Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 La Taverne de Veis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Saelen



Réputation : 32

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 0:02

Saelen ne se sentait toujours pas bien, et surtout, ne comprenait pas ce qui se passait dans cette auberge. Le silence de mort qui régnait ne lui déplaisait pas tant, au moins, c'était plus calme que lorsque tout le monde faisait du raffut dans tous les coins, mais ce silence avait quelque chose de pesant, de malsain.

Le Clerc tentait de respirer calmement, mais il avait un peu de mal, la nausée, les événements incompréhensibles de la soirée... Il haletait légèrement en émettant un son guttural qui semblait être dérangeant pour les quelques personnes autour de lui, mais peu lui importait.

Un jeune homme, qui était resté figé l'arme à la main au milieu de la pièce, se mit à rire sans raison.


**Qu'est-ce qu'il a cet imbécile, est-il inconscient ou tout simplement stupide? N'importe quelle personne normalement constituée percevrait l'atmosphère malsaine qui plane ici...**

Et le jeune homme se mit à parler. Il semblait d'origine fédorienne, mais Saelen n'était pas vraiment doué pour distinguer les caractéristiques raciales des différents peuples... Toujours est-il que le jeune homme fit un discours aberrant d'insouciance et de crédulité, incitant les autres occupants de la Taverne à reprendre les festivités. Et, comble de la stupidité Ardeïenne... son discours sembla atteindre son but, si bien que toute l'assemblée se remit à boire, à parler. Les choses reprenaient leur cours. L'atmosphère se détendit, et l'odeur de peur s'estompa.

Le jeune homme qui avait fait ce discours si débordant d'insouciance se fit servir une boisson et se mit à une tablée à laquelle étaient déjà présents plusieurs personnes, parmi lesquelles Saelen reconnut la Lévitis au sourire niais.

Le Clerc ne détacha pas son regard de cette tablée, et commença à jauger du regard ses occupants. Tous plus insouciants les uns que les autres... Ils ne devaient pas avoir d'affinité avec la magie pour ne pas ressentir cette aura... Enfin, il en faut bien, des gars comme ça.

Mais soudain, l'un d'entre eux se mit à crier, et un flot de sang dégoulina de ses oreilles. Pendant une fraction de seconde, Saelen avait cru voir les yeux du jeune homme prendre une teinte violette, mais... Non, ses yeux devaient lui jouer des tours, et puis, il ne se sentait toujours pas bien.

Vérifiant soigneusement la position de son masque, le Clerc se dirigea vers la tablée et se pencha vers le jeune homme à la chevelure bleu roi. Il se mit à inspecter le saignement, puis plongeant son regard dans celui du blessé, il leva une main gantée et fit un petit geste circulaire. Juste devant sa main, de petites lettres lumineuses se formèrent :


'Bonsoir. Je suis Clerc. Voulez-vous que j'inspecte de plus près ce saignement?'

Saelen marqua un temps d'arrêt, puis refit le même geste de sa main gantée :

'C'est la première fois que cela vous arrive?'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

avatar

Réputation : 1479

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 0:18

Toujours sonné Dide fut surpris par l'arrivée du clerc. Décidément il se reposait beaucoup sur ses ouïes, c'est leurs absence qui le lui faisait remarquer. Qui étais-ce ? Il ne l'avait jamais vu ! Comment faisait il pour écrire dans l'air ? Bref cet homme à l'allure sombre et étrange était une énigme. Mais Dide était trop perturbé et démuni pour faire le difficile...

-Ce n'est pas la première fois. Un cri très aigüe m'a perçait les tympans il y a quelques semaines. Ce matin je suis arrivé a la taverne, cette demoiselle m'a donner une potion, et j'ai rapidement retrouver mon sens. J'ai pu un peu me reposer depuis ... et d'un coup plus rien ... encore plus rien que précédemment ... j'entends plus les musiques

Le Médiovien arrêta de parler, la dernière phrase lui avait échapper et se rendait compte qu'il passait pour un fou. Avec prudence Dide retira ses mains, présentant au soigneur ses oreilles meurtris.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 1:09

- Hum...

Ce ne fut que lorsqu'une serveuse quelque peu chancelante vint poser des verres d'hydromel sur leur table qu'Earl se rendit compte qu'il avait toujours sa chope vide à la main. Le jeune homme resta un long moment à considérer le fond du récipient avec quelque chose qui ressemblait à un début d'angoisse.

- De la... bière.

Ce constat parut l'horrifier, bien plus que d'avoir quasiment pu renifler l'ourlet de la cape de Valnor quelques minutes plus tôt. Le Lévitis se mit à fouiller frénétiquement dans l'escarcelle de cuir blanc qui pendait à sa ceinture, produisant un étrange mélange de cliquetis d'acier, de tintements de cristal et de froissements de ce qui semblait bien être des feuilles mortes.
Une minuscule fiole sembla sauter d'elle-même hors du sac, mais Earl la rattrapa en vol en marmonnant une imprécation inintelligible et en vida la moitié dans son verre d'hydromel.
Une hésitation, un froncement de sourcil, un haussement d'épaule, et le jeune homme versa le reste de la poudre dans la boisson qu'il avala derechef.


- Aaah, sauvé ! On a frôlé la catastrophe !

Sa chaise grinça lorsqu'il se carra contre le dossier avec un grand soupir de soulagement. Ce fut seulement à ce moment là qu'il s'aperçut de la présence du Médiovien -dont le cri avait pourtant été assez perçant pour faire tomber les araignées des poutres sous les combles- et d'un homme masqué à leur table.
Son regard doré, à nouveau vif et inquisiteur, se promena des oreilles du troubadour aux lettres lumineuses que le nouveau venu traçait dans les airs.


- Un patient sourd, et un soigneur qui écrit au lieu de parler... il y en a qui sont faits pour s'entendre, remarqua-t-il tout en observant avec un intérêt non feint les faits et gestes de l'homme au masque.

Il tourna un instant la tête vers la porte qui s'était refermée derrière Valnor. A quelques mètres de là, celle qui devait être Thénaïs allait et venait comme un fauve en cage tout en surveillant la même porte, tandis qu'un groupe de gardes discutait ferme à voix basse juste à côté des cuisines.


- Voilà bien un invité qu'on n'attendait pas.

Earl se pencha pour ramasser l'épée que la Médiovien avait lâchée puis l'appuya avec soin contre la table. Le Lévitis avait l'air calme, cependant ses mains tremblaient légèrement et l'arme manqua glisser à nouveau sur le sol.
Il se mit à mordiller nerveusement le bout d'un doigt de son gant tout en reprenant son observation du Clerc, les sourcils exagérément froncés et le coude posé en plein milieu d'une éclaboussure de bière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saelen



Réputation : 32

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 1:23

Saelen écouta attentivement l'histoire du jeune homme aux tympans percés. Un tympan percé, ça arrive. Les deux à la fois, c'est déjà plus rare... Mais tout ceci dû à un cri... Ce n'était pas normal. Ce "cri" dont le jeune homme a fait mention ne devait pas être d'origine naturelle. De plus, un tympan percé qui ne guérit pas de lui-même en l'espace de quelques semaines...

La potion mentionnée lui faisait peur également. Une potion peut être absolument tout et n'importe quoi, on trouve des décoctions en tous genres, certaines peuvent guérir temporairement avant d'aggraver le cas de l'utilisateur, et quelquefois les dommages sont irréversibles... Et si ce jeune homme se retrouvait sans ouïe pour le reste de ses jours?

Le Clerc crut entendre l'un des autres occupants de la tablée parler de lui, mais n'y prêta aucune attention, se concentrant sur son "patient".

Il fit le même geste lent que précédemment de sa main gantée afin de faire s'afficher deux questions en lettres lumineuses :


'Quelle était l'origine de ce "cri" dont vous parlez? Et quelle était exactement cette potion que vous dites avoir prise?'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

avatar

Réputation : 1479

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 1:40

Ce cri ... Il avait été horrible, affreux, desesperer. Etait il magique ? Pourquoi pas ... En tout cas son origine était simple.

-C'était le cri d'horreur d'une fillette. La potion ... Je n'en sais rien ...

Il désigna la Lévitis. Les goutte de sang qui se deversaient de ses oreille était désagréable presque autand que la chose qui lui remuait le ventre.

-Peux tu au moins arreter ce saignement ?

Dans l'agitation de la taverne quelqu'un le bouscula.

-Bon sang, quelqu'un peux me dire ce qui se passe içi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saelen



Réputation : 32

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 2:04

Saelen s'exécuta. Ne pouvant pour l'instant savoir précisément de quoi le jeune homme souffrait, il ne pouvait pas le soigner avec efficacité. Cependant, arrêter une hémorragie était une action bénigne qui ne prenait que quelques secondes.

Le Clerc posa ainsi ses mains sur les oreilles du jeune homme. Il ferma les yeux et un halo lumineux enveloppa brièvement ses mains. Il lâcha la tête du jeune homme et rouvrit les yeux, constatant que le saignement avait bien été stoppé par son sortilège.

Saelen agita de nouveau sa main gantée désormais légèrement tâchée de sang pour communiquer :


'Voilà, le saignement est arrêté, mais je ne peux rien faire pour votre surdité pour l'instant... A moins que ce sortilège n'y ait remédié, ce qui m'étonnerait sincèrement.'

Ne sachant que répondre à la dernière question du jeune homme, Saelen se contenta de s'arrêter là. Après quelques instants, il matérialisé de nouvelles lettres lumineuses :

'Comment vous appelle-t-on?'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 10:41

- Dide. Il s'appelle Dide. Le reste de son nom est une suite de titre sans fin et sans intérêt.

Soghann s'était rapproché pendant que le Médiovien et l'homme masqué conversaient tant bien que mal. Il avait pu voir l'arrivée de Valnor, étant descendu juste avant. Sa sensibilité à l'Elixia, quoique faible, l'avait laissé imaginer le pire. Il pouvait sans peine imaginer le calvaire et la terreur que devaient subir les sorciers et les clercs de la pièce.

Il avait donc choisi de se rapprocher de la tablée qui semblait regrouper les client suffisamment courageux pour être resté dans la grande salle, en dehors des mercenaires et des poivrots qui de toute façon étaient incapables de bouger.

Au passage, il attrapa un verre d'hydromel, qu'il renifla d'un air dubitatif avant de goûter.


- Pas mauvais.

Il se tenait debout à côté de la table, et sembla s'aviser brusquement que les présentations n'avaient pas été faites.

- Ha, au fait, je suis Soghann. Enchanté.

Et sans plu de cérémonie, il s'installa à l'une des rares chaises libres. Il jeta un oeil à ceux qu'il connaissait déjà, et observa un peu plus attentivement ceux qu'il n'avait pas rencontré.

Il leva rapidement son verre en direction de Michael.


- Merci pour la tournée. Je pense qu'on en a tous besoin.

Saisir le verre l'avait en effet aidé à maîtriser le léger tremblement qui s'était emparé de lui lorsque les conséquences de la présence de Valnor l'avaient frappé comme une masse : que se passerait-il s'il sentait la présence de Fanaa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 12:01

[hrp] Maiheu.... je n'ai pas le net a l'appart... je ne peux poster que de 8h a 16h quand le boulot me le permet T_T [/hrp]

La mage s'était figée... La remarque du fédorien n'avait même pas réussi a percer le carcan de glace qui semblait entourer la lévétis....

Valnor.....

Ce nom était encore plus effrayant que tous les blizzards d'Adréis...

Valnor....

Il disparu dans une autre pièce... vaguement, Hakuren percevait des discussions...

Un Shalos masqué arriva... fit une remarque sur la potion.... et la mage se "réveilla". Soudainement, ses sens se remirent en marche... toutes les informations parvinrent a surpasser l'angoisse de la lévétis.


- "Ma" potion est une potion de repos et de soin qui a eu pour étrange effet de lui ramener l'ouië. Je vous prierais d'éviter de commenter si bassement mes onguents. Ce n'est pas parce que je n'ai pas vos capacité de clerc que je suis une incompétente en soin.

Clairement piquée au vif, l'atmosphère s'était littéralement glacé autour d'elle... sensation que le fédorien et le lévétis connaissaient...

Un autre shalos arriva et se présenta...

Hakuren, toujours dans sa froide colère, repris ses notes frénétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

avatar

Réputation : 1479

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 12:21

-Dide Labedeli, fils du duc Karan Labedeli de Médievir.

Il ne remarqua qu'après que le Shalos était arrivé à la table et s'était servi d'hydromel. Le saignement c'était arrêter.

-Je n'entend toujours rien. Merci d'avoir essayer. Je ne peux malheureusement rémunérer vos services. Ce fédorien as eu la bonté de m'offrir une chambre, il serait peut être déplacer de lui demander de m'avancer l'argent pour mes soins ... Si vous passer par Médievir un jour, présentez vous au manoir Labedeli. J'y laisserai mes comptes et mon père se chargera de vous rémunérer.

Il régnait une atmosphère glacé hors saison. Dide regarda autour de lui d'ou pouvait venir un tel climat, et remarqua une nouvelle fois la tension qui reignait. Il se tourna vers le clerc Shalos.


-Les combats ont commencer c'est ca ? Mais que font tout ces soldat encore içi ... Oh ! C'est le siège qui est mis en place ? Ça y est on est assiéger ...

Dide se demanda si le siège n'avait pas quelques chose a voir avec sa surdité et la douleur qu'il avait ressentit, mais il ne vit pas comment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Maître du jeu
avatar

Réputation : 112

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 12:40

Calden et Krondac, cote a cote aperçurent enfin le bâtiment. Krondac chercha les défaut de défense, Calden vit les amélioration à apporter a son futur temple. Tout autour d'eux l'armée s'étala en position d'attaque, faisant face a la Taverne de Veïs.

- Ils sont là ! Ils arrivent par le nord ouest ! Ils sont là ! Ils sont là !

Le cri venait de l'escalier, un archer complètement paniqué descendait les marches quatre a quatre. Dans la taverne ce fut le branle bas de combat, Thénaïs hurlait.


- Dépêchez vous ! Tous en arme et que ca saute, vous avez eu assez de temps pour vous préparer. Ajustez votre armure et sortez devant la taverne en formation de combats, archers, tous sur le toit dépêchez vous.

Devait elle aller prévenir le capitaine ? Elle hésita longuement, fignolant toutes les taches qu'elle pouvait faire sans lui puis alla frapper à la portes en criant.

-Capitaines ils sont là ! L'armée est en train de sortir en formation de combat, on a besoin de vous.

Puis elle partis rapidement rejoindre les troupes.

Dehors les deux armée se préparait plus de trois cent mètre de distance. L'armée en face était entièrement composé de gens habillé en blanc ou en armure blanche, sauf quelques civil dispersé dans les guerrier. Elle était impressionnante et trois fois plus grande que les gens de la taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael

avatar

Réputation : 507
Age : 26
Localisation : ailleurs, ici, ou faire, son nid

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 14:43

L'atmosphère avait changé. L'imminence de la bataille restait dans les esprits de chacun, mais la mort avait laissé place à une étrange excitation. Le fédorien n'avait pas tort. Quitte à voir ses derniers instants, autant en profiter. Quelqu'un obnubilé par la tristesse n'aura pas de coeur à défendre sa vie. Et dans la guerre qui les attendait, le plus important était de rester vivant. Eux n'avaient pas l'avantage du nombre. Mais des gens avaient du mal à comprendre, restant muré dans leur pessimisme. Tout en buvant, Michael songea quelques instants a fracasser le clerc masqué. Mais des soins de plus ne seraient pas de refus. D'un geste de tête le fédorien salua Soghann qui prenait place.

- Je rembourse ma dette, voila tout. Content de te revoir sinon, Fanaa et Syld ne doivent pas être loin. Et bien, cela fait une personne de plus que j'ai à coeur de protéger.

Le fédorien ne nota pas le tremblement. Pour lui, Fanaa était toujours cette femme discrète, incapable de faire du mal à un boring. Il était un peu loin de la vérité tout de même. Soins à nouveau pour Dide, plus une remarque qui fit prendre une profonde inspiration au fédorien vu le petit choc galcé qui venait de lui arriver en pleine poitrine.

-Vous avez l'art de vous faire des amis cher clerc. Sachez que j'aurai plus confiance dans les remèdes de cette glaciale jeune femme que dans toute votre maitrise de l'elixia. Et que celle ci, n'a peut être pas énormément de diplomatie, mais elle est largement plus futée que votre personne. Et que moi même, car je risque bientôt d'avoir besoin de vos services pour sauver votre peau...

Michael étouffa un petit rire par contre à la remarque de Dide, alors comme cela, il lui avait offert une chambre ? Dommage qu'il ne supportait pas de mentir. Mais le médovien était de nouveau sourd, il allait falloir attendre encore un peu.

-Je tiens à mettre une chose au clair. La chambre, c'est lui qui la payera par ses chansons. Comme j'ai payé la mienne par mon bois.

Il nota par contre dans un coin de son epsrit la remarque sur la musique. Est ce qu'il faisait réference à une sorte d'empathie ? Avant qu'il n'ait le temps de réflechir plus avant, un archer descendit les marches quatre à quatre. Les ennuis arrivaient.... Le jeune homme s'étira légèrement, finit sa pinte avant de se relever, échauffant distraitement ses épaules.

-Que les festivités commencent...Prenez une arme au cas ou.

L'ordre suivant lui fit par contre l'effet d'un coup de tonnerre. Ils devaient se placer au dehors pour combattre ? Michael lacha un juron en direction de Thenais.

-Nous sommes dans une place forte, et nous sommes envoyés combattre sur la plaine...J'espere que vous savez ce que vous faites !

Il secoua la tête, il n'avait pas le temps de tergiverser ou de discuter les ordres. D'un geste, il salua la tablée avant de s'installer à sa place, dans les rangées de combattant. Dernier préparatif, il tira un peu ses gants de cuir, vérifia que sa lame coulissait bien et resta en attente, surveillant l'armée ennemi qui s'étendait sur la plaine. Le combat n'était pas gagné d'avance....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saelen



Réputation : 32

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 15:22

Le Shalos se tourna vers Soghann, puis porta à nouveau son regard sur le dénommé Dide. D'un geste de la main, il fit apparaître de nouvelles letttres lumineuses :

'Enchanté, je me nomme Saelen.'

Mais soudain, la Lévitis au sourire niais sembla enfin réagir à sa présence, et s'offusqua de la simple remarque qu'il avait faite sur "sa" potion. Courroucé, il lui répondit hâtivement.

'Art de Alchimie nécessite apprentissage long fastidieux, sinon simple erreur peut avoir conséquences désastreuses. Si résultat inattendu se produit, potion est potentiellement dangereuse car mal dosée.'

Il prit quelques instants pour se calmer. Sous l'effet de la colère, son phrasé se faisait trop rapide, et son artefact n'arrivait pas à suivre, si bien que le résultat était à peine lisible. Saelen passa de nouveau sa main gantée devant la Levitis, avec un geste plus calme que précédemment.

'Enfin, ce qui est fait est fait, et le moment n'est pas propice aux disputes.'

Saelen se tourna vers Dide, qui parlait d'une rémunération pour les soins qui lui serait difficile. Il sortit d'un repli de sa toge un mouchoir de tissu, avec lequel il essuya le sang qui restait sur ses mains, puis le tendit à Dide pour qu'il se débarrasse de celui qui restait sur les côtés de son visage.

'De toute façon, je pense que quelque chose de dramatique se prépare, et je pense que les soins qui vont devoir être faits bientôt seront bien plus importants que celui-ci... Je ne sais pas exactement ce qui se passe, mais je sens une ombre planer sur ce lieu.'

A la vérité, Saelen sentait surtout une aura toujours aussi malsaine, avec plus encore d'intensité que précédemment. Dide semblait parler d'un siège, et le Clerc ne s'en étonnait pas outre mesure. Un malheur planait sur ce lieu depuis l'arrivée de cet homme nimbé de ténèbres... Mais qui était-ce?

Le jeune inconscient de tout à l'heure s'était approché de la table, et lui faisait des remarques désobligeantes.


-Hark hark hark !

Le rire guttural de Saelen sembla refroidir quelques personnes, qui se tournèrent vers lui l'air légèrement surpris. Mais le Clerc ne leur prêta aucune attention. Ses yeux étaient plissés, il semblait afficher un sourire sous son masque. Il fit un lent geste circulaire de sa main gauche pour s'adresser au jeune homme :

'Je n'ai guère coutume d'avoir des gens sur qui compter, depuis longtemps je ne peux plus compter que sur moi. Trop longtemps peut-être. Pour ce qui est d'avoir votre confiance je n'en ai cure. Sachez simplement que si vous êtes blessé je vous soignerai, même si pour ça je dois vous assommer.'

Soudain, l'un des gardes postés sur les remparts hurla quelque chose d'assez incompréhensible, Saelen ne put distinguer que "ils sont là!", mais cela suffisait amplement. L'agitation soudaine des gardes illustrait parfaitement la situation. Tout le monde courait dans tous les sens, les gardes vociféraient des ordres de partout, les poivrots allaient se mettre à l'abri, et les plus courageux sortaient leurs armes de leur fourreau.

Saelen vérifia rapidement si sa dague était toujours bien là, cachée dans les replis de sa bure. Son travail n'était pas d'être au contact de l'ennemi, mais au cas où, il vallait mieux être prêt...


Dernière édition par Saelen le Mer 2 Sep 2009 - 2:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 16:16

A peine les mots s'étaient ils inscrits dans l'air que celui ci devint encore plus froid.

Jamais on ne l'avait rabrouée ainsi... Surtout sur cet Art...

Hakuren posa délicatement sa plume. Les plus observateurs purent voir l'encre se geler.


- L'Alchimie n'est que pacotille, Messire Masqué... L'alchimie n'est que pour les rêveurs qui voudraient faire de l'or avec des cailloux! Je suis fille d'Apothicaire, Messire Sans-Visage. Tout ce qu'aurait risqué Dide avec ma potion, c'est une indigestion qu'il a d'ailleur eu! Maintenant, ce n'est pas moi qui suis un clerc, ce n'est donc pas moi qui pourrais expliquer en détail la nature étrange de ce médiovien! Car seul une nature étrange pourrait éventuellement provoquer des effets comme une guérison "miraculeuse".

Elle fit une pose, fixant le Shalos d'un regard perçant

- Maintenant, je vais m'occuper de mes tisanes et je vous laisse supputer ce que vous voulez sur vos lingots de granite.

La Mage se leva et s'approcha du fédorien

- Où dois-je aller pour faire déferler les vents de levitas sur les agresseurs.... avant que je ne change l'autre en bonhomme de neige...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

avatar

Réputation : 1479

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 16:31

Le Médiovien lu la réponse sans entendre la phrase initiale. Qu'avait encore dit le Fédorien ? Décidément et la Lévitis regardait étrangement le Shalos. Bref Dide était perdu. Et personne ne voulait lui expliquer ce qu'il se passait.

Hakuren se leva, un bon nombre de gens sortaient. Dide reprit l'épée qu'il avait trouvé au sol, s'approcha de la porte, et aperçu l'armée Ilymis. Un frisson parcourra son échine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 27 Aoû 2009 - 17:40

Earl attendit qu'une bonne partie des personnes présentes soit dehors pour se lever en s'appuyant des deux mains sur la table. Il chancela un peu dans un suprême effort de dignité, puis céda et se précipita vers la première fenêtre ouverte.
Le contenu de son estomac atterrit avec bruit dans les mauvaises herbes qui avaient élu domicile dans les plates-bandes au pied du mur.

Sans plus se préoccuper des oreilles qui pouvaient traîner alentour, il toussa, lâcha une bordée de jurons capable de rallonger d'au moins une page tous les dictionnaires d'insultes existants, et s'essuya les lèvres d'un revers de main mal assuré.
Vu l'état des herbes folles sous la fenêtre, il n'était certes pas le premier à restituer son repas, mais ce n'était pas un constat capable de restaurer son amour-propre.


- Sacré nom de... Il compte encore rester longtemps ?!

Haletant, le Lévitis releva le nez et repoussa les cheveux qui lui tombaient devant les yeux avec la main qui n'avait pas servi de mouchoir. Il se figea en découvrant la multitude de silhouettes blanches qui avaient éclos sur les plaines comme autant de fleurs après une averse.

- Tudieu ! Ca n'a vraiment pas l'air d'une plaisanterie.

Le jeune homme prit le temps d'évaluer les forces en présence avant de refermer la fenêtre et de regagner sa chaise d'une démarche traînante. Il se laissa lourdement choir sur le siège puis renversa la tête en arrière, semble-t-il indifférent au tumulte.

- Ah, comme si je pouvais faire quelque chose dans cet état...

Il observa du coin de l'oeil ceux qui se bousculaient vers la sortie. Les guerriers avaient bien de la chance d'être quasiment imperméables à l'elixia, parfois. C'était dans ce genre de circonstance qu'il se prenait à les envier.

Earl prit une profonde inspiration avant de se redresser un peu sur son siège et de retirer ses gants.
Il avait retrouvé son calme, pourtant il continuait toujours à trembler et ses doigts diaphanes se crispaient sur les accoudoirs. Même avec dix ans, vingt ans... non, un siècle d'expérience en plus, il n'aurait pu s'empêcher de trembler.
D'un geste rageur, le jeune homme tira de son manteau un mince stylet d'acier bleuâtre et le piqua dans le bois de la table.


- Comme si j'allais craquer là où des abrutis de guerriers à la cervelle atrophiée tiennent tête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 1 Sep 2009 - 14:04

- Tu crois que je vais vraiment me transformer en pierre à force de ne pas bouger ? Fanaa tenta un sourire.

Elle ne s'ennuyait pas vraiment car veiller Syld et la barrière demandait énergie et concentration, mais le silence régnant dans la chambre lui semblait lourd. Certes elle entendait des sons étouffés venant de la grande salle mais ce n'était pas pareil.
Incapable d'échanger un mot avec le chenapan, elle se sentait seule.


- Syld, raconte moi une histoire... ce que tu veux mais une qui parle de toi ce serait mieux.

Bien entendu il ne répondit pas. Fanaa baissa les yeux et fit le vide dans son esprit. Puis, par la pensée, elle "ausculta" l'assassin, se baladant dans chaque partie de son corps afin de voir ce qu'il fallait encore guérir, réparer. De par cette barrière entre eux, elle pouvait être plus proche de lui que jamais. Une certitude naquit de ce constat : si elle pouvait ressentir son corps, elle pouvait surement lire sans son esprit. La voilà l'idée! Ainsi elle l'aurait son histoire!
Pourtant, quelque chose la gênait. Elle n'était pas sure que ce fut une bonne idée. Ainsi elle se retrouva partagée entre l'envie de se fondre en lui pour le connaitre mieux que quiconque... et le fait qu'agir de la sorte sans le consentement de l'interressé serait probablement mal perçu.


Seulement, "savoir" devint subitement pour elle un impératif, c'était vital! Savoir, tout savoir de lui, il était son ange écarlate, elle lui appartenait maintenant et ne voulait faire qu'un avec lui. Quelque chose la poussait en se sens. Si elle tentait une percée dans les pensées du chenapan elle n'aurait plus qu'à se laisser aller, s'oublier totalement, ne plus exister à part entière et devenir une partie de lui. Une partie de lui pour toujours...

Alors qu'elle était si près, qu'un mince filin de lumière effleurait le front de Syld, une image s'imposa à elle, la faisant sursauter. La façon dont il l'avait regardée, méfiant, lorsque chez le gros il l'avait soupçonnée d'en savoir plus long qu'elle ne disait. Ces yeux là n'étaient pas ceux de quelqu'un qui comptait se confier. Bien au contraire.
Elle arrêta instantanément de chercher à savoir ce qu'il avait dans la tête.

(Au grand damn de Cerise qui avait bien envie de colorer les pensées du jeune homme. Elle se serait bien amusée, elle en était sure! Mais ce n'était pas juste. Elle retourna bouder.)


- Pardon... murmura Fanaa sans avoir remarqué la légère intrusion.

Il faut dire qu'ainsi inconscient, il était d'une certaine manière à sa merci. Il se trouvait "entre ses mains" dans tous les sens du terme. Il semblait facile de profiter de la situation... elle pourrait lui voler un baiser si elle le voulait. Elle pourrait même soulever son foulard. Elle découvrait un certain pouvoir en ses mains. Mais elle fit preuve de sagesse en estimant que sa plus grande fore était de ne pas céder à utiliser contre lui ce pouvoir qu'elle avait sur lui.

- Pourtant crois moi je meurs d'envie de t'embrasser. Je voudrais tant te prendre dans mes bras. Il n'y a qu'endormi comme tu l'es à ce moment que je suis sure que tu ne me repousserais pas. Je crains toujours que...

Elle secoua la tête.

- Excuse moi ce n'est rien tout ça. Mais si tu ne peux rien me raconter, je peux peut-être te dire des histoires moi, tu veux bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Maître du jeu
avatar

Réputation : 112

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 14 Sep 2009 - 14:08

La porte s’ouvrit dans un fracas et Valnor sortit.

Marché conclut, laissez moi faire.

Il s’arreta un instant sur le bas de la porte, et se retourna une dernière fois vers Quaterbek, il leva sa
main et un puissant courant d’Elixia vint frapper le capitaine qui s’écroula sur le sol.

Ceci est l’assurance que tu fera ta part du contrat.

Puis il traversa la taverne
.

*************

Calden demanda l’inspiration divine afin de choisir avec soin les pretres qui l’assisteront le mieux. Ils seraient son escorte dans les « négociations ». Il rencontrerait les chefs de la taverne au centre du champ de bataille, pour tenter de résoudre pacifiquement le conflit. Bien sur Calden utiliserai son artefact pour les convertir a sa cause, et tout serai facilement fini.


*****************************

Thénaïs entra dans la pièce pour aider son capitaine, il était allongé à terre, immobile.

-UN PRETRE VITE !
-Non !

Il restait à terre le visage grimaçant.

-Laissez moi juste …. Le temps … de …

La femme s’inquiétait. C’est alors que Tiphanie entra, et se jeta sur le corps de son bien aimé

-Quaterbek ! Oh, j’ai eu si peur. Pourquoi tu n’as pas tué ce chacal ? Oh Quaterbek, il y a des hommes blancs dehors. Il faut partir.
-Non.

Quaterbek tenta de se dégager de l’étreinte de la jeune fille.

-Tiphanie … euh, laisse moi veux tu … il faut que je travaille
-Oh pardon ! Snif ! Snif !

Ils se levèrent et Tiphanie partis, Quaterbek et Thénais purent discuter.

-Qu’est ce qui se passe dehors ?
-L’armée ennemis est là, j’ai fait sortir tous les guerrier pour l’assauts, mais je crains que, malgré vos ordres, une technique défensive soit de rigueur, les ennemis sont vraiment nombreux.
-Non, elle sera bien offensive, malgrés tout faites rentrer les hommes, c’est Valnor qui travaill pour nous.
-Comment ? … Je veux dire, il a parler d‘un marché, que lui avait vous promis ?
-Moi.

**************************

Tandis que Valnor approchait de la sortie, il s’arrêta subitement, levant les yeux au plafond juste en direction de la chambre ou Fanaa et Syld résidaient.
Il scruta la pièce et son regard tomba sur un shalos un verre a la main, les cheveux raides, en compagnie d’un autre shalos tout en cape. Aucun doute, le premier avait voyagé avec elle... Mais ces insectes manquait d'un manipulateur d'Elixia.

Il s'approcha alors d'une Lévitis manifestement mage, qui parlait au pitoyable Fédorien qu'il avait croisé précédement. Il la scrutât de haut en bas, il n'avait pas le choix, il devrait lui confier cette tache. Il utilisa une bonne réserve d'Elixia afin de figer temporairement l'ensemble de la taverne, excepté les deux shalos, la demoiselle et le fédorien.


- Votre aura magique est fort engageante mademoiselle, mais ce qui m'intéresse réside dans la pièce au dessus,

Il tendit la main vers le brigand shalos.

Toi la bas ! Ton amie qui se tue à faire de la magie...
Donne moi des informations sur elle...

Devant le temps qu'il mis a répondre Valnor s'impatienta. Sous la colère, il envoya une décharge d'énergie qui fit valdinguer Soghann sur le mur d'en face...

- Hum qu'importe, je trouverai rapidement les réponses, personne n'a du temps à perdre actuellement et je n'ai pas le droit de vous tuer pour l'instant...

Le Lunaire remarqua un carnet sur la Levitis, d'un geste vif il le pris, déchira deux pages vierges et abandonna le carnet sur le sol, puis il tendit les pages maintenant teintes d’un noir surnaturel à sa propriétaire.

- Vous savez vous servir d’un parchemin de téléportation ? Je doute fortement au vu de vos compétences ridicules que vous sachiez manier la téléportation sans parchemin...

Se retournant vers les Shalos il haussa le ton pour être entendu :

-Si c'est le cas je vous conseille de fuir et d'éloigner en permanence cette fille de Tifria, si ma lame se réveille et qu'elle sent sa présence, l'ensemble de la taverne y passera, ce qui n'arrange pas mes affaires...
Tenez ces conseils pour dit, si je vous retrouve, je ne serai pas aussi tendre.
Ce qui se passe en ce moment n'est qu'une petite partie de mon pouvoir, vous serez les premiers à rester en vie après avoir vu ça...

Il se tourna dernière fois vers la lévitis avant de partir.

- Faites en sorte que votre amie ne soit pas au courant, son Elixia instable pourrait très bien lui compromettre le voyage.
Si vous la stressez avec ca, le sort tournera forcément mal et ce qui se passera par la suite ne sera pas joli à voir... ne la détruisez pas, sinon je vous rendrez la pareille et vous souffrirez plus que vous ne pouvez l'imaginer !

Son sourire sadique laissait clairement transparaitre l'idée qu'il se servira de cette fille plus tard, brusquement il redevint sérieux :


-D'ailleurs la paralysie de masse que j'ai lancé ne l'as pas affecté, pour une raison que je compte bien découvrir un jour...

Le combattant se téléporta à l'extérieur de la pièce et leur fit en guise d'adieu :

- Au moins, je ne serai pas venu pour rien...

La taverne bougea à nouveau, personne ne se doutait de ce qui venait de se passer...


****************


Calden approchait de la taverne, et sentait clairement que le mal était a l’intérieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 16 Sep 2009 - 5:14

Earl remua précautionneusement la tête et ses vertèbres émirent un craquement assez peu discret. Encaisser le sortilège juste au moment où il se détournait sur sa chaise ne lui avait pas réussi.

- Ah, je ne m'attendais pas à celle-là non plus !

Se massant la nuque d'une main, il déplanta son stylet de la table -en s'y reprenant à deux fois- puis le renpocha tout en observant du coin de l'oeil ce qui se passait de l'autre côté des fenêtres.
Bon, Valnor l'avait complètement ignoré. Mieux encore, il n'avait même pas semblé le voir alors qu'il se trouvait à peine à un mètre de Soghann. Ou du moins il avait agi tout comme.

Le jeune homme releva prudemment les barrières qui jugulaient son elixia, réduisant le flux à sa plus simple expression. Cette fois-ci, il avait eu le temps de le voir venir. Une chance.
Mais du coup il avait été affecté par la paralysie du corps et des sens quasiment au même niveau que le reste de l'auberge.


- Biiien...

Earl promena un regard dubitatif de Soghann -au pied du mur le plus proche- à Hakuren -avec ses deux pages de carnet noires-.

- J'ai manqué quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakuren

avatar

Réputation : 420

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 16 Sep 2009 - 12:36

La pression de thermosphère sembla se changer en plomb. Valnor le lunaire déploya une force magique incroyable et la taverne se figea. On n'entendait que les respirations des personnes qui lui avaient suscité un intérêt plus fort que les autres...

La mage se demandait si c'était une bonne chose.... D'autant que le lunaire s'adressa a elle... Paralysée par la crainte de rejoindre les vents, elle ne fit que tendre la main lorsqu'il lui donna les parchemins de téléportation.

Il disparu d'un seul coups.... et l'activité repris.

La mage, elle, restait comme enchantée par le sort. Immobile. Ce fut Earl qui la réveilla avec sa question.

de son ton habituellement ironique mais d'une voix faible, presque tremblotante, elle fit


- Mais par les trois lunes et tous les vents de Levitas... de qui me parle-t-il? Qui dois-je téléporter au loin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dide Labedeli

avatar

Réputation : 1479

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Ven 18 Sep 2009 - 12:30

Dide admirait les hommes au loin, quand les hommes autour de lui se retournèrent. Il suivit leur regard et remarqua quelqu'un dont l'identité ne faisait aucun doute. Valnor, en personne. Il remercia le ciel d'être alors sourd car la multitude de pensées qui se bousculaient dans sa tête suffisait a sa seule attention

*Que fait il ici ?
Vient il pour nous tuer ?
Quels sont ses sentiment ?
Est ce lui qui provoque ce malaise en mon estomac ?
Pourquoi personne ne m'a prévenu qu'il était ici ?
Quel est sa musique ?
Ah c'est vrai je n'entend guère !
Est il si puissant que ce que l'on raconte ?
Est ce sa proximité qui ne rend sourd a la fois aux son et aux musiques des cœurs?
Est il si différent que mes oreilles soit a se point troubler ?
Finalement a t il un pénis ?
Si ma surdité était un signe de ce qu'il ressent alors il serai endormi !
Et son âmes serai puissante.
L'épée a sa ceinture est ce Tifria ?
Ciel qu'elle est grande !
Combien a t elle pu faire de victime ?
Et le son horrible que je perçu un moment tout a l'heure, et qui rouvrit ma blessure, qu'étais ce ?
Ma musique guerrière aura t'elle de l'effet sur ce bougre ?
Il parait que sa lame a une âme !
Quel est la musique cette arme ?*


Soudain, il disparut. Il sembla a Dide qu'il avait raté un chapitre, car Soghann avait été envoyer contre un mur, et Hakuren paraissait troublé. Valnor avait disparut, le violoniste entendait de nouveau, et son ouïe fut attiré par le mot "Téléporter".

-Comment ? Hakuren tu peux teleporter ? Emmène moi. Moi, et Hydra. S'il te plais ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Ven 18 Sep 2009 - 12:54

L'assassin s'était retrouvé projeté contre le mur avant d'avoir compris quoi que ce soit. Mais ce qui ressortait de tout cela, c'est que Valnor avait senti Fanaa, et que la chance qu'il leur donnait de fuir ne se représenterait pas. Avec difficulté, il se redressa en prenant appui sur le mur. Il était encore sonné, et avait du mal a coordonner ses mouvements.

Diable, une baffe de Valnor valait son pesant en zoris d'alcool.

Chancelant, le Shalos revint à la table où se trouvait encore Hakuren. Il s'y appuya pour ne pas perdre son équilibre précaire.
D'une voix rendue hachée par la douleur (il devait bien avoir une ou deux côtes en mauvais état), il répondit à la Levitis.


- Fanaa... est en danger. Syld et moi sommes ses... Gardiens. La bataille finie, Valnor va tous nous tuer pour mettre la main sur elle. Ne cherche pas... à savoir pourquoi. Envoie nous loin d'ici.

Le Shalos fut prit d'une douloureuse quinte de toux, qu'il étouffa avec sa main droite... Qui fut rapidement maculée de gouttelettes de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Ven 18 Sep 2009 - 17:49

- Hum hum...

Earl fit mine de s'éclaircir la gorge.

- Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie, mais au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, il n'y a là que deux parchemins de téléportation. Si c'est bien ce que je vois dans les mains de la demoiselle. Or en général un parchemin égale une personne... Même si leur couleur me donne une petite idée au sujet de leur créateur, ce n'est que du parchemin, et la quantité d'elixia qu'un support de ce genre peut retenir reste très limitée.

Il se gratouilla la joue d'un ongle particulièrement concentré.

- Sauf erreur et si j'ai à peu près bien compris de quoi il retourne, il y a là un parchemin pour Fanaa. Un pour Soghann...

Le jeune homme glissa un coup d'oeil en coin vers l'intéressé, fronça un sourcil en le voyant tousser, mais poursuivit sans s'affoler :
- Et apparemment dame Hakuren a pour rôle de "contrôler" la téléportation. Sage précaution, étant donnée la formidable quantité d'elixia ambiante due à la présence des sorciers dans l'armée qui s'agglutine dehors. Sans un bon manipulateur d'elixia pour ajuster la téléportation, je n'ose imaginer le lieu et l'état dans lequel vous arriveriez avec de pareilles perturbations...

Earl se tapota la lèvre inférieure du bout de l'index avant d'ajouter :
- Ah... et bien sûr l'autre marmotte là-haut ne risquait pas d'être prise en compte : la barrière de Fanaa est l'exercice magique le plus étrange que j'aie vu, mais il semble efficace pour dissimuler complètement une présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saelen



Réputation : 32

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Sam 19 Sep 2009 - 0:45

Saelen était resté figé, comme si le sort avait fait effet sur lui. Son regard terrorisé fixé sur le Lunaire, il était demeuré incapable de toute action.

Cependant, les autres personnes autour, qui s'étaient figées lors du sortilège avaient repris vie, et lorsqu'il s'en aperçut, comprenant que "l'Ennemi" s'était évaporé, son premier réflexe fut de se précipiter vers le comptoir, de se pencher par-dessus et, écartant son masque, vider le contenu de son estomac. Celui-ci ayant déjà été vidé un peu plus tôt, seule de la bile fut répandue sur le sol. L'odeur, mêlée aux raclements gutturaux immondes qu'il produisait, aurait donné la nausée au premier venu.

Après avoir redressé l'encolure de sa toge, laquelle recouvrait alors à nouveau le bas de son visage, le Clerc se redressa et réajusta sa bure. Levant sa main gantée pour adresser un signe circulaire à l'ensemble de la salle, il écrivit quelques lettres lumineuses qui flottèrent dans l'air quelques instants.


'Désolé'

Bien que cette rencontre fut désagréable, Saelen savait désormais ce qui avait causé cette nausée pendant tout ce temps. Son affinité avec l'Elixia était assez difficile à cerner, même pour lui, mais une si forte concentration d'énergie... Ce n'était jamais bon.

L'autre Shalos s'était pris une violente secousse, et encore, c'était un euphémisme. Il crachait du sang. S'approchant de lui, Saelen leva sa main gauche, retroussant la manche très large de sa toge de son autre main. Le dos de son gant émit une lueur verte tandis que de nouvelles lettres lumineuses venaient flotter dans l'air devant lui.


'Ce que ce Lunaire est venu faire ici, quelles sont ses intentions, ce qui va advenir de nous autres dans les heures à suivre, ces questions-là restent sans réponses, et n'en trouveront pas dans l'immédiat. Cependant, à la question "Y a-t-il un Clerc dans la salle?" je réponds Oui. Venez par ici, il faut que je voie l'ampleur des dégâts.'

Finissant de retrousser ses manches, il posa sa main droite sur le côté de la tête de Soghann et sa main gauche, gantée, sur le torse de celui-ci. Ses mains émirent une faible lueur blanche tandis que la teinte verte de ses yeux devenait rouge sang. Après quelques instants, il s'écarta de Soghann et lui écrivit quelques mots de sa main gantée.

'Il a clairement retenu son coup, mais malgré cela vos poumons sont dans un sale état. J'ai guéri tout ce qui peut l'être, mais pendant quelques jours vous allez certainement avoir des problèmes de respiration. Tenez...'

Le Clerc extirpa d'un des nombreux replis de sa bure une petite besace qu'il ouvrit sous les yeux de Soghann, révélant une poudre fine de couleur ambre.

'De l'extrait de shleis, cela vous aidera. Une inspiration par voie nasale en cas de nécessité, et vous respirerez l'air libre comme un nouveau né. Par contre, c'est assez désagréable, et rien à faire contre l'odeur. Enfin entre ça et crever en étouffant, à vous de choisir. Surtout que vous devez vous absenter quelque temps, à ce que j'ai compris.'

Saelen referma la petite bourse et la tendit à Soghann. Ses yeux verts avaient repris l' expression de profonde lassitude qu'ils arboraient habituellement. A ceci près qu'intérieurement, le Clerc était loin d'être aussi serein qu'il voulait le montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Sam 19 Sep 2009 - 11:25

L'assassin se tourna vers Earl et répondit, avec une grimace de douleur.

- Je ne suis pas familier du maniement de... ces parchemins. Cela rendrait le travail trop... facile.

...acheva-t-il avec un sourire étrange. Saelen sembla vouloir l'aider, aussi se laissa-t-il faire. Grâce au Shalos, sa respiration devint plus aisée, et la douleur diminua grandement. Il sentait tout de même une gène persistante... Avec reconnaissance, il prit la besace, et la fourra dans une des poches de sa veste.

- Merci bien. Je te rembourserai à Shalanos.

Puis, se tournant vers Hakuren.

- Donc, comment fait-on ? Je sais qu'il n'y en a que deux, mais c'est de l'elixia de Valnor, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Maître du jeu
avatar

Réputation : 112

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Sam 19 Sep 2009 - 13:27

-Wooooooooh ! C’est à mon tour de vous arrêter

Alors que le capitaine Quaterbek sortait assister au spectacle, Thénaïs était restée à l’intérieur pour éclaircir la situation.

-Mademoiselle, puisque Valnor vous a confié une tâche, allez y. Mais Soghann est un homme valide, tout à fait capable de se battre. Qui plus est, il s'est engagé à nous aider. Sans compter que la désertion est un délit. Si il y a une autre place pour quitter cette taverne, je vous prie de choisir quelqu'un dont l'absence ne nous fera pas défaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Taverne de Veis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Dessin / Loisirs créatifs] La taverne d'Ammodyte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone neutre :: Taverne de Veis-
Sauter vers: