Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 La Taverne de Veis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Dide Labedeli

avatar

Réputation : 1479

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Sam 19 Sep 2009 - 13:54

Dide n’avait pas dit son dernier mot, il fallait qu’Hydra soit en sécurité. Il s’était promis qu’il ramènerait cet enfant a ses parents et ne supporterai pas qu’elle meure en chemin. La présence de Valnor ne le rassurait pas et une téléportation loin de ce chaos paraissait une solution adapté. Et si il fallait convaincre la Lévitis, il le ferai.

-La belle guerrière n’as pas tort, tout les hommes valides doivent se battre. Les femmes peuvent également se rendre utile et les vieillards ont la vie derrière eux. Reste les enfants, et Hydra est une enfant Lévitis qui as déjà tant souffert. Faisons un marché, allez à Faelanir, mes parents ont un commerce là bas et donc une résidence dans le quartier Médiovien, non loin des quais. Je vous donne un billet pour que vous y soyez reçu, que vous ne manquiez de rien, et je vous y rejoins dés que la bataille se termine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Sam 19 Sep 2009 - 22:23

L'assassin jeta un regard mauvais à Thénaïs. Avec hargne, il lui répondit :

- Valide ? Je voudrais vous y voir !

Il se rapprocha de la mercenaire, continuant d'un ton mordant.

- Certes, je m'étais engagé à me battre pour la sauvegarde de cet endroit. Mais je vous signale que votre chef a fait un pacte avec Valnor. Sans qui je serais parfaitement en état de me battre, d'ailleurs. Même en surestimant mes capacités, je doute que je puisse vraiment servir à quoi que ce soit si lui s'en mêle. Donc, vous n'avez pas besoin de moi, et tout ceci est de votre faute.

Or, la jeune femme qui est en haut en a besoin, de moi. Je suis chargé de sa protection par des forces qui vous dépassent. La désertion, ce serait de la laisser sans ma protection, car voyez-vous, mon allégeance va à mon Souverain et non à votre Capitaine.
De plus, mon autre compagnon -Syld, que vous connaissez- est dans un simili-coma, alors à moins que vous ne vouliez en référer à mon Roi, vous allez trouver un moyen pour nous faire sortir tous les trois, ensemble, de ce trou dont vous avez la responsabilité.

Sachant que la mercenaire avait le béguin pour Syld, et qu'elle devait parfaitement comprendre le sens des responsabilités, Soghann essayait de jouer sur toutes ses cordes sensibles pour qu'elle comprenne la situation... dont elle avait d'ailleurs complètement perdu le contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Maître du jeu
avatar

Réputation : 112

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Sam 19 Sep 2009 - 23:12

-Il n'y a que deux places et vous êtes trois. Ce n'est pas en nous attribuant la responsabilité des actes de Valnor que tout va s'arranger. J'ignore l'état de Syld, ainsi si la dame veux bien le mettre en sécurité, je l'y invite volontiers.

Elle le gifla.


-Couard ! Ca c'est déjà une force qui te dépasse.

De rage elle ajouta

-Si ton roi a quelque chose a ajouter qu'il vienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Sam 19 Sep 2009 - 23:54

- Pour être exact, la désertion tient d'avantage du crime que du délit. Et je sais de quoi je parle.

Voyant qu'il s'attirait un ou deux regards peu amènes, Earl toussota avec dignité.

- Ahem. Bref. Je cherchais juste à ce que les choses soient claires d'un point de vue juridique... et aussi à détourner un peu l'attention avant que ça ne s'envenime trop. La bataille, c'est dehors que ça se passe, pas à l'intérieur.

Il plongea une main dans son sac et en tira une poignée de parchemins qu'il agita du bout des doigts avec nonchalance.

- Personne ne s'est seulement demandé si quelqu'un d'autre avait de quoi se téléporter dans ses bagages... On a pas mal de bons sorciers à Levitas. Pas du niveau de Vil... euh, Valnor, bien entendu, mais ils se défendent pas mal. Assez pour créer des parchemins de téléportation, en tout cas. Tous les officiers de l'armée qui voyagent hors de la cité sont tenus d'en avoir au moins un sous la main pour rentrer en cas d'urgence. Et... hum, j'ai prétendu avoir malencontreusement égaré les précédents pour en avoir plusieurs. Ca se monnaye pas mal par dessous le manteau, et comme j'ai l'habitude de flamber toute ma solde en moins de temps qu'il ne faut pour le dire...

Earl s'interrompit, les joues brusquement rosies par l'embarras. Par les trois lunes, la bière qu'il avait avalée presque sans s'en apercevoir avait quand même dû faire de l'effet ! La moitié de ce qu'il venait de raconter imprudemment était tout sauf nécessaire.

- Ah... Dame Hakuren, ça reste entre nous, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Dim 20 Sep 2009 - 10:29

L'assassin avait dépassé le stade de la colère pour revenir à celui du calme froid. Posément, il s'essuya le coin de la bouche, et répondit :

- Bon, puisque vous n'êtes manifestement pas capable d'assumer vos responsabilités, je vais passer outre vos paroles offensantes et les mettre sur le compte de la pression. D'ailleurs, celle qui me traîte de couard ferait bien de rejoindre ses hommes à l'extérieur, puisque la bataille va commencer et qu'on a besoin de chaque personne valide.

Bien que prononcées sur un ton tout à fait nonchalant, on pouvait sentir derrière ces paroles une ironie mordante. Soghann était lui-même en train de démontrer l'incompétence et la lâcheté de Thénaïs. Puisqu'elle n'avait pas voulu céder à des arguments censés... Earl prit la parole, et Soghann lui lanca un sourire étrange.

- Tu es un homme plein de ressource, Earl...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Dim 20 Sep 2009 - 13:54

- Tu sens ? Il est parti. Non tu as raison, il s'est éloigné, plutôt. Il est encore dans les parages. Mais déjà il y a moins de pression c'est plus supportable.

De son esprit elle le sonda, auscultant le corps abîmé. Il se remettait doucement. Trop doucement au goût de Fanaa.

- Je ne sais déjà pas trop comment je t'ai créé cette barrière de protection alors y entrer un processus intensif de soins... ça m'est impossible. Earl pourrait m'aider peut être. Il m'a donné un conseil plus tôt. Enfin à vrai dire il m'a un peu grondée. Tout ce que je peux faire c'est te prier de te remettre plus vite. Je suis désolée.

Au fond, même si elle regrettait de ne pouvoir agir de meilleure façon sur ses blessures, elle préférait concentrer la majeure partie du pouvoir sur la barrière. Elle l'avait stabilisée et renforcée plutôt 10 fois qu'une alors elle ne risquait pas d'être ébranlée. Mais Fanaa restait obnubilée par le besoin de mettre Syld à l'abri.
C'était le plus important
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Dim 20 Sep 2009 - 21:51

- Non, non, je suis un malheureux Levitis tout ce qu'il y a de plus dénué de ressources... de ressources financières. Enfin, juste hors de Levitas, pour être tout à fait exact. Les zoris pèsent trop lourd dans le sac. Hum...

Earl fit mine de s'éventer avec ses parchemins, le sourcil pensif.

- D'ailleurs il se pourrait qu'une bonne partie des parchemins que j'ai à la main ne soient que du vulgaire papier sans valeur. Disons que ça va dépendre de la somme que vous êtes disposés à mettre sur la table pour quitter cet endroit, minauda le jeune homme tout en tapotant de l'index le plateau de la table devant lui.

Il adressa aux quelques personnes alentour un sourire à faire rentrer sous terre une voratica enragée, s'appesantissant brièvement sur Dide.
Fils de duc, hein...


- A vous de voir. Ceux qui n'ont pas l'intention de sortir se battre ne courront sans doute pas trop de risques en restant ici, étant donnée la pointure de ceux qui sont chargés de défendre ces murs. Mais on ne peut être sûrs de rien.

Il étala délicatement les parchemins entre les verres vides comme s'il s'était agi d'un jeu de cartes, puis releva un regard d'un jaune brillant sans se départir de son sourire. Le fourbe avait plus l'air de s'amuser de l'indécision générale que de savourer la perspective d'une rentrée de zoris inattendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 21 Sep 2009 - 13:29

Hakuren ramassa lentement son carnet qui gisait encore a terre. Tout aussi doucement, elle se déplaça jusqu'à une chaise et s'assit. Elle avait le regard dans le vide, les sourcils froncés. Comme dans une réflexion intense qui la laissait complètement extérieure.

D'une voix monotone, elle se parlait presque a elle même...


- Bon... voila... alors deux parchemins... pas de souci pour moi de me mettre dans le lot puisque je vais lancer les téléportations... Par tous les vents, heureusement que j'ai eu le temps de refaire mes réserves... Donc une des places est de toute manière prise par cette Fanaa... Je n'ai pas envie que cette taverne soit rasée de la carte... ni moi d'aillieurs.

Un silence... la mage écoutait les discutions "amicales" de son entourage.

- Évidemment, dès que c'est pour sauver une peau...

Ses yeux roulèrent vers le plafond... Encore quelques notes a mettre dans ses carnets.

- Donc je n'ai plus qu'une place.

Puis son compatriote explosa ses "ressources"

- Ne vous inquiétez pas je n'ai aucun intérêt à parler avec l'armée ou avec qui que ce soit de ce domaine.. je suis chercheuse... et je vous donne ma parole de ne pas ébruiter vos soucis de pertes de parchemins...

Cependant, cela ne me dit pas qui je prend en plus. pour ma part, mon premier choix est fait avec l'aide de Valnor, c'est cette Fanaa que je vais embarquer... quitte a ce que je ne me téléporte qu'avec elle. Rien ne me dit que je n'aurais pas besoin de ce deuxième parchemin par la suite.

Hakuren attendit un moment afin que tous prennent bien en considération qu'elle n'hésiterait pas a laisser les autres si elle ne trouvait pas un preneur "valable" a cet aller sans retour

-Maintenant, si les parchemins d'Earl sont valables, rien ne vous empêche de voir avec lui pour votre billet. Sachez que je n'ai pas eu accès a ce genre de ressources, vous avez donc votre seul fournisseur...

Elle aimait bien Earl... en tout cas, ça façon de penser... mais... c'était surement parce qu'ils étaient levetis.

- Et sinon? où est cette Fanna?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

avatar

Réputation : 1479

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 21 Sep 2009 - 18:11

-En haut ... Mais attend nous.

En bon négociateur, Dide il s'approcha de Earl.


-Faisons vite. Combien possède tu de parchemin? Combien en demande tu ? Accepte tu de m'accompagner pour être payer a Faelanir ou Médievir ?

Il s'était approcher très près sans être menaçant, mais portait toujours l'épée qu'il avait ramassé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 21 Sep 2009 - 19:49

- Tout doux, votre Altesse.

Earl leva une main à la hauteur du torse du Médiovien et le repoussa doucement mais fermement du bout du doigt.

- J'aime bien avoir de la place pour respirer. Sans animosité aucune. En ce qui concerne le prix... ce genre d'objet ne se trouve pas dans la première boutique venue, et comme il s'agit d'une "situation de crise"... oh, nous allons dire sept... non, dix mille zoris pièce.

Il haussa les épaules avec une moue faussement penaude après l'annonce de ce prix faramineux.

- J'ai l'habitude de mener un certain train de vie. Et j'accepte de faire crédit. Je me contenterai d'un minimum de respect à mon égard en tant qu'acompte. Voyons, j'ai là qua... pardon, trois parchemins monnayables.

Le jeune homme roula posément le reste de la liasse et le glissa dans ses bagages.

- Je vais vous laisser discuter entre vous. Dix mille n'est que le prix de base. Libre à vous d'enchérir si ça vous chante et si vous n'arrivez pas à vous mettre d'accord au sujet de la "place gratuite" que Dame Hakuren a encore à disposition.

Remontant la sangle du sac sur son épaule, il se leva et agita à nouveau les trois parchemins.

- Bon courage...

Sans attendre que les autres réagissent, le Lévitis prit la direction des escaliers. Le calme des couloirs à l'étage était une vraie bouffée d'oxygène après la tension de la salle commune.
Earl lâcha un soupir puis toqua à la porte de la suite réservée par les Shalos.


- Je peux entrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 21 Sep 2009 - 20:40

Hakuren se leva de son siège et prit la direction de l'étage avant de s'arreter... en haut... oui? mais quelle chambre?

Finalement, Elle prit la suite d'Earl et le suivit.


-Ca ne vous dérange pas si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 21 Sep 2009 - 21:08

Earl considéra un instant la jeune femme puis hocha distraitement la tête en signe d'assentiment.

- Je suppose qu'il n'y a pas beaucoup d'endroits dans cette taverne où l'on puisse échapper à l'excitation frénétique de nos valeureux défenseurs... ou aux féroces discussions de nos aspirants non-défenseurs.

Il jeta un coup d'oeil songeur vers la fenêtre tout au bout du couloir. En parlant de défenseurs, on était en droit de se demander ce qu'ils faisaient. Pour un début de bataille, c'était remarquablement tranquille. Les assaillants avaient vraiment l'air de prendre tout leur temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 21 Sep 2009 - 22:30

Fanaa réagit avec retard, ne réalisant pas que l'on avait toqué à la porte.

Elle se crispa. Qui était-ce ? Raidie, elle fixa la porte, redoutant celui ou celle qui se trouvait derrière. Un danger? Si cela avait été Soghann, jamais il n'aurait frappé. Donc c'était un autre. Un inconnu. Un ennemi de Syld. Un danger. Un...

La porte s'ouvrit. Il estimait visiblement avoir assez attendu.


- Earl ! s'exclama-t-elle soulagée.

La jeune fille ne fit pas un geste, gardant le contact avec sa barrière protectrice. Son visage pâle et tiré s'étira en un sourire à l'attention du Levitis. Même de sa compagne qu'elle avait déjà vue.


- Tu tombes bien. Syld a besoin de soins. Je ne suis pas clerc et n'y connais rien. fronçant les sourcils. Ceci dit je ne suis pas non plus mage ou sorcière. Elle reporta son regard sur Earl. C'est si lent, Earl. Toi tu peux peut être faire quelque chose? Comme tu avais fait pour moi ? Là-dedans il se soigne bien sûr, mais il se repose plus qu'autre chose. Je ne sais pas faire, ce n'est pas de ma faute.

Earl découvrait la Fanaa nerveuse. Celle qui ne s'arrêtait plus une fois qu'elle était lancée...

- Alors c'est bien que tu sois là. Alors... oui mais pour te laisser agir je dois faire tomber la barrière. Mais l'autre n'est pas assez loin c'est dangereux. En cas d'urgence je ne sais pas si je pourrais la refaire. Enfin si mais ça prend du temps. Alors, je te fais entrer dedans? Tu serais à l'abri et tu pourrais t'occuper tranquillement de le remettre d'aplomb. Sauf que j'ai fait cette barrière pour empêcher l'elixia. Et pour tes soins tu devras en utiliser. Mais en fait tu vas me dire que le soin que tu m'as donné était minime c'est cela? Que tu n'es pas un vrai clerc et que ça ne fonctionnera pas. Oh non Qu'est-ce que je dois faire? Comment je dois faire? Earl au secours, aide moi je t'en supplie je suis perdue et si ce que j'avais fait était mal? Et il n'y a pas de soigneur par ici? Mais même comment s'assurer qu'il soit digne de confiance ?

Sa respiration s'accélérait terriblement. La panique la submergea. Ses mains tremblèrent. Sa voix aussi, prenant des accents suppliants.

- Earl qu'ai je fait ? je t'en supplie dis moi, guide moi, j'ai peur. Si j'avais agi contre lui, je... je ne m'en remettrais pas! Par les lunes! Je ne sais plus quoi faire, je t'en prie fais quelque chose sauve le! Je ferai ce que tu veux. Aide le, oh Earl... Pourquoi ai je appris de stupides danses et non comment guérir quelqu'un?! Oh non... je n'y arriverai jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 22 Sep 2009 - 0:34

Earl resta un moment planté sur le seuil, comme sonné par ce fatras de paroles.

- Heu...

Il se rendit compte qu'il était bouche bée et s'empressa de reprendre une attitude convenable. Ce fut donc avec les sourcils exagérément froncés qu'il se passa une main dans les cheveux, trahissant à la fois embarras et agacement.

- Bon, d'accord... il se trouve que je suis clerc de formation. Alors si tu pouvais cesser de paniquer, rien qu'un peu, ça serait pas mal pour la survie de tout le monde.

Apparemment ce n'était pas le moment de parler de ce qui c'était passé en bas.

Se rappelant de Hakuren, le Lévitis se décida à entrer.


- Allez, soupira-t-il sans se départir de sa mine vaguement grincheuse, voyons déjà si le simple fait de traverser cette barrière ne risque pas de la rendre instable. Tant qu'à faire, je préfèrerais autant qu'elle reste en place.

Il enleva un de ses gants et, se penchant par dessus l'épaule de Fanaa, posa sa main sur celle de la jeune femme.

- J'ai dit de cesser de paniquer. Cela rend ton flux d'elixia complètement erratique. Ca n'influe pas sur cette barrière tant qu'on ne perturbe pas son intégrité, mais...

Earl tendit son autre main. Lorsque l'extrémité de ses doigts gantés effleura la paroi du sortilège, des vagues concentriques troublèrent l'atmosphère.

- Ca va aller. Essaye de respirer doucement, profondément. Voilà.

Il retira ses doigts pour en ôter le gant en s'aidant de ses dents puis avança à nouveau la main. Il n'y avait plus de tissu protecteur pour s'interposer entre sa propre elixia et l'écran de la barrière, mais celle-ci demeura cette fois-ci parfaitement lisse.

- Je peux manipuler le flux d'elixia dans le corps des autres, ou le mien. Mais là j'ai bien peur de ne pas pouvoir me calquer sur le tien...

Sa voix restait étrangement sereine, presque hypnotique.

- Reste calme, régulière. Je ne peux pas atteindre cette amplitude, mais je devrais pouvoir m'ajuster sur la même fréquence. Ne fais pas attention à ce que je dis, maintiens juste cette barrière telle qu'elle est. Elle bloque l'entrée ou la sortie d'elixia mais n'annihile pas l'elixia qui est déjà à l'intérieur. Tant que je me synchronise avec toi, ça devrait aller.

Earl releva la manche de Syld. Son pouls était faible mais régulier.
Le Lévitis marqua une brève hésitation, puis sortit son stylet d'argent de sa poche. Sentant venir un mouvement de protestation de la part de Fanaa, il le prévint avec un rien de sécheresse :

- Je sais ce que je fais. Du calme.

Il prit la main du Shalos et lui piqua l'index de la pointe du poignard. La barrière ondula à nouveau. Earl ne sursauta pas mais se mordit la lèvre inférieure.

- Fanaa, ce n'est qu'une égratignure. Alors pas d'affolement.

Il resta un instant indécis, couvant la jeune femme d'un regard préoccupé. La surface de la barrière avait retrouvé son équilibre.
Earl se décida et se pencha en avant. Avec délicatesse, il porta le doigt de Syld à sa bouche et posa la minuscule blessure sur sa langue.


- Je vois...

Il se redressa avant d'aller s'asseoir sur le lit voisin.

- Je ne peux rien faire ici. La pression imposée par cette barrière est trop importante pour que je puisse employer mes soins comme il le faut. Mais rien ne presse. Il n'y a plus trace de réelle blessure. C'est surtout de la fatigue, et...

Le Levitis secoua la tête puis reporta son attention sur les deux marques rouges semblables à des brûlures qui étaient apparues sur ses avant-bras quand la barrière avait frémi. Il se massa précautionneusement les poignets et les traces disparurent.

- S'il se repose, c'est déjà bien. Je le réveillerai plus tard.

Fanaa avait une mine si désemparée malgré ces assurances qu'il parvint à quitter son attitude professionnelle pour lui adresser un sourire.

- Tu as bien agi.



</ pavé fuca>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 22 Sep 2009 - 12:14

- ... Intéressant...

Ce fut le seul mot qui sorti des lèvres de Hakuren...

La mage s'approcha, observant Fanaa... Effectivement, elles s'étaient déjà brièvement rencontrées... C'est donc elle qu'il faut emmener.... et cet elexia...


- Complétement aberrant mais incroyablement intéressant...

Elle s'approcha légèrement et porta une main doucement devant elle. Frôlant un espace qui semblait vide, la barrière magique ondula comme on toucherait une surface liquide. La mage retira sa main.

- Comment parviens-tu a faire ceci?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 22 Sep 2009 - 12:55


Earl utilisait des tas de mots dont le sens échapait à Fanaa mais il réussit le principal : la calmer. Du moins à peu près. Car elle ne put s'empêcher de réagir lorsqu'il versa délibérément le sang de Syld. Apercevant ensuite les marques rouges, réalisant que par sa faute elle avait blessé l'ami de Syld, elle s'en voulut. Mais un petit sourire et quelques mots rassurants de la part du levitis et elle se détendit.

Elle le fixa un temps avec de grands yeux écarquillés.


- Dis... ce que tu as fait là, avec son sang... ça t'a servi à quoi ?

La levitis s'était alors approchée et avait touché la barrière, faisant frémir Fanaa au passage. Heureusement la femme n'avait pas prolongé le contact.
Fanaa cligna des yeux vers Hakuren.


- Comment ? Je ne sais pas. Je vous demanderais bien de m'expliquer comment vous faites pour respirer... ce serait une bonne comparaison mais pas la meilleure. Je l'ai fait sans réfléchir et sans savoir, mais je dois avouer que c'est plus difficile que de respirer. J'ai senti l'urgence de la situation et j'ai réagi en conséquence. Et le résultat est là.

Elle observa la barrière, ce phénomène plus qu'étrange né de ses mains pourtant plus habituées à manier les rubans.
A voix basse :


- Earl... je ne peux pas l'ouvrir tant que le danger reste dans les parages. Il ne faut surtout pas. Sinon... sinon...

Sinon quoi? Elle l'ignorait en réalité. Elle n'avait pas hérité du don de seconde vue de sa lignée. Fanaa n'avait pas les pouvoirs d'oracle des Chandlune. Sa seule certitude était que ce serait beaucoup trop risqué. Et elle faisait confiance à son instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 22 Sep 2009 - 16:03

- Intéressant... une sorte de réflex donc...

Hakuren reparti dans sa réflexion. Cette jeune femme était fascinante... Et elle comprit pourquoi même Valnor ne la voulait pas dans les parages... la nature singulière de cet elexia était trop imprévisible... et si.... elle explosait... -improbable mais envisageable tout de même-... même le luniare pourrait ne pas en ressortir indemne -idée encore plus saugrenue.

Comme revenant a elle, la mage cligna des yeux et s'adressa a Fanaa


- Mais pour le "danger", saches qu'il m'a demander de t'éloigner de lui. fit-elle en secouant les parchemins de téléportation Tu n'auras donc plus besoin de rester sur la défensive ainsi... Au fait? tu souhaiterais te rendre où?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 22 Sep 2009 - 16:22

Earl s'était redressé pour aller chercher son sac. Il suspendit un instant son exploration des entrailles du vénérable bagage en cuir de moo pour observer les agissements de Hakuren, soudain tendu. Puis, constatant que la fin d'Adreis n'était pas pour tout de suite, il reprit ses recherches.

- Hum, je pense qu'il vaudrait mieux attendre que ces messieurs aient finit de discuter dans la salle commune. J'ai cru comprendre qu'un ou deux d'entre eux se sentaient particulièrement concernés par les faits et gestes de la demoiselle... et pouvaient sans doute se montrer assez désagréables si ceux-ci ne leurs convenaient pas. Oh, et inutile de paniquer, Il n'a perçu que ta présence, pas la sienne, précisa le jeune homme avec un signe de tête vers Syld.

Il valait mieux empêcher Fanaa de trop réfléchir à ce que pouvait signifier l'intérêt du "danger" pour sa personne. La barrière recommençait à osciller d'une façon assez inquiétante, répondant au trouble de la demoiselle.
Earl reprit donc d'une voix tranquille :

- Pour répondre à ta question, le goût du sang est juste la façon la plus simple de mesurer avec précision la quantité d'elixia "brute" qui circule dans l'organisme d'une personne. Chaque être vivant sur Adreis a été affecté à plus ou moins grande échelle par l'elixia, et toute créature en possède une certaine réserve. Une partie plus ou moins grande peut être utilisée et renouvelée aisément. C'est l'ampleur de cette "quantité" qui fait la différence entre un guerrier et un sorcier, par exemple. Quant au reste, eh bien... c'est encore une théorie assez discutée dans le milieu des clercs, mais on peut assimiler ça à l'énergie vitale. Nous cicatriserions beaucoup moins rapidement si nous n'avions absolument aucun elixia.

Le Levitis haussa les épaules.

- En fait, je dirais que si on supprime totalement l'elixia d'un type d'organisme qui s'est adapté durant des générations et des générations à cette source d'énergie... il meurt, tout simplement. L'elixia "vitale" circule avec le sang, donc mieux vaut éviter d'en perdre trop. La régénération reste possible quant on est jeune et en bonne santé, mais elle reste lente, très lente.

Il releva le nez de son sac pour vriller un regard sévère vers Fanaa.

- Et je suppose que ce fieffé abruti s'est retrouvé quasi exsangue au moins une ou deux fois ces derniers mois. Je me trompe ?

N'attendant visiblement pas de confirmation, Earl parvint enfin à extraire une pile de manuscrits particulièrement effrayante de son sac. C'était à se demander par quel miracle ce monumental assemblage de volumes plus ou moins poussiéreux avait pu tenir dans un si petit réceptacle. Surprenant un ou deux regards surpris sur le contenu pour le moins inattendu de ses bagages, il rosit jusqu'au bout des oreilles comme s'il venait de faire tomber quelque recueil d'images érotiques en plein milieux d'une réunion religieuse ilymis.

- Ce sont des... des traités de médecine, d'anatomie.

Le jeune homme se passa une nouvelle fois la main dans les cheveux avec un petit rire gêné.

- En fait c'est à cause de ça que je n'ai plus un sou vaillant. Je suis tombé dessus par hasard dans la dernière ville où j'ai fait étape, et...

Il fut prit d'un léger début de bégaiement, tandis qu'il s'agitait d'un pied sur l'autre comme si le plancher avait été fait de charbons ardents.

- Ce... c'est important de se tenir en permanence en courant des dernières avancées. Tant en matière de soin avec que de soin sans elixia. En temps de guerre, l'elixia est précieuse, il faut savoir l'économiser. Et certaines blessures ne peuvent se soigner juste avec des sorts de soins. J'ai déjà vu des cas où des corps étrangers dans la plaie causaient...

Sans s'en rendre compte, le Lévitis s'était enflammé comme un vrai Fédorien, les joues colorées et les yeux brillants. Honteux de cet éclat passionné tout à fait malvenu lorsqu'on était clerc, militaire, et Lévitis, il posa précipitamment une paire de lunettes en demi-lune à fine monture d'or sur son nez et baissa vivement ledit nez vers les pages décolorées de ses livres. S'il n'avait pas détourné l'attention de Fanaa avec ce discours, rien n'y ferait.

- Mais pourquoi je me justifie, moi ?

Il tourna quelques pages avant de relever la tête. Il observa Fanaa d'un air pensif puis tapota de l'index la couverture brunie par les ans du manuscrit.

- Je pourrais t'apprendre un peu, si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 22 Sep 2009 - 17:57

Ce il dont ils parlaient, ce danger... Ils savaient ce que c'était. Ils le savaient tous deux. Ce qui n'était pas le cas de Fanaa. Elle sentait quelque chose, une aura plus que puissante, effrayante, l'aura de Shua la lune rouge. Et son esprit se refusait à faire le lien, il s'y refusait. C'était sa façon de se protéger. Mais les Levitis, eux, abordaient le sujet. La peur commença à monter en elle, le trouble la fit trembler.

L'immolation. Son dos. Les tortures. Il y avait un lien. En se concentrant elle pourrait se souvenir. Ils avaient la clé, ceux qui se trouvaient là. L'autel de sacrifice. Verser le sang pour V...

Earl remarqua tout de suite les remous de la barrière, le trouble de la jeune femme. C'est alors qu'il sortit ses livres. Il parla avec tant de fougue et de passion que Fanaa oublia totalement ses sombres pensées pour se concentrer sur l'ami de Syld.

Si elle ne répondit pas à la question d'Hakuren c'est qu'elle l'avait déjà oubliée. Songer à un lieu menait à penser au commanditaire de la téléportation et cela elle s'y refusait.

Il avait éveillé son intérêt.

Et puis les lunettes lui donnaient un air totalement différent. C'était amusant.


- Pour quelqu'un qui a juste des notions, quelle ferveur! Tu es drôle !

Il se proposa de partager avec elle son savoir. De lui montrer ses livres précieux auxquels il tenait tant...

Fanaa regarda Syld. Puis Earl. Puis encore Syld endormi. Puis Earl avenant. Le chenapan qui ne risquait pas de se sauver. Le jeune homme à lunettes qui lui adressait un sourire. Juste pour elle. La Danseuse avait toujours du mal à résister lorsque l'on faisait preuve envers elle de gentillesse. Elle y était très sensible.
La barrière tiendrait même si Fanaa s'éloignait. Il n'y avait pas de risque de ce côté là. Elle l'avait tellement polie...

Fanaa regarda Hakuren. Elle était venue avec Earl donc ne ferait pas de bêtise. Pourvu qu'elle ne s'amuse pas avec le sortilège de protection. Chaque fois que Earl ou Hakuren touchaient le sortilège, cela avait un effet bizarre à l'intérieur de Fanaa. L'elixia lui était liée, il était partie d'elle et elle une sensation un peu désagréable se faisait sentir à chaque contact extérieur. Elle n'en dit pourtant rien.

Regardant de nouveau Earl, elle céda.


- Oui, j'aimerais bien. répondit elle tout bas.

Après être restée dans la même position si longtemps, la jeune fille avait des crampes aux bras. Mais cela ne faisait pas vraiment mal. Elle prit une grande inspiration et rompit le contact.

La barrière ne fut en rien modifiée. Ouf.

Elle s'étira, massa ses avant bras, prit appui sur ses mains et se releva en craquant de partout. En deux pas elle fut aux côtés d'Earl.
Elle verifia qu'en tendant le bras elle pouvait toucher la protection de Syld puis porta son regard sur le manuscrit.


- Oh! Qu'est-ce que c'est cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 22 Sep 2009 - 19:24

- "Juste des notions" ? s'offusqua Earl.

Il finit par soupirer en adressant un regard ironique au plafond au-dessus de leur tête.


- J'en connais qui feraient une crise cardiaque rien qu'en entendant ça.

Puis, reportant son attention sur le livre qu'il avait à la main :
- C'est une étude sur certaines propriétés de l'elixia. Un peu trop pointu pour commencer.

Earl posa le manuscrit un peu à l'écart et se remit à examiner le contenu de son sac.

- Les sorciers travaillent leur puissance, alors que les clercs se concentrent souvent sur des quantités d'énergie infimes. Mais ils doivent les maîtriser à fond, en contrôler le plus petit influx, la moindre variation. D'après ce que j'ai pu voir... on va éviter de tenter quoi que ce soit de ce genre avec toi. Dans l'état actuel des choses tu réduirais le moindre patient en cendres avant même d'arriver à stabiliser ton elixia. Il faudrait que tu commences par apprendre à résister à la pression dès le début, au lieu d'ouvrir tout grand les vannes et d'essayer de réduire le flot après coup. D'habitude les apprentis clerc sont guidés par un aîné qui se synchronise sur eux pour les aider à se contrôler... mais là ça serait un peu difficile.

Il repêcha un vieux livre jauni et corné à toutes des pages au milieu d'un tas de rouleaux de parchemin.

- Celui-ci est mieux. C'est une sorte de manuel à l'intention des soldats qui forment l'infanterie de l'armée levitis. Ils sont tenus de savoir prodiguer des soins relativement avancés, y compris en l'absence de clerc. Fractures, plaies ouvertes... l'essentiel y est.

Earl feuilleta l'ouvrage abondamment annoté dans les marges d'un doigt expert.

- Tu pourrais commencer par potasser ça. Et me poser des questions s'il y a des passages qui te posent problème. Je pourrai te montrer une ou deux petites choses un peu plus tard, mais pour l'instant la théorie suffira. Ce n'est ni le lieu ni le moment pour se livrer à des exercices.

Le jeune homme reprit l'épais manuscrit qu'il avait mis à l'écart et s'installa sur le rebord de la fenêtre voisine, ce qui semblait être sa position préférée pour réfléchir. Il déroula un parchemin vierge, retrouva par quelque miracle un flacon d'encre et une plume dans une de ses poches et, se servant d'un de ses genoux comme d'un pupitre, se plongea résolument dans le volume rébarbatif. Il commença presque aussitôt à prendre des notes sur ce qu'il lisait, faisant crisser l'extrémité de la plume sur le papier, ne faisant une pause que pour redresser les lunettes qui avaient tendance à glisser sur son nez ou pour jeter un bref coup d'oeil par la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 22 Sep 2009 - 22:26

Hakuren observa son compatriote et se rapprocha quand il sorti quelques parchemins et livres. Une fois un livre dans les mains de la jeune fille a escorter, il s'assit a la fenêtre, sortant ses propres notes.

La mage était restée étrangement discrète. Elle regarda délicatement les ouvrages.


-Oh! Le traité d'anatomie et conduite de l'Elixia? et le parchemin de Gelnir Théloan sur la puissance magique confrontée aux paradoxes du corps et des cellules vivantes! Mais... vous êtes une bibliothèque ambulante! avec les meilleurs choix possibles en plus! Messire Earl, vous m'impressionnez!

Elle même s'assit non loin de l'étudiante et sorti de sa besace un carnet violet où l'on pouvait lire son prénom sur la couverture.

Je vous emprunte "Les diphasages de l'Elixia sous l'influence des satellites et des astres".

Le silence se fit que Seuls les respirations, le crissement des plumes et les pages qui se tournent rompaient. Bientôt, Hakuren se cru dans la grande bibliothèque de l'université... sans les incessantes questions des jeunots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 24 Sep 2009 - 15:27

Fanaa s'était saisie de l'ouvrage prêté par Earl, s'était assise au sol en tailleur et parcourait les pages avec intérêt. Elle fronçait les sourcils sur les mots qu'elle ne connaissait pas, souriait quand l'information était intéressante.

Tout à son livre, elle ne manquait pas d'effleurer fréquemment la barrière du bout des doigts, prenant au passage le pouls du chenapan.

L'ambiance de la chambre était calme et studieuse.

C'était agréable de pouvoir se poser enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

avatar

Réputation : 1479

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 24 Sep 2009 - 16:31

Dide rouge de colère, mis sa lame a sa ceinture, pris un moment pour aller prendre l'instrument qu'il avait laisser dans les réserves, puis monta dans la chambre d'Hydra, la réveilla et la pris dans ses bras.

Chut, calme toi, je t'emmène loin d'ici.

Il ouvrit la porte de la chambre des Shalos,

Madame, je me met en route. Puis je vous confier la petite, pour que vous la mettiez en sécurité ? Je vous rejoins dés que possible, je pars immédiatement.

En entendant ce discours, le cœur de la petite commença a battre plus vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 24 Sep 2009 - 17:04

- Vous partez d'ici... à pied ?

Earl ne releva les yeux de ses notes ni ne suspendit la course de la plume sur sa feuille.

- Eh bien, si vous considérez que votre vie vaut moins de dix mille zoris, soit. J'imaginais les familles ducales médioviennes suffisamment riches pour se permettre si insignifiante dépense.

Le Lévitis haussa les épaules avec dédain tout en tournant une page.

- Au moins ils économiseront les frais de sépulture. Un sort perdu est si vite arrivé, en plein milieu d'une bataille...

Il referma son livre dans un claquement sec qui fit s'envoler un nuage de poussière puis quitta la fenêtre pour aller choisir un autre volume dans la pile posée sur le lit du milieu.

- Ah, et vous avez réussi à persuader Messire l'Echalas de laisser la dernière place gratuite à cette enfant ? Tous mes compliments. Je ne pensais pas les Shalos sensibles aux critères d'âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 24 Sep 2009 - 17:20

Fanaa tourna la tête, jeta un coup d'oeil au musicien, à l'enfant qu'il tenait, se demanda si ils représentaient un danger.

Comme Earl s'en occupait, Fanaa retourna à sa lecture.

Il y avait tant de choses dans ce livre! Elle regarda Hakuren, près d'elle, tout aussi absorbée. Les Levitis semblaient un peuple calme, ce qui convenait parfaitement à la Danseuse qui se découvrait un attrait pour la lecture.

Souriant doucement, elle caressa la barrière et tourna la page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Taverne de Veis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Dessin / Loisirs créatifs] La taverne d'Ammodyte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone neutre :: Taverne de Veis-
Sauter vers: