Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez
 

 Chez Senril, le Pianiste

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 14:13

Dans la pièce attenante, n’ayant aucunement remarqué l’intrusion, le propriétaire de la demeure s’adonnait à l’un de ses passe-temps favoris : la musique. Ce n’était pas sans raison qu’il était connu sous le surnom du « Pianiste ». Les yeux clos, il laissait ses mains fines aux longs doigts déliés parcourir les touches d’ébène et d’ivoire. Les notes flottaient dans l’air, se mêlant et créant de superbes mélodies. La musique avait le pouvoir d’influer sur l’humeur des gens, de les mettre dans certains états psychologiques. Le Pianiste le savait, il l’avait grandement étudié. Il est toujours bon de connaître des moyens d’avoir le pouvoir sur les autres. Question de survie.

Il termina bientôt ses gammes et ses arpéges d’échauffement, puis s’arrêta un instant le temps d’étirer ses doigts en réfléchissant à ce qu’il allait pouvoir jouer ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 15:59

Une musique. Quelqu'un jouait. Et très bien, en plus. Curieuse, Fanaa s'avança doucement vers l'ouverture menant à une autre pièce et y glissa un oeil. De dos se trouvait une personne aux longs cheveux clairs. Blonds presque blancs. Comme les levitis. Fanaa haussa un sourcil, Y avait ils d'autres étrangers que Sendaë et elle ici? C'était tout de même étrange, Shalanos était connue pour ne pas apprécier le sang neuf et différent en ses murailles.

Les exercices du musiciens avaient un certains rythme et la jeune femme s'absorba dans l'analyse des mélodies, leur découpage, leur sens, quand le son s'arrêta. Soudainement tendue, elle vit le musicien bouger sur son siège. L'avait il entendue? Impossible! Elle se recula précipitamment et bien sûr buta contre une petite table. L'impact ne fut pas trop fort et elle ne fit rien tomber mais elle avait l'impression d'avoir fait un raffut du diable. Elle pensa à sauter par la fenêtre mais elle se trouvait à une dizaine de pas. Dans la pièce voisine, le bruit de quelqu'un qui se lève la fit décider de trouver une cachette plus proche d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 16:59

Il y avait quelqu'un chez lui! Avec un soupir de lassitude, le pianiste se leva. Si l'on ne pouvait même pas être tranquille dans sa propre maison... Il pensait pourtant que ses avertissements avaient été compris. Normalement, nul malandrin ne s'était plus permis de s'inviter ici depuis ce qui était arrivé aux derniers. Cela faisait déjà un peu plus d'un an. Peut être fallait il les remettre en garde régulièrement? A voir.

Machinalement il attrapa son fleuret, en éprouva le fil avec le bout de son doigt, lécha le sang et entra dans le petit salon. Cette pièce était toute en longueur, meublée seulement de trois fauteuils confortables, de quelques petites tables sur lesquelles étaient posés des vases ou des statuettes. Quelque étagères étaient couvertes de livres sur lesquels ne trainait pas un gramme de poussière.
Tout ceci était uniquement de la décoration, ce n'était pas une des pièces dans lesquelles il vivait. La particularité du petit salon était cette ouverture sur l'extérieur. Pour renouveler l'air ambiant. En réalité, il n'y avait pas les courants d'air qu'il aurait souhaité, c'était juste une illusion, mais il aimait bien cette idée. Seulement Aucun être vivant n'était sensé l'utiliser.

Le Pianiste jeta un coup d'oeil circulaire. L'intrus pouvait soit s'être caché derrière les lourdes tentures cramoisies, ou alors derrière un fauteuil. Senril choisit la tenture. Il ne l'avait pas placée là par hasard.
Il pointa sa lame vers le lourd tissu.


- Trouvé!
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 17:51

*Et là, qu'est-ce que je fais?*

Fanaa ne s'était encore jamais retrouvée dans une telle situation. Certes, elle s'était déjà retrouvée prise au piège, mais jamais dans ces conditions. La grande différence étant que cette fois, elle était bel et bien dans son tort.

Ne pas paniquer. Surtout, ne pas paniquer. Rester calme. Ne pas se faire remarquer... non là, pour le coup c'est trop tard.

*L'important et qu'il ne fasse jamais le lien entre moi et... eux. Sinon ils seront vraiment très fâchés. Et j'aurai du mal à faire passer une bourde pareille.*

Doucement, Fanaa écarta la tenture et fit un pas en avant. Un tout petit pas, juste pour sortir de son abri. Et pour se retrouver la gorge à même pas un centimètre de la pointe de l'arme. Celui qui le tenait avait les cheveux trop clairs et des yeux verts qui auraient pu être ravissants s'ils n'avaient cette ombre cachée derrière les iris. Il était bien un shalos en fait. Aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 18:00

Heureusement qu'il savait à merveille dissimuler ses émotions. Ainsi elle ne put remarquer la surprise qu'elle lui provoqua en se découvrant. Cette fille était bien la dernière personne qu'il s'attendait à trouver chez lui. C'était amusant d'un côté. Il avait envoyé Kyara la chercher, son bien chère amie n'était pas revenue mais la proie s'invitait elle-même à table. Cela lui donnait envie de rire, mais il se contenta de le faire intérieurement.

- Tiens donc, la demoiselle anonyme du marché. Si j'avais su que vous n'étiez qu'une vulgaire voleuse je vous aurais laissée inconsciente à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 18:08

- Le marché? Je ne me souviens pas très bien, c'était vous?

Il lui semblait en effet se souvenir d'un homme aux yeux verts. Mais elle ne se rappelait pas qu'ils étaient si sombres...
Peut être devrait elle le remercier pour ce qui s'était passé? Hmmm... Non.
Fanaa croisa les bras.


- Je ne suis pas une voleuse et encore moins vulgaire. Vous m'insultez. Je suis tombée ici par hasard, c'est tout. Maintenant je suis prête à repartir.

La situation s'éternisant, Fanaa regrettait de s'être cachée là. Elle n'aimait pas les complications. En plus il fallait qu'elle rentre avant le réveil de Sendaë et le retour des assassins. Et cela semblait un peu plus difficile maintenant.

Mais il fallait rester calme. Encore un peu.


- Vous allez avoir une crampe au bras si vous ne vous relâchez pas...
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 18:30

- Me relâcher?

Il baissa un tout petit peu la pointe de son arme et le métal froid vient la piquer à la base du cou. Il contrôlait parfaitement la pression de la lame et lui fit un minuscule point rouge sans pour autant faire perler le sang. Il la sentit tressaillir et susurra avec un sourire aimable.

- Ne me tentez pas...

Quand il estima l'avoir assez inquiétée, il baissa totalement sa garde et lui tendit la main.

- Je me nomme Senril, enchanté.

Croisant son regard maintenant brillant de colère, il continua, amusé.

- Si vous être réellement venue ici sans mauvaises intentions, alors soyez mon hôte mais un minimum de politesse me semblerait bienvenu ma chère.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 18:45

*Observation : il y a toujours une grande histoire entre les shalos et l'acier. Soghann n'est pas le seule à aimer ses lames autant voire plus que les femmes. Ce me semble un fait général. Est que le Dregnir recèle un gisement spécial? Mais à quoi je pense moi??*

- Je ne suis pas "votre" chère. Vous n'aurez pas mon nom. Et pour un hôte vous me faites un bien désagréable accueil. Je ne suis pas une voleuse, je ne suis pas une tueuse, je me suis juste égarée alors laissez moi repartir.

Devançant la proposition qu'elle sentait venir :

- Et non merci, pas la peine de me raccompagner ou de me faire accompagner. Vous n'avez pas à savoir où je vis!

*Et je risque d'arriver vraiment juste si je ne file pas dans l'instant...*

Elle jeta un coup d'oeil à la fenêtre. La descente se révèlerait plus abrupte mais pas impossible. Seulement Senril était bien trop près et armé. Fanaa porta la main à sa cuisse.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 18:59

- Tut tut. Pas de cela Madame. Vous êtes chez moi alors il est interdit de sortir vos armes ou de tenter de m'abuser de vos charmes.

La voyant rougir, il sourit, posa son fleuret, l'appuya contre sa jambe, sortit papier et feuilles séchées de la poche de sa chemise noire et se roula négligemment une cigarette.

- Je croyais que les enfants vous avaient mise an garde. Il est dangereux de révéler ses faiblesses. C'est même mortel. Vous ne passerez jamais pour une shalos, vous manquez trop de sang froid.

Il la vit ouvrir la bouche mais ne la laissa pas répliquer.

- Et oui l'habit ne fait pas le clerc. Tant que vous n'ouvrez pas la bouche, ça peut aller si les vrais shalos sont à deux mètres de vous et dans le brouillard. Votre regard est trop vif, trop... parlant.

D'un petit geste du doigt il l'alluma et la porte à sa bouche. tandis qu'il soufflait des volutes de fumée par le nez, il continua.

- Vous n'avez pas l'aura assez ombragée. Les Ombres n'ont peut être pas coloré mes cheveux mais elles se sont occupées du reste. Enfin ne vous affolez pas, si cela vous amuse, continuez ainsi. Votre petit jeu égaie la cité. Mais vous risquez d'être remarquée. Vous et... les autres.

Il ne précisa pas qui la laissant ainsi se torturer l'esprit et se demander ce qu'il savait. C'était bien plus amusant.

- Je vous laisse partir, de toute façon je ne vous retenais pas. Vous reviendrez. Je le sais. Je ne l'ai pas précisé mais on m'appelle "Le Pianiste". Je suis un des meilleurs musiciens de Shalanos. Vous m'avez entendu n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 19:14

Il dardait sur elle ses yeux verts pénétrant. Il ne la menaçait plus avec son arme mais elle sentait qu'elle devait quand même se méfier. Il savait pour les enfants! Et de qui parlait il? De Sendaë? mais elle venait juste d'arriver! La mettait il en garde pour Soghann et Syld? Voulait il lui faire regretter d'avoir pénétré la cité interdite? C'était raté.

- Monsieur le Pianiste, puisque les moos de font pas des chewgals, je puis vous assurer que je suis une shalos de sang pur. Mais peut être justement que je joue un rôle pour perturber les gens et brouiller les pistes. Il le faut pour ce que je cherche. Maintenant si vous voulez bien m'excuser, j'ai encore quelques petites choses à quérir.
Je dois dire que ce ne fut pas un total plaisir de vous rencontrer mais cela aurait pu être pire, j'imagine. Quant à vous revoir... ne soyez pas si sûr de vous. Adieu.

Elle se dirigea vers la fenêtre en le regardant du coin de l'oeil. Elle ne voulait quand même pas risquer un coup par derrière. Il continuait de la fixer mais sans faire mine de vouloir l'arrêter.
Elle se percha sur le rebord de la fenêtre et évalua l'état des murs extérieurs, la largeur de la ruelle et la hauteur de son appui. Cela n'allait pas être du gâteau. Après avoir vérifié qu'elle avait toujours son sac, elle sauta, essaya la même technique qu'à la montée mais ripa les parois et s'écorcha un bras. Ce n'était pas une blessure grave, juste impressionnant car sanglante mais seule les couches de peaux supérieures étaient abimées.

Une fois à terre, elle marcha à grand pas et retourna à la rue marchande, y fit quelques haltes puis rentra enfin, essoufflée, dans la maison des assassins.
Sendaë n'avait pas bougé. Ouf. Fanaa se roula en boule dans un fauteuil et attendit. Senril. Qui était cet homme et comment savait il tout ça sur elle?
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 13:38

- Faites comme bon vous semble, Dame de caractère.

Le Pianiste s'inclina et attendait qu'elles le rejoignent. Sa demoiselle sans nom avait le visage figé et très pâle. Une ombre passa sur son si joli visage. Et Senril l'aperçut : la marque au dessus de sa tête. La signature d'un sorcier. Il aurait bien étudié le petit signe luisant mais ce n'était ni l'endroit, ni le moment.

Tirant de son violon, quelques notes rassurantes, le Pianiste invita les deux jeunes femmes à venir se poser chez lu
i.

- Vous êtes les bienvenues. D'autant plus que - il s'adressait à Adwel - chère Dame, je crois que nous avions rendez vous.

Il leur indiqua le chemin.

- Mes Dames, si vous voulez bien le suivre, nous ferons les présentations qui s'imposent en ma demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 14:33

Le Pianiste les mena au hasard des rues. Il redoutait de croiser de ces voyous imbéciles des rues qui l'insupportaient mais heureusement, pour eux, nul ne leur chercha noise.

Ils arrivèrent bientôt devant la maison de Senril. La façade était de bon goût mais sobre. Deux statues de griffons gardaient l'entrée. Elle était faite de pierre brute de la montagne et aussi sombre qu'elle. La porte s'ouvrit et ils entrèrent. Il dit quelques mots à un serviteur puis monta deux étages et laissa entrer les deux femmes dans un grand salon. Les canapés étaient très confortables, la pièce décorée sobrement de quelques tableaux.


- Mesdames, Jourdan va vous apporter des tenues sèches si vous désirez vous changer. Dans le cas contraire veuillez prendre place. Je reviens.

Il s'absenta quelques instants et revint avec un coffret qu'il posa sur un guéridon. Il en caressa doucement le bois avant de s'approcher d'Adwel et, dans un geste preste, de lui saisir la main et de l'effleurer de ses lèvres.

- Je me nomme Senril, assez connu sous le surnom du Pianiste. Je suis enchanté de vous recevoir en mes murs. Dame de caractère, savez vous lire la limpidité des joyaux? Et bien sûr, si vous pouviez m'offrir votre nom...

Le dénommé Jourdan s'en vint avec quelques étoffes de couleur violet sombre et les posa sur un fauteuil avant de s'incliner et de ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 16:18

Fanaa se retrouvait de nouveau chez le shalos aux yeux verts. Elle était donc avec deux personnes dont elle ne connaissait que les noms. Elle ne savait rien d'autre sur leur compte et cela ne l'effrayait pas. A vrai dire Cela ne la touchait pas du tout. Le regard vague, elle alla vers un des sofa et s'assit sur la pointe des fesses au bord du coussin.

Elle se sentait vide, terne, spectrale. Peut être le charme avait il agi? Peut être avait elle réellement laissé son coeur au fond de l'eau? Elle ne se sentait pas vraiment mieux mais au moins elle n'avait plus mal.


*Je suis vraiment une shalos maintenant...*
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 16:20

Kyara s’arrêta après le labyrinthe, un peu essoufflée. En effet, depuis qu’elle avait quitté la taverne de Veis, elle n’avait fait que courir, prenant à peine une pause de temps en temps.
Elle grimpa sur un toit puis reprit sa course en sautant de toiture en toiture, passant plus inaperçue que si elle avait couru le long des rues, pour enfin arriver chez « elle ». La shalos sauta dans la petite cour intérieure après avoir joué les équilibristes sur le muret, un léger sourire fit son apparition en repensant à la première fois où elle avait atterri ici.
La violoniste entra donc dans la maison, tendit l’oreille mais la demeure était silencieuse. Elle leva un sourcil, étonnée. Elle avança donc jusqu’à la grande salle où trônait le magnifique piano. Toujours personne :


- Maître ? appela-t-elle. Aucune réponse.

Son maître était donc sorti ? Cela l’étonna un peu mais sans pour autant l’inquiéter. Elle alla donc rapidement dans sa chambre, qui se trouvait à l’étage supérieur.
La shalos enleva l'étui de son dos et le posa délicatement sur son lit fabriqué dans un arbre au bois sombre. Des tentures violettes formaient un mur de voile autour de celui-ci. Elle ouvrit son armoire faite du même bois et sortit un ensemble, toujours dans le même style que sa tenue actuelle, de couleur noire et rose pale.
Puis elle redescendit dans la salle de musique, s’installa devant la harpe et commença à en jouer, laissant ses doigts parcourir les cordes, faisant l’impression qu’ils avaient leur vie propre, attendant que son maître rentre.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 16:35

De la musique. Si le visage du Pianiste n'exprima aucune émotion, à l'intérieur par contre, la joie se fit sentir. Ce son ne pouvait signifier qu'une chose.

- Mes dames, je reviens dans quelques instants. Mettez vous à l'aise.

Il jeta un regard vers Fanaa et ce qu'il vit ne lui plut pas. Elle s'assombrissait tandis que la marque luisait un peu plus fort. Il pourrait déchiffrer la signature mais... pas en présence de la médiovienne.

Tandis que Senril montait à l'étage, un serviteur posa sur une table une petite collation : diverses boissons et des pâtisseries.

Le Pianiste entra dans la salle de musique et la vit, superbe et concentrée sur sa musique. Il s'approcha et la prit aux épaules. Il lui souffla à l'oreille :


- Ne joue pas de morceau si triste ou nous allons perdre notre invitée.

Quand enfin elle se retourna, leurs regards se croisèrent et l'on pouvait lire dans les yeux vairons et les yeux vert sombre une même passion brûlante et autre chose. La demis seconde suivante ils étaient dans les bras l'un de l'autre, s'étreignaient et s'embrassaient follement.
Revenir en haut Aller en bas
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 18:53

Adwel allait objecter quelque chose lorsque le serviteur du Shalos apporta des vêtements. La voleuse frissonna. Puis ils sortirent.

La jeune femme se retourna vers la fille triste


- Par tous les fonts marins, tu est plus sombre qu'un abysse... Viens, habillons nous... sinon, nous allons prendre froid... et puis je ne voudrais pas le vexer.

Adwel regarda les vêtements

Tu préfère laquelle? j'avoue que le violet n'est pas la couleur qui va le mieux avec mes cheveux Elle souris Mais qu'importe... Au fait? quel est ton propre nom?
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 19:20

- Non. Donner son nom c'est donner le pouvoir sur soi.

La jeune femme se mit à se balancer nerveusement d'avant en arrière en resserrant ses bras autour de son corps. Ses vêtements étaient encore un lien avec Soghann et Syld. Si elle les ôtait maintenant, si elle rompait ce lien, alors elle sombrerait et ne pourrait peut être plus jamais revenir.

Elle se sentait fébrile et avait un mal de crâne lancinant. Prenant sa tête entre ses mains elle se mit à serrer, serrer dans l'espoir de faire sortir la douleur et les questions. Elle se sentait triste mais il lui était impossible de pleurer. De toute manière, les larmes ne menaient nulle part.


- Je voudrais que Plume soit là. Ce serait plus facile.

Elle tenta bien de l'appeler mais son autre personnalité ne répondit pas, laissant Fanaa totalement seule et perdue. La jeune femme ferma les yeux, tenta de se concentrer sur la douleur mais des images lui vinrent : une route de nuit, des krobeaux croassant, la lune rouge dans le ciel, rouge comme le bandeau de... le bandeau! Elle ne l'avait pas! Où l'avait elle oublié? Elle se redressa d'un coup, cherchant où elle avait bien pu le laisser, et horrifiée à l'idée de l'avoir perdu.
*Je ne pensais pas que ma situation pouvait être pire et pourtant je sombre encore.*

Sans regarder Adwel, elle lâcha d'une voix atone :


- Brisée... Fanaa cela signifie Brisée. Et c'est mon nom...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara

Kyara

Réputation : 1268
Age : 37
Localisation : Mazamet

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 20:37

Kyara avait fermé les yeux, se concentrant sur les cordes de l’instrument. Elle ne l’entendit pas arriver, ne le remarquant que quand ses mains se posèrent sur ses épaules. Un regard et son cœur qui se mit à battre plus fort ; puis ses lèvres sur les siennes, scellées en un baiser passionné, pendant quelques instants. Elle se recula légèrement :

- Nous avons donc des invités…

La shalos se remit sur la pointe des pieds et lui vola un baiser rapide :

- Donc une musique un peu plus « joyeuse »

La musicienne se tapota le menton du bout des doigts, faisant une légère moue, puis elle se remit devant la harpe.
Elle posa ses doigts sur les cordes, les pinça, puis la musique envahit à nouveau la maison, une musique apaisante mais en même temps enjouée, presque dansante, calme à certains moments et plus rapide à d’autres.
Cela plairait-il au maitre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://kyara.cowblog.fr
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 20:46

Doucement mais fermement, il saisit ses poignet afin de l'arrêter.

- Ma Kyara, toujours prompte à vouloir bien faire et parfois irréfléchie.

Il caressa la joue de sa compagne. Le visage de Senril avait toujours son expression neutre mais on le sentait tout de même adouci d'une certaine manière. Même si le changement était vraiment bien camouflé.

- Ce sont nos invitées, pas nos ennemies. Si l'on passe d'un opposé à l'autre, nous risquons d'abimer leurs esprits. Et de toute façon...

Retournant la fine main et l'approchant de sa bouche, il l'embrassa au creux du poignet.


- Je ne tiens pas à te laisser cachée. Viens donc te présenter.

Ils descendirent les escaliers main dans la main mais se détachèrent avant d'entrer dans le salon.

- Mes Dames, permettez moi de vous présentez Kyara. Kyara voici Dame Caractère et Demoiselle Inconnue. En effet, elles ne semblent pas vouloir me dire leurs noms. La politesse se perd de nos jours. Salue les je te prie.
Revenir en haut Aller en bas
Adweliwen

Adweliwen

Réputation : 693

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeLun 17 Nov 2008 - 20:58

La jeune Fanna, puisque tel était son prénom, semblait perdue dans un flot de sentiments qui s'anullaient... Elle ressemblait presque à...

- Soghan... A te voir ainsi, tu vas finir par devenir un de ces Shalos détestables... Je ne connais pas ton histoire, mais elle me semble bien difficile... Et ce prénom... Brisée... quand je t'ai vu la première fois dans la taverne, j'aurais pu t'appeler "Torrent d'Esprit"... ce qui est toujours vrai vu que tu semblent tant réfléchir... Mais shhh... ne pense plus a tout ça. Laisse ton coeur en veilleuse mais surtout, n'oublie pas que tu en possède un... C'est trop important....

Adwel s'approcha et caressa doucement la chevelure sombre de Fanaa.

- Et puis tu ne m'as toujours pas dit quelle robe tu préférais...

Ce fut a ce moment que le Shalos et une femme entrèrent dans la pièce.

- Hum? présentation? je... enchantée... je suis Adwel. De Médiévir.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 12:02

- Très bien Adwel. Il se pourrait que j'aie besoin de vous. Comme j'essaie de vous le dire, je possède certaines pierres que j'ai besoin de faire expertiser avant de les faire monter. Si vous voulez bien effectuer ce travail pour moi... Votre prix devrait pouvoir être le mien.

Il saisit le coffret et le présenta à la Mediovienne en soulevant légèrement le couvercle de façon à la laisser entrapercevoir le petit trésor qu'elle aurait à vérifier.

- Vous pourriez vous installer tranquillement à côté.


Quelque chose. Une imperceptible perturbation. Jamais elle n'aurait dû aller dans le lac. Sentence savait quand des étrangers étaient en ville et il n'appréciait pas forcément cela. Jusqu'ici il n'avait pas vraiment réagi car les intruses n'étaient pas forcément des dangers potentiels mais si elles prenaient trop leurs aises...
Intérieurement il haussa les épaules. Ce qui pouvait arriver à la médiovienne, il s'en fichait comme d'une guigne. Mais l'autre... il voulait au moins l'analyser. Déchiffrer ce qui était tissé autour d'elle. Si elle portait la signature d'un sorcier, c'est qu'elle était au centre d'un charme et il voulait savoir lequel. Analyser les sorts inconnus était un excellent moyen d'apprendre.
Mais il ne pouvait pas le faire en présence d'Adwel. Il pouvait attendre qu'elle parte d'elle-même mais il doutait qu'elle s'en aille de sitôt et seule. Sa nature ouverte ferait qu'elle voudrait sûrement emmener Fanaa avec elle. Un stupide instinct de protection. Certaines personnes étaient vraiment illogiques.

Fanaa avait les yeux fermés et la mâchoires crispée, elle semblait avoir vraiment mal. La signature luisait et se faisait bien nette, mais Senril ne pouvait la laisser continuer à s'enfoncer où elle perdrait ce qui l'avait attiré.

Il annonça à Adwel qu'il avait une chose à faire avec sa seconde invitée, fit un signe à Kyara et cette dernière fit lever Fanaa et la mena au salon de musique à l'étage. Le Pianiste la suivit peu après.



- Kyara, reste à la porte pour l'instant, je crains que la curiosité d'Adwel ne Medievir ne la fasse monter. Empêche la de venir, je ne dois pas être perturbé. Si j'ai besoin de toi je t'appelle mais surtout ne fais rien sans mon ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 12:21

Il faisait noir et ça faisait mal. Fanaa n'était plus que des coups sourds et douloureux dans sa tête. Boum. Boum. Boum. Une armée de minuscules êtres invisibles avec un madrier tentaient de défoncer son pauvre crâne. Elle commençait à avoir froid et ne remarqua pas qu'elle changeait de pièce. Une voix. Une voix grave lui parlait mais elle ne comprenait pas le sens de la phrase. Elle sentit deux grandes mains se poser de chaque côté de sa tête. Elles étaient froides. Il parla encore mais pour elle ce n'était que des marmonnements.

Quelque chose se glissait dans son esprit et commença à y fouiller, y chercher quelque chose. La sensation était désagréable. Très désagréable.


- Arrêtez ça!

Elle voulut le repousser avec ses mains mais il ne bougea pas et c'est elle qui se déséquilibra et tomba en arrière. Elle ouvrit les yeux et posa un regard terrorisé sur le Pianiste. Elle commença à ramper en arrière sans pouvoir le lâcher des yeux.

- L'homme sans visage... Tu es l'homme sans visage!

La douleur était toujours là, mais la terreur était maintenant plus forte. Le personnage de ses cauchemars était bien réel et elle était à sa merci par sa faute à elle. Juste par un suraut de jalousie irraisonnée et complètement stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 13:33

- Qui?

Le Pianiste ne comprenait pas. Il ne voyait pas de qui elle parlait mais cet "homme sans visage" effrayait Fanaa au plus haut point apparemment. Il voulut se baisser pour l'aider à se relever mais elle l'évita et se mit à hurler. Ce son était insupportable aux oreilles de Senril. Cette fille complètement hystérique allait attirer l'attention, c'était inadmissible. Il lui flanqua une gifle mentale monumentale qui la fit taire instantanément. Il regretta un peu de s'être emporté. Un tout petit peu. Elle semblait sonnée maintenant.

- Regarde moi. je ne suis pas celui que tu dis. Tu te trompes.

Fanaa ne répondit pas, elle se sentait nauséeuse et fiévreuse. Et au fons elle s'en fichait éperdument. Qu'il vienne et l'emmène avec lui l'homme sans visage. Après sa réaction, elle méritait une punition.

- Arrête de te morfondre sur ton sort, je déteste ça.

Quand même surprise qu'il ait deviné ses pensées, elle réagit.

- Je n'ai rien dit?
- J'ai senti la vibration de ta pensée et l'ai comprise, ce n'est pas difficile. Passons aux choses sérieuses. Que cherchais tu à faire au bord du lac?

Il ne se contentait pas de poser la question, elle le sentait d'une petite impulsion d'elixia tenter de la forcer à répondre mais ses lèvres restèrent scellées.
Alors il changea de tactique et alla s'asseoir au piano. Il mit la sourdine et commença à jouer une mélodie calme, presque rassurante. Presque. Un peu triste, mais qui poussait à... se confier.


- Arracher mon coeur. Comme tous les autres. Car il n'est que source de faiblesse.
- Penses tu l'avoir fait?
- Oui. Je n'ai même pas eu besoin du couteau, le lac m'a exaucée. Je ne ressens plus rien.
- Tu es satisfaite?

Il changea sa mélodie qui répandit bientôt une vague de peine dans la salle. Fanaa releva les yeux vers lui. Ses yeux plus tellement bleus. Il accentua les notes tristes et vit son regard s'embuer.

- Oui... c'est mieux. C'est mieux pour quelqu'un qui n'a pas de place...

La digue se rompit et Fanaa éclata en sanglot. Ses angoisses remontaient. Oubliée elle était, Oubliée elle serait toujours. C'était son destin, sa malédiction, elle ne pourrait jamais rien faire qui change cela. Les larmes qu'elle versait à ce moment prouvait qu'elle avait encore son coeur. Que Shalanos ne l'avait pas acceptée, que sa prière n'avait pas été exaucée. Que Fanaa avait totalement échoué.

Senril la regarda faire. Son chagrin refaisait d'elle ce qu'elle était. La marque arrêtait de briller et c'était mieux, elle attirerait moins l'attention d'autre sorciers. Et se toute façon il l'avait lue. C'était la signature d'un dénommé iskandar. Senril ne le connaisait pas, il faudrait qu'il fasse des recherches.

Tandis qu'elle était absorbée pas son chagrin - par ailleurs stupide - il l'étudia plus attentivement, se concentrant pour percevoir ce qui la liait. Des entrelacs de sorts l'emprisonnaient et faisaient partie d'elle. Une part de son esprit ne pouvait s'empêcher de songer à l'ineptie de ses propos. "place". Il fallait arrêter de se poser des question stupides. Ces histoires de place n'avaient aucun sens et compliquait les choses. On était vivant, c'était ce qui comptait. pourquoi chercher des raisons, des signes, des chemins tracés? Bêtises pour les esprits torturés qui ne savent pas vivre simplement en se contenant de ce qu'ils ont.

Mais dans son cas à elle, cela poyrrait peut être lui servir.

Il adoucit la mélodie, enlevant toute note triste et dit :


- Tu pourrais avoir ta place ici tu sais...
Revenir en haut Aller en bas
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
Fanaa

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 17:12

Il avait prononcé cette dernière phrase si bas que Fanaa, si elle l'entendit, n'y fit pas attention. Portée par la musique, l'idée alla pourtant se nicher discrètement dans un recoin de son esprit.

La jeune femme se sentait bizarre. Les sensations physiques désagréables étaient toujours là mais la gênaient moins. Ce qui la dérangeait par contre, c'est que ses pensées ne semblaient plus tout à fait lui appartenir. Elle n'avait pas envie de parler. Surtout à un inconnu. Et pourtant... les mots sortaient presque tout seuls. La voix du Pianiste et sa musique avaient un drôle d'effet. Tout semblait plus simple. Et elle mettait ses idées en phrases qu'elle lui livrait. L'interrogatoire continuait. Il connaissait maintenant son nom, elle lui avait parlé de Calcyria et même de Fedoran. Elle avait tenté de se taire, de ne rien dire, mais il avait réussi à lui arracher ses honteux secrets. Et elle parlait encore.


- Bien. Parlons maintenant de ta venue ici. Qui t'a emmenée?

Elle avait conscience de la question, elle savait qu'elle ne devait rien dire, mais déjà les mots se préparaient. Elle tenta de l'arrêter.

- Per... personne.
- Ne mens pas.
- C'est S... Pitié!
- Continue.

Elle ferma les yeux et se contracta toute entière. *Je ne dois rien dire, rien.* Les noms étaient là ils ne demandaient qu'à se livrer, ils étaient prêt. Fanaa dut se faire violence pour les retenir. La façon de faire du pianiste n'était ni effrayante et ne causait pas vraiment de souffrance. Ce qui était pire. Elle avait envie de lui dire, de se laisser aller, tout en sachant qu'elle ne le devait à aucun prix. Cette lutte était épuisante.

- So... et...

Non! Si elle parlait, elle risquait aussi de trahir la présence de Sendaë. Et alors les deux assassins auraient peut être de vrais gros problèmes. Et plus jamais ils ne lui ouvriraient leur porte.

- Nul n'en saura rien, fais moi confiance.

Un fugitif espoir lui vint. Elle pouvait lui faire confiance. Elle le sentait. Elle n'avait pas de raison de se méfier de lui. Non, vraiment pas. C'était étrange d'ailleurs, de ne pas craindre cet homme avec ses ombres dans les yeux. Ces ombres... et cette céphalée lancinante...

- Vous m'hypnotisez n'est-ce pas?

Sa voix prenait un peu d'aplomb. Fanaa sortait de la torpeur bizarre dans laquelle elle était plongée.


- Arrêtez ça.

Sa voix était faible mais se voulait ferme. A vrai dire elle aurait voulu faire claquer cette phrase comme un ordre mais n'y parvint pas. Elle était trop fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Senril

Senril

Réputation : 58
Localisation : à son piano

Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitimeMar 18 Nov 2008 - 18:12

Senril ôta les mains des touches. Il les regarda longuement ces touches aussi noires que le reste de l'instrument. Enfin il se leva et regarda Fanaa.

- Merci beaucoup ma chère.

En sortant il prit Kyara à part.


- Cela suffira pour aujourd'hui. Tu prends le relais. Je n'ai pas encore appris ce que je voulais mais ce sera pour plus tard. Je vais allez voir notre autre invitée. Il ne faudrait pas qu'elle se sente délaissée. Ou qu'elle s'inquiète. Elle a dû entendre Fanaa crier...

Le shalos blond descendit l'escalier, pensif. Elle avait bien parlé. Il avait appris de nombreuses choses mais il restait une zone d'ombre. Immense. Il avait tenté de savoir comment elle avait été ensorcelée. Et pourquoi. Elle avait gardé le silence. Il avait eu beau insister, cela n'avait rien donné. Les réponses étaient en elle mais fort bien cachées. Il les trouverait. Elle avait réussi à se retenir sur la fin et ce, juste pour protéger deux assassins. C'était idiot comme attitude. Ces instincts de protection étaient totalement inutiles. De toute façon il savait déjà pour Soghann et Syld. Kyara lui avait donné leurs noms. Et ils ne l'intéressaient pas le moins du monde. Mais cette question avait été un bon test: elle réussissait mieux à protéger ses "proches" qu'elle-même. Aucun instinct de survie chez cette pauvre Fanaa. Jusque là elle avait eu de la chance. Jusque là.

Senril poussa la porte.


- Ma chère, avez vous pu vous acquiter de votre tâche?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chez Senril, le Pianiste Empty
MessageSujet: Re: Chez Senril, le Pianiste   Chez Senril, le Pianiste Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez Senril, le Pianiste
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lenteur affichage images chez moi aussi
» Photos et smileys ne s'affichent pas chez certains !
» le bouton "merci" n'apparaît pas chez tous
» HTML/BBC qui ce désactive chez un membre du Forum
» Changer de Nom de Domaine (Que j'ai déjà chez 1&1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone des peuples :: Shalanos-
Sauter vers: