Projet Adreis

Forum de discussion autour de ce futur RPG en PHP.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Bonjour et bienvenue sur Adreis.
Pour plus de commodités, n'hésitez pas à vous inscrire dans les groupes qui vous correspondent.
N'hésitez pas faire des demandes aux administrateurs si vous avez des questions ou suggestions.
Passez un bon séjour !
Vous voulez communiquer entre vous ?
Plutôt que d'utiliser les moyens du bord, optez pour notre Voxli : https://www.voxli.com/Adreis
Que ce soit oral ou écrit, vous pourrez de cette manière rencontrer tout le monde plus facilement.

Partagez | 
 

 La Taverne de Veis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Meteaur

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 18 Fév 2008 - 1:02

En voyant la réaction de Fanaa, Norio s'étonna. Il ne comprendrait jamais rien aux femmes. En voyant la bourse sortir de la poche de Cobalt accompagné de l'hermine, son étonnement alla croissant, il était certain qu'il ne l'avait pas mise la-dedans. J'avais sentis la décharge d'Elixia mais je ne la mentionnais pas, j'étais trop occupé à envoyer des sensations de douleur dans les pattes du chat pour que celui-ci arrête de se faire les griffes sur moi. Mon bois était inattaquable et virtuellement indestructible, mais c'était tout de même humiliant de sentir les griffes se frotter contre ma tête. Le chat s'arrêta et descendit dans la poche de Norio ou était situé son « lit », le contenu des poches de Norio étant toujours plus grand que l'apparence des poches. Le barde s'approcha de Marmaduck et posa sa chaise à côté de lui. Puis il lui adressa la parole à voix basse :

_Tu t'en ai débarrassé comment ? Je n'ai jamais réussi à faire un tour de passe-passe d'aussi loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanaa
Petite étoile !
Petite étoile !
avatar

Réputation : 2826
Localisation : ailleurs...

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 18 Fév 2008 - 1:15

Fanaa se dressa sur la pointe des pieds pour essayer d'appercevoir plus de détails sur la scène. Elle put ainsi remarquer que la victime avait encore ses bijoux. Ils avaient donc paré à l'essentiel : la mise à mort. Combien étaient ils?

Elle sentit une tension au bas de sa cape. baissant les yeux elle apperçut une petite bestiole roux pastel. S'agenouillant à terre, elle regarda l'hermine et remarqua qu'elle tenait... son aumônière!
Surprise, elle s'en saisit, l'ouvrit pour en vérifier le contenu, soupira rassurée en voyant que tout y était.


- Comment l'as tu trouvée? Ne me dis pas que c'est toi qui me l'avais fauchée coquine!

La bestiole cligna des yeux. Fanaa glissa sa bourse dans son corsage bleu et se releva après une rapide caresse.

- Merci! Maintenant retourne vite à l'intérieur, tu vas attraper froid. Allez, file, ton amie chasseuse va s'inquiéter!

Elle même se détourna bientôt et s'en fut sur le chemin, ombre parmi les ombres de la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saarielle

avatar

Réputation : 0
Localisation : dans la foret aux creux de tes bras

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 18 Fév 2008 - 1:24

Le dédrane se mit à la bombarder de questions, bizarrement elle s'attendait à ce genre de réaction :

- Non, ça va, je ne me suis pas vraiment fait mal, dit-elle en voyant que Cobalt était vraiment inquiet. Je crois que je suis un peu fatiguée, elle posa sa tête sur le torse du dédrane, courir aussi longtemps aprés cette chipie de Tsuki m'a plus fatiguée que je ne le pensais, finit-elle d'un ton où se faisait sentir la fatigue

Elle ferma les yeux, s'abandonnant à la douce chaleur du corps de Cobalt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobalt

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 18 Fév 2008 - 1:47

Dire que Cobalt était tendu n'eut été qu'un doux euphémisme. Le cher petit ne bougeait pas un cil, ne respirait plus, restait les yeux écarquillés d'incrédulité... et de pur bonheur!
Elle... Saarielle... tout contre lui... Il finit quand même par se permettre de respirer et huma avec délice le délicat parfum de la jeune femme. Baissant les yeux, il observa son doux visage endormi. Elle respirait doucement, semblait apaisée. Quel agréable spectacle!

Jetant un coup d'oeil par la fenêtre il s'apperçut que le nuit était tombée. Tiens, déjà? Il évalua mentalement le temps qu'il lui faudrait pour rentre au village avec Saarielle dans les bras : plusieurs heures. Mieux valait rester ici. Du moins pour cette nuit.
Il la regarda de nouveau. A ce moment un léger ronflement s'échappa des lèvres de la chasseuse. Qu'elle était mignonne!

Il prit une grande ins piration puis, concentré au maximum, il se tourna légèrement, passaune main derrière les épaules de Saarielle, une autre sous ses genoux, repoussa sa chaise et se leva, la jeune femme dans les bras. A ce moment une autre scène se superposa à celle qu'il vivait. C'était une scène du traditionnel mariage dédrane.
Secouant la tête, il chassa toute pensée parasite à son action - si agréable soit ladite pensée - et avança en direction du comptoir.
Il s'approcha de la serveuse et lui demanda tout doucement une chambre. Sortit quelques pièces sans lâcher saarielle ni la réveiller fut plus difficile mais il y parvint toutefois. Motivation quand tu nous tiens!

Ensuite, sa Demoiselle toujours contre lui, il attaqua l'ascension des escaliers. Compta mentalement les portes de la chambre et poussa celle qui lui avait été désignée.
Jetant un coup d'oeil dubitatif il remarqua, rassuré, que la pièce était propre, rangée. Les draps sentient même la lessive! Cet établissement était bien tenu. Tant mieux.

Il allongea Saarielle sur le lit, tout doucement. Il resta quelques instants indécis. Serait elle à l'aise à dormir ainsi toute habillée? Mmmh...
Mais... non. Il ne pouvait se permettre pareil affront. Pas sans permission. Il s'autorisa tout de même à lui retirer ses bottes. Tout doucement. Il les diposa au pied du lit, mit draps et couvertures sur elle, la borda.
Il posa un baiser sur son front, y dessina le signe de Gaïa afin que celle-ci veille sur son sommeil... et quitta la chambre. A reculons. Gardant un oeil sur elle jusqu'au bout.

Une fois dans le couloir, la porte refermée, il poussa un long soupir et s'adossa à ladite porte. Saarielle... ah Saarielle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmaduck

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 18 Fév 2008 - 3:11

Tsuki était une bête bien plus maligne qu'il ne pensait et elle permettait à tout le monde de s'en tirer sans problèmes .... Le non Ilymis souris et se promis de remercier la jeune hermine quand elle réapparaitrait.
Norio vint se placer derrière lui et lui posa la question ....


De quoi parles tu ? dit il avec un sourire mal veillant ... le sourire des mages de la magie des ténèbres et un craquement d'articulation .... l'aura Violette acheva le tableau
Si tu veux on en reparlera dans 5 min !

Fanaa était partie mais toujours pas revenue .... Marmaduck ne s'inquietait pas pour les autres personnes mais Fanaa était une fille spéciale ... Il sortit pour voir où elle était .... Il ne la vit pas .... Elle était partie .... partie .... Peut être ne la reverrait-il jamais .... Il ne pouvais pas ne pas la revoir ! elle devait revenir

Faannaaa ! Marmaduck tomba a genoux sur le sol ... le spectacle du convois décimé par des assassins lui importait peu, il voulait revoir Fanaa
Fanaaa ! le cris du jeune homme déchira la nuit .... elle ne pouvait pas partir .....

Un grand moment passa ... il était toujours là à genoux par terre et il ne bougerait pas tant qu'elle ne reviendrait pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lennart

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Lun 18 Fév 2008 - 4:13

Alors que chacun discutaient, Lennart semblait de moins en moins présent, il semblait divaguer à cent lieues de là. Sans doute était-ce la fatigue d'une dure journée de labeur. Quoi qu'il en soit, c'est à peine s'il avait vu la table se vider. Il fut cependant réveillé en sursaut en entendant les hurlements de quelqu'un au dehors. Instinctivement il avait porté la main à son fourreau. Sortant de son état d'apathie il se rappela où il se trouvait, et parcourut la table du regard pour se rendre compte qu'il n'y restait plus grand monde. Il vida son verre dans lequel ne se trouvaient que quelques malheureuses lampées, et, en se levant, annonça:

Et bien! Il est temps pour moi de vous quitter. J'espère pouvoir écouter à nouveau l'une de vos mélodieuses chansons, maitre troubadour.

Il jeta un regard à l'étrange oiseau de bois qu'il portait sur lui. Son regard semblait estimer la valeur de l'objet, c'était là l'œil expert d'un chasseur de reliques.

Voilà un superbe instrument! Sans doute aussi unique que celui qui en joue. Ajouta-t-il, avec un sourire en coin.

Lennart mis alors discrètement une main dans une de ses poches, y attrapant sa bourse, et de l'autre le salua, tout en s'inclinant.


Je vous souhaite de passer une agréable nuit.

Il se dirigea vers le comptoir pour y régler ses consommations et pour y payer une chambre pour la nuit. Il pris alors la direction des escaliers, au sommet desquels se trouvait sa chambre. Une fois installé confortablement il sombra dans un sommeil profond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saarielle

avatar

Réputation : 0
Localisation : dans la foret aux creux de tes bras

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 19 Fév 2008 - 1:12

Elle se trouvait au milieu de sa forêt, cherchant Tsuki comme d’habitude. Pourtant ce n’est pas Tsuki qu’elle vit au milieu du chemin, mais une hermine toute blanche, comme si elle avait son pelage d’hiver. Alors que vu le feuillage bien vert et touffu des arbres de la forêt, nul doute que c’était le printemps.
L’hermine blanche lui fit comprendre qu’elle devait l’accompagner, ce qu’elle fit. La dédrane la suivit donc jusqu’à une petite clairière où coulait un rousseau. Un jeune homme jouait avec Tsuki, il se retourna et elle vit que c’était Cobalt.
L’hermine blanche vint lui gratter la botte, elle baissa les yeux. Quand elle les releva, le dédrane n’était plus là.

Et c’est elle, enfant, qu’elle vit arriver courant après un écureuil qui grimpa finalement dans un arbre.

La petite fille n’hésita qu’une seconde avant de le suivre ; mais alors qu’elle arrivait aux secondes branches, un immense craquement se fit entendre au dessus de sa tête. Levant les yeux, elle eut à peine le temps de se protéger le visage avec ses bras, s’obligeant par là-même à lâcher les branches qu’elle tenait, qu’un dédrane lui tomba dessus, l’emportant dans sa chute.

*Aie !*

Le dédrane avait la peau sombre, il se releva rapidement et se précipita sur la jeune Saarielle pour la bombarder de questions « Est ce que ça va ? T’as mal quelque part ? Tu peux te lever ?… »
Il l’aida à se mettre debout, avança un peu mais la jeune Saarielle s’était tordu la cheville.

****



Saarielle, celle de maintenant, vit le visage affolé du jeune dédrane, il ressemblait à … C’est à ce moment qu’il offrit à son double enfant, le collier à l’hermine de nacre…


La stupeur la prit, comment avait-elle pu oublier ?? Elle ressentit la douleur de cette cheville cassée, cette douleur brutale qui la réveilla en sursaut, le souffle court.

Elle ouvrit de grands yeux étonnés en voyant qu’elle était dans une chambre.

* Tiens… Je ne me rappelle pas être montée dans une chambre… *

Elle réfléchit quelques instants, où s’était-elle endormie ?… Elle se rappela soudain ce qu’elle avait fait.

* Serais-ce lui qui m’a couchée ? *

Saarielle se leva, alla se rafraîchir le visage pour se remettre les idées en place, le rêve encore en tête. Comment avait-elle pu l’oublier… Enfin il faut dire qu’avec cette cheville cassée, elle avait beaucoup souffert… Et que parfois, sa cheville gauche lui faisait encore défaut, mais elle avait appris à faire avec. La dédrane remit ses bottes qu’elle trouva aux pieds du lit. En sortant de la chambre elle trébucha sur une chose roulée en boule devant la porte, ce qui la fit s’étaler sur la « chose »… Qui s’avéra être Cobalt… Elle ouvrit des yeux ronds. En même temps que lui !

* Mais qu’est ce que ??!! *
Elle remarqua par ailleurs que sa peau blanche contrastait avec la peau sombre du jeune dédrane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobalt

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 19 Fév 2008 - 2:16

La veille au soir, Cobalt s'était assis dos à la porte jambes et bras croisés, tête droite, avec la ferme intention de garder la porte de sa belle de toute visite malvenue. Mais... la nuit se faisant longue il avait fini par s'endormir en boule sur le palier. Qu'à cela ne tienne, même en se reposant, il faisait une barrière de son corps!


*****
Cette nuit il rêva d'un épisode de son enfance.
C'étaient les premiers jours du renouveau. Cobalt vit en haut d'un arbre, de jolies fleurs bleues tombant en grappes. C'étaient les premières à avoir éclos. Dans quelques jours, la forêt serait colorée et parfumée mais là les seule fleurs, les toutes premières de la saisons... elle étaient là. Et Cobalt décidé de les offrir à Saarielle. Alors qu'il escaladait l'arbre, il imaginait déjà le sourire qu'elle lui ferait. Juste à lui. Agile, le jeune dédrane ateeint facilement son objectif et reposa les pieds au sol peu après.
Tout fier, il se dirigea vers le village lorsqu'il croisa Shaolan. Shaolan était grand, fort, avait le même âge que Saarielle et du succès auprès des filles. A cette époque Cobalt était mignon mais plutôt petit pour son âge. Il ressemblai plus à une adorable petite bestiole de compagnie qu'au beau gosse type. Mais il était franc et très gentil.
Quand Shaolan lui demanda ce qu'il faisait avec ces fleurs, Cobalt le lui dit candidement. Mais Shaolan approuva cette idée, ce qui ravit Cobalt.

- Oh suis je bête! dit soudain Shaolan en se tapant le front. J'ai oublié ma flèche dans la clairière au chêne.
- C'est pas de chance, mais tu en as d'autres, ça va.
- Non celle-là est spéciale c'est un cadeau de mon père. Shaolan fit mine de réfléchir puis: Oh! Tu irais me la chercher?
- Ben je veux bien mais je dois d'abord voir Saarielle. Tu peux y aller, toi. Tu n'as rien de spécial à faire, si?
- C'est vrai mais... tu es tellement plus rapide que moi! Tiens. Et je te garde tes fleurs pour que tu ne les abimes pas en courant.
- Je ne suis pas sûr que...
- Mais si allez, un dédrane peut toujours compter sur un autre dédrane, non? Allez file!
Et Cobalt fila. Il alla à la clairière mais ne trouva pas la flèche. Pourtant il la chercha bien. Elle semblait si importante pour Shaolan.
Plus tard il rentra penaud au village. Il se préparait à expliquer à Shaolan qu'il n'avait pas pu mettre la main sur la flèche de son père, espérant qu'il ne serait pas trop chagrié par la nouvelle, quand il le repéra: Saarielle était à son bras et lui souriait. Elle avait à la main les fleurs bleues de Cobalt. Ne sachant que penser mais se disant qu'il fallait faire confiance à un autre dédrane en toute circonstance, il alla lui annoncer la nouvelle pour la flèche. Non seulement il ne sembla as chagriné le moins du monde, mais en plus il fut gratifié d'un "dégage, moustique!" Et Saarielle ne le remarqua même pas...

******


Dans son mauvais rêve, il remuait sur le sol quand il sentit qu'on le piétinait. Un intrus! Il ouvrit les yeux et se trouva nez à nez avec... Saarielle! Enfin nez à nez... Il aurait facilement pu refermer ses bras autour d'elle et la serrer contre lui. Mais, tétanisé par la surprise et la proximité, il ne put que rougier et bredouilla un:

- Tu as bien dormi? Personne n'est venu t'embêter cette nuit. j'y ai veillé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteaur

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mar 19 Fév 2008 - 12:22

Plus la nuit avançait et plus Norio avait fait la fête. Avant de tirer sa révérence en titubant il avait vidé plusieurs chope, détroussé les clients qu’il avait oublié lors de sa première tournée, tordu le bras de voleurs peu compétents et offert un concert improvisé à toute la salle. Par quel miracle il avait réussis à monter les escaliers et rentré dans sa chambre sans se tromper, je ne me l’explique pas. Tout ce que je savais c’est que j’allais enfin pouvoir me dégourdir les ailes et manger quelques délicieuses souris. Quand je rentrait vers midi, un concert de ronflements m’attendais. Je posait une souris pour le chats qui ne se réveillait habituellement pas avant son maître et repris mon apparence de bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saarielle

avatar

Réputation : 0
Localisation : dans la foret aux creux de tes bras

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 20 Fév 2008 - 2:02

Citation :
- Tu as bien dormi? Personne n'est venu t'embêter cette nuit. j'y ai veillé!

Saarielle se releva doucement, tout en répondant qu’elle avait bien dormi, elle lui tendit la main et l’aida à se relever. A cet instant l’estomac de la dédrane se mit à gargouiller, ce qui la fit rougir :

- Hum ! pardon … bon si nous allions manger ?

Sans lui laisser le temps de répondre, elle descendit dans la salle, où régnait une grand agitation

*Que se passe-t-il ?*

Saarielle chopa une serveuse alors qu’elle passait à coté de la dédrane, lui posa la question. La serveuse lui expliqua qu’on avait assassiné quelqu’un dehors.

*Des assassins…*

Elle remercia la serveuse, alla au bar et commanda deux petits déjeuners. Et invita Cobalt à s’asseoir à sa table. Elle bailla doucement, finissant de se réveiller, même si la chute à la sortie de la chambre l’avait tout de même bien réveillée, et s’étira. Tsuki fit son apparition :

- Bonjour petit chipie ! lui lança Saarielle gaiement.

L’hermine lui répondit en lui piquant un petit morceau de viande :

- Je me demande bien qui c’est fait tué ? Et aussi de ce que nous allons faire ? dit-elle en regardant Cobalt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 20 Fév 2008 - 3:02

Tout en contournant prudemment Marmaduck, Syld nota du coin de l'oeil le regard méfiant que leur décocha un mercenaire posté sur le seuil. D'ailleurs l'atmosphère elle-même semblait subtilement plus tendue, plus agitée, autour de la taverne.

"L'escorte du Seigneur sans Tête a dû arriver à bon port..."

Le jeune homme ne put retenir un rire étouffé en imaginant la scène.
Il pouffait encore sous l'oeil soupçonneux du vétéran en poussant la porte d'une main pas timorée pour un zoris.


- Bonjour tout le monde ! Oups, pardon. Bonjour au peu de monde qui est là !

Il passa vivement chaque table en revue.

- Ma parole, la moitié de la taverne dort encore ?

Un sourire daigna quand même faire son apparition sur sa figure déçue lorsqu'il repéra une table occupée.

- Damoiselle Saarielle ! Sieur Cobalt !

Syld agita frénétiquement une main en l'air pour attirer leur attention, manquant éborgner Soghann.

- Ohééé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobalt

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 20 Fév 2008 - 14:31

- Je ne sais qui s'est fait tuer mais, tant que je serai à tes côtés, je te promets que rien ne t'arrivera...

Ce disant, il observait Saarielle avec des yeux tout plein d'amour et d'admiration. Ladite Saarielle était très occupée à son petit déjeuner et ne le remarqua bien sûr même pas.

- Que faire? Je te proposerais bien de rentrer au village - je serai ton escorte - mais s tu as une autre idée, on peut faire tout ce que tu veux. Je te suivrai!

C'est à ce moment que Syld reparut, les saluant d'une façon enjoué. Le gars était sympathique et Cobalt répondit à son salut avec un sourire!

- Hey Syld! Toi et ton compagnon venez donc partager notre repas, vous êtes les bienvenus.

Se décidant lui aussi à manger.

- Vous avez vu dehors? Y a un mec qui s'est fait assassiner. Vous pensez que c'est qui, vous? En tout cas, il n'a attaqué personne d'autre et c'est tant mieux. Au fait, vous deviez revenir ici hier soir non? Qu'avez vous fait finalement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmaduck

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 20 Fév 2008 - 15:31

Marmaduck était resté là toute la nuit et il n'avait pas dormis.
L'arrivée de la carriole mortuaire ne l'avait pas fais bouger d'un centimètre et l'agitation qui s'en découla ne l'avait pas non plus fait quitter l'horizon .... l'horizon où il espérait que Fanaa allait réapparaitre

Les gens qui passaient à coté de lui et qui lui proposait de l'aide ou à manger ou quelque pièces ... les serveuses qui lui proposait une chambre, tous se heurtait à une statue .... une statue de chaire et d'os mais une personne parfaitement immobile oui.

Un observateur attentif aurait remarqué que des étincelles violettes jaillissaient de temps en temps et que l'herbe autour de Marmaduck pourrissait lentement

Le non Ilymis avait les yeux rouges, il n'avait pas cligné des yeux une seule fois et n'avait pas dormis une seconde. Ses traits étaient tellement tirés que selon l'angle avec lequel on l'observait on pouvait croire que ce n'était plus un homme mais un squelette. Ses cheveux étaient collés entre eux et de grosses plaques de poussières jonchaient ça et là le corps de l'Ilymis rejeté.
La rosée du matin compléta le tableau .... Marmaduck étaient trempé mais il faisait abstraction de la faim, du sommeil, de la peur et autre sentiments qui peuvent passer par la tête quand on reste trop longtemps dans la même position pendant une nuit entière.
Après tout ... il avait enduré bien pire avec la vieille dame .... n'avait il pas séjourné trois jours sans presque rien manger dans les territoires glacial du Nord ?
[HRP Dites moi si c'est le cas sinon je change ! Adreis comporte des vastes étendues de terre gelée ou pas ? /HRP] ou encore bien d'autre pire épreuves pour atteindre aujourd'hui le statut reconnu de grand sorcier des ténèbres.

Contrairement aux autres sorciers maléfique, il était joyeux et fêtard et rien ne laissait paraitre qu'il était adepte de la magie noire avant qu'il utilise ses pouvoirs ... c'était peut être sa nature Ilymis qui gardait un peu de pouvoir sur lui .... dans tous les cas c'était bien utile quand il s'agissait de faire des coups en douce ou de lancer des sorts discrètement. La vieille dame n'avait jamais réussit à lui enlever son air joyeux d'Ilymis, même quand un Ilymis est mal heureux il garde le sourire et Marmaduck avait toujours le sourire, à la difference pret qu'il était heureux contrairement a son enfance ....

C'est l'arrivée des deux assassins qui lui fit reprendre conscience d'où il était. Quand ils furent rentrés à l'intérieur de la taverne, le Non Ilymis se leva comme si il venait de s'assoir, sans difficulté. Une décharge d'Elyxia provenant de lui explosa et l'aura violette tourna au cramoisis ... Marmaduck surpris les quelques personnes qui se trouvait là, il craqua toutes les articulations de son corps capable de craquer en commençant par le bout des orteils en remontant le long de la colonne vertébrale, vertèbres par vertèbres, phalange par phalange ... on aurait dit un concert de squelette ....

Il rentra dans la taverne et d'une voix rauque


Salut la compagnie

Il commanda à manger tapa du poing sur la table et entama son quartier de boeuf joyeusement, sans faire attention aux convenances et sans utiliser les couverts ....

Il s'était résolu ... il ne reverrait jamais Fanaa


Dernière édition par Marmaduck le Mer 20 Fév 2008 - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoami
Créateur & Administrateur
Créateur & Administrateur
avatar

Réputation : 4714
Age : 31
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 20 Fév 2008 - 16:16

La cloche résonna, mais ce n'était pas la même qu'avant, elle était plus intense, plus rapide... Un des gardes hurlait, envahit par son devoir et la peur de ce qu'il voyait dans le lointain, à savoir un personnage avec une armure impressionnante, son épée démoniaque dans la main :

- Valnor !!! Valnor se rapproche !!! Il arrive !!!

Il hurlait de plus en plus fort, à se casser la voix, provoquant ainsi un branlement de combat dans la taverne, le mercenaires qui se mirent rapidement en position et formèrent des bataillons solide de six personnes. L'un d'entre eux parti de vive allure devant, afin de voir ce que le mal en personne venait faire dans ces contrées. Valnor marchait toujours dans la direction du campement, doucement...

Le bataillon était proche du combattant maintenant, suffisamment loin du camps pour que les gardes locaux distinguent à peine ce qui se passait.
Ils virent un des membres du bataillon lever son épée, et se faire tuer tout aussi instantanément... Valnor s'attaqua au reste du bataillon, et décima en une poignée de secondes ces guerriers pourtant fort habiles au combat, vidant les corps des âmes afin de nourrir son épée.

Il regarda autour de lui, puis changea de direction et repris sa route, visiblement il ne trouva rien ici...

Un des gardes qui avait assisté à la scène et semblait très touché par les évènements hurla :


- Ordure, tu est venu ici juste pour se restaurer !! Je suis sûr que c'est toi qui a tué ce pauvre innocent juste avant !! Revient sale lâche !! Je te ferais la peau espèce de... !!

Un autre garde le plaqua au sol violemment.

- S'il t'entend, nous sommes sans doute tous mort, alors ferme la !!

Il se retourna mais Valnor n'était plus là, que venait-il faire dans ces contrée neutres ?

_________________
Administrateur principal du projet, créateur et développeur.

"Adreis, les 3 lunes" Alpha fermée en cours.
Sortie de la béta publique : Pas de date prévue actuellement...






Dernière édition par Whoami le Mer 20 Fév 2008 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://projet-adreis.exprimetoi.net
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 20 Fév 2008 - 21:27

Les questions de Cobalt manquèrent faire s'étouffer Syld. Il rit un bon coup, jusqu'à en avoir mal à l'estomac.

- L'identité des... de l'assassin ? Non, au-hihi-aucune idée, vraiment... Et... heu...

Il fit de son mieux pour maîtriser ce nouvel accès de gaité.

- C'est vrai que nous avions prévu de revenir hier soir, mais l'appel du foyer a été le plus fort, dirons-nous.

Le jeune homme porta une main à la poche dans laquelle il avait l'habitude de ranger sa pipe, et, les effets secondaires de son remède anti-rhume se faisant encore sentir, heurta malencontreusement du coude un verre vide abandonné sur une table voisine.

- Woups ! Quel maladroit ! Heureusement que les verres sont solides, ici.

Il se pencha pour le ramasser, juste au moment où la cloche se mit à carillonner follement.
Le Shalos se figea. Il avait brusquement pâli en entendant le nom répété comme un écho de mauvaise augure au dehors.
Mais qui n'aurait pas blêmi en pareille situation ?

Il aurait fallu être une petite souris pour voir que ce n'était pas exactement de la peur qui se reflétait dans le regard qu'il gardait braqué vers le plancher.
Du moins, ce n'était pas la peur que l'on ressent face à un danger de mort.
C'était plutôt l'espèce de terreur qui nous continue à nous oppresser la poitrine au réveil d'un cauchemar.

L'alerte était finie depuis plusieurs minutes lorsque le jeune homme se redressa et posa le verre vide sur le bord de la table. Le verre était resté intact même après avoir touché le sol, mais il présentait une longue fêlure sur toute sa hauteur lorsque Syld le lâcha enfin.

Le jeune Shalos finit de sortir sa pipe et dû s'y reprendre à deux fois avant de réussir à l'allumer.


- Finalement, j'aurais bien fini cette bouteille d'alcool de minandi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Mer 20 Fév 2008 - 22:14

Soghann était entré en même temps que Syld, et avait de la même façon répondu à l'invitation enthousiaste de Cobalt. Il prit tout de même le temps de faire un cochet par le bar et de demander quelques tonnelets, puis il s'assit en étendant ses longues jambes sous la table, prenant une bonne partie de la place encore disponible. Après tout, ils venaient de marcher un certain temps pour arriver là... Et la poussière commencer à s'accumuler dans la gorge des assassins.

Cela empira encore lorsque Syld se mit en quête d'un verre qu'il avait maladroitement fait tomber. Un geste qui ne lui ressemblait pas, et qui n'était sans doute pas étranger aux consommations du matin...

Soghann prit donc une choppe fraîchement tirée et se la descendit aussi sec, avant de faire claquer sa langue.


Diantre, cela fait du bien ! Désolé de n'avoir ouvert la bouche auparavant, mais j'avais la langue aussi sèche que le Dregnir, et aussi pâteuse qu'un jour de cendres.

Visiblement revigoré, il allait enchaîner lorsque retenti l'alarme qui, pendant quelques secondes, immobilisa tout le monde.

**La posture typique de la proie qui entend le chasseur, et tend l'oreille pour savoir de quel côté va arriver sa mort.**

Puis, ce fut le chaos. Des individus courraient dans tous les sens, se bousculaient, voulaient sortir pour voir ou se battre, passer par les cuisines et sorti par derrière, se planquer sous leurs lis à l'étage...

Soghann, lui, reposa tranquillement sa choppe sur la table, et glissa doucement ses mains tout le long de son corps, dans ce qui paraissait être une pose lascive mais qui était en fait un inventaire de toutes les armes camouflées dans ses vêtements.

**Bon, tout est là. Comme si ça servai à grand chose contre ce monstre...** se dit-il en se moquant de lui-même. Soghann avait peur de Valnor, comme tout le monde sur Adreis. Il eut fallu être fou pour en pas avoir peur. Seulement, contrairement à tous les lapins qui courraient en ce moment, il savait la juguler. Et arrivait donc encore à réfléchir avec assez de netteté.

Il attendit donc quelques secondes, le regard rivé sur la porte que venait de franchir un certain nombre des fameux mercenaires. Finalement, un cri revanchard indiqua que le monstre s'était éloigné. C'est en nombre bien réduit que les gardes rentrèrent et reprirent leur poste d'un air tout à la fois furieux et morose.

Il avait deviné plus que senti Syld se statufier sous la table, et lui laissa donc le loisir de remontrer à la surface seul.


La finir ? Tu n'y aurait sans doute pas perdu ton âme comme si Tifria t'avais déchiqueté, mais tu aurais sans doute perdu la raison. Au moins pour quelques jours...

Puis, faisant mine de renifler vers Syld, tout en regardant d'un air pensif au plafond :

C'est peut-être l'odeur qui l'a attiré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 0:42

En guise de réponse, Syld lui envoya un coup de poing amical dans l'épaule, le sourcil faussement mécontent.

- C'est ça, c'est ça...

La plupart des clients avaient encore l'air craintif d'un lièvre surpris en terrain découvert, mais le jeune homme tira une profonde bouffée odorante à sa pipe puis souffla la fumée à la figure de Soghann tout en lui tirant la langue avec un clin d'oeil. Seul un tremblement nerveux dans ses longs doigts gantés venait rétrospectivement trahir la frousse qu'il avait eue.

- Continue donc à boire, ça t'évitera au moins de raconter des conneries !

Montrant l'exemple, il se servi généreusement au tonnelet le plus proche et vida sa chope d'un trait.
Avec un rire clair qui sonnait étrangement dans le silence qui pesait encore sur la salle, le jeune homme toqua le rebord du récipient contre son front.


- Et puis franchement, le peu qu'il y a là-dedans est trop exempt de raison pour qu'on voie beaucoup de différence, minandi ou pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobalt

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 0:46

La cloche. Valnor.
Le danger suprême. Si proche?

Cobalt se raidit. Il saisit la main de Saarielle et fixa la porte, se préparant à réagir. Il passa mentalement en revue ses sorts puis les potions, herbes et onguents qu'il avait sur lui.

Il ferma les yeux et adressa une prière muette a Gaïa, ainsi qu'aux esprits de Zadiel, Fianna et Shaïgan. Penser à eux le détendit. Quand il rouvrit les yeux, il était prêt.

Puis les rumeurs firent savoir que Valnor avait passé son chemin. Mais pas sans tuer quelque peu.

Cobalt lâcha la main de Saarielle.

Et sourit à la tablée.


- C'est passé!

Il fut rassuré de voir - en observant Soghann et Syld - que le temps reprenait son cours, petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 0:52

Désireux de relancer un peu le moteur qui faisait tourner la taverne, et de sortir de leur immobilité terrifiée et appréhensive ses occupants, Soghann continua sur le même ton :

J'y pensais justement...

Il suivit ensuite le conseil de Syld et se servi une choppe qu'il entama joyeusement.

Tu as beau jeu de parler de moi en tant que pilier de taverne ! L'alcool a déjà tellement rongé ton cerveau... Je m'attends chaque jour à le voir couler par tes oreilles, dissout par les substances corrosives que l'on avale avec tant d'entrain !

C'est avec ce même entrain qu'il assena une bonne bourrade sur l'épaule de Marmaduck

Alors, t'as fini de prier, toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmaduck

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 1:04

la cloche de Valnor ... il n'avait jamais vus Valnor et il n'éprouva pas de peur à l'entendre .... Valnor ... un être maléfique comme lui ... Marmaduck chassa cette idée de sa tête ...
Soghan le rappela dans la taverne


Je ne pris pas .... il faut croire à une vie meilleur ou au pardon pour prier ...

Et toi ? qui as tu tué pendant ton voyage avec Syld ?

Une gorgée après l'autre Marmaduck attendait la réaction du Shalos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 1:10

Soghann parti d'un grand rire.

Qui nous avons tué ? Attends, laisse moi réfléchir....

Le front plissé, il se mit alors à compter sur ses doigts, énumérant à voix haute :

Un rhume, deux bouteilles de bières, une demi bouteille d'alcool de Minandi, deux autres bouteilles de bières, heu... J'ai perdu le compte des bouteilles de bière.

Hilare, il continua :

Tu ne pries peut-être pas, mais en tout cas, t'en avais bien l'air, ce matin, devant la porte. Enfin, chacun ses croyances...

Il se renfonça dans sa chaise

Mais, pour moi, rester dans une pose ridicule pendant des heures en espérant une chose, ça s'appelle prier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmaduck

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 1:17

ça s'appelle prier ou espérer ... jouer sur les mots aussi ...

Tu as tuer un homme ... tu n'es pas un assassin pour rien ... la preuve ? cet engouement et cette joie ...

Marmaduck haussa les épaules et croqua un morceau de viande avant de boire une gorgée de bière ...

Je suppose que Syld t'a aidé ...

Il sourit et ajouta

Tout le monde a ses petits secrets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soghann

avatar

Réputation : 870
Localisation : Taverne de Veis

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 1:24

Soghann riait, se moquant ouvertement de Marmaduck

Tu n'aurais pas passé ta vie à essayer de passer pour un gros méchant, que tu aurais appris qu'il existe bien d'autres façons de s'amuser que de tuer ! L'engouement et la joie ne sont pas toujours consécutif au meurtre pour les gens qui savent vivre... Boit donc plus vite cette choppe, au lieu de la siroter comme une pucelle, tu comprendra.

Suivant lui même son propre conseil, il saisit sa choppe et s'en envoya une rasade. Le gosier humidifié, il poursuivit :

Et oui, tu l'as dit, je suis un assassin. J'ai tué un homme, des dizaines d'homme. Syld aussi. C'est notre boulot... On ne s'en est pas caché.

Il se redressa, s'accouda à la table, et sussura vers Marmaduck (mais suffisamment fort pour que tout le monde entende :

Il n'y a que toi, mon cher, qui joue les mystérieux avec ses secrets insupportables et ses conduites étranges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syld
Shan of the Dead
avatar

Réputation : 1428

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 1:29

- "Etranges", c'est le mot ! ricana Syld dans sa chope. Attends, je vais te refaire la pose de tout à l'heure pour te rafraîchir la mémoire !

Il sauta de sa chaise et, avec le plus grand sérieux, se mit à genoux sur le plancher qui en avait vues d'autres, mais certainement pas beaucoup d'aussi drôles.
La vision de sieur Shalos en train de mimer une sorte de croisement entre un perchoir à poules et un adorateur du soleil en extase aurait fait s'écrouler de rire un rocher.
Il n'oublia rien, de la mâchoire inférieure abaissée à l'oeil fixe et hagard, en passant par les joues flasques, la mine aussi désespérée que s'il avait dû périr dans l'heure et dans les plus atroces souffrances.


- Tu pourrais te faire des tas de zoris en présentant ça comme une nouvelle technique de camouflage "statue de jardin", tu sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmaduck

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   Jeu 21 Fév 2008 - 1:38

il ne se passa rien d'autre qu'une brise d'air
On entendis un léger craquement. Syld venait de se faire paralyser par un sortilège très simple ... il ne pouvais plus bouger....

le second léger craquement plaqua la main de Soghann sur sa joue dans un bruit de succion


Comme je l'ai dit chacun a ses petits secrets

Les deux Shalanos étaient assez pitoyable et Marmaduck éclata de rire avant de verser sur la tête de Syld le reste de bière de sa chopine ...

il manquait la rosée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Taverne de Veis   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Taverne de Veis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Dessin / Loisirs créatifs] La taverne d'Ammodyte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Adreis :: Vie d'Adreis (Rôle Play) :: Histoires d'Adreis :: Zone neutre :: Taverne de Veis-
Sauter vers: