être à Shalanos mais elle s'entête. As tu une idée ma Kyara?

La violoniste prit délicatement le poignet du maitre, porta la cigarette à sa bouche, tira dessus et laissa doucement la fumée s'échapper de ses lèvres :

- Fanaa non plus, ne devrait pas être ici... Je ne sais pas ce qui a amené la médiovienne à shalanos, mais ne devrions-nous pas la rendre à celui qui l'attend à l'extérieur? Enfin si elle a fini de rendre le service que vous lui avez demandé, bien sur.

Kyara se blottit contre lui, mit sa main sur son cœur et lui déposa un baiser dans le cou. Elle soupira en reportant son regard sur Adwel :

- A moins que vous ne préfèreriez lui faire oublier l'entretien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeVen 21 Nov 2008 - 14:16

- En effet, Fanaa non plus ne devrait pas. De plus, elle s'est occupée des gosses. Une petite mère...

Senril soupira puis reporta son regard sur Kyara avant d'embrasser ses lèvres pleines. Le goût des herbes à fumer mêlées à sa sensualité naturelles donnaient à ce baiser un côté excitant.

- Tu as raison, il faut la rendre à celui qui l'attend. Vas y. Ensuite nous aurons une petite visite à faire. Je vais de ce pas accorder mon violon d'ailleurs. Il faut être prêts pour ce rendez vous où l'on ne nous attend pas.

La noirceur inquiétante du sourire de Senril à cet instant n'avait d'égal que la blancheur de ses dents parfaites.

Laissant Kyara s'occuper d'Adwel, il monta chercher son instrument et feuilleter ses partitions, décidant de ce qu'ils allaient bientôt jouer...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeVen 21 Nov 2008 - 19:20

Kyara, soupirant à la suite du baiser, s'éloigna à contre-cœur du maitre.
Elle souleva Adwel - aussi légère que Fanaa - laissa un serviteur mettre une fine couverture sur la médiovienne puis sortit, alla déposer la demoiselle ainsi "empaquetée" sur le banc de pierre dans le jardin :


- Je te la rends ! dit-elle à l'attention de leur suiveur, ne t'inquiète pas, elle est juste évanouie, mauvaise rencontre avec le lac, mais ça tu le sais.

Sur ce, elle fit demi-tour et rentra dans la maison sans jeter un regard en arrière.
Elle monta à l'étage voir si Fanaa dormait toujours, puis remonta dans sa chambre, ouvrit à nouveau son armoire et en sortit une tenue rouge écarlate. Elle l'enfila et changea aussi le ruban qu'elle portait autour du mollet en un rouge légèrement plus sombre.
Elle vérifia son violon, voir si tout allait bien, puis le remit à l'abri dans son étui qu'elle replaça dans son dos. La violoniste vérifia aussi si son couteau recourbé était bien à sa place, et enfin elle redescendit au salon, attendant Senril.

La shalos n'avait pas la moindre idée de la destination, mais il avait parlé d'une visite et son ton disait clairement "nous partons en chasse". Elle sentait monter l'excitation !
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeVen 5 Déc 2008 - 20:02

Chez le Pianiste, Fanaa n'avait toujours pas ouvert les yeux. Mais ce qui ressemblait à un sommeil calme à l'extérieur ne l'était pas forcément...


Dans les bras de sa mère, Fanaa écoutait. Ce qu'Aquarelle lui contait éveillait de vagues echos en elle, très vagues. Tout cela était si lointain... De plus elle ne voyait pas l'utilité de le savoir maintenant.

- Maman, à quoi cela me sert il de connaitre mes origines? Ni toi ni papa n'êtes plus de ce monde. Les lunaires ont tous disparu, les trois Grands Sages mis à part. Je ne comprends pas pourquoi...
- Parce qu'il se pourrait que tu meures dans quelques heures. Tu es indésirable ici, Sheenedra, et je veux que tu continues à vivre.
- Je crois que la mort me serait plus une délivrance qu'un calvaire...
- Je t'interdis de penser ainsi! Si je t'ai donné la vie, ce n'est pas pour qu'on te l'arrache si tôt!
- Pardon mais...
- Pas de mais. Je t'en prie ma chérie écoute moi, concentre toi. Sens ce que je fais et apprends à faire de même.

Aquarelle s'éloigna de quelques pas et ferma les yeux. Fanaa ne comprenait pas ce que sa mère était en trains de faire, pour elle il ne se passait rien quand... une sensation... une autre... La jeune femme plissa les yeux et vit!

Quelques heures plus tard...

Après plusieurs heures d'entrainement, Fanaa était en nage. Aquarelle avait toujours été rigoureuse dans les exercices et l'échauffement, que ce soit en danse ... ou en autre chose comme elle le découvrait à ce moment.

Soudain, alors que Fanaa demandait une pause bien méritée, des trainées sombres s'insinuèrent dans l'espace d'entre-rêves où les deux femmes se trouvaient. Fanaa se raidit imperceptiblement.


- Voilà qui est intéressant, dit Aquarelle, tu vas tester la pratique de ce que je t'apprends. Ce sont des ombres, elles fouinent à la recherche des étrangers. Apprivoise les mais surtout ne les laisse pas toucher les marques de ton dos.

La respiration de Fanaa s'accélérait devant le danger. Que pouvait on faire contre un ennemi intouchable, presque irréel? Rien si l'on n'était pas sorcier soi-même. Ayant déjà du mal à se défendre contre des monstres réels, que pouvait bien faire Fanaa contre les ombres? "apprivoise les" avait dit Aquarelle. Comment faisait on une telle chose? Comme des trainées de brouillard noir, les ombres serpentaient autour de la jeune fille, en cercles de plus en plus serrés. Elles étaient encore à quelques mètres d'elle mais bientôt, en tendant le bras elle pourrait les toucher.

Aquarelle sentait la nervosité croissante de sa fille. Elle devait se calmer.


- Tu peux y arriver, elles ne sont pas là pour attaquer. Pas encore. N'aie pas peur et fais ce que tu sais faire. Détends toi ça va venir tout seul.

Fanaa était nouée et elle le savait. Impossible de bouger fluidement. Elle ferma les yeux et se concentra. ce qu'elle savait faire? dessiner. mas ici ce ne serait d'aucune utilité alors...

Quand elle rouvrit les yeux, elle se sentait déjà un peu plus calme. Elle fit un pas à droite, puis à gauche, puis un autre, leva gracieusement les bras, dessina des arabesques dans les airs puis se laissa emporter. C'était si facile une fois que le premier mouvement était enclenché... Fanaa dansait, totalement dévêtue au milieu des reptiles de brume noire. Elle tendit sa main vers l'un des serpents et celui-ci s'enroula autour de son bras sans la toucher. La proximité des ombres lui donnait la chair de poule mais elle continua. Telles des volutes, les ombres vinrent bientôt toutes tourner autour des bras, des longues jambes et du ventre de Fanaa. Ainsi, elle ressemblait à une charmeuse de serpent. Chaque fois que l'un des ombres effleurait son dos, elle frissonnait. Ne pas les laisser la toucher oui, mais comment?

Aquarelle suivait le spectacle avec intérêt. Sa fille s'en tirait très bien. Ses mouvements étaient du plus bel effet, l'ensemble avec les ombres aussi d'ailleurs. Mais il fallait se méfier, l'une d'elle semblait plus offensive que les autres. Un mouvement sec. Aquarelle repéra le mouvement du coin de l'œil mais n'eut pas le temps de mettre sa fille en garde! trop tard!

La meneuse des ombres serpentine s'était insinuée dans l'aile droite de Fanaa!

La sensation glaciale qui s'empara de la danseuse l'effraya. Elle arrêta tout mouvement. Ce n'était pas douloureux mais c'était... très bizarre. et désagréable. Elle regarda sa mère l'air de dire "j'ai échoué, je suis perdue". mais Aquarelle s'anima et lui demande de se concentrer, d'imiter ce qu'elle lui avait montré plus tôt.

Alors Fanaa s'accroupit, se roula en boule et ne bougea plus. Si son corps ne bougeait plus du tout, son esprit lui, s'activait. L'ombre était en elle, bien. Si elle voulait devenir une partie d'elle alors elle le serait bientôt. Elle devait la trouver... Là! L'ombre, face à une énergie inconnue voulut fuir mais eut le mauvaise surprise de ne pas trouver la sortie. Elle fut menée plus profondément dans le corps de Fanaa, et "s'endormit".

Fanaa se remit debout en titubant. Écartant les cheveux de son visage, elle regarda de nouveau Aquarelle, se demandant si ce qu'elle avait fait était bien. La belle Danseuse s'approcha de sa fille et dégagea sa lourde chevelure sombre de son dos marqué. L'aile gauche était comme d'habitude, composée de cicatrices trop claires sur la peau d'albâtre de Fanaa. Les traits de l'aile droite étaient noirs. Comme un tatouage.


- Tu as réussi. Avec cette ombre en toi, tu es maintenant une shalos. Mais il faudra en payer le prix... et rester concentrée.
- le prix? Quel p...
- Tu sauras en temps voulu Sheenedra. Maintenant dors. Tu as besoin de repos.

Les autres ombres, n'ayant plus d'étranger à flairer s'en repartirent vers d'autres proies à pister.



Extérieurement Fanaa dormait toujours mais elle avait maintenant une aile noire...
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeJeu 11 Déc 2008 - 20:03

Les paupières frangées de longs cils noirs de Fanaa s'ouvrirent dévoilant des iris d'un jolie couleur lilas. Elle se sentait étrange, sa tête était lourde et elle sentait des courbatures dans son dos.

- Je suis toute raide. Depuis combien de temps suis je endormie?

La danseuse porta la main gauche à son front et ainsi vit le ruban vert noué à son poignet. Sendaë. En un éclair tout lui revint en mémoire. Sendaë embrassant Syld et elle qui avait fui. Chez le shalos blond. Où vivait aussi Kyara. Kyara? Mais alors elle était prise au piège! Elle ne devait pas rester là, surtout pas!

La jeune fille bondit de son fauteuil et sortit de la pièce, déclenchant le sortilège d'alerte de Kyara. La violoniste sut dès cet instant que Fanaa avait repris conscience. Dévalant les escaliers, elle essaya plusieurs pièces avant de retrouver le petit salon par où elle était entrée la toute première fois. Elle n'avait croisé aucun serviteur. La fenêtre... était ouverte. Fanaa sauta.

Elle sentit le murs, s'y écorcha cette fois encore, puis le sol de pierre sombre sous ses pieds nus. Elle détala. Des images, des sensations nouvelles la traversaient. Le plus étrange était qu'en déambulant dans les rues de Shalanos la sombre, elle se sentait sure d'elle, sachant où elle allait sans aucune hésitation. A dire vrai elle se sentit chez elle, ce qui l'étonna. La demoiselle pila et reprit son souffle.


- J'ai l'impression de savoir des choses que j'ignorais encore hier. C'est bizarre. Je crois même que je connais la sortie de la ville. Il faut que je vérifie si je suis encore en plein rêve ou si je suis devenue folle. Ce qui expliquerait ma réaction vis à vis de Syld. Il n'est pas à moi et je le sais. Je n'aurais jamais dû... bon je me concentre. La sortie.

Reprenant sa course, Fanaa réalisa qu'elle ne connaissait pas qu'une sortie mais toutes. Elle s'engouffra dans la première et déjoua tous les pièges installés en vue de décourager et tuer les non-shalos avec une aisance déconcertante et se retrouva dehors.

Levant son visage vers le ciel, Fanaa prit une grande inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Déc 2008 - 3:22

La shalos suivit son maître jusqu'au point musical. Elle leva un sourcil en voyant qui était le musicien : Le ménestrel de la taverne de Veis. Il jouait vraiment bien. Si l'Artiste n'avait pas fait son apparition, elle aurait aimé faire un petit duo avec lui. Elle fouilla un peu sa mémoire pour se rappeler si elle connaissait son nom, mais il ne lui revint pas. Elle n'avait pas dû l'entendre finalement.
La violoniste écouta la conversation entre l'Artiste et son maître, elle en déduisit vaguement que l'Artiste devait être un peu fou, et qu'il ne valait mieux pas trop s'en faire un ennemi.

Alerte !!!

La shalos se tourna en direction de la maison :


- Fanaa est partie ! murmura-t-elle à demi pour elle-même.

Se tournant vers Senril qui venait de lui poser une question qu'elle n'entendit pas :


- Maître ! Fanaa est sortie de la maison ! lui dit-elle d'une voix que seul lui pouvait entendre. Que faisons-nous?

Un léger mouvement lui fit à nouveau tourner la tête, elle plissa les yeux mais ne vit rien, pourtant elle sentait comme une présence, mais trop préoccupée par le fait que Fanaa se soit enfuie, la shalos reporta son attention sur son Maitre et attendit sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeDim 4 Oct 2009 - 2:37

*Tu ne ressembles pas à un shalos, toi.* Combien de fois avait il entendu cette remarque ? il n'était même plus possible de les compter. Et cela n'avait aucune importance. Un teint de porcelaine, de longs cheveux blond pâle, des yeux verts. Non, à première vue, Senril n'avait pas du tout le type de son peuple. Et il lisait la surprise et la réprobation tout à la fois dans le regard des autres. De la stupeur aussi. De l'admiration, Le Pianiste était bel homme. De l'attirance pour son côté exotique. Mais si l'on plongeait dans ses prunelles, on ne pouvait manquer ces ombres, son regard d'un vert sombre, l'obscurité d'une forêt profonde, dans la quelle on se perd sans aucune chance de retrouver sa route... et où nul ne vous entend jamais hurler...

Oui Senril était un Shalos. Un Shalos pure souche. Qui avait eu une vie difficile, comme tous ses compatriotes.



- Noooooooooooooon !!! Noooooooooooooooooon ! Kyaraaaaaaaaaaaaaaaaa !!!

Le cri de détresse résonna dans la demeure du shalos blond et le réveilla en sursaut. Il reconnut sa propre voix dans son hurlement et se tut. Son regard parcourut la pièce, hagard. Une sueur froide coulait le long de son dos. Il ne se souvenait plus de ce cauchemar. Impossible de dire ce qu'il racontait, mais il l'avait plongé dans un désarroi total.

Pourvu qu'elle vienne. Il avait établi qu'ils auraient des chambres séparées. En tant que shalos on ne s'attache pas à une seule personne. Il laissait Kyara libre de s'amuser avec qui elle voulait. Du moment qu'elle revenait. Et elle revenait toujours. Lui n'allait plus voir d'autres femmes. En trouver n'était pas difficile. Mais aucune étreinte ne valait celle de sa belle assistante. A chaque femme manquait ce qui faisait de Kyara, Kyara.

La seule autre dont il rêvait... il l'avait perdue. Mais le besoin qu'il avait d'elle lui était douloureux. Elle lui manquait. Elle lui manquait terriblement.

Il haletait, maintenant.


- Kyara...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Oct 2009 - 0:18

La violoniste ne dormait toujours que d’un œil, comme les ¾ des shalos sans doute. Alors quand le cri de son maitre retentit, elle se réveilla tout de suite. La shalos se leva doucement, ne sachant pas si elle avait bien entendu, jusqu’au moment où elle ré-entendit prononcé son nom d’une voix haletante. Alors Kyara se précipita dans la chambre de Senril.

Kyara était de taille moyenne, les cheveux longs de couleur violine, les yeux vairons, c'est à dire qu'elle avait un oeil marron et un oeil bleu. Elle portait une chemise de nuit mauve qui ne cachait rien de ses atouts, elle était pieds nus comme souvent quand elle était dans la maison.

La jeune femme trouva le pianiste fébrile dans son lit. Elle alla s'asseoir à côté de lui, lui prit la tête, la posa doucement sur sa poitrine et se mit à lui caresser les cheveux. Elle pensa qu'il avait dû faire un cauchemar, comme celui lui arrivait de temps en temps.


- Kyara, murmura-t-il
- Je suis là, Maitre, répondit-elle d'une voix douce

Senril mit ses mains autour de la taille de Kyara et la serra contre lui. Elle lui déposa un baiser dans les cheveux, il releva la tête, lui offrant ainsi son visage. La shalos le regarda quelques instants, qu'il était beau ! Ses yeux se mirent à briller de désir pour cet homme. Kyara se mit à faire voler les baisers sur ce visage tendu vers elle. Elle finit par prendre ses lèvres avant de s'écarter un peu de lui :


- Maitre... murmura-t-elle.

Elle voulu ajouter quelque chose mais elle se ravisa quand elle sentit les mains de Senril lui parcourir le corps.

Des petits soupirs s'échappèrent de ses lèvres quand il lui caressa certaines partis du corps, il lui déposa aussi quelques baisers dans le cou, avant de doucement l'allonger à son coté où il reprit ses lèvres. La violoniste fit glisser ses doigts fins le long du dos du shalos pour s'arrêter sur ses fesses.

Après quelques minutes de préparation, Kyara allongea son maitre sur le dos, prit possession de lui et le cobra tatoué dans son dos, se mit à onduler au rythme de ses mouvements de hanche.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Oct 2009 - 0:55

Kyara. Les mains de Kyara. La peau de Kyara. Les lèvres de Kyara. Ses cheveux. Ses yeux. Ses cuisses. Son ventre. Sa gorge. Son étreinte. Sa passion. Sa tendresse. Son désir. Mêlé à Kyara, entrainé à l'intérieur de la jeune femme douce et chaude, installé au meilleur endroit du monde, Senril se réveillait, se remettait du désarroi laissé dans le sillage de son terrible rêve. Ce dernier ne comptait même plus.
Il l'avait oublié.

Ne comptait plus que la femme au-dessus de lui. Celle qui se donnait toute entière pour le sortir de son obscurité, de son malaise. Celle qui la réchauffait lorsqu'il se sentait glacé jusqu'aux os. Elle, la seule personne qui comptait pour lui. La seule qu'il aimait à savoir proche. La seule qui méritait son respect, son intérêt, son attachement. La seule.

Sans prévenir, il la retourna fermement mais en douceur, lui arrachant un petit cri de surprise, puis s'appliqua à ralentir la cadence, égayant le mouvement principal de dizaines de petites caresses éparses, du bout de la langue, de ses mains expertes, de sa bouche tiède, il observait son visage rosir délicieusement tandis que son pouls s'accélérait sans qu'elle put rien y faire. Elle voulut continuer à lui prodiguer du plaisir mais il saisit ses poignets et les monta au dessus de sa tête. Les bloquant d'une main, il l'embrassa au moment où elle voulut émettre une protestation, puis descendit le long de son cou, alla saluer l'un de ses mamelons, quand celui-ci fut dur il alla visiter l'autre, se promena sur la peau douce du vente, arrondit le dos, descendit encore, s'amusa à l'intérieur des cuisses, guettant le moment où elle aurait du mal à tenir. Lorsque les jambes de la violonistes se tendirent en sursaut, il sut qu'elle était prête. Il se retrouva de nouveau en elle et accéléra la cadence. Il savait être dur et si doux à la fois, le ressac du plaisir était incroyable pour tous les deux. Jamais Senril ne s'était aussi bien accordé avec une femme. Alors qu'ils atteignaient ensemble le pic, il cueillit son ultime souffle dans un baiser passionné.

Le genre de baiser dont les femmes rêvent sans parfois oser l'espérer. Celui qui affole et apaise tout à la fois. Celui qui fait songer à des mots, des timbres de voix qu'il est risqué de laisser entendre parfois. Tant de femmes tueraient pour un tel geste. Mais la seule qui en eut jamais bénéficié était Kyara.

Détachant ses lèvres, il lui sourit. Un sourire mince, discret, mais un vrai sourire. Puis il s'allongea sur elle, prenant garde de ne pas se faire lourd, posa sa tête sur sa poitrine et soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Oct 2009 - 22:47

La violoniste se mit à lui caresser les cheveux, en attendant que son cœur et sa respiration se calment. Elle adorait quand il s’installait ainsi après l’amour. Sentir son poids sur elle. Elle était à lui, même s’il lui arrivait de temps en temps d’aller voir un autre homme, c’était très très rare, cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps avant Soghann. Elle soupira, elle aimait son maître par dessus tout, elle ferait n’importe quoi pour lui, même courir après une chimère, juste pour le voir heureux, même donner sa vie s’il le fallait.

Les shalos ne sont pas censé s’attacher aux autres, pourtant un lien fort les unissait tous les deux. Et jamais personne ne pourrait le défaire. La jeune femme dû s’avouer qu’elle était tout de même jalouse de Fanaa, pourtant elle avait essayé de la ramener auprès du pianiste, mais elle avait échoué.

Elle soupira de regret cette fois, elle avait échoué dans sa mission. Senril releva la tête, la violoniste plongea dans ses magnifique yeux vert, son cœur se serra, qu’il était beau, son Maitre ! Elle releva la tête à son tour, déposa un baiser sur son front et lui sourit, un sourire rempli d’amour et de passion.

Kyara lui reposa la tête sur sa poitrine et la serra contre elle. La violoniste voulait que les battements de son cœur le berce, lui faisant oublié ses peurs, pour qu’il se repose encore un peu. La shalos ferma les yeux, elle ne sut pas lequel des deux finit par s’endormir en premier, mais elle plongea dans le sommeil un sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Oct 2009 - 23:23

Kyara était incroyable, Kyara était la meilleure. L'amour de Kyara, sa passion, sa chaleur, sa douceur une fois qu'elle avait été comblée, tout cela faisait du bien à Senril.
Tous deux s'accordaient idéalement et il se sentait presque entier avec elle. Presque.
Il lui manquait tout de même quelqu'un.


*Mon joyau*

Kyara s'était endormie, sa poitrine se soulevait à un rythme régulier, sa respiration se faisait lente et profonde. C'était apaisant. Pourtant il ne put réussir à la rejoindre dans le sommeil. Chaque fois qu'il fermait les yeux il croisait ses prunelles pas vraiment bleues. Il la revoyait, perdant connaissance au marché. Pénétrant chez lui pas effraction. Il la revoyait avec les enfants shalos. Il se rappelait combien elle était vide avant qu'il ne lui rende son chagrin. Sa lutte pour ne pas divulguer le nom de ses complices assassins. Lutte tout à fait inutile d'ailleurs car Kyara lui avait déjà raconté. Mais cela avait été intéressant.

La marque aussi. La marque d'Iskandar un sorcier déchu. Et tous ces charmes tramés autour d'elle. Il y avait encore tant de chose à voir si il avait le temps de dénouer les fils cette fois...


- Fanaa...

Il soupira de regret.

- Kyara, ma Kyara je la veux.

Il n'avait pas bougé de position. Nul besoin de vérifier qu'elle était réveillée. Elle réagissait à toute demande de sa part. Elle était toujours aux aguets. Le sommeil ne l'empêchait en rien de veiller à ses intérêts. Elle l'écoutait il le savait.

- Tu me la ramèneras cette fois.

Il se souleva, posa un baiser juste au dessus de son nombril et se réinstalla dans son giron. Il ferma les yeux. Maintenant assuré qu'elle l'exaucerait, il pouvait se laisser aller dans les bras de Kyara, tellement plus confortables que ceux de Morphée...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeVen 9 Oct 2009 - 1:12

Kyara entrouvrit les yeux à la voix de son Maitre, qu'elle referma quand Senril se réinstalla pour s'endormir à nouveau

** Fanaa **

La shalos se réveilla après quelques heures de sommeil, elle posa les yeux sur le pianiste qui n'avait pas bouger, elle resta ainsi à le regarder, puis se dégagea doucement, lentement de son étreinte pour ne pas le réveiller, elle lui déposa un léger baiser sur le front puis sortit sur la point des pieds, alla jusqu'à la salle de bain et se coula sous une douche chaude. Elle savait ce qu'elle allait faire pour retrouver "Tombée-du-ciel" mais cela lui faisait peur car elle allait se mettre en danger. Elle arrêta l'eau, s'enroula dans une serviette, alla dans sa chambre, ouvrit son armoire et y récupéra une simple robe noire à fleur de peau.

La violoniste n'avait jamais tenté l'expérience de ce qu'elle allait faire sans savoir où se trouvait déjà la personne, elle le faisait surtout pour voir où était sa victime au millimétre prêt. Kyara soupira puis pris le chemin de la cuisine. En la voyant entrer, les serviteurs s'inclinèrent, ce qui avait le don de l'exaspérer, elle avait beau leur dire de ne pas le faire, ils n'en faisait qu'à leur tête. Kyara demanda qu'on lui prépare le petit déjeuner pour son Maitre et elle, quand elle prit le plateau argenté, une servante voulu le lui prendre mais en voyant le regard de la violoniste lui fit comprendre qu'elle ne devait pas bouger. Elle monta donc le plateau dans la chambre de Senril, elle posa le plateau sur la table de chevet, s'assit sur le bord du lit, se pencha sur le shalos et le réveilla en douceur par la chaleur de ses lèvres sur son visage. Il se réveilla doucement sous le déluge de baiser

- bonjour Maitre, lui dit-elle quand il ouvrit les yeux
- Quand cesseras-tu de m'appeler ainsi ? lui demanda-t-il d'un voix encore lourde de sommeil, tout en sachant déjà la réponse

La violoniste lui sourit, elle n'avait pas besoin de lui répondre


- Le petit déjeuner est servi ! s'exclama-t-elle en récupérant le plateau et en le lui présentant

Ils mangèrent, Senril écouta le babillage de Kyara, qui parlait pour cacher son stress. Pendant que Senril allait à son tour prendre une douche, Kyara ramena les restant du repas en cuisine. Elle remonta dans sa chambre, prit son violon et alla s'installer dans la salle de musique. En attendant son Maitre, elle s'assit par terre, en tailleur, à coté du piano. La shalos ferma quelques instant les yeux puis les rouvrit. Elle soupira, elle paniquait un peu alors elle sortit son violon de son écrin et se mit à jouer pour se détendre, Senril s'arrêta dans l'encadrement de la porte pour l'écouter jouer, puis il s'installa devant son piano et l'accompagna un peu. La jeune fille s'arrêta après quelques minutes, échangea un regard avec le shalos, posa son violon devant elle, elle l'effleura du bout des doigts avec amour, elle aimait cette instrument qui l'avait fait venir ici.
Elle prit une profonde inspiration et ferma les yeux. Elle commença par se concentrer sur son ombre qui se mit à se mouvoir de sa propre volonté (ou presque ) puis elle la dirigea doucement en dehors de la maison, le long des rues de shalanos pour arriver à l'entrée de la grotte, l'ombre hésita puis, sous l'influence de Kyara, sortie de la ville.

L'ombre parcouru Adreis, pendant se temps là à Shalanos, Kyara se concentrait du mieux qu'elle pouvait pour ne pas perdre le contrôle de celle-ci, elle suait de douleur mais serrait les dents pour ne pas flancher ! Il fallait qu'elle la retrouve même si elle devait passé à coté de la mort. Aprés des heures de recherches, elle reconnut enfin une ombre... Celle de Syld... L'espoir renait dans le cœur de la violoniste, et à coté elle trouva enfin celle qu'elle cherchait : Fanaa, accompagné par d'autres ombres que Kyara ne connaissait pas. Qu'importait maintenant elle savait où était la non-shalos ! Elle commanda à son ombre de revenir ce qu'elle fit, elle se replia et retourna à Shalanos, se refondre avec Kyara, qui une fois que se fut fait, s'écroula à terre complètement épuisée...
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Oct 2009 - 2:40

- Ma Kyara !

En deux enjambées Senril fut aux côtés de sa compagne et la prit dans ses bras pour la soutenir. De s voix grave et chaude, celle qu'il n'utilisait que pour elle, il la gronda tendrement.

- Tu sais que j'apprécie que tu veuilles faire au mieux pour moi. Mais tu dois faire attention. Je refuse qu'il t'arrive quelque chose. Tu n'aurais tout de même pas le coeur à me laisser n'est-ce pas ?

L'homme glissa son autre bras sous les genoux de Kyara et la souleva. Il la souleva dans ses bras et commença à tourner lentement sur le rythme d'une valse. Il approcha ses lèvres de celles, frémissantes, de la violoniste et souffla son haleine chaude dessus.

- Ne me laisse jamais, je te l'interdis.

Puis il l'embrassa avec vigueur et passion. Sans s'arrêter de tourner pour que l'émotion et le mouvement lui fassent totalement perdre pied.
En fin il s'immobilisa, la reposa sur ses pieds mais n'arrêta pas son baiser. Il le prolongea encore et encore tandis que ses mains habiles de musicien parcouraient le corps de caresses légères, mais sans jamais passer sous le vêtement. C'était tendre et passionné à la fois. C'était les promesses de la prochaine fois.

Il l'entendit soupirer et se tendre vers lui. Malgré son professionnalisme, elle aurait été d'accord pour aler se recoucher en sa compagnie. Elle en avait envie. De même que lui mais il fallait savoir se retenir parfois. Ce n'en était que meilleur après.


- Ma kyara, n'oublions pas que nous avons une invitée. A ce propos, j'aimerais que tu accompagnes Dame Adweliwen au dehors s'il te plait. Notre Souverain... a fini par accepter de ne pas la tuer car je m'en suis porté garant. Et aussi parce qu'il avait autre chose à penser m'a-t-il semblé. Autre chose de plus important, de plus vaste sûrement.
Et même si nous ne l'avons pas laisser sortir dans les rues, il ne faut maintenant respecter Sa volonté. Cela fera d'ailleurs du bien à cette jeune personne de retrouver l'extérieur.

Il se détacha d'elle après une dernière caresse et se dirigea vers son bureau. D'un tiroir fermé à clé, il sortit 2 parchemins de téléportation.

- Ces artefacts valent une fortune, même si je peux les payer comptant, ils ne les recèlent qu'au compte goutte. Tiens. C'est pour toi et Dame Adwel. Comme tu le vois il n'y a qu'un aller. Pour le retour il te faudra trouver un autre moyen mais j'ai confiance en toi. J'ai toute confiance en toi.

Il baissa la voix sur ces derniers mots, porta la main de Kyara à ses lèvres et l'effleura de ses lèvres tout en la caressant du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez Senril, le Pianiste
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lenteur affichage images chez moi aussi
» Photos et smileys ne s'affichent pas chez certains !
» le bouton "merci" n'apparaît pas chez tous
» HTML/BBC qui ce désactive chez un membre du Forum
» Changer de Nom de Domaine (Que j'ai déjà chez 1&1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Shalanos-
Sauter vers: